Sous bonne escorte

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Ven 5 Mai 2017 - 16:58

Kormak soulève son marteau alors qu'il reprend sa forme d'épée originelle. C'est non sans une certaine fierté qu'il voit ce qu'il reste de son ennemi, donc le crâne en morceau est littéralement rentré à l'intérieur de la cage thoracique. Crevette, pensa-t-il.

Derrière lui, il entend un râle d'agonie. Il se retourne et aperçoit le dernier survivant du groupe qui a enfoncé son épée dans le torse de l'autre Kormak. Il déglutit de gêne. Ce n'est pas une expérience évidente que de se voir mourir. Alors que la vie quitte le corps de la victime, celle-ci perd ses traits de demi-sang pour redevenir l'humain qu'il avait toujours été.

De la magie de l'illusion ? Mais qui ? Clématite ? La réponse à ces questions devrait attendre, car le dernier des assaillants se précipite vers lui, arme au poing. Il hurle de rage. Cela devait être une mission tranquille et facile : rattraper un carrosse, dépouiller une femme, s'amuser un peu et la tuer. La vieille folle n'avait jamais parlé d'un monstre Orc fou dangereux.

D'un geste du bras, Kormak fit passer la jeune fille derrière lui, et posa un genou à terre. Il positionna sa épée devant lui, alors qu'il ordonnait à celle-ci de prendre la forme d'un bouclier. Les transformations de ce genre étaient brèves, et ne nécessitaient pas beaucoup de temps ni d'énergie à incanter. Néanmoins, le bouclier avait à peine fini de se former quand l'assaillant abattit son épée dessus, avec toute la force et toute la rage qui l'animait.

Le bras de Kormak vibra, et il serra les dents de douleur. La manœuvre l'avait contraint à bloquer avec son bras blessé, et il fallut toute la force de son corps pour se retenir quand le soldat lui tomba dessus. Néanmoins, ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il avait fait une grossière erreur. La rage l'avait aveuglé et il avait commis une faute qui allait devenir irréparable : il avait été prévisible.

De la façon dont il s'était précipité sur lui, la rage au ventre, Kormak savait qu'il allait tenter une attaque frontale. Par conséquent, même la vue cachée derrière son bouclier, il savait précisément où se trouvait son adversaire, et même dans quelle position. Il était alors très facile pour le Demi-Orc de guider la dernière lame magique qu'il lui restait pour atteindre sa cible. Quand il retira son bouclier, l'épée était plantée dans le sol, et avait embroché l'ennemi de la base du coup jusqu'au ventre.

Kormak
Novice
Novice


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Ven 5 Mai 2017 - 17:26

Clématite – Beurk !

C’est tout ce que je trouve à dire face au spectacle qui m’est donné à voir. Kormak m’avait fait faire un tour sur moi-même pour que je me retrouve dans son dos quand l’homme l’attaquait. Je n’avais rien vu de la scène, sinon son résultat peu ragoûtant. Un humain embroché de tout son long sur une lame de métal. Le calme semble revenir. Tout en maintenant mon bras gauche contre mon corps pour limiter la douleur, je fais quelques pas à la recherche de celui qui a disparu.

Clématite – Où est passé le… Ah, mince, il est ici…

Je soulève le pied. J’ai marché sur des trucs visqueux qui s’avèrent être les entrailles du mage. Il est tranché en deux. L’image n’est pas belle mais rassurante. Il ne reste que Aliéna parmi ceux qui pourraient nous vouloir du mal. Je me permets donc de me laisser tomber au sol. J’observe ma blessure. Mon flanc saigne abondamment. Ce n’est pas joli. Il faudrait stopper l’hémorragie. Je souris en voyant ma robe découpée et ensanglantée. Elle valait une fortune. Je sors le dernier poignard qu'il me reste pour en arracher un long pan dans l'idée d'en faire un bandage.

Je lève la tête vers l’orc.

Clématite – Tu es blessé ?

Mon souffle est faible. Je crains de m’évanouir. Si jamais cela advenait, Clématite disparaitrait pour laisser place à l’imposteur que je suis. Je dois tenir bon.

Fleur
Bon
Bon


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Sam 6 Mai 2017 - 0:26

Le combat est terminé. Kormak se relève, et range son arme qui a repris la forme d'une simple épée.

– Tu es blessé ?

Il touche son épaule blessée, ce qui produit une douleur lancinante. La flèche est toujours plantée, mais à cause de la roulade, elle s'est cassée. Il ne reste que la partie enfoncée dans les chairs.

- C'est rien.

Kormak ferma les yeux, et se concentra. Par delà sa peau, il chercha le métal de la pointe de flèche. Après quelques secondes, il la situa très précisément. Par chance, elle n'avait touché aucun muscle. maintenant, il restait à la retirer. Il focalisa son attention sur la pointe, et utilisa sa connexion avec le métal pour repousser le bout de la flèche, millimètre par millimètre. Il ne s'agissait pas simplement de retirer la flèche, mais également de s'assurer que des échardes ne resteraient pas logées dans sa chair. Après plusieurs longues minutes, le petit morceau de bois et de fer tomba mollement au sol, accompagné d'un soupir sonore de Kormak.

Il passe son gros pouce sur la plaie. Elle cicatrisera bien toute seule. Kormak se retourne vers Clématite et voit une longue balafre sur son flac.

- Vous par contre vous êtes salement amoché... Y a des trucs pour soigner dans votre carriole ?

Il l'espère. Il n'y connait rien en soin, et la plaie est vraiment moche. Il faudrait pas qu'elle lui claque entre les doigts... Et le premier village est à plusieurs kilomètres de leur position. Peut-être qu'en lançant l'attelage au galop... Ce n'est qu'à ce moment que Kormak remarque l'état désastreux dans lequel il a laissé le carrosse. Oups...
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Sam 6 Mai 2017 - 2:36

Kormak dit que ce n’est rien. Mes yeux papillonnent. Tenir éveillée jusqu’au bout. Au moins jusqu’à ce que je puisse me retrouver seule dans le carrosse. Sauf que… je le cherche du regard. Je ne vois que des planches éparpillées, une roue défoncée, un châssis planté dans le sol, des robes étalées dans l'herbe. La carriole a explosée en mille morceaux. Impossible de s’y réfugier. Nous ne pourrons pas continuer la route avec ça.

Et où sont passés Sammy et Aliéna ? Je ne vois que Kormak ici.

- Vous par contre vous êtes salement amoché... Y a des trucs pour soigner dans votre carriole ?
- C’est Aliéna qui s’en était chargée.

Je ne sais pas si le demi-orc a suivi ce qu’il s’est passé dans le feu de l’action. Je me concentre pour articuler des phrases intelligibles et lui expliquer la situation.

- Aliéna est de leur côté, c’est elle qui a tout planifié. Fais attention à elle.

Je prends le morceau de tissu que je viens d’arracher à ma robe. J’entoure mon torse avec, je fais plusieurs tours puis je serre le plus fort possible avant de faire un nœud. J’espère que ça limitera l’hémorragie, au moins le temps de trouver quelque chose de mieux. J’essaie de me lever pour fouiller les décombres du carrosse, mais mes jambes ne me portent pas. Ma tête tourne. J’ai déjà perdu beaucoup de sang. Il faut… il faut… Tout devient flou. Non, ça ne va pas du tout. Si je perds conscience, je perdrais en même temps l'apparence de Clématite et l'écervelé verdâtre n'aura plus aucune raison de ne pas faire de moi ce qu'il a fait des cavaliers. Je dois… rester… consciente. Je cherche à me focaliser sur quelque chose, n'importe quoi. La démarche lourde du demi-orc. Le soleil qui m’assomme. Il brille trop fort. Et il s'éteint. Je ne vois plus rien.

Je tombe dans les vapes.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Sam 6 Mai 2017 - 20:05

Elle n'a vraiment pas l'air d'aller bien. Elle chancelle, et on a l'impression qu'elle va s'effondrer d'une seconde à l'autre. La nécessité de soin devient une priorité. Ironiquement, une blessure similaire sur un Demi-Orc n'aurait pas fait grand chose. Foutus humains...

- C’est Aliéna qui s’en était chargée.

Bon, c'est au moins ça, elle va pas lui claquer entre les doigts. Il n'aurait plus manqué que ça.

- Aliéna est de leur côté, c’est elle qui a tout planifié. Fais attention à elle.

Oh... Cela explique pas mal de choses : à commencer par la raison pour laquelle ils ont attaqué si tôt après le départ. Dans un trajet comme ça, il n'est pas rare qu'il y ait des tentatives de raids, mais elles interviennent rarement si rapidement. Ils avaient attendu que le convoi soit hors de vue d'une ville. Mais visiblement, ils ne s'attendaient pas à un tel comité d'accueil. Cela expliquait la réaction de la domestique. Elle devait s'attendre à un garde lambda, de la bleusaille. Il faudrait s'occuper de cette traîtresse en temps et en heure.

Kormak remarque que Clématite déchire un pan de sa robe pour se faire un garrot. Intéressant... Ce n'est pas une pratique extraordinaire, néanmoins il s'étonne qu'une petite bourgeoise fille à papa sache en faire un, qui plus est de la bonne manière. Il commença à douter... Depuis quand les riches filles humaines apprennent à se faire un garrot, entre les cours de bienséance et de danse ?

Il n'eut pas le temps de se poser davantage la question, il vit la jeune fille chuter en avant, et il eut juste le temps de la rattraper pour ne pas qu'elle s'effondre par terre.

- Qu'est-ce que...

La personne qu'il tenait dans ses bras n'était pas Clématite. N'était plus Clématite. Peu importe comme le dire, ce n'était plus elle. Ses cheveux avaient viré du blond au roux, elle n'était plus de la même taille, et probablement plus du même poids. Dans quel merdier était-il encore tombé ?

Toujours était-il que la blessure, elle, était toujours là. Kormak porta donc la jeune inconnue vers le carrosse. Ou plutôt ce qu'il en restait. Il se doutait bien avoir cassé l'essieu, mais il ne pensait pas que le choc combiné avec la vitesse causerait des dégâts bien plus importants que simplement briser l'essieu.

Il déposa l'inconnue à côté de lui, et chercha des survivants dans les décombres.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Sam 6 Mai 2017 - 22:27

Je ne m’éclate pas la tête contre le sol. Non. Je glisse dans un univers chaud et contenant. C'est les bras de Kormak. Mon corps flotte. Et puis tout tourne autour de moi quand le demi-orc me pose au sol. Il s’éloigne et mon corps anémié perd de sa chaleur. Pendant que je comate sur le sol, Kormak va chercher les survivants. Vu ce qu'il leur a mis, aucun cavalier ne peut encore être en vie. Mais Sammy et Aliéna doivent bien se trouver quelque part au milieu des restes du carrosse. La terre tremble quand il s'en va, puis il n'y a plus aucun bruit. Le vide. Non, pire, le néant. L'absence même de conscience.

C’est fou, la vie. Ça ne tient à rien. Je l’ai passée à lui chercher un sens. A me battre pour avoir une place dans cette société, pour devenir quelqu’un de riche et être aimée en jouant tout un tas de rôles et en m’offrant à tous ceux qui le désiraient, …  Et puis un jour tout s’arrête et on recommence à la case départ (à moins que Sercanth ne choisisse de nous faire sortir de ce cycle fou). C’est du gros n’importe quoi. J'ai forcément raté quelque-chose dans cette histoire.

- Kormak… j’ai froid…

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Dim 7 Mai 2017 - 17:17

Kormak partit en direction de l'épave. Il ne pensait vraiment pas avoir donné une impulsion aussi forte... Encore du travail d'Humain, pas fiable. Puisque la servante était dans le cou, elle n'était pas prioritaire, le Demi-Orc commença donc à chercher l'Halfelin. Il le trouva quelques mètres plus loin. Il avait dû être éjecté au moment de son saut. Il avait le visage complètement contusionné, mais par un miracle des dieux, il était indemne.

- Et ben toi alors, on peut dire que t'a le cul bordé de nouilles.

Il le ramassa, sans vraiment écouter ses complaintes, et le déposa près des restes du carrosse.

- Il parait qu'il y a des trucs pour se soigner là-dedans, aide-moi à les retrouver.

L'habitacle était en mauvais état. L'endroit qui devait servir à stocker les biens de la gamine avait dû se briser, car le sol était jonché de robes en tous genre. En ouvrant la porte - qui s'arracha de ses gonds - Kormak trouva la deuxième personne survivante du convoi. A la vue du Demi-Orc, encore vivant malgré ses espoirs, Aliéna poussa un cri de peur. passant outre les insultes et les invectives, Kormak la saisit par le col, et la jeta au sol en l'y maintenant, son pied massif sur sa petite cage thoracique. Elle hurla de plus belle quand elle vit le tranchant de son épée, luisant encore du sang frais des pillards, s'approcher de son propre cou.

Alors qu'elle voyait déjà sa vie défiler devant ses yeux, Kormak usa de ses pouvoirs, transformant le métal de son épée. La matière, devenue aussi malléable que de l'argile, vint s'enrouler autour du cou de la traîtresse, elle tenta de se redresser pour crier, protester, faire quelque chose, ne pas attendre bêtement que le monstre face à elle finisse sa basse besogne. Mais elle eut le souffle coupé net, et sa tête fut plaquée au sol. Elle tourna son visage, pour constater que son nouveau collier était assorti d'une chaîne très courte, reliée à un énorme boulet de bagnard. Le Demi-Orc approcha son visage du sien. La puanteur lui emplit les narines à lui en faire tourner la tête.

- D'ici à ce qu'on décide quoi faire de toi, cette petite chose t'empêchera de nous fausser compagnie.

Ainsi rassuré qu'elle ne s'enfuirait pas, Kormak commença ses recherches. Il grommela et jura en envoyant valdinguer un nombre indécent de robes, toutes aussi chères qu'inutiles, selon lui. Finalement, sous un amas de vêtements, il finit par trouver un petit coffret en bois, dans lequel avait été soigneusement rangés des herbes, des fioles et des crèmes. Cela devait être ça. Il retourna donc près de la jeune fille inconnue avec le nécessaire de soin et Sammy.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Dim 7 Mai 2017 - 17:57

Mon murmure reste sans réponse. Je sombre à nouveau dans l’inconscience. Quand je reviens une seconde fois à moi, je m’éveille sous les traits de Clématite. Je sens le rassurant tremblement que fait le sol quand Kormak s’approche. Sammy l’accompagne. Son visage est blanc. Il se penche sur moi en murmurant tout un tas de choses que je ne comprends pas. Il a l’air secoué. Je sens ses petites mains s’activer sur moi. Il est en train de détacher le pansement que j’ai fait à la va-vite. Il observe longuement ma blessure. Ses mains n’arrêtent pas de trembler, ce qui n’est pas très rassurant.

L’halfelin sort une pierre qu’il enflamme après avoir frappé deux cailloux ensemble. La pierre brûle. Je n’avais jamais vu ça. Il pose ensuite un petit couteau sur la flamme et attend. Je ferme les yeux. Et puis je pousse un hurlement de douleur. J’ai l’impression de brûler vive. C’est incroyable que quelqu’un d’aussi petit puisse faire aussi mal ! Mon flanc est en feu. La douleur est lancinante. Mon cri retentit dans toute la plaine.

Sammy étale ensuite quelque chose sur la brûlure. Je lui sors une la liste d’insultes que j’ai apprises durant ma carrière mais ma voix s’éteint d’elle-même. J’ai perdu du sang, ce qui me fatigue. L’halfelin fait ensuite un bandage. Une fois qu’il m’a complétement empaquetée, il lève la tête vers le ciel et prononce une brève prière pour que je guérisse.


Dernière édition par Fleur le Lun 8 Mai 2017 - 0:34, édité 1 fois

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Dim 7 Mai 2017 - 21:01

Les Dieux sont avec nous, Sammy connait les techniques de soin. Le contraire aurait été très problématique. Il a fait chauffer la lame d'un couteau jusqu'au rouge, avant de l'appliquer sur la plaie. La brûlure force la peau à se resserrer, et donc favorise la cicatrisation des plaies trop béantes. Kormak avait déjà vu cette technique utilisée dans les arènes clandestines où il officiait. L'étrange gamine avait repris les traits de Clématite, mais Kormak ne dit rien pour l'instant. Il aurait tout le temps de lui poser des questions, et le cocher halfelin avait suffisamment eu d'émotions pour aujourd'hui.

La gamine hurle à la mort quand la lame ardente vient se poser sa chaire. Ca ne l'étonne pas. Il a eu droit à ce traitement quelques fois, il était clair que c'était pas le truc le plus agréable sur cette foutue terre. Elle finit par retomber dans les vapes.

- Je... Je pense que c'est bon. Mais il faut qu'elle se repose un peu avant qu'on puisse repartir. Si on peut repartir...

Le carrosse était en sale état. Mais Kormak avait sa petite idée sur la façon de gérer la chose. Il allait réparer ce foutu véhicule, ou en tous cas lui permettre de rouler décemment. Kormak traîna sa lourde carcasse vers la ruine. Il ouvrit la porte sur Aliéna, toujours enchaînée au boulet. Il l'attrapa par le cou, plus précisément par le collier qu'il avait créé, et par le boulet. Il la souleva ainsi, et la força à sortir.

- S... S'il vous plait, ne me tuez pas...

- Oh mais tu peux pas la fermer ? Et au lieu de débiter tes conneries, essaie de réfléchir. T'as essayer de nous faire buter. Alors t'attends pas à une médaille.

A cette idée, la vieille femme devint livide, et déglutit avec une évidente difficulté. Kormak ne s'en préoccupa pas outre mesure, et la traîna dehors, avant de la laisser tomber par terre, plus que de la déposer. Une fois cela fait, il repartit sur les lieux du combat. Les corps éventrées laissaient échapper une odeur de mort, qui avaient attirés ça et là plusieurs corbeaux venus se repaître. Kormak les chassa d'un coup de pied, sous les croassements furibonds.

Du calme la volaille, pensa-t-il, je suis là pour des trucs dont vous ne ferez rien. Il fouilla méthodiquement chaque corps, à la recherche de tout ce qui pouvait être constitué d'un métal quelconque. Tout y passa : armes, armures, pointes de flèches, étriers, bijoux, dents en métal. Au fur et à mesure de ses découvertes, Kormak utilisait ses pouvoirs pour le liquéfier, avant de le fusionner avec les autres dans une énorme boule de métal. Elle était bien plus lourde, mais aussi bien plus facile à déplacer ainsi.

Une fois son tour macabre terminé, Kormak retourna vers l'attelage. Sammy veillait toujours sur la jeune fille qui se faisait appeler Clématite. Il leur passa devant, s'assurant auprès de l'Halfelin que tout allait bien. Il comptait manipuler le métal ainsi trouvé pour fabriquer des pièces de rechanges, ou tout du moins renforcer suffisamment les pièces existantes du carrosse pour lui permettre de tenir au moins jusqu'à Estandre. Il passa devant Aliéna sans la regarder, pendant que celle-ci s'égosillait. Après avoir brièvement tenté de négocier, et voyant son manque de succès, elle s'était mise à l'insulter.

- Espèce de monstre ignoble ! Tu me fais vomir ! Quand on sera en Estandre, tu te feras décapiter sur la place publique, espèce de gros lard puant et sale !

Néanmoins, elle fut beaucoup moins loquace quand le Demi-Orc s'approcha d'elle, furieux. Il sortit une petite quantité de métal mouvant de sa sphère, avant de la laisser tomber dans un bruit sourd.

- Tu me trouves sale ? J'espère que t'es pas trop portée sur l'hygiène toi...

Ce disant, il retira son pagne. Il avait souffert des précédents combats. A l'origine, il ne ressemblait pas à grand chose, mais la dernière bataille l'avait réduit à l'état de véritable loque. Une fois complètement nu, il fit une boule de ses hardes, et la fourra de force dans la bouche d'Aliéna. Puis, avec le métal qu'il avait conservé, il créa une espèce de masque, couvrant toute la zone sous le nez, et destinée à l'empêcher de recracher ou d'enlever l'infâme tissu.

- Essaie de pas vomir, il parait que c'est assez horrible de mourir étouffé de cette manière, dit-il en installant le masque sur le visage déconfit et terrorisé d'Aliéna.

Une fois enfin tranquille et libéré, Kormak se dirigea vers les vestiges du carrosse pour les remettre sur pied. Il se servit de sa sphère de métal pour caler le véhicule en hauteur, et lui laisser assez de place pour s'allonger dessous. Il commença à travailler à restaurer l'essieu, en créant une bogue de métal. Elle recouvrirait l'essieu brisé, en le maintenant en place.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Lun 8 Mai 2017 - 0:33

Sammy termine sa prière, puis son regard s'enfuit dans le vide. Il est complétement perdu face à cette situation inattendue. J’ai froid du fait d’avoir perdu beaucoup de sang, sans parler de la torture qu’il m’a fait subir. Je sais que je lui dois la vie. Du moins, je l’espère. J'espère que ses soins seront efficaces… Je claque des dents et frissonne, ce qui tire mon sauveur de sa rêverie. Il se lève puis revient avec des fourrures précieuses. Je m’enroule douloureusement et difficilement dedans, avec l’aide de l’halfelin. Une fois complétement couverte, et donc hors de sa vue, je me relâche et fait disparaître toute illusion. Mon corps n'est plus celui de Clématite. Pourquoi est-ce que je fais encore semblant déjà ? Ah, oui. Parce que le demi-orc ne fera qu'une bouchée de moi quand il apprendra qu'il a risqué sa vie pour un imposteur.

Je ne sais si je rêve, si je suis inconsciente ou si j’ai simplement des hallucinations dues à mon état. J’ai l’impression que Kormak fait danser des poignards et des épées, les fait s’aimer et fusionner dans une explosion de gouttelettes argentées et de plumes de corbeaux. Il va vers Aliéna, et se met à poils en faisant virevolter son pagne en tous sens dans une danse délurée à laquelle se joint ma suivante. Elle se pare alors d’un masque et de chaînes d’argent. Elle avale le pagne du demi-orc et ils se mettent à virevolter, à se dandiner comme des poules au milieu des corbeaux qui sifflent une chanson grivoise.

Non, je pense vraiment que je suis en train de rêver.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Lun 8 Mai 2017 - 3:34

Grâce à son petit stratagème, la vieille a fini par arrêter de geindre. Kormak avait pu travailler comme il l'entendait. Enfin, aussi bien que le permettait la situation. Les réparations se présentaient plutôt bien, mais il faudrait utiliser chaque goutte de métal précieusement. Trouver l'équilibre entre l'économie de matière première et la suffisance quant à la solidité des réparations. Kormak avait même dû sacrifier l'un de ses bracelets, sans parler d'une boite à bijoux aussi inattendue que bienvenue. Alors bien sûr, le carrosse n'avait pas la même allure que lorsqu'il était parti de Telbara. Mais au moins, maintenant, Kormak était à peu près sûr qu'il roulerait. A supposer qu'il n'y ait pas besoin de se lancer dans une autre course poursuite...

Il était à l'oeuvre depuis un long moment maintenant, et il ne pouvait pas dire combien de temps il lui restait encore. Il pris une pause, et vint s'assurer de la santé de la blessée. Sammy lui lança un air choqué quand il le vit arriver dans le plus simple appareil.

- Alors, elle va vivre ?

- Euh... oui... oui, enfin je pense, dit-il en se resaisissant. Mais elle a perdu beaucoup de sang, elle grelottait.

- Comme ça, elle aura pas emporté tous ces trucs pour rien, répliqua le Demi-Orc en désignant les fourrures dont elle était couverte.

Kormak repartit donc à ses travaux. Il voulait en finir le plus vite possible. Ils étaient restés longtemps à découvert, et Kormak n'aimait pas rester désarmé trop longtemps. Sans compter la tombée imminente de la nuit.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Lun 8 Mai 2017 - 12:03

Sammy veille sur moi pendant que Kormak termine son œuvre. La nuit ne va pas tarder à tomber. L’halfelin finit par se lever en observant le ciel s’assombrir. Il souhaite s’éloigner de ce lieu où rode la mort pour installer le camp. Il le dit à voix haute, sans oser s’adresser directement au demi-orc. Aliéna, elle, ne dit plus rien. Ce n’est pas par manque d’envie. Elle tente de retirer son masque et ses chaînes mais perd en vain son énergie. Quand le carrosse est réparé, ma suivante s’avance vers les roues sans pouvoir les atteindre. Elle espère ne pas être abandonnée là, en pâture aux premiers venus ou simplement livrée à une lente mort de soif. Sammy s’approche de moi et me secoue. Je suis un peu sonnée, mais je maugrée quelques mots preuve que je suis encore en vie et consciente.

Sammy – On y va, ma Dame, accrochez-vous à moi.

Il est courageux, ce Sammy. Il tente tout seul de m’emmener à la charrette, malgré le fait que ce soit impossible. Ou alors, au contraire, c’est par peur du demi-orc qu’il n’ose pas lui demander de l’aide.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Lun 8 Mai 2017 - 22:19

Kormak souriait de toutes ces dents, il n'était pas peu fier du résultat. Bien sûr, il avait moins d'allure, mais compte tenu de la situation, il avait fait son maximum. Il manquait de matière première, et il devait travailler avec une luminosité qui n'allait qu'en faiblissant. Néanmoins, le carrosse tenait de nouveau debout et roulait. Dans d'autres circonstances, il était persuadé qu'il pourrait faire du véhicule un chez d'oeuvre. Il n'avait jamais travaillé, mais il se disait que cela ne devait pas être si compliqué.

Toujours est-il qu'ils étaient prêts à repartir. Kormak aperçut Sammy tenter de porter celle qui se faisait appeler Clématite. Il leva les yeux au ciel, avant d'aller l'aider. Le plus délicatement possible, il la souleva dans ses bras, et vint l'installer sur la banquette intérieure du carrosse. Etait-elle en état de parler ? Il n'en savait rien. Il la laissa sous la vigilance de l'Halfelin, avant de faire demi-tour vers les cadavres des assaillants. Il en trouva un pourvu de vêtements légers pas trop abîmés, et en arracha méthodiquement un pan entier, avant de se fabriquer un nouveau pagne de fortune.

Personnellement, Kormak n'avait rien contre la nudité. Tout au contraire, ça ne le gênait absolument pas de se balader, bijoux au vent. Néanmoins, il savait que les fragiles humains ne supportaient pas de voir ce genre de choses. De manière générale, pour aller en ville, on s'habille, lui avait dit un jour le maître forgeron de Telbara. Il n'en voyait pas l'intérêt, mais si c'était le prix pour avoir la paix, il était tout disposé à le payer.

Restait un autre problème : la vieille bique. Kormak envisageait d'aller en ville, pour permettre à Clématite de se reposer dans un endroit adapté, et éventuellement voir un soigneur. Mais Aliéna risquait de parler de ce qu'elle avait vu. Pire, elle serait capable de recruter de nouveaux pillards. Le Demi-Orc n'allait pas décider de son sort seul. Après tout, c'était la domestique de Clématite. Néanmoins, il espérait bien qu'elle trancherait en sa faveur, ce qui voulait dire tuer cette traîtresse, et abandonner son cadavre avec les autres.

Il retourna au carrosse, et aperçut la jeune fille dans la pénombre, les yeux entrouverts. Il tenta sa chance :

- Vous m'entendez ? Qu'est-ce qu'on fait d'Aliéna ? On la tue ou...
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mar 9 Mai 2017 - 0:49

Kormak s’approche de nous dans son plus simple appareil. Je suis abasourdie ! Déjà parce que Clématite est une gamine encore innocente. Ma réaction est donc, forcément, de rougir jusqu’aux oreilles et de fermer les yeux pour ne rien voir. Mais également parce que… c’est la première fois que je découvre l’anatomie d’un demi-orc. Et ce que je vois me laisse pantoise. Il me soulève dans ses énormes bras musculeux pour me décharger dans le carrosse. J’enfonce ma tête bien profondément dans les fourrures en essayant de chasser tous les qualificatifs qui me viennent en tête.

Tout est donc démesuré chez les demi-orcs…

Je reste sur le siège sans bouger d’un pouce. Je tente de repousser toutes les images qui tentent de se frayer un chemin dans mes pensées. Je suis mourante, il ne faut pas que je l’oublie. Je me concentre donc sur ma douleur au flanc. C’est efficace pour ne plus rien me dire d’autre que : « Diantre ! Qu’est-ce que ça fait mal ! »

Kormak - Vous m'entendez ? Qu'est-ce qu'on fait d'Aliéna ? On la tue ou...

La face baveuse de Kormak est juste devant mon nez. Par réflexe, je jette un coup d’œil vers le bas avant de me remettre à rougir violemment. Heureusement, il s’est "rhabillé". Cela signifie qu’il a déchiré des morceaux de tissus et les a enroulés autour de sa taille. Le raffinement propre aux orcs. Je balbutie quelques onomatopées avant de comprendre de quoi il me parle.

Clématite – Haha ! Oui, oui… Aliéna… Hum… Tout à fait, oui. Ah non ! Il faudrait d’abord l’interroger.

Sammy semble de mon avis. Il a l’air outré par le comportement du demi-orc. J’acquiesce quand il me demande s’il peut défaire le bâillon de ma suivante. Cette dernière a l’air proche de l’étouffement. L’halfelin se bat contre le masque de fer, mais fini par découvrir le visage de la femme. Il est ensanglanté. Ouch ! Le masque devait être vraiment serré et coupant… Elle crache le caleçon de Kormak, puis crie d’une voix aigrelette :

Aliéna – Je vous en supplie ! Ne me tuez pas !

Sammy, avec une certaine douceur, demande à Aliéna de se calmer. Etonnement, il parvient sans mal à ses fins. Il m’épate, cet halfelin. Il l’interroge. Sa voix est posée. Pas comme celle de la femme.

Aliéna – Je n’ai rien fait de mal ! Ce n’est pas moi la mauvaise personne ici ! C’est elle !

Elle me foudroie du regard. Sammy la fait encore parler.

Aliéna – Son père avait prévu de vous offrir comme esclave une fois que vous auriez apporté cette garce chez son mari !
Clématite - Je... Je n'en savais rien...
Aliéna – Tout est dans la lettre !

Sammy l’interroge sur cette lettre. Apparemment, Aliéna et l’autre-Clématite savaient que les personnes qui les accompagneraient à Estandre ne seraient pas humaines (même si, on l’avait bien remarqué, Aliéna ignorait qu’il s’agirait d’un demi-orc). L’autre-Clématite avait pour mission d’offrir ces servants à son époux. Et, d’après ce qu’elle disait, la lettre accompagnant ces « présents » se trouvait dans le siège du carrosse. Je n’ose pas bouger, mais Sammy est plus rapide. Il sort en effet un papier épais. C’est une lettre en partie arrachée et décachetée du fait de ce qu’elle vient de subir dans la bataille. L’halfelin regarde chaque membre de l’assemblée.

Sammy – Je ne sais pas lire.

Forcément. Aliéna non plus, je la connait assez pour le savoir. Quant à Kormak, la question ne se pose même pas : il est bête et illettré. Mais moi, Clématite, j’aurais dû savoir lire. J’ai reçu une éducation.

Je baisse la tête, piégée.

Clématite – Moi non plus…
Aliéna – ELLE MENT !

Remplie de haine, la voix d'Aliéna déchire l'air et me transperce de plein fouet.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mar 9 Mai 2017 - 8:40

– Je n’ai rien fait de mal ! Ce n’est pas moi la mauvaise personne ici ! C’est elle !

Elle était gonflée de dire ça après avoir fomenté leur assassinat. Rien ne disait qu'elle n'avait pas demandé à ses comparses de s'occuper de l'Halfelin après leur méfait. Kormak ne se posa même pas la question de savoir ce qu'il serait advenu de lui. Clématite n'est pas une tendre ceci dit.

Aliéna – Son père avait prévu de vous offrir comme esclave une fois que vous auriez apporté cette garce chez son mari !

Kormak soupira. Toute cette histoire commençait à lui courir sur le haricot. Les humains étaient si compliqués, et en même temps si vicieux. S'il voulait des esclaves, il avait les moyens d'en acheter non ? Ce n'était pas ce qui manquait en Orcande. La vieille fit mention d'une lettre dans laquelle tout était expliqué. Malheureusement, ni elle, ni Sammy, ni Kormak ne savaient lire. Ce qui était étonnant en revanche, ce fut quand Clématite avoua qu'elle ne savait pas non plus.

La vieille se remit à gueuler, au grand désespoir de Kormak. Néanmoins, la chose était étrange. Tous les nobliaux savent lire, c'est en général l'un des premiers trucs qu'on leur apprend - avant même de se battre pensa-t-il ironiquement. Entre ça et ses changements d'apparence soudains, le Demi-Orc doutait de plus en plus de la véritable identité de la personne qu'il devait escorter. Était-ce la véritable Clématite ? L'idée lui paraissait folle, mais si elle avait berné sa plus proche servante et même sa mère, c'était que l'illusion devait être sacrément bonne.

L'illusion... Comme dans la magie de l'illusion. Kormak se remémora les évènements passés : le changement d'apparence de la fille, la transformation aussi soudaine qu'inattendue du brigand en Kormak, les chevaux qui s'arrêtent sans raison... Les morceaux du puzzle commençaient à se rassembler. Néanmoins, il lui faudrait plus que de simples présomptions pour faire bouger la situation. Il se rappela que l'illusion s'était dissipée quand elle s'était évanouie. Peut-être qu'elle ne pouvait pas garder cette forme éternellement... Rapidement, il décida de la piéger, afin de vérifier ses dires.

- Bon, il faut qu'on trouve un village. On va vous soigner, se reposer, et trouver quelqu'un pour nous lire la lettre.

Cela occasionnerait un détour, mais au point où on en était... Et de toute façon, s'il avait vu juste, il n'avait plus aucune raison de faire le voyage jusqu'à Estandre. Alinéa essaya de protester, mais Kormak lui grogna dessus, ce qui eut l'effet magique de les faire tomber d'accord.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mar 9 Mai 2017 - 15:07

Prêtresse – Tu as eu de la chance. Un jour de plus et je ne pouvais plus rien pour toi. Que Kaluni veille sur ton âme.

Je me tourne sur le côté, heureuse de ne plus sentir mes muscles se révolter. Mon corps est léger. La douleur a disparu en même temps que le froid et le chaud. Je baigne dans une douce tiédeur.

Deux jours ont passés depuis que Kormak a refusé d'écouter les mots empoisonnés d'Aliéna. Il a mit fin à la discussion. Je l’en avais remercié silencieusement. Il se préoccupais plus de la survie de son gagne-pain que du reste. Heureusement que mon garde du corps est idiot. S’il avait compris ce qu’il se passait, ma tête serait déjà bien loin du reste de mon corps…

Clématite – Et sur la vôtre. Merci, grand-mère.

Les prêtres font partie de la famille. Nous les appelons mon-enfant, ma sœur, ma mère ou grand-mère… suivant la différence de génération. C’est une coutume Telbarane. Ou peut-être est-elle spécifique aux âmes perdues des maisons de passes. Comment le saurais-je ?

La prêtresse me fait un sourire édenté qui fait apparaître encore plus de rides autour de sa bouche. Elle est la douceur incarnée. Je lui rends son sourire et prend ses deux mains dans les miennes en courbant la tête devant elle. Je dois plier les genoux pour être à la bonne hauteur. La vieille dame pose un baiser sur mon front. L’adolescente que je suis lui fait un signe de la main en partant, lui promettant de faire une offrande en remerciement de son aide.

En sortant, je verse la quasi-totalité de mon argent dans une boîte dédiée à ça. Au-dessus, une statue de Kaluni me sourit. Je repense à cet affreux voyage. Les soins de Sammy n’avaient pas suffi et j’avais passé de longues journées à grelotter, enfoncée dans les fourrures. La fièvre m’avait attrapée et l’halfelin était persuadé que j’allais y passer. Les rares fois où j’étais consciente, je sortais ma tête décoiffée d’adolescente blonde, buvais quelques gorgées de soupes, puis retournais me réchauffer dans les fourrures. Ce n'était que là, cachée de la vue de tous, que je me laissais aller à revêtir une autre apparence et à m'endormir.

Aujourd’hui, j’étends les bras le plus loin possible. Je m’étire tel un chat qui aurait trop dormi. Je me sens en pleine forme et j’ai envie de me défouler, après tout ce temps à rester immobile. Kormak, Aliéna et Sammy sont là, juste en face du temple.

Le visage furieux de ma suivante me rappelle que je n’en ai pas fini avec cette histoire. Ont-ils déjà fait lire la lettre à un liseur public ?

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mar 9 Mai 2017 - 23:44

Par chance, ils avaient réussi à trouver un village non loin. Clématite - ou quel que soit son nom - était sauve. L'église locale disposait de soigneurs compétents, mais il leur avait fallu deux jours pour la remettre totalement sur pieds. Deux jours pendant lesquels Kormak avait tourné en rond comme un lion en cage. Les habitants du coin n'avaient clairement pas confiance en ce Demi-Orc monstrueux qui pouvait probablement les dévorer d'un claquement de mâchoire.

Ah, les Humains, quelles pleureuses... Mais tout vient à point à qui savait attendre. Ils allaient enfin régler cette question de lettre et, il espérait, se débarasser de cette vieille carne aussi mauvaise qu'insupportable. Kormak l'imaginait en mouche à purin, ça le faisait rire tout seul. Cela n'améliorait pas son image publique, mais au point où il en était, un peu plus ou un peu moins... Il avait insisté pour attendre que la lecture se fasse en présence de la principale concernée. S'ils devaient la massacrer, elle en saurait la raison.

Kormak ne savait en revanche toujours pas s'il devait parler aux autres de l'identité de la jeune noble. Mais il était néanmoins sûr d'une chose : il ne s'agissait pas de la vraie Clématite. Il ne savait pas ce qu'elle était devenue, ni les tenants et les aboutissants de ce changement d'identité, mais de l'interversion de personne, il n'avait aucun doute.

Quand la fausse Clématite les rejoint, ils se dirigèrent, accompagnés de Sammy et mouche à merde - pardon, Aliéna - vers la maison d'un notable - un titre qui, dans un petit village comme celui-ci, ne voulait pas dire grand chose - le seul ici qui sache lire. Ils allaient enfin être fixés.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mer 10 Mai 2017 - 2:20

Je le foudroie du regard. Sa maison sent l’urine de chat. L’un d’entre eux se frotte à ma jambe. Un autre est assis sur mes genoux et un troisième tente de lui prendre sa place. Il doit y en avoir une dizaine au total. Sammy se tient un peu à l’écart, près de la porte. Kormak aussi est là. Aliéna, l’air victorieuse, tend la lettre au noble avec un geste théâtral.

Noble – Alooooooors, montrez-moi celâââââ…

Il passe une main sur sa moustache taillée au millimètre près. Il frotte également son bel habit gris, fronce les sourcils et approche le papier juste devant son gros nez rond. Il n’a pas l’air méchant, mais je ne peux m’empêcher de le haïr et de le trouver ridicule. Forcément : il est à l’origine de ma future-mort…

J’ai tenté de me défiler à plusieurs reprises, mais finalement, nous sommes tous les quatre là, dans la petite maison de cet homme qui sent la rose et le musc, à attendre sa sentence. Aliéna s’impatiente…

Noble – Mon cher Seigneur Jonathan Yrein De Beu… Beu… Beulleina. Quel nom compliqué… Alors, je disais donc, Mon cher seigneur Jonathan Yrein De Beulleina. Hum… ça me dit quelque chose… Ce ne serait pas un Telbarain ?
Aliéna – Plus vite !

Le nobliau la regarde, outré. Il fait un petit tour de l’assemblé du coin de l’oeil, puis fini par s’adresser à moi.

Noble – Une jeune fille seule, ce n’est pas sûr, de nos jours. Quel père raisonnable laisserait son enfant avec deux esclaves et une suivante ?
Clématite – Ce ne sont pas mes…
Aliéna – La lettre !

L’homme soupire devant l’incongruité de la scène. J’imagine très bien ce qu’il est en train de penser. Quels esclaves et servants mal élevés, à quoi aurait-on pu s’attendre d’autre avec une fillette pour les dresser… Il reprend tout de même sa lecture.

Noble – Bon, je continue… où en étais-je ? Mon cher… Hum… Ah voilà… voilà… J’ai l’immense honneur et le grand plaisir de vous offrir ma magnifique fille unique en mariage. Magnifique ? Haha… Heum. Donc, en mariage point. Clématite De…
Aliéna – Passez les formules de politesse, allez directement à la fin.
Noble – Quel manque de savoir-vivre… Si c’est la servante qui décide pour la maîtresse… Dans quel monde sommes-nous ? Alors c'est écrit : j’ai le plaisir de vous offrir en cadeau de mariage et afin de sceller notre alliance, deux esclaves d’une grande qualité. Un halfelin qui s’avère être un grand connaisseur en matière de chevaux. Vous ne serez pas déçu : ils lui obéissent au doigt et à l’œil, de plus l’halfelin est capable de les dresser et les soigner. Quant au second esclave, inutile de vous vanter ses qualités : vous ne pourrez, en le voyant, douter de l’atout majeur qu’il représentera pour votre armée. Ensuite les formules de politesses s’enchaînent, je les lis ?

Aliéna, un sourire victorieux sur les lèvres, pointe un doigt vengeur sur... la porte. Je ne suis déjà plus dans la salle. Je tente de m’enfuir vers… vers le plus loin possible.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mer 10 Mai 2017 - 12:34

Ainsi, c'était donc vrai. Leur sort était scellé dès le départ. Cela n'étonnait Kormak qu'à moitié. Après tout, ils allaient à Estandre. Ils se doutaient bien que les locaux ne lui réserveraient pas un accueil chaleureux, avec fanfare et banquet. Il avait d'ailleurs, à l'origine, pour projet d'abandonner le convoi dès qu'ils auraient été en vue de la capitale. Avec un peu de chances, il aurait pu suffisamment se dépêcher pour retrouver la relative sécurité des terres telbaranes.

Clématite avait surpris tout le monde en quittant ainsi l'office. Dans un réflexe intriguant, compte tenu de son physique, Kormak s'était levé et avait couru pour rattraper Clématite. Elle ne courait pas très vite, mais le poids de Kormak n'était pas à son avantage dans ce genre d'exercice. En plus, il n'aimait pas courir. Au lieu de ça, il fit apparaître une lame fantôme, et se débrouilla pour la propulser suffisamment loin pour qu'elle se plante devant la fuyarde, sans l'atteindre.

Surprise, elle s'arrêta nette, manquant de tomber. Kormak la rejoint, l'attrapa par la taille avec une seule de ses grosses mains, et la mis sur son épaule comme un flamboyant sac à patates blond. Il se retourna pour apercevoir Mouche à merde et Sammy les rejoindre en trottinant. D'un visage déformé par la colère, Alinéa avait désormais une mine satisfaite, presque réjouie, de voir que Clématite avait été capturée. Cette attitude lui rappelait certains spectateurs des arènes clandestines : en public, bien sous tous rapports, des modèles de vertu selon toutes leurs fréquentations. Mais une fois sur les bancs sales d'une arène clandestine, leur appétit pour le sang et la souffrance d'autrui ne connaissaient aucune limite. Il en avait déjà vu certains réclamer à grands cris qu'on égorge le perdant pour leur bon plaisir, et qui hurlaient comme des déments si on s'exécutait. Tarés...

Clématite se débattait comme elle pouvait, mais la différence de gabarit rendait ce combat perdu d'avance. Le petit groupe s'isola dans un coin. Il était temps de régler l'ardoise.

- Alors, vous voyez, vous voyez ! Je vous l'avez dit !

- Ouais, ouais... Avant ça, je crois qu'elle a quelque chose d'autre à nous avouer. Il approcha son visage du sien avant d'ajouter de manière très appuyée : Hein ? Clématite.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mer 10 Mai 2017 - 13:21

Je cours dans la rue déserte. Personne ne viendra secourir une jeune noble sans défense, en proie à un monstrueux esclave libéré de ses chaînes… Je ne peux compter que sur moi-m…

VLAM !

Une lame me frôle et se fiche à mes pieds. Je perds l’équilibre et me retrouve, tel un sac à patate, dans les bras d’un Kormak en colère. Il m’emmène dans un endroit isolé, surement pour m’égorger en toute discrétion. Aliéna ricane, ce n’est pas elle qui viendra me sauver. Sammy, lui, nous suit la tête basse. Je sens qu’il n’acceptera pas que Kormak me tue, malgré le plan diabolique que j'avais fomenté contre lui. Mais que peut-il faire contre un demi-orc ?

Aliéna - Alors, vous voyez, vous voyez ! Je vous l'avez dit !

Sammy lui ferme son clapet. Il dit qu’avec moi il aurait fini esclave, mais qu’avec Aliéna, il serait simplement mort, ce qui n’est pas beaucoup mieux. Kormak ne prête pas attention à eux. Il dit que, avant tout, j’ai quelque chose d’autre à leur avouer… Son visage se trouve juste devant le mien. Je ferme les yeux pour ne plus voir ses crocs baveux.

Kormak - Hein ? Clématite.

Le ton est appuyé. Le « é » de Clématite un peu trop soutenu. Il sait. C’est évident. Je n’arrive pas à croire que ce soit lui qui ai deviné, lui qui donne l’impression de n’être qu’un simple lourdaud benêt.

Mon corps devient celui d’un petit garçon halfelin. Ouch… ça va mal, je suis en train de paniquer et mes sorts s’embrouillent. Je lance un regard candide à la ronde. Qui ferait du mal à un enfant ? Mais mes traits se changent et me voilà redevenir Clématite.

Les mains du demi-orc me retiennent et m’empêchent de bouger. Il n’y a que lui qui décidera de mon sort. C’est lui que je dois convaincre de me laisser la vie sauve. Je sens ses doigts sur mon cou, une toute petite pression de sa part et je suis morte. J’ai l’impression d’étouffer. Est-ce la peur, ou est-ce qu’il est vraiment en train de m’étrangler ?

Clématite – Je… Kormak… Je ne suis pas… Clématite.

Mes traits prennent ceux de la plus belle femme au monde. Je ressemble à une déesse descendue sur terre. Puis je me rappelle que les goûts des demi-orcs ne doivent pas être les mêmes que ceux de mes clients habituels. Je prends l’aspect d’un tigrain musculeux, puis j’affine ma sélection et deviens une dryade d’eau boueuse, les cheveux vaseux et les yeux marronnâtres. Les orcs adorent la boue. Mais peut-être que les demi-orcs préfèrent… une demi-orcs, mes dents ne rentrent plus entièrement dans ma bouche et de la bave coule de mes lèvres verdâtres. Et puis je redeviens encore une fois Clématite.

Clématite – J’ai pris sa place, et on peut continuer comme ça. Je vous ferais passer pour des humains, Sammy et toi. On déchire cette lettre et vous aurez votre argent.

Mais cela ne doit pas suffire… En parallèle de toutes mes transformations et paroles, je me focalise sur la chaleur des mains de Kormak sur mon cou. Tout passe de ma peau à la sienne. J’ignore si ce sort peut fonctionner avec un abruti comme lui puisque je n’ai jamais ensorcelé que des humains. Mais je ne perds rien à tenter le coup. Tu vas m’aimer, m’adorer, m’admirer, m’aduler, m’idolâtrer, me vénérer. Je suis dotée de toutes les qualités que tu imagines dans tes rêves les plus fous, regarde moi bien ! Si le sortilège fonctionne, je ne veux pas savoir ce que cela pourrait signifier, pour lui.

Clématite – Je serais et ferais ce que tu veux, mais me tue pas. Roule-moi dans la boue, utilise moi, corps et sorts. Avec moi tu seras riche, beau, adoré… Laisse moi la vie et tu auras tout ce que tu as toujours voulu !

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mer 10 Mai 2017 - 14:13

– Je… Kormak… Je ne suis pas… Clématite.

Elle avait dit ça presque sur le ton de l'excuse. Kormak s'en fichait pas mal. Travailler pour X ou pour Y, pour ce que ça changeait pour lui... Bien sûr, il y avait le fait qu'elle l'avait trompé, et accessoirement pris pour un idiot. Mais il savait que ce n'était pas dirigé contre lui spécifiquement, puisque même Aliéna n'était pas au courant.

Finalement, Clématite tomba le masque. Enfin façon de parler. Comme si ses pouvoirs s'étaient déréglés, elle prit successivement plusieurs apparences, passant d'un Tigrain - plutôt pas mal pensa-t-il - à une Dryade d'eau, puis une Demi-Orc. C'était donc ça, le pouvoir de la magie de l'illusion. Kormak était impressionné, mais pas autant que Sammy qui tombait des nues, sans parler d'Aliéna. Elle qui avait vécu toute sa vie avec Clématite, la vraie, s'était faite berner, et avait fomenté l'assassinat d'une inconnue. Son piège se refermait lentement sur elle-même, sans qu'elle sache comment y échapper.

– J’ai pris sa place, et on peut continuer comme ça. Je vous ferais passer pour des humains, Sammy et toi. On déchire cette lettre et vous aurez votre argent.

La proposition eut été intéressante, si elle n'avait eu l'effet contraire à celui escompté sur Kormak. Lui, un humain ? Plutôt crever oui. Il n'avait jamais réussi à se trouver de véritables racines, que ce soit chez les Orcs, dans cette vie brutale qu'il avait expérimenté étant enfant, ou chez les Humains, qui prenaient un malin plaisir à lui rappeler qu'il était un monstre. Tous les membres de cette expédition n'avaient d'ailleurs jamais manqué une occasion de le lui rappeler. Alors pourquoi, par tous les dieux, voudrait-il se faire passer pour l'un d'entre eux ?

Alors que Kormak maintient Clématite - ou quelque soit son vrai nom - au sol, il sent une étrange chaleur irradier ses mains. Etrange, mais pas désagréable. Il sent sa volonté légèrement défaillir. Comme si une conscience lui disait de la laisser en vie. Kormak ne comprenait pas trop ce qui lui arrivait. Déjà parce que les remords étaient un concept relatif chez lui. Il faisait toujours ce qu'il avait à faire pour ne jamais en avoir, dût-il se salir les mains pour ça. Mais il n'avait jamais eu l'intention de tuer la jeune noble. La bousculer un peu, probablement, mais rien de bien méchant. Oui elle était insupportable, et s'il n'en avait pas fait la promesse à Edwina, une paire de baffes n'auraient pas été de trop. Au fond, elle était plus agaçante qu'autre chose.

– Je serais et ferais ce que tu veux, mais me tue pas. Roule-moi dans la boue, utilise moi, corps et sorts. Avec moi tu seras riche, beau, adoré… Laisse moi la vie et tu auras tout ce que tu as toujours voulu !

Tout ce qu'il avait toujours voulu... Mais que voulait-il exactement ? Qu'on lui fiche la paix ? Plutôt maigre comme plan. Il dût se rendre à l'évidence qu'il ne savait pas ce qu'il voulait vraiment... Quelque chose se réveilla en lui. Comme une intuition, un pressentiment, un instinct presque animal, qui le prévenait que quelque chose n'allait pas. Tout cela sonnait faux. Il n'en avait rien à faire de cette fille et de ses pouvoirs. Regarde où ses pouvoirs l'ont mené, pensa-t-il. Il la lâcha un peu brutalement, avant de se retourner et de se frotter vigoureusement le visage avec les mains, comme pour s'enlever des idées de la tête.

A côté, Aliéna et Sammy n'avaient toujours pas pipé mot.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mer 10 Mai 2017 - 14:29

Kormak finit par me lâcher. Son visage n’exprime pas l’adoration ébahie que les gens ont l’habitude de me porter quand je les ensorcelle. Comme quoi, ce sortilège ne fonctionne que sur ceux qui sont dotés d’un cerveau. Pourtant… plus j’y réfléchis, plus je me dis que Kormak devrait en avoir un, de cerveau, et plutôt pas si mal fait puisqu’il fait tout de même preuve d’une certaine intelligence. Hum… Je continue de tenter, de toutes mes forces, à l’hypnotiser. Peut-être plus par défis que par réel besoin, puisqu’il m’a lâchée et laissée la vie sauve, du moins pour le moment. Sammy regarde la scène en fronçant les sourcils. Aliéna est blême et se ronge les ongles. Quant à moi, je suis encore vivante. C’est tout ce qui compte. Nous attendons tous trois que Kormak prenne une décision concernant notre avenir. Suis-je libre ? Aliéna va-t-elle payer de sa vie ? Sammy continuera-t-il sa route avec nous sous la forme d’un humain ou doit-il se contenter de repartir les mains vides ?

En apparence, nous attendons. Mais, sans qu’il puisse le voir, je tente d’approfondir les effets de mon sort sur lui. Est-il vraiment impossible qu’un demi-orc éprouve des sentiments pour autre chose que lui-même ? Est-ce réservé aux humains et aux autres races un peu plus « sensibles » ?

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mer 10 Mai 2017 - 14:53

Cette fois, Kormak ne se sent vraiment pas bien. La voix dans sa tête se fait insistante, obsédante.

Allez, t'as bien mérité une petite récompense non ?

Pour la première fois depuis très longtemps, Kormak a peur. Il ne comprend pas ce qu'il lui arrive. Est-ce qu'il est en train de perdre la raison ? Est-ce qu'il va finir par se transformer en Orc brutal et violent, détruisant tout ce qui se trouve à portée d'arme et de main, dans l'espoir que la voix finisse par se terre ? Est-ce qu'il va devenir ce qu'il a toujours détesté ? Sa respiration s'accélère, ses battements de coeur aussi.

Allez, vas-y... Il était pas mal le tigrain. Tu pourrais passer un peu de bon temps. Tu l'as bien mérité non ?

Est-ce que c'était ça, ce qu'il voulait vraiment dans la vie, tirer un coup ? Il n'était donc bon qu'à ça ?

Au fond, qu'est-ce que tu en as à foutre de ce qu'ils pensent ? Elle est à toi, prends-la !

De la suggestion, la voix était passée à l'ordre. Après tout, elle avait peut-être raison, qu'est-ce qui l'empêchait ? Mouche à merde et l'Halfelin ? Il pouvait leur briser la nuque avant même qu'il n'ait le temps de faire leur dernière prière. La jeune fille ? Une fois entre ses mains, elle ne pourrait plus faire quoi que ce soit, elle serait à sa merci.

Oui, rien qu'à toi...

La fille... C'était elle qui lui faisait ça ? La chaleur rassurante du début n'avait de cesse d'augmenter, jusqu'à devenir douloureuse. Malgré le fond de l'air frais, Kormak transpirait à grosses gouttes comme s'il avait de la fièvre. La chaleur lui monta encore plus au visage, brouillant sa vue. Il sentait monter quelque chose en lui, un sentiment comme il n'avait ressenti depuis bien longtemps : la colère. Mais pas la colère habituelle, celle qu'on ressent quand un passant vous insulte sous le manteau. C'était une colère sourde, sans limite, la colère qui animent les Orcs lors de leurs raids. La colère qui vous prends quand vous massacrer des gens à coups de hache, que le sang de leurs entrailles vous macule le visage. Cette colère que vous partagez avec votre groupe, et qui vous portera jusqu'au bout.

Kormak prend sa tête entre ses mains et hurle. Il crie comme il n'avait jamais crié, même en arène pour impressionner son adversaire. Il hurle parce qu'il lui arrive quelque chose qu'il ne comprend pas, qu'il ne maîtrise pas. Il saisit Clématite à la gorge, et la plaqua violemment au sol. C'était elle, c'était sa faute, il en était sûr. Il ne savait pas comment, mais il savait. Il devait l'arrêter.

- Arrête ça !! TOUT DE SUITE !
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mer 10 Mai 2017 - 17:22

Le visage du demi-orc montre des émotions contradictoires. J’ai du mal à cerner ses expressions, mais mes sorts doivent faire effet. Je me demande s’il va enfin se mettre à sourire, heureux d’être en présence de quelqu’un qu’il apprécie ou s’il aura un air béat de bébé émerveillé de trouver quelque chose de magnifique à ses yeux.

C’est étrange, j’ai l’impression qu’il s’agit plutôt d’expression négative. Le ravissement le met en colère… J’ai du mal à comprendre. Les hommes qui subissent ce sort ont plutôt tendance à s’émerveiller, à parader ou à se confier… mais pas à s’énerver.

J’ai dû me fourvoyer quand je l’ai cru admirer les ailes de la fée. Je pense qu’il est incapable de ressentir des émotions positives ou d’aimer quelqu’un d’autre que lui-même. Les orcs ne sont capables que de haine et de violence. Alors mon sortilège fonctionne à l’inverse sur lui.

Kormak se met à hurler. Un hurlement qui me déchire les tympans. J’ai peur. Son visage n’est plus qu’un masque de haine. Il me plaque au sol, les mains autour de mon cou. Mes sortilèges s’arrêtent brutalement. Je ne l’ensorcèle plus et mon visage prend les traits d’un autre, puis d’un autre et encore un autre avant de revenir à Clématite. Je panique. C’est la voix de Sammy qui me tire de mon effroi.

Sammy – Calmons-nous. Toute cette histoire est compliquée et nous met dans tous nos états. Nous devrions aller faire une pause dans une auberge et parler tranquillement de tout ça. Mettons tout ça au clair devant une bonne bière naine. Ça nous fera le plus grand bien.
Clématite – Par… Pardon… je ne le ferais plus…

Sammy ne semble pas comprendre. J’ai parlé en regardant Kormak, tremblante de peur.

Sammy – C’est rien, allons-y. Kormak, venez. Lâchez-là.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mer 10 Mai 2017 - 18:52

– C’est rien, allons-y. Kormak, venez. Lâchez-là.

La chaleur était redescendue d'un seul coup, de même que toute la colère de Kormak qui s'était subitement envolée. Il se retrouva tout penaud, comme un enfant pris la main dans le sac. Il desserra doucement la gorge de Clématite, comme pour s'assurer qu'il n'avait pas rêvé. Il se releva et scruta les environs. Son cri avait alerté tous le village, et probablement tous ceux à plusieurs kilomètres à la ronde. Les gens le regardaient avec peur. Dès que leur regard croisait le sien, les gens détournaient la tête, rentraient chez eux, fermaient leur volet. Que cette petite se fasse dépecer, mais par pitié, que ce monstre nous laisse tranquille, nous ne sommes que de pauvres gens ! Kormak était devenu le monstre qu'il redoutait temps.

Il lui fallut quelques minutes avant de reprendre son souffle. Il baissa la tête et se mura dans le silence. Les excuses n'avaient jamais été son fort, particulièrement dans ce cas, où il restait convaincu de ne pas être fautif. Néanmoins, il s'était fait suffisamment remarqué pour aujourd'hui, il n'allait pas en plus faire un esclandre. Il suivit docilement l'Halfelin vers l'auberge, en regardant ses pieds. Par chance, celle-ci était à l'opposée de leur position. S'ils avaient à coup sûr entendu le cri, ils n'avaient pas vu la scène. Quand l'aubergiste demanda ce que c'était, il dit qu'une charrette avait roulé sur le pied de Kormak. L'aubergiste n'était pas difficile, il accepta le bobard sans broncher.

Alors que Clématite, Sammy et Aliéna restèrent ensemble pour discuter de la situation, Kormak partit s'isoler dans une chambre à l'écart.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Fleur le Mer 10 Mai 2017 - 20:11

Kormak marche seul devant et entre dans l’auberge sans nous. A-t-il des états d’âmes ? Ce comportement ne lui ressemble pas. Je ne prétends pas le connaître, oh non, loin de là, mais durant tout le voyage, c’est la première fois qu’il se montre aussi taciturne. Sammy l’observe mais a la discrétion de ne rien dire, contrairement à Aliéna qui continue à maugréer une suite de qualificatifs peu élogieux sur notre étrange « compagnon » de route. Depuis qu’elle m’a vu me transformer, elle ne m’a pas adressé la parole, si ce n’est le « sorcière ! » que j’ai cru entendre siffler entre ses dents.

Sammy se penche vers moi. En fait, c’est moi qui finis par me pencher pour me retrouver à hauteur de son visage. Il me souffle une demande à l’oreille et je ne peux m’empêcher de sourire. Quand Aliéna se retourne, elle se retrouve face à deux jeunes et beaux humains qui la regardent en riant. Nous entrons dans l’auberge en l’attrapant par le coude pour qu’elle nous suive.

Face à ma bière, j’en rajoute encore une petite couche, ce qui ne semble pas déplaire à l’halfelin : les femmes qui passent près de notre table se mettent alors à lui lancer des regards langoureux et minaudent dès qu’il leur sourit. C’est le même sort que j’avais lancé à Kormak, sauf que lui, au lieu de m’envoyer des baisers en gloussant comme ces jeunes filles sont en train de le faire avec Sammy, il m’a plaqué au sol pour m’étrangler. Je ne le comprends pas…

Peu importe, nous profitons de cette pause pour discuter de la situation. Je leur explique tout ce qu’il s’est passé depuis que j’ai pris la place de Clématite. Sammy se moque de ma situation tandis qu’Aliéna m’accuse du meurtre de sa jeune maîtresse. Sammy et moi l'ignorons et continuons à parler en attendant que Kormak réapparaisse.

•————————————•
Fleur de Tacomnal
avatar
Fleur
Bon
Bon

Race : Humaine
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Kormak le Mer 10 Mai 2017 - 21:52

Kormak se retrouvait enfin seul pour la première fois depuis son départ de Telbara. Il en avait besoin. Mais qu'est-ce qui lui était passé par la tête ? Il n'était pas l'incarnation de la patience, loin s'en fallait, mais jamais dans ces proportions... Il se revoyait encore, bouillonnant de rage, prêt à étrangler la gamine, à la décapiter à mains nues. Prostré dans un coin d'une chambre miteuse d'une auberge qui ne l'était pas moins, dans une ville qui pouvait faire office de trou du cul du monde, le Demi-Orc, la tête entre les mains, revivait encore et encore les évènements pour comprendre comment il avait pu déraper à ce point.

La meilleure des choses aurait été de l'ignorer, et de rentrer à Telbara - non sans s'être servi dans la caisse au passage. Depuis l'attaque, il avait remarqué que les robes de Clématite étaient pour beaucoup décorées de pierres précieuses, un joli pactole. Elle n'en aurait pas l'utilité de toute manière. Il se retint de frapper le mur de rage. Il était bien capable d'y faire un trou, et il n'aspirait qu'à la discrétion. Qu'allait-il faire maintenant ? Repartir avec eux ? Cela n'aurait aucun sens, pourquoi la gamine accepterait-elle de repartir avec un Demi-Orc qui a bien failli la tuer ? Et puis, repartir pour aller où ? Elle n'était pas qui elle prétendait être, il n'y avait aucune raison d'aller en Estandre maintenant.

Finalement, après ce qui lui semble être une éternité, Kormak se lève et descend dans la salle principale, où les autres l'attendent. Silencieusement - en tous cas aussi silencieusement pour une personne de son gabarit - il prend une chaise et s’assoit sans un mot ni un regard.

- Vous pourriez vous excusez non ? lui persifla Aliéna.

- La ferme. On en serait pas là si vous n'aviez pas essayé de tous nous faire descendre, lui répondit-il avec un regard noir.

L'ambiance respirait donc la légèreté et le bonheur.
avatar
Kormak
Novice
Novice

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous bonne escorte

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum