Un passé plus qu'imparfait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Lun 13 Nov 2017 - 23:04

L’histoire que vous vous apprêtez à lire s'est déroulée il y a vingt-quatre années de cela. A cette époque, Eon était encore un enfant. Emporté par la tempête de sa vie, il fuyait la potence et, transformé en faucon, c'est vers son destin qu'il s'envolait.

Loin de son paradis perdu, l’enfant volait.
Battant des ailes pour fuir l’enfer de ses dix ans,
Sous la forme d’un faucon glissant dans le vent,
De Tacomnal, à tout jamais, il s’en allait

Dessous, la Plaine du Tonnerre défilait
Et le Tijaronhe s’étendait lentement
En une immensité bleue : d’Honneur, l’Océan.
Mais noyé dans ses peines, l’oiseau continuait.

Sa mère ? Pendue. Son père ? Pendu. Et lui ? En fuite.
Argilite ! Vole ! Les gardes sont à ta poursuite !
Car pour les Hommes, ta nature est intolérable.

C'est bon, petit faucon, cesse tous ces efforts,
Là, va donc te reposer sur cette plage d’or,
Et reprends ton corps d'enfant, nu et misérable.

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Mar 14 Nov 2017 - 11:30

Cilia avait scruté l'horizon avant de se permettre de sortir la tête de l'eau. Depuis combien de temps sillonnait-elle les étendues océaniques ? Elle n'en avait aucune idée, ayant arrêté de compter le temps. Des mois ? Probablement des années. Depuis son départ du village où elle s'était éveillée, elle avait voyagé à travers les lacs, les rivières, les mers. Pourquoi ? Ca aussi, elle aurait été incapable de le dire avec précision. Elle avait néanmoins acquis une conviction : elle n'était pas une Dryade normale. Celles qu'elle aurait dû appeler ses sœurs la regardaient étrangement. Non à cause de son apparence - après tout,les Dryades n'étaient pas spécialement regardantes sur le sujet - mais à cause de quelque chose de plus profond. Elle ne pouvait se l'expliquer clairement, mais il semblerait que le problème tienne à sa naissance.

Comment naissaient les Dryades normalement ? Visiblement, pas en ayant reçu l'aide d'une tierce personne. En tous cas, c'était ce que Cilia avait compris. Elle avait parcouru les mers, une fois cette information en tête, pour savoir s'il existait une force capable d'éveiller des créatures comme elle. Aucun peuple marin n'avait donné une réponse satisfaisante. Alors elle avait continué ses voyages. Pendant plus d'un siècle, elle s'était laissée guidée par les courants. Du lac Titelli à l'Océan de Platunaise, en passant par l'Haquemire. Et aujourd'hui, elle était au bout don son périple, près des côtes qui bordent l'Océan d'Honneur. Ici aussi, ses questions étaient restées sans réponse.

Après des décennies de recherches, elle était tombée sur cette histoire. Son histoire. C'était le seul élément de son histoire et de sa naissance qu'elle possédait. Quand elle avait pris conscience, ses sens étaient en alerte, et tout son être lui criait de fuir l'endroit où elle s'était éveillée, ce qu'elle avait fait. Selon toute vraisemblance, celui qui l'avait éveillé portait un symbole, un corbeau avec une étoile. C'était là un bien maigre indice, mais Cilia s'y cramponnait de toutes ces forces.

Perdue dans ses pensées, Cilia observa le vol d'un faucon haut dans le ciel, avant de se mettre à chantonner. Dans cet endroit perdu, aucune âme humaine ne vivait, elle se sentait en sécurité.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Mar 14 Nov 2017 - 14:31

Épuise par ses journées de vol, le faucon perdait de l’altitude. Il était désormais bien loin du Royaume de Tacomnal qui l’avait vu grandir. L’Océan d’Honneur se dévoilait sous lui, immensité étincelante. Jamais de sa vie le garçon-faucon n’avait vu tant d’eau. En temps normal, il aurait observé ce bleu infini qui s’étendait sous lui et aurait immédiatement fait demi-tour. Mais, désormais orphelin en fuite, tout cela n’avait plus d’importance. Qu’il tombe dans l’eau, qu’il devienne golem d’argile et qu’il se dilue dans l’Océan, qu’importe puisque plus rien n’avait de sens.

Le faucon perdait progressivement de la hauteur, ce qui lui permit d’entendre quelque chose… d’étrange. On aurait dit que le chant de la mer avait changé, qu'il était devenu encore plus doux, plus chaleureux et réconfortant. Le rapace descendit encore un peu, comme envoûté par cette musique enchanteresse. Plus il s’approchait, plus il devinait qu’il s’agissait d’une voix. Probablement celle d’une sirène. L'enfant en avait entendu parler, mais il n’en avait jamais vu de ses propres yeux puisque, comme son père, il évitait toujours de s’approcher des sources d’eau.

Epuisé ou envouté, peut-être un peu des deux, le faucon fini par se laisser tomber dans le sable fin. Sa chute fut amortie par les grains blancs qui s’envolèrent dans le vent. Il avait du mal à tenir sur ses pattes. Mais du regard, il cherchait la source de la voix. Cette voix apaisante et douce qui, l’espace d’un instant, lui avait fait oublier tous ses malheurs.

Sans même s’en rendre compte, il avait repris son apparence de petit garçon, vêtu d’un pagne sale qui partait en lambeau. Allongé dans le sable, seul son visage enfantin se dressait, tendu vers le ciel pour permettre à son regard de scruter l’horizon à la recherche de la voix mélodieuse.

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Mar 14 Nov 2017 - 22:57

Cilia chantait, le regard perdu vers l'horizon. Comment l'océan pouvait-il être si calme, avec tout ce qui s'agitait dans les profondeurs... La rencontre avec le grand serpent marin la hantait encore. Une chose mouvante dans le coin de son champ de vision la tira de ses contemplations. Dans un bruit sec, un objet non identifié venait de tomber sur la plage. Qu'est-ce que ça pouvait être... Le faucon de tout à l'heure ? Elle le chercha dans le ciel, mais il était vide.

Cilia ne connaissait pas grand chose aux oiseaux. Elle était plus versée dans les créatures marines. Pourtant, elle savait que les oiseaux ne chutaient pas de cette manière, en tous cas pas de leur plein gré. Intriguée, elle se déventousa de son rocher, et lévita jusqu'au rivage. Plus elle s'approchait, plus elle était prise de doute. Cette oiseau avait une drôle de forme... Et puis il manquait de plumes... Etait-ce... des jambes ?!

La créature ressemblait à un humain, mais en plus petit. Pourtant, elle était presque sure que les humains ne pouvaient pas voler. Alors comment avait-il fait pour tomber ainsi du ciel ? Cela n'avait aucun sens. Mais Cilia ne s'en préoccupa pas outre mesure. Après toutes ces années passées au fond de l'océan, elle avait conscience que sa connaissance des terrestres était plus que lacunaire. L'humain, si s'en était bien un, avait peu de poils, et ne présentait qu'une faible musculature. La Dryade crut reconnaître ce que l'on appelait un enfant, un petit d'humain. Comparé aux poissons, les humains avaient la mauvaise habitude de changer beaucoup d'apparence en grandissant, et pas seulement de gagner en taille, ce qui la perturbait beaucoup. En tant que Dryade, son apparence n'avait pas bougé d'un iota depuis son éveil. De son point de vue, cela ne servait à rien de changer à ce point, ni de... comment appelait-on ça déjà ? Ah oui, vieillir.

Elle était donc face à un jeune humain. En plus d'un siècle d'existence, elle ne comptait plus toutes les fois où on l'avait mise en garde contre cette espèce. Elle en comprenait mal les raisons, mais tant de témoignages ne pouvaient pas être totalement dénués de vérité. Néanmoins, l'humain en face d'elle semblait jeune, et particulièrement faible. Elle estima que les risques étaient limités. De toute manière, elle savait se défendre.

Elle approcha donc un peu plus près, taraudée par la curiosité.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum