Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Dim 23 Juil 2017 - 22:17

Une fois certaine d’être seule, Ancolie disparait pour laisser la place à la simple Fleur. Je pousse un soupire, lasse. Ancolie est complètement folle. Il est rare que je devienne cette… personne. Madame me demandait parfois de devenir ainsi quand nous avions des clients quelque peu bizarres. Ils souhaitaient se confronter à des plaisirs hors-normes. Et la folie d'Ancolie plaisait à certains.

Je repense à la question de Sekmatep : « Aviez-vous eu un passé de marchande ? » Ancolie n’a pas répondu, trop occupée à manger. On pourrait dire que la réponse est oui. Une marchande d’illusion. Je marchandais mon corps et l’apparence que je pouvais lui donner.

Je m’allonge sur le lit. Je repense à toute cette histoire dans laquelle Ancolie m’a embarquée. Elle aurait pu y laisser notre vie une bonne centaine de fois. Et quelle idée, d’abandonner ses alliés pour se retrouver dans ce château en ruine, protégé par un seigneur mystérieux, refusant de dévoiler son visage. Je ferme les yeux. Il n’a pas l’air mauvais. Il a tué tout le monde. Parce que nous l’attaquions. Et il m’a laissé la vie sauve, m’a nourrie, me laisse choisir l’apparence que je souhaite avoir et il me permet d’être seule quand mes illusions ne peuvent plus tenir. Ses hommes par contre… aux regards qu’ils lançaient à Ancolie, j’ai bien compris qu’ils ne se gêneraient pas pour nous tuer. Cependant, ils semblent obéir à leur maître sans broncher. J’espère que cela suffira à me maintenir sauve.

Sekmatep… Que me veut-il ? Pourquoi m’avoir laissé la vie ?

Je sens la fatigue me gagner et me redresse avant de sombrer dans le sommeil. Je pousse un meuble devant la porte, pour être certaine de me réveiller si quelqu’un tente d’entrer pour me tuer. J’entends des murmures de l’autre côté du mur. Je devine que quelqu’un surveille l’endroit. Ils doivent avoir peur d’Ancolie et de mes pouvoirs… Peu importe, je m’allonge et me laisse aller au pays des rêves.

Quand je m’éveille, je vois le jour poindre. J’ai dormi toute la nuit ? Possible. Je m’étire et baille à m’en décrocher la mâchoire. Rien n’a bougé : personne n’a tenté entrer ici cette nuit.

Je me lève et observe le monde à travers la petite fenêtre. Que dois-je faire ? Le mieux serait de m’enfuir d’ici au plus vite. Mais par où ? J’entends quelqu’un tousser. Le garde a dû rester là toute la nuit. Je fronce les sourcils. Cette attitude est normale et pourtant je ne me sens pas rassurée. Je devine le désir de chacun de ces hommes de me trancher la gorge. Je n’ai cependant pas le choix. Il me faudra bien sortir de cette chambre. Mais sous quelle forme ?

***

Le garde baille. La nuit a été longue, passée devant la porte de cette maudite sorcière. Il se retourne quand il entend un bruit. Il se redresse d’un bond et pose sa main sur la garde de son arme. La porte s’ouvre sur son…

Garde – Seigneur ? Comment se fait-il que vous soyez…
Illusion de Sekmatep – Crois-tu que les pouvoirs de ton Maître aient une limite ?

Le garde balbutie en secouant la tête. C’est bel et bien son seigneur. Son armure et sa démarche serait reconnaissable entre toute. Il désigne l’épée du garde, en partie tirée de son fourreau. Gêné, celui-ci range immédiatement l’arme en bafouillant une excuse.

Son seigneur se contente de pointer la porte du pouce en lui demandant de continuer à surveiller la prisonnière. Puis il s’en va.

Quelques secondes plus tard, le faux-Sekmatep se transforme en Toralf.

***

Je m’avance dans ce labyrinthe, sous les traits de l’homme que j’avais effrayé, quelques jours plus tôt. Comment se fait-il que le garde, qui a bien dû voir mes pouvoirs, se soit laissé berner ? Il doit avoir un respect pour son maître qui est si grand qu’il en devient déraisonnable. Franchement, savoir qu’il garde une illusionniste derrière sa porte et ne rien oser dire à la personne qui en sort, même si elle a les traits de son puissant seigneur, ce n’est pas très malin. Je remercie sa bêtise et interroge un homme sur l’endroit où se trouve Sekmatep. J’avance jusqu’à la porte qu’il m’a désignée et entre sans prévenir.

Illusion de Toralf – Mon Maître.

Je lui fais un clin d’œil, ferme la porte derrière moi, mais sans avancer.

Illusion de Toralf – Vous m’aviez promis de retirer votre casque tantôt.

Fleur
(personnage abandonné)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Mar 25 Juil 2017 - 17:08

Je passais la plus grande partie de la nuit à méditer. Enfermé dans mon « Sanctuaire », je réfléchissais si je ne m’étais pas trompé au sujet d’Ancolie. Pour m’y aider, je consultais la mémoire ancestrale des Sekmatep. Dans mon esprit, chacun d’eux se matérialisa sous un double de moi, vêtu de l’armure sacrée. Cela m’aidait à réfléchir à mes projets. Les interrogeant tour à tour, je n’eus pas beaucoup de réponses. Souvent, on me disait « Qu’il fallait que la dynastie perdure, que l’empire devait vivre ». Nous étions donc tous d’accord en gros, mais Ancolie pouvait-elle être celle qu’il me fallait ? Je sentais qu’elle avait tout pour devenir une reine, l’esprit, la force, le tempérament… Mais je pouvais me tromper, car elle faisait folle.

Je me remémorais chacune des reines de Kemetra. Contrairement aux Sekmatep, elles étaient toutes différentes, ayant une mentalité différente, de races différentes… Une personne comme Ancolie ne ferait qu’embellir le tableau des épouses royales non ? Par contre, ce qui me perturbait le plus, c’était son don dans l’illusionnisme. Les magies étaient imprévisibles quand on en confrontait une avec l’autre, et il fallait savoir si nos pouvoirs étaient compatibles.

Toralf – Mon Maître.

Toralf me surprit. Je me retournais violement et le vit entrer dans ménagement dans la pièce, fermant la porte derrière lui, bien trop sûr de lui. Mais quand j’aperçu son clin d’œil, je commençais à comprendre et me mis à sourire, m’amusant tout juste de la situation.

Toralf – Vous m’aviez promis de retirer votre casque tantôt.

Comme elle n’avançait pas, ce fut moi qui m’approchais. Je la contemplais en riant, amusé par son petit tour. J’étais persuadé qu’elle avait un peu joué avec les gardes en se déguisant. Pauvre Toralf, il me faisait de la peine, car cette magicienne semblait trouver goût à le prendre comme victime et à lui jouer de ces mauvais tours.

Sekmatep - Vous semblez vous êtres attacher à ce malheureux Toralf. C'est mignon. Qui sait, vous finirez par devenir de grands amis à la longue.

Repensant à sa requête, mon sourire s’effaça et je repartais vers le centre de la pièce. Oui, je lui avais dit qu’elle pourrait voir mon visage, mais avant cela, je devais être sûr de mon choix, qu’elle était celle que je croyais. Car la vision de mon visage est plus une récompense, ou une épreuve à surmonter, et dont peu, peuvent s’y soumettre. La regardant, je me mis à la questionner, savoir si, malgré la folie qui l’habitait, elle avait des rêves, de l’ambitions. Si elle était prête à vivre une vie totalement différente, radicalement opposé.

Sekmatep – Dites-moi avant, si vous avez la possibilité de changer de vie, d’effacer celle d’avant pour en connaître une plus grandiose, loin de la vie en forêt, le feriez-vous ?

Sekmatep
Expert
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Mar 25 Juil 2017 - 18:57

Mon maître s’approche de moi, Toralf. Je baisse la tête, impressionné. Les pulsions de l’homme obéissant prennent le dessus. Je ne peux m’empêcher de détourner le regard, comme l’aurait fait celui que j’incarne.

Sekmatep - Vous semblez vous être attaché à ce malheureux Toralf. C'est mignon. Qui sait, vous finirez par devenir de grands amis à la longue.

Je suis surpris. C’est étrange de s’entendre parler de soi-même comme d’un autre.

Mon Seigneur se met à m'interroger sur mes rêves et mes ambitions. Si j'avais la possibilité de changer de vie, le ferais-je ?

Là, tout devient trop complexe. J’ignore quoi répondre. Je n’ai sûrement pas la bonne personnalité pour cela. Je ferme les yeux. Progressivement, je ne suis plus un homme. Mes traits perdent leur fermeté et je fini par devenir une femme sans âge au visage ridé et à la chevelure de neige. Je m’appelle Fougère. Et Fougère est toujours sincère.

Fougère – Votre question est intrigante, Mon Seigneur. Mais vous avez dû remarquer que, suivant la forme sous laquelle elle se présentera, nos dires seront différents.

Fougère n’a pas peur des hommes. Ni du pouvoir. Ni du temps qui passe. Je m’avance avec lenteur et difficulté jusqu’à une chaise sur laquelle je me laisse tomber en soupirant de fatigue.

Fougère – Je suis Fougère, l’une de ces très nombreuses… fleurs. Même si je n’en suis pas tout à fait une ! Je dois être un peu à part.

Je ris. Cela sonne comme un grincement de porte mal huilée. Ce que je dis ne doit avoir aucun sens à ses oreilles. Je tente d’être plus claire.

Fougère – Nous sommes l’éclosion de ses peurs, des « fleurs » ou « illusions » qui font partie d’elle-même. C’est pourquoi nous avons tous tendance à nous revendiquer réels. C’est un peu le cas. Vous avez croisé une partie de sa folie sous la forme d’Ancolie. Et je représente une partie son honnêteté. Elle se cache derrière des images depuis toute petite, si bien qu’elle en oublie parfois qui elle est vraiment. Mais moi, je m’en souviens.

Je lui explique alors tout. Mes yeux fatigués et ridés se ferment sous la concentration. Mes mots deviennent une chanson qui raconte son histoire. Mon histoire. Et les mots prennent forme juste devant nous.

Les paroles deviennent inintelligibles et laissent la place à une mélopée lente et grave.

Une petite fille toute crottée apparait devant les yeux de Sekmatep. Elle marche dans la rue. Elle pleure. Un homme la tire par la main. Il frappe à une porte et une dame très maquillée lui ouvre. Elle lui donne de l’argent et emporte l’enfant dans la maison. L’homme disparait alors du décor, explosant en fumée. La petite prend alors un balai et se met à laver les pièces, toutes remplies de femmes. Puis un nouvel homme arrive et emmène la fillette dans une pièce sombre. Quand il en ressort, il donne des pièces à la dame très maquillée avant de disparaitre en une nouvelle explosion de fumée. D’autres mâles entrent dans la chambre et en sortent en donnant leur argent à la dame. Puis c’est la fille elle-même qui sort. Elle se transforme en un puissant tigrain et saute par la fenêtre. Elle court, court, court…

Fougère – La réponse à votre question est oui. Si nous avions la possibilité de changer de vie, nous le ferions. Nous avons déjà commencé à le faire. Vous parlez de rêves et d’ambitions, mais que sont ces mots pour l’enfant des rues ? La Fleur s’épanouit au fil du temps, découvrant chaque jour l’étendu des possibles. Elle découvre que toutes les limites qu’elles croyaient intouchables n’étaient que siennes. Ces barrières volent en éclat l'une après l'autre. Face à cette immensité, elle ignore encore si elle se noiera ou si elle écartera les flots pour créer son chemin.

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Mer 26 Juil 2017 - 20:20

En guise de réponse, j’eus un changement d’apparence d’Ancolie. Mon bras droit devenait une vielle femme prise par les années, ayant du mal à se déplacer et dont la voix fut râpeuse. Je pouvais me demander s’il s’agissait oui ou non de sa véritable apparence, mais j’en doutais fort. Cette probable illusion devait être une réponse, ou la préparation d’une réponse à ma question. La vielle femme s’installa péniblement sur un des sièges de la salle. Une question émergea dans mon esprit, était-elle réellement âgée ? Ou bien pouvait-elle encore m’aider à créer une nouvelle dynastie ? Pour le moment, j’écoutais ceux qu’elle avait dire.

Fougère – Je suis Fougère, l’une de ces très nombreuses… fleurs. Même si je n’en suis pas tout à fait une ! Je dois être un peu à part. Nous sommes l’éclosion de ses peurs, des « fleurs » ou « illusions » qui font partie d’elle-même. C’est pourquoi nous avons tous tendance à nous revendiquer réels. C’est un peu le cas. Vous avez croisé une partie de sa folie sous la forme d’Ancolie. Et je représente une partie son honnêteté. Elle se cache derrière des images depuis toute petite, si bien qu’elle en oublie parfois qui elle est vraiment. Mais moi, je m’en souviens.

Voilà qui était intéressant. L’illusionniste semblait être réellement victime de ses tours. Ou du moins, se servait-elle de ses pouvoirs pour se créer diverses personnalités pour exprimer ses ressentis, un peu comme quelqu’un de malade. Mais là, si j’arrivais à suivre ce que disait Fougère, la personne originelle avait fini par oublier qui elle était vraiment, comme perdue entre diverses vies, à travers ces personnages qu’elle s’est inventé pour devenir au final, quelqu’un de totalement différent. Pour beaucoup, ce serait difficile à comprendre. Mais pour ma part, je ne pouvais m’empêcher de noter des similitudes entre elle et moi. Bien entendu, je ne créais pas d’illusion, je ne jouais pas avec divers masques, mais mes précédentes vies, furent à la fois si semblables et tellement différentes en même temps, qu’à présent, j’en oubliais l’ancienne vie de mon ancien moi. Le passé de ce tigrain s’effaçait, ne devenant que des fragments disperser dans mon subconscient. Et ces anciennes vies qui me revenaient, vielle de plus d’un millénaire qui me façonnaient. Pour la suite de son histoire, elle usa encore de sa magie pour me représenter visuellement le passé d’Ancolie ou peu importait son véritable nom.

Je vis donc la vie de cette petite humaine, vendu par un parent pour un lupanar, maltraité et ayant vécu les pires vices. L’histoire pourrait paraître trop larmoyante pour qu’elle soit vraie, surtout venant avec quelqu’un qui semblait aimé jouer avec la réalité, mais je n’avais aucune raison de ne pas la croire non plus. Mais avec son passé bien sombre, son esprit et ses pouvoirs et nos points en communs, me montrèrent qu’elle pouvait être la candidate idéale. Tel un phœnix, elle laisserait se passer noir derrière elle, pour devenir quelqu’un de bien plus grandiose, comme ce tigrain esclave et voleur qui s’est métamorphoser.

Fougère – La réponse à votre question est oui. Si nous avions la possibilité de changer de vie, nous le ferions. Nous avons déjà commencé à le faire. Vous parlez de rêves et d’ambitions, mais que sont ces mots pour l’enfant des rues ? La Fleur s’épanouit au fil du temps, découvrant chaque jour l’étendu des possibles. Elle découvre que toutes les limites qu’elles croyaient intouchables n’étaient que siennes. Ces barrières volent en éclat l'une après l'autre. Face à cette immensité, elle ignore encore si elle se noiera ou si elle écartera les flots pour créer son chemin.

Réfléchissant un instant sur ses dernières paroles très encourageantes, je cherchais un bon moyen pour lui exposer mon offre. A priori, elle serait plus encline à accepter, qu’à prendre la fuite. Pour éviter cela, je tentais le tout pour le tout en prenant le risque de lui exposer mes projets. Lui faisant signe de me suivre, je la guidais vers mes plans, ceux pour la future cité dont je révérais de bâtir et prospéré. Sur le papier, il y avait tous ceux qu’il fallait pour qu’un tel rêve se réalise, mais en vrai…

Sekmatep - J'aurais trois dernières questions à vous poser. Et enfin, vous mériterez de voir mon visage qui vous intrigue tant. Premièrement, voici la ville que je rêve de bâtir et diriger. Elle deviendra riche et puissante. Frôlant même l'utopie. Si vous pouviez y vivre, le feriez-vous ?

Je me mis à écouter sa réponse. Si vraiment, sous l’apparence de Fougère, elle était honnête, je n’aurais à craindre une langue d’hypocrite cherchant à me manipuler. Ensuite, je me mis à lui poser ma seconde question.

Sekmatep – Deuxièmement, aimeriez-vous, vous vengez de cette vie de misère, en gagnant en puissance, afin qu’elle soit bien loin derrière vous, et aussi, ayant la possibilité de faire souffrir ceux qui vous ont fait du mal ?

Pour la dernière, je préférais attendre sa réponse, car je ne pourrais la poser que selon un type de réponse.

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Mer 26 Juil 2017 - 21:15

Il m’attire vers de grandes images. Je devine qu’il s’agit de plans. Ceux d’une cité immense. Vu le type de bâtiment, elle doit être prospère. Je fronce les sourcils pour mieux voir. Vieille bique presque aveugle que je suis. Je vois de grands jardins. Des fontaines, de l’eau qui coule. Des plantes, nombreuses. Des temples et de nombreuses et grandes maisons.

Sekmatep m’explique qu’il s’agit de la ville qu’il compte bâtir. Je jette un regard dubitatif vers les murs croulants du château sur lequel il règne.

Sekmatep – Si vous pouviez y vivre, le feriez-vous ?

Je détaille la carte du doigt et la commente.

Fougère – Elle aimerait cette ville. Surtout ses jardins et ses cours d’eau. Elle adorerait courir le long de cette rivière, contempler ce temple et se retrouver dans cette forêt en seulement quelques pas. Oui, elle pourrait y vivre heureuse. A condition de pouvoir continuer à voyager, quitter cette dynastie les jours où le vent l’emporterait. Et la retrouver quand la nostalgie la prendrait.

Je ne lui demande pas pourquoi il me pose cette question. Ce « monarque » autoproclamé est des plus étranges et ses lubies me plaisent. Je me laisse emporter par la conversation sans en chercher les tenants et les aboutissants.

Il me demande ensuite si je désire me venger de cette « vie de misère » en gagnant en puissance. Je tique en entendant cette qualification sans vraiment savoir pourquoi. Il aborde également l’éventualité de faire souffrir ceux qui m’ont blessé. Je ferme les yeux. Ceux qui ont blessé Fleur étaient des hommes. Violents, méchants… ou gentils et perdus. Ils lui ont fait du mal. Parfois sans s’en rendre compte, sans vraiment le vouloir. Fleur n'en veut pas à tous les hommes d’Orcande pour la seule raison que certains l’ont utilisée. Et que lui ferait leur souffrance ?

Fougère – Elle pourrait en vouloir aux rois de ce monde de n’avoir pas réussi à mettre en place un système juste et dénué de souffrance. Peut être auraient-ils pu rendre le cœur des gens meilleur. Je l’ignore… Pour autant, leur souffrance ne lui apporterait aucune joie, aucune paix. Elle pourrait en vouloir à ceux qui utilisent autrui. Elle pourrait en vouloir à l'humanité entière. Et à elle même, d'avoir accepté et laissé faire des choses inacceptables.

Je hoche lentement la tête. Oui, Fleur s'en est toujours voulu. Les blessures de ses sœurs, la mort de Lila… des choses qu'elle n'aurait jamais dû laisser arriver.

Fougère - Mais, non, elle ne souhaite ni se venger, ni la souffrance de ceux qui lui ont fait du mal.

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Sam 29 Juil 2017 - 13:37

Les réponses de Fougère, d’Ancolie ou peu importait son véritable prénom, me réjouissaient beaucoup. Déjà, mon plan de cité lui plaisait beaucoup, même, cela la faisait rêver. Donc, y vivre devrait lui convenir et servira alors d’argument de poids pour la convaincre d’accepter de m’aider à accomplir mon dessein. Par contre, son idée de pouvoir partir quand elle le voudra, selon ses envies, me plaisait beaucoup moins. Si elle devait devenir reine, elle aurait certains devoirs à respecter, comme celui de veiller sur son royaume, d’être une guide en ma compagnie. Vadrouiller à droite et à gauche pour une période indéterminée serait dangereux, car cela laisserait notre territoire en proie à d’éventuelles adversaires, des profiteurs et pilleurs. Mais cela pourrait changer, son point de vue pouvait se métamorphoser si j’arrivais à lui faire comprendre l’importance du rôle dont je comptais lui offrir.

Pour ceux qui était de son point de vue sur la vengeance… Cela m’indifférait finalement. Après tout, c’était un choix personnel, avec la puissance que je lui aurais donnée, elle aurait pu s’amuser un peu en tourmentant ceux qui l’ont fait souffrir. Mais si cela ne lui disait rien et préférait passer à autre chose, soit. De toute manière, elle allait connaître une nouvelle vie et donc, tirer un trait sur son passé. Un peu comme moi, je l’avais fait, mon ancien maître était mort, mais d’autres m’ont fait connaître une longue vie de souffrance, et je les ai laissé respirer tout de même.

Tendant délicatement ma main vers elle, comme si je voulais lui donner quelque chose se trouvant au creux de ma main, je me mis à lui faire une proposition. C’était de façon symbolique, la place de reine que j’offrais, avec tout le pouvoir et les richesses qui allaient avec. Un trésor dont il serait idiot de refuser, surtout que le prix à payer ne représentait rien comparer aux avantages.

Sekmatep - Dans ce cas, accepteriez-vous de me rejoindre dans mes projets comme partenaire, et ainsi devenir ma nouvelle reine ?

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Sam 29 Juil 2017 - 16:49

Sekmatep approche doucement sa main. Je la regarde, curieuse de savoir ce qu’il veut. C’est alors qu’il me fait une proposition qui me laisse coite. Il me demande si j’aimerais l’accompagner comme partenaire dans ses projets. Il me propose de devenir sa nouvelle reine. Je ne comprends pas le sens de sa question. Je lève les yeux de sa main pour chercher des indices sur son visage. Mais son casque m’empêche d’y discerner quoi que ce soit. Je me tais un instant, réfléchissant sur le sens de ses mots. Mais j’ai beau chercher, je ne comprends pas.

Fougère – Je ne suis pas sûre de comprendre votre proposition, qu’est-ce que cela signifie ? Pourquoi elle, alors que vous ne la connaissez pas ? Et pourquoi dites vous « nouvelle » reine ?

J’attends sa réponse, sans pouvoir m’empêcher de m’interroger sur sa bonne santé mentale. Il n’a qu’une ruine et veut régner sur une grande dynastie. Je ne vois pas comment il compte s’y prendre… Et une reine est ce qui permet d’agrandir son royaume, d’étendre son influence et de se faire de nouveaux alliés. Fleur est très loin de pouvoir lui apporter cela.

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Mar 1 Aoû 2017 - 9:50

Fougère – Je ne suis pas sûre de comprendre votre proposition, qu’est-ce que cela signifie ? Pourquoi elle, alors que vous ne la connaissez pas ? Et pourquoi dites-vous « nouvelle » reine ?

Voilà qui était décevant, je ne m’attendais vraiment pas à ça. J’aurais cru qu’elle se serait jetée sur l’occasion, mais ces nombreuses personnalités ne devaient aider à prendre un choix. Car je devais oublier que je m’adressais à une seule et même personne, mais à une représentante, une intermédiaire devrais-je dire. En conclusion, ce sera compliqué de lui expliquer mes attentes. Mais bon, je vais tenter de me montrer clair et précis. Après tout, l’offre d’une vie beaucoup plus prestigieuse que celle de sauvage de la forêt pouvait faire peur, c’était normal. Il était donc important de la rassurer et de la mettre en confiance dans ce nouveau monde. Pourquoi elle ? Autant commencer par donner cette première réponse.

Sekmatep - Car elle rassemble plusieurs qualités dont je recherche pour une épouse, et une reine. Je ne cherche pas forcément une partenaire qui se contente bêtement de rester assise et de sourire. J'aime celles qui ont un peu plus de caractère.

J’avais déjà eu des épouses de ce style, qui ne se démarquaient pas. Et bien que dans mon royaume, j’étais le personnage le plus important, j’aimais savoir que ma compagne ne soit pas juste un ventre d’or qui servait de bibelot. Non, il fallait qu’elle ait de l’esprit, une vraie personnalité, comme je me souvenais de chacune d’elles. Parfois, j’aurais aimé que le sable, ne conserve pas que ma mémoire et ma puissance. J’aurais aimé qu’au moins l’une d’elle soit immortalisé aussi et que nous formions un couple royal qui durerait pour l’éternité. Mais voilà, le sable avait beau avoir de grands pouvoirs, il possédait des limites aussi. De manière un peu triste, je marchais vers le fond, me remémorant chacune de mes épouses qui se sont succéder après le couronnement du nouvel avatar des sables. Une terrible nostalgie envahissait mon cœur, serrant mon cœur comme dans un pressoir pour olives.

Sekmatep - Oui, nouvelle reine. Car il en faut bien une pour remplacer les autres qui ne sont plus.

D’un seul coup, je me retournais vers l’Illusionniste, haussant la voix en retrouvant un élan d’enthousiasme et tentant le tout pour le tout pour la convaincre. Tel un crieur de rue, ou un présentateur d’une pièce de théâtre, je voulais transmettre l’émotion dans mes paroles, vendant du rêve à Ancolie, Fougère et je ne savais qui d’autres. Je voulais lui montrer qu’il n’y avait rien à craindre et qu’elle n’avait qu’à tout gagner. Une telle chance ne s’offrira pas une deuxième fois, il fallait sauter sur l’occasion et la saisir en plein vol, car le temps pouvait être traître, et bien que je pouvais perdurer grâce à ma magie, les prétendantes elles non.

Sekmatep - Imaginez ! Cette cité que vous trouviez magnifique peut-être votre. Plus besoin de vous cacher en forêt et vous allié à des sauvages sanguinaires ! Vous vivrez dans un palais, vous serez servi et vous serrez couverte d'or, d'argent et de pierres précieuses du matin jusqu'au soir. Plus besoin de vous cacher derrière une illusion, car vous serrez tellement embellis que vous brillerait bien plus que le soleil lui-même. Et pour que cela devienne réalité, il suffit juste que vous acceptiez et que vous m'aidiez à fonder ma nouvelle dynastie.

Mon regard se posa sur les murs du château et un déclic se fit dans mon esprit. Bien que nous étions dans la partie la mieux entretenu du château, cela se voyait que nous vivions dans une ruine. De quoi faire hésiter, je comprenais. Mais il ne fallait pas s’arrêter à de tels détails, car cela ne durera pas. Très bientôt, cette demeure fera saliver les plus grands de ce monde et inspirera la jalousie, la crainte, et la fascination. J’avais imaginé que mon nouveau royaume naîtra des ruines d’un ancien tel un phénix et qui dominera le monde avec ses ailes de feu. Je me mis en rire en constatant que l’état du bâtiment pouvait laisser à désirer.

Sekmatep - Ne vous inquiétez pas de l'état du château. C'était une ruine à mon arrivé. Mais avec les traveaux en cours, ce tas de pierre grise sur le point de tomber, deviendra en peu de temps, un palais digne d'un empereur. Un empire ne se construit pas en un claquement de doigt, croyez-moi.

J’avais tout dit, j’avais joué toutes mes cartes, fit la meilleure présentation possible de mon offre. Maintenant, tout dépendra d’elle. Honnêtement, je ne voyais pas pourquoi elle refuserait.

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Lun 7 Aoû 2017 - 21:36

Sekmatep m’explique vouloir d’une femme ayant du caractère et pas une jolie épouse obéissante. Il parle de nouvelle reine car cette dernière remplacerait les anciennes. J’ai toujours du mal à comprendre. Je me souviens l’avoir entendu parler de lui-même sous le terme de « sorcier aussi vieux que le monde ». Y a-t-il un lien ? Je me contente d’écouter la suite, à la recherche de rationalité dans son discours. Il continue en affirmant que cette dynastie pourrait être à Fleur. Il m’évoque toutes les richesses accessibles, détaillant le nouveau style de vie qu’elle pourrait avoir.

Je ris.

Fougère – Mon cher, on ne gagne pas le cœur d’une femme en la couvrant d’or…. Mais je suppose que ce que vous cherchez n’est pas ce tout à fait "un cœur".

J’ai connu nombre de fous ambitieux. Mais aucun n’allait aussi loin que celui-ci. Certains se voyaient barons, ducs, voir rois. C’est la première fois que j’entends quelqu’un évoquer l’idée de créer une dynastie entière. Ce personnage me parait être différent de tous ceux qui se sont confiés à Fleur au cours de son ancien « travail ». Je ne saurais expliquer en quoi. Cependant la seule certitude que je puisse avoir c’est qu’il est mentalement dérangé.

N’importe quelle femme saine d’esprit s’enfuirait en courant en entendant un inconnu masqué lui demander sa main en lui disant créer une dynastie dont elle serait la reine.

Fleur a quitté sa maison (close) pour vivre une nouvelle vie. Elle a refusé de jouer le rôle de noble épouse pour suivre Kormak, le demi-orc, vers une vie bien plus étonnante. Et à présent, voici que cette nouvelle proposition s’ouvre à elle. Fleur a cette fâcheuse tendance à se vendre au plus offrant, estimant ne rien valoir de plus. L’Amour, le mariage, et tous ces mots quelque peu grandioses, n’ont jamais eu aucun sens à ses oreilles. Pour elle, c’est juste une façon de survivre. Cependant, dernièrement, tout cela semble avoir changé.

Je disparais pour laisser la place à une jeune fille à la longue chevelure rousse. Elle est fine et fragile, presque vaporeuse.

Fleur – Monseigneur.

Je fais une petite courbette, intimidée. Mon visage est baissé, je regarde mes pieds avec une attention soutenue. Je glisse mes mains derrière mon dos. Du bout des doigts, je sens les poignards aux manches d’or. Je relève alors le visage pour plonger mes yeux dans les deux cavités que le casque de Sekmatep laisse apparaître.

Aujourd'hui, je ne me marierais pas pour l'or ou le pouvoir, ni même pour cette magnifique dynastie.

Fleur – Pardonnez moi, Monseigneur. Je ne peux devenir votre reine. Cependant, si un jour mes compétences pouvaient vous être utiles d'une quelque façon, je serais honorée de pouvoir les mettre à votre disposition et travailler pour vous afin que votre dynastie puisse voir rapidement le jour.

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Mer 9 Aoû 2017 - 14:27

Effectivement, je ne cherchais pas une union sentimental, l’âme sœur pour vivre la plus belle des romances. Du moins, ce n’était pas le principal. Non, je cherchais quelqu’un pour assurer une dynastie et veiller sur un royaume. Pour cela, je cherchais une personne pouvant concevoir et qui aurait de l’esprit. Je ne savais pas grand-chose de l’illusionniste, mais le peu que j’avais découvert m’avait permis de faire un choix. L’or promis servait surtout d’appât, ou de récompense secondaire pour faire chavirer son désir. Que ce soit la vie du tigrain, ou celles des nombreux anciens avatars, la richesse et l’opulence ont toujours attirés les âmes, pouvant aussi bien corrompre.

La petite magicienne changea de nouveau d’apparence. La vielle femme laissa place à une jeune fille rousse, à l’air timide, mais armée. Elle donner l’impression d’être une jeune enfant sauvage, apprenant l’art de la chasse, ou bien ayant rejoint un groupe d’assassin. Chacune de ses apparences portait un nom. Qui pouvait-elle être ? Fleure ? La version originale de la magicienne ? Ou une autre fille ? Elle fit une révérence, impressionner devant moi. Un peu plus et j’aurais cru qu’elle se serait mise à pleurer comme une enfant. Pourquoi changer maintenant ? Peut-être, se sentait-elle trop intimider et à perdu un instant son don d’illusion.

Fleur – Pardonnez-moi, Monseigneur. Je ne peux devenir votre reine. Cependant, si un jour mes compétences pouvaient vous être utiles d'une quelque façon, je serais honorée de pouvoir les mettre à votre disposition et travailler pour vous afin que votre dynastie puisse voir rapidement le jour.

Mon cœur manqua de lâcher. Mon sang devint aussi chaud que le désert lui-même quand le soleil était à son zénith. Comment pouvait-elle refuser une offre pareille ? N’importe quelle femme aurait tuer pour être à sa place. Et je ne la proposais pas à n’importe qui. Elle était l’élue et une chance comme ça, ne se représenterait jamais. Sur le ton de la frustration, je lui répondais, alors que nos regards se croisaient :

Sekmatep - Vous refuser un tel cadeau ? Cela ne se reproduira pas, je n'offre une telle chose qu'une seule fois je vous préviens.

Mais elle semblait décider. J’ignorais pourquoi elle refusait, je trouvais cela stupide. Je pourrais éventuellement la faire enfermer, la forcer à accepter. Mais cela risquait de m’amener bien plus de désagrément. Je risquais de perdre bien plus mon temps à la convaincre qu’à bâtir mon royaume. Non, il fallait que la future reine accepte rapidement. Toutefois, elle proposait plutôt de me servir qu’être servi. Pourquoi ? Il était possible qu’elle ne se sente pas à la hauteur, mais comme mes projets semblaient lui plaire, elle désirerait rester proche à tout cela. Mais elle ne serait qu’une simple servante, elle n’aura ni titre de royauté, ni de noblesse. Un peu comme Toralf.

Délicatement, j’attrapais son menton entre mes doigts doré, lui caressant doucement le visage. Une créature divinement belle, qui refusait le trône. Quel dommage. Mais que pouvais-je y faire. Après tout, une illusionniste pouvait être utile. Et si elle refusait la couronne des sables, alors elle pourrait me servir à en trouver une qui la méritait. Peut-être bien n’était-elle qu’une enfant apeurée qui manquait de confiance en elle pour une telle responsabilité. Nous verrons cela.

Sekmatep – Et pourquoi donc vouloir offrir vos services ainsi ? Je ne dis pas que mes serviteurs vivent mal, regardez mes hommes. Mais cela n’aura rien à voir avec la vie de Palais. Qu’espérez-vous y gagner ?

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Sam 12 Aoû 2017 - 20:31

Le son de la frustration teinte sa voix quand il m’affirme qu’il ne réitérera pas son offre. Il approche sa main et glisse ses doigts sur mon menton. Je ne peux m’empêcher de frémir. J’observe ses yeux, de l’autre côté de son casque. Pendant un instant, je crains pour ma vie. Il connait mes capacités et sait que je suis inoffensive face à lui et ses pouvoirs. J’ai vu ce qu’il est capables de faire. Mes poignards ne me suffiront pas à me protéger s’il décide de m’agresser.

C’est alors que je sens sa main caresser mon visage. Mes yeux s’arrondissent d’étonnement. Sa main a la douceur des pattes d’un chat et, si son geste me prend de court, je me surprends à trouver ce contact agréable. A Tacomnal, seuls les humains passaient les portes de mon lieu de travail. Et c’est la première fois que le contact d’un autre me fait penser à la caresse d’une fourrure contre ma joue. Je grimace, certaine que mon visage dévoile ce mélange d’émotions inhabituelles qui m’a envahi.

Sekmatep – Et pourquoi donc vouloir offrir vos services ainsi ? Je ne dis pas que mes serviteurs vivent mal, regardez mes hommes. Mais cela n’aura rien à voir avec la vie de Palais. Qu’espérez-vous y gagner ?

Sa question est légitime. Je ferme les yeux un instant, cherchant mes mots. Je repense à toutes ces pièces obtenues quelques mois plus tôt avec Kormak. Ce trésor est immense, même s’il ne représente rien par rapport à ce que Sekmatep se propose de m’offrir… s’il arrive un jour à créer sa dynastie.

Fleur – Je ne veux pas m’offrir à vous contre une vie de reine. Ce sera par mes actions que j’obtiendrais la vie que je souhaite, et non pas en devenant la femme de quelqu’un. Je n’appartiendrais plus à personne. Pas même à un roi.

Je repense à tous ces hommes, certains riches, certains nobles, qui m’ont possédée en échange de quelques pièces. Je reprends la parole et je crains que mes mots sonnent à ses oreilles comme ceux d'une enfant immature.

Fleur – La vie que je souhaite est faite d’aventures et de voyages, non de couronnes et de politique. Et cette vie pourrait continuer ici, si vous le souhaitez. La naissance de votre dynastie me paraît presque utopique. Mais vos rêves m’intriguent et me séduisent, c’est pourquoi j’aimerais vous aider à leur donner la vie.

J’ajoute que mes services ne sont pas gratuits. Je lui explique savoir me battre, être capable d’effrayer, de convaincre, de plaire… je lui dévoile tout sans rien cacher. Cela me met dans une position de faiblesse, mais de toute façon, s’il voulait me tuer, il aurait pu le faire depuis longtemps.

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Jeu 17 Aoû 2017 - 12:23

Fleur – Je ne veux pas m’offrir à vous contre une vie de reine. Ce sera par mes actions que j’obtiendrais la vie que je souhaite, et non pas en devenant la femme de quelqu’un. Je n’appartiendrais plus à personne. Pas même à un roi.

Après sa vie dans ce lupanar, je pouvais comprendre qu’elle désirait profiter pleinement de sa liberté. Quoi qu’une vie pour une reine des sablez restait assez libre, je comprenais qu’elle ne voulait rester coincer la plupart du temps dans un palais. Elle voulait vraiment se sentir libre.

Fleur – La vie que je souhaite est faite d’aventures et de voyages, non de couronnes et de politique. Et cette vie pourrait continuer ici, si vous le souhaitez. La naissance de votre dynastie me paraît presque utopique. Mais vos rêves m’intriguent et me séduisent, c’est pourquoi j’aimerais vous aider à leur donner la vie.

Savoir que mes projets la tentaient bien me faisait plaisir. Mais elle avait, apparemment, des objectifs plus modestes, elle voulait avoir un rôle plus libre, moins contraignant que celui d’épouse royale. Sans doute, ne désirait-elle contribuer que d’une manière moins marquée. Comment dire, agir de manière plus discrète, je dirais. Oui, comme une servante qui aide son maître dans ses dessins, mais dont on ne fait pas trop attention, sauf si on était un historien minutieux. Sans doute qu’un rôle d’agent de terrain pourrait lui convenir. Comme Toralf était trop occupé à la protection du domaine, j’aurais besoin d’une escouade pour agir en dehors de mon territoire. Pour de l’aventure, elle serait servie. M’éloignant, je pris place sur un siège de manière royale, les doigts se rejoignant devant mon visage. L’entretien d’embauche allait pouvoir commencer.

Sekmatep – Pourquoi pas. Dites-moi, à part savoir jeter quelques sorts, savez-vous vous défendre ? Je veux dire avec des armes ou les poings ? Vous avez des dagues, j’imagines que vous savez vous en servir.

Si oui, elle serait idéale pour ce genre de mission. Si elle n’était qu’une simple sorcière, je verrais mal de la laisser enfermer dans une tour à préparer des potions ou jeter des illusions à ses cobayes. Oh après tout, s’il y avait besoin, on l’entraînera à se battre. Le château est rempli d’homme sachant soulever un gourdin et frapper sans trop de difficulté. On pourra sans doute la mettre au point pour ses futures missions. En tout cas, j’étais persuadé que cette nouvelle vie lui plaira davantage que celle de sauvage dans la forêt avec des créatures ayant un problème de maîtrise de soi.

Sekmatep – J’aurais peut-être quelque chose pour vous, un poste vacant. Mais, il faudra prouver que vous êtes compétente pour ce rôle, car il est dangereux et la magie ne suffira pas à venir à bout de tous les obstacles.

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Sam 19 Aoû 2017 - 12:08

Sekmatep retourne s’asseoir sur un siège et m’observe derrière le casque qu’il n’a toujours pas retiré. Ses questions me paraissent étranges. Pourquoi veut-il savoir si je sais me battre ou me défendre sans mes armes, puisque j’en ai ?

Fleur – Je sais manier ces poignards, en arme de jet comme au corps à corps. Je n’ai jamais eu à me servir de mes poings.

Je fronce les nez, involontairement. J’ignore pourquoi, mais sa question me vexe. De plus, il ajoute que ma magie ne suffira pas pour ce qu’il souhaite me proposer. L’instant d’avant, il me proposait de devenir reine, et maintenant mes capacités lui semblent insuffisantes ? La frustration me gagne. Je me sens un peu bête, à chercher ainsi sa reconnaissance, mais je ne peux m’en empêcher.

Fleur – Ne suis-je pas l’illusionniste qui a mis en déroute votre armée entière ? Les sphincters de vos hommes avaient perdu toute efficacité quand ils se sont retrouvés face à un dragon capable de les emmener tous dans la gueule de Sercanth. En quoi mes poings pourraient-il servir quand je suis capable de tout ce que je vous ai dévoilé ?

Je regarde ma main que je ferme en un petit poing qui me semble bien chétif comparé à celui du dragon que j’étais la veille. Jamais mon corps n’a servi à autre chose qu’au plaisir égoïste des hommes. Comment pourrait-il en être autrement ?

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Lun 21 Aoû 2017 - 11:30

La magicienne changea radicalement de comportement en manifestant de la colère. Mais questions semblaient l’avoir bien touché et elle se défendit en me précisant qu’elle savait manier ses armes et qu’elle était la meilleure illusionniste, ayant pour preuve la frayeur qu’elle avait provoqué chez mes hommes lors de l’attaque du château. Je ne remettais pas en question ses talents, mais il fallait être sûr qu’elle était apte à suivre les futures missions qui lui seront donner. Durant toute sa petite crise, je restais impassible, ne bougeant pas d’un poil, ne disant rien et attendant qu’elle soit finie. Une fois mettant assurer, je pouvais enfin préciser les choses à mon tour, sur un ton calme et poser. Si elle devait travailler ici, elle devra comprendre certaines choses.

Sekmatep - Heureux d'apprendre que vous savez vous battre avec vos poignards. Mais vous savez ce que l'on dit, l'Habit ne fait pas le prêtre. Une expression que vous devez bien connaître.

Je me levais de mon siège et croisai les bras derrière mon dos, dominant Fleur ou je ne savais plus trop qui. Là aussi, il faudra trouver un système pour la désignait. Un titre, un nom de poste pour faciliter les choses, après elle pourrait se faire appeler comme bon lui semblait, je n’en aurais que faire. J’étais prêt à lui laisser pas mal de liberté, mais en travaillant pour quelqu’un, des contraintes s’ajoutaient et il fallait vivre avec, les accepter si on ne voulait pas finir sauvage dans la nature et dévorer par une bête. Finalement, j’aurais beaucoup de choses à lui apprendre.

Sekmatep – Votre magie est certes très puissante. Mais elle n’est qu’apparence. Mes protecteurs de pierre on sut déjouer vos tours. Une fois chose faite, vous êtes à la merci de votre adversaire. Et si vous travaillez pour moi, vous risquez fort de devoir affronter des ennemis qui ne seront sensible à votre magie. D’où l’importance de savoir se défendre d’une autre manière, comme d’une arme secondaire. C’est le cas pour moi.

Sachant manier la magie du sable, je savais que face à un aquamancien par exemple, je ne ferais pas trop le poids. Donc, il fallait savoir se battre avec d’autres armes pour sortir vivant de la rencontre. Plus on augmenter ses possibilités de combats en manier diverses armes, plus on devenait puissant. Une autre expression très juste : Il est dangereux de tout miser sur un seul Centaure.

Sekmatep – Mais si vous le désirez… Nous pouvons vous mettre à niveau dans ce domaine. Un bon entrainement à main nue vous sera profitable et utile.

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Ven 25 Aoû 2017 - 21:25

Sekmatep m’explique que ma magie n’est qu’apparence. Il a raison. Mais j’ai du mal à l’entendre. Je pince les lèvres et encaisse le coup. Heureusement, sa dernière remarque me fait relever la tête. Le mage n’est pas juste déçu par mes capacités limitées, il me propose de développer celles que je ne maîtrise pas. Je pose mon index sur mes lèvres, pensive. Apprendre à me battre pourrait en effet m’être utile. Mais j’ai peur de nombreuses choses.

Tout d’abord… Sekmatep va voir à quel point je suis mauvaise et j’en ai honte d’avance. Même si j’ai avoué ne pas savoir me battre, il ignore que je n’ai aucune agilité et je rougis d’avance. Je serais ridicule dans un tel entraînement.

Un second point m’effraie et je décide de lui en faire part :

Fleur – J’accepte. Mais… chacun de vos hommes souhaite voir mourir Ancolie. Alors serait-il possible de me présenter comme… quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui ne serait arrivée qu’aujourd’hui. Je suppose qu’il y a nombre de nouveaux arrivants chaque jour, je pourrais être l’un d’eux.

Je lui demande également sous quelle forme il vaut mieux que je me présente à eux. Serait-il judicieux de prendre l’apparence d’un homme, puisqu’il serait plus logique qu’ils entraînent quelqu’un de sexe masculin ? Ou alors vaut-il mieux que je garde l’apparence que j’ai en ce moment, puisque je suis capable de la garder bien plus longtemps qu’une autre ?

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Sam 26 Aoû 2017 - 21:51

L’illusionniste semblait réfléchir à ma proposition. Elle ne se précipitait pas pour donner une réponse de suite, j’aimais ça. Elle prenait le temps, pesant sans doute le pour et le contre, ce qui voudrait dire pour moi, qu’elle ne risquait pas en cours de route, se plaindre d’être déçus de son choix, et faire de demi-tour. Et j’aimais avoir des gens un minimum malin dans les rangs. La magicienne ne tarda pas à me donner une réponse plutôt satisfaisante :

Fleur – J’accepte. Mais… chacun de vos hommes souhaite voir mourir Ancolie. Alors serait-il possible de me présenter comme… quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui ne serait arrivée qu’aujourd’hui. Je suppose qu’il y a nombre de nouveaux arrivants chaque jour, je pourrais être l’un d’eux.

À oui, j’oubliais quelque peu ce petit détail. Mes hommes étaient du genre rancunier, et un rien superstitieux, le fait d’avoir celle qui les as humiliés vivre à leur côté ne risquait de guère les enchanter. Pourtant, ils n’auront pas le choix et ils risquaient de s’emportant si un jour, ils découvraient s’être fait manipuler. Bien que je dirigeais ces anciens bandits d’une main de fer, je tachais de gagner tout de même leur confiance en évitant de trop les manipuler, sinon, c’était la révolte assurée.

Sekmatep - Ne prenez pas ces hommes pour des idiots. Tôt ou tard, ils découvriront la vérité et ce ne sera pas que vous trancher la gorge qu'ils voudront. Non, vous devez leur prouver que vous méritez leur confiance. Déjà vous bénéficierez de mon appui. Faites-leur donc un minimum confiance.

Pour moi, il s’agissait de la solution la plus simple qui permettait d’éviter pas mal d’ennuis. Après mes milliers de vies, j’avais gagné suffisamment d’expérience dans le domaine des relations et dans les jeux sociaux. Depuis aussi, j’ai appris comment fonctionner cette bande de maraudeurs et je savais déjà ce qui serait le mieux pour eux, et qui serait donc le mieux pour nous.

Sekmatep – Pour ce qui est de votre apparence, je vous laisse choisir. A la condition qu’elle ne soit ni la mienne, si celle d’un occupant du fort. Par contre, j’aimerais que vous laissiez un signe, discret cela ira, qui me permettrais de vous reconnaitre. Et pour votre nom, aussi je vous laisse vous nommer comme bon vous semble, car chacun semble important pour vous. Mais, j’aimerais vous en donner un, qui vous servira aussi bien de titre de fonction et terme plus général pour vous désigner. « Mirage » serait parfait. Qu’en dites-vous ?

Oui, ce serait parfait. Comparer à l’immense liberté que je lui accordais, le prix à payer était moindre, il servait surtout à renfocer le respect envers les autres qui à leur tour, se montrerons plus sociable envers Ancolie ou Ronce enfin bref. Et ce nom-titre, « Mirage » était une bonne idée je trouvais. Il reflétait aussi bien la personnalité et la magie de l’illusionniste, mais aussi était lié à mon domaine de prédilection, le désert, sans oublier son lien très fort à la fonction que je voulais lui offrir, celui d’agent de l’ombre, basé sur la discrétion et l’efficacité.

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Fleur le Mar 29 Aoû 2017 - 22:49

Je mets un genou à terre. J’accepte la proposition de Sekmatep. Je ne prendrais ni sa forme, ni celle d’un habitant du château. Je formule haut et fort mon allégeance pour ce souverain que je choisis de faire mien. Je baisse les yeux avec respect et ferme les yeux remerciant les dieux de m'avoir guidée jusqu'ici.


Et voici comment débute mon histoire. C'est ainsi que je deviens Mirage, celle qui se bat pour l’étrange tigrain aux pouvoirs ancestraux, dans le but de faire apparaître l’éclatante citée qu’il a prévu de bâtir. Je cesserais d’user de mes capacités pour gagner de l’argent. Désormais, l’illusion me permettra d’obtenir ce dont j’avais toujours rêvé : une vie pleine d’aventure et de liberté.

•————————————•

avatar
Fleur
(personnage abandonné)

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Sekmatep le Jeu 31 Aoû 2017 - 10:43

Ainsi, notre accord fut scellé. Après une journée mouvementé, je venais de gagner un nouveau soldat très puissant. A mon service, Mirage accomplira de grande chose et vivra sans peine les aventures qu’elle a toujours rêver. Il était inutile de faire de grande cérémonie et récité un long discours assommant. Le château était encore dans un sale état, et rien n’était prêt pour quoi que ce soit d’officiel ici. Une parole, un serment prononcé avec témoins suffiront pour l’heure. Je fis savoir à tous de la nouvelle, que Mirage appartenait à notre groupe, qu’elle ne causera d’ennui à personne et que comme eux, bénéficiait de ma protection. Une fois les choses claires, je lui accordais un nouveau présent, la promesse que je lui avais faite, et dont elle serait la seule à en bénéficier. Personne ici, pas même Toralf n’eut un tel honneur. Encore, j’avais accepté ce geste à Mirage pour gagner sa confiance et m’assurer qu’elle ne ferait rien de stupide. Mais étant un homme d’honneur, je ne pouvais pas revenir sur ma parole, alors j’ai due comme on dit, « Baisser le masque ».

•————————————•
Le Secret des Sables:
avatar
Sekmatep
Expert
Expert

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus grand des Trèsors... Mais pas celui qu'on croit

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum