En quête d'anciens alliés

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Mer 13 Déc 2017 - 10:36

Le centaure ne recula pas plus. Il m’observait avec méfiance alors que je parlais et, peut-être était-ce mon imagination, mais j’avais l’impression que son regard devenait plus avenant en écoutant ma tirade.

Je finis de parler. Je l’observais, prête à me défendre s’il le fallait. Quelques respirations passèrent, puis il répondit enfin. Il comprenait. Encore mieux, il était prêt à m’aider et à partir dès le lendemain soir. Je ne pu m’empêcher de sourire, ravie. Evidemment, je restais sur mes gardes. Je ne comptais plus le nombre de fois où on avait cherché à me duper avec de doux mots pour mieux me frapper dans le dos. Mais j’espérais que l’ami de Jawbol n’était pas de ce genre.

« Je ne sais comment vous remercier… ce serait merveilleux de… »

… de revoir Elazi demain ? Je tentais de réfréner mon sourire béat, espérant ne pas passer pour une imbécile aux yeux de l’ami de l’arachnéen. Je fermais les yeux pour me concentrer et terminais ma phrase plus calmement :

« Merci beaucoup. »

Je dis ensuite au centaure que j'avais besoin de sortir me dégourdir les jambes. Après, je devrais passer la journée entière dans l’étable pour attendre à nouveau la tombée de la nuit.

Je m’éclipsais donc dans la nuit hivernale. J’avais envie de rire. J’avais envie que les papillons coincés dans mon ventre s’en aillent. Je me sentais heureuse et stupide. Dire que quelques minutes auparavant, l’idée d’attendre une journée entière me tuait et que, maintenant, cela me rendait allègre.

Stupide !

Je levais les yeux vers le ciel, inspirais l’air froid de la nuit et me mit en route à la recherche d’une proie. Les émotions m’avaient assoiffée.

Müss
Elite
Elite


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Mer 27 Déc 2017 - 12:10

Müss se mit à sourire pour la première fois. Ce sourire signifiait à Icahadeï qu'il venait de faire le bon choix en n'attendant pas Jawbol aussi longtemps que prévu. Il était certain que son ami Minotaure comprendrait : c'était pour la bonne cause. Jawbol n'était pas quelqu'un d'égocentrique.

MUSS – Je ne sais comment vous remercier... Ce serait merveilleux de...

Icahadeï la laissa finir sa phrase, même s'il n'en avait pas besoin, il devinait que Müss trouvait merveilleux d'obtenir une aide diligente. En fait, il ne savait rien de la véritable relation entre Elazi et Müss, et n'avait absolument aucun moyen de s'en douter. La fin de la phrase de Müss ne vint pas, par ailleurs, la Vampire conclut par un remerciement sans trouver ses mots – ou sans oser les dire. Icahadeï lui rendit son sourire.

Müss le quitta enfin, le laissant dormir seul dans l'étable. La nuit fut assez courte, les paysans Xolons se levant très tôt pour s'occuper des bêtes. Icahadeï expliqua le changement de programme à Svenjig, puis à Foehm. Ce dernier n'allait de toute façon pas forcer les deux amis à rester chez lui, quand bien même il obtenait ainsi de l'aide dans les tâches fermières, Icahadeï et Svenjig restaient deux bouches à nourrir et n'étaient pas non plus très efficaces, Svenjig particulièrement moins.

Icahadeï fut soulagé de voir que Svenjig n'avait aucun a priori sur les Vampires. En fait, c'était même plus simple que ça : la Harpie n'avait jamais entendu parler de cette maladie-malédiction, pas même en légende. Il comprit donc l'envie d'Icahadeï d'aider Müss.

Alors que le soleil commençait à sérieusement décliner et qu'Icahadeï était occupé à bêcher, Svenjig alla rendre visite à la Vampire dans l'étable où elle était restée abritée pendantla journée. Il voleta jusqu'au milieu puis marcha sur ses pattes de rapace, sans complètement replier ses ailes. Müss pouvait admirer sa parure colorée alternant entre le mauve et le vert, deux couleurs qui d'ordinaire n'allaient pas bien ensemble mais qui, selon les goûts de chacun, pouvait rendre magnifique sur le plumage de la Harpie. Chacun se ferait son opinion là-dessus.

SVENJIG – Bonjour ? Vous êtes là ? Le soir approche.

Icahadeï
Expert
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Lun 1 Jan 2018 - 20:06

Après avoir bu le sang d’un étrange félin dont j’ignorais le nom, j’étais rentrée dans l’étable, attendant impatiemment que le temps daigne passer. On aurait dit qu’il se riait de moi et les heures semblaient s’allonger en journées interminables. Quand enfin le ciel s’assombrit, j’entendis des battements d’ailes. Le son était bien plus puissant que celui qu’aurait produit n’importe quel oiseau, aussi j’espérais qu’il s’agissait de la harpie. Un instant plus tard, Svenjig entra en effet dans la grange. J’observais les dernières lueurs du soir danser sur les plumes colorées du mâle. J’aurais trouvé cela joli si l’appréhension ne l’avait pas emporté. Je ne connaissais pas bien les harpies, si ce n’est qu’on disait beaucoup de mal d’elles. Je ne craignais pas vraiment Svenjig puisqu’il était l’ami de Jawbol et d’Icahadeï. Il n’empêche que cette première rencontre ne me mettait pas à l’aise.

«  Bonjour ? Vous êtes là ? Le soir approche.

Je lui fis un sourire qui, je l’espérais, ne ressemblait pas à une grimace gênée, puis lui répondit :

« Bonjour. Oui, je suis là et prête à partir dès que vous le voudrez. Vous êtes bien Svenjig ? »

Je jetais encore un regard à ses ailes vertes et mauves. Elles remplaçaient ses bras et le tout était plutôt harmonieux. C’était étrange, mais je commençais déjà à m’y faire.

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Lun 1 Jan 2018 - 21:31

Svenjig sourit. Il tourna un instant la tête vers l'extérieur, accusant les derniers rayons du soleil qui empêchaient encore la Vampire de sortir de l'étable, puis il marcha un peu pataudement vers son interlocutrice.

SVENJIG – Lui-même !

Svenjig posa son regard emeraude sur le visage adolescent rongé par des cheveux noirs. C'était une rencontre cocasse : la Harpie n'avait jamais entendu parler des Vampires et faisait son curieux tandis que la Vampire avait une appréhension des Harpies sans avoir à craindre quoi que ce soit de Svenjig.

SVENJIG – Icahadeï m'a parlé de votre problème avec le soleil. Evitez de vous montrer encore, il reste quelques rayons. Alors nous allons voir Elazi sans attendre Jawbol ?

C'était vraiment histoire de causer un peu et de faire connaissance avec Müss sans avoir Icahadeï à côté. Svenjig allait pister le coucher du soleil en discutant. Une fois que tous les rayons seraient bloqués sous l'horizon, Svenjig inviterait Müss à sortir de l'étable. Ils retrouveraient un Icahadeï rincé à l'eau d'un ruisseau pour chasser la sueur.

ICAHADEI – Bonsoir, Müss. Je vois que Svenjig et vous avez déjà fait connaissance... Eh bien, nous pouvons partir. J'ai remercié Foehm et Shebib. Allons trouver Elazi !

Svenjig déploya ses ailes et voleta à un mètre plus haut que la tête du Centaure.

ICAHADEI – Nous pourrions y aller au galop pour gagner du temps. Je vous porte ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Ven 5 Jan 2018 - 11:09

Alors que Svenjig me parlait, je continuais d’observer ses plumes et remarquait que certaines d’entre elles étaient assorties à ses yeux, ce qui rehaussait l’éclat de son regard, le rendant encore plus fascinant tout en lui donnant un air étrange. Il avait en effet un visage humain, mais il y avait quelque chose de… rapace, presque effrayant. Je me dis qu’il s’agissait simplement de l’assemblage humain/oiseau auquel je finirais par m’habituer. Dans tous les cas, son attitude était amicale et il se prêta même au bavardage.

« Icahadeï m'a parlé de votre problème avec le soleil. Evitez de vous montrer encore, il reste quelques rayons. Alors nous allons voir Elazi sans attendre Jawbol ? »

Je souris en l’entendant parler de « mon problème avec le soleil ». Je lui expliquais ne pas supporter le moindre rayon de soleil depuis que j’avais été atteinte de vampirisme. Je ne pouvais m’empêcher de chuchoter mes explications, comme si je craignais d'effrayer les poneys et les pouliches présents. Je lui résumais ensuite ma rencontre avec Jawbol et Elazi, deux ans et demi auparavant. Et je finis en lui expliquant que, ne sachant pas quand Jawbol arriverait, Icahadeï m’avait proposé d’aller à la rencontre d’Elazi en premier.

La nuit finit par tomber complètement, me permettant de sortir avec la harpie pour rejoindre Icahadeï. Comme la veille, le centaure se montra aimable et attentionné. Il avait déjà remercié nos hôtes et nous pouvions donc partir. L’homme-cheval mettait à l’épreuve tous les clichés que j’avais à propos de ceux de sa race. Je l’appréciais déjà alors que je pensais que tous les centaures étaient des êtres bouffis de fierté, violents et pas plus intelligents qu’un cheval. Et il me surprit d’autant plus quand il me proposa de le monter afin que nous puissions gagner du temps.

Je m’approchai de lui, quelque peu mal à l’aise. J’avais l’habitude des chevaux, mais je n’étais pas certaine que monter un centaure soit similaire. Une main sur son garrot, je tins sa crinière en essayant de ne pas tirer dessus. Avec l’agilité d’un vampire, je pris un peu d’élan et jetais ma jambe droite en l’air pour me retrouver à califourchon sur son dos.

Je modifiais mon assise, calais mes pieds sur son flanc, juste à l’arrière de ses pattes avant et m’apprêtais à attraper sa crinière avant de retenir mon geste, les mains en l’air. Ce n’était vraiment pas un cheval. Je voyais le dos nu d’un homme juste devant moi, ses deux bras musclés, l’arrière de sa tête et ses cheveux. Ou plutôt sa crinière, puisqu’elle descendait jusqu’à son garrot. Pendant un instant, j’avais oublié que les centaures n’avaient aucune considération de l’intimité et du fait qu’il était important de se vêtir… cela me revint alors que j’observais ce dos nu sans savoir à quoi m’accrocher. Pourquoi fallait-il qu’ils soient aussi primitifs? Je finis par poser mes mains sur ses épaules, me disant que si ce n’était pas la bonne méthode, il me le dirait. J’inspirais un bon coup et priais pour que son galop soit doux. Dans le cas contraire, montant à cru et n’osant pas tirer sa crinière… Argh ! mais pourquoi le centaures ne portaient-ils jamais de selles ni habits ?!

Je secouais la tête. Il était déjà incroyablement gentil de me proposer de le monter, je n’allais pas en plus faire ma difficile.

« Je suis prête. »

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Sam 6 Jan 2018 - 11:07

Müss s'approcha d'Icahadeï d'un air hésitant. Placée sur son flanc, elle se décida à prendre un appui sur sa jonction tout en utilisant l'autre main pour s'agripper à sa crinière. Quand elle s'éleva et passa sa jambe par-dessus la croupe du Centaure, son geste fut très agile et Icahadeï trouva Müss plus légère qu'il ne l'aurait estimé. De plus, elle tira très peu sur sa crinière et ne lui fit donc pas mal du tout. Icahadeï sentit les pieds de Müss lui serrer un instant les flancs, et l'assiette de la Vampire fut vite assurée. Müss avait eu l'air hésitante avant de monter le Centaure, et pourtant, maintenant qu'elle était en place, l'homme-cheval la sentit particulièrement à l'aise. Enfin, Müss posa délicatement ses mains sur les épaules de sa monture volontaire.

MUSS – Je suis prête.
ICAHADEI – Très bien.

Icahadeï s'élança progressivement au galop, s'assurant jusqu'au bout que sa cavalière était bien à l'aise sur lui. Müss gardait très bien l'équilibre mais Icahadeï resta vigilant même une fois en plein galop. Svenjig accéléra son vol pour se mettre à la même vitesse que son ami, et ne put s'empêcher de sourire un peu en voyant que ce dernier avait gardé une certaine servitude. De ce qu'il savait des Centaures, très peu auraient spontanément proposé à Müss de les chevaucher alors qu'elle n'en avait pas besoin. Certes, cela permettait de rejoindre Elazi plus vite, mais cette raison ne savait être suffisante, en général. Un Centaure préférait encore être ralenti par un Humain que de lui servir de monture.

Icahadeï réussit à rester au galop jusqu'au bout du trajet, et ainsi, en moins de vingt minutes, ils arrivèrent là où les attendait Elazi, à quelques kilomètres de la ferme de Foehm. Icahadeï ralentit au pas en arrivant au sommet d'une saillie de terre surplombant la plaine à une vingtaine de mètres. Elazi s'y trouvait, ayant une vue sur l'horizon. Il avait déjà repéré Icahadeï et Svenjig. Icahadeï s'arrêta, ce qui permit à Müss de descendre.

ICAHADEI – Salut, Elazi. Tu vas bien ? Désolé, nous revenons sans Jawbol. Mais apparemment tu connais cette personne...

Icahadeï se demanda s'il venait de parler dans le vide tant les yeux d'Elazi restaient ancrés sur Müss, dans une expression indéchiffrable. Un petit coup de brise fit voleter ses cheveux blancs si soyeux, quelques mèches venant se battre contre son visage délicat. Il y eut comme un instant de blanc, suspendu dans les airs. L'on n'entendait même plus les battements d'ailes de Svenjig. Icahadeï ne comprenait pas bien mais ne dit pas un mot, respectant les retrouvailles. C'est finalement Elazi qui rompit cet étrange silence :

ELAZI – Alors finalement je te revois, femme-chiroptère...

Icahadeï fronça les sourcils et regarda Müss. C'était une bien étrange façon de la surnommer. Icahadeï n'était même pas bien sûr de la définition de “chiroptère”, mais il lui semblait que ça avait un rapport avec les chauves-souris un animal dont il ne savait presque rien. Pourquoi appeler Müss ainsi ? Etait-ce du mépris ? Pourtant, nul mépris dans le ton de sa voix. L'émotion était différente.

ELAZI – Depuis le temps... Je n'ai jamais reçu ta visite. Je n'y croyais plus.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Sam 6 Jan 2018 - 19:08

Le galop du centaure était finalement très agréable et ressemblait en tout point à celui d’un cheval. Je m’habituais donc rapidement et parvins à tenir sans difficulté sur son dos. Je me doutais qu’Icahadeï était attentif à sa cavalière et je lui en étais reconnaissante. Je finis même par prendre plaisir à la course et mon port était plutôt fier… jusqu’à ce que je vois un arachnéen en haut d’un monticule de terre et ne manque de tomber. Je me raccrochais comme je pus à la crinière d’Icahadeï pour ne pas m’étaler au sol et tentais de me replacer correctement.

Argh ! Cesse de trembler ! Fais comme si tu ne savais pas qu’il est juste là bas !

J’eus beau me sermonner intérieurement, rien n’y fit. S’il avait encore battu, mon cœur aurait surement fait une crise et je serais morte sur le coup. Mais cela n’arriva pas puisque j’étais déjà morte.

Fichtre !

Icahadeï finit par s’arrêter complètement et je descendis bien plus difficilement que je n’étais montée. J’étais perturbée et je n’écoutais pas un mot de ce que dit le centaure. Je ne savais même pas à qui il s’adressait. Tous mes sens étaient tournés vers Elazi. Pourquoi son corps pâle et ses cheveux d’argent semblaient attirer toutes les lumières de la nuit ? La lune et les étoiles n’éclairaient plus le monde autour de nous et seul l’arachnéen brillait d’une lueur spectrale dans cet univers ténébreux. Il n’avait pas changé. Les traits elfiques de son visage étaient trop beaux pour être vrais.

« Alors finalement je te revois, femme-chiroptère… »

Je ne pu m’empêcher de sourire béatement, comme si femme-chiroptère était le plus beau des compliment qu’on pu me faire.

« Depuis le temps… Je n'ai jamais reçu ta visite. Je n'y croyais plus. »

Mon sourire s’envola. Kaluni, ne me dîtes pas qu’il attendait ma visite ? Mais… étais-je si sotte ? Il ne m’avait pas dit où le retrouver simplement par pitié pour la pauvre vampire que j’étais. Il s’attendait peut-être à ce que je lui rende visite. Comme un ami… Et moi, pourquoi n’y étais-je jamais allée déjà ? Ah oui, c’est vrai…

Tout me revint violemment. Je me souvins lui avoir dit être à lui. Je me souvins qu’il n’en avait nullement envie. « Je resterais avec Jawbol, pas avec toi… », avait-il dit. Je frissonnais en y repensant. Toutes les pincettes qu’il avait prises pour me faire comprendre qu’aucune personne humanoïde ne pouvait aimer un arachnéen…. Je me souvenais avoir retenu la leçon: mes sentiments étaient malsains. Inacceptables. Pathologiques. Oui, je m’en souvenais. Aussi je m'étais faite à l'idée que, tant que je les ressentais, le revoir était une mauvaise chose qui ne ferait que me rendre encore plus insensée. Je m'étais dit que, tant que j’étais incapable de le voir comme un ami, je ne devais pas le retrouver.

Tous ces souvenirs me faisaient encore mal après tant d’années…. J’étais pitoyable. Et le temps n’avait en rien changé mes sentiments. J’avais voulu le revoir alors que je n’étais pas encore prête. Alors que je l’aimais encore. Mais je pouvais au moins me comporter d'une façon acceptable. Inutile de me laisser aller à mes sentiments pervers et contre-nature. Je me contenterais de faire semblant de chercher son aide. Je mettrais de côté mes véritables motivations et serais… une vampire convenable.

Je levais la tête vers lui et le dévisageais en essayant de ne pas laisser transparaitre mon attirance immorale.

« Elazi… »

Ma voix s’était étranglée. Mes lèvres tremblaient. J’inspirais de l’air à plein poumon et continuais ma phrase. Cette fois-ci, mon ton était calme. Je ne ressentais aucune émotion. Et je n’en ressentirais plus. Je souris tranquillement et sereinement.

« Je suis heureuse de te revoir, l’Araignée. »

Mon sourire se fit narquois.

J’étais réellement heureuse de le revoir. Et j’étais prête à devenir son amie. Il n’y avait rien de mal à ça. Elazi était quelqu’un de bien, quelqu’un que j’appréciais (un peu trop) et j’étais capable de mettre de côté mes sentiments pour commencer une relation amicale et saine avec lui.

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Dim 7 Jan 2018 - 10:26

Même après la phrase d'Elazi, il y eut encore un silence palpable. Ce n'était pas de la tension, c'était autre chose. Comme un besoin d'intimité. Elazi était très calme, il ne se sentait pas menacé. Müss n'avait pas menti, elle n'était pas une ennemie. Pour autant, Icahadeï ne connaissait pas bien les choses de l'amour, et il aurait de toute manière été à mille lieues de s'imaginer que Müss, une Humaine frappée de vampirisme, pût être amoureuse d'un Arachnéen. Elazi était pourtant charmant, c'était certain. Même Icahadeï lui reconnaissait un charme fou. Tous les traits de son corps étaient plus fins les uns que les autres. Même son corps d'araignée était si délicatement sculpté, de l'abdomen jusqu'aux bout des pattes. Elazi avait un corps parfait, un corps de rêve.

SVENJIG – Tu viens, Ica ?

Au même moment, Icahadeï venait de détourner le regard, comme s'il craignait lui-même de tomber finalement sous le charme de l'Arachnéen. Il ne connaissait pas bien ces sensations et il se dit qu'un jour, peut-être, il lui faudrait les découvrir. Par curiosité. Il n'était pas prélat dans un temple, il n'avait aucune règle à s'imposer en matière de rapports charnels. Et si là, à cet instant, il craignait de pouvoir tomber sous le charme d'un Arachnéen, c'est que son corps réclamait quelque chose, c'est qu'il était en manque de quelque chose.

Svenjig avait en tout cas compris qu'Elazi et Müss avaient besoin d'intimité. Icahadeï avait la même sensation, aussi s'éloigna-t-il d'une bonne trentaine de mètres avec la Harpie.

***

Elazi vit du coin de l'œil Icahadeï et Svenjig s'éloigner, mais son regard ne se détacha pas de Müss, avec qui il se retrouva en tête-à-tête.

MUSS – Elazi...

Müss avait la respiration courte, comme si chaque mot qu'elle prononçait lui coûtait tout son souffle. Elle transpirait d'amour pour lui. Rien n'avait changé. Alors pourquoi ne lui avait-elle pas rendu visite ? Pourquoi n'avait-elle pas essayé de l'habituer, de l'amadouer ? Elazi se rappelait les derniers mots qu'il avait eus avant les adieux où il avait tenté de s'expliquer et de lui donner rendez-vous. Il l'avait peut-être trop blessée, et ses explications n'avaient pas refermé la blessure, son rendez-vous avait été négligé.

MUSS – Je suis heureuse de te revoir, l'Araignée.

Se moquait-elle de lui ? Essayait-elle de le repousser ? Ou bien ce nouveau surnom animalier et réducteur, marque de racisme en temps normal, était-il une réponse affectueuse à “femme-chiroptère” ? Elazi ne sut pas quoi en penser, ni quoi penser du petit sourire qui accompagnait ces mots. Müss était toujours amoureuse de lui, pourtant, mais peut-être qu'elle cherchait à le rejeter et à refouler ses sentiments. Et sur ce point non plus, Elazi ne sut quoi penser. Il fut partagé entre deux sentiments contradictoires : à la fois il se sentit un peu soulagé, se disant qu'il n'aurait plus à faire face à des déclarations d'amour verbales ou gestuelles, et à la fois il s'en voulut d'avoir été rude avec elle et se dit qu'il avait forcément dû lui faire de la peine. Et puis, il se trouva lâche. Il avait accepté l'amitié de Jawbol mais n'était pas capable d'accepter l'amour de Müss.

ELAZI – Pourquoi as-tu voulu me revoir ? Pourquoi seulement maintenant ? Je pensais que tu n'aurais plus jamais eu envie de me revoir, après les dernières choses que je t'ai dites.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Dim 7 Jan 2018 - 22:32

« Pourquoi as-tu voulu me revoir ? Pourquoi seulement maintenant ? Je pensais que tu n'aurais plus jamais eu envie de me revoir, après les dernières choses que je t'ai dites. »

De nombreuses questions auxquelles j’avais du mal à répondre. En connaissais-je seulement la réponse ? J’hésitais un instant, plongée dans mes réflexions. Je ne me rendais pas compte que le Centaure et la Harpie s’éloignaient. Leur geste devait être respectueux mais, dans mon égoïsme sentimental, je n’avais même plus conscience de leur présence. C’était toujours ainsi quand j’étais avec Elazi. Plus personne n’existait autour de moi et je ne me rendais même pas compte que certaines personnes pouvaient en être blessées. Ça avait été le cas de Mirko, mais ça… ça ne m’avait jamais effleuré l’esprit.

« Il fallait que tu me dises les dernières choses que tu m’as dites. Mieux vaut faire face à la vérité que de se bercer d’illusion… aussi je te remercie d’avoir été franc avec moi, cette nuit là. »

Ces mots me coûtaient. Mais c’était la vérité.

« Je suis revenue parce que… j’avais envie de te revoir. Mais je n’étais pas prête à le faire avant aujourd’hui. Je pensais beaucoup…trop… à toi. Ça aurait été… insupportable. Je pensais que je ne serais jamais capable de revenir. Mais le temps a passé et puis… »

J’inspirais un grand bol d’air. Inutile de respirer pour un mort-vivant comme moi, mais cela me permettait de remettre mes idées en place.

« Voilà, il se trouve que je… j’avais quelque chose à faire avec d'autres personnes et nous n'y sommes pas arrivés. Nous avions besoin d’aide. Et là, je ne cessais de penser à Jawbol et à toi, parce que nous avions pu résoudre de nombreux problèmes ensemble. Je voulais te revoir. Et cette pensée ne m’a pas lâchée. Je me suis dit que c’était peut-être enfin le bon moment. Que j’étais maintenant capable de te revoir. Et que mes sentiments pouvaient désormais cesser de gâcher le fait que tu es quelqu’un d’important pour moi: je ne veux pas te faire disparaitre de ma vie à cause d'eux. Même si je n’ai pas ce que j’avais voulu avoir, je ne veux pas que ça gâche le fait qu’on puisse être amis. Enfin… si tu en as envie aussi. »

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Lun 8 Jan 2018 - 14:49

Pendant l'hésitation de Müss, Elazi ne cessa de la fixer de son regard profond, au point peut-être de lui donner la sensation d'être mise à nue, aussi nue que l'était l'Arachnéen lui-même.

MUSS – Il fallait que tu me dises les dernières choses que tu m’as dites. Mieux vaut faire face à la vérité que de se bercer d’illusion… aussi je te remercie d’avoir été franc avec moi, cette nuit là.

Elle ne lui en voulait pas. Elazi cacha son soulagement. Un réflexe pour ne pas paraître empathique. Avoir l'air d'un monstre, alors que tout en lui lui hurlait d'arrêter de se comporter comme tel. Il voulait prendre Müss dans ses bras, montrer son soulagement, lui dire qu'il était désolé. Mais il resta de marbre. Une fois, Müss lui avait dit être désolée, à cause des sentiments qu'elle lui avait avoué éprouver pour lui ; et Elazi lui avait dit qu'elle n'avait pas à l'être, qu'elle devait mener sa vie comme elle l'entendait, et qu'elle pouvait l'aimer si elle en avait envie. Oui, d'une certaine façon, il l'avait encouragée dans ses sentiments, et avait même osé répondre que ça lui réchauffait le cœur. Et ce jour, il découvrait que Müss avait pris sa réticence comme une fatalité, et qu'elle se disait de ne plus se bercer d'illusions.

Elazi se surprit lui-même de trouver ces mots douloureux à entendre. L'amour de Müss lui était une chose à la fois effrayante et chaleureuse. Il avait découvert grâce à elle que cela faisait du bien de se sentir aimé alors que l'on faisait tout pour se donner l'air d'un monstre dénué de sentiments. Mais bougre d'idiot et de lâche qu'il était, il avait tout gâché. Il avait rejeté la seule personne au monde qui lui avait jamais dit qu'elle l'aimait, pas seulement comme un ami.

Il resta suspendu aux lèvres de Müss qui continua de parler. Les mots qu'elle prononçait semblaient lui être aussi douloureux à elle-même. Et elle prononça le pire mot de tous : « amis ». Elle ne voulait pas que ses sentiments gâchent leur relation, et elle espérait maintenant qu'ils puissent être « amis ».

Elazi en eut le souffle coupé un instant. Son regard se troubla comme s'il venait de recevoir un pieu de glace dans le cœur. Il eut envie de se maudire. Il avait à peine commencé à goûter à la sensation d'être aimé, et parce qu'il en avait eu peur autant que ça avait été agréable, il avait tout gâché. Müss était revenue, mais pas parce qu'elle l'aimait. Elle avait besoin d'aide pour réussir un projet, et voulait trouver des « amis ». Elazi était recadré à la même place que Jawbol.

Et pourtant, il avait bien écouté les phrases de Müss, et cette dernière avait répétée plusieurs fois une chose : elle avait beaucoup pensé à lui et elle voulait le revoir. Alors, si elle était finalement revenue, n'avait-ce été que pour réclamer de l'aide ?

ELAZI – Alors tu t'es retenue de me voir juste le temps de mettre de côté tes sentiments pour moi ? De quoi as-tu voulu m'épargner, femme-chiroptère ?

Son ton fut celui du reproche. Elazi s'en voulait trop pour l'avouer vraiment. Alors, en bon lâche qu'il était, il trouva plus facile d'en vouloir à Müss. Ca le confortait dans sa place de monstre.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Lun 8 Jan 2018 - 21:13

« Alors tu t'es retenue de me voir juste le temps de mettre de côté tes sentiments pour moi ? »

Hein ? Oui, c’était exactement cela, mais pourquoi le ton de l’arachnéen était-il aussi sec ? Je fronçais les sourcils en essayant de comprendre. Je tentais de me mettre à sa place. Etait-ce parce qu’il m’avait proposé un lieu de rendez-vous et que je ne m’y étais jamais rendue ? Peut-être. Mais cela m’étonnait de sa part. Aurais-je dû lui donner des nouvelles ? S’était-il inquiété pour moi ? J’avais un peu du mal à y croire. Mais peut-être aurais-je en effet dû m’y rendre, ne serait-ce qu’une seule fois, pour lui expliquer ma décision…

« De quoi as-tu voulu m'épargner, femme-chiroptère ? »
« De quoi j’ai voulu t’épargner ? Mais… de rien. Ce n’est pas toi que j’ai épargné. C’est moi. »

Je me mordillais les lèvres, gênée. Oui, il devait m’en vouloir de n’avoir jamais donné de nouvelles et d’avoir cherché à me protéger sans jamais penser à ce qu’il aurait pu ressentir.

S’il est capable de ressentir quelque chose…

Je soupirais, cherchant encore une fois mes mots. Oui, mon comportement avait été puéril et égoïste. Il m'avait fallu trop de temps pour accepter de le revoir.

« J’aurais voulu t’aimer… je te l’avais dit. Mais, à ce moment, je pensais que l'amour était bien trop beau pour moi. Alors je t’ai demandé de me posséder. J'étais prête à t'appartenir comme… un animal de compagnie. Comme un objet. Que m’importait ! Pour toi j’aurais tout accepté, tout sacrifié, j'aurais pu être un vampire à usage unique destinée à disparaître quand tu te serais lassée de moi. J’avais envie d’être à toi, qu’importe la façon dont tu te serais servi de moi. »

Je fis une courte pause. Me rappeler ces instants n'était pas facile. Je me rendais compte que j'avais changé et que je ne pensais plus ainsi. Je levais la tête, observant les étoiles en espérant que cela m'aiderait à trouver la force de continuer et de trouver les bons mots.

« Mais même de cette demande désespérée, tu n'as rien voulu. J’ai eu du mal à l’encaisser et, c’est vrai, j’ai mis trop de temps pour revenir. Je suis désolée de ne pas avoir été plus rapide à accepter ce qu’il me fallait accepter. A changer. Mais maintenant, je reviens te voir. »

Tout se mélangeait. Le passé qui revenait douloureusement, la présence d’Elazi et mes sentiments qui s’emmêlaient tout autant que mes mots…

« Penses-tu qu'on puisse repartir sur de nouvelles bases ? »

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Lun 8 Jan 2018 - 21:39

MUSS – De quoi j’ai voulu t’épargner ? Mais… de rien. Ce n’est pas toi que j’ai épargné. C’est moi.

Parfait, Müss venait de dire ce qu'il avait besoin qu'elle dise pour pouvoir l'accuser sans avoir à se remettre lui-même en question. Müss avait voulu s'épargner, égoïstement, comme si elle s'était bien moquée de savoir ce que pouvait éprouver ou seulement penser Elazi. L'argument était tout trouvé pour lui en vouloir à elle, plutôt que de s'en vouloir à lui-même.

MUSS – J’aurais voulu t’aimer… je te l’avais dit. Mais, à ce moment, je pensais que l'amour était bien trop beau pour moi. Alors je t’ai demandé de me posséder. J'étais prête à t'appartenir comme… un animal de compagnie. Comme un objet. Que m’importait ! Pour toi j’aurais tout accepté, tout sacrifié, j'aurais pu être un vampire à usage unique destinée à disparaître quand tu te serais lassée de moi. J’avais envie d’être à toi, qu’importe la façon dont tu te serais servi de moi.

Mais qu'est-ce qu'Elazi aurait bien pu faire d'elle ? Il n'avait pas besoin d'une esclave ! Encore moins d'une esclave sexuelle ! Il avait été effarouché par la flamme que Müss lui avait déclarée. Ca avait été à Müss de posséder Elazi, pas l'inverse ! Elazi avait espéré pouvoir découvrir ce que ça faisait que d'être aimé, et il n'en avait eu que l'avant-goût, tout ça parce que Müss n'avait rien compris et qu'elle avait ensuite eu envie de s'épargner la déception de ne pas être la chose de l'Arachnéen.

Elazi était en train de s'inventer une rancœur contre la seule personne qui lui avait jamais déclarer l'aimer pas seulement comme un ami. Il se faisait du mal pour éviter d'avoir à faire face à l'inconnu, pour ne pas avoir à admettre qu'il avait peur. Il avait peur de Müss. C'était plus facile de la haïr.
En fait, non, ce n'était pas facile non plus, parce que ça faisait mal.

MUSS – Mais même de cette demande désespérée, tu n'as rien voulu. J’ai eu du mal à l’encaisser et, c’est vrai, j’ai mis trop de temps pour revenir. Je suis désolée de ne pas avoir été plus rapide à accepter ce qu’il me fallait accepter. A changer. Et maintenant, je reviens te voir.

Mais non !!! Elazi n'avait jamais voulu qu'elle se mette à penser ce qu'elle était en train d'expliquer ! C'était même le contraire ! Il l'avait encouragée à l'aimer ! A sa manière, certes, mais il lui avait explicitement dit qu'elle avait le droit de l'aimer.

MUSS – Penses-tu qu'on puisse repartir sur de nouvelles bases ?

Enervé, frustré, plein d'une rancœur injustifiée, Elazi rétorqua sèchement :

ELAZI – « Sur de nouvelles bases » ?! Tu veux dire, comme des « amis » ?! Non, je ne veux pas !

Mais Elazi ne pouvait pas s'arrêter là. Müss ne comprendrait pas, et il se mettrait à pleurer s'il s'arrêtait à cette phrase qui ne suffisait pas à exprimer sa pensée.

ELAZI – Tu voulais m'appartenir, mais qu'est-ce que j'aurais fait de toi ? Tu étais sur le point de me faire découvrir quelque chose de nouveau pour moi. Il fallait me forcer la main, j'en avais besoin. Pourquoi est-ce que ça aurait été moi qui t'aurais possédée, et pas l'inverse ? Ce n'est pas comme ça que je t'ai appris à t'assumer telle que tu es.

Elazi se força à baisser le ton, car il s'entendait parler et sentait qu'il ne faisait que vider son sac. Il soupira, et reprit plus posément :

ELAZI – Ecoute. Je voulais que tu m'apprennes l'amour. J'étais prêt à apprendre.

Il marqua un petit temps, juste pour laisser le temps à Müss de bien entendre ce qu'il disait. Son ton était calme, et sa voix reprenait sa courbe délicieuse, fine et profonde, de celles qui chatouillent les tympans et réchauffent le sang.

ELAZI – C'est toi qui m'as refusé ça. Tu es partie sans revenir me voir une seule fois. Ca fait plus de deux ans, maintenant. Tu n'es pas venue une seule fois au lieu de rendez-vous que je t'ai donné. Tout ça pour t'épargner, toi, égoïstement. Et tu m'as laissé me demander pourquoi. Et aujourd'hui, tu reviens, là, devant moi, et tu voudrais qu'on reparte sur de nouvelles bases, comme s'il ne s'était rien passé, comme si tu ne m'avais jamais dit que tu m'aimais, et tu voudrais que l'on soit simplement « amis » ?!

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Mar 9 Jan 2018 - 12:51

« Sur de nouvelles bases ?! Tu veux dire, comme des amis ?! Non, je ne veux pas ! »

Le ton d’Elazi était sec, presque violent. Je sentis chaque muscle de mon corps se contracter. Je ne comprenais pas sa réaction et j’en avais presque peur.

« Tu voulais m'appartenir, mais qu'est-ce que j'aurais fait de toi ? Tu étais sur le point de me faire découvrir quelque chose de nouveau pour moi. Il fallait me forcer la main, j'en avais besoin. »

Est-ce qu’il m’en voulait de ne pas lui avoir… forcé la main ? Comment pouvait-on vouloir que quelqu’un nous force la main ? Je repensais un instant à la seule personne qui avais agis de la sorte avec moi et me sentit nauséeuse. Etait-ce cela qu’Elazi avais attendu de moi ? Il y a deux ans, je n’aurais pas hésité un seul instant s’il me l’avait demandé. Cela aurait suffi à me rendue heureuse.

… J’ai changé, me dis-je intérieurement.

« Ce n'est pas comme ça que je t'ai appris à t'assumer telle que tu es. »

Hein ? Mes pensées défilaient trop vite dans ma tête. Il m’avait appris… quoi exactement ? Il m’avait dit un jour que je pouvais aimer ce que je voulais. Que ma place était là où je voulais qu'elle soit. Il m'avait aussi dit que j’étais un monstre. Peut-être parlait-il de cela… Mais je n’en étais pas certaine.

« Ecoute. Je voulais que tu m'apprennes l'amour. J'étais prêt à apprendre. »

Là, je crus défaillir. Mais ce n’était qu’une impression, parce que quand je repris mes esprits, j’étais encore droite, debout, plantée face à lui avec un regard d’incompréhension. S’il me l’avait dit, cette fameuse nuit, alors les choses auraient été différentes entre nous. Je serrais les dents pour tenir le choc. Pourquoi ne l’avait-il pas simplement dit à ce moment là ?! J’aurais exulté de joie. Mais à présent, une telle déclaration faite au passé ne pouvait que me laisser un goût amer dans la bouche.

« C'est toi qui m'as refusé ça. Tu es partie sans revenir me voir une seule fois. Ca fait plus de deux ans, maintenant. Tu n'es pas venue une seule fois au lieu de rendez-vous que je t'ai donné. Tout ça pour t'épargner, toi, égoïstement. Et tu m'as laissé me demander pourquoi. »

La colère m’envahit. Ou alors était-ce de la tristesse ? Je ne savais plus très bien ce que je ressentais. Ni ce que je désirais vraiment. Il continuait à parler. Son ton était devenu plus calme, sa voix plus profonde et envoutante. Mais ses mots n’avaient aucune douceur. On aurait dit qu’il crachait le poison qui avait fini par nous dévorer de l’intérieur. Ses mots… je me demandais comment les comprendre. Fallait-il m’attacher au sens premier de ce qu’il disait, ou essayer de comprendre ce que je percevais entre ces mots là ? Sa violence avait une raison d’être, et je pensais deviner ce qu’elle signifiait sans en être certaine. J’espérais me tromper. J’aurais aimé que les choses soient plus simples. Mais attendre deux ans et demi, tous deux remplis d’incompréhension l’un pour l’autre, nous avait permis de transformer nos sentiments et nos peurs en rancœur pour lui et en résignation pour moi. Dans un sens, il avait raison, je n’aurais pas dû laisser passer tant de temps avant d’éclaircir la situation.

Mais si cette situation n’était pas claire… il y était pour beaucoup.

« Tu estimes que je t’ai refusé de découvrir l’amour… Tu penses que, quand je t’ai proposé toutes ces choses et que tu les as très clairement refusées, j’aurais dû… te forcer la main. Je ne vois pas les choses comme ça. Tu as refusé. C’était ton choix. Je l'ai respecté. Et j’ai fait le mien, j'ai choisi de partir. »

J’essayais de calmer mon esprit bouillonnant et de prendre un peu de recul par rapport à la situation.

« Tu dis m’avoir appris à m’assumer telle que je suis. C’est ce que j’essaie de faire à longueur de temps. J’essaie d’assumer ce que je suis. Et, tu auras beau dire ce que tu veux, je- ne- suis- pas- un- monstre. Je le sais, au fond de moi, et qu’importe ce que les autres pensent, cela n'a pas d'impact sur ce que je choisis d'être.

Je n’avais pas envie de le blesser, mais il fallait que je continue :

« Toi par contre, tu en es un. Ou du moins, tu essaies, tu t’y acharnes. Et tu finiras par y arriver. Si c’est ça que tu appelles t’assumer tel que tu es, tu peux être satisfait. Continue à ne jamais exprimer tes véritables attentes. Qui sait, peut-être qu’un jour quelqu’un te comprendras. Il devinera que, plus tu le rejettes, plus il doit te forcer la main. Que ce rejet n’est qu’un appel à l’amour. Que ta rancœur cache un cœur qui ne demande qu’à être apprivoisé. Ce serait pratique n’est-ce pas ? Tu garderais cette image de monstre à laquelle tu tiens tant et, à côté, tu aurais tout de même droit à découvrir des sentiments qui n’ont rien de monstrueux. « Mais je ne l’ais jamais voulu ! te défendras-tu, on me les a imposés ! ». Jolie façon d’assumer. »

Je le toisais en fronçant les sourcils. Il était d’une beauté sans pareil, ce qui était vraiment exaspérant. Mon discours s’était voulu ironique, mais plus je l’observais, plus je me disais que quelqu’un finirait bien par s’acharner à vouloir l’aimer et à le comprendre au-delà des mots. J’avais tenté ma chance et avais échoué. Je cédais désormais ma place au prochain.

« Ce quelqu’un, ce ne sera pas moi. Parce que je suis trop obtuse pour comprendre que, quand quelqu’un me rejette, il me demande de l’aimer encore plus. J’ai besoin de mot pour savoir ce que l’autre ressent et désire. Des mots vrais. »

Je réfléchissais à toute allure.

« Si tu veux changer, tu peux. Si tu ne le veux pas, ça n’a pas d’importance. Dans tous les cas, je… »

Je quoi ? Je… t’aime ? Non, ce n'était plus vraiment ça. Je tiens à toi ? Oui, mais ce n'était pas bien clair non plus.

« … suis… »

Je suis ton amie ? J’imaginais qu’il l’aurait jeté avec autant de violence que la dernière fois, ce qui pouvait se comprendre. Les amis ne disparaissent pas pendant deux ans, même quand on les blesse. Les amis sont présents quand on souffre. Je n’étais pas vraiment ce genre de personne. Je n’avais pas d’ami et je n’étais l’amie de personne. Si je le voulais, je pourrais y changer quelque chose un jour, mais il me faudrait un peu de temps…

« … là. »

Voilà, j’avais trouvé une suite de mots qui se tenait à peu près.

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Mar 9 Jan 2018 - 19:22

« Tu m'aimes ? Allons, tu n'as pas à être désolée. Tu me fais le plus beau cadeau en me déclarant cela. »
« Tu as tous les droits, Müss. Ta place est là où tu veux qu'elle soit. Tu me surprends, mais... tu me réchauffes le cœur aussi. Pour cela, ne soit pas désolée. Je te dis même merci. »
« C'est... agréable... mais je n'ai pas l'habitude d'être touché. »
« Ecoute, je sais que je t'ai rejetée. C'est parce que je ne sais pas comment faire avec les sentiments que tu as pour moi […], je ne suis pas habitué à ça. Il faut que tu m'en laisses le temps. »

Toutes ces phrases, Elazi les avait dites à Müss. Il n'avait pas la mémoire absolue et était incapable de ressortir toutes ces citations, mais cela restait des phrases qu'il avait bel et bien dites, que Müss avait bel et bien entendues de sa bouche. Müss n'avait donc pas le droit de dire qu'Elazi avait simplement refusé son amour. C'était faux, archi faux. Soit elle était débile d'avoir compris cela, soit elle était de mauvaise foi. Elle était forcément de mauvaise foi, Elazi ne pouvait pas imaginer une autre explication. Quand il avait dit à Müss « Il faut que tu m'en laisses le temps. », ça signifiait bien qu'il était prêt à apprendre ; et le fait qu'il lui donnât un lieu de rendez-vous avait bien été la preuve qu'il en avait envie. Lui « laisser le temps », ce n'était pas l'abandonner pendant deux ans et demi. Elazi n'avait jamais émis ce souhait.

Müss était de mauvaise foi. Et en même temps, ses mots étaient durs à entendre parce qu'ils étaient partiellement vrais : Müss tapait dans le mille en reprochant à Elazi sa façon de ne pas assumer ses craintes, de se faire passer pour un monstre et d'ensuite reprocher aux autres d'y avoir cru. C'était troublant.
Mais Elazi ne pouvait pas lui donner raison : il n'avait pas refusé son amour. Tout ce qu'il avait dit en ce sens, ça avait été : « Mais tu sais que je ne veux pas vivre comme un Vampire... Je resterai avec Jawbol, pas avec toi... ». C'était bien compréhensible de ne pas vouloir vivre comme un Vampire, non ? Ca n'était pas incompatible avec l'idée de recevoir des visites plus ou moins régulières dans une grotte, à l'abri du soleil !

Il aurait mieux valu pour Müss de ne jamais revenir le voir si ça avait été pour lui dire des choses pareilles. Il était trop douloureux pour Elazi de l'entendre lui proposer de rester simplement amis en faisant table rase de tout ce qu'elle lui avait déclaré, de tous les petits gestes aussi effrayants de par leur nouveauté qu'agréables de par leur chaleur. Avec l'amour de Müss, Elazi avait été comme un enfant qui avait peur dans le noir, sauf que ce noir avait quelque chose de délicieux.

Müss avait tout gâché.
Blessé, Elazi s'efforça de rester de marbre. Il sentait les larmes vouloir lui monter aux yeux mais il réprima son sentiment de toutes ses forces. Il préférait éprouver de la colère contre elle. Oui, il se sentait en colère. Il lui en voulait.
Mais c'était tout aussi douloureux de lui en vouloir sans tenter une dernière chance. Il fallait essayer. Il fallait voir si tout était définitivement fichu.

ELAZI – M'aimes-tu ?

La question était cruciale. Dans sa rancœur, Elazi n'était pas prêt à continuer à parler avec Müss s'il devait tirer un trait sur ce qu'elle aurait pu lui apporter.

Il fut soulagé d'entendre un “oui”.
Néanmoins cela ne réglait pas tout. Müss avouait l'aimer toujours, alors pourquoi bafouer ses sentiments et gâcher ce que pourrait être leur relation ? Pourquoi ne pas permettre à Elazi de découvrir ce que c'était que d'être aimé ?

ELAZI – Alors ne me parle plus de faire comme si de rien n'était. Si tu es venue dans cette optique, alors tu peux repartir. Si je t'avais donné un lieu de rendez-vous, ce n'était pas pour refuser ce que tu pouvais m'apprendre. Si tu veux que je puisse encore te regarder, alors redeviens la Müss à qui j'ai dit “au revoir” il y a plus de deux ans. C'est à toi de décider, maintenant.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Dim 14 Jan 2018 - 12:52

Elazi ne réagit pas à ma tirade, aussi j’ignorais si j’étais dans le vrai ou complètement à côté de sa réalité. Il ne bougeait pas d'un pouce. Son regard semblait se durcir et j’avais l’impression qu’il était en colère.

« M’aimes-tu ? »

Je sursautais. Je ne m’y étais pas attendue. Je restais quelques secondes les yeux écarquillés avant de me reprendre. Je ne pouvais lui mentir, mais mon « oui » fut tout de même difficile à prononcer. Je me demandais pourquoi il me posait cette question. Je lui en voulais de me forcer à le dire encore une fois.

«  Alors ne me parle plus de faire comme si de rien n'était. Si tu es venue dans cette optique, alors tu peux repartir. »

Mon ventre se serra. Elazi n’avait que faire d’une potentielle amitié entre nous et préférait que je m’en aille plutôt que de me voir comme une amie. Il ne voulait pas de ma présence à ses côtés si ce n’était pas pour que… je lui apprenne l’amour.

J’avalais ma salive. N’était-ce pas ce dont j’avais tant voulu ?

« Si je t'avais donné un lieu de rendez-vous, ce n'était pas pour refuser ce que tu pouvais m'apprendre. Si tu veux que je puisse encore te regarder, alors redeviens la Müss à qui j'ai dit “au revoir” il y a plus de deux ans. C'est à toi de décider, maintenant. »

Si j’avais pu revenir dans le temps, j’aurais choisi non pas de devenir la Müss d’il y a deux ans, mais celle qui n’avait pas encore été mordue par un vampire. Je rejetais cette pensée inutile au loin et me re-concentrais sur la demande de l’arachnéen. Je regardais l’horizon derrière Elazi. Le vent souffla et les herbes se mirent à onduler autour de nous. Elles reflétaient la lumière de la lune et donnaient l’impression qu’il s’agissait d’écume, de vagues… on se serait dit dans un océan.

Si je ne redevenais pas celle que j’avais été, il ne pourrait plus me regarder…

Mais quel enfoiré ! me dis-je retenant de toutes mes forces la vague d’émotion qui voulait s’abattre sur moi.

J’aurais dû mettre de côté tout ce qu’il s’était passé pendant ces dernières années pour redevenir celle qui se blessait à sang et se fracturait les os pour la simple raison qu’un arachnéen refusait de vivre avec elle ? Aimer à m’en aliéner, à en perdre toute estime de moi-même ? Celle que j’avais été aurait consacré sa vie entière aux brefs instants que lui aurait accordé l’arachnéen, les quelques soirs où il aurait eu du temps libre. Elazi aurait continué sa vie auprès de Jawbol, et j’aurais été sa compagne de brefs instants volés à la nuit. A cette époque, j’en aurais été ravie. N’avoir aucune autre valeur à ses yeux ne me posais aucun problème puisque je n’en avais aucune à mes propres yeux.

Mais tout ça, c’était avant.

« Celle que j’étais il y a plus de deux ans n’existe plus. »

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Dim 21 Jan 2018 - 10:50

MÜSS – Celle que j'étais il y a plus de deux ans n'existe plus.

Cela tomba comme un couperet. L'Arachnéen sentit son cœur s'arrêter de battre, son sang devenir aussi froid que celui de son interlocutrice. Cette phrase venait d'être le coup fatal.

Il resta figé en regardant la Vampire, refusant de croire ce qu'il venait d'entendre. Il chercha peut-être un sens détourné. Il interprétait peut-être mal. Peut-être que Müss n'avait pas compris que « celle à qui il avait dit “au revoir” plus de deux ans dans le passé » était tout simplement « celle qui voulait lui faire découvrir l'amour ». Après tout, elle venait bien de lui avouer qu'elle l'aimait toujours, non ? Alors peut-être qu'elle faisait allusion à autre chose, à d'autres facettes de sa personnalité. Mais pas à ça.

Mais elle n'était pas débile à ce point. Elle avait forcément compris le sens de la question. Cette dernière phrase signifiait forcément qu'elle ne voulait plus partager son sentiment amoureux.
Dans ces conditions, il allait être bien trop difficile à Elazi de la regarder encore, en sachant de quoi elle le privait.

Mais il ne pouvait pas être violent avec elle. Il ne pouvait pas la forcer. Il ne pouvait pas lui faire du mal. Il n'était pas ce monstre dont il se donnait l'allure puisqu'il en avait déjà la considération de la part des “gens”. Elazi ne ressentit aucune violence.
Mais une profonde meurtrissure, oui.

Alors, la larme qu'il s'était efforcé de réprimer finit par s'évader. Il ne la sentit que tardivement lorsqu'elle roula au milieu de sa joue pour rejoindre la commissure de ses lèvres si délicatement dessinées. Il détourna le regard.

Il voulut dire à Müss de partir, mais sa voix resta étranglée. Elazi se découvrit muet, l'espace d'un instant. Comme si, en fait, cela lui évitait de dire trop vite une phrase qu'il regretterait. Il respira un petit peu bruyamment. Son autre œil versa une larme jumelle. Il tourna un peu plus la tête avec l'espoir vain que Müss ne la voie pas.

Il retrouva la voix. Alors, sans même reposer le regard sur la Vampire, comme s'il essayait de la fuir sans avoir le cran d'y joindre le geste, il évacua amèrement :

ELAZI – Alors il me faudra moi aussi plus de deux ans pour pouvoir te voir seulement comme une amie... !

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Lun 22 Jan 2018 - 20:01

La réponse d’Elazi me parvenait lentement. Il lui faudrait plus de deux ans… je ne savais que répondre, aussi je ne dis rien. Je contemplais un instant la larme qui se mit à briller sur sa joue trop parfaite jusqu'à ce qu’il détourna le visage. Je ne comprenais pas bien, mais j’avais l’impression que je ne devais pas rester ici. Je m’éloignais doucement, d’abord à reculons, puis je fini par me retourner et chercher Icahadeï du regard. Il était avec Svenjig, un peu en contrebas. Je les rejoins, le cœur et l’âme vides.

Je ne savais plus très bien que penser. J’étais venue pour quoi déjà ? Ah oui, la pierre… Tout ça me semblait tout à coup bien loin et futile. Mais je me raccrochais à ça pour entamer la conversation. D’un ton éteint, je dis au centaure et à la harpie qu’Elazi ne viendrait pas.

Mon esprit semblait perdu. Tout ça n’avait aucun sens.

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Sam 27 Jan 2018 - 16:17

Jusqu'au dernier moment, Elazi voulut se raccrocher à l'espoir que Müss ait changé d'avis, qu'elle soit prise de remords, qu'elle comprenne sa tristesse et qu'elle s'en veuille de lui infliger cela. Mais il lui avait dit de se comporter en monstre elle aussi, et les monstres n'ont pas de remords. Müss avait donc pris sa décision : elle se détacha de lui et alla rejoindre Icahadeï et Svenjig sans un mot de plus. Elazi finit de pleurer, maintenant que personne n'était là pour le regarder.

Icahadeï s'arrêta de discuter avec Svenjig une fois Müss à leur niveau. La Harpie remarqua tout de suite le malaise de la Vampire mais n'en dit mot pour l'instant. C'est Icahadeï qui mit les pieds dans le plat.

ICAHADEÏ – Ca n'a pas l'air d'aller...

Müss venait juste de dire qu'Elazi ne viendrait pas. Cela pouvait se comprendre : il voulait attendre Jawbol, et si tout le monde partait maintenant pour aider Müss à trouver un remède à son vampirisme, Jawbol ne pourrait jamais les retrouver. Alors qu'est-ce qui mettait Müss dans cet état ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Dim 28 Jan 2018 - 12:46

Je ne voulais pas encore penser à ce qu’il venait de se passer. Je ne voulais pas encore chercher à comprendre ou à accepter. J’étais juste… hors du temps. J’avançais tel un fantôme errant entre deux mondes. Cela n’allait pas durer mais, pour le moment, j’étais dans le coton et je n’avais pas envie de penser à quoi que ce soit. Svenjig semblait l’avoir compris puisqu’il ne dit rien. Ce qui ne fut pas le cas du centaure.

« Ça n’a pas l’air d’aller… »

Je fermais les yeux pour revenir au présent. Mais sans penser à Elazi. Ou du moins, sans laisser de place aux émotions. Je les laissais de côté pour le moment, j’aurais bien le temps de me faire déborder quand je serais à nouveau seule sur la route. Alors, je me laisserais aller. Mais pour le moment, je me refusais à ressentir quoi que ce soit. J’étais comme anesthésiée.

« Ce… c’est juste que… je n’imaginais pas que cela se passerait comme ça. Finalement, je pense que je n’ai plus vraiment le choix… Je vais devoir aller chercher la pierre de Mejayi sans eux. »

Je bloquais mes émotions de toutes mes forces, mais je n’allais pas tenir indéfiniment. Autant en finir au plus vite.

« Je vous remercie de m’avoir menée jusque là. Merci beaucoup. »

Je leur souris piteusement.

« Et vous, qu’allez-vous faire à présent ? »

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Icahadeï le Dim 28 Jan 2018 - 19:37

Müss ferma les yeux, prenant un instant avant de répondre. Icahadeï avait envie de comprendre pourquoi elle avait soudain l'air si éteinte, en comparaison du sourire lumineux qu'elle avait affiché quand Icahadeï avait accepté de partir plus tôt que prévu avec elle pour retrouver Elazi.

MÜSS – Ce... c'est juste que... je n'imaginais pas que cela se passerait comme ça. Finalement, je pense que je n'ai plus vraiment le choix... Je vais devoir aller chercher la pierre de Mejayi sans eux.

Ca avait l'air de terriblement la peiner. Pour expliquer cela, il fallait supposer que Müss était en fait très proche de Jawbol et d'Elazi ; il n'y avait que cela pour expliquer que la déception fût aussi triste pour elle. Elazi avait peut-être refusé tout simplement parce que Jawbol et lui étaient sur une autre mission. Ou bien parce qu'Elazi refusait que Müss se soigne de son vampirisme ? Ca n'avait pas beaucoup de sens, mais Icahadeï connaissait suffisamment bien Elazi pour se dire que ce n'était pas si improbable de sa part. Elazi aimait que les gens s'assument tels qu'ils étaient, car il avait pour adage de dire que l'on ne pouvait pas changer la façon dont les autres nous voyaient. Icahadeï pensa possible qu'Elazi ait cherché à faire la morale à Müss en lui reprochant de vouloir changer ce qu'elle était pour de mauvaises raisons. S'il avait eu l'impression que Müss voulait se soigner plus à cause du regard des autres que pour son propre “confort”, alors il avait tout à fait pu se montrer fermé.

Icahadeï ne partageait pas cette façon de penser. Il savait que Jawbol non plus, au demeurant. Lui, tout ce qu'il voyait, c'est une femme malheureuse d'être Vampire, et cherchant des moyens occultes pour se soigner puisqu'aucun soin classique n'était efficace.

MÜSS – Je vous remercie de m'avoir menée jusque là. Merci beaucoup.

Icahadeï hocha la tête, mais il ne pouvait pas se contenter d'être remercié pour avoir emmené Müss recevoir une réponse contraire à ses espoirs.

MÜSS – Et vous, qu'allez-vous faire à présent ?

Il ne comptait pas s'en allait comme si de rien n'était, en tout cas.

ICAHADEÏ – Je vois que le refus d'Elazi vous rend triste. Si vous pensez vraiment que cette pierre magique peut vous permettre de trouver un remède au vampirisme, alors ma proposition reste valable : si je peux vous aider, je vous aiderai.

Svenjig vint se poser au sol à côté du Centaure, ailes repliées.

SVENJIG – J'en suis. Enfin... si vous voulez de notre aide !

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Icahadeï
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Müss le Mer 31 Jan 2018 - 19:55

La réponse du centaure et de son ami harpie me laissa muette durant de longues minutes. Non seulement parce que mon esprit était un peu perdu, mais aussi parce que je ne m’attendais pas à ce que, malgré le fait qu’Elazi et Jawbol ne viennent pas, ils se proposent de m’accompagner pour m’aider, moi qui n’était encore qu’une parfaite inconnue pour eux.

Il me fallu donc un certain temps pour qu’un sourire naisse sur mes lèvres pâles. Je ne méritais pas leur aide et n’aurais pu en demander autant. Cependant, j’acceptais leur proposition en les noyant sous mes remerciements.

Quand enfin j’en eus fini, je leur expliquais avoir rendez-vous avec d’autres personnes susceptibles de m’aider. Je leur détaillais les affres de notre précédente tentative et leur présentais rapidement les personnes qui répondraient peut-être présents à l’appel. Enfin, je leur donnais rendez-vous dans deux mois au Centaure Ivre, une auberge au Guet.

Je les quittais ensuite la tête perdue dans mes pensées et, au fil du voyage me menant au domaine de la demoiselle Luna, les émotions m’envahirent. La première semaine sembla n’avoir jamais existé. Un trou temporel avait dû l’avaler et je ne repris conscience de ce que je faisais qu’à partir du moment où j’atteins Port Barbe. La seconde semaine, je pleurais tant que je ne voyais même plus où je mettais mes pieds. La troisième, j’avais épuisé mon stock de larme et avançais, vide et hagarde. La quatrième semaine, je repensais à la conversation que j’avais eu avec l’arachnéen, la repassant inlassablement dans ma tête en modifiant deux trois détails par ci par là… pour finir par abandonner et me dire qu’il valait mieux me concentrer sur les tâches à venir que sur un passé révolu. C’est ainsi que je fini par arriver à l’étrange baronnie de Chantelombre.

•————————————•
avatar
Müss
Elite
Elite

Race : Vampire
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En quête d'anciens alliés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum