L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Spectre le Mer 29 Mar 2017 - 22:31

La ville de Telbara, enfin ! Et comme je l'avais pensé, la diversité des races semble bien être un point majeur ici. La ville est vraiment belle, enfin, par rapport à Adryas, capitale du Royaume des Drows. Je verrais vite si il y fait bon vivre ou non, bien que je ne sois pas venu ici pour ça, il s'agit tout de même d'un point à ne pas négliger après tout ! Bon, j'observerais plus en détail la ville car mon voyage n'est pas terminé, je dois maintenant trouver la... Guilde des Guerriers si je ne me trompe pas !
En entrant dans la ville je descendis de mon cheval et m'engouffra à l'intérieure de cette dernière. Je me mis à murmurer :

"Je ne vais quand même pas demander mon chemins. Je vais trouver le bâtiment ou se situe cette fameuse Guilde des Guerriers.  

Les gens semble me dévisager. Je ne comprend pas vraiment pourquoi, les Demi-Sang comme moi sont ils rare ? pas apprécié ? Bah, après tout, je me fiche de ce qu'ils pensent, j'ai vécu bien pire que de simples dévisagement !  N'y prêtant donc guère attention, je continu d'avancer toujours en cherchant la Guilde des Guerriers... mais n'étant jamais venu ici, la tache risque d'être plus compliqué que je ne le pensais. Ceci dit, il doit très certainement y'avoir des gardes à l'entré du bâtiment, voir même peut-être se trouve t-il près de la place centrale ? Quoi qu'il en soit, je choisis de suivre mon instinct et donc de me diriger, enfin, d'essayer de me rendre sur la place principale de la ville. Je me faufile donc à travers Telbara en direction du centre... Puis au détour d'une petite ruelle, un évènement capta mon attention : trois garçons, humains d'apparence, étaient en train de s'en prendre à une jeune fille Tigrain, qui devait avoir peut-être deux ans de moins qu'eux au premier coup d'œil ; ils la traité comme si elle avait la peste !  Des souvenirs de mon enfance remontèrent, je ne connaissais que trop bien cette situation, pour l'avoir vécu toute ma vie jusqu'à maintenant ! Etant de dos, les trois garnements n'avaient pas encore remarqué ma présence.. je m'approcha doucement quand j'entendis l'un d'eux prendre la parole.

"Eh bah alors la poilu ? Tu es toute seule ? Je me demande comment quelque chose comme toi peut exister ?! Là d'où je viens ton espèce est traité comme des esclaves !"

"Haha bien envoyé Arthur !"

"Laissé moi tranquille... s'il vous plais..."

"Oh mais tu entend ça Arthur ? l'erreur parle en plus de ça ?!"

Une très grande colère monta en moi, et si ce n'étais pas des gosses j'aurais déjà mis mon poing dans leur figure ! Ces trois gamins devaient venir du Royaume d'Estandre, réputé pour sa Xénophobie !

Arthur : "Ouais j'entend ça ! On va devoir la faire taire !"

Alors que ce garçon disais ça, il se pencha et pris une pierre. Il s'apprêtait à la lancer ou à frapper la jeune fille avec. Quoiqu'il en soit, je le coupa dans son élan en lui agrippant le bras.

"Vous allez m'écouter attentivement vous trois. Ici toutes les races on leur droits, et elles sont toutes libres. Alors maintenant..."

Arthur : "Lâcher moi ! Vous n'avez pas..."

" Ferme-là gamin ! Lâche ta pierre et excusez-vous auprès de cette jeune fille immédiatement !"

Ils faisaient les malins car ils étaient en supériorité face à elle, mais dès l'instant ou je me suis énervé, les trois gosses se sont mis à pleurer. Ils se sont excuser, même si je sais que au fond ils ne le pensaient pas. Je les laissa donc partir.

Arthur : "Quand mon père apprendra ça, j'espère qu'il vous mettra une bonne raclé !"

Comme si j'allais avoir peur de ses menaces, l'ignorance de la jeunesse est parfois amusante. Lorsque je me tourna vers la jeune fille, elle était elle aussi en pleure en train de m'observer, puis fini par parler en me sautant dessus pour me prendre dans ses bras :

"Merci beaucoup Monsieur !"

"Ne t'inquiète pas jeune fille, c'est fini maintenant. Tu sais, là d'où je viens, j'ai vécu la même situations de nombreuse fois, je sais donc à quel point ça peut-être dur à vivre."

Je posa ma main sur sa tête pour essayer de la réconforter, bien que, elle ne semble pas être stupide, elle doit fort probablement savoir à quel point elle a eu de la chance, car ces gamins auraient pu allé loin si je n'étais pas intervenu.
Après quelques minutes, elle fini par se calmer et sécher ses larmes.

"Vous savez... je n'ai pas beaucoup d'argent sur moi... mais si vous voulez je peux vous emmener voir mes parents, ils sont forgerons et ils pourront peut-être vous récompenser."

"Je te remercie jeune fille, mais garde ton argent, toi ainsi que tes parents, je ne veux aucune récompense. Par contre si tu pouvais m'indiquer ou se trouve la Guilde des Guerriers, je t'en serais très reconnaissant."

Ariana : "Vous pouvez m'appeler Ariana. Je vous remercie pour votre gentillesse et pour la Guilde des Guerriers, vous avez de la chance, la Forge de mes parents se trouve à côté du bâtiment de la Guilde ! Et en plus on peut même garder votre cheval.

Elle avait l'aire contente de pouvoir me venir en aide.

"Eh bien Ariana, moi on me surnomme Spectre, ça... serait trop compliqué à t'expliquer le pourquoi du comment. Ah et bien, accepterais tu de m'y conduire ?"

Ariana : "Avec plaisir... heuu... Spectre."

Je repris donc ma marche en direction de la Guilde des Guerriers, guidé par Ariana.
On ne mit pas plus de cinq minutes à arriver devant la Guilde. Ariana voulait que je vienne voir ses parents pour qu'ils me remercie, mais je déclina son offre en lui expliquant que ça fais plusieurs jours que je cherche à venir ici, mais je lui dit que je passerais probablement une prochaine fois. Elle me fis un signe de la main et partit en direction de la Forge, emportant avec elle mon cheval.
Je me tourna en direction du bâtiment de la Guilde... et il est vrai qu'il est imposant, si j'étais passé devant j'aurais certainement deviné que c'était ici.
Alors que je regardais le bâtiment tout en repensant à ce qui venait de se passer un peut plus tôt, quelqu'un m'interpela, me faisant ainsi revenir à la réalité.

•————————————•
"Spectre", La lame justicière des ombres
avatar
Spectre
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Ven 31 Mar 2017 - 15:33

Voilà plusieurs jours que je suis rentré de ma dernière mission du vieux tertre. Ce fut couronné de succès, les humetheres furent tuer et leurs sbires décimés. J’aurais pu en être heureux, revenir de manière triomphale et fêter cela autour du banquet. Pourtant, le fait d’avoir gagné et sauver tout un village ne suffisait pas à me remonter le moral. Mon frère d’armes ne s’en était pas sorti indemne. Fort heureusement, il avait survécu, mais il en était revenu changer. Il n’était plus vraiment lui-même et à préférer aller se ressourcer dans un coin isolé du continent plutôt que de revenir dans la guilde. J’étais, bien entendu, inquiet pour lui. Et le fait de ne savoir ce qui lui arrivait et encore moins de pouvoir y faire quelque chose me rendait un peu malade. C’est donc seul que je retournais à la guilde.

Les jours qui ont suivi, je me sentais un peu mal. Je me voyais seul. Les autres membres étaient plus ou moins sympathiques, mais j’avais un peu de mal à m’en faire des amis. Il fallait laisser le temps agir sans doute, mais je n’étais pas de nature très patiente, je ne vivais que le jour même. Je désirais tenter une nouvelle mission pour me changer les idées, mais je ne trouvais aucune qui m’intéressait. On aurait cru qu’il s’agissait de corvée pour un paysan ou un simple citoyen. Au final, j’étais parti me détendre à une taverne, je profitais de la bonne ambiance et de la boisson. C’était bon à voir certains chanter ou danser, mais je ne ressentais pas l’envie de les suivre. Au final, je finissais mes chopes de d’hydromel puis je sortais pour retourner à la guilde.

La vie mouvementée de la ville me devenait peu à peu familière. Au début, voyant tous ces allers et retours avec chariot ou chevaux m’impressionner. Je n’avais jamais vu de tels endroits durant ma vie, et ceux fut plus surprenant quand je suis arrivé à Telbara. Car la cité semblait plus belle que Tacomnal et plus propre, mais on y trouvait toute une diversité de peuple se mêlant. Bon d’accord, parfois, on sentait encore le purin ou de la crasse était visible à plusieurs endroits, mais la ville était plus présentable que sa rivale. Ici au moins, je ne risquais pas de me faire dévisager ou moquer que si j’étais resté à mon premier choix. Sur ce point, j’étais plus tranquille.

En m’approchant du bâtiment de la guilde des guerriers, j’aperçus un drôle d’énergumène qui restait planter devant à le contempler. Il était vrai que la hauteur du bâtiment pouvait impressionner. Et encore, ce n’était pas le plus haut de la ville, mais sa taille pouvait attirer l’œil et donner le vertige. L’intérieur aussi était gigantesque, on croirait presque un palais réserver aux grands guerriers. Le visiteur pourrait s’y perdre s’il n’est pas prévenu. Voilà pourquoi, la guilde était une sorte de curiosité par ici. Les habitants de Telbara sont habitués à côtoyer la bâtisse, pour eux elle était naturelle ici et donc ils n’en faisaient pas trop attention. C’était ainsi qu’on pouvait reconnaitre les visiteurs. Ce serait possible d’inventer un métier qui consisterait à faire visiter les grands édifices de la ville ? Je suis sûr que l’on pouvait gagner sa vie ainsi. En attendant, j’étais curieux de savoir ce que voulait ce visiteur. Sans doute, une visite guidée justement.

Je m’approchais donc de lui. Le bruit de mes sabots sur le sol fut masqué par le vacarmes de la vie citadine. Un bon voleur ou un assassin pourrait agir à sa guise ici sans craindre de se faire entendre, ou même voir. Dès que je fus assez proche de lui, je déposais mon épaisse main sur son épaule pour l’interpeller :

Astorok – Vous cherchez quelque chose visiteur ?

•————————————•
L'honneur du guerrier:
avatar
Astorok Cornes de Fer
Champion
Champion

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Spectre le Sam 1 Avr 2017 - 17:27

Lorsque je me retourna, je vis mon interlocuteur : un Minotaure, qui maffois, était plus imposant que je ne le pensais, je me demandais si ils étaient tous comme ça ou non. Il semblait bien connaitre les environs, puisqu’il me demanda ce que je cherchais, en me traitant de visiteur toute fois, bien que ce soit ce que je suis à l’heure actuel…

«Oh eh bien, je vous remercie, mais j’ai déjà trouvé ce que je cherchais ici. En revanche, compte tenu de votre équipement, je suppose que vous faites partit de la Guilde des Guerriers, je me trompe ? Car je voudrais savoir s’il y’a des critères pour y entrer ? »

Je n’avais pas remarqué au début, mais la place principale est vraiment pleine de vie ! Il y’a du monde partout. Remarque, ça doit faire du « divertissement » aux membres de la Guilde.
Et en parlant de ça, je remarquais que l’entré était gardé par deux hommes en armures… je commençais à me demander s’ils laissaient entrer n’importe qui. Espérons que ce Minotaure fasse bien parti de la Guilde et qu’ils puissent me faire entrer sans aucun problème.
Mais outre le fais d’avoir trouvé la bâtisse, je devais maintenant trouver quelque part ou me reposer… et une taverne ne serait pas de refus ! Oh et puis, tant pis, je vais demander à ce Minotaure.

«Ah et si vous pouviez également me dire ou je pourrais trouver un endroit ou crécher ainsi qu’une taverne, ça m’aiderais énormément mon brave. »

Des compliments venant de moi ?! J’étais bien obligé, je n’allais pas me faire remarquer le premier jour de mon arrivé ici quand même ! Bon en y réfléchissant bien, je m’étais fait remarquer en venant en aide à cette jeune fille, mais ça ne comptait pas vraiment. Ah moins que les parents de ces sales gosses fassent partit de la Guilde, là ça pourrait être… intéressant.
Je remarqua quelqu’un qui m’observait avec insistance derrière mon interlocuteur, seulement, avec la foule qu’il y avait, je n’arrivais pas à voir son visage. Qui cela pouvait-il bien être ?

•————————————•
"Spectre", La lame justicière des ombres
avatar
Spectre
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Mar 4 Avr 2017 - 16:39

Spectre - Oh eh bien, je vous remercie, mais j’ai déjà trouvé ce que je cherchais ici. En revanche, compte tenu de votre équipement, je suppose que vous faites partit de la Guilde des Guerriers, je me trompe ? Car je voudrais savoir s’il y’a des critères pour y entrer ?

Son intention était évidente à deviner. Je me doutais bien qu’il vînt pour la guilde. Il était planté là, à fixer le bâtiment comme si elle était faite de pierre précieuse. Et puis, beaucoup de jeunes gens rêvaient de rejoindre la guilde la plus prestigieuse de tout le continent, rêvant de devenir un des plus grands guerriers ou même un héros légendaire qui puisse fouler cette terre. Je ne me moquerais pas de son idée si tel était le cas, car c’était pour les mêmes raisons que je l’ai rejointe. Je me mis à lui répondre sur un ton un peu las.

Astorok - Tant que vous savez tenir une arme, c'est le principal. Après faudra prouver ceux que vous vallez. Et oui, j'en fais partis je vous le confirme.

Je me rappelais de mon admission à la guilde des guerriers. Ce n’était pas à Telbara, mais cela ne changeait rien. Voir un imposant minotaure devait les impressionner sans doute, mais aussi les pousser à la moquerie. En tout cas, ils me firent passer la fameuse épreuve pour rejoindre leur rang, avec un guignol qui devait m’évaluer, mais bon à rien. Fort heureusement, je suis parvenu à remplir ma mission malgré l’idiotie de l’humain et pus rejoindre la guilde en affectant celle de Telbara. Ce jeune elfe devra en faire autant. Mais je dis elfe, mais je n’étais pas sûr de ceux qu’il était. Il ressemblait bien à un de ces elfes noirs, mais je n’en avais jamais vu de ma vie. Et j’entendais dire qu’ils n’aimaient pas se montrer au reste du monde.

Spectre - Ah et si vous pouviez également me dire ou je pourrais trouver un endroit ou crécher ainsi qu’une taverne, ça m’aiderais énormément mon brave.
Astorok - Une auberge, il y en a partout en ville. Ici même vous en avait une dizaine, il n'y a que du choix rien qu'à quelque pas de la guilde.

Il s’agissait d’une des villes les plus riches d’Orcande. On était sûr d’y trouver de tout et de n’importe quoi ici. Et elle était si souvent noire de monde que les enseignes, mêmes les unes à côté des autres ne se faisaient presque aucune concurrence. Si notre ami elfe désirait se poser ici, il avait très bien choisi le lieu. Sans oublier que le quartier où se trouvait la guilde était l’un des plus riche. Par contre, les prix n’étaient pas des plus modestes, il ne fallait pas avoir peur d’ouvrir bien grand la bourse. D’ailleurs, cela me rappela de m’acheter une nouvelle arme.

Astorok - Par contre, faites attention au prix. C'est pas comme celles dans la campagne. Vous desirez de suite manger et dormir ou vous comptez visiter la guilde avant ?

S’il le désirait, je pourrais le faire un peu visité la guilde et le dirigé vers la personne appropriée pour demander à rejoindre les guerriers. Cela ne prendrait pas trop de temps et on l’assignera à un quelqu’un devant l’évaluer pour une mission. Ensuite, bonne chance l’ami. Tout déprendra par la suite s’il parvient oui ou non à remplir son objectif. Et encore, s’il parviendrait à rester en vie ou non. Mais il me semblait tout à fait capable de se défendre. Et puis il semblait cacher une certaine force en lui, quelque chose de grand pouvant sans doute l’aider lors des combats.

•————————————•
L'honneur du guerrier:
avatar
Astorok Cornes de Fer
Champion
Champion

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Spectre le Mer 12 Avr 2017 - 13:29

Astorok : "Tant que vous savez tenir une arme, c'est le principal. Après faudra prouver ceux que vous valez. Et oui, j'en fais partis je vous le confirme."

Bon, pour ce qui est de tenir une arme il n'y a aucun problème, je me débrouille même plutôt bien. En revanche que veux t-il dire par "prouver ce que vous valez" ? Je pense que ça doit être une sorte de mission test pour voir mon niveau, si c'est bien ça, je devrais pouvoir intégrer la Guilde plutôt aisément.
Pendant que ce Minotaure me répondait, il semblait être entrain de me juger. Peut-être est-ce la première fois qu'il voit un Drow, enfin... un Demi-Drow en ce qui me concerne. Ceci dit, c'est également la première fois que je vois un Minotaure... J'espère que pour prouver ce que je vaux, je ne devrais pas l'affronter ! Car en vue de sa carrure, il semblait bien plus fort que moi... Quoi qu'il en soit il fini de répondre à mes questions.

Astorok : "Une auberge, il y en a partout en ville. Ici même vous en avait une dizaine, il n'y a que du choix rien qu'à quelque pas de la guilde. - il marqua un léger temps de pause - Par contre, faites attention au prix. C'est pas comme celles dans la campagne. Vous desirez de suite manger et dormir ou vous comptez visiter la guilde avant ?"

"Eh bien au moins il s'agit d'un bon point d'avoir beaucoup d'auberge. De plus, la ville semble être vraiment riche en tout point ! Ne vous inquiétez surtout pas des prix, je n'en ai peut-être pas l'air mais je suis plutôt fortuné. Ma foie, j'aimerais beaucoup visiter la guilde avant tout, me feriez-vous visiter ? "

"Je suis plutôt fortuné" ... Mouais... mais bon, les plus gros mensonges ont toujours une part de vérité.
Tendis que j'étais en train de répondre à ce Minotaure, la personne qui me regardait avec insistance finit par partir. Je pense savoir de qui il s'agit... soit l'un des parents de ces gosses sur qui j'ai très légèrement élevé la voix, ou alors, un espion des terres Drows... Mais quelques chose me dit que je risque de la recroiser souvent.
Quoi qu'il en soit, je devais poser une question à mon interlocuteur.

"Dite, j'aurais... une autre question à vous poser. Savez -vous si au sein de la Guilde il y'a un, ou plusieurs des membres qui viendraient du Royaume d'Estandre ? Des Humains plus particulièrement."

Il semblait intrigué par ma question, et cela était compréhensible. Mais je tenais à être un minimum préparé si je devais les croiser à l'intérieure du bâtiment !
En observant un peut autour de nous, je me rendis vraiment compte que cette ville n'avait rien en commun avec mon ancien "chez moi" : la diversité des races, la beauté même de la ville, la vitalité qui en ressortait été enivrante. Mon regard se posa sur ma gauche, je vis la jeune fille que j'avais aidé, elle était en train de s'occuper de mon cheval. Il faut dire que ce dernier le méritait, avec toute la route qu'il a enduré plus les nombreuses attaques... il avait bien besoin de repos !

•————————————•
"Spectre", La lame justicière des ombres
avatar
Spectre
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Mer 12 Avr 2017 - 16:06

Spectre - Eh bien au moins il s'agit d'un bon point d'avoir beaucoup d'auberge. De plus, la ville semble être vraiment riche en tout point ! Ne vous inquiétez surtout pas des prix, je n'en ai peut-être pas l'air mais je suis plutôt fortuné. Ma foie, j'aimerais beaucoup visiter la guilde avant tout, me feriez-vous visiter ?

Il semblait être un riche en quête de distraction tout d’un coup. Il se disait fortuné, alors pourquoi venir dans la guilde des guerriers si ce n’était pour se distraire ? Des gens venaient ici en quête d’aventure et de bravoure comme je l’avais dit, mais d’autres, c’étaient surtout un gagne-pain où ils n’avaient qu’à davantage user de leur bras pour gagner bien plus qu’un employé d’entrepôt et accomplir une tâche qui ne risquait pas de vous faire passer pour la pire des crapules. De toute façon, les responsables de la guilde en jugeront. J’étais pour ma part encore novice, donc je préférais ne pas trop en juger.

Astorok - Je veux bien vous faire visiter l'endroit. Par contre je ne sais pas si un des responsables de la guilde sera disponnible. Il vaudrait mieux tenter au petit jour. Mais qui sait, vous aurez peut-être de la chance d'en croiser un pendant la visite.
Spectre - Dite, j'aurais... une autre question à vous poser. Savez -vous si au sein de la Guilde il y'a un, ou plusieurs des membres qui viendraient du Royaume d'Estandre ? Des Humains plus particulièrement.

En voilà une question des plus étonnante. Pourquoi vouloir savoir cela ? Cet elfe noir avait-il des problèmes avec des estanols ? Ou avec les estanols même. Je savais que les terres au nord n’étaient pas des plus accueillantes pour les races non-humaines. Mais il ne devait s’inquiéter de risquer de tomber sur l’un d’eux ici. Les autres races étaient ici chez elle au même titre qu’un humain, et donc si quelqu’un lui voulait du mal pour son sang, alors il serait sévèrement jugé.

Astorok - Toutes les guildes sont reliées entre-elles. Alors oui on peut croisé des guerriers des autres guildes. Mais si un guerrier n'aimant pas les elfes venait ici, il serait puni en tentant de vous faire du mal.

Ceci étant dit, j’invitais l’elfe à entrer pour commencer la visite. La première chose à voir une fois les grandes portes passées, était l’immense salle du hall. Soutenue par de majestueuses colonnes, elle était décorée d’armes et d’armure sur les murs. On y trouvait également le grand panneau des missions où chaque guerrier pouvait y trouver sa nouvelle quête. Et il était donc normal d’en voir toute une armée autour, cherchant le bon bout de papier qui leur rapportera honneur et gloire à travers une aventure des plus périlleuse. J’expliquais cela vite fait à l’elfe avant de poursuivre. Durant le trajet menant aux autres parties du bâtiment, je me mis à entamer les présentations. D’ordinaire, on le faisait dès le début, mais je n’avais pas trouvé l’occasion de le demander.

Astorok - Au fait, comment vous vous appelez ? Moi c'est Astorok, de la famille des Cornes de Fer.

•————————————•
L'honneur du guerrier:
avatar
Astorok Cornes de Fer
Champion
Champion

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Spectre le Mer 26 Avr 2017 - 14:46

Lorsque je dit que j'étais fortuné, le Minotaure paraissait un peut surpris. Quoi qu'il en soit, du moment qu'il ne cherchaient pas à savoir d'où je tenais cette fortune tout irais bien. Il faut dire que d'après ce que j'en savais, les personnes cherchant à rejoindre la Guilde des Guerriers, cherchaient pour beaucoup, la fortune. Je fus même étonné qu'il ne me demande pas la raison de mon désir d'intégrer la Guilde conte tenu de la situation.

Astorok : "Je veux bien vous faire visiter l'endroit. Par contre je ne sais pas si un des responsables de la guilde sera disponible. Il vaudrait mieux tenter au petit jour. Mais qui sait, vous aurez peut-être de la chance d'en croiser un pendant la visite."

Eh bien pour croiser des personnes je suis plutôt chanceux ma foie, donc peut-être que là aussi je croiserais un responsable.
Lorsque je posa ma deuxième question, mon interlocuteur semblait encore plus surpris... je devrais peut-être faire plus attention à ce que je dit ici. Je ne tiens pas vraiment à suspecté de quelque chose.
Enfin bref ! Malgré sa surprise il me répondis tout de même :

Astorok : "Toutes les guildes sont reliées entre-elles. Alors oui on peut croisé des guerriers des autres guildes. Mais si un guerrier n'aimant pas les elfes venait ici, il serait puni en tentant de vous faire du mal."

Voilà qui était intéressant, si jamais l'un des parents se trouvaient être membre de la Guilde, il ne pourrait rien tenter car si il le fait je pourrais très bien dire ce que le groupe d'enfants a fait subir à cette jeune fille. De plus, si il tente quoi que ce soit il en serait sanctionné ! Un petit sourire parcourait mon visage. Mais je répondis rapidement au Minotaure pour ne pas paraitre... bizarre.

"Je vous remercie. Je n'ais pas réellement d'ennemis, après tout je viens seulement d'arriver, mais je tenais à savoir si les habitants d'Estandre venant ici pouvait éventuellement causer des problèmes."

Il m'invita à entrer alors que j'étais en train de parler.
En entrant à l'intérieure du bâtiment j'étais impressionné par l'immensité de la salle ainsi que des piliers. Je remarqua également un endroit que je risquais de fréquenter souvent, le tableau des missions... Enfin quand je dis que je remarqua, je devrais plutôt dire que grâce à mon guide je comprit qu'il s'agissait de ça. Remarque, avec tout le monde autour, ça ne pouvait pas être autre chose.
Tendis qu'il continuait de me faire visiter l'intérieure de cet imposant bâtiment, le Minotaure  se présenta.

Astorok : "Au fait, comment vous vous appelez ? Moi c'est Astorok, de la famille des Cornes de Fer."

Cornes de fer ? Tiens ce nom ne met pas inconnu, mais impossible de me rappeler ou je l'ai entendu ni même pourquoi je l'ai entendu.

"Enchanté Astorok, moi on me surnomme Spectre. Désolé, mais je ne divulgue jamais ma véritable identité, il vous faudra donc vous contenter de mon surnom."

Maintenant que j'y pense, je crois que même dans le Royaume des Drows, personnes ne connaissait mon vrai nom. Je donnais toujours une fausse identité... Je ne sais même pas pourquoi, Quoi qu'il en soit ce "tique" est resté. Bien que Astorok semble sympathique, je préfère ne lui donner que mon surnom.

•————————————•
"Spectre", La lame justicière des ombres
avatar
Spectre
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Sam 29 Avr 2017 - 16:26

Spectre - Enchanté Astorok, moi on me surnomme Spectre. Désolé, mais je ne divulgue jamais ma véritable identité, il vous faudra donc vous contenter de mon surnom.

Il préférait se faire appeler par un surnom, comme il voulait. Le plus important était que je pouvais le nommer d’une manière plutôt que dire « Elfe », « voyageur » ou « Barbichette ». C’était plus plaisant ainsi pour éviter les conflits inutiles. Et puis, il devait préférer ainsi pour une question d’image, de quoi faire peur à l’ennemi. Cela devait marcher. Nous poursuivions donc la visite. Je lui montrais le plus possible d’endroits important pour la guilde. La salle où manger avec la cuisine, l’armurerie, un espace détente et entrainement, un dortoir parmi d’autres… Tous les lieux de vie. Chacune des pièces étaient impressionnante de par sa taille que par sa décoration. Les raisons sont diverses, comme vouloir accueillir dans l’une des plus grandes guildes le plus de monde, de quoi se donner du prestige, mais aussi pour accueillir toutes les races. Un xolon ne pourrait pas circuler avec facilité dans un couloir de taille humaine. Un peu comme les rues de la ville quoi.

Après avoir fait un rapide tour des lieux, je me retournais vers Spectre pour avoir son impression. J’imaginais que de voir tout cela devait l’impressionnait et le motivé davantage de rejoindre la guilde. Mais il devait avant tout convaincre de la raison de sa venue. Bon, pour ma part, je n’étais qu’un minotaure qui se contentait d’un simple coin où vivre et qui ne rêvait que tabasser de l’adversaire. Alors, pour prouver que j’étais digne de la guilde, je me focaliser que sur l’épreuve, et non sur tous ceux tape à l’œil qui fascine tant les autres races humanoïdes.

Astorok - Bon, voilà en gros la Guilde. J'esppère que vous vous sentez toujours motivé Spectre. Si oui, faudra faire votre demande auprès d'un des chefs de la Guilde. Faites attention, ce ne sont pas des rigolos. Ils peuvent se montrer dur, voir froid, mais ils sont juste.

J’attendais donc sa réponse, bras croisé. Bien que me doutant de la réponse, cela me fit un quelque chose d’assister si tôt après mon arrivé à l’arrivée d’un nouveau membre. Et dont j’aurais un peu aidé. Mais après, ce n’était pas dit qu’il soit accepté à la fin, encore moins que se sera moi qui serais chargé de veiller sur lui pendant sa mission. Mais si tel était le cas, je m’assurerais de bien tenir mon rôle et garantir ses chances en le poussant au meilleur, pas comme un idiot d’humain qui ne sait pas tenir en place et qui risque à chaque instant la vie de ses compagnons.

Astorok - Si vous voulez, je peux vous mener jusqu'à l'endroit où Jangdar travail pour la guilde. Ainsi vous verrez avec lui.

Le grand chef. Pas celui qui m’a fait entrer dans la guilde, mais celui qui ma accueillit une fois arrivé à Telbara. Ce n’était pas un rigollot. Sérieux, froid, pas du genre à boire une bonne bière. Mais j’aimais beaucoup l’énergie qu’il dégageait, on sentait de suite le puissant guerrier qu’il était et il imposait de suite le respect, incarnant parfaitement l’autorité. Je rêvais d’être un guerrier de sa trempe. Mais peut-être moins rigide. Plus comme le héros de ma famille.

•————————————•
L'honneur du guerrier:
avatar
Astorok Cornes de Fer
Champion
Champion

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Spectre le Sam 24 Juin 2017 - 14:34

Astorok semblait satisfait que je ne lui donne que mon surnom, il est vrai que pouvoir nommer une personne, même avec un surnom, permet de simplifier une discussion et d'éviter des situations... gênantes.
La Guilde est vraiment un endroit impressionnant pour ceux qui n'y sont pas habitué ! Tout y est grandiose ! Ceci dit... pour le "garnement" que j'étais, j'ai très rarement côtoyer ce genre de lieux... Ce qui rajoute ce côté d'émerveillement. Je me rendis également compte que à l'intérieure de la Guilde, et le long de la visite, que personne ne me dévisagé, les quelques personnes qui me regardait, le faisait pour me saluer, ça va me changer d'Adryas !
Une fois la visite terminé, Astorok se tourna vers moi :

Astorok : "Bon, voilà en gros la Guilde. J'esppère que vous vous sentez toujours motivé Spectre. Si oui, faudra faire votre demande auprès d'un des chefs de la Guilde. Faites attention, ce ne sont pas des rigolos. Ils peuvent se montrer dur, voir froid, mais ils sont juste. Si vous voulez, je peux vous mener jusqu'à l'endroit où Jangdar travail pour la guilde. Ainsi vous verrez avec lui."

"Ma motivation est inébranlable Astorok. Peut importe ce que vous me montrerez ou me direz, si entrer dans la Guilde est un élément clé pour moi, alors je ferais tout pour y entrer. "d'un des chefs de la guilde" ? Vous voulez dire qu'il y'en a plusieurs ?..."

Je fus relativement surpris de savoir que la Guilde des Guerriers possédait plusieurs chefs ! Mais qu'importe, je me présenterais devant l'un d'eux quoi qu'il en soit.
Je repris ma phrase :

"... Vous savez, les personnes dur et froide je connais plutôt bien... je viens d'Adryas, la capitale du peuple Drow et... étant un Demi-Drow, bon nombre "des miens" l'étaient envers moi. Donc j'y suis habitué, en revanche, la différence ici, est que tout le monde respecte tout le monde. Eh bien écoutez, je vous suis, emmenez moi voir Jangdar, je vous fais confiance."

Je lui souris amicalement, tout en lui faisant un signe de la main pour lui dire que je le suivais.
Au même instant je repensa encore à ces gamins, j'espère que Jangdar n'est pas le père de l'un d'entre eux, mais je ne pense pas. Dans le pire des scénarios, je m'expliquerais ouvertement avec lui, quitte à ce que la Guilde en profite. Mais si il s'agit d'un des chefs de la Guilde des Guerriers de Telbara, ça m'étonnerais énormément que ce soit lui.


•————————————•
"Spectre", La lame justicière des ombres
avatar
Spectre
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Dim 25 Juin 2017 - 14:50

Spectre voulait se montrer comme un dur, comme quoi il en avait déjà bavé. Bah ! S’il a déjà donné la mort à un adversaire, affronté des monstres cauchemardesques, etc. Je pourrais le croire. Mais de toute manière, on verra cela lors de sa mise à l’épreuve. Nous avancions jusqu’à la porte du bureau de Jangdar et me mis à frapper sur la porte en bois. J’attendais l’autorisation d’entrer et laissai passer Spectre passait devant moi. Devenant nous, se tenait le principal chef de la Guilde. Un tigrain typé panthère noire à la musculature développée, portant une lourde armure sur lui et au regard glaçant. Il était penché sur une carte à l’étudier, comme un chef de guerre pendant une bataille.

Jangdar – Astorok ! Que veux-tu ?

Me mettant à me gratter derrière la tête, j’essayais de rester droit, de manière respectueuse pour ce grand chef tant respecté. J’aurais aimé partir me battre avec lui ou que nous nous affrontions dans un combat amical, mais son air froid et tranchant me firent un peu peur. De toute manière, je n’étais pas dans un bon état d’esprit pour m’amuser. Je fis donc les présentations et exposai au chef la raison de ma présence ici.

Astorok – Je vous présente Spectre, Jangdar. Il désire rejoindre notre Guilde.
Jangdar – A vraiment ?!

L’homme panthère quitta sa table et s’approcha du jeune Spectre, le dépassant de deux têtes au moins. Je pouvais ressentir le froid projetait par le regard de Jangdar, comme si c’était moi qu’il regardait. Mais même s’il pouvait faire peur, ou intimider, je le savais juste et bon. Ce n’était pas quelqu’un de tyrannique ou de sadique. Il voulait le bien de tous, et il désirait surtout s’assurer que la guilde dont il était responsable fasse honneur à sa réputation. Je ne pouvais que le comprendre, on ne pouvait pas accepter n’importe qui ici, il fallait se montrer digne, avoir la force dans les bras, mais aussi dans le cœur. Car, franchement, préférerez-vous demander à une guilde de guerrier qui n’a rien dans les bras et se montre couard, ou à des guerriers courageux et expérimenter ? Jangdar désigna du menton le petit nouveau.

Jangdar – Beaucoup vienne ici croyant pouvoir rejoindre la guilde facilement. Et ils repartent presque tous en pleurant. Pourquoi vous, ce serait différent ? Et pourquoi vouloir nous rejoindre surtout.


Il avait dit tout cela, avec la même froideur que celui de son regard. Ses paroles furent directes et précises, sans détour, il voulait une réponse de même type, franche et direct, aucun artifice avec les mots comme un magicien faisant une incantation incompréhensible qui perturbe l’esprit et qui nous fait oublier ce qu’on avait demandé, une raison pourquoi je n’ai pas choisi la voie de la magie.

•————————————•
L'honneur du guerrier:
avatar
Astorok Cornes de Fer
Champion
Champion

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Spectre le Jeu 6 Juil 2017 - 9:15

Une fois face à l'un des principaux chefs de la guilde, je m'inclina légèrement en signe de respect. Il était, eh bien ma foie, plutôt imposant ! Peut-être moins que Astorok, mais pas très loin quoi qu'il en soit !

Astorok : "Je vous présente Spectre, Jangdar. Il désire rejoindre notre guilde."

Jangdar : "Ah vraiment ?!"

En disant cela, ce "Jangdar" se tourna vers moi avec un regard inquisiteur. Je respecte certes son poste de chef de la guilde, mais ce n'est pas pour autant qu'il va me faire peur ou je ne sais quoi !
Enfin bref, je lui repondit avec le plus grand respect possible :

"En effet monsieur, ce que dit Astorok est vraie. J'aimerais en effet entrer à l'intérieure de votre guilde."

Il se mit... à me juger du regard. Je restais droit comme à mon habitude, on pourrait presque dire de moi que je suis un noble rien quand me regardant.
Son regard était froid, mais Astorok m'a dit qu'il était juste... Je pense que Jangdar agit de la sorte pour voir ce que les prétendants ont dans le ventre, après tout, la Guilde des Guerriers est un endroit... plutôt important, il n'y a donc pas de place pour ceux et celles n'ayant pas la carrure pour devenir membres.
Une fois son inspection terminé, il me pointa du menton.

Jangdar : "Beaucoup vienne ici croyant pouvoir rejoindre la guilde facilement. Et ils repartent presque tous en pleurant. Pourquoi vous, ce serait différent ? Et pourquo vouloiri nous rejoindre surtout ?"

"Eh bien... comme vous avez l'aire d'être occupé, je vais faire court. Pour répondre à votre première question, je n'ai pas pour habitude de pleurer d'un échec, au contraire c'est grâce à nos erreurs que nous pouvons évoluer. Pour ce qui est de votre seconde question, disons pour faire simple, que je tiens à prouver aux gens d'Adryas qu'ils ont eu tord de me sous-estimé !"

Jangdar semblait étonné par ma réponse, je ne parvenais pas à savoir si c'était en bien ou en mal... Avant qu'il ne prenne la parole, j'eu une idée.

"Oh, une dernière chose monsieur, un peut plus tôt dans la journée j'ai croisé une jeune tigraine qui se faisait... eh bien on pourrait dire "agressée" par trois jeune homme, je vous fais grâce des surnoms et insultes qu'ils lui on donnée... Alors je ne sais pas si ce genre de mésaventure arrive souvent à Telbara et si vous vous occupé de ces problèmes,, mais quoi qu'il en soit j'ai aidé cette jeune tigraine. Je ne sais pas si vous la connaissez, elle ou ses parents, mais ils se trouvent juste à côté de la Guilde."

Jangdar fut encore plus étonné par mon récit, mais une fois de plus, je n'arrivais pas à savoir si c'était en bien ou mal...

•————————————•
"Spectre", La lame justicière des ombres
avatar
Spectre
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Ven 7 Juil 2017 - 9:15

S’en suivit par la suite une longue discussion entre eux deux. Spectre qui tentait de convaincre par les mots qu’il avait sa place dans la guilde, et Jangdar qui le jugeait en l’étudiant physiquement, et sans doute, en faisant très attention à ses paroles et à sa posture. J’aimais bien quand il expliquait vouloir prouver à des gens d’Adryas sa valeur, montrant qu’il pouvait être un guerrier méritant. Je savais que beaucoup ici sont venu pour cette raison. Quel meilleur endroit pour prouver être un excellent guerrier en accomplissant des missions à haut risque ? Mais il faudra qu’il arrive aussi à se démarquer. Par contre, je le sentais moins quand il parlait avoir aidé une jeune tigraine à Jangdar. Pour moi, c’était un pari risquait. Premièrement, on ne pouvait pas vérifier ses dires. Et deuxièmement, si on comptait impressionner Jangdar, il faudrait faire mieux.

Ce n’était pas en disant au chef qu’on a aidé quelqu’un de son espèce, que voilà, on méritait sa place. Le puissant tigrain était un guerrier d’honneur, pour lui, c’était tout aussi important d’aider tel ou tel personne, quel que soit son rang ou son espèce. Alors, il risquait de voir cette déclaration d’un mauvais œil. Mais bon, je n’étais pas lui et je préférais le laisser agir, je n’avais pas mon mot à dire. Terminant son inspection, le chef de la guilde nous invita à le suivre. Il nous guida à travers les couloirs pour arriver dans une salle d’entraînement. Un guerrier dont je reconnus, se battait contre un vieux mannequin.

Jangdar - Txi'at ! J'ai besoin de toi.

Le séladien se retourna et nous regarda avec curiosité. Il n’était pas grand, ni même imposant comme Jangdar ou un minotaure. Mais il était agile et rapide comme un assassin surentraîné. Là où la force et l’endurance pouvaient lui manquer, il compensait par la rapidité de ses coups répétés et ses déplacements aussi rapides et souples que le vent, le rendait difficile à atteindre et à blesser. Je ne l’avais pas combattu, mais je l’avais vue à l’œuvre. Il a réussi à mettre à terre un guerrier demi-orc en quelques secondes, sans une égratignure. Si Jangdar a désignait Txi’at pour ce que je pensais, alors Spectre risquait de passer un sale moment.

Jangdar – Voici Spectre. Un postulant pour la guilde. Je pense qu’il devrait te plaire.

Notre chef se tourna vers Spectre, bras croisé, lui jetant un regard de défi et un sourire amusé. Je le sentais vraiment mal pour Spectre, mais je savais aussi qu’on allait bien s’amuser. J’étais presser que cela commençait.

Jangdar – Faire un beau discours ne suffit pas pour rejoindre notre guilde. Il faut prouver plusieurs choses. Et un petit duel à l’amiable avec Txi’at serait parfait. Le premier qui tombe à terre aura perdu. Alors ? Cela te dit toujours Spectre ?

Il fallait avouer que malgré la petite taille et la maigreur du séladien qu’en plus, son armure en cuir n’était pas très épaisse, Txi’at faisait froid dans le dos avec son regard de fou, qu’il avait souvent, comme si tu étais une statue difforme et étrange. Je ne savais pas si c’était naturel chez lui, ou bien s’il s’agissait d’une stratégie pour perturber l’adversaire, ce qui marchait bien souvent. Par contre, je me permettais d’ajouter quelque chose.

Astorok - Peut-être qu'affronter notre ami séladien serait trop dûr pour le petit nouveau ? Il vaudrait mieux lui proposer quelque chose d'un peu plus gentil. Comme Boylbo ?

Jangdar me dévisagea un instant.

Jangdar - On n'est pas dans une école pour guerrier. C'est une guilde sérieuse, tu devrais le savoir Astorok. Ici, on ne veut que les meilleurs et pas de novice sachant juste tenir un couteau de cuisine. Alors Spectre ? Qu'en dis-tu ?

•————————————•
L'honneur du guerrier:
avatar
Astorok Cornes de Fer
Champion
Champion

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ombre, la jeune fille et la Guilde des Guerriers

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum