Nature perturbée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nature perturbée

Message  Tuguunla le Mer 4 Oct 2017 - 11:41

Ce n'était que la troisième fois en cinq ans que Tuguunla se rendait dans le Royaume d'Estandre. Son dernier voyage l'avait amené à faire la rencontre d'un paisible village d'Halfelins à plusieurs dizaines de kilomètres de la Grande Prairie. Il aurait été alors amusant pour un œil externe de voir le contraste de taille entre Tuguunla le géant et ses hôtes Halfelins. Sliga avait eu droit de se nourrir dans un potager verdoyant comme jamais l'on en trouvait chez les Humains, et Tuguunla avait été invité à partager quelques jours la vie des villageois. Evidemment, il s'était surtout occupé des animaux, parmi lesquels poneys, galinacés et harates. Il avait passé six jours dans ce village, et avait décidé de partir après avoir écouté une histoire des habitants. Ces derniers avaient raconté avoir reçu par trois fois la visite d'une même tribu de Centaures avec qui ils avaient sympathisé et troqué des biens.

Le premier passage de cette tribu, les Gaelwadä, remontait à un peu plus de quatre lunes. La deuxième fois, remontant à trois lunes, les Gaelwadä avaient paru inquiets, sans vouloir expliquer pourquoi. Ils avaient alors confié aux Halfelins un morceau de bois taillé de façon informe, long comme un tibia humain et épais comme un mollet, qui avait une très grande importance pour eux. Les Gaelwadä n'avaient pas expliqué en quoi ce morceau de bois était important, ils voulaient simplement que les Halfelins le conservent en attendant leur prochaine visite. Au départ des Centaures, un villageois aventureux avait émis le souhait de les accompagner jusque chez eux, pour découvrir leur mode de vie, ce que les Gaelwadä avaient accepté après hésitation. Cet Halfelin s'appelait Tebolet.

Encore une lune plus tard, les Gaelwadä étaient revenus, avec Tebolet qui avait écrit sur papier tout un tas de notes sur le mode de vie des Centaures. Enrichi par cette expérience, les étoiles dans ses yeux avaient laissé place à quelques larmes quand les Gaelwadä étaient repartis non sans récupérer comme prévu leur objet sacré, cette étrange branche de bois épaisse et taillée. Depuis ce jour-là, cela faisait deux mois que le village n'avait plus de nouvelles des Gaelwadä. Ca n'avait rien d'inquiétant en soi, les Gaelwadä n'étaient pas tenus de revenir tous les mois, mais il y avait un Halfelin en particulier à qui ils manquaient déjà : Tebolet.

Tebolet avait donc supplié Tuguunla de bien vouloir lui servir en quelque sorte d'escorte jusqu'au territoire des Gaelwadä pour leur rendre une visite surprise et prendre de leurs nouvelles. Tuguunla n'avait pas eu de raison de refuser. Et puis, il aimait les Centaures, quoiqu'ils ne se laissaient pas caresser facilement comme les chevaux, ce qui était frustrant. Tuguunla avait de si bons souvenirs de ses différents emplois de palefrenier, qu'il rêvait d'être un jour ami avec un Centaure pour pouvoir s'occuper de lui.

Tebolet avait monté son plus fidèle poney et avait voyagé avec Tuguunla et Sliga jusqu'à la Forêt de la Vanille. La limace géante n'avait pas voulu entrer dans cette vaste forêt, elle n'aimait en général pas ramper dans les endroits où les végétation était trop riche, dense et sauvage. De toute façon, Tuguunla savait qu'il la retrouverait facilement... ou du moins que Sliga le retrouverait, car elle finissait toujours par revenir à lui quand ils se séparaient même pendant une dizaine de jours.

Voilà donc pourquoi Tuguunla se tenait là, dans cette forêt. Seulement, Tebolet avait peut-être une bonne mémoire, il ne fut pas facile de s'y retrouver dans la Forêt de la Vanille. Tebolet avait dessiné une carte en se donnant des points de repère pour pouvoir se rendre sur le territoire des Gaelwadä, mais ça restait une carte vague, bien insuffisante pour ne pas se perdre dans une vaste forêt sauvage. Tuguunla et Tebolet évitèrent les routes et les villages, car les Gaelwadä vivaient à l'écart de tout ça. A un moment, deux Centaures sentinelles se présentèrent à eux, armés d'un arc pour l'un et d'une lance pour l'autre. Ils informèrent les deux intrus qu'ils venaient de pénétrer sur leur territoire et les prièrent de partir. L'Halfelin sut cependant apaiser les deux Centaures et leur demanda s'ils connaissaient la tribu des Gaelwadä.

Les deux sentinelles échangèrent un regard sombre, puis l'un des deux mâles répondit à Tebolet d'un ton grave que les Gaelwadä étaient en effet connus de leur tribu mais qu'ils avaient été mystérieusement attaqués par des floranides et avaient fui. Cet événement datait de moins d'un cycle lunaire. Les Gaelwadä avaient quitté leur territoire précipitamment sans informer quiconque de leur destination – peut-être ne l'avaient-ils pas définie eux-mêmes à ce moment-là. La sentinelle conclut en avertissant que l'ancien territoire des Gaelwadä était devenu dangereux et conseilla à l'Halfelin de ne pas chercher à s'y rendre.

TUGUUNLA – Je vais aller voir. Il faut comprendre ce qui s'est passé.

Après un bref échange, les deux Centaures acceptèrent de recueillir Tebolet le temps pour Tuguunla de faire la lumière sur l'attaque des floranides et peut-être de retrouver la trace des Gaelwadä. Après tout, leur propre tribu aimerait savoir pourquoi des floranides auraient attaqué les Gaelwadä, ça ne ressemblait pas au comportement habituel de ces créatures.

Tuguunla reçut des indications précises à suivre pour arriver sur l'ancien territoire des Gaelwadä. En les suivant scrupuleusement, seul, il tomba sur trois Centaures morts. Trois mâles, assez jeunes, dont la mort devait être assez récente, bien plus que l'attaque des floranides sur les Gaelwadä, car aucun charognard n'avait encore commencé à se nourrir sur eux et les cadavres ne présentaient aucun signe de décomposition. Incapable d'analyser la scène de combat, Tuguunla se redressa et s'éloigna à la recherche, peut-être, d'un témoin, laissant ses propres empreintes de pas sur le lieu de cette attaque...

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Dim 8 Oct 2017 - 10:30

Kalyss se laissa tomber sur le sol sans aucune grâce. Elle avait marché depuis l'aube, et elle n'avait qu'une envie : se reposer. Elle prêta un instant attention à son environnement : elle ne sentait aucune présence malveillante à proximité, mais mieux valait être prudent. Elle s'était éloignée de la route, et la forêt était pleine de Centaures pas forcément amicaux. Elle dégagea donc son arc de son dos et s'assura que sa dague était bien en place, puis elle retira son manteau, se cala contre un tronc et ferma les yeux, à moitié aux aguets. Tout à coup, un bruit monstrueux rompit le silence : son ventre venait de manifester bruyamment son mécontentement. Elle tira donc un peu de pain et son dernier morceau de viande séchée de son sac et les dévora en trois bouchées, malgré le goût horrible de la substance caoutchouteuse. Elle grimaça ; il fallait qu'elle refasse provision de viande. Elle chasserait bientôt. Son ventre criait toujours famine, mais elle devait économiser son pain : elle ne savait pas où était le prochain village et il ne lui restait plus que quelques tranches. Avec un soupir, elle s'efforça donc d'ignorer les protestations indignées de son estomac pour tenter de se détendre. Un instant, elle hésita à repartir : mais elle avait tout son temps et personne ne semblait vouloir la déranger, alors elle referma les yeux.

Plus tard, lorsqu'elle se sentit reposée, elle reprit son arc - sans toutefois le ranger, on ne savait jamais - et son manteau, puis se mit en route vers le nord. Soudain, un craquement éveilla son attention et elle leva les yeux, aux aguets. Deux Centaures armés d'un arc passaient devant elle, à une dizaine de mètres. Sans réfléchir, elle se glissa derrière un arbre, le cœur battant à tout rompre. Les Centaures ne la remarquèrent pas et poursuivirent leur ronde. Soulagée, elle ne s'autorisa à respirer que lorsque leurs voix se furent tout à fait éteintes au loin. A présent elle était fixée : elle était sur le territoire des Centaures. Il lui faudrait désormais être prudente. Elle se remit en marche en redoublant de précautions.
Elle marchait depuis quelques minutes quand tout à coup, un feulement surpris la tira de ses pensées. Elle eut le temps de voir un jeune harate s'écarter de la masse brune qu'il reniflait avec curiosité et disparaître entre les arbres avant qu'elle ait pu s'approcher. Curieuse, elle s'approcha à son tour de la chose poilue étendue sur le sol. Elle s'aperçut avec stupeur que c'était... un cadavre de Centaure. Et il n'était pas seul : ses deux compagnons gisaient à ses côtés.

L'instant de surprise passé, ses vieilles habitudes reprirent le dessus. Elle se pencha sur le premier cadavre pour l'examiner. La mort était récente, peut-être moins d'une journée. Il avait été tué d'un coup derrière la tête, tout comme ses deux compagnons. Ce qui signifiait que les assaillants étaient plusieurs, ou qu'il avait attendu pour les surprendre les uns après les autres. Cependant, leurs arcs étaient brisés et rassemblés à côté de l'un des corps, et Kalyss trouva quelques flèches plantées dans les arbres. C'était étrange : d'après ce qu'elle savait des Centaures, leurs flèches atteignaient toujours leur but. Qui était rarement un arbre. Les trois cadavres étaient éloignés les uns des autres de quelques pas. Alors que Kalyss allait vers le deuxième corps, elle remarqua des empreintes de pas d'une taille extraordinaire. Elle regarda autour d'elle, soudain aux aguets. Un être avec des pieds de cette taille-là avait sans aucun doute les poing correspondants, et elle préférait éviter de s'y frotter. Elle se rassura vite : les empreintes s'éloignaient de l'endroit. Mais elles étaient récentes : à peine une heure. Elle se demanda ce qui était passé par là. Un Orc ? Un Cyclope, un ettin ? C'était peu probable. Il était rare que ces êtres s'aventurent dans les forêts - a fortiori une forêt pleine de Centaures. De plus, un Orc ou un Cyclope aurait tout détruit sur son passage, alors que Kalyss n'avait trouvé que quelques branches brisées. Peut-être un demi-orc ? Si c'était le cas, il tenait plus de l'orc que de l'humain. En tous cas, l'être avait tourné autour des cadavres, mais n'y avait pas touché. Il n'était donc pas carnivore, ou alors il n'avait pas faim.
Dévorée par la curiosité, Kalyss hésita. Devait-elle poursuivre son enquête auprès des cadavres, ou suivre la piste toute fraîche de cet être mystérieux ? Elle balaya la scène du regard. Ce qui l'étonnait le plus, c'était qu'en dehors des énormes empreintes dont la récence innocentaient leur propriétaire, elle n'avait trouvé aucune piste. Les assaillants n'avait rien laissé derrière eux. A sa connaissance, seuls les floranides pouvaient disparaître ainsi dans une forêt. Bien que pisteuse aguerrie, elle ne pouvait pas les suivre ; aussi décida-t-elle de suivre les empreintes qu'elle avait sous la main.

Son arc à la main, flèche encochée, elle suivit les traces. L'être n'avait fait aucun effort pour se cacher : la piste était parfaitement visible, serpentant entre les arbres. Il avait fureté deci-delà, laissant des empreintes profondes et nettes : il allait lentement, et il avait moins d'une heure d'avance. Kalyss accéléra.
Alors qu'elle pistait l'être mystérieux, les yeux rivés au sol, concentrée sur la piste, elle buta soudain sur ce qui lui sembla être un arbre. Elle s'arrêta brusquement. Puis elle leva les yeux. Plus haut. Plus haut. Plus haut. Lorsqu'elle finit par voir la tête de l'être qui se tenait devant elle, ses cheveux balayaient ses cuisses tant elle était penchée en arrière. Elle recula d'un pas, légèrement paniquée, et bégaya :

- Tu... Vous... Que... Qui êtes-vous ?

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Dim 8 Oct 2017 - 11:35

Tuguunla ne savait pas trop ce qu'il pouvait espérer trouver. Il n'était même pas sûr que les trois Centaures qu'il venait de trouver morts avaient un véritable lien avec les Gaelwadä. Ces derniers avaient quitté leur territoire depuis un peu moins d'un mois, et la mort des trois Centaures trouvés par Tuguunla datait tout au plus de deux ou trois jours. Tuguunla n'était pas un expert pour estimer la date d'un cadavre, mais il savait malgré tout que dans un espace sauvage d'une forêt, la décomposition devait être assez rapide sans parler de tous les charognards qui viendraient se servir.

Rien ne permettait d'affirmer qu'il pouvait exister un témoin de ce qui s'était passé. Quand bien même ce témoin existerait, Tuguunla pouvait très bien ne jamais le rencontrer, ou même le voir de loin sans savoir qu'il l'était. Tuguunla comptait interroger toutes les personnes qu'il rencontrerait. Objectivement, son enquête avec très peu de chances d'aboutir à quoi que ce soit, mais Tuguunla ne s'embarrassait pas de cette réflexion. Il n'allait pas désespérer avant même d'avoir essayé.

Il n'avait pas encore parcouru trente mètres depuis le lieu de l'attaque, que soudain quelque chose se cogna à lui dans le dos. Le géant se retourna très lentement, alors que ça pouvait très bien être quelque chose de dangereux, un Centaure prêt à l'agresser ou un animal voulant le chasser de là. Au lieu de toute ça, Tuguunla vit une femme à la silhouette fine et élégante drapée dans une cape de voyage. Ses longs cheveux platine formaient une cascade interminable presque jusqu'à ses hanches. Ses mains tenaient un arc sur lequel une flèche était déjà encochée. Tuguunla, à l'inverse de cette femme, avait son corps massif entièrement nu de la tête aux pieds à l'exception d'un pagne sale ne couvrant que ses parties intimes, et il ne portait aucune arme sur lui, même pas un couteau de voyage.

KALYSS – Tu... Vous... Que... Qui êtes-vous ?

La femme semblait perdue et nullement agressive malgré son arc en mains. Tuguunla se demanda pourquoi elle l'avait cogné dans le dos si elle ne lui voulait rien de mal. En confiance, le géant répondit de sa voix lente et grave :

TUGUUNLA – Je m'appelle Tuguunla. Bonjour.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Dim 8 Oct 2017 - 12:13

- Je m'appelle Tuguunla. Bonjour.

Kalyss se redressa. La créature avait l'air civilisé, malgré son apparence peu soignée, et n'émettait aucune onde malveillante, aussi enleva-t-elle la flèche de son arc, histoire de ne pas paraître trop agressive. Elle regarda ailleurs un instant pour reprendre contenance et répondit sans bégayer, à son grand soulagement :

- Bonjour. Je m'appelle Kalyss. Désolée de vous avoir cogné, je ne regardais pas devant moi.

Voyant que Tuguunla la détaillait, elle fit de même, et ce qu'elle vit la rassura un peu. Il ne portait aucune arme, et même aucun vêtement, juste un pagne qui cachait ce qui devait être caché. Cela ne le rendait pas moins dangereux : il était si grand qu'il aurait pu l'écraser avec son petit orteil. Discrètement, elle regarda les pieds de Tuguunla et les compara aux empreintes qu'elle suivait. Apparemment, elle avait trouvé l'être mystérieux, et ce n'était ni un ettin, ni un orc, ni un cyclope. Mais alors, qu'était-ce ? Il ressemblait à un demi-orc, mais il avait quelque chose en plus. Elle n'avait jamais vu de demi-orc de cette taille-là. Elle jugea cependant prudent de ne pas poser la question. A la place, elle demanda :

- Que faites-vous ici ? Vous n'avez pas peur des Centaures ?

Elle faillit demander ce qu'il savait des trois Centaures morts, mais elle préféra s'abstenir. Se rendant compte qu'elle dévisageait Tuguunla, elle détourna les yeux et tenta de regarder ailleurs. Mais son regard était irrésistiblement attiré par le visage de l'être, d'autant plus que celui-ci faisait durer le silence, l'air pensif.

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Lun 9 Oct 2017 - 10:32

La femme aux cheveux très longs se décontracta et rangea son arc. Tuguunla aussi avait les cheveux longs, mais ils s'arrêtaient au niveau de ses omoplates, et puis ils étaient sales tandis que ceux de cette femme étaient soyeux. La couleur était différente aussi. Tuguunla écouta la femme se présenter en sortant de son intense et brève réflexion sur les cheveux :

KALYSS – Bonjour. Je m'appelle Kalyss. Désolée de vous avoir cogné, je ne regardais pas devant moi.

Tuguunla répondit par une sourire un peu niais. Tout dans l'attitude de cette femme tendait à confirmer ce qu'elle disait. Déjà, pourquoi se serait-elle volontairement cognée contre Tuguunla ? Elle rangeait son arc, parlait calmement, et elle avait l'air gentille. Tuguunla la laissa le détailler du regard. Il se fit une autre réflexion : Kalyss venait de la direction où gisaient les cadavres des trois Centaures.

KALYSS – Que faites-vous ici ? Vous n'avez pas peur des Centaures ?

Peur des Centaures ?! Pourquoi avoir peur ? Souvent, les gens avaient peur de Tuguunla, mais c'était sans raison puisque Tuguunla ne voulait pas leur faire de mal. Et les Centaures étaient mignons, Tuguunla n'avait aucune raison d'avoir peur d'eux. Il savait que les Centaures pouvaient être agressifs quand on marchait sur leur territoire sans y être invité, mais les Humains étaient agressifs aussi et ce n'était pas une raison pour avoir peur de tout le monde.

TUGUUNLA – J'aime les Centaures. J'aimerais en avoir un, pour m'occuper de lui. Tu n'aimes pas les Centaures, Kalyss ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Lun 9 Oct 2017 - 17:33

Kalyss attendait la réponse de Tuguunla qui semblait réfléchir intensément, l'air fasciné par... les cheveux de Kalyss ? Elle les arrangea un peu, s'assurant qu'ils couvraient bien ses oreilles pointues. Il avait l'air un peu stupide, et le sourire qu'il lui envoya ne respirait pas l'intelligence. Enfin, il ne semblait pas vouloir lui marcher dessus ou la provoquer en duel, c'était déjà ça. Et puis il pourrait peut-être la renseigner à propos des Centaures morts. Il répondit après quelques instants de réflexion :

- J'aime les Centaures. J'aimerais en avoir un, pour m'occuper de lui. Tu n'aimes pas les Centaures, Kalyss ?

Kalyss commença par penser que rares étaient ceux qui aimaient les Centaures au point de se promener seul sur leurs terres. Puis le reste de la phrase atteignit son cerveau et elle ouvrit de grands yeux. Elle n'avait pas rencontré beaucoup de Centaures au cours de sa vie, mais si elle était sûre d'une chose, c'était qu'ils détestaient être traités comme des animaux. On ne s'occupait pas d'un Centaure. A la rigueur, on soignait un esclave. Mais en avoir un uniquement pour s'occuper de lui ? Cet être était décidément bien étrange. Kalyss répondit enfin :

- Je n'ai pas rencontré assez de Centaures pour décider si je les aimais. Mais à ce que j'ai entendu dire, ils n'aiment pas qu'on se promène sur leurs terres, surtout quand on laisse ses empreintes sur la scène d'un crime.

Elle se demanda si Tuguunla comprendrait son insinuation. Plus elle le regardait, plus elle trouvait qu'il avait l'air stupide. Seuls ses yeux montraient son intelligence. Enfin, c'était que qu'elle supposait, puisqu'ils étaient cachés derrière sa crinière de cheveux emmêlés. Bien que convaincue de son innocence, Kalyss observa la réaction de Tuguunla, guettant un soupçon de surprise dans sa réponse ou son attitude.

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Mar 10 Oct 2017 - 21:30

Kalyss marqua une expression de surprise ; mais ce n'était pas la question de Tuguunla qui la surprenait, elle écarquilla les yeux juste avant. Etait-ce le fait que Tuguunla aimait les Centaures qui la surprenait ? Peut-être, après tout, Tuguunla avait l'habitude d'être jugé comme quelqu'un de bizarre dans sa façon de se comporter avec les animaux ou avec les races qui ressemblaient à des animaux. Tuguunla parlait aux animaux, même si ces derniers ne lui répondaient pas toujours en retour, jamais avec des mots en tout cas. Et les gens trouvaient ça bizarre de parler aux animaux. Quand on ne prenait pas bien soin des animaux, ça mettait Tuguunla dans une rage folle, et pourtant ça arrivait trop souvent que des personnes négligeassent le bien-être des animaux, par exemple en leur faisant mal pour les faire obéir. Les Centaures, c'était pareil. Tuguunla voulait que les Centaures se sentent bien ; et eux, en plus, ils pouvaient répondre avec des mots à Tuguunla quand il leur parlait.

KALYSS – Je n'ai pas rencontré assez de Centaures pour décider si je les aimais. Mais à ce que j'ai entendu dire, ils n'aiment pas qu'on se promène sur leurs terres, surtout quand on laisse ses empreintes sur la scène d'un crime.

Tuguunla regarda ses pieds et leva même le droit un instant, observant l'empreinte de son pied dans la terre, avant de le reposer.

TUGUUNLA – Oh, mais je ne sais pas effacer mes traces de pas. Ce n'est pas grave.

Tuguunla réfléchit à un détail : Kalyss venait de parler de “scène de crime”. Elle faisait sans doute allusion aux trois Centaures morts à quelques dizaines de mètres d'eux. Ce n'était pas prudent de laisser des empreintes de pas sur l'endroit même où ces Centaures avaient été tués, mais si d'autres Centaures les repéraient, ils pourraient comprendre quand Tuguunla leur expliquerait qu'il n'avait tué personne, non ?

TUGUUNLA – Alors tu as vu les trois Centaures morts ? Ce n'est pas moi qui les ai tués. Non, ils étaient déjà morts. Ce n'est pas non plus d'autres Centaures. Non, sinon il y aurait eu plus de sang. Les Centaures, ils utilisent souvent des arcs ou des lances pour tuer. Crois-moi, je le sais parce que j'aime les Centaures.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Jeu 12 Oct 2017 - 20:47

Kalyss observait le géant à la dérobée. Celui-ci sembla réfléchir un instant, puis baissa les yeux vers ses pieds. Elle crut d'abord qu'il était gêné, mais lorsqu'il leva le droit, elle se rendit compte qu'il les examinait. Il reposa son pied et Kalyss attendit qu'il prenne la parole, curieuse de savoir ce qu'il aurait à répondre.

- Oh, mais je ne sais pas effacer mes traces de pas. Ce n'est pas grave.

Pas grave ? Kalyss n'y connaissait peut-être rien aux Centaures, mais s'ils fonctionnaient comme les autres races, ils risquaient fort de ne pas chercher plus loin que les empreintes qu'ils trouveraient. Heureusement, elle avait soigneusement effacé les siennes. Tuguunla semblait si naïf, il pensait que le simple fait qu'il se sache innocent suffirait à convaincre tout le monde. Kalyss dut se retenir pour ne pas le lui faire remarquer.

- Alors tu as vu les trois Centaures morts ? Ce n'est pas moi qui les ai tués. Non, ils étaient déjà morts. Ce n'est pas non plus d'autres Centaures. Non, sinon il y aurait plus de sang. Les Centaures, ils se servent souvent d'arcs ou de lances pour tuer. Crois-moi, je le sais parce que j'aime les Centaures.

Allons, il n'était pas si stupide que ça, il avait déjà tiré des conclusions de ce qu'il avait vu et livrait à Kalyss des informations précieuses. Elle le savait innocent, et puisqu'elle pouvait le croire sur ce point, rien n'indiquait qu'elle ne pouvait pas se fier à lui pour le reste. Il avait raison, il n'y avait pas de sang sur les cadavres, qui de toute façon ne portaient aucune trace de lutte. Cela innocentait les Centaures et excluait l'hypothèse d'une querelle de clan. Kalyss répondit :

- Je te crois. J'ai bien vu que tu étais arrivé après leur mort. Mais ce n'est pas prudent de laisser des empreintes aussi identifiables que les tiennes près de trois cadavres, les Centaures risquent de partir à ta poursuite. Si tu veux, je peux t'apprendre à les effacer. Que fais-tu dans cette forêt ?

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Lun 16 Oct 2017 - 22:10

KALYSS – Je te crois. J'ai bien vu que tu étais arrivé après leur mort. Mais ce n'est pas prudent de laisser des empreintes aussi identifiables que les tiennes près de trois cadavres, les Centaures risquent de partir à ta poursuite.

Tuguunla ne se préoccuppait pas de cela. En tant qu'Argilite, il se savait – ou se croyait – invincible. Si des Centaures venaient le menacer, il n'aurait qu'à prendre sa « vraie forme » et il n'aurait alors rien à craindre. De toute façon, il pensait qu'il lui suffirait de montrer aux Centaures qu'il les aimait et qu'il ne voulait pas leur faire du mal ; pourquoi ne serait-il pas cru ? Il cherchait à comprendre ce qui avait pu tuer les trois Centaures qu'il venait de trouver et ce qui avait causé la fuite de la tribu Gaelwadä ; les habitants de la région avait donc intérêt à l'aider plutôt qu'à le tuer. Tuguunla pensait vraiment n'avoir rien à craindre.

KALYSS – Si tu veux, je peux t'apprendre à les effacer.

Tuguunla sourit. Cette femme était gentille. Mais ce qu'elle proposait était inutile, mais c'était gentil quand même de proposer.

KALYSS – Que fais-tu dans cette forêt ?

Tuguunla réfléchit à la façon d'expliquer : à la base, il était ici pour les Gaelwadä, or les trois morts qu'il venait de trouver ne devaient assurément pas être de cette tribu, pourtant il avait quand même envie de découvrir ce qui leur était arrivé car ça devait avoir un lien, considérant qu'ils étaient morts sur l'ancien territoire des Gaelwadä. Tuguunla se gratta le haut de la tête.

TUGUUNLA – Un autre ami des Centaures m'a demandé de venir là pour savoir pourquoi les créatures des bois ont attaqué la tribu qui vivait ici avant. Toi aussi tu es là pour ça ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Sam 21 Oct 2017 - 16:14

Lorsque Kalyss eut fini de parler, le géant parut -encore- réfléchir. Il devait vraiment se concentrer autant pour répondre à chaque question qu'elle lui posait ? Une nouvelle fois, elle retint la remarque qui lui montait aux lèvres. Décidément, ça commençait à devenir une habitude, d'autant plus qu'elle était mal placée pour ça, étant elle-même une bâtarde. Tuguunla se gratta la tête d'un air pensif et répondit enfin :

- Un autre ami des Centaures m'a demandé de venir là pour savoir pourquoi les créatures des bois ont attaqué la tribu qui vivait ici avant. Toi aussi tu es là pour ça ?

Kalyss leva les sourcils, surprise. Elle ne le croyait pas capable de faire une phrase aussi longue. Il y avait donc une tribu qui vivait ici avant. Avant quoi ? Et qu'est-ce qu'étaient ces créatures des bois dont il parlait ? Les floranides ? Les pensées de Kalyss courait plus vite qu'un cheval au galop et elle saisissait chaque information, l'emmagasinant précieusement. Se rendant compte que Tuguunla attendait sa réponse, elle dit :

- Heu, non, en fait je ne savais même pas que les... créatures des bois avaient attaqué les Centaures. Je ne fais que passer par ici.

Cette réponse vague sembla satisfaire le géant. Kalyss demanda :

- Tu es ici depuis longtemps ? Tu as vu quelque chose ? Peut-être que ce sont les mêmes créatures qui ont attaqué cette tribu et tué les trois Centaures. Tu les connais ?

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Mer 25 Oct 2017 - 16:31

La femme aux jolis cheveux eut l'air surprise un instant. Tuguunla venait de dire plusieurs choses. Il n'y avait rien de surprenant à ce qu'une tribu de Centaures eût vécu sur ce territoire. Il n'y avait rien non plus de surprenant à ce qu'un ami de cette tribû voulût connaître la raison de l'attaque des floranides. La seule chose de surprenante, c'est justement l'attaque même. C'est ça qui devait surprendre la femme aux jolis cheveux. Enfin, Tuguunla ne devait pas dire “la femme aux jolis cheveux”. Il faut appeler les gens par leur nom, c'est plus poli. La femme aux jolis cheveux s'appelait Kalyss.

KALYSS – Euh, non, en fait je ne savais même pas que les... créatures des bois avaient attaqué les Centaures. Je ne fais que passer par ici.

Tuguunla avait raison : c'est bien le fait que des créatures des bois avaient attaqué les Centaures, qui surprenait Kalyss. Ca ne pouvait pas être autre chose. Du moins, Tuguunla ne pouvait pas s'imaginer que c'est la longueur de sa phrase qui avait surpris Kalyss. Pourtant, on le prenait souvent pour un benêt, on disait même souvent de lui qu'il ne savait pas parler correctement. On le comparait à un troll. Juste parce qu'il était très grand, très très musclé, et qu'il parlait lentement.

KALYSS – Tu es ici depuis longtemps ? Tu as vu quelque chose ? Peut-être que ce sont les mêmes créatures qui ont attaqué cette tribu et tué les trois Centaures. Tu les connais ?

Si Tuguunla connaissait qui : les trois Centaures ou les créatures des bois ? Et il y avait deux autres questions avant celle-ci. Tuguunla ne voulait pas ignorer ces questions, Kalyss pourrait être vexée.

TUGUUNLA – Ces trois Centaures, là-bas, non, je ne les connais pas. Je viens d'arriver et je les ai vus morts. Mais c'est tout récent. Trop récent, ça ne peut pas être des Gaelwadä. Les Gaelwadä c'est la tribu qui vivait ici avant.

Kalyss n'avait pas l'air de savoir grand-chose. Tuguunla cherchait un témoin de l'attaque, Kalyss n'en était pas un.

TUGUUNLA – Je cherche quelqu'un qui a vu. Toi, tu n'as pas vu, alors je dois continuer à chercher. Tu veux chercher avec moi ? Mais si je te tourne le dos, ne te cogne plus à moi. Non, il ne faut pas se cogner à moi, non non non, c'est pas bien de se cogner à moi comme si j'étais un objet ou un arbre, non non j'aime pas ça.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Mer 1 Nov 2017 - 15:54

- Ces trois Centaures, là-bas, non, je ne les connais pas. Je viens d'arriver et je les ai vus morts. Mais c'est tout récent. Trop récent, ça ne peut pas être des Gaelwadä. Les Gaelwadä c'est la tribu qui vivait ici avant.

Zut, il avait mal compris la question. Il pensait qu'elle parlait des Centaures. Cela dit toute information était bonne à prendre. Peut-être que les trois Centaures étaient venus s'approprier ce territoire vacant pour fonder leur propre tribu ? Kalyss ne connaissait rien aux mœurs des Centaures. Mais avant qu'elle ait pu poser la question au géant, celui-ci avait repris la parole :

– Je cherche quelqu'un qui a vu. Toi, tu n'as pas vu, alors je dois continuer à chercher. Tu veux chercher avec moi ? Mais si je te tourne le dos, ne te cogne plus à moi. Non, il ne faut pas se cogner à moi, non non non, c'est pas bien de se cogner à moi comme si j'étais un objet ou un arbre, non non j'aime pas ça.

Il n'avait pas l'air en colère du tout, il semblait juste énoncer un fait. Kalyss le trouvait presque mignon quand il parlait comme ça. Elle esquissa un sourire d'excuse :

- C'était un accident, je ne t'avais pas vu. Je ne le ferai plus, promis. Je veux bien chercher avec toi, on sera sûrement plus efficaces à deux.

Kalyss se dit en elle-même qu'il ne trouverait pas grand-chose tout seul, vu qu'on devait l'entendre arriver à un kilomètre. Mais peut-être qu'il savait interroger les gens, jeu auquel Kalyss était nulle. Elle n'aimait pas trop parler avec ses demi-semblables les humains, et ne savait jamais quelles questions poser pour obtenir ce dont elle avait besoin. Elle, son truc, c'était la traque, le pistage. Peut-être que Tuguunla pouvait compléter ce qui lui manquait. Et il avait l'air de bien connaître les Centaures, ce qui pouvait être utile vu qu'ils étaient en plein sur leur territoire. Elle offrit donc au géant un sourire éblouissant et tâcha d'ignorer qu'il lorgnait toujours ses cheveux avec un air plus ou moins ahuri.

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Dim 5 Nov 2017 - 12:06

KALYSS – C'était un accident, je ne t'avais pas vu. Je ne le ferai plus, promis.

Tuguunla se doutait que c'était un accident. Pourquoi aurait-elle fait exprès de lui rentrer dedans ? Tuguunla ne l'accusait pas d'avoir cherché à le bousculer, mais simplement il détestait ça, il entrait très vite en colère quand il était bousculé, et il n'avait pas envie d'entrer en colère contre Kalyss ni même plus généralement dans cette situation où il cherchait paisiblement les témoins d'une attaque. Ca ne ferait que le distraire, et les Gaelwadä méritaient que Tuguunla reste concentré. Enfin, aux yeux du colosse, ils le méritaient simplement parce qu'ils étaient de gentils Centaures, ça faisait même deux raisons en une : premièrement, c'étaient des Centaures, et deuxièmement, ils étaient gentils, à en croire Tebolet. En fait, on pouvait se demander s'ils n'avaient pas fait quelque chose de mal pour être attaqués par des floranides...

KALYSS – Je veux bien chercher avec toi, on sera sûrement plus efficaces à deux.

Tuguunla sourit. Puis il observa la tenue de Kalyss... pour une fois qu'il observait autre chose que ses cheveux. Il s'était déjà fait la remarque qu'elle portait des vêtements de voyage. Ses bottes, sa cape, son arc, ça ne ressemblait pas aux vêtements que portaient les gens dans les villages. Enfin, les bottes, peut-être, à la limite... Mais ses vêtements étaient de couleur assez sombre et n'avaient rien à voir avec ceux d'un villageois qui ne voyageait pas. En plus, elle était hors des chemins. Tout cela donna une idée à Tuguunla :

TUGUUNLA – Tu voyages souvent seule dans la forêt ? Tu connais bien ? S'il quelqu'un a vu l'attaque, il a dû laisser des traces en se déplaçant. Mais je ne sais pas bien suivre des traces, non...

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Ven 17 Nov 2017 - 20:03

Tuguunla cessa de regarder les cheveux de Kalyss pour reporter son attention sur ses vêtements. Il l'observa attentivement, et dut en tirer des conclusions, car il demanda :

– Tu voyages souvent seule dans la forêt ? Tu connais bien ?

Ah, il avait conclu de son observation qu'elle voyageait souvent. Ce qui était juste. Cela faisait même si longtemps qu'elle voyageait que ses vêtements étaient usés et salis par la poussière des routes, même si elle mettait un soin quasi maniaque à leur propreté. Ils étaient pleins d'accrocs qu'elle n'avait pas eu le temps ou l'envie de réparer. Elle chassa une feuille qui s'était aventurée sur son épaule pour se donner une contenance et allait répondre, mais Tuguunla la devança.

- Si quelqu'un a vu l'attaque, il a dû laisser des traces en se déplaçant. Mais je ne sais pas bien suivre des traces, non...

Oui, ça elle l'avait remarqué. Il piétinait tout autour de lui, et ne faisait pas du tout attention à ce sur quoi il marchait. Pas étonnant qu'il ne puisse pas suivre des traces. Cela dit, elle-même n'avait rien trouvé. Elle sourit à nouveau au géant et répondit :

- Oui, je voyage toujours seule, je n'aime pas trop la compagnie des humains. Et je connais bien les forêts. J'ai cherché des traces autour des corps, mais je n'ai trouvé que les tiennes. J'ai pensé que ça pouvait être des floranides qui avaient tué les Centaure . On peut retourner voir, si tu veux.

Après une courte réflexion, elle ajouta :

- Tu as déjà vu des floranides ?

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Dim 26 Nov 2017 - 13:04

En plus d'avoir de beaux cheveux, Kalyss avait un beau sourire. C'était un sourire tendre, aimant. Fuhom souriait aussi comme ça... même si son sourire était différent parce que c'était un Xolon et Kalyss une Humaine – en apparence pour Tuguunla en tout cas. A chaque fois que Kalyss lui souriait, Tuguunla ne pouvait pas s'empêcher de lui sourire niaisement en retour.

KALYSS – Oui, je voyage toujours seule, je n'aime pas trop la compagnie des Humains.

Tuguunla haussa les sourcils : il se demanda bien pourquoi Kalyss n'aimait pas la compagnie des gens de sa race. Les Humains étaient tous différents, non ? Pourquoi ne pas aimer les Humains en général, surtout quand on en est soi-même un ? C'est comme si un Centaure n'aimait pas les Centaures... Alors il ne s'aime pas lui-même ? Kalyss ne s'aimait pas elle-même ? Pourtant elle était obligée d'être en sa propre compagnie...
Tuguunla arrêta de réfléchir à ça, car il ne comprenait pas. Il n'avait de toute façon jamais été doué pour comprendre les relations sociales des gens.

KALYSS – Et je connais bien les forêts. J'ai cherché des traces autour des corps, mais je n'ai trouvé que les tiennes. J'ai pensé que ça pouvait être des floranides qui avaient tué les Centaures. On peut retourner voir, si tu veux.

Tuguunla regarda ses pieds. Les floranides avaient les mêmes pieds que lui ? Ils laissaient des empreintes ressemblantes aux siennes quand ils marchaient ? Si les floranides faisaient la même taille que lui, c'est possible. Tebolet avait expliqué que les floranides étaient des humanoïdes liés aux végétaux, mi-singes mi-plantes. Mais Tuguunla n'était pas un singe ni une plante. En plus, les plantes n'ont pas de pieds, elles ont des racines. Alors les floranides, ça ne pouvait pas laisser des empreintes ressemblantes aux siennes.

KALYSS – Tu as déjà vu des floranides ?

Tuguunla hocha lentement la tête de gauche à droite.

TUGUUNLA – Non, mais on m'a expliqué à quoi ça ressemble. Ils sont un peu comme des signes et un peu comme des plantes. Si tu sais regarder le sol, tu dois pouvoir faire la différence entre mes empreintes et les leurs. Oui, allons-y, tu me diras si ce sont aussi des floranides qui ont tué les trois Centaures, comme les Gaelwadä.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Sam 2 Déc 2017 - 13:47

Lorsque Kalyss sourit, Tuguunla l'imita. Tiens, c'était amusant, chaque fois qu'elle souriait, il lui rendait son sourire... en plus niais. Cela la fit sourire encore plus. Mince alors, ce géant avait un effet bénéfique sur son humeur, elle n'avait pas autant souri depuis au moins... longtemps. Lorsque Kalyss dit qu'elle n'aimait pas la compagnie des Humains, le géant haussa les sourcils d'un air surpris. Elle se rappela qu'il devait la prendre pour une Humaine. Pourtant, ce n'était pas si surprenant, si ? De nombreux Humains préféraient la solitude à la compagnie de leur semblables. Elle les croisait souvent au cours de ses pérégrinations, cela ne l'avait jamais surprise. Mais Tuguunla devait connaître les Humains moins bien que les Centaures. Elle eut un instant peur qu'il ait deviné sa nature de demi-Elfe, mais son comportement n'avait pas changé et il n'avait toujours pas l'air de vouloir la lyncher. Ses craintes s'évanouirent en voyant le sourire du géant qui n'avait pas changé non plus. Lorsqu'elle évoqua les floranides, Tuguunla regarda ses pieds à nouveau. Pourquoi faisait-il ça ? Il ne connaissait pas ses pieds ou quoi ?

– Tu as déjà vu des floranides ?

Tuguunla fit non de la tête avec lenteur, puis répondit :

– Non, mais on m'a expliqué à quoi ça ressemble. Ils sont un peu comme des singes et un peu comme des plantes. Si tu sais regarder le sol, tu dois pouvoir faire la différence entre mes empreintes et les leurs. Oui, allons-y, tu me diras si ce sont aussi des floranides qui ont tué les trois Centaures, comme les Gaelwadä.

Un peu comme des singes et un peu comme des plantes ? Sur ce point-là, elle devrait lui faire confiance, elle n'avait jamais vu de floranides. Kalyss ouvrit la bouche pour lui expliquer que les floranides ne laissaient pas d'empreintes, mais changea d'avis. Elle le lui dirait une fois là-bas. Il verrait bien, ce serait plus simple de lui expliquer avec la scène sous les yeux. Kalyss sourit - encore ! il fallait qu'elle maîtrise ce sourire qui montait n'importe quand - et dit :

- D'accord, allons-y. Tu me suis ?

Kalyss se retourna et contempla la large traînée de branches brisées que Tuguunla avait laissée derrière lui.

- Au moins, on est sûrs de ne pas se tromper de route.

Elle fit quelques pas et regarda par-dessus son épaule pour voir si le géant la suivait.

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Jeu 7 Déc 2017 - 19:55

Kalyss sourit encore. Elle avait un beau sourire comme elle avait de beaux cheveux. Tuguunla regarda de nouveau ses cheveux. Il ne savait pas à quoi ça servait, les cheveux, d'ailleurs. Est-ce que ça servait juste à faire joli ? Les siens, à lui, n'étaient pourtant pas beaux. Ils étaient bruns et mats, quoique la lumière arrivait parfois à se reflétait dessus parce qu'ils étaient assez gras aussi. Ils étaient longs et mêlés. Ceux de Kalyss étaient entre le doré et l'argenté, brillants comme un feu clair et souples comme la soie.

KALYSS – D'accord, allons-y. Tu me suis ?
TUGUUNLA – Oui.

Tuguunla gardait son sourire, puisque Kalyss gardait le sien aussi et que c'était un gentil sourire. Kalyss tourna les talons, mais ne marcha pas tout de suite. Tuguunla resta derrière elle et prit une petite inspiration en voyant un écureuil se déplacer d'une branche à une autre dans un arbre à proximité. Il aurait bien aimé aller dire bonjour à l'écureuil mais il n'était pas sûr que ce dernier soit d'accord, et il devait pour le moment se concentrer sur l'enquête qu'il avait à mener, d'autant que désormais il n'était plus seul : Kalyss allait l'aider à découvrir qui avait tué ces trois Centaures et si cela avait un rapport avec ce qui était arrivé aux Gaelwadä qui avait habité ce territoire avant la catastrophe.

KALYSS – Au moins, on est sûrs de ne pas se tromper de route.

Tuguunla ne comprit pas ce qui faisait dire cela à Kalyss mais il était content que sa compagne inopinée fût confiante en ses capacités de s'orienter dans cette partie de la forêt. Au moins ils ne perdraient pas de temps à tourner en rond. Tuguunla emboîta le pas à Kalyss, et malgré sa lenteur, un seul de ses pas en enjambait deux de Kalyss. Tuguunla laissait donc Kalyss s'avançait un peu avant de se déplacer à son tour. Finalement l'Humaine aux beaux cheveux se mut avec agilité dans la forêt et Tuguunla n'eut plus besoin d'attendre avant de faire chaque pas, Kalyss faisait deux pas aussi vite qu'il n'en faisait qu'un. Voire plus. Tuguunla était parfois gêné par des branches trop hautes pour Kalyss, plus petite et plus fine. Beaucoup plus fine. Au final Kalyss se déplaçait plus vite que Tuguunla jusqu'à arriver à l'endroit des trois cadavres de Centaures.

TUGUUNLA – Tu sais voir ce qui les a tués ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss le Ven 8 Déc 2017 - 17:31

Kalyss entendit Tuguunla prendre une inspiration derrière elle. Elle suivit son regard et vit un petit écureuil qui sautillait dans les branches, qu'elle observa un instant avant de se mettre en marche. Tuguunla la suivit. Le géant marchait lentement, à grandes enjambées. D'ailleurs, tous ses gestes étaient lents, mais cette tranquillité avait quelque chose d'apaisant. La compagnie de ce géant commençait à plaire à Kalyss. Il regardait partout autour de lui, ça la changeait de tous ces Humains bornés qui ne regardaient que le sol. Chacun de ses pas en couvrait deux de Kalyss, mais comme elle marchait deux fois plus vite que lui, ça ne changeait rien. Cependant il avait une façon bizarre d'avancer, il s'arrêtait, la laissait prendre de l'avance au point qu'elle se retournait pour voir s'il suivait toujours, puis la rattrapait en deux enjambées. Il se remit à marcher normalement un peu plus tard, et Kalyss prit même de l'avance sur lui. Elle était bien plus souple et agile que lui, il avait du mal à plier son immense corps pour éviter les branches hautes qu'elle ne voyait même pas.
Leur destination n'était pas très éloignée, et ils y parvinrent rapidement. Kalyss arriva quelques instants avant Tuguunla, qui était aux prises avec un arbre un peu trop affectueux. Elle balaya la clairière du regard dans l'espoir de remarquer quelque chose qu'elle n'aurait pas vu auparavant, son sourire effacé par la concentration.
Le géant arriva à son tour et lui demanda :

– Tu sais voir ce qui les a tués ?

Kalyss regarda autour d'elle à nouveau puis, ne repérant rien, expliqua, soudain volubile :

- Je ne peux pas ''voir'' ce qui les a tués, mais je peux faire des déductions d'après ce que je vois. Regarde, là, ce sont mes empreintes, et là ce sont les tiennes. On voit que tu es venu et que tu es reparti, mais il n'y a aucune autre trace autour des corps. Et rien n'indique qu'ils aient été déplacés. Quand j'y pense, c'est presque comme s'ils avaient été foudroyés...

Cette hypothèse la figea un instant, mais en se penchant sur les corps, elle se rassura : on voyait clairement qu'ils avaient été assommés par derrière. Enfin, en y réfléchissant, cela ne la rassurait pas vraiment... Elle se releva et continua :

- J'ai pensé que ça pouvait être des floranides à cause de l'absence d'empreintes. Je ne sais pas grand-chose d'eux, mais on m'a dit qu'ils ne laissaient presque jamais de traces, et qu'ils sont les gardiens de la forêt.

Elle se plongea dans ses pensées et commença à marmonner :

- Les Centaures ont été assommés par-derrière, ça se voit très bien. Ce genre de blessure peut avoir été causé par une grosse branche, une massue, quelque chose comme ça. Peut-être qu'ils ont outragé les floranides, en portant atteinte à la forêt par exemple, et qu'ils les ont tués en retour ?

Elle se tourna vers Tuguunla :

- Qu'est-ce que tu en penses ? Les floranides seraient capables de tuer des Centaures qui les auraient offensés ?

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Tuguunla le Dim 10 Déc 2017 - 17:54

KALYSS – Je ne peux pas “voir” ce qui les a tués, mais je peux faire des déductions d'après ce que je vois.

Elle n'avait pas compris que c'était le sens de la question de Tuguunla. Ce n'était pas grave. Tuguunla aurait dû formuler sa question plus précisément pour ne pas embrouiller Kalyss. On lui avait souvent dit qu'il s'exprimait mal, de toute façon. Les gens trouvaient qu'il parlait trop lentement, qu'il était ennuyeux en plus d'être bête, et que ses phrases étaient trop simples et non pertinentes. Tuguunla ne savait pas à quoi on jugeait la pertinence d'une phrase. Il avait du mal à comprendre les gens surtout quand ils étaient méchants avec lui.

KALYSS – Regarde, là, ce sont mes empreintes, et là ce sont les tiennes.

Tuguunla se pencha pour regarder ce que Kalyss pointait de doigt. Il rigola bêtement en voyant comment les empreintes de pas de Kalyss étaient toute petites par rapport aux siennes. Et encore, elle portait des bottes, la semelle laissait donc une empreinte plus visible que si elle avait été pieds nus comme le colosse.

TUGUUNLA – Tes pieds sont tout petits, hihihi...

Cette remarque – dont Tuguunla n'avait pas conscience qu'elle n'était absolument pas pertinente, par exemple – pouvait laisser croire que Tuguunla n'écoutait qu'à moitié les descriptions de Kalyss, or c'était faux : il l'écouta bien remarquer qu'aucune autre trace ne se trouvait autour des corps alors qu'on voyait bien qu'il était venu et reparti juste à côté.

KALYSS – Quand j'y pense, c'est presque comme s'ils avaient été foudroyés...

Tuguunla leva les yeux vers le ciel partiellement voilé par la canopée, et se recroquevilla légèrement en fermant les bras autour de sa taille, le cou rentré dans les épaules. Il pensa à un orage violent, et si Tuguunla n'avait pas peur du tonnerre, il avait peur de la pluie qui accompagnait souvent ces orages. Son langage corporel exprimait donc cette peur qu'il se mette soudainement à pleuvoir.

Kalyss revint sur l'hypothèse des floranides qui lui semblait décidemment plausible, puisque selon ce qu'elle avait pu entendre, ces créatures végétales aux allures de singes ne laissaient pas d'empreintes dans la forêt. Kalyss analysa enfin un élément qui intéressait Tuguunla : les Centaures avaient tous été assommés par un coup contondants derrière la tête, comme infligé par une grosse branche ou un gourdin.

KALYSS – Qu'est-ce que tu en penses ? Les floranides seraient capables de tuer des Centaures qui les auraient offensés ?

Tuguunla, qui avait perdu son sourire pour laisser place à une mine concentrée et songeuse, répondit en hochant la tête et en se décrispant :

TUGUUNLA – Oui. Une autre tribu a expliqué que les Gaelwadä ont été attaqués par des floranides. Les Gaelwadä vivaient ici mais ils ont dû fuir, ça date d'avant la dernière lune. On dit que le territoire est dangereux maintenant. Mais les Gaelwadä sont gentils...

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Tuguunla
Novice
Novice

Race : Argilite
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Cilia le Dim 10 Déc 2017 - 18:43

Cela faisait des semaines que Cilia errait, sans but, à la recherche d'indices sur son passé. Elle avait traversé le continent de long en large, quittant le lit rassurant d'un fleuve pour s'aventurer dans des rivières étroites, après avoir entendu une énième rumeur de pêcheur. Depuis combien de temps avait-elle était éveillée ? Elle avait perdu le compte, si tant est qu'elle ait un jour essayé de compter les jours. Elle ne comprenait pas vraiment l'intérêt d'une telle chose, elle laissait cela aux Humains. D'un cours d'eau à un autre, la Dryade avait fini par arriver dans une forêt. La rivière qu'elle avait suivie, devenue ruisseau, n'était plus assez grande pour lui permettre d'y nager, malgré sa flexibilité. Suivant les conseils de ses anciens amis, elle avait cherché à être à l'abri des regards. Après avoir passé des heures interminables à nager dans l'un des cours d'eau souterrains qui parsèment les Gruppelles, elle avait retrouvé l'air libre.

Cilia était donc là, au coeur de la forêt de la Vanille, accrochée à un rocher, et perdue dans ses pensées. Depuis son poste d'observation, elle avait aperçu quelques échantillons de la faune locale. Elle ne les connaissait pas bien. Elle pouvait reconnaître n'importe quelle créature marine, mais la variété des créatures terrestres lui posait encore quelques difficultés. Notamment, elle se souvint d'une créature étrange. C'était un bipède, mais il ne ressemblait pas du tout aux humains. Ils avaient une apparence plus... sauvage. La créature, quelque fut son nom, l'avait fixé pendant de longues secondes, avant de repartir. C'était une chose que Cilia adorait dans ses longs moments de contemplation en pleine nature : regarder la nature vivre autour d'elle.

Comme à son habitude, elle s'était entourée d'un brouillard dense, et s'était mise à chanter, doucement. Cela l'aidait à se concentrer. Par où commencer sa quête ? Une fois, une Sirène lui avait dit que pour savoir où aller, il fallait savoir d'où on venait. Elle en avait conclu qu'elle devait retourner à l'endroit où elle s'était éveillée. Allait-elle se souvenir du chemin ? Après tout, elle n'y été jamais retournée... Mais elle faisait confiance à sa connaissance des cours d'eau d'Orcande. Perdue dans ses pensées, Cilia visualisa le continent dans son esprit pour déterminer le chemin le plus court vers sa destination.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Kalyss Hier à 18:39

Lorsque Kalyss expliqua à Tuguunla les différentes empreintes, il se mit à rire en disant que les pieds de Kalyss étaient tous petits. Surprise, elle se demanda comment elle devait le prendre, mais décida finalement de ne pas se formaliser. Tuguunla n'avait sans aucun doute pas voulu être méchant, et puis objectivement, sa remarque était vraie. Kalyss se sentit néanmoins intriguée par l'étrange sens du détail du géant. Elle avait évidemment remarqué que ses empreintes étaient plus petites que celles de Tuguunla, mais ne s'était pas attardée là-dessus tant cela lui semblait logique. Tuguunla, lui, s'était arrêté à ça. On aurait même pu croire qu'il n'avait pas écouté la suite. Mais Kalyss n'avait pas envie de s'énerver contre lui et de toute manière, elle vit à la manière dont il perdit progressivement son sourire qu'il écoutait attentivement. Elle poursuivit donc son explication sans sourciller. Lorsqu'elle évoqua le possible foudroiement des Centaures, le géant leva les yeux vers le ciel d'un air inquiet, tout en se recroquevillant légèrement. Kalyss n'était pas une experte en langage corporel, son ''sixième sens'' s'apparentant plus à une capacité mentale, mais il lui semblait bien que le géant avait peur. Peur de quoi ? De la foudre dont elle parlait ? Il comprenait mal, elle pensait plus à un genre de sort qui tuerait ses victimes instantanément sans laisser de trace. Elle ignorait si un tel sort existait, elle n'y connaissait rien en magie. Mais de toute manière, la question ne se posait pas puisque les Centaures portaient clairement la marque d'une arme... disons, physique.

– Qu'est-ce que tu en penses ? Les floranides seraient capables de tuer des Centaures qui les auraient offensés ?

Tuguunla avait l'air beaucoup moins joyeux et beaucoup plus concentré. Il répondit :

– Oui. Une autre tribu a expliqué que les Gaelwadä ont été attaqués par des floranides. Les Gaelwadä vivaient ici mais ils ont dû fuir, ça date d'avant la dernière lune. On dit que le territoire est dangereux maintenant. Mais les Gaelwadä sont gentils...

Kalyss réfléchit. Les Gaelwadä, de gentils Centaures (selon Tuguunla), avaient été attaqués par des floranides une lune auparavant, ce qui les avait obligés à fuir leur territoire. Ce dernier était à présent considéré comme dangereux. Au moins une autre tribu était au courant. Et à présent, trois Centaures étaient tués sur ce même territoire. Pourquoi les floranides avaient-ils attaqué des Centaures ? Peut-être étaient-ils soudainement devenus fous, une sorte de malédiction ? Et d'ailleurs, si c'était le cas, pourquoi Kalyss et Tuguunla étaient-ils toujours en vie alors que ces trois Centaures étaient morts moins d'une journée auparavant ? Et pourquoi étaient-ils venus s'ils savaient que le territoire était dangereux ? Et s'ils l'ignoraient, pourquoi venir sur un territoire qu'ils pensaient occupé ? Peut-être étaient-ce des aventuriers, des rôdeurs en quête de sensations ? Ou peut-être s'étaient-ils tout simplement perdus ? Kalyss commençait à se sentir perdue au milieu de toutes ces questions auxquelles elle n'avait aucune réponse, ni même de début de piste. Elle fit quelques pas pour mieux réfléchir, et buta sur une branche morte, à côté de la main de l'un des Centaures. Intriguée, elle la ramassa. En y regardant mieux, ce n'était pas une branche morte. C'était un bâton en bois, long comme son tibia, qui était bien trop lisse pour être naturel. Il avait certainement été taillé par une main d'homme. D'homme... ou de Centaure. Sa position laissait penser que le Centaure le tenait à la main. Il avait dû le lâcher au moment où on l'avait frappé. Kalyss se tourna vers Tuguunla et lui montra la branche :

- Regarde, j'ai trouvé ça. Le Centaure la tenait à la main. Tu sais ce que c'est ?

•————————————•
Tu ne m'aimes pas ? Tant pis pour toi.
avatar
Kalyss
Novice
Novice

Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nature perturbée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum