Sous bonne escorte

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mer 10 Mai 2017 - 20:11

Kormak marche seul devant et entre dans l’auberge sans nous. A-t-il des états d’âmes ? Ce comportement ne lui ressemble pas. Je ne prétends pas le connaître, oh non, loin de là, mais durant tout le voyage, c’est la première fois qu’il se montre aussi taciturne. Sammy l’observe mais a la discrétion de ne rien dire, contrairement à Aliéna qui continue à maugréer une suite de qualificatifs peu élogieux sur notre étrange « compagnon » de route. Depuis qu’elle m’a vu me transformer, elle ne m’a pas adressé la parole, si ce n’est le « sorcière ! » que j’ai cru entendre siffler entre ses dents.

Sammy se penche vers moi. En fait, c’est moi qui finis par me pencher pour me retrouver à hauteur de son visage. Il me souffle une demande à l’oreille et je ne peux m’empêcher de sourire. Quand Aliéna se retourne, elle se retrouve face à deux jeunes et beaux humains qui la regardent en riant. Nous entrons dans l’auberge en l’attrapant par le coude pour qu’elle nous suive.

Face à ma bière, j’en rajoute encore une petite couche, ce qui ne semble pas déplaire à l’halfelin : les femmes qui passent près de notre table se mettent alors à lui lancer des regards langoureux et minaudent dès qu’il leur sourit. C’est le même sort que j’avais lancé à Kormak, sauf que lui, au lieu de m’envoyer des baisers en gloussant comme ces jeunes filles sont en train de le faire avec Sammy, il m’a plaqué au sol pour m’étrangler. Je ne le comprends pas…

Peu importe, nous profitons de cette pause pour discuter de la situation. Je leur explique tout ce qu’il s’est passé depuis que j’ai pris la place de Clématite. Sammy se moque de ma situation tandis qu’Aliéna m’accuse du meurtre de sa jeune maîtresse. Sammy et moi l'ignorons et continuons à parler en attendant que Kormak réapparaisse.

Fleur
Bon
Bon


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mer 10 Mai 2017 - 21:52

Kormak se retrouvait enfin seul pour la première fois depuis son départ de Telbara. Il en avait besoin. Mais qu'est-ce qui lui était passé par la tête ? Il n'était pas l'incarnation de la patience, loin s'en fallait, mais jamais dans ces proportions... Il se revoyait encore, bouillonnant de rage, prêt à étrangler la gamine, à la décapiter à mains nues. Prostré dans un coin d'une chambre miteuse d'une auberge qui ne l'était pas moins, dans une ville qui pouvait faire office de trou du cul du monde, le Demi-Orc, la tête entre les mains, revivait encore et encore les évènements pour comprendre comment il avait pu déraper à ce point.

La meilleure des choses aurait été de l'ignorer, et de rentrer à Telbara - non sans s'être servi dans la caisse au passage. Depuis l'attaque, il avait remarqué que les robes de Clématite étaient pour beaucoup décorées de pierres précieuses, un joli pactole. Elle n'en aurait pas l'utilité de toute manière. Il se retint de frapper le mur de rage. Il était bien capable d'y faire un trou, et il n'aspirait qu'à la discrétion. Qu'allait-il faire maintenant ? Repartir avec eux ? Cela n'aurait aucun sens, pourquoi la gamine accepterait-elle de repartir avec un Demi-Orc qui a bien failli la tuer ? Et puis, repartir pour aller où ? Elle n'était pas qui elle prétendait être, il n'y avait aucune raison d'aller en Estandre maintenant.

Finalement, après ce qui lui semble être une éternité, Kormak se lève et descend dans la salle principale, où les autres l'attendent. Silencieusement - en tous cas aussi silencieusement pour une personne de son gabarit - il prend une chaise et s’assoit sans un mot ni un regard.

- Vous pourriez vous excusez non ? lui persifla Aliéna.

- La ferme. On en serait pas là si vous n'aviez pas essayé de tous nous faire descendre, lui répondit-il avec un regard noir.

L'ambiance respirait donc la légèreté et le bonheur.

Kormak
Novice
Novice


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Jeu 11 Mai 2017 - 0:05

Notre petit manège ne dure pas bien longtemps. Sammy avoue que l’expérience est intéressante, mais il n’aime pas ces grandes perches toutes maigres attirées uniquement par la beauté de leurs semblables. Nous faisons donc un petit tour dehors pour revenir sous l’apparence de Clématite et de son cocher halfelin.

Sammy – Le problème dans cette histoire, c’est que nous devions être payé à moitié en arrivant chez votre futur-époux, puis revenir à Telbara avec les cadeaux de mariage, et là nous aurions reçu l’autre moitié de notre prime… Avec cette histoire, je n’ai plus rien. Je ne peux pas revenir sur mes pas les mains vides…
Clématite – L’argent de tout ce qui se trouve dans le carrosse représente une somme importante. Nous pouvons nous la partager.

Sammy refuse l’idée. Il dit avoir un code moral… cependant quand je lui propose de nous rendre à Estandre pour qu’il empoche la moitié de son salaire et qu'il revende ensuite les cadeaux de mariage pour son compte, il semble particulièrement à l'écoute. J’ai du mal à comprendre sa logique, si ce n’est qu’il gagnerait bien plus d’argent avec ce dernier plan.

Sammy - Je peux y réfléchir. Mais à condition de me présenter sous la forme d’un humain et non pas d’un potentiel esclave halfelin. Et puis… je ne voudrais pas que nous voyagions seuls tous les deux, c’est trop dangereux. Mais je comprendrais que vous ne vouliez plus que Kormak voyage avec nous, il a bien failli vous arracher la tête… On peut trouver quelqu’un d’autre.

Je me mords les lèvres en réfléchissant. Je finis pas avouer la vérité.

Clématite – Les choses ne sont pas vraiment ce qu’elles paraissent… Hum… je me sens un peu honteuse mais… je suis à l’origine de tout ça…

J’explique alors à l’halfelin avoir lancé un sort au demi-orc… qui n’a pas du tout eu l’effet escompté. J’avoue ne pas avoir imaginé qu’il puisse avoir l’effet inverse sur une personne non-humaine. Sammy hoche la tête et me demande de ne plus jamais recommencer. Ce qui était bien mon intention : plus jamais je n’appliquerais ce sort sur un orc ou apparenté, je tiens à ma vie.

C’est alors que Kormak apparaît et se joint à nous. Toujours aussi fermé que lorsque nous l’avons quitté, quelques heures plus tôt. Je tente de grimacer un sourire, mais Aliéna l’attaque immédiatement, lui demandant de s’excuser. Le comble pour une personne qui a tenté de nous faire tous mourir… ce que Kormak n’hésite pas à rappeler. Sammy tente de calmer le jeu.

Sammy – Je vais vous commander une bière, Kormak.

Finalement, je me demande s’il n’est pas plutôt en train de fuir la situation… Je lance un regard vers le demi-orc, hésitante. Finalement, je prends la parole.

Clématite – Merci de nous avoir sauvés. Je veux dire… lors de l’attaque. Sans vous, on y serait tous passés. Enfin, je veux dire, Sammy et moi…

Pourquoi est-ce si compliqué de lui parler ?

Clématite – Je suis… je suis désolée pour tout à l’heure. Je n’aurais pas dû… hum… faire ce que j’ai fait. Normalement, ça ne fait pas… enfin… je suis désolée.

Aliéna me regarde avec de gros yeux, prête à exploser et déverser toute sa haine des non-humains et de celle qui perd toute sa dignité en s’abaissant à s’excuser auprès de l’un de ces monstres. Je la coupe dans son élan, tentant de l’empêcher de mettre le demi-orc en rogne. Je dis les premières choses qui me passe par la tête.

Clématite – Je vais devoir me chercher de nouveaux poignards demain, j’imagine qu’ils doivent en vendre ici, même si ce n’est pas très grand. Enfin, ce n’est pas urgent. Qu’est-ce que tu as l’intention de faire Kormak ? Tu continues le voyage avec nous ? On pourrait peut-être dormir, se reposer et en parler calmement demain, la nuit porte conseil dit-on…

Parler, parler, parler, et surtout ne pas laisser le temps à Aliéna d’en placer une.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Jeu 11 Mai 2017 - 15:04

– Je vais vous commander une bière, Kormak.

Kormak le remercia en maugréant dans sa barbe. Quand la serveuse vint lui apporter sa boisson, il saisit la chope et la vida d'une traite. En principe, une bonne bière cul sec était suivie d'un magistral rot en bonne et due forme, mais il n'avait pas le coeur à ça. La table était plongée dans le silence depuis son arrivée, un silence gênant. Le genre de silence où chacun sait ce qu'il devrait faire en théorie, mais que personne ne bouge un sourcil. Ca lui rappelait quelques expériences aux Plaisirs de Telbara, quand il tombait sur un client qui le regardait avec des yeux de merlan frit en se demandant ce qu'il devait faire. Ce fut finalement Clématite qui brisa ce silence :

– Merci de nous avoir sauvés. Je veux dire… lors de l’attaque. Sans vous, on y serait tous passés. Enfin, je veux dire, Sammy et moi…

Kormak eut un semblant de sourire furtif sur la dernière phrase. C'est sûr que l'autre n'aurait pas eu d'ennuis. Quoique... Ils auraient été capables de la tuer pour se partager une plus grosse somme. Elle n'aurait pas manqué de toute façon...

– Je suis… je suis désolée pour tout à l’heure. Je n’aurais pas dû… hum… faire ce que j’ai fait. Normalement, ça ne fait pas… enfin… je suis désolée.

- C'est rien... répondit-il.

Kormak avait du mal à accepter ses excuses. Toute la situation lui semblait irréelle. Elle l'avait bien cherché non ? Si elle n'avait pas utilisé sa magie sur lui, il ne se serait pas énervé. Alors pourquoi avait-il du mal à accepter ces excuses ? Au fond de lui, il savait qu'il avait mal agi, même s'il ne comprenait toujours pas exactement en quoi. C'était une intuition, un problème de conscience.

– Je vais devoir me chercher de nouveaux poignards demain, j’imagine qu’ils doivent en vendre ici, même si ce n’est pas très grand. Enfin, ce n’est pas urgent. Qu’est-ce que tu as l’intention de faire Kormak ? Tu continues le voyage avec nous ? On pourrait peut-être dormir, se reposer et en parler calmement demain, la nuit porte conseil dit-on…

Kormak ne l'avait écouté qu'à moitié. Il avait l'impression qu'elle parlait beaucoup, mais pas de manière naturelle. Comme si elle cherchait à combler le vide, et par peur du silence qui pourrait en découler. Elle devrait essayer pourtant, parfois le silence, ça a du bon.

- Ouais... on verra ça demain, répondit-il, laconique.

Il sortit quelques pièces pour payer sa bière, et repartit d'un pas traînant dans sa chambre. La journée avait été longue, et il avait hâte qu'elle se termine. Par chance, l'argent trouvé dans le carrosse avait permis au groupe de se payer chacun une chambre individuelle. Il n'en avait jamais été aussi content. Peut-être avait-elle raison, peut-être que la nuit l'aiderait à mettre de l'ordre dans ses idées. Il se déshabilla et s'allongea doucement sur le lit. Vu son état de fatigue, il se serait bien laissé tombé dessus, mais vu la tête du meuble, il était peu probable qui tienne le choc. Kormak s'endormit en pensant que malgré tout ça, il ne connaissait toujours pas le vrai prénom de l'usurpatrice.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Jeu 11 Mai 2017 - 17:10

Kormak accepte simplement mes excuses, sans manifester aucune émotion. Je me demande ce que je préfère, entre sa colère et sa taciturnité. Il a l’air étrangement abattu. Je parle tellement qu’Aliéna n’arrive pas à en placer une. Le demi-orc s’en va avant qu’elle ne puisse trouver la possibilité de l’insulter. Je le regarde s’éloigner sans comprendre ce qui lui arrive.

Dès qu’il disparaît, ma suivante se met à lancer une flopée de paroles peu élogieuses sur son compte. Elle s’en prend également à moi, affirmant que je ne suis pas humaine. Je ne réponds pas. Mes pensées sont tournées vers la porte que Kormak vient de fermer derrière lui. Sammy la fait taire en lui expliquant qu’elle n’arrange pas sa situation. Il lui explique simplement qu’elle ne peut rien contre nous, comme nous le lui avons prouvé, et que insulter Kormak ne peut que l’amener à la tuer.

Sammy - Oui, Aliéna. Il ne se fera pas prier pour vous dépecer, même si vous êtes la seule à faire partie de la race supérieure, comme vous dites.

Je les laisse parlementer. Je pense que Aliéna choisira de disparaître dans la nuit. C’est ce vers quoi Sammy tente de l’emmener à penser. L’halfelin veut probablement éviter que Kormak finisse par la tuer. La femme finit par s’en aller théâtralement, s’enfermant à son tour dans sa chambre.

Je reste toute la soirée avec Sammy. Nous discutons de son chez-lui, un petit village halfelin comme tant d’autres. Nous buvons un peu trop. La fatigue finis par nous rattraper et nous montons à notre tour nous coucher.

Une fois seule dans la petite chambre, je m’allonge sur le lit sans parvenir à trouver le sommeil. Et maintenant ? Cette question tourne inlassablement dans ma tête sans que je ne parvienne à la chasser.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Jeu 11 Mai 2017 - 18:06

La nuit est particulièrement agitée pour Kormak. Les quelques heures qu'il ne passe pas à tourner et se retourner sur son matelas, à la recherche d'une position confortable - foutus lits d'humains trop petits - ses rêves lui remémorent de façon incohérente les évènements de la journée passée : ses mains autour du coup de Clématite, la course poursuite, des épées qui volent, sa main sur le torse d'un tigrain... Pour la énième fois, il rouvre les yeux. Un coup d'oeil vers la fenêtre lui indique qu'il fait encore nuit noire.

Conscient que son esprit ne le laissera pas dormir tranquille, il se lève, baille à s'en décrocher la mâchoire, et sans se soucier de sa tenue, sort prendre l'air. De toute façon, pense-t-il, à cette heure là, tout le monde dort. Le plus silencieusement que lui permettent ses 150 kilos sur le plancher, il descend. La salle est silencieuse. Il ouvre la porte, s'assure que toutes les habitations aux alentours ont leurs volets fermés, et sort en s'étirant.

Le printemps n'est pas spécialement clément. Même si ça reste supportable, Kormak reconnait que le fond de l'air est frais. Qu'importe, il ne compte pas s'attarder. Il fait le tour de l'auberge, et se retrouve à la lisière de la ville, à l'abri des regards. Il s'étira une nouvelle fois, et s'avança vers un arbre pour uriner. Cette situation lui avait fait perdre ses principes les plus élémentaires : jamais de bière avant d'aller dormir, ça fait pisser.

Il se mit à l'aise en appuyant son avant-bras sur le tronc de l'arbre, avant d'y laisser tomber sa tête. La mauvaise nuit qui se profilait lui donnait mal à la tête, ce qui, paradoxalement, n'allait pas l'aider à se rendormir. Mission de merde... Cela promettait pour le lendemain. Kormak pouvait être très ronchon - doux euphémisme - quand il dormait mal, bien qu'il n'est pas spécialement besoin de beaucoup de sommeil. Or, la situation était déjà suffisamment tendue sans pour autant que vienne s'ajouter son mauvais caractère.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Jeu 11 Mai 2017 - 18:36

Je fini par m’endormir, bercée par le ronflement des autres clients. Chambres séparées ne signifie pas bien isolées. Je me réveille tôt le matin. Tout le monde dort encore. Les portes de Kormak et de Sammy sont fermées. Celle d’Aliéna également. Je me demande si la servante s’est enfuie durant la nuit, comme Sammy l’espérait. Je me dirige vers la grande salle sans m’arrêter. Elle est vide. Trop tôt… Par les fenêtres, j’aperçois le jour se lever. J’ai faim. Je m’assois sur l’un des tabourets, plongée dans mes pensées. Mes réflexions n’avancent à rien. Je finis par me lever et sortir faire un tour dans le village. J’arpente les rues sans réel objectif. Les vendeurs sont encore couchés, le marché n’est pas ouvert. Ce village est vraiment petit, je soupire en me disant qu’ils ne vendront jamais de poignards de jet ici… Je continue ainsi quelque temps, puis lasse, je m'en retourne à l'auberge pour m’asseoir à l'une des tables.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Jeu 11 Mai 2017 - 22:20

Kormak se réveilla dehors, dans l'herbe. Il avait décidé de dormir là finalement. La nuit n'avait pas été bonne, loin de là. Il se leva difficilement et se frotta les yeux. Il devait encore être très tôt, car il n'y avait pas âme qui vive dans le village, pas même d'échoppe mise en place. Il traîna sa lourde carcasse jusqu'à l'intérieur de l'auberge. Il essaya d'entrer discrètement, mais c'était peine perdue : quelqu'un était déjà debout. Et pas n'importe qui : Clématite. Elle le regarda des pieds à la tête, jusqu'à ce que ses yeux rencontrent les siens. Kormak sentit soudain une fatigue l'assaillir, et l'envie pressante de retourner se coucher.

Mais il savait que cela n'allait rien arranger. C'était l'occasion de remettre les pendules à l'heure. Brisant le silence, elle le salua, il lui répondit. L'air las, il s'approcha de la table, pris la première chaise qui lui passa sous la main, et s'assit juste en face d'elle, les bras croisés reposant sur le dossier. Un nouveau silence de plomb s'abattit sur la salle. Clématite rougissait, et semblait détourner le regard. Kormak leva un sourcil interrogateur, ce qui la poussa à exprimer son malaise. Ou du moins tenter de l'exprimer. A coups de gestes peu assurés, de regards et de toussotements, Kormak finit par comprendre le message.

- Ah oui...

Il n'avait pas pris la peine de s'habiller pour sortir, et par conséquent, il n'en avait pas pour rentrer. Agacé, il se leva et se dirigea vers sa chambre en grommelant :

- Putain de pudibonderie...

Il râlait, mais il savait qu'il devait faire. Chez les Humains, la nudité est quelque chose de tabou. Autant, il se fichait que Clématite le vois nu ou pas - après tout, c'était déjà arrivé, et elle n'en était pas morte - mais si un client ou l'aubergiste descendait, on risquait un scandale. Et il n'avait pas besoin de ça. Pendant qu'il se rhabillait, il imagina la situation si Sammy était descendu, quelle aurait été sa réaction de le voir ainsi. Il rigola tout seul. Humour d'homme...
Il redescendit quelques minutes plus tard, et repris sa position.

- A propos d'hier, je... je suis désolé...

Compte tenu des circonstances, il se dit que c'était léger comme excuse, pour une tentative de meurtre.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Sam 13 Mai 2017 - 11:38

La première personne à entrer dans l’auberge se trouve être Kormak… aussi nu qu’au premier jour. La personnalité de la noble adolescente que j’incarne ne peut s’empêcher d’être outrée. Et, même si au fond j’ai l’habitude des hommes nus et que je l’ai déjà vu de la sorte, je ne peux m’empêcher de jeter des regards indiscret vers sa déroutante anatomie.

Madame m’a déjà demandé d’être un orc ou un demi-orc. A plusieurs reprises j’avais donc pris les traits de ces immondes créatures. A Tacomnal, on n’avait pas l’habitude d’en voir, surtout pas nus. Alors je faisais de mon mieux. Je me rends compte à présent que j’étais trèèèèès loin d’avoir atteint la perfection… Sans parler de leurs mœurs. J’avais roulé des hommes dans une boue venant de mes illusions. Je ne savais pas ce que j’étais en train de faire. Mes gestes devaient être ridicules, mais les hommes, persuadés d’avoir à faire à un véritable orc, tremblaient tellement de peur et de plaisir qu’ils étaient incapable de s’imaginer que je faisais n’importe quoi.

Peu importe, j’espère ne plus avoir à faire ce genre de choses. Ou alors le moins possible. Je ne profite donc pas d'avoir un interlocuteur qui puisse me renseigner sujet. Je me contente de lui faire comprendre par geste qu’il devrait se rhabiller avant que quelqu’un n’arrive. Et, j’ignore pourquoi, je ne peux m’empêcher de rougir. Je me persuade que c’est parce que j’incarne Clématite.

Il a beau être un peu long à la détente, il finit par comprendre :

Kormak – Ah oui…

Il se lève dans un :

Kormak – Putain de pudibonderie…

Ce qui me fait rire intérieurement. Les mœurs de ce demi-orc ne sont vraiment pas compatibles à la ville. Il revient et entame le dialogue. Enfin, si on peut appeler ça ainsi :

Kormak – A propos d'hier, je… je suis désolé…

Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Kormak qui s'excuse ! Sans parler du fait qu'il le fait à propos de ce que j’ai provoqué. Je le regarde, surprise. Les hommes m’ont fait bien pires que tenter de m’étrangler dans un accès de colère… Enfin, je n’ai pas envie d’y penser maintenant. L’étonnement se transforme en rire et je lui souris de toutes les dents tordues de Clématite.

Clématite – Ow non, il ne faut pas… C’est entièrement ma faute. Je ne recommencerais plus jamais ça sur vous. Promesse. C’était sensé transformer votre cœur de pierre en guimauve, vous rendre tout moelleux et sentimental, ce qui, apparemment, à l’effet inverse sur un demi-orc. Les dieux m’ont punie comme il se doit : c’était minable de ma part. J’abuse de mes facultés et les utilise à mauvais escient.

Je ris, mais ça sonne faux. Je suis toute rouge. Sauf que cette fois-ci, c’est de honte.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Dim 14 Mai 2017 - 2:13

– Ow non, il ne faut pas… C’est entièrement ma faute. Je ne recommencerais plus jamais ça sur vous. Promesse. C’était sensé transformer votre cœur de pierre en guimauve, vous rendre tout moelleux et sentimental, ce qui, apparemment, à l’effet inverse sur un demi-orc. Les dieux m’ont punie comme il se doit : c’était minable de ma part. J’abuse de mes facultés et les utilise à mauvais escient.

Elle avait dit ça en riant, enfin ce qui ressemblait à l'évidence à un rire nerveux. Kormak soulève un sourcil circonspect. Il n'était pas doué pour les excuses, mais il n'était certainement pas le seul. Néanmoins, des excuses étaient des excuses, et si ça pouvait permettre à chacun de passer à autre chose, pourquoi pas. Néanmoins, il eut la satisfaction de se dire qu'il n'était pas devenu fou, et que ce qui lui était arrivé était bien dû à de la magie.

Après plusieurs longues secondes de silence, il se décida à poser une question qui lui trottait dans la tête depuis un bon moment :

- Je veux bien continuer à voyager avec vous. Je devais vous escorter, alors que ce soit Estandre ou ailleurs... Mais avant, je veux savoir deux choses : qui es-tu vraiment et à quoi ressembles-tu vraiment ?

Kormak se fichait qu'elle garde une autre apparence constamment, mais par principe, il voulait savoir qui il était sensé protéger. Et pouvoir la désigner autrement que la-fausse-Clématite.

avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Dim 14 Mai 2017 - 10:46

Kormak ne dit rien. Pendant de longues minutes, nous restons face à la table sans rien dire. Je me rends compte que je l’ai vouvoyé, chose étrange de ma part. Je n’arrive pas à analyser correctement ce que je fais, j’essaie juste de reprendre un peu de contenance.

Kormak finit par briser le silence.

Kormak - Je veux bien continuer à voyager avec vous. Je devais vous escorter, alors que ce soit Estandre ou ailleurs... Mais avant, je veux savoir deux choses : qui es-tu vraiment et à quoi ressembles-tu vraiment ?

Je relève le nez et plonge dans son regard en souriant quand j’entends la première partie, puis mon visage se décompose lorsqu’il prononce ses derniers mots. Qui suis-je ? A quoi est-ce que je ressemble ? Beaucoup de clients m’ont déjà posé cette question. Ma réponse était celle qu’ils voulaient entendre. Quand à Madame et mes sœurs, elles avaient droit à un rire et une boutade qui leur suffisait. Elles respectaient mon silence. Dans la maison de passe, nous étions nombreuses à ne jamais évoquer notre passé.

Kormak n’a rien à voir avec un client et il ne désire pas entendre du rêve. Juste la vérité. Mais ce que j’ai à offrir n’est pas beau. Je n’ai pas envie de le lui donner, je préférerais qu’il m’imagine sous les traits d’une autre de mes illusions. Cependant, je lui dois la vérité. Je crois…

Je ferme les yeux et me concentre. Je ne me souviens pas avoir déjà fait ça avec quelqu’un. Montrer mon vrai visage. Je ne sais même pas à quoi je ressemble vraiment. Pendant un instant, la voix d’Aliéna me revient en tête « Sûre que t’es même pas humaine ! » Suis-je une femme ? Un humain ? Est-ce je suis le petit garçon qui était invisible aux yeux de tous ? Ou suis-je la magnifique femme qui obtenait tout ce qu’elle voulait ? Le minotaure qui faisait fuir les vilains ? Le vieillard qu’on écoutait ? Tudieu, mais qui suis-je donc ?

Aussi doucement que je prononce la vérité, je fais disparaitre toute illusion.

Fleur – Je suis née à Tacomnal. Dès mon plus jeune âge, mes parents m’ont vendue à une maison close. Ironiquement, ils m’avaient prénommée Fleur. Comme si tout était prévu d’avance… A quatre ans je passais le balai. Et quand j’ai eu l’âge, la maquerelle m’a fait porter autant de nom et de visage qu’il existe de fleurs.

Tout le monde sait que dans les maisons de passe Tacomnales, les filles portent des noms de fleurs. Nous devenons de belles plantes qui embaument les cœurs puis se fanent précocement.

Je me sens nue. Affreusement nue… Non pas comme Kormak il y a quelques instants, mais plutôt comme une personne à qui on aurait retiré la peau pour dévoiler son intérieur. Comme une âme qu’on aurait dépouillée de son corps. J’ai l’impression de dévoiler quelque chose de bien trop intime. Je me sens mal. Ma lèvre inférieure tremble et je me la mords pour qu’elle s’arrête. Je rouvre les yeux. Kormak est toujours là, juste en face, de l’autre côté de la table.

Mes traits ont-ils été défigurés par les trop nombreux coups de mes clients ? Étais-je difforme et laide pour vouloir disparaître derrière d'autres visages ? Ou juste terne ?

Je lève lentement les yeux jusqu’à atteindre le regard de Kormak. Je n’ose imaginer ce que j’y verrais. Dégoût, indifférence, moquerie… Je ne devrais pas me soucier de ce qu’un demi-orc à moitié idiot et laid, qui se ballade bijoux au vent, pourrait penser de moi. Mais c’est la première fois que j'avoue la vérité et me montre ainsi, alors… oui, je m’en soucie. Mon cœur bat à toute allure. Je perds toute contenance. J’ai l’impression que je suis sur le point de pleurer. Je déteste ça. Je déteste ça !

Brutalement, sans que je parvienne à contrôler quoi que ce soit, je redeviens une adolescente insouciante et moqueuse. Elle prononce comme une gamine dirait un gros mot :

Clématite – C’est une fille publique, une catin !

J'essaie de faire disparaître Clématite, pendant quelques secondes, je redeviens l'inconnue que je suis, mais l'adolescente revient immédiatement, victorieuse. Elle défie Kormak du regard, comme une enfant prise en faute qui, à la moindre remarque, pourrait se mettre à cracher son venin ou alors à fondre en larme.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Lun 15 Mai 2017 - 0:27

– Je suis née à Tacomnal. Dès mon plus jeune âge, mes parents m’ont vendue à une maison close. Ironiquement, ils m’avaient prénommée Fleur. Comme si tout était prévu d’avance…

A mesure qu'elle parlait, celle qui s'appelait donc Fleur prenait sa véritable apparence, sa chevelure blonde virant doucement au roux. Kormak se surprit à la trouver plutôt jolie, en tous cas plus jolie que Clématite.

- A quatre ans je passais le balai. Et quand j’ai eu l’âge, la maquerelle m’a fait porter autant de nom et de visage qu’il existe de fleurs.

Forcément, le Demi-Orc tiqua sur cette information. Il était fort bien placé pour savoir ce que ça pouvait faire de travailler dans la prostitution. Il ne pensait pas avoir un point commun avec cette fille qu'il avait trouvé de prime abord insupportable. Kormak remarqua que plus elle parlait, plus elle était mal. Ca ne devait pas être facile pour elle d'aborder cette partie de sa vie. Lui-même n'abordait jamais cet aspect de sa vie.

Ils étaient dans une situation similaire, mais paradoxalement opposée : elle était une jeune fille, plutôt mignonne, qui n'avait pas eu de chance de la vie, et qui avait dû utiliser son corps pour survivre. Mais dans ce monde, c'était une option qui était choisie - ou plus ou moins imposée - par un nombre non négligeable de femmes dans le besoin. Lui... Les gens ne pouvaient pas imaginer une seule seconde qu'un gaillard comme lui avait vendu son corps pour survivre. Déjà, peu de personnes peuvent imaginer un Demi-Orc dans ce milieu, capable d'attirer les foules.

Pour la première fois depuis le début de ce voyage, Kormak fut touché par le sort de la jeune fille. Il allait dire quelque chose, lui expliquer que, mieux que quiconque dans le groupe, il comprenait ce qu'elle avait vécu, être soumis au désir d'un client. Mais avant qu'il n'eut l'opportunité d'ouvrir la bouche, elle avait déjà repris la forme de Clématite.

– C’est une fille publique, une catin !

Kormak se renfrogne et sert les poings. Il n'aime pas qu'on parle comme ça de ceux qui font ce métier. Il ne comptait plus les fois où il avait viré des clients qui se croyaient tous permis, pour la simple et bonne raison qu'ils avaient l'argent, et par conséquent le pouvoir. Il se demanda si elle contrôle vraiment ses pouvoirs. Dans tous les cas, on dirait que sa personnalité change selon son apparence. Encore un cas simple...

Kormak déglutit. Il voulait lui avouer qu'il comprenait. Que s'il y avait bien quelqu'un qui pouvait comprendre, c'était lui. C'était idiot, il avait peur.

- Si c'est ça, je pense que cela fait de moi un garçon public... Face à l'expression incrédule de la jeune fille, il ajouta, après une nouvelle déglutition difficile : Moi aussi j'ai fait... ça. A Telbara..

Kormak sentit une bouffée de chaleur lui monter au visage. Il avait toujours aussi honte d'aborder ce sujet.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Lun 15 Mai 2017 - 8:40

Je n’arrive pas à deviner les pensées de Kormak… Il ne rit pas encore. Il ne cherche pas encore à utiliser mon passé pour m’emmener dans un coin et me prendre « parce que je suis une coureuse de remparts et que j'aime ça », comme on me l’a si souvent dit. Il se tait juste. J’ai l’impression de glisser lentement dans le néant qui s’ouvre sous mes pieds. Et, doucement, sa voix me tire du trou où je suis en train de tomber.

Kormak - Si c'est ça, je pense que cela fait de moi un garçon public…

Je le regarde sans comprendre. S’il est en train de se moquer… non, sa voix n’est pas railleuse. Il a presque l’air effrayé. Je le dévisage, incrédule.

Kormak - Moi aussi j'ai fait… ça. A Telbara.

Quoi ?! J’ouvre de grands yeux. Incroyable… C’est alors que je me rends compte qu’il a l’air aussi gêné que moi, il y a quelques instants. Je sens les méchantes paroles que Clématite veut prononcer. La gamine en moi trouve cela fort risible. Mais cette fois-ci je n’ai aucun mal à la contrôler. Elle disparait et je redeviens l’inconnue. Mes lèvres s’étirent doucement dans un sourire triste. Je ne m’y attendais pas. Et je ne peux qu’être désolée pour lui. Je vois à son expression que ça ne lui plaisait pas. Forcément. Ça ne peut pas plaire. Même si on arrive parfois à se mentir… Mon regard plonge dans le sien et pose toutes les questions que je n’ose pas prononcer. Pourquoi ? Qu’est-ce qui l’a mené à ça ? Et pourquoi me l'avouer ? J’aimerais qu’il me parle plus. Peut-être pour oublier mes propres mots, ma propre histoire. Peut-être aussi, simplement, parce que tout ce qui le concerne m’intrigue et que j’ai envie de le connaître.

Et en même temps, j'ai peur. Toujours cette impression d'être complétement à nue dans ce corps inconnu, à parler de ce passé que j'ai du mal à faire mien.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Lun 15 Mai 2017 - 10:30

La situation était profondément ironique. Plus précisément, le gouffre entre Kormak et Fleur, et le gigantesque pont que la découverte d'une activité commune avait jeté entre eux. Mais personne de l'extérieur n'aurait pu le dire. Kormak était aussi grand, fort et brutal que Fleur était petit, frêle et douce. La Belle et la Bête revisitée.

Une nouveau silence s'était installé. Kormak ne savait pas trop ce qu'il devait faire. Il n'aimait pas parler de ça, mais il se disait qu'il avait fait le plus dur en se jetant à l'eau. Maintenant que la grosse surprise était tombée, plus rien qui sortirait de sa bouche ne pourrait l'étonner, pensait-il. Distraitement, il jouait avec ses doigts, faisant craquer ses phalanges, pour occuper l'espace. Il se décida finalement à imiter Fleur, en se livrant un peu plus sur son passé, chose qu'il ne faisait que très rarement.

- Quand j'étais petit... Il avait dit ça en souriant nerveusement. Il lui était difficile de parler de lui en des termes évoquant la faiblesse, d'une manière ou d'une autre. Par ailleurs, il est toujours difficile, face un Kormak de près de deux mètres et 150 kilos, de se figurer le même Demi-Orc accompagné de l'adjectif "petit". J'ai dû partir de là où j'habitais, dans les marais du Sud. J'ai marché... pendant longtemps. Et puis je suis arrivé à Telbara. J'ai fait ce que je faisais le mieux : me battre. Mais les arènes clandestines fermaient rapidement. Et un jour, Edwina m'a repéré..

Il faut dire qu'à l'époque déjà, sa taille ne lui permettait pas de passer inaperçu.

- Elle tient un bordel spécialisé dans les non-humains. Elle m'a dit qu'il y avait une clientèle pour les Demi-Orcs. Je... Je sais pas trop pourquoi je l'ai suivi ce jour là. Elle m'avait promis de me protéger des autorités, pour que je puisse rester en ville..

Et elle avait tenue parole. Edwina porte énormément d'attention à son commerce, néanmoins, elle traite ses employés avec un égard assez rare dans ce milieu. Dans son malheur, Kormak avait eu de la chance.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Lun 15 Mai 2017 - 19:01

Le demi-orc fait craquer les articulations de ses doigts. Je me demande s’il a l’intention de frapper quelque chose ou quelqu’un. Je jette un petit coup d’œil aux alentours. Nous sommes seuls.

Kormak - Quand j'étais petit…

Je penche la tête sur le côté et laisse mon esprit divaguer en imaginant un bébé-Kormak. J’ignore pourquoi je vois un mignon petit ourson. Un jour, un dresseur d’ours en avait ramené un dans les rues de Tacomnal. Enfant, Kormak ne devait en rien ressembler à cela, et pourtant c’est la seule image qui me vient en tête à ce moment là.

En même temps qu’il parle, je le dévore du regard. Il sourit nerveusement, comme si « petit » était un mot inacceptable. La carapace de muscles ne se donnerait-elle pas le droit d’avoir la moindre faille ? J’attends la suite, suspendue à ses lèvres.

Kormak - J'ai dû partir de là où j'habitais, dans les marais du Sud. J'ai marché… pendant longtemps. Et puis je suis arrivé à Telbara. J'ai fait ce que je faisais le mieux : me battre. Mais les arènes clandestines fermaient rapidement. Et un jour, Edwina m'a repéré. Elle tient un bordel spécialisé dans les non-humains.

Edwina ? Probablement un nom d’emprunt…

Kormak - Elle m'a dit qu'il y avait une clientèle pour les Demi-Orcs. Je... Je sais pas trop pourquoi je l'ai suivi ce jour là. Elle m'avait promis de me protéger des autorités, pour que je puisse rester en ville.

Il m’arrivait souvent d’entendre des clients se confier à moi. Je faisais semblant d’être impressionnée, outrée ou compatissante alors que leurs histoires me passaient bien au dessus de la tête. J’ai toujours su comment réagir dans ces situations. Mais la situation actuelle n’a rien à voir avec tout ce que je connais. Je n’ose prononcer le moindre mot. Je ne bouge pas d’un cil, c’est à peine si je respire. J’ai peur de briser le charme.

Mais la curiosité remporte toutes les batailles qui se livrent dans ma tête :

Fleur – Pourquoi devais-tu partir de là où tu habitais ?

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Lun 15 Mai 2017 - 21:20

– Pourquoi devais-tu partir de là où tu habitais ?

Kormak eut un petit rire, qui se voulait de soulagement. Il n'était jamais à l'aise pour parler de lui, mais quitte à choisir, il préférait parler de son enfance que de son arrivée à Telbara. Et il n'avait même pas eu à changer de sujet lui-même.

- Les terres des Orcs ne sont pas les plus accueillantes, surtout pour un jeune, même Orc. Disons que ça commençait à sentir le roussi, et qu'il valait mieux que je m'enfuis si je voulais sauver ma peau.

Pour la première fois depuis très longtemps, Kormak repensa à Guldan, l'Orc qui l'avait pris sous son aile. Enfin, sous son aile... Qui avait trouvé dans ce jeune Demi-Orc seul une main d'oeuvre corvéable et économique. Il n'avait jamais ressenti quoique ce soit envers lui, aucun lien filial, pas même un début d'amitié. Néanmoins, il lui en serait à jamais reconnaissant de lui avoir transmis les techniques de forge de son peuple. Ce n'était pas aujourd'hui, avec sa tête séparée de son corps et son cadavre finissant de se décomposer sous la vase, qu'il pourrait transmettre quoi que ce soit à qui que ce soit...
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Lun 15 Mai 2017 - 21:56

Kormak - Les terres des Orcs ne sont pas les plus accueillantes, surtout pour un jeune, même Orc. Disons que ça commençait à sentir le roussi, et qu'il valait mieux que je m'enfuis si je voulais sauver ma peau.

Je souris. Il n’y a pas de raison de sourire, mais je n’arrive pas à m’en empêcher. Je ressens un étrange mélange de sentiments : la gêne de me montrer ainsi, la honte de ma révélation, le soulagement de ne pas avoir été rabaissée, l’amusement de me rendre compte que notre histoire a quelques points communs et le plaisir de l’entendre me confier son histoire. Trop de sentiments en même temps, ça fait un peu perdre la raison. Je me met à rire chaudement en le regardant avec tendresse.

Je ne sais pas vraiment pourquoi je m’emmêle dans mes pensées. Ce demi-orc intimidant et effrayant n’a finalement rien à voir avec ce que je m’étais imaginée. Le monstre violent, stupide et hideux n’en est finalement pas un.

Je m’arrête de rire, craignant de le vexer. Je m’apprête à lui expliquer ce que je ressens quand j’entends quelqu’un entrer dans la salle. D’un seul coup je reprends l’apparence de Clématite. Je rougis violemment, comme si on m’avait surprise nue au milieu de la salle commune.

Sammy – Devinez qui a disparu dans la nuit !

Les yeux encore plein de fatigue, tout sourire, l’halfelin nous rejoint en criant le nom de mon ancienne suivante. Je suis redevenue une adolescente teigneuse. J’accueille Sammy avec un rire mesquin et froid.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mar 16 Mai 2017 - 9:21

Ces petites confidences à détendre l'atmosphère. Qui aurait pu croire que ces deux êtres si différents avaient des points communs. Cela faisait un petit moment maintenant qu'ils étaient en train de discuter, quand Sammy descendit les marches qui menaient aux chambres.

– Devinez qui a disparu dans la nuit !

Pas la peine de demander, c'était forcément Mouche à merde. Kormak regretta de ne pas l'avoir tué avant. Il avait vu ce dont elle était capable, seuls les dieux savaient ce qu'elle pouvait encore faire maintenant dans la nature. Néanmoins, au-delà de ce petit détail, sa disparition ne dérangeait pas Kormak, bien au contraire. Fourbi d'être resté assis et vouté, il s'étira longuement avec un petit grognement de satisfaction.

- Boarf, qu'elle aille au diable.

Restait maintenant à savoir ce que le groupe, désormais un trio, allait faire, et surtout où il allait se rendre. Kormak n'avait pas spécialement d'envie ni de souhait, et avait déjà promis de continuer à les escorter. Libérée de ses obligations, Fleur n'avait plus aucune raison de se rendre à Estandre - ce qui faisait bien les affaires des deux autres.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum