A travers Estandre

Aller en bas

A travers Estandre

Message  Zerith le Sam 31 Mar 2018 - 0:49

Cela faisait déjà quelques jours que nous étions entrés dans les Vinèles, et que nous nous y déplacions. C'était juste avant de quitter Onor que nous avions réalisé que la chasse serait sans doute plus difficile en plaine qu'en forêt, et comme nous souhaitions éviter les villes autant que possible, nous avions prit une journée de plus pour chasser et sécher la viande de nos proies. Notre objectif restait malgré tout une grande ville, Sulvindil, où nous pourrions refaire des provisions, et ce de façon plus variée. Euryssa ne croulait pas sous l'or et moi-même je n'avais que quelques piécettes que j'avais récupérées sur des bandits ou villageois qui pensaient pouvoir me tuer, il y a de cela quelques années, aussi nous ne nous y attarderions de toute façon pas, mais acheter quelques fruits, légumes et noix ne ferait pas de mal à notre régime alimentaire. Enfin, c'était déjà se projeter bien en avant, car il allait nous falloir encore un peu plus d'une semaine pour atteindre ladite ville.

Chaque soir, nous nous étions assis devant un feu de camp plus ou moins improvisé, et chaque soir, nous avions parlé. Je ne souhaitais pas hâter les choses, car pour être franc plus j'en apprenais sur cette fameuse compassion, plus grandissait en moi la crainte de ne pas pouvoir m'en servir. Quand bien même je ne ferais qu'adopter l'état d'esprit nécessaire qu'en vu de lancer un sort, ledit état d'esprit était tellement aux antipodes de tout ce que j'avais connu ou imaginé que je le craignais réellement. Je craignais qu'il ne me change, ce qui, en soit, restait le but d'Euryssa, persuadée que j'étais encore "mauvais" dans l'absolu, à cause de mes pouvoirs. Mais c'était la nature même de sa magie qui l'avait poussée à vouloir me changer plutôt que me tuer. je cernais petit à petit le concept, mais je me refusais à tenter mes premiers réels apprentissages avant que nous ayons dépassé Sulvindil. La compassion ... était vraiment trop étrange.

Penser aux autres avant soi. VOULOIR les protéger et les aider, se refuser à tuer tant que sa propre vie n'était pas en danger ... et même dans ce cas, la naga m'avait prouvé plusieurs fois, au cours de nos mauvaises rencontres, qu'elle préférait fuir que de prendre une vie. Les seuls êtres vivants qui avaient péris devant nous, à part nos proies de chasse et le lycan, avaient été deux bandits qui n'avaient à aucun moment laissé le choix à la prêtresse ni à moi-même. J'avais du recourir à la magie pour me protéger, mais il s'agissait là d'un cas de force majeure. Cependant, j'avais alors réalisé à quel point la sensation de convoquer les os et le sang m'avait manqué. Bien entendu, je l'avais caché à Euryssa. Quoiqu'il en soit, l'état d'esprit de bienveillance requis pour la magie de la lumière était complexe à se représenter, et quand bien même j'avais largement progressé à ce sujet, nous n'avions pas coupé court à notre rituel du soir.

- Donc, la compassion et la bienveillance sont étroitement liées. Les deux visent à pousser celui qui les ressent à protéger, prendre soin et aider ceux qu'il croise sur sa route. De fait, éviter de tuer n'est pas un trait à part entière de ces concepts, mais un résultat : il est impossible d'aider un mort. Ou plus simplement, tuer, tout comme blesser, est aux antipodes de l'idée même de protéger. Quand bien même ... saisir la partie la plus évidente d'un concept ne me permettra pas d'atteindre cet état d'esprit.

Je soupirai et me passai à nouveau la main sur le visage, comme tous les soirs depuis la mort du lycan. Après quelques jours, le problème qui s'était réellement posé à moi se révélai plus pervers que je ne pensais. Certes j'avais encore besoin de réfléchir et méditer sur le sens de la compassion, mais surtout, même si je parvenais à la comprendre ... ce qu'il me fallait c'était la ressentir. Cela signifiait qu'il me faudrait, au moins une fois, trouver quelqu'un pour qui je sortirai de l'égoïsme qui m'avait permis de survivre jusqu'ici. Et c'était bien plus vicieux qu'il n'y paraissait. Certes face au lycan, j'avais mis en place divers plans pour nous protéger, Euryssa et moi, et même contre les bandits j'avais gardé à l'esprit son existence. Mais la naga avait largement prouvé qu'elle n'avait pas besoin d'être protégée ; pire encore, malgré tout ce qu'elle faisait pour moi, j'avais du mal à la considérer autrement que via ce qu'elle pouvait m'apporter justement. Je n'avais pas tant envie de la sauver elle que de m'assurer que mon professeur et guide reste en vie, sans quoi je serais très vite perdu et laissé à moi-même une nouvelle fois. La naga m'avait quelque fois suggéré qu'en voyant quelqu'un dans le même cas que je l'avais été plus jeune, peut-être souhaiterais-je l'extraire de sa vie misérable, sans rien en attendre en retour. Ou même, et un sourire se redessina sur mon visage au souvenir du fou rire que la possibilité avait éveillée chez moi, tomberais-je amoureux.

Tout en écoutant la prêtresse, je me rappelais de la conversation qui avait suivie. L'amour dépassait la compassion en un sens, tout en étant infiniment plus restreinte. la compassion était une forme d'amour, mais destiné à tous. L'amour, était une forme de compassion, mais exclusive à une personne, et donc d'autant plus persistante et puissante. Je doutais pouvoir un jour aimer, même si Euryssa m'avait assuré que ce n'était pas quelque chose que je pourrais éviter si un jour cela m'arrivait, et que ce sentiment était si absolu qu'il pourrait même m'être plus facile de tomber amoureux que d'atteindre le but que nous nous étions fixés. Quand aux conséquences que cela risquait d'avoir ... je préférais ne pas y penser, du moins pas pour le moment. Je levais cette fois les yeux pour contempler le ciel étoilé, resserrant une grossière couverture autour de mes épaules.

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie
avatar
Zerith
Novice
Novice

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A travers Estandre

Message  Euryssa le Lun 2 Avr 2018 - 9:30

Ce voyage semblait interminable, et j’avais l’impression que j’allais passer mes jours à vagabonder. Au moins, cela nous laissait le temps de poursuivre l’enseignement à Zerith, et puis, nous pouvions croiser quelques temples et demander au minimum, un lit et un souper si c’était nécessaire. J’avais des amis un peu partout dans la prêtrise, et même, me voir arborer le symbole de la déesse du jour suffisait à m’ouvrir plusieurs portes. Je ne perdais pas une occasion de pousser Zerith à poursuivre ce que nous avions commencé. Mais je sentais comme une sorte de réticence. En même temps, je lui demandais un changement de vie radicale, il subirait une véritable transformation. Si je voulais que cela marche, il fallait qu’il y mette du cœur à l’ouvrage, et non qu’il soit encouragé à coups de bâton, sinon sa foi ne serait que mascarade.

"C'est pluss ou moins çcca. Il existe une particularité. Tuer est à éviter, la violence également. Mais dans cccertains cas, il peut-y avoir des exceptions. Par exemple, un innocent menaccé, ou que l'ont tente à votre vie. Dans tous les cas, il ne fait pas cchercher à tuer l'autre, mais au moins à le neutraliser. Ce qu'on fait doit être fait par amour."

Je faisais très attention aux mots que j’employais, car beaucoup pouvait partir facilement sur une fausse interprétation. La subtilité était là. Tuer non, mais des fois, on pouvait parler de légitime défense. Si on touchait à l’un de vos petits, il était normal de vouloir les protégés, même les dieux le comprendraient. Mais blesser pour blesser, tuer pour tuer, voilà qui était condamnable. Rien ne justifiait le meurtre, chaque vie était sacrée, car elle pouvait un jour se réincarnait, ou bien disparaître dans le ventre du dieu serpent. Avais-je fait du mal ? Oui, pour me défendre. Mais cela ne voulait pas dire que j’en étais fière. Comme un serpent, j’aurais aimé passer entre les mailles du filet de la violence, mais des fois… C’était compliqué. Alors, je n’avais pas à juger qui que ce soit. Par contre, je pouvais offrir conseil et soutiens, ce qui n’était à négliger.

"Je comprends que cela puissse un peu vous effrayer. Mais je vous apporte la compréhension des choses. La compassion, est un sssentiment. Cela se ressent, se vie. Sservez-vous de ce que je vous apprend pour sssavoir l’identifier en vous plus tard et vous en servir à bon escient."

On ne connaissait ni la peur, ni la joie, tant qu’on ne l’avait pas vécu. On pouvait vous la décrire, dire comment le cœur pouvait réagir, les sensations parcourus, ceux qui peut pousser à un tel état d’émotion. Mais Zerith devait réussir à éprouver de la compassion. Peut-être en avait-il déjà fait preuve par le passer, mais sans s’en rendre compte. Si j’arrivais à le prendre sur le fait, je pourrais dire « Voilà ce qu’est la compassion. » Et là nous pourrions passer à l’étape suivante. En attendant, je tentais de poser une question, profitant de l’occasion d’être en la présence d’un sorcier noir.

"Dites-moi, connaissez-vous un dénommer Morkas ?"

La question pouvait-être risquer, mais qu’avais-je à perdre à lui demander si oui ou non il pouvait connaitre cette personne. Encore, je pouvais me demander s’il ne me mentirait pas dans sa réponse. Après tout, il s’agissait d’un des plus grands et puissant nécromancien du continent. Maître d’une secte de prêtre et de magicien noirs dont le but était de défié le pouvoir des dieux et de la vie et de la mort. Un fou qui avait conduit ma famille dans la déchéance, nous couvrant de honte, mais dont il fallut de grands efforts pour remonter la pente.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A travers Estandre

Message  Zerith le Ven 13 Avr 2018 - 12:17

- Je comprends que cela puissse un peu vous effrayer. Mais je vous apporte la compréhension des choses. La compassion, est un sssentiment. Cela se ressent, se vie. Sservez-vous de ce que je vous apprend pour sssavoir l’identifier en vous plus tard et vous en servir à bon escient.

Bien entendu, Euryssa avait raison. Quand la discussion touchait aux différents domaines des interactions ou de la compréhension de soi, l'entraînement, la vie et les méditations de la prêtresse lui permettaient de mettre toujours le doigt ce qu'il était pertinent de relever. C'était ce qui en faisait un professeur fiable, cela et mon manque d'expérience dans lesdits domaines justement. Grâce à elle, j'avais une idée approximative de ce que je cherchais à ressentir. Ou du moins, de l'état d'esprit dans lequel je devrais me mettre pour utiliser la magie de la lumière. A présent, ce serait à moi de méditer dessus et espérer qu'il m'atteigne ... bien que j'avais des doutes sur le sujet.

- Dites-moi, connaissez-vous un dénommer Morkas ?

Je haussai un sourcil, intrigué par la question soudaine. Je décidai de la considérer sérieusement : après tout, Euryssa s'était déjà retrouvée en porte-à-faux quelques fois par ma faute, et malgré tout elle avait continué de m'aider, et même accepté de m'enseigner. Répondre à ses questions relevait de la plus élémentaire politesse, et si j'avais vécu en ermite pendant des années, je n'en étais pas pour autant devenu un sauvage. Qui plus est, si j'étais certain de n'avoir jamais croisé ledit Morkas, j'étais également persuadé d'avoir déjà entendu ce nom quelque part. Plissant les yeux sous l'effet de la concentration, il me fallut tout de même une longue dizaine de secondes pour ramener à moi les souvenirs concernés.

- Non, je ne le connais pas, mais j'en ai entendu parler. Quand j'ai ... infiltré Vulgarde pour essayer de parfaire ma compréhension de l'écriture, il y avait un mage itinérant en ville. il racontait toutes sortes de contes et de rumeurs. Morkas ... un mage maléfique qui sévissait sur les côtés, plus au sud. J'avoue ne pas y avoir prêté plus d'attention que cela, et au vu de ma ... condition, j'avais préféré m'éloigner. Je pris le temps d'une pause, réfléchissant un peu. Ce n'était pas un conte, donc ... vous êtes à sa recherche ?

Les pouvoirs de Morkas avaient été fabulés par le mage itinérant, j'en étais presque certain, mais il semblait être un mage noir très puissant. Si Euryssa s'était mis en chasse en entendant parler de moi, était-ce en espérant croiser Morkas ? Que lui voulait-elle ? Je n'avais jamais vu Euryssa que comme une prêtresse trop gentille pour son bien et sa sécurité, prête à tendre la main à n'importe qui (voir n'importe quoi ...) pour l'aider, quelque soit son problème. Qu'elle s'intéresse à ce personnage en particulier avait éveillé ma curiosité : comment le connaissait-elle, quelles étaient ses intentions envers lui, et d'autres interrogations du même acabit tournoyaient à présent dans mon esprit.

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie
avatar
Zerith
Novice
Novice

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A travers Estandre

Message  Euryssa le Sam 14 Avr 2018 - 9:58

Quel dommage vraiment. Toutefois, rien ne pouvait me laisser imaginer que Zérith puisse me mentir, voulant cacher l’identité de ce chef de secte noir. Pourtant, je me sentais disposer à le croire, car les fidèles du nécromancien ainsi que ses agents avaient tous une particularité qui permettait de les reconnaître. Et je n’avais rien déceler de la sorte chez notre ami. Par contre, même s’il avait une petite idée concernant le personnage, j’étais hésitante de lui en dire plus. Après tout, l’elfe noir était encore sous la coupe des ténèbres, et entendre parler d’un être aussi noir que la nuit et aussi sanguinaire et pervers que puisse être un mortel pouvait le tenter de rester plonger dans la noirceur de l’âme. Ayant fait confiance à Zerith, je ne voulais pas lui tendre une perche pour le faire tomber dans l’abîme, alors qu’il semblait tenir à peine en équilibre entre les ténèbres et la lumière.

"Ccce n'est pas grave. Je posssais la question par pur curiosssité."

Oui, de toute manière, je ne m’attendais pas à une grande révélation, c’était une tentative vouait à l’échec, mais qui ne tentait rien n’avait rien non ? Un jour il en saura plus sur Morkas, mais pas maintenant, je préférais attendre qu’il soit bien avancé sur la voie de la lumière avant, une sécurité en quelque sorte.

"Nous avons déjà pas mal travailler aujourd’hui. Je vous laissse le soin d’y méditer et vous reposer un peu, inutile que je remplis à craquer le crâne pour rien. Tstststs."

En effet, le mage noir devait avoir envie de reposer son esprit après toutes ces leçons, sinon il risquait de s’y perdre et vouloir abandonner. Nous devions avancer étapes par étapes pour que tout cela entrât bien en lui, aussi bien dans son esprit que dans son âme. D’ailleurs, il faudra le mettre parfois en situation pour voir comment il s’en sortait, s’il comprenait vraiment bien et juger si oui ou non, il progressait. Par-là, je ne parlais pas forcément d’une situation de combat, mais plutôt faire l’aumône, venir en aide à quelqu’un, avoir un très bon comportement avec autrui, etc. À Telbara, nous aurions l’embarras du choix pour le mettre à l’épreuve. Et d’ailleurs, cela pourrait servir de bon témoignage à beaucoup d’autres que l’on pouvait changer, du moins pour la grande majorité des êtres vivants.

Je misais beaucoup sur cette « conversion », et je priais pour ne pas me tromper. Je ne parlais pas de ma réputation, cela m’importait peu, mais des possibles conséquences en cas d’échec. Car si quelque chose n’allait pas, que l’on découvrait trop vite le secret de Zerith, ou bien que ce dernier m’aurait trompé, alors je pouvais vous garantir que ce qui allait se passer, serait pire qu’un saccage d’orc accompagné de cyclopes. Etant une servante de la lumière et de la paix, mon rôle était d’éviter qu’un tel événement ne se produise. Je disais ne pas me soucier de ma réputation, mais je ne voulais pas devenir la honte qui apporterait désolation tout de même.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A travers Estandre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum