Dans la Nature

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Brachtis le Mar 7 Nov 2017 - 10:35

Le tort de Brachtis fut peut-être de ne pas expliquer pourquoi il pensait cela ; mais n'était-ce pas évident ? Eon était certes bien bâti, mais la musculature ne fait pas tout, chacun le sait. Brachtis avait déjà vu des Tigrains typés chats porter l'insigne de la Guilde des Guerriers. Eon pouvait battre n'importe lequel d'entre eux en rapport de force brute. Le raisonnement de Brachtis se tenait logiquement, mais il y avait pourtant une chose que l'on pourrait lui répliquer : au final il ne savait rien de la Guilde des Guerriers. Il ne les avait jamais approchés et ne s'était jamais vraiment intéressé à leurs codes ni à leur fonctionnement. Alors, peut-être que des gens comme Eon ou le Demi-Orc ici présent pouvaient faire l'affaire au sein de la Guilde, Brachtis n'en savait rien au final, il ne pouvait que préjuger.

EON – Si, Brachtis, nous l'avons.

Eon se plantait droit devant Brachtis, le regard ferme, semblant prêt à prouver au monde entier qu'il avait toutes les qualités pour intégrer la Guilde des Guerriers. A défaut de se demander pourquoi Brachtis avançait le contraire, il avait une attitude fière, noble et déterminée qui forçait le respect.

KORMAK – Mais toi, bien évidemment, tu as toutes ces qualités. Je m'étonne que tu ne sois pas déjà un membre de la Guilde. Mais je suppose que tu dois être trop bien pour elle ?

Ah, tiens, revoilà le Demi-Orc dans toute sa bêtise. Ce dernier venait de se positionner à côté d'Eon. Il aurait été trop surprenant de le voir se remettre en question ou même de réfléchir simplement à ce que venait de dire Brachtis avant de sortir une bêtise plus grosse que lui. Il semblait partir du postulat que Brachtis cherchait à devenir membre de la Guilde des Guerriers, mais où avait-il entendu cela ? Il cherchait vainement à faire passer Brachtis pour un prétentieux... Bon, à la vérité, Brachtis l'était assez, mais à cet instant il n'en avait rien montré, et la pique du Demi-Orc tapait donc à côté.

HELCEOK – Il a raison, me concernant. Je ne l'ai pas.

Encore une fois, c'est Helceok qui se montra la plus sage du petit groupe. D'un autre côté, elle avait déjà affirmé qu'elle ne désirait pas intégrer la Guilde des Guerriers, alors c'était plus facile pour elle de reconnaître qu'elle n'en avait pas le profil, puisqu'elle n'avait aucune prétention.

KORMAK – Et tu pourras quand même être heureuse sans l'intégrer. Parce qu'il s'avère qu'on peut vivre bien sans avoir le besoin de se battre à longueur de temps...

Il adressa cette dernière phrase plus à Brachtis qu'à Helceok. L'homme-tortue ne fut pas bête, il sentit très bien que le Demi-Orc essayait de lui envoyer une seconde pique d'affilée... sauf qu'il tapait encore à côté. Où avait-il vu que Brachtis avait le besoin de se battre tout le temps ? Ce Demi-Orc semblait en tout cas avoir le besoin de sortir bêtise sur bêtise tout le temps. A croire qu'il vivait pour se rendre ridicule. Brachtis se fendit un rictus qu'il n'eut presque pas besoin de forcer en réalité.

Ughü'n, à l'inverse, se tendit, et si ses deux yeux étaient orientés différemment jusqu'alors, ils se braquèrent cette fois-ci sur le Demi-Orc, et Brachtis sentit le Gupile prêt à cracher. Il lui posa une main tendre sur l'épaule.

BRACHTIS – Ca va.

Il répondit ensuite au Demi-Orc :

BRACHTIS – Tiens tiens tiens... Je me demandais quand est-ce que tu allais nous dire une nouvelle bêtise, je vois que tu n'attends pas, et puis, deux d'un coup cette fois-ci, tu pousses l'effort pour être ridicule. Alors résumons... (faisant un décompte sur ses doigts en même temps qu'il énuméra) Je suis une tortue qui ne mange que de la salade ; j'ai des préjugés racistes sur les Demi-Orc, comme si c'était moi le raciste ici, on aura tout entendu ; je n'entretiens jamais mon sabre ; je prétends être trop bien pour la Guilde des Guerriers afin de cacher le fait que je n'y ai pas été accepté ; j'ai besoin de me battre à longueur de temps... (autre rictus) Franchement, joli score surtout en si peu de temps. Mais bon, comme je suis patient et pédagogue, je vais te remettre sur le droit chemin. Traiter quelqu'un d'animal parce qu'il partage quelques traits physiques, c'est insultant, va dire à Helceok qu'elle est une jument qui mange de l'avoine et je pense que tu récolteras l'empreinte de son sabot sur ta joue, et elle aura bien raison ; quoiqu'en réalité je la pense plus mesurée que ça. M'accuser de racisme alors que tu as été le premier à montrer ce défaut, c'est gonflé ; tu ne sais rien de moi, et s'il y a bien une personne qui combat la discrimination des infortunés, des races et des esclaves en ce monde, c'est moi. Les personnes pour qui j'ai eu le plus de respect dans ma vie ont été des Tigrains, des Minotaures, aujourd'hui un Gupile, et j'ai connu aussi des Demi-Orcs qui méritaient mon respect contrairement à toi.

Brachtis n'avait pas prévu de vider son sac comme ça, mais ça l'avait en fin de compte véritablement vexé que ce Demi-Orc l'accusât de lui manquer de respect sous prétexte de sa race. Brachtis ne pouvait pas tolérer que l'on pense ça de lui, alors qu'il se battait pour défendre les victimes de ce genre de comportements.

BRACHTIS – Pour en revenir à la Guilde des Guerriers, je maintiens, je pense que vous n'en avez pas le profil, et tu me le confirmes à chaque fois que tu ouvres la bouche. Comment pourras-tu suivre leur code d'honneur, car je pense qu'ils doivent en suivre un, alors que tu n'es même pas capable de respecter un inconnu croisé dans une forêt ? (s'adressant à Eon) Votre détermination est admirable, Chamane, mais il me semble que votre domaine à vous, c'est la Nature. Chacun son domaine, ce n'est pas le mien, et je ne pense pas que ce soit non plus celui de la Guilde des Guerriers. Vous n'y serez pas mieux qu'Helceok.

Personne ici ne s'était demandé pourquoi Brachtis pensait qu'aucun d'eux trois n'avait le profil pour la Guilde des Guerriers, mais au moins, maintenant, ils avaient un meilleur éclaircissement, Brachtis s'en expliquait spontanément pour répondre à la bêtise du Demi-Orc. L'homme-tortue regarda ce dernier de nouveau pour conclure sa réponse :

BRACHTIS – Mais ce n'est pas un problème de ne pas avoir le profil pour ça, puisque moi-même je ne suis pas fait pour la Guilde des Guerriers. J'ai mes propres méthodes, et je ne veux avoir à obéir à personne qui m'imposerait d'autres méthodes. Enfin, quand tu veux faire ta leçon de morale selon quoi on peut parfaitement vivre sans besoin de se battre, tu devrais peut-être te l'appliquer en premier plutôt qu'à moi. A peine tu me croises dans cette forêt que tu me fixes comme si tu voulais te battre, et tu fais tout pour me provoquer. Si je vivais pour me battre comme un idiot, je t'aurais déjà collé mon pied dans la face. J'espérais que tu te montres capable d'avoir mon respect, mais tu fais tout le contraire et avec une volonté qui force l'admiration. En fait, tu es assez comique, finalement. Ca devient drôle de t'écouter.

Brachtis
Expert
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Eon le Mar 7 Nov 2017 - 20:01

Le demi-Orc lança une pique à Brachtis. Eon se demandait pourquoi ces deux là n’arrêtaient pas de s’agresser verbalement sans pour autant en passer aux bras. Il avait longtemps attendu le combat, mais rien n’y faisait. Ils ne voulaient que s’insulter.

HELCEOK - … Il a raison, me concernant. Je ne l'ai pas.

Argh ! Vraiment pas ? Du tout, du tout ? Pas même un tout petit peu ? Helceok était catégorique, lente à répondre, certes, mais catégorique quand même. Le Shaman n’était plus qu’accablement, désolation, consternation, détresse, affliction et tous les autres synonymes du désespoir…. Que Helceok ne veuille pas faire partie de la Guilde était une chose, mais qu’elle pense ne pas en avoir le profil en était une autre.

En effet, pour le fait qu’elle n’en ait pas envie, cela relevait d’un problème entre Eon et le Dieu Dragon. La convaincre compliquait la tâche au Shaman, mais ne l’affligeait pas. Alors que le fait qu’elle pense ne pas avoir le bon profil était bien plus problématique.

Pour Eon, avoir le profil de faire partie de la Guilde signifiait principalement être quelqu’un de bon. Par conséquent, il supposait qu’Helceok ne se voyait pas comme une bonne personne. Cette idée affectait le Shaman et il ne put cacher ses émotions lorsqu’il lui posa la question :

EON – Pourquoi dites-vous cela, Helceok ?

Le demi-Orc avait affirmé qu’Helceok n’avait pas besoin de cela pour être heureuse car « on peut vivre bien sans avoir le besoin de se battre à longueur de temps… ». Mais pourquoi disait-il cela ? Faire partie de la Guilde n’avait rien à voir avec le fait de se battre tout le temps… à moins qu’on ait mal renseigné le Shaman. Parce que, d’après ce qu’il avait entendu dire, les Chevaliers (il les appelait ainsi car c’était le nom qu’on leur donnait à Tacomnal) prêtaient main-forte, de diverses façons, à tous ceux qui, un jour où l’autre, en avaient besoin. Leur cause était noble puisqu’ils étaient là pour soutenir ceux qui rencontraient des difficultés.

Enfant, il s’était toujours imaginé que si les Chevaliers s’étaient mêlés de ses difficultés plutôt que les soldats, ses parents n’auraient pas connu une fin aussi tragique. Dans les contes qu’on lui avait racontés, les Guerriers étaient toujours des personnes fortes, courageuses, compréhensives et intelligentes. Ils ne tuaient pas les mères innocentes. Ils ne pourchassaient pas des orphelins pour les pendre. Mais n’en déplaise au Shaman, les contes étaient toujours fort loin de la réalité….

Trop occupé à guetter la réponse de la centauresse, le Shaman ne remarqua pas les échanges entre Brachtis et Ughün. Il ne la quitta des yeux qu’au moment où l’homme-Tortue se mit à parler. Ce dernier parla de racisme, de son sabre, d’avoine… Eon avait du mal à suivre, d’autant plus que ses propos visaient principalement à agresser son futur-collègue-Chevalier-demi-Orc. Plus Brachtis parlait, plus l’antipathie du Shaman grandissait. Il le détestait, tout simplement. Cependant, il l’écoutait avec attention, car si c’était de lui que devait venir la seconde épreuve d’Ezor, il devait se montrer attentif.

Brachtis maintenait le fait qu’aucun d’entre eux n’avait le profil d’entrer à la Guilde. A ce sujet, ses premières phrases s’adressaient au demi-Orc. Eon ne pouvait intervenir car à cet instant, c’était ce dernier qu’Ezor testait.

La suite s’adressait directement au Shaman :

BRACHTIS - Votre détermination est admirable, Chamane, mais il me semble que votre domaine à vous, c'est la Nature. Chacun son domaine, ce n'est pas le mien, et je ne pense pas que ce soit non plus celui de la Guilde des Guerriers. Vous n'y serez pas mieux qu'Helceok.

Eon attendit la suite, mais Brachtis semblait en avoir fini avec ses explications.

EON – C’est tout ? Tu penses que la Nature n’est pas le domaine de la Guilde et tu te bases sur cette supposition pour dire que je n’ai pas le profil pour y être accepté ? Ce serait comme de dire à quelqu'un d'érudit qu’il ne peut pas y entrer parce que la lecture n’est pas le domaine de la Guilde. En quoi être proche de la Nature serait gênant, tant que je sais me battre et que j’ai un code de l’honneur ? Tes arguments ne sont pas suffisants. Donnes moi en d'autres. Ou alors demande-moi si je sais me battre et je te le prouverais.

Eon espérait que l’homme-Tortue accepte de se battre avec lui, même s’il était déjà occupé à insulter le demi-Orc. S’ils semblaient tous deux bons et endurants dans les joutes verbales, ce n’était pas le cas du Shaman. Eon ne savait pas manier les mots, d’autant plus quand il s’agissait de les utiliser pour rabaisser les autres. Un bon combat ne pourrait qu’apaiser toute cette tension, validerait les dires d’Eon concernant ses capacités martiales et, surtout, Brachtis serait obligé de se taire pour se battre.

Eon
Expert
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Helceok le Mer 8 Nov 2017 - 22:25

Suite à la remarque de Helceok, l'orc ajouta qu'elle serait heureuse même sans rejoindre la guilde. La centauresse ignorait pourquoi il précisait une chose aussi logique, mais sa réplique lui fit tout de même esquisser un léger sourire… qu'elle perdit rapidement en réalisant qu'il venait de lancer de nouvelles piques à l'attention de Brachtis. Pourquoi lui et Eon agissaient-ils ainsi ? L’homme-torture n’avait fait que donner son avis.

Au contraire de l'orc, le chamane eut une attitude anormalement tendue, laissant paraître un brin de nervosité au moment de questionner la centauresse. Cela ne fut pas sans réveiller les mouvements inconscients de cette dernière. Ainsi, tout en se demandant ce qu'elle avait bien pu dire de mal pour inquiéter le Grand Chamane pourtant si sûr de lui quelques instants auparavant, elle ne put s'empêcher de faire craquer ses doigts et de se pincer les lèvres. Pour répondre à sa question, il aurait été préférable de raconter de long en large ses mésaventures vécues en tant que sentinelle, et de témoigner de la certaine honte qui l'envahissait à chaque vie retirée. Mais par habitude, la centauresse se contenta d'aller droit au but.

- … J’étais Sentinelle autrefois. Ça ne m’a pas réussi… Je préfère de loin soigner les autres. Plutôt que de les combattre.

Quelques flashs de batailles passées lui revinrent en mémoire, la faisant frissonner. Comment avait-elle pu supporter ça pendant si longtemps ? C’était juste aberrant. Jamais, au grand jamais on ne la reprendrait à endosser un tel rôle. Si elle revenait un jour dans sa tribu, ce serait en tant que chamane, rien d’autre... En espérant que, par miracle, les humains tout comme les centaures aient enfin eu l'illumination de cesser leurs inutiles conflits. Bon, pour le coup, c'était peut-être un peu trop demander. Mais si les centaures de la forêt du Calme étaient parvenus à établir une certaine harmonie avec les humains, alors pourquoi pas ceux de la forêt d’Onor ?

A peine sa phrase terminée, Helceok se rendit compte que Brachtis avait commencé à parler, attirant à la fois son attention et celle du chamane. Toutefois, l'écoute attentive d'un long discours dépourvu de toute notion botanique – bien qu'il comprenne le mot ''avoine'' – n'était pas vraiment son fort. Elle n'en retint pas grand-chose, si ce n'est que les esprits commençaient à s'échauffer de nouveau. En entendant Eon inciter l'homme-tortue à l'affronter au combat, les yeux de la centauresse se rivèrent sur lui. La confiance qui l'habitait tantôt semblait être revenue. Il savait ce qu'il faisait, elle le sentait. Son regard se dirigea alors tour à tour vers Brachtis, l'orc et Ughü'n, nerveuse de connaître leur réaction.

•————————————•
avatar
Helceok
Novice
Novice

Race : Centaure
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Kormak le Ven 10 Nov 2017 - 0:18

– Tiens tiens tiens... Je me demandais quand est-ce que tu allais nous dire une nouvelle bêtise, je vois que tu n'attends pas, et puis, deux d'un coup cette fois-ci, tu pousses l'effort pour être ridicule.

Du calme Kormak, pense à Helceok. Elle n'a pas envie de se battre, alors fais l'effort de te contenir pour ne pas l'entraîner dans un combat inutile.

- Alors résumons... Je suis une tortue qui ne mange que de la salade 

Sérieusement, il était encore là-dessus ? Il avait un vrai problème avec ça. D'autant, que ça lui plaise ou non, qu'il ressemblait à une tortue, et pas qu'un peu... Et visiblement, une tortue avec un très mauvais caractère.

- ...j'ai des préjugés racistes sur les Demi-Orc, comme si c'était moi le raciste ici, on aura tout entendu 

On pourrait discuter pendant des heures pour savoir si dire d'une tortue qu'elle mange de la salade. En revanche, ses complaintes victimisantes devenaient lourdes. Et tellement banales de surcroît. On accuse l'autre de racisme, mais on se permet quelques piques, parce qu'après tout, pourquoi se gêner ? Si Kormak devait faire toutes ces simagrées chaque fois qu'il avait entendu des remarques mal placées ou désobligeantes sur ses origines, il aurait assommé la moitié de Telbara.

- ...je n'entretiens jamais mon sabre

Kormak avait juste souligné qu'il devait prendre davantage soin de son arme s'il voulait qu'elle dure. Mais visiblement, il avait du mal à comprendre ce qu'on lui disait. Est-ce que la salade rendait sourd ?

- ...je prétends être trop bien pour la Guilde des Guerriers afin de cacher le fait que je n'y ai pas été accepté 

Allez, si ça pouvait lui faire plaisir, et surtout le faire taire et le convaincre d'aller voir ailleurs si les laitues poussaient, Kormak voulait bien reconnaître qu'il avait été un peu vite sur ce point...

- ...j'ai besoin de me battre à longueur de temps...

Et c'est bien parce qu'il déteste à ce point se battre qu'il lui cherchait des noises depuis tout à l'heure. En fait, la salade était dans son crâne, pas dans sa bouche. Qui l'eut cru ?

Kormak prit une longue inspiration, le temps que l'autre débite encore un petit pavé d'idioties pour se mettre en valeur. Mais qu'il était fatiguant à parler pour ne rien dire... Remarque, ce ne devait pas être son Gupile qui devait entretenir la conversation. Il lui rappelait ces personnes âgées qui s'empressent de parler à la moindre personne qu'elles croisent pour tromper leur solitude.

- ...M'accuser de racisme alors que tu as été le premier à montrer ce défaut, c'est gonflé ; tu ne sais rien de moi, et s'il y a bien une personne qui combat la discrimination des infortunés, des races et des esclaves en ce monde, c'est moi.

Et allez ! Sortez les lyres et les pleureuses professionnelles ! Ce fut au tour de Kormak d'afficher un rictus.

- Les personnes pour qui j'ai eu le plus de respect dans ma vie ont été des Tigrains, des Minotaures, aujourd'hui un Gupile, et j'ai connu aussi des Demi-Orcs qui méritaient mon respect contrairement à toi.

Par tous les dieux, mais comment allait-il faire pour vivre en sachant cela ? Pour se passer du respect et de l'assentiment de sa majesté la reine des tortues pleureuses, Brachtis Ier ? Non, vraiment...
Alors que Kormak allait rétorquer quelque chose, Brachtis repartit dans une autre de ses interminables tirades, mais cette fois-ci à l'adresse d'Eon. Mais comment faisait-on pour l'arrêter ?
Il réussit à énerver le Shaman, et à se le mettre à dos. Visiblement, il n'avait qu'une envie : lui montrer qu'il avait tort, même si cela devait passer par lui coller son poing dans le museau. Une perspective loin de déplaire à Kormak par ailleurs.

Malgré toutes ses tirades, il semblerait que Brachtis en ait encore un peu sous le coude, puisqu'il lança une dernière tirade, que Kormak écoutait à moitié.

– A peine tu me croises dans cette forêt que tu me fixes comme si tu voulais te battre, et tu fais tout pour me provoquer. Si je vivais pour me battre comme un idiot, je t'aurais déjà collé mon pied dans la face. J'espérais que tu te montres capable d'avoir mon respect, mais tu fais tout le contraire.

Mon pauvre vieux, si tu savais de ce que j'en fais, de ton respect, pensa-t-il... Plus les choses avançaient, plus Kormak regrettait son moment de solitude, dans la forêt. Il faudrait trouver un endroit encore plus caché, au fond de la forêt.

- Bien. Bien bien bien... Et bien, tu nous excuseras, mais nous avons beaucoup à faire. Autre chose que d'interpeller des inconnus au fond de la forêt pour une pathétique histoire de regard, en tous cas. Eon, Helceok, vous venez ?[/color]
avatar
Kormak
Bon
Bon

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Brachtis le Dim 26 Nov 2017 - 11:12

KORMAK – Bien. Bien bien bien... Eh bien, tu nous excuseras, mais nous avons beaucoup à faire. Autre chose que d'interpeller des inconnus au fond de la forêt pour une pathétique histoire de regard, en tous cas. Eon, Helceok, vous venez ?

S'il avait autre chose à faire, pourquoi l'avait-il fait ? Non, décidément, il n'y avait pas une seule phrase que ce Demi-Orc était capable de sortir qui ne fût pas une bêtise plus grosse que ses muscles. Il avait justement interpellé Brachtis avec un regard fixe et provocateur, et le voilà maintenant qui disait avoir autre chose à faire que ça. Dans ce cas, il n'avait eu cas simplement dire bonjour, ou ne rien dire du tout, et laisser Brachtis et Ughü'n passer leur chemin.

Helceok et Eon valaient la peine qu'on leur accorde de l'attention et du respect, mais ce Demi-Orc définitivement pas. C'était un imbécile provocateur raciste de mauvaise foi. Que pouvait-on face à ça ? Le tuer. Oui, voilà la méthode de Brachtis, voilà pourquoi il n'escomptait pas entrer à la Guilde des Guerriers : il était persuadé qu'on ne pouvait pas raisonner les cas perdus comme celui de ce Demi-Orc. La mort était le seul châtiment valable. Mais le tuer devant Helceok et Eon ? Ces derniers étaient sûrs qu'il y avait du bon en ce Demi-Orc, alors qu'ils n'étaient pourtant pas du tout du même genre que lui. Helceok était humble, lucide et tempérée, Eon était plein de bonne volonté et tolérant – il avait parlé à Ughü'n comme à une vraie personne et supportait le Demi-Orc, il fallait être très tolérant pour cela. Brachtis n'allait pas tuer leur ami devant leurs yeux.

Brachtis ricana. C'était tout ce qu'il y avait à faire en réponse à la dernière bêtise du Demi-Orc. Ce dernier se défilait, il rompait la discussion, de toute façon Brachtis en avait marre lui-même et ne risquait donc pas d'en rajouter une couche. Le sujet était clos... pour le moment.

EON – C'est tout ? Tu penses que la Nature n'est pas le domaine de la Guilde et tu te bases sur cette supposition pour dire que je n'ai pas le profil pour y être accepté ? Ce serait comme de dire à quelqu'un d'érudit qu'il ne peut pas y entrer parce que la lecture n'est pas le domaine de la Guilde. En quoi être proche de la Nature serait gênant, tant que je sais me battre et que j'ai un code de l'honneur ? Tes arguments ne sont pas suffisants. Donne-m'en d'autres. Ou alors demande-moi si je sais me battre et je te le prouverai.

Brachtis soupira. Eon tenait déjà à prouver qu'il avait toutes les qualités pour entrer à la Guilde des Guerriers, mais il ne parlait pas à la bonne personne. Brachtis s'en contre-fichait au fond, et il se demanda ce qu'il avait bien pu lui prendre de sortir que personne ici n'avait le profil pour la Guilde des Guerriers. Brachtis n'avait pas envie d'argumenter avec Eon. Pourtant ce dernier se trompait, car l'exemple d'un érudit n'était pas comparable.

BRACHTIS – Ce n'est pas juste que vous aimez la Nature... C'est juste que la Guilde des Guerriers ne s'appelle pas la Guilde des Chamans... Mais ce n'est pas mon problème. Je n'ai pas besoin de preuve. Mais si vous avez envie de vous battre, alors battons-nous. Ughü'n était à un doigt de se battre contre le Demi-Orc sans nom, de toute manière. Dommage que l'on ne puisse pas imaginer un Gupile à la Guilde des Guerriers... Je serais curieux de voir ce qu'Ughü'n donnerait.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Eon le Dim 26 Nov 2017 - 15:51

Helceok répondit avoir été Sentinelle, mais elle semblait ne pas avoir apprécié l’expérience puisqu’elle ajouta préférer soigner les autres plutôt que les combattre. Le Shaman ne dit rien. Il regarda intensément la centauresse avant de hocher imperceptiblement la tête. Il était soulagé de comprendre qu’elle ne se voyait pas comme une mauvaise personne. Elle n’avait simplement pas envie d’être Chevalier.

EON – Qu’est-ce qu’une Sentinelle ?

Eon supposait qu’il s’agissait d’un groupe protégeant la tribu. S’il ne se trompait pas, alors une Sentinelle pour les centaures ressemblait à un Chevalier pour les humains. Si c’était le cas, elle pourrait lui apporter de nombreux enseignements sur son futur métier.

Eon espéra que c’était la raison pour laquelle Ezor avait placé Helceok sur son chemin : non pas pour la convaincre de s’enrôler à la Guilde, mais pour qu’elle lui enseigne certains savoirs. L’idée de pousser la centauresse à faire quelque chose qu’elle ne voulait pas déplaisait à Eon. Il n’avait pas non plus envie de désobéir aux Dieux, mais entre ces deux choix, que pouvait-il faire ?

Aux longues paroles de Brachtis, le demi-Orc demanda simplement à Eon et Helceok de le suivre. Ce que le Shaman fit immédiatement. Il avait hâte d’arriver.

Le demi-Orc n’était pas plus bavard que la centauresse, contrairement à Brachtis qui n’arrêtait pas de parler. Etait-ce un certain équilibre qu’il avait trouvé à force de côtoyer un Gupil ? Compensait-il le mutisme de son compagnon en ne cessant jamais de parler ?

BRACHTIS – Ce n'est pas juste que vous aimez la Nature… C'est juste que la Guilde des Guerriers ne s'appelle pas la Guilde des Chamans… Mais ce n'est pas mon problème. Je n'ai pas besoin de preuve. Mais si vous avez envie de vous battre, alors battons-nous. Ughü'n était à un doigt de se battre contre le Demi-Orc sans nom, de toute manière. Dommage que l'on ne puisse pas imaginer un Gupile à la Guilde des Guerriers... Je serais curieux de voir ce qu'Ughü'n donnerait.

Quand il accepta de se battre, le Shaman se sentit tout guilleret. Depuis combien de temps ne s’était-il pas battu contre quelqu’un qu’il ne connaissait pas ? Bien sûr, il avait des amis centaures qui acceptaient de se prêter à ses entraînements, ainsi que des dryades qui usaient de leurs pouvoirs pour jouer avec lui. Avec elles, tout était toujours jeu, même les combats…

Le Shaman se préparait à affronter l'homme-Tortue quand ce dernier parla de Gupile, ce qui fit naître un sourire béat sur les lèvres d'Eon _ sourire qui se transforma rapidement en une grimace indignée :

EON – Pourquoi ne peut-on pas imaginer un Gupile à la Guilde des Guerriers ?!

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Helceok le Lun 27 Nov 2017 - 0:00

Lorsque le chamane lui demanda ce qu'était une sentinelle, la centauresse fit l'effort de constituer une réponse plus exhaustive que celle de tout à l'heure.

- … Les sentinelles sont des guerriers. Elles protègent la tribu… La plupart du temps, elles restent aux limites du territoire. Elles empêchent les intrus d'y entrer… Et les éliminent s'ils se montrent dangereux. Mais… Dans la forêt d'Onor… Ce n'est pas aussi calme qu'ici… Les humains s'installent partout. Ils tuent sans cesse des arbres. Défrichent la terre. Détournent des cours d'eau… Ils ne respectent rien. Alors… Les centaures essaient de les en empêcher. Et ça finit en bain de sang. Les humains envoient régulièrement des troupes. Pour éradiquer les tribus, ou les inciter à partir. Donc, quand on est Sentinelle dans la forêt d'Onor… On est constamment amené à tuer. Et à voir nos confrères mourir… Je déteste ça.

Au cœur de la forêt d'Onor, beaucoup de tribus étaient amenées à se déplacer suite à des attaques, sans pour autant vouloir abandonner la forêt aux mains des hommes. Les Torekwe, et les deux autres tribus qui avaient formé l'alliance avec les Calkhoren, avaient été contraints de quitter leurs terres pour se rapprocher de ces derniers. Question gestion des ressources, ce n'était pas très judicieux. Mais c'était le meilleur moyen de se prémunir face aux attaques. Très attachés à leur ancien territoire, les Torekwe avaient prévu d'y retourner… jusqu'au jour où ils apprirent que des humains avaient investi l'endroit. Pas étonnant, c'était un lieux magnifique et rempli de vivres. De toute façon, risquer de perdre la protection de l'alliance n'était pas une bonne idée.

Après avoir patiemment écouté ce que Brachtis avait à dire, l'orc prit sur lui et mit un terme à la 'discussion' en appelant Helceok et Eon à le suivre. La centauresse s'exécuta, précédée par le chamane. Elle n'avait pas bien suivi le fil de la conversation, mais se réjouissait tout de même du sang froid de l'orc.

Eon, quant à lui, souhaitait se battre contre l'homme-tortue, chose que ce dernier accepta. Le ton sur lequel le combat venait d'être convenu suffisait à indiquer qu'il ne s'agirait que d'un simple duel, et non pas d'une espèce de règlement de compte que les provocations lancée lors de leur rencontre avaient laissé présager. Helceok aimait mieux ça. Elle avait déjà participé à de nombreux duels contre les autres sentinelles de sa tribu ou de leur alliance. C'était un bon moyen de s'entraîner… et de prouver à tous les médisants du coin que non, son ''problème mental'' ne l'empêchait pas forcément d'exceller au combat.

Toutefois, le chamane ne put s'empêcher de répliquer avec indignation à la remarque de l'homme-tortue concernant Ughü'n. Décidément, Brachtis avait le don pour l'irriter. Enfin… Ce n'était pas vraiment de sa faute. Eon réagissait ainsi à la moindre contrariété. Pourquoi tenait-il autant à ce que tout le monde intègre cette Guilde des Guerriers, d'ailleurs ?

•————————————•
avatar
Helceok
Novice
Novice

Race : Centaure
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Kormak le Lun 4 Déc 2017 - 22:04

Kormak avait d'ores et déjà tourné les talons, croisant les doigts pour qu'Helceok et Eon le suivent. Au bruit de sabot sur le sol de la forêt, il comprit que la Centauresse était effectivement derrière lui. Quand il entendit l'invective du Shaman, il comprit qu'il ne le suivait pas. Kormak s'arrêta, et lâcha un long soupir. Malgré tout le sang-froid dont il avait fait preuve, il semblait que les dieux insistent pour lui mettre des bâtons dans les roues. Il ne voulait pas se battre, mais s'il le devait, il n'hésiterait pas. De toute façon, il était hors de question de laisser Eon seul contre deux.

Il fit donc volte-face, et croisa les bras, attendant la réaction d'Eon. La suite promettait d'être, a minima, instructive.
avatar
Kormak
Bon
Bon

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Brachtis le Jeu 7 Déc 2017 - 20:20

Dès que Brachtis prononça les mots « battons-nous », il vit le visage d'Eon s'éclairer soudain. C'était donc bien cela : Eon n'attendait que de se battre. Il en avait envie. Au fond, les doutes de Brachtis quant à l'adéquation de son profil pour la Guilde des Guerriers étaient surtout un prétexte pour se battre. Brachtis autait bêtement pensé, par préjugé dirait-on, que le Grand Chaman ne serait pas le genre de personnes à avoir le goût du combat juste comme ça pour le plaisir. Il aurait parié cent pièces d'or que le Demi-Orc était, lui, ce genre de personnes.

Contrairement à ce que justement ce Demi-Orc pouvait penser, Brachtis n'était pas du genre à se battre juste pour le plaisir. Cela ne signifiait pas pour autant qu'il n'avait aucun plaisir à se battre, là était la nuance. Il n'avait rien non plus contre les personnes qui cherchaient la bagarre. C'était pas plus bête qu'autre chose, et le monde était suffisamment cruel comme ça, savoir se battre était un atout pour survivre, et prendre plaisir au combat mêlait au fond l'utile à l'agréable.

Si Brachtis n'était pas un bagarreur, il ne refusait pas les défis martiaux : chaque combat amical restait pour lui un moyen de s'entraîner, de se perfectionner et donc de devenir plus puissant. S'il refusait de se battre, comment pourrait-il devenir plus fort ? Or rien ne faisait plus plaisir à Brachtis que de sentir qu'il avait le pouvoir sur les autres. Le pouvoir de la force, le pouvoir de l'argent, le pouvoir de décider qui pouvait vivre et qui devait mourir... Toutes les formes de pouvoir et d'ascendance sur autrui étaient bonnes à savourer.

A mesure que Brachtis parlait, le visage d'Eon s'étirait en un sourire béat, jusqu'à finalement se transformer en grimace d'indignation sur son avant-dernière phrase.

EON – Pourquoi ne peut-on pas imaginer un Gupile à la Guilde des Guerriers ?

Il était sérieux ?! Le Grand Chaman n'avait pas dû passer beaucoup de temps en ville. Telbara avait beau être une grande ville et un grand royaume cosmopolite, on y voyait Humains cotoyer Xolons, Nagas et Centaures, mais pas de Gupiles... Pourtant, Brachtis adorerait voir Ughü'n être adoubé chevalier. Son nouvel ami prendrait ainsi un pouvoir qu'aucun Gupile avant lui n'avait pu effleurer. Ce serait une belle leçon. Brachtis savait que ses méthodes n'entraient pas en accord avec les principes chevaleresques que chacun devinait être le credo de la Guilde des Guerriers, mais peut-être qu'Ughü'n pourrait faire cela pour lui. Brachtis serait alors un Guerrier par procuration.

BRACHTIS – De mémoire, je n'ai jamais vu de Gupile en ville, même dans le Royaume de Telbara. Je n'ai aucun doute qu'Ughü'n pourrait dominer beaucoup de gens et démontrer qu'il a toutes les qualités requises pour être un grand chevalier, mais il est né Gupile et tout le monde ne le traite pas avec le même égard que vous et moi lui accordons. Enfin, nous n'aurons qu'à présenter sa candidature, et vous verrez bien la réaction des gens !

Brachtis soupira : à force de penser à ce rêve délirant, il risquait de se faire à l'idée de vouloir essayer de le réaliser. Surtout en marchant aux côtés d'une autre personne qui semblait très enthousiaste à l'idée de voir un Gupile devenir membre de la Guilde des Guerriers.

BRACHTIS – Enfin ! Battons-nous, puisque vous en avez envie ! Vous et moi en duel ? A moins que vous ne vouliez qu'Ughü'n ne se mêle au combat, ou affronte votre ami Demi-Orc sans nom ?

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Eon le Mer 13 Déc 2017 - 10:19

Eon avait écouté la réponse de Helceok avec attention. Il comprenait qu’elle ne veuille pas devenir Chevalier. Au fond de lui, il espérait que les travaux de la Guilde seraient différents de ceux que les Sentinelles se devaient d’accomplir.  Il se contenta de hocher la tête, pensif.

Ensuite, ce fut Brachtis qui le laissa pensif lorsque ce dernier affirma que jamais les Gupiles ne se baladaient en ville. Il était évident qu’il n’y en avait pas à Tacomnal, là où avait grandit le Shaman. Eon avait cependant entendu dire qu’à Telbara toutes les races étaient tolérées. Était-ce un mensonge ? Eon se gratta la tête, il avait toujours imaginé qu’il s’agissait d’une ville magnifique où tout un chacun vivait heureux et acceptait l’autre tel qu’il était… L’image qu’il s’était fait de la capitale était-elle erronée ?  

BRACHTIS - … mais il est né Gupile et tout le monde ne le traite pas avec le même égard que vous et moi lui accordons. Enfin, nous n'aurons qu'à présenter sa candidature, et vous verrez bien la réaction des gens !

Sans percevoir l’ironie des propos de l’Homme-Tortue, Eon s’exclama avec joie :

EON – Oh ! Oui !

Il se tourna ensuite vers le Gupile pour l’interroger :

EON – Cela vous plairait-il, Ughü'n ?

Il observa la réaction du Gupile en se disant que, même s’il refusait, c’était une décision importante qui nécessitait d’être murie. Un refus immédiat ne signifiait pas forcément un refus définitif. Oui, le Shaman était persévérant et épuisant.

BRACHTIS – Enfin ! Battons-nous, puisque vous en avez envie ! Vous et moi en duel ? A moins que vous ne vouliez qu'Ughü'n ne se mêle au combat, ou affronte votre ami Demi-Orc sans nom ?

Eon se tourna à nouveau vers Ughü'n pour lui demander son avis.

EON – Vous voulez vous mêler au combat ? Si oui, ce serait un honneur de pouvoir me battre contre un Gupile tel que vous ! Nous pourrions évaluer nos compétences et nous préparer aux combats que la Guilde nous réserve.

Eon avait déjà vu des Gupile se « battre », c'est-à-dire avancer lentement vers une cible… et lui jeter un cracha parfaitement placé pour la coller contre un tronc d'arbre ou pour l’asphyxier. Leur mucus était leur plus grande arme, mais Eon espérait y voir également un de leur point faible.

EON – Et vous ?

La dernière question s’adressait au demi-Orc. Eon lui fit un signe discret pour lui faire comprendre qu’il lui serait grée de rabattre le caquet de Brachtis. S’ils l’acceptaient tous les deux, alors le Shaman se battrait contre Ughü'n. Et Brachtis affronterait le demi-Orc.

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Helceok le Sam 16 Déc 2017 - 15:08

Helceok pensait à la base qu'il s'agirait d'un duel entre Eon et Brachtis, mais ce dernier évoqua la possibilité que Ughü'n et l'orc se mêlent à la confrontation. Sans même connaître leur réponse, la centauresse était persuadée qu'ils accepteraient, au vue de leurs comportements de tout à l'heure.

Tous semblaient avoir compris que la centauresse n'était pas d'humeur à se battre, même pour le jeu, puisque personne ne l'avait encore incitée à prendre part au duel. De toute manière, elle serait de trop : il était fort probable que le gupile et l'orc prennent part au combat, au moins pour soutenir leur compagnon respectif. Il suffirait que l'un des deux accepte pour que l'autre fasse de même, par principe. Et puis, Helceok avait bien compris qu'une tension persistait depuis l'altercation avec Brachtis, différend auquel elle n'avait pas vraiment été impliquée.

•————————————•
avatar
Helceok
Novice
Novice

Race : Centaure
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Kormak le Sam 16 Déc 2017 - 20:24

– Enfin ! Battons-nous, puisque vous en avez envie ! Vous et moi en duel ? A moins que vous ne vouliez qu'Ughü'n ne se mêle au combat, ou affronte votre ami Demi-Orc sans nom ?

Mais c'était quoi son problème exactement ? Le Demi-Orc sans nom voudrait juste qu'on lui foute la paix l'espace d'une journée, était-ce possible ?

– Vous voulez vous mêler au combat ? Si oui, ce serait un honneur de pouvoir me battre contre un Gupile tel que vous ! Nous pourrions évaluer nos compétences et nous préparer aux combats que la Guilde nous réserve.

Kormak ferma les yeux. Eon ne semblait pas assez fou pour se battre seul contre deux. Et il y avait peu de chances qu'Helceok soit impliquée. Pitié, faites que je me trompe.

– Et vous ?

Et merde... Eon en rajouta une couche en lui faisant un petit signe, pour bien lui montrer que sa participation était plus qu'appréciée. Kormak soupira bruyamment. Quand le destin joue contre vous, il n'y a pas grande chose à faire. Résigner, Kormak s'approcha en dégainant son arme. Il espérait, tout au moins, ne pas avoir à se battre contre le Gupile. Après tout, il ne lui avait rien fait. Mais le combat contre Brachtis promettait, a minima, d'être épuisant. Vu la situation tendue entre eux, il était évident que ça n'allait pas être un simple échauffement. Et Kormak sentait que s'il perdait, il allait en entendre parler pendant tout le trajet. "Forêt du Calme", quelle fumisterie !
avatar
Kormak
Bon
Bon

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Brachtis le Mer 27 Déc 2017 - 12:11

Eon était un Humain d'âge assez jeune, une vingtaine d'années dirait Brachtis, mais bien adulte malgré tout. Pourtant, il avait vraiment une façon de s'exprimer qui rappelait celle d'un enfant. Là encore, quand il demanda à Ughü'n si ça lui plairait de porter candidature à la Guilde des Guerriers, ce fut précédé d'un « Oh ! Oui ! » très enthousiaste... et très enfantin du coup.

Brachtis tourna la tête vers son ami, mais l'échange de regard fut réciproque, au détail près que le regard du Gupile exprima de l'interrogation. Ughü'n ne s'était évidemment jamais posé la question d'entrer à la Guilde des Guerriers, et la proposition avait donc sûrement de quoi le prendre au dépourvu. Il eut l'air de demander à Brachtis si ce serait une bonne idée. Ughü'n lui-même ne savait pas quoi en penser.

EON – Vous voulez vous mêler au combat ? Si oui, ce serait un honneur de pouvoir me battre contre un Gupile tel que vous ! Nous pourrions évaluer nos compétences et nous préparer aux combats que la Guilde nous réserve.

Ughü'n échangea encore un regard avec Brachtis, puis posa ses yeux vers le Demi-Orc. Eon demanda aussi l'avis de ce dernier. Contrairement à ce à quoi Brachtis aurait pu s'attendre, le Demi-Orc sembla s'y résigner sans joie. Il aurait pu tout aussi bien affirmer son manque d'envie de participer à ce combat, ce qui aurait déjà été étonnant pour Brachtis, mais qui au moins aurait eu le mérite d'être franc. Si le Demi-Orc se battait à contre-cœur, ça n'avait pas beaucoup d'intérêt. Déjà que Brachtis lui-même n'avait pas particulièrement envie de se livrer à une joute physique inutile, sachant en plus que contre le Demi-Orc, ça n'aurait rien d'amical et prendrait vite une tournure personnelle à l'issue risquée.

BRACHTIS – Très bien, Eon, affrontez Ughü'n, ainsi vous vous testerez l'un l'autre. Le Demi-Orc sans nom n'a pas l'air très enthousiaste à l'idée de se battre et personne ne l'y force ; je ne vois donc pas l'intérêt que je me batte contre lui.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Eon le Ven 5 Jan 2018 - 10:28

A la proposition d’Eon de se présenter à la Guilde des Guerriers, Ughü’n ne répondit pas immédiatement mais le Shaman le trouva très enthousiaste. Le Gupile se tourna vers l’Homme-Tortue, la joie illuminant son visage. S’il l’avait pu, il aurait hurlé son approbation en sautant sur place et en secouant les bras. Mais Ughü’n n’était pas assez vif pour cela, il se contenta donc de cligner plusieurs fois des yeux en regardant son compagnon de route et faire quelques mouvements lents des bras. Eon sourit: c’était gagné!

Au final, le demi-Orc accepta à contrecœur de se battre contre Brachtis. L’Homme-Tortue ne se montrant pas motivé pour faire un duel contre quelqu’un qui ne le désirait pas, il fut décidé que seul Eon et Ughü'n croiseraient le fer, même si l’expression n’était pas vraiment appropriée. L’Argilite fut étonné mais ravi de voir que le seul qui désirait (ou du moins acceptait) de se battre fut le Gupile.  

Le Shaman se plaça face au Gupile, à quelques mètres de lui. Même s'il ne pensait pas pouvoir blesser Ughü'n avec sa lance, il suivait les règles d'un duel amical et posa son arme à terre pour s'emparer d'un long bâton. Il observa son adversaire un instant. Son plus grand atout mais aussi sa plus grande faiblesse était le plus beau don que la nature lui eut offert, à savoir son mucus. Eon se mit en position afin de pouvoir protéger son visage, car si le Gupile lui crachait dessus, sa bave pouvait obstruer ses voix aériennes supérieures et l’asphyxier. En effet, les sécrétions de ces créatures étaient connues pour être extrêmement collantes et difficile à retirer. Malheureusement pour eux, c’était aussi leur point faible et Eon comptait profiter dessus pour obtenir la victoire. Il observait le corps d’Ughü’n en se demandant quelles parties il vaudrait mieux atteindre en premier. Suivant sa position quand il approcherait, il pourrait tenter de le renverser et de le coller tout entier au sol, ou frapper rapidement ses antennes avant qu’elles ne se rétractent pour les coller contre sa tête et l’empêcher de voir… Non, cette dernière solution ne semblait pas fiable, mieux valait y aller à la force et le renverser.

EON – Prêt ?

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Helceok le Ven 5 Jan 2018 - 22:30

Alors que Helceok s'attendait à assister à un duel entre ses quatre compagnons de route, la situation changea radicalement. Incité à participer au combat, l'orc eut plus l'air de s'y résigner qu'autre chose. Heureusement, Brachtis se montra sensé, refusant d'affronter quelqu'un qui n'en avait visiblement pas envie. L'homme-tortue décida même de céder sa place à son ami, Ughü'n, puisque c'était ce que le chamane semblait désirer. Un humain Grand Chamane contre un gupile ? Voilà qui était pour le moins original. La centauresse avait hâte de voir à quoi cela aboutirait. Même si elle aurait apprécié voir comment l'orc et l'homme-tortue se débrouillaient, elle approuva le fait qu'ils ne participent pas. Elle trouvait leur relation bien trop tendue pour que le combat s'avère 'amical'.

Le chamane échangea sa lance contre un simple bâton avant de se mettre en place. La centauresse s'écarta légèrement, de sorte à mieux délimiter la zone du duel et à laisser plus de place aux combattants. Puis, elle attendit sagement le début de l'affrontement.

•————————————•
avatar
Helceok
Novice
Novice

Race : Centaure
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Kormak le Mer 10 Jan 2018 - 21:22

- Le Demi-Orc sans nom n'a pas l'air très enthousiaste à l'idée de se battre et personne ne l'y force ; je ne vois donc pas l'intérêt que je me batte contre lui.

Kormak eut un haussement de sourcil interrogateur. Après l'avoir provoqué, cherché les ennuis, voilà qu'il renonçait à se battre, sous le prétexte que le demi-Orc n'était pas motivé. Décidément, la vie en forêt ne lui réussissait pas. Néanmoins, Kormak n'était que trop content qu'on ne le force pas à se battre. Il s'empressa de ranger son arme, et d'aller s'asseoir près d'Helceok - mais pas trop près non plus.

La zone de duel fut délimitée, et Eon et le Gupile se mirent en place. Kormak, adossé à un arbre, attendait le démarrage des hostilités. Derrière lui, il entendit un bruit étrange. Il se retourna, mais ne vit rien, si ce n'est de la verdure à perte de vue. Il n'y prêta pas davantage attention, et retourna au duel qui allait avoir lieu.
avatar
Kormak
Bon
Bon

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Brachtis le Jeu 11 Jan 2018 - 10:47

A force de l'appeler, non sans provocation, “le Demi-Orc sans nom”, Brachtis s'attendait à deux réactions possibles : soit le Demi-Orc finissait par en avoir marre et daignait enfin se présenter, soit il s'emportait par la colère et insistait pour se battre contre lui. A sa surprise, Brachtis le vit avoir une troisième réaction, vraiment pas attendue au vu du personnage : le Demi-Orc resta muet, se rasseyant à côté de la Centauresse, l'air satisfait de ne pas avoir à se battre, et sans relever la pique. Eh bien ! Tant de sagesse chez quelqu'un qui réfléchissait avec ses muscles, ça forçait le respect. Quoiqu'il ne s'était toujours pas présenté, au final, et ça aurait été ça, la vraie sagesse.

Eon avait du mal à cacher son euphorie sur son visage. S'entraîner au combat contre un Gupile était pour lui comme un cadeau offert à un enfant. Il était marrant à voir. Brachtis appréciait Eon et il était bien dommage que ce ne fût pas réciproque ; et encore, dans leurs derniers dialogues, Eon n'avait pas montré à Brachtis ce qu'il n'aimait pas chez lui.

EON – Prêt ?

Ughü'n acquiesca d'un hochement de tête. Il dévisagea Eon, essaya d'analyser sa posture, la façon dont il tenait son arme, un bâton. Une arme dont Ughü'n pourrait essayer de se servir contre lui, quoiqu'il ne savait pas bien se battre avec, mais toujours mieux avec une épée. Ughü'n observa un instant la lance qu'Eon avait déposée sur le rebord du terrain d'affrontement. Voilà une arme qui serait faite pour lui. S'il devait à l'avenir se battre aux côtés de Brachtis, voire s'il devait devenir un Guerrier, il lui faudrait une arme manufacturée en plus de son arme naturelle, et une lance serait parfaitement appropriée. Mais il y réfléchirait plus tard. Aussitôt, il se reconcentra sur son adversaire.

Eon, Humain, shaman, une force tranquille. La largeur de ses épaules et l'épaisseur de ses muscles lui donnaient la carrure d'un vrai combattant, alors qu'il passait plus de temps dans les forêts à manipuler la magie et à parler aux plantes et aux animaux. Il aimait beaucoup les Gupiles, c'était une évidence, ce qui laissait supposer qu'il les connaissait bien – quoique pas encore assez pour savoir interpréter leur langage gestuel. Si Ughü'n attaquait maintenant, le premier, il serait trop prévisible.

Il essaya donc de ruser. Ughü'n tendit un bras et fit signe à Eon d'approcher, d'un geste de défi. Il voulait le pousser à l'attaque pour le contrer, ou encore essayer de le surprendre à chaque instant jusqu'au moment où il réussirait à exploiter une faille dans sa défense.
Si Eon répondait à l'appel pour venir porter la première attaque, Ughü'n essaierait de le surprendre avec un crachat en plein sur le pied pour essayer de l'entraver en plein déplacement et, avec un peu de chance, le faire trébucher.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Eon le Dim 14 Jan 2018 - 17:33

Le Gupile se plaça et observa à son tour l’Argilite. Les deux combattants s’affrontèrent du regard, puis Ughü’n avança le bras et, d’un geste de défi, fit signe au druide de s’avancer. Un sourire étira les lèvres d’Eon qui devait redoubler de concentration pour ne pas penser à la chance qu’il avait de pouvoir se trouver dans cette situation. Il n’aurait jamais rêvé pouvoir un jour se battre contre un Gupile dans un but divin. Ezor seul savait la joie que le Shaman ressentait.

Un bruit se fit entendre non loin. Eon ne détourna pas son regard de sa cible. A côté, le Demi-Orc et Helceok se tenait tranquillement là. L’ami d'Ughü’n s’était également approché d’eux, mais ce n’était aucun de ces trois-là qui avait émis un tel bruit. Étrange et inquiétant… Le Shaman refusa cependant de se laisser déconcentrer et s’approcha du Gupile, prêt à ce que ce dernier se mette à cracher à tout moment. Il n’avançait pas vite pour provoquer une offensive de la part d’Ughü’n et restait concentré sur l’attaque qu’il devait mener, à savoir déséquilibrer son adversaire tout en se protégeant d’un potentiel jet de salive.

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Helceok le Mar 16 Jan 2018 - 22:26

Ughü'n et Eon s'observèrent, attentifs à la moindre faille. Une fois leur stratégie en tête, ils se guettèrent l'un l'autre dans l'expectative d'une offensive adverse. Comme souvent lors de duels, aucun d'eux ne démontrait l'envie d'attaquer en premier, comptant sûrement sur une riposte pour déstabiliser leur concurrent et éventuellement prendre l'avantage.

Helceok était assise non loin de l'orc quand un bruit survint derrière eux. Ils se retournèrent immédiatement pour élucider sa provenance, mais ne virent rien de plus qu'une vaste étendue végétale. La centauresse tendit l'oreille l'espace de quelques instants, mais aucun son similaire ne se produisit. Ne percevant aucune menace et remarquant que plus personne ne prêtait attention à l'incident, elle relativisa, se rappelant que le bruit le plus effrayant entendu aujourd'hui s'était révélé n'être qu'un simple éternuement.

Sur ce, la centauresse se concentra sur le duel qui venait tout juste de débuter.

•————————————•
avatar
Helceok
Novice
Novice

Race : Centaure
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Kormak le Mer 17 Jan 2018 - 22:43

Les deux combattants se faisaient face, attendant que l'autre fasse le premier mouvement. Cette situation rappela à Kormak ses journées à l'arène. Personne n'aime ouvrir les hostilités, à moins d'être sûr de son coup. Mais il ne vont pas non plus se regarder dans le blanc des yeux jusqu'au coucher du soleil. Remarque, ils pourraient, pensa-t-il. Mais il en doutait. Observer son adversaire est une chose qui, quand c'est bien fait, demande une grande concentration, trop grande pour être maintenue indéfiniment. Et puis, de toute manière, quand on organise un duel, le but est d'échanger des coups, à un moment.

Derrière lui, Kormak entendit à nouveau le bruit de tout à l'heure. Il ne se retourna pas, mais ses doigts se crispèrent sur son avant-bras. Si c'était le bruit d'un animal sauvage, c'était quelque chose qu'il ne connaissait pas. Non qu'il se prétende spécialiste de la faune locale, loin de là, mais comme tout un chacun, il connaissait les animaux les plus communs. Et il en était sûr, rien parmi eux ne fait ce genre de bruit.

Pour l'instant, il n'y avait pas lieu de s'inquiéter outre mesure. Après tout, en dépit de son nom, la Forêt du Calme était fréquentée - Kormak l'avait appris à ses dépends. Il pouvait s'agir tout simplement d'un curieux. Il faut dire qu'un homme-tortue qui se bat avec un shaman, avec comme public un demi-Orc et une Centauresse, cela avait de quoi surprendre, même sur ces terres.

Bref, toutes ces considérations ne l'avançaient pas. Et se retourner une nouvelle fois serait trop suspect. Il devait trouver un moyen de communiquer. Il dégaina son épée, et commença à tracer un dessin sur le sol, de sorte qu'Helceok puisse le voir, mais pas une éventuelle personne derrière lui. Il dessina un cercle, avec à l'intérieur un bonhomme, sensé représenter Eon, et ce qui dans son esprit ressemblait à une limace, mais qui aurait tout aussi bien pu être un serpent. Sous le cercle, il dessina un deuxième bonhomme, plus gros cette fois-ci, au côté de ce qui ressemblait - très vaguement- à un bonhomme avec un corps de cheval. Il s'agissait d'Helceok et de lui, regardant le combat. Kormak se demanda comment il devait représenter Brachtis. S'il dessinait une tortue, il s'attendait déjà à un sermon insupportable. Rien que d'y penser le fatiguait. Mais de là où il était, il pouvait parfaitement voir le dessin aussi. Et peut-être pourrait-il être d'une quelconque utilité... Kormak décida de faire un troisième bonhomme, histoire de ménager les susceptibilités. Néanmoins, il le fit légèrement plus petit que celui représentant le demi-Orc. Question de principe.

Le bruit semblait venir de derrière eux. Il dessina une touffe d'herbe cachant une créature non identifiée, qu'il figura avec de grandes mains et de grandes griffes. Une fois le chef d'oeuvre terminé, Kormak tenta d'attirer l'attention de sa voisine en se raclant la gorge, et en désignant discrètement le sol du doigt.
avatar
Kormak
Bon
Bon

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Brachtis le Dim 21 Jan 2018 - 10:51

Le bruit attira également l'attention d'Ughü'n, qui pivota une antenne pour observer dans la direction d'où celui-ci provint, tout en gardant l'autre œil sur son adversaire. Il ne réussit pas à identifier la cause du bruit, pourtant Helceok et le Demi-Orc s'étaient eux aussi retournés, au contraire de Brachtis qui n'avait pas bien entendu. Avoir deux yeux indépendants permit au Gupile de ne pas se déconcentrer du combat. Heureusement, Eon avançait lentement ; le point négatif était que lui cracher sur le pied maintenant serait sans chance de le faire trébucher, quand bien même il serait pris par surprise. La surprise, Ughü'n voulait compter dessus, mais face à un adversaire qui semblait bien connaître les Gupiles, ça n'allait pas être facile. Eon devait anticiper son arme naturelle, et Ughü'n allait devoir la jouer fine.

Ughü'n avait depuis sa naissance eu l'habitude d'être seul, ayant eu irrégulièrement la compagnie d'un autre Gupile ou d'un Faune pour briser une solitude mortelle ; il avait donc développé un instinct farouche, prêt à se défendre au moindre bruit suspect. Seulement, désormais, il n'était plus seul. Il avait Brachtis et cela semblait parti pour durer, et n ce moment il était même avec trois autres personnes. Ainsi, il y avait trois spectateurs au duel d'entraînement, trois personnes capables de défendre le groupe si un danger survenait. Ughü'n essaya donc de se détendre pour être entièrement à son duel.

Eon avait une bonne allonge avec son bâton, et après d'être lentement approché du Gupile, il essaya de le frapper avec force. Ughü'n se plia en arrière avec toute la souplesse de l'invertébré qu'il était, esquivant l'arme. Dans la seconde d'après, il contre-attaqua avec un crachat en plein dans l'œil de son adversaire. Ce n'était qu'un duel d'entraînement et il ne voulait pas asphyxier le chaman ; mais l'aveugler lui ferait prendre l'avantage.

Le bruit se répéta derrière eux, mais Ughü'n était en pleine action et l'entendit à peine cette fois-ci.

***

Brachtis, quant à lui, n'entendit pas mieux que la première fois. Il observait son nouvel ami se battre contre un chaman respectable. Il se surpris à sentir son cœur battre comme sous l'effet du stress. Brachtis n'avait pas eu souvent l'occasion de se livrer à des jeux ou à des compétitions martiales, mais en voyant son ami se battre, il apparaissait qu'il pourrait y prendre goût. Assis à côté d'Helceok et du Demi-Orc, il avait le corps figé, captivé par le duel.

Il ne sortit de cet état qu'en voyant le Demi-Orc dessiner quelque chose au sol pendant plusieurs secondes. Cela finit par le distraire, et il tourna la tête pour voir ce qui s'apparentait à une représentation de la scène actuelle : Eon et Ughü'n se battant devant trois spectateurs. Le Demi-Orc avait illustré un Centaure et deux humanoïdes. Brachtis ne fit point attention au détail de différence de taille entre ces derniers. Peu importe que le plus grand désignât le Demi-Orc ou lui. L'armoire verte aux canines saillantes n'avait peut-être pas fait exprès, ou avait voulu se mettre en valeur, quelle importance ? Ce qui interpellait Brachtis, c'est qu'il n'avait pas dessiné ça pour rien.

Il ajouta à son dessin une touffe d'herbe, localisée derrière eux, servant de cachette à une créature avec de grandes mains et de grandes griffes. Le Demi-Orc attira l'attention d'Helceok en se raclant la gorge et en pointant son dessin avec le bâton dont il s'était servi. Il avait déjà l'attention de Brachtis.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Eon le Dim 28 Jan 2018 - 12:43

Le Gupile n’attaqua pas et Eon se trouva rapidement assez près de lui pour attaquer. D’un large mouvement circulaire, il frappa le côté de son adversaire avec l’extrémité de son arme. Une fois le bout de bois englué dans le mucus du Gupile, l’objectif était de s’en servir ensuite comme levier pour faire basculer Ughü’n au sol. Mais ce dernier évita l’attaque avec souplesse. Eon sourit d’admiration. Le corps des Gupiles était bien plus souple que ne le serait jamais celui d’un humain ou d’une créature dotée d’un squelette. Mais il restait bien plus lent, c’était sur ce défaut qu’Eon s’appuierait donc.

Ughü’n jeta alors un jet de salive. Le Shaman s’était attendu à une telle possibilité. Il avait vu juste en supposant qu’il viserait le visage, cependant il pensait qu’il chercherait à atteindre les voix respiratoires, pas les yeux. Son réflexe fut donc de protéger sa bouche en détournant en même temps le visage. Le mucus l’atteint à l’œil droit et il sauva la gauche. Malheureusement, sa vision désormais monoculaire allait le gêner pour évaluer les distances, ce qui était fort handicapant dans un combat.

Le Shaman attaqua immédiatement, sans chercher à retirer la salive. Il frappa d’un coup rapide, de haut en bas, sur la tête du Gupile. Ce coup devrait lui faire rétracter immédiatement ses antennes et il profiterait du court laps de temps où son adversaire serait aveuglé pour le renverser.

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Helceok le Sam 3 Fév 2018 - 11:24

Le bruit se fit entendre à nouveau, mais Helceok ne s’en inquiéta pas. Elle tourna la tête à moitié, par réflexe, avant de se recentrer presque aussitôt sur le duel se déroulant devant elle. Si elle avait été seule, elle se serait montrée bien plus méfiante, et n’aurait pas hésité à en chercher l’origine. Or, ce n’était pas le cas aujourd’hui, puisque quatre autres personnes l’accompagnaient. Qui plus est, elle n’avait rien rencontré d’agressif ou de dangereux depuis son arrivée dans la forêt, bien au contraire. Dans ce curieux endroit, les humains devenaient Grands Chamanes et tâchaient de vivre en harmonie avec les tribus centaures, pendant que les orcs se réjouissaient de ne pas avoir à se battre. Y avait-il réellement lieu de s’inquiéter pour un simple bruit ?

Peu après, elle surprit son voisin en train de gratter la terre. Pour une raison qui lui échappait, il avait dégainé son épée, et s’appliquait à tracer des formes étranges sur le sol. Intriguée par ce drôle de comportement, la centauresse l’épia de temps à autre, suivant à la fois la progression de son travail et du combat. A un moment, elle aperçut Brachtis faire de même. Une fois son œuvre achevée, l’orc attira son attention avec discrétion, l’invitant visiblement à y jeter un œil. Désormais, le dessin prenait tout son sens. Il avait représenté le duel, ses trois spectateurs, ainsi qu’une curieuse forme qu’elle ne reconnut pas, cachée derrière des sortes de fougères. Sa position sur le schéma, ainsi que l’attitude de son auteur, permirent cependant à Helceok de faire le lien avec les bruits entendus plus tôt. Elle comprit plus ou moins que quelque chose rôdait derrière eux, et qu’il fallait donc rester prudent. Voilà pourquoi l’orc avait sorti son arme et s’obstinait à garder le silence.

Toutefois, pourquoi choisir de l'informer par dessin plutôt que par chuchotements ? Envisageait-il la possibilité que ce qui se trouvait derrière eux soit capable de les comprendre ? Helceok ne savait pas trop quoi en penser ; elle n'avait pas passé assez de temps dans cette forêt pour en connaître tous les dangers. Elle jugea donc préférable de s'en remettre à l'orc. Peut-être avait-il une idée de ce que ça pouvait être ?

La centauresse glissa tranquillement une main dans son dos pour y détacher sa lance. Sortir une arme devant un duel ne paraîtrait pas trop suspect ; cela prêtait à croire qu'elle était de la compétition, et se préparait à prendre la relève. Ce fut cette même idée qui la dissuada de choisir son arc, à la place. Il ne correspondait pas à ce genre de combat, et elle se ferait immédiatement remarquer. Helceok se concentra ensuite sur les sons environnants, avant de juger peu judicieux de rester assis tout en tournant le dos à un potentiel ennemi. Ils feraient mieux de se lever et d'aller vérifier, par précaution, avant qu'une attaque surprise ne leur tombe dessus. Gardant à l'esprit la stratégie de discrétion instaurée par l'orc, la centauresse voulut essayer de proposer cette idée à travers un geste.

Faisant mine de se mettre à l'aise en changeant de position, Helceok leva l'une de ses pattes antérieures – qui étaient repliées sous elle – afin d'appuyer son sabot contre le sol. Elle fit exprès de le claquer un peu plus qu'elle ne le devrait pour attirer l'attention de l'orc et de Brachtis. La centauresse ramena ensuite son autre patte vers l'avant, et la disposa avec l'autre de la même manière qu'elle l'aurait fait pour se hisser et se mettre debout. Elle garda la pause l'espace de quelques instants, de sorte à laisser aux autres le temps de voir ce qu'elle faisait, puis relâcha ses pattes. Avaient-ils compris ? C'était subtile, mais elle ne voyait pas d'autre manière de signifier son envie de se lever sans trop gesticuler, ni parler.

Si elle recevait un signal favorable, alors elle irait voir ce qui se tramait. L'un d'eux voudrait peut-être l'accompagner, quoiqu'y aller seule ne la dérangeait pas.

•————————————•
avatar
Helceok
Novice
Novice

Race : Centaure
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Kormak le Lun 5 Fév 2018 - 15:12

Le stratagème de Kormak semblait avoir fonctionné, Helceok avait vu le message et semblait avoir compris. Du bout du doigt, Kormak reprit son dessin, et dessina une flèche, partant de la Centauresse, faisant un léger détour par la gauche, avant de revenir vers la créature dans les buissons. De la même manière, il en dessina une pour Brachtis, qui cette fois partait vers la droite. Enfin, il dessina une flèche partant de lui, vers le buisson. L'idée évidente (en tous cas, telle qu'il se la figurait, était de prendre l'ennemi potentiel en tenaille. Avec Kormak de front, Helceok à l'arrière gauche, et Brachtis à l'arrière droite, quoique ce soit, ce sera piégé.

Mais cela n'allait-il pas être trop suspect ? Qu'une personne s'absente, cela pouvait se concevoir. Que trois personnes aient à s'absenter simultanément, cela devenait déjà beaucoup plus suspect. Mais le risque était trop grand de laisser la Centauresse y aller seule. Après tout, rien ne permettait de savoir ce qui se cachait dans les fourrés. Ca ne pouvait être qu'un enfant, attiré par le curieux spectacle du duel. Ca pouvait être aussi une créature dangereuse.

Il jeta un œil vers Brachtis, attendant sa réaction.
avatar
Kormak
Bon
Bon

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Brachtis le Lun 5 Fév 2018 - 19:22

Ughü'n vit Eon sourire et se demanda un instant pourquoi. Avait-il prévu l'esquive ? Ughü'n venait-il de tomber dans un piège ? En tout cas, Eon n'avait pas prévu de recevoir un crachat en plein œil. Il s'était protégé la bouche, mais pas les yeux. Ayant quand même tourné la tête, seul son œil droit fut touché, mais c'était déjà ça de gagné. Si Ughü'n réussissait maintenant à avoir l'autre œil, il aurait pratiquement gagné le duel. Seulement, désormais, Eon devait s'attendre à ce que son œil gauche soit visé, et ce serait donc d'autant plus difficile de l'avoir. Ughü'n allait devoir ruser, mais il n'était pas habitué aux duels, et n'avait donc pas de mécanismes de combat autres que celui d'abuser de son arme naturelle. Il était là pour apprendre de toute façon, puisque ce duel contre Eon en était une parfaite occasion.

Quand il vit le bâton s'abattre à la verticale sur sa tête, il improvisa donc. Au lieu de tenter une esquive, il leva les bras. Le bâton lui choqua la main gauche et le Gupile se crispa, mais essaya quelque chose : il ramena le bâton vers le bas, sur son côté gauche, le coinça avec le coude, et poussa de l'autre côté avec la main droite en se servant de son corps pour faire levier, dans l'espoir de repousser Eon ou, idéalement, de le désarmer en s'emparant de son arme. Ughü'n ne maîtrisait pas du tout cette technique et y allait à l'instinct. Mais peut-être qu'il avait le bon instinct d'un guerrier...

***

Le Demi-Orc traça des flèches pour indiquer des directions à Helceok et à Brachtis. En résumé, il était en train d'établir un plan de prise en tenaille. Classique mais efficace. La cible pourrait peut-être voir la manœuvre et décider de s'enfuir, et au pire, ça ferait une menace d'envolée. Si la cible n'était pas assez réactive en revanche, elle serait cernée. Brachtis pourrait ainsi voir et sentir par lui-même de quoi il s'agissait et il y aurait peut-être un bénéfice à tirer de sa capture.

Le Demi-Orc requit l'avis de Brachtis. L'homme-tortue hocha la tête pour approuver la manœuvre. Quand Helceok fut prête elle aussi, Brachtis se leva et fit mine d'aller uriner, mais son odorat fut en alerte, essayant de détecter la moindre présence intruse pour l'identifier avant même de la voir. Il avait l'avantage, grâce au Demi-Orc, de savoir où elle se trouvait. Le reptile renifla sans bruit et sans tourner la tête, gardant ainsi l'air innocent alors qu'il marchait selon la trajectoire indiquée par le Demi-Orc.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Eon le Sam 10 Fév 2018 - 17:52

Inconscient de ce qui se déroulait non loin de lui, Eon était dans le feu de l’action. Il frappa fort et vite, mais le Gupile fut plus rapide qu’il ne l’en imaginait capable. Ughü’n attrapa l’arme improvisée de la main gauche et s’en servi de levier pour repousser l’Argilite. Le temps d’un battement de seconde, Eon fut surpris et chercha à comprendre ce qu’il se passait. Il sentait le bâton le repousser vers l’arrière. Cependant, il utilisa sa grande agilité à son avantage en se faufilant sous le bâton, sans le lâcher. Passant ainsi de l’autre côté du morceau de bois, il appuya son pied droit dessus et le frappa. Le Gupile, qui poussait le bâton dans la direction inverse d’où se trouvait désormais le druide devait ainsi être totalement déstabilisé et l’élan impulsé par le druide devait augmenter cette instabilité au point de le faire tomber à la renverse.

Espérant que son attaque ferait mouche, Eon se recula d’un bond, s’attendant à voir enfin chuter son adversaire. Dans le cas contraire, il se retrouvait désarmé… mais pas à cours de moyen.

•————————————•
avatar
Eon
Expert
Expert

Race : argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Helceok le Mer 14 Fév 2018 - 11:26

Appliquant le plan établi par l'orc, la centauresse se leva avant de partir par la gauche. Elle pouvait entendre Brachtis se mouvoir dans les herbes à quelques mètres de là, et profita de cette information pour s'adapter à son allure. Ainsi, elle marcha sans hâte, tendant l'oreille et enjambant la végétation avec précaution. Bien qu'elle estimât peut utile de continuer à feindre l'ignorance, Helceok s'efforça de ne pas faire transparaître son angoisse. Toutefois, il lui était difficile de se contrôler parfaitement tout en restant alerte, si bien que de légers signes nerveux en vinrent finalement à apparaître.

La centauresse n'avait qu'une idée approximative concernant la provenance du bruit, ce qui suffisait cependant à lui suggérer où chercher. Ne sachant pas exactement à quoi s'attendre, elle resta attentive tout du long, tenant fermement sa lance. Helceok prévoyait d'avoir à se défendre ; si la chose se révélait être aussi menaçante qu'elle se l'imaginait, alors elle essaierait probablement de s'en prendre à eux une fois la zone encerclée.

•————————————•
avatar
Helceok
Novice
Novice

Race : Centaure
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la Nature

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum