Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Message  Nïn le Sam 9 Sep 2017 - 19:54

Elle tournoie, dans un mouvement violent, puissant, et concentrique. Sans cible, sans but, autre que de continuer à emporter, à s'emporter. Son univers est liquide, tourbillonnant. Et harmonieux. Pourtant, quelque-chose détonne, vient rendre imparfaite cette totalité, la fendre en deux. Une part semble n'être pas totalement solidarisée avec le reste. Une part qui, sans aller à contre-courant, ne se laisse pas tout-à-fait emporter par lui. Une part qui se perd, de plus en plus, mais n'est pas encore entièrement perdue. Et donc elle prend conscience. Elle sent que cela freine le tourbillon, l'empêche de prendre sa totale liberté. Et cette part, c'est celle qui est la plus elle, même si elle ne parvient pas à se l'expliquer. Elle est pourtant eau. Mais elle est également autre-chose, enveloppe de chair, qui se tient au milieu de l'eau. Et qui ressent des choses légèrement différente. Une peur en plus de l'emportement, une fatigue en plus de l'extase. Ainsi qu'autre-chose. Un blocage. Sous la forme d'une voix.

Une voix douce. Sévère, et rassurante. Protectrice, et grave. Qui lui dit de ne pas lâcher entièrement le contrôle. De ne pas céder à la tentation. De ne pas se laisser annihiler. La voix de sa mère.

Nïn reprend l'espace d'un instant conscience de ce qui sépare son être de l'eau qu'elle contrôle. De l'eau qui la contrôle. Frontière ténue, mais pour le moment, toujours existante. Au delà de l'eau qui tournoie autour de son être au sens stricte, elle aperçoit Ashkore. Un jeune garçon. Qu'elle a effrayé, pour qu'il ait pris cette forme.

Elle sent la panique l'envahir. Elle ne sait plus comment arrêter l'eau autour d'elle. Elle ne sait plus comment cesser de devenir elle, de s'y confondre. Ce qu'elle ne peut pourtant pas faire. Elle n'ose imaginer les dégâts qui seraient occasionnés. Alors elle lutte. Pour reprendre le contrôle. Mais il y a déjà trop d'eau. Elle ne peut plus la contrôler. Elle sent ses forces diminuer. Elle se demande ce qui va se passer quand elle n'aura plus de forces du tout. Si l'eau va la tuer.

Toutefois, l'eau n'est pas le feu. Elle a toujours la possibilité de la lâcher. De se séparer d'elle. C'est de sa force qu'elle se nourrit, et, si elle la lâche, elle sera vite absorbée par la terre. Elle concentre ses efforts sur le fait de couper le lien. De ne plus l'alimenter avec sa magie.

Soudain, elle sent le lien se rompre, son esprit se déconnecter de la puissance tourbillonnante qui lui enjoignait de la rejoindre. Autour d'elle, l'eau retombe brusquement au sol, éclaboussant Nïn, qui était étonnamment demeurée sèche jusqu'alors. La demi-elfe sent ses genoux ployer sous elle. Elle se reçoit brutalement, se fait un peu mal. Mais ce n'est rien à côté du soulagement qui l'a envahie. Elle a eu tellement peur de se perdre. Elle se rend compte qu'elle n'est passé qu'à un cheveu de la catastrophe. Elle ne sait pas vraiment ce que l'eau aurait pu faire... Et elle préfère ne pas l'imaginer. Elle ne comprend pas comment elle a été emportée si vite, et si violemment. Elle soupçonne un lien avec le fait qu'elle ait dû enterrer sa magie depuis longtemps. Cela lui fait peur. Elle ne sait pas se contrôler. Elle pourrait blesser quelqu'un. Sa mère le lui a dit maintes fois, lorsqu'enfant, elle jouait avec le feu...

Le feu... Elle relève la tête, cherche le garçon dragon du regard. Elle sait qu'elle lui a fait peur, mais elle espère qu'elle ne lui a pas fait trop peur... Et s'il disait à Schizae qu'elle était une mauvaise esclave ? Tendue, elle attend la réaction du jeune dragon.

Nïn
Champion
Champion


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Message  Schizae le Dim 10 Sep 2017 - 21:43

Le jeune homme-dragon se sent partir en arrière. Le flot d’eau est trop important. Il ne peut rien faire face à cet élément qui l’entraîne, lui qui ne maîtrise que le feu. Balloté par les flots, il se cogne violemment contre un tronc d’arbre qui arrête son tournoiement. Le garçon s’agrippe à une branche. Il ne peut plus voir la magicienne, il ne peut que fermer les yeux et tenter d’aspirer de l’air quand sa bouche émerge de l’eau.

Progressivement, les flots se calment puis toute l’eau tombe brutalement au sol, privée de toute magie.

Le jeune homme-dragon se laisse tomber, à genou. S’il avait su… Il relève la tête et dévisage la demi-elfe avec intensité. Elle a le visage baissé. On dirait qu’elle a peur de la réaction du dragon. Mais ce dernier se contente de hocher gravement la tête. La prise de conscience de ses pouvoirs le plonge dans une grande réflexion. Il se refuse à modifier ses plans. Nïn possède une puissante magie et cela pourra l’aider à accomplir la tâche qu’il lui a confiée.

DRAGON – Allons retrouver Schizæ.

Il fait signe à Nïn de le suivre.

Le duo marche pendant de longues minutes. Ils finissent par arriver là où se trouve la maîtresse de la demi-elfe. Schizæ est là, avec un Homme-Lézard et… un pestiféré.

La fille vient tout juste de prendre conscience que son sortilège ne fonctionne pas de la même façon sur les morts-vivants libres et sur ceux qui ont été invoqués par quelqu’un. Elle pensait qu’elle prendrait le contrôle du pestiféré, ignorant qu’elle ne ferait que le libérer de tout contrôle. Il faut dire qu’elle n’a pas l’habitude de rencontrer des nécromanciens en action. Et c’est la toute première fois qu’elle effectue ce sort sur l’invocation d’un autre.

Le pestiféré fixe l’Homme-Lézard et s’approche de lui. Ses intentions sont visiblement mauvaises. Le jeune homme-dragon s’avance et se met à cracher du feu sur le mort-vivant. Ce dernier évite l’attaque d’un bond agile. Seul son bras droit se retrouve carbonisé, ce qui ne l’arrête nullement. Il lève la tête vers le ciel et pousse un hurlement à glacer le sang avant de se précipiter vers le jeune homme-dragon et la demi-elfe.

Schizae
Elite
Elite


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Message  Qxid-Ul le Lun 11 Sep 2017 - 12:03

L'odeur putride du pestiféré empêcha l'Homme-lézard de sentir arriver les deux nouvelles personnes. Alors qu'il fixait le mort-vivant s'approchant de lui d'un air menaçant, se préparant au combat, Qxid-Ul fut donc doublement surpris : non seulement par la brève déflagration qui calcina le bras droit du mort-vivant malgré l'esquive de ce dernier, mais aussi par l'apparition de deux enfants, Humains en apparence. “Enfants” était un bien grand mot, il s'agissait plus exactement d'adolescents, mais cela ne changeait rien au fait qu'ils n'avaient rien à faire là. Schizæ avait fait exprès d'amener Qxid-Ul dans un bosquet hors des sentiers pour tester l'esclave à l'abri des regards et planifier son action sur le Domaine de Mortelune.

Alors qui étaient ces deux adolescents et que faisaient-ils là ? Il y avait un garçon et une fille. Il sembla à Qxid-Ul que le feu avait jailli du garçon, laissant supposer que ce dernier devait être un mage lui aussi. C'est d'ailleurs vers lui que se tourna le pestiféré, découvrant la nouvelle menace. Schizæ, elle, resta sans rien faire. Elle avait cru faire sa maligne en rompant le lien psychique de soumission entre l'invocation et son invocateur, et maintenant qu'il fallait réparer sa bêtise, elle était passive. Maintenant, deux adolescents étaient en danger face à un pestiféré libre et désireux de se venger.

Qxid-Ul dut utiliser le même sort pour stopper le mort-vivant dans sa course : sa langue s'allongea démesurément et s'enroula autour de sa cheville pour le tirer en arrière. Le pestiféré râla de s'être fait avoir une deuxième fois mais utilisa une main surnaturellement griffue pour essayer de trancher l'organe... que l'Homme-lézard eut heureusement rétracté dans sa bouche en mettant fin à son sort prématurément, comme la première fois, anticipant justement ce genre d'attaques.

Alors que le pestiféré ne s'était pas encore remis debout, Qxid-Ul se jeta sur lui d'un bond vif. Pas assez vif malheureusement car le pestiféré le vit venir et se roula sur le côté pour laisser l'Homme-lézard atterrir à quatre pattes sur la terre. Qxid-Ul et le pestiféré se redressèrent en même temps, et un pugilat s'engagea. Le pestiféré attaqua le premier avec deux coups de poing, le premier fut esquivé, le second bloqué, mais il enchaîna avec un coup de pied dans le ventre de Qxid-Ul qui repoussa ce dernier de quelques pas. Qxid-Ul se remit en garde pour contrer déjà les assauts qui s'ensuivirent. Il réussit à coincer le pied du pestiféré dans son coude et lui balaya l'autre jambe avec la queue. Le mort-vivant étendit les os de ses mains pour essayer de perforer le bras de Qxid-Ul, qui fut obligé de lâcher prise pour ne pas subir de blessure.

Le pestiféré se releva mais Qxid-Ul passa à l'offensive : il frappa avec sa queue l'arrière d'un genou pour déstabiliser son ennemi, puis lui enroula le bras avec le sien, forçant sur les articulations pour laisser le pestiféré sans défense. Lors l'Homme-lézard planta un coup de pied, griffes les premières, dans le ventre du pestiféré, suivi d'un second, d'un troisième, d'un quatrième et frénétiquement d'un cinquième. Le ventre du mort-vivant fut déchiré en lambeaux et ses tripes, déjà peu soutenues, se déversèrent au sol. Tout cela sans le moindre râle de douleur. C'est là le problème avec les morts-vivants.

Cependant Qxid-Ul venait au moins de réussir à fragilier le mort-vivant au niveau du ventre, exposant le bas de sa colonne vertébrale. Il dut cependant rester vigilant, car son odorat l'alerta immédiatement de ce que le pestiféré entreprit avant même que sa vue ne perçût les vapeurs verdâtres : le mort-vivant sécréta un gaz que le nécromancien savait très dangereux.
Il relâcha donc le bras du pestiféré et s'écarta d'un bond. L'Homme-lézard se mit à quatre pattes, agitant sa longue queue musclée en l'air, et siffla en laissant s'écouler de la bave elle-même verdâtre sur sa lèvre inférieure.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Qxid-Ul
Champion
Champion

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Message  Nïn le Mer 13 Sep 2017 - 14:58

– Allons retrouver Schizæ.

Nïn sursaute. Elle ne s'attendait pas à ça. Elle pensait qu'il lui ferait des remontrances, peut-être qu'il la menacerait de référer de ce qu'il vient de se passer à Schizae... Mais rien de tout cela. Le garçon dragon ne réagit pas à la démonstration de magie, lui annonçant simplement qu'ils vont rejoindre sa maîtresse. Nïn lui emboîte le pas, un peu perdue. Sa magie ne plaît généralement pas à ses maîtres. Et même si le dragon lui avait demandé de lui faire peur, elle s'est laissée emporter.

Ashkore semble certain de la direction à emprunter. Il doit savoir précisément où se trouve Schizae. Nïn le suit, en songeant à sa jeune maîtresse. Elle se demande comment elle prendra la nouvelle de la mort de son ennemi le baron Théobald, et la fuite de Nïn avec le frère demi-drow de ce même baron.

Soudain, l'esclave perçoit un groupe de trois personnes.. Comme le garçon dragon et elle se rapprochent, elle peut identifier Schizae, un homme lézard et ce qu'elle reconnaît comme étant une des créatures que sa jeune maîtresse peut invoquer. La créature s'approche de l'homme lézard, et la demi-elfe se demande si celui-ci est l'ennemi de sa maîtresse, et si celle-ci à invoqué la créature pour la défendre. Toutefois, la façon dont Schizae fixe le lézard et l'invocation laisse à penser que la situation n'est pas tout-à-fait celle qu'a supposé Nïn de prime abord.

L'esclave se demande quoi faire face à cette scène, quand Ashkore la fait sursauter, en crachant un grand jet de flamme sur la créature qui s'approchait de l'homme lézard. L'invocation esquive en partie le feu, qui lui brûle tout de même un bras. Cela ne semble pas la gêner outre-mesure, attirant simplement son attention sur le garçon dragon.

La créature se met à avancer vers Ashkore et elle, et Nïn se demande ce qu'elle doit faire. Utiliser sa magie ? Elle a peur que celle-ci lui échappe encore... Elle n'a pas le temps de faire un choix que quelque-chose surgit soudain de la bouche de l'homme lézard, venant s'enrouler autour de la menace et la faisant chuter. L'esclave met un moment à comprendre qu'il s'agit de la langue du reptile. Celui-ci la rétracte avant que l'invocation ne la lui tranche, et se jette sur la créature toujours au sol. Toutefois, celle-ci l'esquive, et les deux adversaires se redressent en même temps, avant de s'engager dans une lutte faite de coups de pieds et de poings. Le lézard parvient à projeter de nouveau au sol son adversaire et, après que celui-ci se fut relevé, se met à lui perforer le ventre des griffes de ses pattes arrières, jusqu'à ce que ses organes soient mis au jour et se répandent au sol.

La créature, toutefois, est toujours debout. Nïn se demande s'il est possible de la tuer. Une vapeur verdâtre commence à s'échapper de la créature. Nïn ne sait pas si cela est bon ou mauvais signe. En tous cas, le lézard recule. Il doit penser que la vapeur est dangereuse. Nïn jette un coup d’œil à Schizae. Elle ne sait pas quoi faire. Mais sa maîtresse attend peut-être quelque-chose d'elle.

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Message  Schizae le Jeu 14 Sep 2017 - 20:19

Qxid’Ul sort à nouveau sa langue et attrape le pestiféré. Il empêche le mort-vivant de s’en prendre au dragon et à Nïn. L’Homme-Lézard se jette alors sur lui pour l’attaquer au corps à corps. A ce moment, Schizæ est encore occupée à invoquer d’autres pestiférés. Lorsqu’elle redresse la tête prête à lancer un autre sort, elle trouve leur adversaire étalé au sol tandis que Qxid’Ul s’apprête à le dépecer.  

Ses propres invocations, deux autres pestiférés, observent les tripes de leur semblable sortir à l’air libre pour se déverser au sol. Ils s’approchent sans pour autant attaquer, de peur de blesser l’Homme-Lézard. La violence de ce dernier laisse Schizæ sans voix. Jamais elle n’avait vu un membre de cette race se battre de la sorte.

Quand l’éventré se met à sécréter un gaz nocif, la fille hurle à son esclave de s’éloigner. Elle en oublie qu’il est lui-même nécromancien et Qxid’Ul n’a nullement besoin de Schizæ pour savoir quoi faire : il bat en retraite. Les deux invocations de la fille entrent alors en action. L’un d’eux rallonge brutalement les os de ses côtes pour les plonger dans le crâne du pestiféré affranchi. Le second en profite pour se jeter sur lui. Quand le troisième se joint à la pagaille, Schizæ ne peut plus deviner à qui appartiennent les membres qui se font arracher ou découper. C’est le chaos.

Finalement, les attaques se font moins rapides, moins nombreuses et moins puissantes. Quand il ne reste que des corps déchiquetés qui ne tiennent plus debout. Schizæ tourne alors les yeux vers les nouveaux venus. Nïn et son dragon… quel soulagement de les retrouver tous les deux !

Elle se précipite vers le jeune homme qui la regarde ébahis. Il n’a pas le temps de se demander ce qu’elle fait, la voilà déjà dans ses bras. Il ne bouge pas d’un pouce, trop étonné par cette réaction inattendue. L’adolescente fini par le lâcher pour ensuite étreindre son esclave retrouvée.

•————————————•


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Message  Qxid-Ul le Dim 17 Sep 2017 - 19:25

Les pestiférés sont capables de libérer différents gaz, tous aux effets dangereux. Qxid-Ul ne savait pas quel était l'effet du gaz que le pestiféré libre venait de dégager pour le coup, mais peu importe : il devait éviter de se laisser envelopper. A quatre pattes, il s'arrêta de siffler – de toute façon, il n'espérait pas réussir à impressionner le mort-vivant – quand il vit deux autres pestiférés attaquer l'ennemi. Qxid-Ul tourna la tête vers Schizæ : il comprit. Il n'oubliait pas que sa maîtresse, malgré son jeune âge, était une nécromancienne. Elle avait réussi à briser le lien entre Qxid-Ul et son invocation, une capacité remarquable, et maintenant elle faisait appel à ses propres invocations mort-vivantes pour réparer sa bêtise.

Qxid-Ul se redressa lentement en se tenant spectateur du carnage. Schizæ invoqua même un troisième pestiféré. Au total, ils furent donc quatre à se battre, à trois contre un, autant dire que celui invoqué initialement par Qxid-Ul, déjà affaibli, n'avait presque aucune chance. Le gaz qui avait commencé à être sécrété s'évapora dans l'air ambiant, il n'avait aucun effet sur d'autres morts-vivants. Des tripes noircies et des os déformés sentassèrent aux pieds des quatre morts-vivants. Les attaques cessèrent progressivement, signe que l'ennemi était vaincu.

Schizæ contourna les morts-vivants pour aller au contact des deux enfants, et Qxid-Ul l'imita. Ce dernier ne sut pas s'il devait être surpris de voir Schizæ dans les bras de l'un des deux enfants – le garçon. La véritable surprise était la présence en soi des deux enfants, ici, là où ils n'avaient a priori aucune raison de venir ; si Schizæ les connaissait, ça pouvait au moins expliquer leur venue.

Qxid-Ul, sans dire mot, prit le temps de détailler l'odeur des deux enfants, tendant le museau de façon peu discrète. Il fut interpellé par celle du garçon : cette odeur tendait vers celle d'un Humain sans en être une. En général, l'on pouvait dire la même chose de l'odeur d'un Demi-Elfe, sauf que concernant ce garçon, ça n'avait rien à voir. C'était plus chaud, plus animal mais pas âpre. Qxid-Ul essaya de mettre la main sur ce que ça lui évoquait. La fille, elle, était une Demi-Elfe, et sa présence juste à côté du garçon permettait à Qxid-Ul d'être encore plus certain que ce dernier n'en était pas un.

Schizæ était sa maîtresse, elle devait prendre la parole en premier. Qxid-Ul, perplexe, renifla le garçon avec insistance.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Qxid-Ul
Champion
Champion

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madame la Baronne et ses esclaves, à l'attaque de Mortelune

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum