L'admission à la Guilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'admission à la Guilde

Message  Baldrisson le Sam 21 Fév 2015 - 20:52

Baldrisson se trouvait devant la Guilde des Guerriers. Et, pour une fois, il ne savait pas quoi dire.
Il était habitué aux espaces montagneux, voire aux villes souterraines des Nains ou aux espaces vides des plaines. Mais à ça... Il était déjà allé à Estandre et à Tacomnal, mais le Barbare n'était jamais allé bien loin en ville et l'architecture était la même à chaque fois.
Ici, à Telbara... D'une part, il ne s'était jamais aventuré aussi loin dans une capitale humaine et avait perdu son chemin à plusieurs reprises. Ici, étonnamment, son physique ne l'avait pas desservi. On s'écartait devant lui, tout comme on s'écartait devant un Minotaure, un Xolon, un Tigrain ou un Centaure, en fait. On le dévisageait, de temps à autre, mais c'était plus à cause de ses bandages rouges.

Il avait quitté le demi-canasson deux jours plus tôt, après avoir achevé leur travail dans la cabane et il avait marché jusqu'à Telbara depuis. En entrant dans la ville, pressé par la foule, son épaule blessée avait violemment rencontré un mur et les plaies s'étaient rouvertes, imbibant de sang ses bandages. Il avait juré à ce moment-là, mais ses jurons s'étaient perdus dans le brouhaha de la cohue.

A présent, il était devant les portes de la Guilde des Guerriers. Le bâtiment était haut, d'environ 3 étages et comprenait en plus un rez-de-chaussée. Il était fait de pierre et on reconnaissait aisément la trace des architectes Nains. De nombreuses fenêtres ça et là, on pouvait voir un corral à côté. Et surtout, plusieurs gardes devant l'entrée. Ils devaient être membres de la Guilde, ils avaient tous un blason identique visible sur leurs uniformes, qui eux, étaient assez disparates.

L'Humain inspira et s'avança. Un des gardes tendit le bras, lui barrant le passage. C'était une autre trempe que les gardes des petits villages. De toute manière, Baldrisson voulait entrer dans la Guilde de façon "propre" et casser le bras d'un de des membres car ce dernier l'empêchait d'entrer n'était pas la meilleure idée.

"Pourquoi tu t'avances ?"

"Je souhaiterais entrer dans la Guilde des Guerriers. En devenir un membre."

Il dépassait son interlocuteur, un Humain, d'une bonne tête. Ce dernier était chauve, à moins qu'il ne se rase le crâne tout comme il se rase la barbe. Mais ce n'était pas un adolescent, non. Son regard était dur, son nez avait été cassé plusieurs fois. Ils se regardaient tous deux les yeux dans les yeux. Le Barbare commença à serrer les poings. Il commençait à en avoir plein le dos, il s'était perdu plusieurs fois dans cette ville immense, son épaule lui faisait mal, il commençait à avoir soif et voilà qu'on l'empêchait d'entrer !
Le garde détourna le regard et écouta un de ses collègues qui s'était approché pour lui parler dans l'oreille. Le garde broncha et baissa le bras.

"Entre. Mais n'espère pas avoir une place de garantie..."

Baldrisson haussa les épaules et franchit la porte.

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'admission à la Guilde

Message  Event le Lun 23 Fév 2015 - 18:05

Baldrisson

A son entrée dans le bâtiment, un membre de la Guilde, un Humain, lui demande d'attendre sur le pas de la porte. La salle qui sert de vestibule est assez sommaire. Quelques décorations sur les murs, le plus souvent en forme d'armes, quelques meubles, pas de table, pas de chaise, mais le mur du fond présente une large arche ouverte, et la salle adjacente, bien plus vaste, semble être similaire à une taverne, ou en tout cas en avoir la fonction, et un brouhaha s'en dégage, mélange d'une bonne dizaines de conversations de membres de la Guilde.
Baldrisson n'attend qu'une minute, un peu plus peut-être, avant que Butral, l'un des Lieutenants de la Guilde des Guerriers de Telbara, ne se présente à lui. Il le jauge du regard, et l'invite à le suivre. Ils ne passent pas par l'arche, mais contournent la salle commune de l'établissement, passant par quelques couloirs. Butral explique d'un ton ferme et machinal qu'il va le mettre à l'épreuve dans un combat contre un de leurs Guerriers. Il ne précise pas s'il est nécessaire de gagner le combat pour avoir une chance d'être admis dans la Guilde.
Butral amène Baldrisson dans la cour externe de la Guilde, qui fait office de terrain d'entraînement assez large. Il siffle un Guerrier du nom de L'Kerrir. C'est un Tigrain typé jaguar armé d'un long bâton de combat. L'Kerrir approche, et Butral lui explique que Baldrisson est un postulant et qu'il faut le tester. Butral s'en va sur ces mots, sachant que L'kerrir est habitué à tester les postulants.

Le combat va se faire ici, dans la cour externe. Autant dire que les trois-quarts des Guerriers qui sont en train de s'y entraîner, vont s'interrompre et se regrouper autour de la scène pour assister au combat.


Signé : Athyl
avatar
Event
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'admission à la Guilde

Message  Baldrisson le Lun 23 Fév 2015 - 22:20

Baldrisson observa la cour. Le Tigrain typé Jaguar s'échauffait en faisant des mouvements avec son arme. Baldrisson déposa sa hache au sol et s'occupa des sangles de son brassard et de ses jambières, avant de s'assurer qu'il n'y avait pas de jeu dans son armure. Il s'échauffa et s'étira, avant de regarder son adversaire. Ce dernier devait faire une tête de plus que lui et avait des crocs impressionnants. Encore des crocs. Comme si les vrots n'étaient pas suffisants...

"Pas besoin d'aller jusqu'au premier sang..."

Il indiqua son épaule qui avait cessé de saigner. Le Tigrain acquiesça, et les autres Guerriers cessèrent de se battre pour former un large cercle autour des deux adversaires. Le Barbare prit sa hache et fit un moulinet, une fois qu'il se sentit prêt. L'Kerrir fit de même avec son bâton de combat. Ils se jaugèrent du regard. De temps à autres, ils faisaient mine d'engager le combat, à fin de voir quelle serait la réaction de l'autre.
Enfin, L'Kerrir, pour briser l'attente, donna un coup de bâton à Baldr, qui le reçut juste en dessous des côtes flottantes. Son adversaire se mit en garde. En jurant, le Barbare donna un grand coup vertical. Le coup fut paré, faisant ployer le bâton du Tigrain. Le colosse tira alors son arme en arrière. L'une des barbes de sa hache accrocha la hampe et l'entraîna dans le mouvement. L'Kerrir fut attiré et se prit le pommeau dans le visage. Il poussa un feulement et lécha le sang qui coulait de son... Museau avec sa langue râpeuse.
L'action attisa les vivats de la foule assemblée, vivats qui redoublèrent quand il y eu le retour de bâton, de façon littérale. L'arme du Tigrain frappa Baldr au menton et l'envoya au sol.

L'Homme-Félin s'approcha du Barbare et le crocheta à la gorge, l'étranglant de toutes ses forces. L'Humain sentait les griffes de son adversaire piquer sa peau. Son visage devint cramoisi, et il cherchait à respirer. Sa jambe se leva et percuta l'entrejambe de son adversaire, qui le lâcha et tomba au sol en se tenant les parties après avoir lâché son arme.
Les spectateurs riaient et hurlaient de joie en lançant des encouragements aux deux combattants.

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'admission à la Guilde

Message  Baldrisson le Mar 24 Fév 2015 - 0:37

Les deux adversaires s'étaient relevés. Baldrisson était échevelé, la sueur lui coulait dans les yeux. L'Kerrir, quand à lui, avait les poils collés par la sueur, de la poussière maculait son pelage. Les deux adversaires avaient laissés leurs armes à terre. L'Humain repoussa la mèche de cheveux mouillés qui lui collaient au front. Le Tigrain titubait quelque peu et il essayait de garder les jambes écartées l'une de l'autre.

"Et bien, mon minet, tu fatigues ? Tu devrais abandonner, tu pourras rentrer dormir devant la cheminée."

La pique toucha, car L'Kerrir feula tandis que les autres Guerriers s'écroulaient de rire, ou presque, et poussaient des sifflements et des cris d'animaux, exhortant les deux adversaires à s'empoigner. Le Tigrain lança son pied en direction du Barbare, qui pirouetta et fit de même avec sa jambe droite. Les deux mollets se rencontrèrent dans un claquement. Ils commencèrent à échanger de violents coups de poings. Le Tigrain était bien plus fort que l'Humain, mais ce dernier tenait mieux le coup que son adversaire. Le Tigrain finit par passer sa défense et lui plaça un crochet en plein menton, avant d'enchaîner avec un violent coup de pied en pleine poitrine.
Baldrisson tomba au sol et vit s'approcher son adversaire. Ce dernier, haletant, se baissa pour ramasser l'Humain. Ce dernier eut une poussée d'adrénaline en sentant les griffes lui racler le crâne. Il donna un coup de poing en l'air, percutant la poitrine de son adversaire. Il fit une prise de lutte et les deux combattants roulèrent au sol.

Il y eu un sévère échange de coups, entrecoupés de jurons et de grognements, avant que les deux adversaires ne s'immobilisent. L'Kerrir était allongé sur le ventre, tandis que Baldr l'écrasait de tout son poids, lui écrasant la trachée avec son avant-bras, ses propres jambes faisant une clé à l'une des jambes de son adversaire.
Le Tigrain finit par frapper du poing sur le sol, se rendant. Les spectateurs applaudirent, tandis que le Barbare se relevait et aidait le Tigrain à se relever. Les deux adversaires se serrèrent la main, avant de se séparer.
Baldr sentait sa blessure saigner à nouveau et savait que de nombreuses griffures parsemaient son corps. Son visage était constellé de bleus et de bosses, un de ses yeux arborait un magnifique coquard. Il ramassa sa hache, avant de chercher le dénommé Butral, pour lui demander ce qu'il en était à présent.
Il passa la main sur son front et vit qu'au lieu de la sueur, c'était du sang qui se trouvait sur sa main. Il devait avoir une magnifique cicatrice de plus...

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'admission à la Guilde

Message  Event le Mar 24 Fév 2015 - 16:21

Baldrisson

L'Kerrir reste avec Baldrisson, le raccompagnant à l'intérieur de la Guilde. Ils reprennent les mêmes couloirs, mais à un moment où ils s'y retrouvent seuls, L'Kerrir prend Baldrisson par surprise en l'empoignant par le col, et le plaque contre le mur, appuyant son avant-bras libre contre sa gorge. Son museau est à deux petits centimètres du visage de Baldrisson qui peut sentir son haleine de fauve – au sens propre – alors que le Tigrain lui parle en grondant tel un animal :
« Le coup que tu m'as porté alors que je te dominais, n'est pas digne d'un Guerrier honorable. Et tu apprendras que l'honneur n'est pas un bas mot dans notre confrérie. A la loyale, je t'aurais vaincu, alors je t'avise de ne pas faire le fanfaron, crapaud ! »
Il achève sa phrase avec un grondement félin plus fort, retrouvant les babines. Puis il pousse Baldrisson avec force dans le couloir pour l'“inviter” à reprendre la marche. L'Kerrir refait attendre Baldrisson dans le vestibule, et part chercher Butral, avec qui il revient en quarante secondes.
« Quel est ton nom ? », demande fermement Butral. Une fois que Baldrisson a répondu, il annonce : « Bien, Baldrisson, tu vas partir en mission de routine pour voir ce que tu vaux sur le terrain. Tu feras équipe avec L'Kerrir. Il sera chargé de t'évaluer et de me faire son rapport. Cependant, ce sera à toi de prendre les décisions dans cette mission, il ne t'imposera rien, sauf si tu viens à compromettre l'image de la Guilde car il devra répondre de tes actes, mais il jugera de la pertinence de tes décisions. Est-ce que c'est clair ? »
Si Baldrisson acquiesce, Butral reprendra :
« Vous allez vous rendre au village fermier de Lonchale. Hessan est un honorable paysan, et l'un de ses deux boeufs a été tué par deux Harpies pour leur servir de repas. Cela est très fâcheux pour lui, et il craint qu'elles ne reviennent attaquer le second, ce qui le mettrait dans une situation périlleuse pour son activité et pour faire vivre sa femme, son fils et sa fille. Votre mission est de déterminer d'où viennent ces deux Harpies, d'aller à leur rencontre, et de faire ce que vous jugez nécessaire pour vous assurer qu'Hessan pourra continuer à vivre sans ennuis de leur part. L'Kerrir vous conduira aux écuries, vous partez sur le champ. »


Signé : Athyl
avatar
Event
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'admission à la Guilde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum