Un passage par Risonna

Aller en bas

Un passage par Risonna

Message  Tokran le Mar 20 Mar 2018 - 18:57

***Nord est de la forêt du calme, au Royaume de Telbara***

Un avant poste piteux! J'étais retenu à Almoxteo contre ma volonté sous les ordres d'une harpie dont je voulais la mort et, comble du bonheur, je logeais dans une cabane de taille moyenne avec comme seul colocataire cette maudites Krila. En tant que chasseur de déserteur j'aurais au moins pu espérer qu'elle m'envoie en mission, genre à 100 bornes d'elle. Mais cette chance je ne semblais pas l'avoir eu de la semaine. Heureusement, après une semaine de vie où je fus, comme souvent, tenté de déserter la guilde, Krila me confia finalement une mission...

-Bonne nouvelle, tu dois aller tuer un déserteur. Pitié loin d'elle! Moins bonne nouvelle, faudra que tu ailles très loin. Bonne nouvelle! Au sud ouest de la forêt de la vanille.

Je me figeai un instant comme ébêtté par la nouvelle que ma pourriture de supérieur hiérarchique venait de m'annoncer. Outre le fait que je devais chasser un déserteur et non pas un simple endetté, comme d'ordinaire, ma destination, à la vue de la carte placardée sur le mur de chêne, me laissait prévoir un voyage TROP long...

-Tu veux que j'aille dans le royaume d'Estandre? Le royaume d'Estandre. Le royaume d'Estandre? Oui, maintenant vas y avant que la cible se casse.  

-J'en ai pour un mois avant d'arriver!

-Ne t'inquiète pas, on te prête un cheval jusqu'au Phulocht. Me voyant toujours septique, elle se rapprocha et murmura d'un air calme et innocent. N'oublie pas, je t'apprécié beaucoup mais... tu n'es qu'un vulgaire homme de main de la guilde, tu n'as pas ton mot à dire.

La demi-elfe glissa entre mes mains un parchemin sur le quel était dessiné le visage de la cible. Tout membre d'Almoxteo a un portrait très réaliste de lui dans les archives privées des hauts cercles de l'organisation afin de faciliter la traque des traîtres. Je ne faisais pas excepeption à la règle et c'est bien la seul raison pour la quelle je n'ai pas déjà fui cet endroit. La garce sortit de la pièce me laissant seul, prendre un cheval, le bout de papier sur le quel étaient inscrit les informations nécessaires à ma mission et le chemin d'un long voyage.


***Village de Risonna, quelques semaines plus tard. Au sud ouest de la forêt de la vanille ***

Le voyage était long mais plus pénible que périlleux. L'absence d'événement me laissa méditer sur mes chances de survie en cas de départ. Je ne pouvais pas rester en Almoxteo: un être comme moi, au service de ces abrutis? Ridicule...

-Tu devras bien te décider à quiter ce lieu maudit. Tu ne comptes tout de même pas continuer de faire des allés retour d'un royaume à l'autre sous prétexte que la main d'oeuvre n'n'est disponible qu'a Estandre? Tu es trop faible pour écorcher l'elfe, c'est un fait. Mais rester à son service? N'est ce pas toi qui répète que tu vaut plus que...

-Ferme la...

Pour ne rien arranger, la voix dans ma tête décida de venir me les briser devant l'entrée de la taverne. Parler à une hallucination en publique ne risquait pas de m'attirer la sympathie des habitants qui me regardaient comme si j'avais la lèpre. Ma capuche ne suffisait pas pour cacher les écailles? J'aurais vraiment due me renseigner sur ce coin avant de m'y aventurer. J'entrais dans l'établissement devant moi et m'asseyai sur une table pour commander du fromage: paraît qu'il est comestible. J'entrouvri le parchemin afin de vérifier la présence de ma cible qui, par malchance, n'était pas présente. Je fus donc forcé, en attendant ma commande, d'interroger les poivrots bien peu coopératifs qui jonchaient les tables jusqu'a trouver une personne moins hivre que la moyenne...

-Excusez moi... euh... machin, as tu vu cet individu?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tokran
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Lucie le Mer 21 Mar 2018 - 22:19

- Au revoir, et bonne chance !

- Tu es vraiment bizarre, Lucie.

- Ho ? Ce n'est pas bon de saluer des membres de la caravane ?

- Laisse tomber petite. L'important c'est qu'ils nous aient payé un extra pour les potions de soin. Allons nous poser à la taverne, nous avons encore de la route si tu veux atteindre la tour de l'aube un jour.

Je me renfrognais un peu, avant de me reprendre. Walden était un homme bourru, mais un guerrier de talent. Il vendait ses services d'escorte aux caravanes marchandes depuis quelques années maintenant, et c'est grâce à cela que je l'avais rencontré. Je n'étais pas assez sotte pour me jeter sur les routes à corps perdu, et en cherchant un moyen de me déplacer, j'étais entrée en contact avec des caravaniers. Walden m'avait évité de me faire extorquer de l'argent, et a contrario, m'avait proposé de le seconder. Il paraît que je ressemble à sa sœur ... Mais encore une fois, je n'étais pas assez naïve pour croire qu'il aurait jeté certains regards à sa sœur, mais l'un dans l'autre grâce à lui j'étais payée pour voyager.

Nous venions d'arriver dans la bourgade de Risonna, un petit village comme il y en a de nombreux dans la région. La caravane avait retrouvé un autre groupement de marchands qui possédait leur propres troupes de protections, nous laissant en arrière avec notre paie. Walden avait donc proposé de passer à l'auberge pour reprendre des forces, avant de prospecter les caravanes pour en trouver une qui irait vers le sud. N'ayant rien de mieux à proposer, je le suivis. J’appréhendais le moment où il tenterait une manœuvre d'approche, car autant je lui devais beaucoup, autant ilétait loin de m'attirer.

Quand nous entrâmes dans l'auberge, parmi les clients, l'un d'eux se démarquait. Ce n'était pas tant ses écailles et sa queue qui balayaient le sol qui attiraient l’œil (bien que ce soit indéniable qu'un non-humain soit très visible et attire l'attention en Estandre), que le fait qu'il aborde un peu tout le monde en montrant un feuillet. Une partie de l'auberge lui jetais d'ailleurs des regards noirs, certains humains se permettant même quelques insultes à voix basse. Je me tendis alors qu'il se penchait sur un énième humain, celui-là portant une cicatrice très visible lui barrant le visage. Il lui servit un sourire garnit de quelques dents gâtées et dégaina un coutelas tout en répondant d'un air dédaigneux.

- Rien à foutre de la tronche de ton mec. Par contre, toi et tes écailles vous feriez bien de virer d'ici vite fait. J'pense pas qu'on m'en voudra de raccourcir un foutu lézard, alors boit un verre et casse-toi au lieu de faire chier ton monde.

Je me tournais vers Walden pour aviser sa réaction alors que l'ambiance devenait électrique dans l'auberge. Par un heureux caprice du hasard, ce fut la première fois que je vis le guerrier-mage avoir l'air soucieux ... voir inquiet. Il n'était pas non plus complètement paniqué, mais il semblait voir une menace potentielle sans qu'elle soit confirmée. En fait, c'était la seconde fois que je voyais cette expression : je me rappelais l'avoir vu tirer cette tête quand, en traversant la forêt, il nous avait semblé entendre des centaures non loin.

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Tokran le Sam 24 Mar 2018 - 9:22

- Rien à foutre de la tronche de ton mec. Par contre, toi et tes écailles vous feriez bien de virer d'ici vite fait. J'pense pas qu'on m'en voudra de raccourcir un foutu lézard, alors boit un verre et casse-toi au lieu de faire chier ton monde.

Ce fut une si belle réponse qui mit fin à mon interrogatoire. J'eu été tenté de planter mon scèptre dans la gorge de ce foutu balafré afin de voir ce qu'il ferait avec son couteau émoussé contre mes écailles. Mais que de déception: déjà que ma race ne plaisait pas, un meurtre n'aurait pas été bien vu. Je devais trouver ma cible, la ramener vivante ou alors lui faire la peau mais pas tabasser tout les tas de graisse du patelin. Malgré mon manque d'information sur les lieux, je savais que la magie était mal perçu dans le coin. Sans doutes le fait de révéler la nature de mage de mes cibles aurait délié les langues? Trop risqué, je ne pouvais me mettre à dos toute la taverne qui regardait mes écailles comme une forme de lèpre. J'allais donc prendre place sur ma table sans faire plus de vagues ...

-Le fromage du monsieur, 25 pièces de cuivre je vous prie.
Déclara le patron en apportant ma commande.

-C'est chère.

-C'est pas du frommeton tout pourri comme ils vous en gèrbent dans les pays voisins, c'est de la qualité d'Estandre. Et j'ajouterais que mon établissement est...

Ne désirant pas plus de preuve de modéstie, je lui donnai le prix demandé sans retirer une pièce. I'enchaînai immédiatement en faisant tournoyer deux pièces dans mes mains...

-Vos clients sont peu coopératifs mais vous... vous vivez ici, vous avez peut être entendu des rumeurs ou mieux. Cet homme est il déjà venu dans votre établissement?

Le tavernier saisit avec toute l'avidité du monde les rondelles de valeur, et ajouta...

-Je l'ai déjà vu ton ami, il a traîné deux ou trois fois dans la taverne et a causé avec plusieurs clients. Et pas les plus maigrichons... c'est tout.

Deux pièces de cuivre pour ça, sans doutes était-ce... chère. Je savais maintenant que mon interrogatoire n'était pas vain mais... Cette taverne tentait décidément de me ruiner petit feu par petit feu. C'était presque la moitié de ma fortune que j'avais donné ne me laissant qu'avec 33 pièces. 30 étant donné que le propriétaire refusait de voir les interrogatoires continuer gratuitement malgré l'ambiance légèrement plus sereine. De nouveaux clients étaient entrés depuis la dernière fois, et je ne pouvais laisser passer une chance de retrouver ma cible. J'allai donc demander à une table d'autochtones avoisinant ce qui semblait être un couple qui serait le prochain interrogé. Mais ne me laissant même pas débuter une phrase, un vieil ivrogne déjà rencontré plus tôt m'interpella avec la même arme émoussée...

-Dis donc le reptile, je suis devenu taré ou tu t'apprête à emmerder les gens qui veulent boire un coup?? J'ai pourtant cru t'avoir dit que ta vie dépendait de ta capacité à pas faire chier, je me trompe?

Cet être inférieur parvint presque à me faire perdre mon calme, mais je ne devais pas m'énerver, pas attirer l'intention de la garde...

-Si je puis me permettre, je souhaite vous débarrasser de cet individu et ça serait tout à votre avantage étant donné qu'il est...

-Rien à foutre que tu sois chasseur de prime ou un connard qui a pommé son père!

-Tue le...

-On est pas ici pour subir un interrogatoire d'une sous race de ton genre! Personne en a rien à ...

-Détruit le!

C'était plus un réflexe, que réellement intentionnel. Sans lui laisser l'intention de terminer sa phrase, la voix dans ma tête me poussa à attaquer l'individu. J'eu du mal à me retenir d'utiliser la pointe du scèptre mais je me suis finalement contenté de m'accroupir et de le frapper avec le coude au niveau de l'arrière du genoux. Chose qui lui fit perdre l'équilibre et me laissa l'occasion en me relevant de le cogner contre une table. Il n'était pas à terre mais désorienté et avec l'alcool et le coup au crâne,  semblait, dans une marche sans but, être dans un état second. J'étais heureux d'avoir vaincu l'alcoolique mais les regards s'assombrirent. J'avais réussi à m'attirer l'hostilité de toute la taverne. Par chance il n'y avait pas de garde, par malchance il y avait de l'alcool. Afin de ne pas voir tout ce petit monde me charger, je tentai le tout pour le tout...

-Habitants de Risonna, l'individu que je recherche est un mage coupable d'avoir utilisé de la magie noir et autres arts interdits à des fins personnelles et au détriment de la populace d'Estandre! C'est donc au nom de la couronne du royaume que moi, soldat d'Estandre, j'exige de chacun de vous toutes les informations possédées.

Énorme mensonge qui était majoritairement faux. Le mage que je cherchais maîtrisait la magie mais aucun art occulte, je ne connaissais même, pas le nom du roi d'Estandre et j'emmerdais ses soldats. Malgré cela, en principe, plus un mensonge est gros, plus il passe: Aucun de ces poltrons bourrés n'allait me demander de preuve du haut de leur taux d'alcoolémie trois fois supérieur à ce que la majorité des mortels ne pourraient endurer.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tokran
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Lucie le Sam 24 Mar 2018 - 22:59

-Habitants de Risonna, l'individu que je recherche est un mage coupable d'avoir utilisé de la magie noir et autres arts interdits à des fins personnelles et au détriment de la populace d'Estandre! C'est donc au nom de la couronne du royaume que moi, soldat d'Estandre, j'exige de chacun de vous toutes les informations possédées.

Plus c'est gros, plus ça passe ? Je ne suis pas Estanole pour deux sous, mais imaginer un séladien dans leur armée m'aurait sans doute arraché un sourire en d'autres circonstances. Je voyais mal des estanols confier plus à un séladien que la corvée de laver les toilettes, alors la purge de mages ... Cependant je dois avouer que j'étais quelque peu inquiète. J'avais moi-même des pouvoirs, et je voulais éviter d'avoir des ennuis avec une foule d'ivrognes paranoïaques. De plus, même si ce n'était pas un mage noir que poursuivait le fauteur de troubles, ce dernier avait de bonnes raisons pour le poursuivre : assez pour confronter des humains en plein royaume d'Estandre. Alors que la tension était montée d'un cran malgré la déclaration du séladien, je me tournais vers Walden pour avoir son avis sur la question. Qu'elle ne fut pas ma surprise de ne simplement poser mes yeux ... que sur du vide !

Je fronçai les sourcils : certes Walden maîtrisait la foudre, mais c'était loin d'être perçu comme de la magie noire ... à moins que les estanols soient encore plus ignares en matière de magie que je ne le pensais. Mais ce doute était-il suffisant pour disparaître sans même me prévenir ou me faire signe ? A moins que je n'ai pas le fin mot de l'histoire et que Walden me cache quelque chose. Ce qui signifiait très simplement que j'avais le choix. Soit je décidai de laisser tomber, et je prospectais les caravanes marchandes et les mercenaires qui passaient ici dans l'espoir d'en trouver qui partent vers le sud ; soit je suivais la piste de Walden en espérant que les choses ne dégénèrent pas. Une bonne occasion d'en apprendre un peu plus sur celui qui m'avait offert son aide, non ?

Or, la seule piste que j'avais, c'était ce séladien. Comment pouvais-je en être sûre ? C'était pourtant simple. De deux choses l'une : Walden, qui avait visiblement en tête un moyen de me "partager son affection" avait soudainement disparu après que le lézard aie parlé. Et ensuite, et là il y a fort peu de chances que je me trompe, en y regardant de plus prêt,c'était bel et bien le visage du guerrier-mage qui se trouvait dessiné avec force détails sur l'affiche que notre petit crieur déprécié était en train de mettre sous le nez de toute la taverne. Le tout était d'accaparer son attention sans alerter les ivrognes de différentes sortes qui se trouvaient ici : une foule imbibée et persuadée de chasser un mage noir n'est clairement pas sur la liste des choses que je souhaite croiser de mon vivant, à moins de ne pas être sur son passage.

J'étais en train de réfléchir à plusieurs façons de m'y prendre quand le tavernier agit à une vitesse sidérante, saisissant le fauteur de trouble par le collet et l'expulsant de son établissement dans la plus pure tradition lyrique : un énorme coup de pied au derrière accompagné d'un ample mouvement des bras qui le fit passer par la porte et s'écraser à plate figure sur le sol encore humide de l'extérieur. Un orgueil blessé sous les rires hilares des clients pour une jugulaire sauvée, l'un dans l'autre l'enquêteur s'en sortait plutôt bien. Alors que des quolibets filaient à travers la porte, parmi lesquels un fort peu prudent "Et si t'as vraiment une garnison, explique-leur bien qu'on leur crache à la raie pour avoir embrigadé un déchet de lézard comme toi" , je me levais et quittai à mon tour l'établissement, avec un petit sourire contrit. Pour ma part, ce fut sous un autre genre de sifflets que je passais donc le seuil du bâtiment.

Je ne savais peut-être rien du monde et de son fonctionnement, mais les leçons de Delnëthiel m'avaient appris à être un minimum subtile, et à obtenir ce que je souhaitais sans que ceux qui me l'offrent ne se doutent de ce que je faisais. Enfin, j'aurais sans doute eu une chance d’atteindre ce niveau si j'avais pu intégrer une cour de la noblesse, mais j'avais sans aucun doute de quoi donner le change au séladien.

- Tout va bien ? Les estanols ne sont pas vraiment les meilleurs des hôtes pour les non-humains. Mais vous dites que vous êtes à la recherche d'un mage dangereux ?

Faire semblant de le croire, faire mine de ne pas connaître Walden, et feindre une certaine naïveté et une inquiétude quand au "fugitif". En suivant le séladien, j'avais de bonnes chances de retrouver Walden, tout en récupérant quelques informations sur lui au passage : autrement dit, j'avais tout à y gagner.

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Tokran le Lun 26 Mar 2018 - 23:13

Plus c'est gros, plus ça passe... Si l'inventeur de se proverbe se présentait devant moi, sans nul doute, je lui apprendrai à fermer son claque merde avec ses citations toutes faites. Mon monologue merveilleusement travaillé fut accueillis par des rires et moqueries des clients qui, avec leur ventre à bière, gardaient assez de "raison" pour plus haïr les hommes-Lézards que les mages noirs. Bordel, je n'ai jamais aimé les PÉCORES de leur éspèce et ce n'est pas cela qui allait arranger mon enquête. Retourner dans la taverne d'où je venais de sortir? Impossible: c'est le patron de ce t'as de planche fragile au quel je mettrais un jour le feu qui m'a jeté dans la boue. J'étais maintenant dehors, dans la boue, avec une trace de bottes au cul et l'impossibilité de quérir plus d'information. C'était impressionnant le point au quel je désirais... je désirais...

-Pourquoi ne pas incendier la jolie cabane? Entre nous, tu ne peux plus rien y trouver et les locaux méritent d'apprendre la peur. C'est facile, même un abruti bourré peut faire flamber ça.

-Ne m'encourage pas à me faire écorcher par la gar...

- Tout va bien ? Les estanols ne sont pas vraiment les meilleurs des hôtes pour les non-humains. Mais vous dites que vous êtes à la recherche d'un mage dangereux ?


Je m'étais relevé de la boue en vitesse, une jeune fille semblant plus jeune que moi venait de m'adresser la parole en sortant de l'établissement merdique et en utilisant des mots plaisants. M'avait elle entendu parler seul? J'espérais que non: j'aurais eu l'air fin à pointer du doigt un soit disant mage noir tout en faisant la causette à mon copain imaginaire meurtrier et au moins aussi mégalomane que moi. Mais son sourir niais digne des hommes me faisait penser qu'elle était sourde. Ceci mis à part, je me relevai vite en répondant...

-Ouai, des mauvais hôtes, comme vous dites. Je suis en effet à la recherche d'un individu dangereux manipulant la magie. Soit dit en passant vous devriez vous barricader chez vous, les rues sont pas sécurisés.

C'est beau de s'intéresser à la magie, mais si elle traînait dans mes pattes, ça allait vite me saouler, je mis donc la demoiselle de côté un instant. Mais une autre motivation suivait mon acte: une gamine plus jeune que moi qui sort d'une taverne d'ivrogne avec un sourir niais et ne semblant pas être ronde comme une queue de pelle? Elle devait avoir reçu une éducation semblable à ceux que je pense être ses confrères mais elle se précipite pour un reptile? C'était suspect, sans oublier sa deuxième phrase "vous êtes a la recherche d'un mage dangeureux". C'est rarement comme ça que j'entame une conversation avec un inconnu qui parle tout seul la gueule dans la boue. Tout ça pour dire que, soit elle avait un but précis en venant me voir, soit c'était juste une bouseuse avec la pétoche à l'idée départager son bled avec un mage noir. En claire, soit elle me gênait pour rien, soit elle avait des infos. Je me suis donc montré hostile au contacté immédiatement pour lui signifier mon absence d'envie de me trimballer un boulet. Je fis deux trois pas dos à elle avant de me retourner en lui montrant le portrait de ma cible comme je le faisais plus tôt...

-Je peux ceci dit sans doutes vous protéger si vous avez des informations sur lui.


Un peu maladroit comme phrase? Certes, mais au moins, dans tout les cas j'étais gagnant: soit elle m'aidait, soit elle dégageait de mon chemin pour me laisser enquêter ailleurs. C'était forcément bénéfique pour ma chasse. Il ne restait plus qu'un point à élucider: la gamine, bouseuse ou information sur pattes?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tokran
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Lucie le Jeu 29 Mar 2018 - 0:15

- Ouai, des mauvais hôtes, comme vous dites. Je suis en effet à la recherche d'un individu dangereux manipulant la magie. Soit dit en passant vous devriez vous barricader chez vous, les rues sont pas sécurisés.

Ouh, la douche froide. Bon, j'avoue que je m'attendais à ce qu'il accueille mieux la seule et unique personne qui semblait s'intéresser à ce qu'il racontait, mais le séladien avait l'air d'avoir plus d'orgueil que de bon sens. Pour en venir à me conseiller de me barricader, il devait vraiment vouloir se débarrasser de moi ou prendre Walden plus qu'au sérieux. Ce qui n'était pas forcément un mal l'un dans l'autre, car j'avais vu le guerrier-mage tenir en respect deux centaures lanciers simultanément à l'aide de sa hache à deux mains. Alors que j'étais en train de chercher un nouvel angle d'attaque pour attirer son attention pendant qu'il s'éloignait, il se retourna pour me tendre une perche. Peut-être pas si dénué de bon sens que ça ... mais indéniablement trop fier pour son bien,surtout en Estandre.

- Je peux ceci dit sans doutes vous protéger si vous avez des informations sur lui.

Je m'autorisais à croiser les bras alors que j'affichais un sourire ravi sur mon visage. Je ne devais pas avoir l'air trop sûre de moi ni dévoiler mes talents, car j'ignorais tout de ce qui liait le séladien et le mercenaire. Si ce n'est que l'un semblait pourchasser l'autre. Mais comme j'ignorais la raison de cette traque, difficile de dire si je devais me méfier de l'écailleux ou non. Aussi préférais-je en dévoiler le moins possible à mon sujet tant que je ne serais pas fixée. Je décroisais les bras pour saisir l'affiche, prenant soin d'afficher une moue de déception avant de prendre la parole.

- Il ne ressemble pas trop à un sorcier maléfique. Par contre il ressemble à un garde qui est arrivé avec la dernière caravane marchande ... en plus jeune.

L'âge de Walden sur l'affiche pouvait autant venir du dessinateur lui-même que de l'ancienneté du portrait. Je tenais à avoir le fin mot de cette histoire, autant par pure curiosité que pour savoir le genre de choses dont je devais me méfier, le genre de passé que pouvaient avoir les personnes que je pouvais être amenée à côtoyer si je continuais à voyager comme je l'avais fais. Beaucoup de choses étaient étranges dans cette affaire, de la disparition soudaine de Walden à son passé, en passant par le fait que ce soit un séladien qui le poursuive ou aie été mandaté pour le traquer alors qu'on savait qu'il était en Estandre. Tant de détails et de mystères qui me laissaient penser qu'il y avait quelque chose derrière tout ça,et je voulais savoir quoi ! J'avais quelques tours dans ma manche que j'espérais pouvoir utiliser plus tard pour impressionner le séladien ou le prendre à contre-pied selon la situation. Mais pour le moment, je devais le convaincre de me laisser l'accompagner.

- Je pourrais peut-être vous aider à le trouver ? Et puis vous dites qu'il est dangereux, mais qu'est-ce qu'il a fait ?

Avoir l'air sincèrement curieuse mais sans le pousser, innocente mais pas cruche ... par Théno et tous ses enfants, c'est bien plus difficile que ce que Delnëthiel voulait bien me faire croire ! Encore une preuve qu'il m'a mal préparée !! ... encore une preuve que je n'étais pas à la hauteur de ses ambitions, aussi ... Je ne pouvais guère qu'espérer que j'étais assez convaincante, et lui assez orgueilleux, pour que cela marche. Sinon, je serais forcée d'utiliser d'autres approches, et ni moi ni lui n'avions vraiment de temps à perdre avec tout cela, n'est-ce pas ?

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Tokran le Dim 1 Avr 2018 - 20:47

- Il ne ressemble pas trop à un sorcier maléfique. Par contre il ressemble à un garde qui est arrivé avec la dernière caravane marchande ... en plus jeune.

Cette réponse me disait au moins une chose: je ne perdais pas mon temps dans ce tas de "sent-la-pisse" qui se prétendait village. Si l'homme, en plus vieux, que je cherchais était arrivé en tant que garde de caravane, c'est probablement qu'il a refait sa conversion de vie en tant que mercenaire ou un boulot de merdaille dans le genre. Ce n'était pas etonnant: à part tuer, Almoxteo n'apprend pas grand chose à ses membres. Il n'allait pas se faire fermier avec une épée en main. Sortant de ma torpeur, je fis un signe de la main à la jeune fille, pour là remercier. Et alors que je m'apprêtais à repartir, elle enchaîna...

- Je pourrais peut-être vous aider à le trouver ? Et puis vous dites qu'il est dangereux, mais qu'est-ce qu'il a fait ?

C'était prévisible, je lui avais promis de la protéger en échange d'information, pour le peu d'aide apportée c'était de l'arnaque mais je n'allais pas me la mettre à dos. J'étais ceci dit bien stupide d'avoir ainsi tendu le bâton pour me faire battre. Elle cherchait à présent à se rapprocher de moi dans l'espoir que je n'oublie pas ces mots en l'air je suppose? Répondant à sa curiosité, je dis...

-Des sacrifices humains avec une guilde clandestine, et il a tué un garde en fuyant du sud.

Sa question m'avait un peu pris au dépourvu et je n'ai été capable de répondre qu'une ridicule phrase simple. Mon intonation grave laissait ceci dit à mes paroles un côté cohérent et, si la chance était de l'on côté, assez effrayant pour qu'elle ne traîne pas dans mes pattes. Tout en cherchant une suite à la phrase, j'observais le crépuscule arrivant tranquillement sur le village, signe que, soit j'allais devoir dormir paris les poules, soit j'enquêterais dans la nuit. Ce détail me permis d'enchaîner...

-La nuit va tomber, si vous êtes du genre à aimer pioncer, abandonnez l'idée de m'aider. Sinon, il y aura juste deux règles à suivre: vous posez pas de question idiote et encore moins des intelligentes. La deuxième règle est tout aussi simple: vous devez être utile, pas un poid.

Sa curiosité était admirable, mais je ne cherchais pas de petite curieuse, juste de l'aide. Surtout que ça ne serait pas la première fois qu'un allié de la cible infiltre le camp du chasseur. Si elle connaissait l'individu que je cherchais, ça expliquerait sa curiosité soudaine pour les paroles d'un inconnu d'une autre race qui plus est. Elle était suspecte, qu'elle décidé de m'aider courageusement ouqu'elle dégage, ça me sera utile. Tout en me mettant en marche sans but précis, j'observais sa réaction à mes derniers mots et enchaînait...

-La caravane par la quelle est arrivée le mage noir, est-elle encore en ville?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tokran
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Lucie le Lun 9 Avr 2018 - 18:11

- Des sacrifices humains avec une guilde clandestine, et il a tué un garde en fuyant du sud. La nuit va tomber, si vous êtes du genre à aimer pioncer, abandonnez l'idée de m'aider. Sinon, il y aura juste deux règles à suivre: vous posez pas de question idiote et encore moins des intelligentes. La deuxième règle est tout aussi simple: vous devez être utile, pas un poids.

Bon, autant pour ce qui était de jouer sur une quelconque corde sensible. Soit mes talents de dame de la cour étaient encore pires que je ne le pensais, soit il était plus prudent que je ne l'avais imaginé. Ou bien sûr, le traitement qu'il avait reçu des estanols l'avait rendu méfiant à l'égard des humains de façon générale,ce dont on ne pourrait le blâmer.

Mais … des sacrifices humains ? Walden m'avait eu l'air d'un bon vivant pourtant. Enfin, l'un dans l'autre, si tous les sectateurs avaient une tête de psychopathes, ils seraient beaucoup plus simples à débusquer. Et pour ce qui était de me rendre utile, j'avais bien sûr quelques tours dans mon sac : mais il me revenait de choisir judicieusement celui que je lui révélerai. Mais pas avant qu'il ai finis son petit exposé.

- La caravane par la quelle est arrivée le mage noir, est-elle encore en ville?

Question délicate. Bien sûr qu'elle était encore là, mais ses membres sauraient me reconnaître et risquaient de compromettre ma «couverture». Non pas que je comptais trahir le séladien : si les choses en venaient à un combat,je préférais largement m'en tenir éloignée à moins qu'un des deux belligérants ne tente de s'en prendre à moi.  Mais si il apprenait que j'avais voyagé avec sa «proie», le chasseur de «mage noir» risquait de m'attaquer. Alors,quel risque prendre ? Je pesais les pour et les contre rapidement avant de répondre.

- Oui, ils sont encore là. Je suis venue avec eux,en tant que passagère. Ils doivent faire la jointure avec une autre caravane de marchands et repartir demain. Celui que vous cherchez nous a escortés jusqu'ici. Il m'avait proposé de voyager avec lui, c'est pour ça que votre «chasse» m'intéresse : je tiens à avoir toutes les cartes en main au cas où je le recroise.

La vérité et quelques omissions. Un petit pan de masque qui tombe, juste de quoi gagner un peu de confiance (et de méfiance également) envers le séladien. Je devais quand même le rassurer un peu pour éviter qu'il ne décide soudain que je méritais la mort moi aussi. Je levais donc mes mains vides  (mon bâton étant attaché dans mon dos) pour montrer ma bonne foi.

- Quoiqu'il en soit, nous sommes tous les deux à sa recherche, et je ne compte pas me mêler à votre combat si et quand il éclatera. Je suis une alchimiste … en mieux : mais si mes élixirs peuvent donner un avantage à un combattant, ils ne me suffisent pas pour me jeter moi-même dans la mêlée. D'ailleurs, je pourrais vous en vendre un ou deux si vous voulez.

Gagner un peu d'argent ne me ferait pas de mal, et je doutais de la capacité du chasseur à vaincre sa proie sans aide. Je ne voulais pas me mêler du combat, certes, mais rien ne m'empêcher de l'équilibrer un peu tout en me remplissant les poches. J'avais justement un élixir de lien et une potion d'absorption en surplus, contre un mage-guerrier comme Walden,cela pourrait sans doute être d'une grande aide.

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Tokran le Ven 13 Avr 2018 - 11:21

- Oui, ils sont encore là. Je suis venue avec eux,en tant que passagère. Ils doivent faire la jointure avec une autre caravane de marchands et repartir demain. Celui que vous cherchez nous a escortés jusqu'ici. Il m'avait proposé de voyager avec lui, c'est pour ça que votre «chasse» m'intéresse : je tiens à avoir toutes les cartes en main au cas où je le recroise.

Ainsi donc elle avait déjà croisé ma cible. Qui plus est, elle lui avait déjà parlé et elle fut invité à voyager aux côtés du fuyard. Je savais maintenant que ce n'était pas juste une paysanne perdue et cherchant un bouclier au grand vilain magicien mais une voyageuse cherchant à ne pas être mal accompagné. C'était ce que je pouvais en déduire même si des points restaient flous. Sans doutes savait-elle se battre avec le bâton attaché dans son dos au même titre que moi avec le mien qui était ceci dit bien moins commun. Mais mis à part ça, à quoi lui servirait-elle? C'était encourageant de penser qu'il voulait se servir de son côté innocente et naïve pour me berner et ralentir mon enquête mais je n'en avais pas de preuve...

- Quoiqu'il en soit, nous sommes tous les deux à sa recherche, et je ne compte pas me mêler à votre combat si et quand il éclatera. Je suis une alchimiste … en mieux : mais si mes élixirs peuvent donner un avantage à un combattant, ils ne me suffisent pas pour me jeter moi-même dans la mêlée. D'ailleurs, je pourrais vous en vendre un ou deux si vous voulez.

Une alchimiste? Voila qui est fort intéressent, ça explique un peu mieux le choix de ma proie et innocenterait presque cette jeune fille de tout soupçons... J'ai dit presque. Aussi, son offre était alléchante: le déserteur est un combattant. Il était mieux gradé que moi, n'a pas perdu le moindre combat de sa carrière et il a même déjà servit de garde du corps à des membres du haut cercle. Ce n'était pas le genre d'homme qu'on attaque sans solide préparation, j'aurais besoin des potions de l'alchimiste. Mais ma bourse avait maigrie: j'avais mal prévu le trajet et j'allais devoir "trouver" moi même la nourriture pour le retour de mon voyage. Le prix était donc mon obstacle...

-Quels élixirs vendez vous? Pour combien? J’espère que vous n'en avez pas vendu au mage noir?!

Tant de question qui s’enchaînaient, tandis que je me rapprochai de la jeune fille pas par pas, donnant par mon ton grave à l'air un parfum d’interrogatoire. Me rendant compte de l'hostilité dont je devait faire preuve, je me remis droit et repris plus calmement afin de ne pas faire paniquer celle qui pourrait bien m'offrir mes armes...

-Hum, excusez moi, pour un... euh... un petit chasseur de prime comme moi, c'est assez oppressant d'affronter un mage noir.

Quelle terrible insulte venais-je de me lancer? Un petit chasseur de prime? Pouah! En ces terres, je ne devais pas révéler mes talents pour la magie à n'importe qui, mais je regrettais déjà mes paroles! De plus mon hésitation n'a laisser à mes paroles qu'une faible crédibilité. Je pris donc une profonde aspiration, et repris calmement...

-Bien, vous me donnerez les prix sur la route, je vous laisse me guider vers la caravane mademoiselle... Euh... Comment vous appelez vous?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tokran
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Lucie Aujourd'hui à 2:49

-Quels élixirs vendez vous? Pour combien? J’espère que vous n'en avez pas vendu au mage noir?!

Parlez-moi de sauter sur l'occasion ! Eh bien, au moins j'avais son attention. Et même s'il semblait s'emballer un peu vite, sa dernière question montrait aussi qu'il n'était pas simplement enthousiaste ... même si son expression générale aurait pu intimider quelques personnes. Mais avant que j'ai le temps de réellement me sentir menacer, il rectifia sa posture avant de s'excuser.

-Hum, excusez moi, pour un... euh... un petit chasseur de prime comme moi, c'est assez oppressant d'affronter un mage noir. Bien, vous me donnerez les prix sur la route, je vous laisse me guider vers la caravane mademoiselle... Euh... Comment vous appelez vous?

- Lucie. Je n'ai plus que deux flacons à vendre, mais c'est parce que j'ai du en utiliser pendant le trajet, pas parce que j'en ai vendues ou distribuées. Suivez moi. Je commençai me diriger vers le lieu où les caravanes se trouvaient. Quand au prix ... L'une ne vaut pas beaucoup, quelques pièces de bronze tout au plus. L'autre ... serait plus utile, bien que brièvement, mais je ne peux pas m'en séparer à moins de deux pièces d'argent. Même si je peux faire des concessions selon ce que vous avez, bien sûr. Le village n'étant pas très étendu et les caravanes assez nombreuses et imposantes, aussi pouvait-on déjà les apercevoir au loin, malgré le manque de luminosité. Je m'arrêtai, sortant la potion d'absorption de mon sac : le liquide rosé luisait doucement dans ma main. Cette fiole annulera le premier sort qui sera lancé contre vous. Il suffit de la porter. Je sortis ensuite l'élixir de lien. Celle-là est moins chère : le produit durcit à l'air, c'est comparable à de la soie d'arachnéen au final. De quoi le tenir sur place, mais il faudra assurer le jet.

Dans tous les cas je doutais que Walden soit encore là. Notre caravane nous avait déjà payés, et il avait disparu de façon si brusque. mais peut-être me trompais-je, après tout. Par simple mesure de sécurité, je vérifiais tout de même que mes potions étaient à portée de main. Le séladien ne m'avait pas donné son nom, ni de réponse à mon offre, mais nous ne serions à portée des caravanes que d'ici quelques minutes de marche. Cependant, plus nous approchions, plus quelque chose m'interpellait : les caravanes étaient, comme de coutume, en formation de cercle, au centre duquel brûlait un feu de camp. Mais tout de même ... ce feu de camp avait vraiment l'air particulièrement puissant ...

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passage par Risonna

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum