Cendar Ethirel, humain assassin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cendar Ethirel, humain assassin

Message  Cendar Ethirel le Mar 3 Fév 2015 - 12:16

Nom de votre personnage : Cendar Ethirel

Age de votre personnage : 25 ans

Race : Humain

Classe : assassin

Arme : Différentes dagues et dagues de jet cachées sur lui.

Armure :
Du cuir principalement, renforcé au niveau des articulations et des mains par des plaques d’acier fin, qui permettent de renforcer les coups de Cendar plus qu’à le protéger. Il est enveloppé dans une cape ayant appartenu à son mentor.

Capacité spéciale : passe-muraille : un don des dieux, qui permet à Cendar de négliger les murs qui voudraient se dresser entre lui et la liberté … ou sa cible.

Compétence raciale : combat à mains nues : vivre dans la rue et apprendre à tuer nécessite de savoir utiliser son propre corps comme une arme.

Sorts ou compétences de votre personnage :

- furtivité : l’entraînement d’assasin qu’a reçu Cendar lui permet de naturellement se fondre dans le décors et de se déplacer silencieusement.
- agilité : tant sa vie que son entraînement ont enseigné à Cendar à se déplacer de manière souple et agile, et à prendre son adversaire de vitesse.
- ambidextrie : le style de combat armé de Cendar se repose sur une utilisation de deux dagues simultanément, exercice grandement facilitée par le fait qu’il n’ait pas de main « forte » ou « faible ».
- maniement des dagues : la plupart du temps solidement tenues dans ses mains, Cendar explore aussi, le terrain du jet de dagues : mais il n’est vraiment pas encore doué pour l’exercice
- magie de l’illusion : pour camoufler son approche ou son visage, ou bien d’autres choses, la magie de l’illusion est un atout certains pour les assassins qui savent en user.
- tempête florale : des pétales noires tombent du ciel et se déplacent selon un rythme et des directions contrôlés par Cendar, ce qui lui permet d’aisément gêner le champ de vision d’éventuels ennemis. L’illusion touche toutes les formes de vie dans la zone.

Compétences secondaires de votre personnage :

- lecture/écriture
- orientation naturelle
- connaissance géographique :
prudent et légèrement paranoïaque, Cendar ne s'est pas rendu en Orcande sans avoir étudiées les cartes qu'il a pu trouver au préalable.
- connaissance de la flore : s’il est incapable de fabriquer un poison par lui-même, Cendar sait de quels sucs ou sèves il peut se servir pour rendre les blessures de ses dagues bien plus dangereuses qu’elles n’en ont l’air.

Histoire de votre personnage :

Cendar naquit enfant des rues en Feanor, ou du moins n’a-t ‘il nul souvenir d’avoir jamais grandi autrement que par lui-même avant ses douze ans. Sa vie était alors faite de violente et de vol, et pour survivre ne pouvait-il guère compter que sur ses poings et son agilité. Une véritable haine du genre humain animait le garçon, qui alla jusqu’à participer à des combats de rue pour gagner quelque argent tout en exprimant sa colère.

C’est là qu’il fut repéré par l’Ordre. Ho, de nombreuses organisations se voulant plus ou moins secrètes se sont donné ce nom, n’en doutons pas. Ceux-là étaient des assassins, et l’un de leurs membres décela des talents latents dans les aptitudes de Cendar. Malgré son âge déjà avancé pour ce genre de formation, le garçon mit tant d’ardeurs à apprendre à tuer qu’il rattrapa rapidement son retard. Il apprit même à contrôler son don de passe-muraille, tirant de cette capacité un avantage certain sur ses condisciples. C’est à cette époque qu’il obtint un nom, celui de l’homme qui l’avait recruté : Ethirel.

Les années suivant son enseignement furent dédiées … à l’assassinat. Il fit équipe avec un homme à l’esprit retors et aux pouvoirs proches des siens, Baren. A deux ou en solo, ni l’un ni l’autre n’échoua pour aucune de ses missions. Loin d’être un tueur froid, Cendar mettait une véritable passion, et prenait un réel plaisir dans le meurtre. Et ce jusqu’à ce jour, celui où il dû faire face à ses propres actes.

Il venait d’exécuter un contrat, et essuyait ses lames tâchées du sang de sa cible, quand la porte du bureau de la victime s’ouvrit sur un visage ensommeillé : celui d’un jeune garçon de trois ans. Cendar ne peut toujours pas oublier ce visage, cette terreur, cette détresse, ce désespoir. Il y vit le mal qu’il avait fait, les familles qu’il avait détruites. La haine qu’il avait engendrée. Et il regretta.

Il mettait de moins en moins d’énergie et de conviction dans ses contrats. Il était sur le point de chercher une échappatoire quand les autorités de Feanor lui offrir une occasion d’échapper à la vie qu’il menait. L’Ordre fut assaillit. Les maîtres assassins, en infériorité numérique, ne purent qu’emmener un maximum de gardes dans la tombe. Le mentor de Cendar, lui-même, ne put que lui confier sa cape avant de le presser de fuir. Le jeune homme profita de la situation pour fuir, espérant se faire passer pour mort auprès de ses anciens confrères. Car on ne quitte pas ce genre de milieu : pas si on veut rester en vie.

Cendar parcourut les routes au hasard, croisant un ancien membre de l’Ordre de loin en loin. Bien qu’il regretta profondément ses actes passés, il était encore forcé de tuer, mais cette fois pour survivre. Assaillit par des regrets et des cauchemars constants, pourchassé par ses anciens camarades, Cendar dépérissait … jusqu’à ce qu’il la rencontre.

Enjouée et dynamique, remplie de bonnes intentions, une dryade aquatique l’aida à s’extirper de cette gangue de regrets et de confusion où il nageait. Talpodi, car tel était son nom, ne fut d’abord qu’une compagne de voyage dont Cendar se servait pour brouiller sa piste. Rapidement toutefois, l’enthousiasme et l’affection sincères de la dryade surent se frayer un chemin dans l’esprit de l’assassin repentit, jusqu’à y trouver un écho. C’est grâce à elle que Cendar commence à se pardonner ses actes passés.

Il s’est passé bien des choses depuis cette rencontre : Venator, un Harate qui s’était attaché aux pas du duo, les suivis. Un lien se créa rapidement entre l’assassin repentis et le grand félin frugivore. Mais l’Ordre, sous l’identité de Baren, le coéquipier de Cendar, les retrouva pour les capturer. Il s’avéra que Baren ne voulait pas la mort, mais le retour de Cendar à son ancienne vie. Aidé de Talpodi et Venator, Cendar réussit à se libérer du piège de son ancien rival et allié, qui finit par voyager en leur compagnie pour une période hélas trop courte.

En effet, une armée avançait vers les marécages où vivait le père adoptif de la dryade. Ils se dirigèrent à sa suite pour prévenir le naga, arrivant à temps. Toutefois, à l’aube des combats qui allaient s’engager, Baren les quitta, s’assurant par un stratagème que Cendar soit considéré comme mort par l’Ordre. Bien sûr, toute stratégie à ses failles …

Peu après une séparation déchirante, Cendar et son amie furent pris en embuscade par des membres de l’Ordre qui surveillaient Baren. Venator perdit la vie dans le combat, mais la dryade et l’assassin survécurent. Autant pour définitivement échapper à l’emprise des assassins que pour protéger Talpodi de la guerre et des embuscades (la perte de Venator avait fortement affecté Cendar), Cendar accepta de la suivre sur un nouveau continent, sous la protection d’autres Dieux : Orcande

•————————————•

Cendar Ethirel
Novice
Novice

Race : Humain
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendar Ethirel, humain assassin

Message  Athyl le Mar 3 Fév 2015 - 14:13

Bonjour et bienvenue !

C'est avec plaisir que je valide ta fiche.

Tu vas pouvoir remplacer “adresse à venir” par ceci :
Code:
http://orcande.fantasyboard.net/t65-cendar-humain-assassin#178

Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum