Harukas, l'enfant de la Nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Harukas le Lun 8 Mai 2017 - 18:51

Nom de votre personnage : Harukas

Age de votre personnage : 21 ans

Race : Demi-Elfe

Classe : Druide

Arme : Harukas possède un arc et un xiphos en onyx qui appartenaient tous deux à son défunts père.

Armure : Harukas ne possède pas réellement d'armure, il s'agit plutôt de protection faites à partir des peaux qu'il à récupérer lors de ses chasses. Il possède néanmoins la cape de son père qu'il ne quitte pour rien au monde.

Capacité spéciale : Sens développé : odorat

Compétence raciale : Combats à mains nues

Sorts ou compétences de votre personnage :

- Maniement de l'arc
- Maniement de l'épée
- Magie de la Nature
- Alchimie
- Empathie avec les animaux
- Pistage
- Alchimie : Bombe de Samum
- Alchimie : Baume de soin
- Sort de Nature : Colère de la Nature
- Sort de Nature : Armure Florale

Compétences secondaires de votre personnage :

- Maîtrise de la langue des Dryades
- Connaissance de la flore
- Connaissance de la faune
- Maîtrise de l'étiquette

Grimoire de Magie et d'Alchimie:

Colère de la Nature : Harukas transpose son esprit dans la Nature qui l'environne et se sert d'elle pour terrasser ses assaillants en les fouettant avec des branches, ou en se servant des racines, ou tout autre élément naturel présent autour de lui. Ce sort très puissant possède néanmoins un inconvénient, en effet durant l'utilisation le corps d'Harukas est totalement vulnérable et Harukas ne le contrôle pas (son corps devient juste une poupée). Ce sort dure X tours ou jusqu'à ce qu'Harukas soit blessé ou qu'il stoppe le sort en avance.

Armure Florale : Harukas concentre son essence naturel pour durcir sa peau et la rendre dur comme du bois ou de la pierre. Cela lui permet d'encaisser quelques coup sans pour autant être bléssé physiquement, même si la douleur due au coup est bien présente.

Selon son expérience Harukas peut encaisser plus ou moins de coup :
-Grade Novice : Il peut encaisser 2 coups normaux ou 1 coup puissant
-Grade Expert : Il peut encaisser 4 coups normaux ou 2 coups puissants
-Grade Élite : Il peut encaisser 6 coups normaux ou 3 coups puissants

Baume de soin : Il s'agit d'une sorte de pommade concocté à partir d'herbe médicinale et de boue, que l'on applique sur les plaies facilitant leurs cicatrisation et empêchant l'infection.

Bombe de Samum : Harukas a réussi à créer un petit explosif causant de léger dégâts mais étant extrêmement incapacitant ; en effet l'explosion de la bombe provoque un flash lumineux et une détonation assourdissante privant temporairement les victimes de leurs vue et de leur ouïe et les désorientant. Cette explosif est fabriquer à partir de poudre de diverses plante et roche que l'on peut trouver ici et là.

Aspect physique :
Harukas mesure pas loin de 2m, de part ses origines semi-elfiques, et pèse environ 70kg. Il possède d'assez courtes et fines oreilles terminées en pointe. Ses yeux en forme d'amande laisse apparaître des iris couleur noisette. Il possède de long cheveux ébène qu'il rejette souvent en arrière et les attaches avec une petit queue de cheval. Pour ce qui est de la pilosité faciale il possède une petite barbe qu'il entretient.
Sa silhouette est svelte et l'absence d'armure laisse voir ses muscles bien dessinés.
Il possède des sens plus développé que la moyenne ; son entraînement de chasseur en forêt lui a permis d’acquérir une certaine agilité et furtivité qui peuvent le sortir de bien des soucis.

Caractère :
Harukas est quelqu'un de méfiant et très alerte ; il est toujours sur ses gardes, ce qui est à la limite de la paranoïa. De part son éducation il est très proche de la nature et même s'il chasse il s'excuse toujours auprès de la Nature et la remercie pour sa chasse. Il respecte les animaux mais il est nécessaire qu'il mange de la viande. Ses jeux avec les loups pendant son enfance lui ont permis de développer une vivacité d'esprit et un instinct certain. Il est téméraire, spontané, sanguin et insoumis  mais il arrive à savoir lorsqu'il a ou n'a pas l'avantage et son habilité et sa vivacité d'esprit lui permettent de se tirer de la plupart des mauvais pas dans lesquels il peut se retrouver.

Histoire de votre personnage :

Le père d'Harukas était un chasseur. Il vivait dans une modeste cahute aux abords du Janesse, au sud de Luvet et allait chasser dans la plaine des Rois et parfois il se rapprochait de la forêt des Rois au sud.
Lors d'une de ses chasses, il tomba sur une elfe sylvain acculée par 5 loups. Le chasseur, qui n'était pas comme les autres humains de la ville, ne pouvait laisser cette jeune femme se faire dévorer même s'il s'agissait d'une elfe. Il décida donc de tirer profit de son avantage sur les loups, qui ne l'avait pas remarqué, et décocha 4 flèches abattant ainsi 4 des assaillants. Mais la dernière flèche n’atteignit   pas le loup et alla se loger un peu plus loin dans un arbre. Le loup se retourna donc vers le chasseur et se jeta sur lui. Le père d'Harukas eu à peine le temps de dégainer son xiphos d'onyx, qu'il tenait de son père,  que le loup était déjà sur lui. Dans un élan instinctif il se protégea avec son second bras que le loup mordit à plein croc. Ce moment de « répit » lui permit d'assener un coup mortel dans le poitrail du loup qui lâcha prise et s’effondra à ses pieds. L'adrénaline du moment ne permit pas au chasseur de prendre conscience de la gravité de sa blessure. Il alla alors vers l'elfe, toujours à terre, et remarqua que s'il était arrivé quelques secondes plus tard, cette magnifique créature ne serait plus de ce monde. Il chercha autour de lui et dans sa besace quelque herbes, pomme ou breuvage qui pourrait permettre à la jeune femme d'être transportée. Il appliqua quelques herbes pour calmer la douleur de la jeune femme et commença à récupérer ses précieuses flèches plantées dans les canidés. Il commença à ressentir une douleur au niveau du bras ou il avait été mordu et la douleur s'intensifia au fur et à mesure qu'il reprenait ses flèches. La douleur atteint son paroxysme lorsqu'il tenta, en vain, de retire la flèche loger dans l'arbre.
La douleur devenait tellement insupportable qu'il se sentait partir ; c'est lorsqu'il pensait qu'il allait s'évanouir qu'il sentit une  main sur son épaule et en vit une autre lui tendre des herbes qu'il reconnu assez vite grâce à son expérience.  Il prit donc les quelques feuilles de valériane et les mâcha ; cette plante était connu pour ses propriétés analgésique. Lorsqu'il commença à reprendre ses esprits il vit que la personne qui lui avait donné les feuilles n'étaient autre qu'un elfe sylvain.
« Merci, Humain, sans ton intervention ma sœur y serait sûrement passée, dit l'elfe d'une voix monocorde »
« Je n'ai fait que ce qui me paraissait normal, c'est à dire aider une personne en difficulté ; que celle-ci soit un homme ou une femme et qu'importe la race, déclara le chasseur tout en ponctuant sa phrase de soupirs de douleur. »
« Voilà  un noble sentiment que ne partage pas tout les membres de ton espèces. Montre moi cette blessure... Hum, elle à l'air assez grave...... »
L'elfe se figea un moment, fixant le chasseur droit dans les yeux.
« Bon , il semblerait que tu étais sincère, bien, pour te remercier de la noblesse de cœur dont tu as fait preuve je t'emmène voir notre prêtresse pour qu'elle examine ta blessure. » Sur ces mots, l'elfe lui banda les yeux du chasseur et le pris sur son épaule comme on le ferait avec un otage. Il l'emmena ainsi à son village et c'est seulement devant la prêtresse qu'il lui retira le bandeau.
La prêtresse examina la blessure du chasseur et la soigna du mieux qu'elle put. Néanmoins, le corps d'un humain ne pouvait pas recevoir tout les soins qu'une prêtresse elfe peut prodiguer. La prêtresse expliqua alors au père d'Harukas qu'il ne pourrait plus bander un arc de sa vie.
Cette nouvelle dévasta le chasseur, pour qui la chasse était son seul moyen de vivre. Les elfes lui permirent de rester quelques jours dans le village, le temps nécessaire à sa convalescence mais il n'avait pas le droit de sortir de la cabane de la prêtresse. Lorsque fut pour le chasseur le temps de partir, l'elfe qui l'avait amené ainsi que sa sœur le « raccompagnèrent », de la même manière qu'il l'avait invité, à l’endroit précis de leur rencontre. La jeune elfe resta un petit moment avec le chasseur et le remercia de l'avoir secourue.
Lorsque celle-ci tourna les talons, le père d'Harukas lui retint le bras et lui tendit son arc.
« Je n'en aurais plus besoin et toi tu t'en servira sûrement mieux que moi, déclara-t-il la voix pleine de larme. »
« Merci Humain, si tous tes semblables pouvaient posséder la même noblesse de cœur que toi, nous n'aurions pas à nous cacher et nous pourrions échanger avec votre espèces. » Sur ces mots, elle prit l'arc et s'enfonça dans les bois. Le chasseur resta immobile quelques minutes, il était tomber amoureux de cette petite elfe et savait qu'il ne la reverrait plus jamais.

               ---------------------------------------------------------------------------------------

Deux ou trois jours s'écoulèrent, les réserves du chasseur commençait à s’épuisait et il ne pouvait s'empêcher de penser à la jeune elfe.
Un matin il entendit une flèche percuté sa façade ; il tira son xiphos de son fourreau et sortit prudemment mais avec la ferme intention d'en découdre. Ce qu'il vit en ouvrant sa porte, ce jour là, changea à jamais sa vie. Un cerf gisait devant la porte, abattu d'une flèche dans le cœur, un tir d'une extrême précision pensa-t-il, mais où était la flèche. Il tourna lentement la tête vers la droite et découvrit la flèche qui avait tuée  le cervidé, c'était celle là même qu'il l'avait fait sortir. En examinant la flèche il reconnu qu'il s'agissait d'une de ses anciennes flèches. Il alla vérifier si son carquois était toujours là et si aucune flèche ne manquait mais rien d'anormal. C'est alors que lui revint le souvenir de sa rencontre avec l'elfe, en effet il n'était pas retourné chercher la flèche loger dans l'arbre. Il s'habilla alors prestement et parti en direction de l'arbre en question. Lorsqu'il arriva sur les lieux, la flèche n'y était plus et il était sur d'être au bon endroit. Il trouva cela étrange mais ne comprenait pas qui pouvait lui donner ce gibier. Quoi qu'il en fut, l'ancien chasseur retourna à sa cabane.
Les jours suivants, il continuait à recevoir du gibier mais plus de flèches et aucun indice ne pouvait lui donner l’identité de son bienfaiteur. Un soir, il décida qu'il devait savoir qui était ce mystérieux chasseur et il installa toutes sortes de piège visant à capturer l'étranger mais sans le blessé. Ces pièges ne furent pas activés toute une semaine durant et pourtant il recevait encore son gibier. Il commença à penser qu'il s'agissait de l'elfe mais il se ravisa vite car il savait que ce n'était qu'un fantasme et que les elfes ne s'occupent pas des  affaires des humains.
Cela dura plusieurs mois voir même une années presque deux, mais un matin un piège c'était déclenché. L'homme se précipita vers le piège et qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit l'elfe qu'il avait sauvée à peine deux ans auparavant. Il la libéra mais l'invita à entrée dans sa cabane. Il voulait savoir pourquoi elle lui fournissait tout les matins du gibier. Elle répondit simplement qu'elle avait envers lui une dette de vie et que même si sa famille refusait qu'elle agisse de cette manière elle ne pouvait pas ne pas éponger sa dette car sinon, selon elle, les dieux ne seraient pas content.

               ---------------------------------------------------------------------------------------

Au fil des ans, ce système de livraison se fit de moins en moins furtif. L'elfe apportait le gibier de plus en plus tard le matin et croisait souvent l'ancien chasseur. Un matin, elle arriva plus tôt qu'à l'accoutumé et surpris l'homme qui n'était pas encore tout à fait habillé. Elle posa ses yeux noisette sur le torse musclé de l'homme ; elle était étonné de voir un humain torse nu et de plus presque aussi musclé qu'un elfe. Un frisson lui parcouru le corps et elle reprit ses esprits.
En retournant dans son camp elle ne put s'empêcher de repenser à se torse musclé et elle fut surprise de penser à cette humain. Elle semblait troublée par son ancien sauveur.
Depuis ce jour, il lui arrivait de venir plutôt et de se cacher dans un arbre pour observer l'ancien chasseur. Elle ne savait pas comment c'était possible mais il lui semblait qu'elle tombait lentement amoureuse de cette humain.
Un matin, lorsqu'elle arriva à la cabane du chasseur, elle ne le vit pas dehors et s'étonna que la porte était grande ouverte. Elle se précipita vers la cabane, où elle découvrit l'ancien chasseur adossé au mur du fond, son xiphos à la main, entouré de deux cadavre d'humain. Il avait été attaqué par des bandits mais avait réussi à résister, il était cependant gravement blessé. Elle l’allongea sur le lit et le soigna. Le lendemain matin, lorsque l'ancien chasseur ouvrit les yeux il vit le visage rayonnant de l'elfe qui s'était endormie à son chevet. Il attendit de longues minutes, immobile, contemplant ce visage d'ange.
« Bonjour, lui dit-il avec un grand sourire lorsqu’elle ouvrit les yeux, merci de m'avoir sauvé, tu as largement épongé ta dette de vie pour moi. »
Elle le regarda tendrement et sans savoir pourquoi, l'embrassa à pleine bouche. Elle remboursa sa dette de la meilleure manière possible pour l'ancien chasseur puis elle repartit dans la forêt et il ne la revue plus jamais.

               ---------------------------------------------------------------------------------------

Un an à peine après ces événement, l'elfe revint vers lui mais elle était accompagnée de son frère et d'autres elfes sûrement de la famille aussi. Elle tenait en ces mains une sorte de paquet qu'elle déposa aux pieds du chasseur, ainsi que son arc, qu'elle avait légèrement modifié et décoré.
Le frère lui expliqua qu'il s'agissait d'un impur et qu'il en devenait le seul responsable désormais ; il lui était aussi interdit de s'aventurer dans ces bois désormais sous peines de morts et son arc lui était restituer pour couper tous liens entre son peuple et lui-même. Sur ces paroles, les elfes tournèrent les talons.
Le père d'Harukas entreprit de quitter ce lieu qui lui rappeler trop de souvenir il parti donc avec son arc, son xiphos et Harukas, alors âgé de 2 mois. Il alla s'installer plus près du fleuve, non loin du cercle des druides.
Pour subvenir au besoin du bébé, l'ancien chasseur reprit du service mais cette fois il chassait au xiphos. Au cours d'une de ses chasses il fut mordu par un serpent. Il rentra chez lui mais ne passa pas la nuit.
C'est  à l'âge d'1 an, qu'Harukas perdit son père et devint orphelin.
Les dryades des bois alentours furent attirée par les cris du bambin et le recueillir pour l'élever.
L'éducation d'Harukas  fut donc centrée sur la Nature et les dryades des bois lui enseignèrent le respect de la nature et le druidisme. Pendant son enfance, Harukas jouait avec les différentes créatures de la forêt, c'est pour cela que les dryades le surnommèrent l'Enfant de la Nature. En effet, il semblait que Mère Nature l'ai doté d'une incroyable empathie envers les être vivants et la nature en général. Lorsqu'il fêta ses 15 ans, les dryades commencèrent à lui enseigner la magie et l'alchimie pour qu'il puisse se défendre. C'est pendant cette période qu'il appris à ce battre à mains nue. Mais lorsqu'il apprit son passé il s'empressa d'aller vers l'ancienne cabane de son enfance. Il arriva à la cabane et trouva le squelette de son père, ses vêtements en lambeau, son arc, ses flèches et son xiphos. Il récupéra ce qu'il put, c'est à dire les rames et la cape de son père qui, étrangement, était encore en bon état.Les dryades lui apprirent, à se battre à l'épée, à l'arc, à chasser et à survivre seul car il devrait un jour ou l'autre retourner à la civilisation.
Un chaud jour d'été, Harukas se baignait dans le Tijaronhe lorsqu'il rencontra une Lozi qui deviendra sa meilleure amie, si l'on puis dire. Il l'a nomma Nat'Netya, ce qui signifie en elfique « chose mignonne ». Les rares mots elfiques qu'il connaît viennent du message à l'intention de son père que sa mère avait laisser dans le paquet . Depuis ce jour la petite Lozi ne le lâche plus, ils ont appris à communiquer par des petits signes leur permettant de tenir une sorte de « conversation ». A ses 20 ans, Harukas quitta les dryades et alla de ville en ville, en se cachant sous la capuche de la cape de son père. Durant son voyage vers le royaume de Telbara, il entraina Nat' pour qu'elle vole de petits objets comme des clés et qu'elle soit capable de crocheter les serrures les plus simples. Ainsi, il continua l’œuvre de son père en essayant de libérer un maximum d'esclaves non-humain sur sa route. Si par sa maîtrise de l'étiquette, il arrive à se sortir de situations délicates, il lui est arrivé de prendre quelques coups voir même d'être mis au fer ; c'est dans des situations comme celle-ci qu'il a été avisé d’entraîner Nat'. Cela fait maintenant un peu plus d'un an qu'il sillonne Orcande pour rejoindre Telbara et il déjà plus le bienvenu dans une vingtaine de bourgades, villes, villages.


Dernière édition par Harukas le Mer 10 Mai 2017 - 3:02, édité 1 fois (Raison : Modification de compétence et capacité spéciale. Modification de l'histoire.)

•————————————•
"Je ne suis pas un saint, ermite, je n'ai pas que fait le bien dans ma vie. Mais à choisir entre deux maux, je préfère ne pas choisir du tout."
Geralt de Riv, Le Boucher de Blaviken dans Sorceleur, Tome 1 : Le dernier voeu de Andrzej Sapkowski

L'enfant de la Nature
avatar
Harukas
Novice
Novice

Race : Demi-Elfe
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue

Message  Myrilda Aenyebleid le Lun 8 Mai 2017 - 19:02

Tagazok à toi !

Bon bah je vois que j'ai réussi à t'amener sur les terres d'Orcande, comme ça t'y passeras tellemnt de temps que tu viendras plus pour faire du RP sur table Laughing !
Nan je déconne, content que t'ais enfin finit ta fiche de perso, je suis pressé de RP avec toi cher ami !
En tout cas que ça soit sur forum ou autour d'une table tu trouve toujours le moyen d'avoir un perso avec un passé ultra tragique et en marge de la société, et ça c'est très fort !

•————————————•
Par l'action, un Homme devient un Héros.
Par la mort, un Héros devient une Légende.
Avec le temps, une Légende devient un Mythe.
Et en apprenant du Mythe, un Homme passe à l'action !



La légende de L'hirondelle
avatar
Myrilda Aenyebleid
Novice
Novice

Race : Humaine
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Luna le Lun 8 Mai 2017 - 21:45

Bonjour et bienvenue ^^
avatar
Luna
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Athyl le Mar 9 Mai 2017 - 20:11

Bonjour ! On s'est déjà parlé par MP, mais je te re-souhaite la bienvenue !

Alors, je commence par ta capacité spéciale : il faut que tu précises avec quelle matière ton personnage a une affinité (ça ne peut être qu'une seule matière), et en quoi consiste cette affinité particulière.

Ensuite, passons à tes sorts.
J'aurais besoin que tu me précises une chose pour “Armement naturel” : est-ce que l'arme est invoquée, ou est-ce que ce sort nécessite des composants dans l'environnement ? Par ailleurs, attention pour le xiphos : la magie des lames permet de matérialiser des épées (ou simili-épées), mais pas la magie de la Nature. Et de toute façon, si tu souhaites que ce sort invoque une arme, alors ce ne sera qu'un seul type d'arme précis, tu ne peux pas invoquer ce que tu veux à partir d'un seul sort. Et je pense que ce serait plus utile pourtant, puisque selon ce que tu me préciseras pour l'affinité avec les matières, tu pourrais très bien te modeler des armes à partir de matière trouvée dans l'environnement.
Je te laisse réfléchir à tout ça et me faire part de ton choix final. ^^ N'hésite pas à me dire si je ne suis pas très clair dans ce que je dis.

Harukas a écrit:Pour ce qui est de la pilosité faciale il possède une petite brade qu'il entretient.
C'est quoi une brade ?

Enfin, passons à ton histoire...
Je n'ai pas de problème à partir du moment où Harukas devient orphelin. Par contre, j'ai un sérieux problème avec toute la première partie.
En effet, je t'invite à (re)lire la description des Elfes dans le bestiaire. Les Elfes sont tellement supérieurs aux Humains sur tout, qu'il est plus qu'improbable qu'une Elfe se fasse capturer par une troupe d'esclavagistes, et quand bien même ça se produirait, elle n'aurait besoin d'aucune aide pour se libérer toute seule. Par ailleurs, de par leur caractère, vivre en tant qu'esclave sous un maître Humain est absolument inconcevable pour un Elfe quel qu'il soit. Enfin, ait en tête que les Elfes ne tombent pas amoureux des Humains comme ça. Pour eux, les Humains sont une race inférieure, et avoir un enfant avec un Humain est une honte. Bon, ça encore, c'est juste une généralité qui connaît son lot d'exceptions, mais autant que ce soit clair pour toi. Smile
Bref, je suis désolé, mais je vais avoir trop de mal à valider la première moitié de ton histoire, car c'est vraiment trop invraisemblable.
Je suis donc au regret de te demander de la modifier de façon substantielle.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE:Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Harukas le Mer 10 Mai 2017 - 3:15

Je te re-remercie de ton accueil.
Reprenons ton message point par point :
- Je pensais que la capacité spéciale affinité avec les matières fonctionnait avec toutes les matières, comme ce n'est pas le cas je change pour un odorat plus développé utile pour le pistage et la chasse.
- J'hésitais entre ce sort et de l'alchimie, étant donné que le sort demande trop de capacité autour ( maitrise d'une ou plusieurs autres magies si j'ai bien compris) je vais me rabattre sur l'alchimie et sur la fabrication d'explosifs.
- une "brade" eh bien c'est une sorte de... nan laisse tomber c'est juste une faute de frappe qui est passée à la trappe lors de la relecture Smile
-Pour l'histoire c'est dommage je trouvais cela chevaleresque, enfin bref c'est toi qui décide je vais pas te contrarier hein. Du coup, j'ai pris en compte tes remarques et lu (oui j'avoue j'avais pas pensé à le faire avant) la description des Elfes. J'espères donc que cette nouvelle histoire t'iras, parce que j'y ai passé du temps( je viens juste de finir là) et que j'ai essayé de garder l'essence même de ma première histoire (le sauvetage, tout ça, tout ça) tout en tenant compte du caractère des elfes et de leurs coutumes, habitudes et ressenti face aux humains.

En espérant que mes ajustements permettent à ma fiche d'être validée et que je puisse RP.

•————————————•
"Je ne suis pas un saint, ermite, je n'ai pas que fait le bien dans ma vie. Mais à choisir entre deux maux, je préfère ne pas choisir du tout."
Geralt de Riv, Le Boucher de Blaviken dans Sorceleur, Tome 1 : Le dernier voeu de Andrzej Sapkowski

L'enfant de la Nature
avatar
Harukas
Novice
Novice

Race : Demi-Elfe
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Athyl le Jeu 11 Mai 2017 - 9:59

Eh bien ma foi c'est déjà beaucoup mieux. Smile Bon, cela dit, je dois quand même approter quelques précisions :
- De façon générale, les Elfes Sylvains vivent enclavés dans la forêt d'Elegar'a. J'accepte que tu inventes une toute petite tribu d'Elfes Sylvains dans la Forêt des Rois, d'autant qu'il s'agit du Centre Historique, là où vivent les Halfelins qui sont peut-être la seule race à ne pas être méprisée par les Elfes Sylvains. Donc, à la limite, si une tribu d'Elfes Sylvains doit s'installer ailleurs sur le continent, c'est bien dans la Forêt des Rois, où ils peuvent veiller à distance sur les Halfelins.
- Dans les dialogues, on dirait que les Elfes Sylvains se placent en victimes du mépris des Humains. Déjà, très peu d'Humains habitent dans la Forêt des Rois, qui est située hors des trois royaumes. Ensuite, je pense que ces Elfes doivent rejeter autant les Humains qu'ils sont rejetés par eux. Razz

Enfin, en tout cas, cette version de ton histoire peut avoir sa cohérence dans l'univers. Smile Et puis, je dois avouer que l'idylle de cette femme Elfe Sylvaine pour le père d'Harukas est assez touchante. En plus, à la fin, tu amènes très bien les choses, notamment, le fait qu'Harukas soit banni de la forêt par les Elfes Sylvains après avoir engrossé l'une des leurs, est quelque chose de parfaitement cohérent dans l'univers du forum.

J'ai donc le plaisir de t'annoncer que tu es validé !
Je n'ai cependant pas encore le temps tout de suite de m'occuper de poster ta fiche avec les limitations, je m'en occupe plus tard dans la journée, au plus tard ce soir.
Tu peux toujours commencer à te chercher un partenaire de RP.

Je te précise aussi que tes bombes artisanales ne priveront pas complètement les victimes de la vue et de l'ouïe. Razz Elles ne seront que partiellement aveuglées et assourdies, ce qui sera déjà suffisant pour les déstabiliser.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE:Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Harukas le Jeu 11 Mai 2017 - 10:43

Tout d'abord merci de m'avoir validé.
Les dialogues sont peut-être mal tourné, mais en les écrivant je m'imaginais un ton méprisant et le fait de se poser en victime est voulu pour faire culpabiliser les humains, car je suppose qu'il s'est écoulé plusieurs siècles depuis que les évènements entre les elfes et les hommes, et que les hommes ont un peu oublié, ou ne savent pas trop, pourquoi ils méprisent les elfes. De plus ce statut de victime peut-être le ressenti de la tribut sans pour autant que ce soit la réalité.

Pour l'histoire j'ai quand même essayé de rester assez proche du style de la première d'où l'idylle de l'elfe, le sauvetage et la noblesse de cœur qui est pour moi le plus important car cela définit le caractère du personnage et Harukas, même s'il n'a que très peu vécu avec son père, a hérité de cette noblesse de cœur qui dicte ses actes dans la fin de l'histoire.

Pas de souci pour les bombes je ne savais pas trop ce qui était possible ou pas, pareil pour la limitation de mes pouvoir j'ai juste donné une idée après à toi de voir ce que tu met. ( pour l'armure florale je penses que la limitation que j'ai donné n'est pas trop "Grosbillesque". En tout cas je considère qu'un coup puissant équivaut à deux coups normaux après si tu veux limité plus ou moins ce sort je pense que cela est correcte.)

Maintenant j'aurais une petite question, je dois poster un message sur le sujet " Compagnons: demandes et recensement " pour Nat'Neya la petite Lozi ?
Et est ce que ce message doit être succinct ( juste nom, race, capacité du compagnon) ou peut-il décrire l'aspect physique du compagnon ?

Encore merci pour la validation, et au plaisir de commencer à RP.

•————————————•
"Je ne suis pas un saint, ermite, je n'ai pas que fait le bien dans ma vie. Mais à choisir entre deux maux, je préfère ne pas choisir du tout."
Geralt de Riv, Le Boucher de Blaviken dans Sorceleur, Tome 1 : Le dernier voeu de Andrzej Sapkowski

L'enfant de la Nature
avatar
Harukas
Novice
Novice

Race : Demi-Elfe
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Athyl le Jeu 11 Mai 2017 - 17:23

Harukas a écrit:Les dialogues sont peut-être mal tourné, mais en les écrivant je m'imaginais un ton méprisant et le fait de se poser en victime est voulu pour faire culpabiliser les humains, car je suppose qu'il s'est écoulé plusieurs siècles depuis que les évènements entre les elfes et les hommes, et que les hommes ont un peu oublié, ou ne savent pas trop, pourquoi ils méprisent les elfes. De plus ce statut de victime peut-être le ressenti de la tribut sans pour autant que ce soit la réalité.
Oui, je comprends. Cette tribu d'Elfes Sylvains a sa propre histoire et son propre point de vue. ^^

Harukas a écrit:Maintenant j'aurais une petite question, je dois poster un message sur le sujet " Compagnons: demandes et recensement " pour Nat'Neya la petite Lozi ?
Et est ce que ce message doit être succinct ( juste nom, race, capacité du compagnon) ou peut-il décrire l'aspect physique du compagnon ?
Tu dois en effet poster un message, de préférence succint. Si tu désires faire une description poussée de Nat'Neya, rien ne t'empêche d'en poster une ici que je rajouterai à ta fiche validée. Wink Mais pour le recensement, j'ai juste besoin de l'essentiel : nom, créature, pouvoir spécial.

En parlant de fiche validée, la tienne est postée !
Tu peux commencer le RP dès maintenant ! Smile
N'oublie pas de te créer une signature avec un lien vers ta fiche, à afficher à chaque RP.
Code:
[url=http://orcande.fantasyboard.net/t668-harukas-demi-elfe-druide#7352]Fiche de personnage[/url]
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harukas, l'enfant de la Nature

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum