Vyrgo de Millicendre [Demi-Elfe / Maître des lames]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vyrgo de Millicendre [Demi-Elfe / Maître des lames]

Message  Athyl le Dim 19 Fév 2017 - 10:31

Nom : Vyrgo de Millicendre

Age : 27 ans

Race : Demi-sang elfe sylvain

Classe : Maître des lames

Arme : Lame d’à peu près 1m10, dotée des glyphes bleutés.

Armure : Plaques de cuir recouvrant presque tout son corps, sauf là où ça pourrait le gêner : mains, tête, genoux, coudes, cou, chevilles et l’abdomen.
Vyrgo est toujours drapé dans de longs tissus noir, ils tombent tantôt en pointes, tantôt en cape. Nul ne sais où ils sont réellement accrochés. La première impression quand on le voit est une tornade de ténèbres ce qui perturbe la plupart des concernés.

Capacité spéciale : Téléportation (Vyrgo s’en est rendu compte que tard, il croyait courir plus vite pendant quelques instant avec l’adrénaline)

Compétence raciale : Combat à mains nues

Sorts et compétences de mon personnage :

- Magie des lames
- Maniement de l’épée longue (magique en l’occurrence)
- Grande agilité x1
- Sort : Racines d’acier :
La lame se scinde et se décline en une multitude de petites racines. Idéal pour détruire quelques organes internes une fois l’épée plantée ou pour s’accrocher quelque part. (2 fois maxi par combat, dure 2 posts)
- Sort : Contrôle de taille :
La lame s’amincit et s’agrandit ou rapetissit. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
-Sort : Vie propre :
La lame s’agite dans tout les sens (mais bizarrement plus vers les ennemis) tel un tentacule dans un nuage de poussière, de magie et de sang. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)

Compétences secondaires de mon personnage :

- Lecture / écriture

Physique : Cheveux blancs - quelques reflets azur - mi-longs, 1m69. A peine fin.

Mental : Un peu psychopathe sur les bords. Aime le sang, la douleur (sur les autres) et d’autres trucs de taré. Il est assez intelligent grâce a ses années d’études. Un peu bipôlaire : parfois il est en mode "psycho-taré-j'te-bouffe-le-bras" et parfois il est plus calme et garde son sang froid (au lieu d'en boire).

Histoire de mon personnage :

Vyrgo est né d’une infidélité de son père avec une elfe sylvaine. Sa fausse mère en est morte de chagrin quand ça s’est su. Pour se faire pardonner, son paternel la éduqué coûteusement, et a tout fait pour cacher sa nature elfe. Sa famille vivait à Estandre et avait un commerce florissant mais ils ont vite déménagé à Telbara pour sa sécurité, car ils avaient beau y avoir une vie et un marché, l'environnement ne convenait pas au développement d'un bâtard. Investi dans ses études, le bâtard apprenait vite. Mais petit à petit, il eu le goût du sang… D’abord, il se dit que une heure de remplacée pour des cours de combat – son père n’en savait rien bien sûr – allait suffire mais il finit par s’en payer deux, puis trois… Si bien qu’au bout d’un an, sa semaine était aussi vide de cours normaux que l’était à présent de pièces d’or la bourse familiale. Les cours de combats habituels avait pris des tournure différentes : en plus de l'apprentissage de l’assassinat, il comprit vite que faire jaillir le sang d’une seule façon était peu drôle, donc il apprit la Magie des lames. Nous pouvons ajouter à notre liste « cours de magie ».
Au bout de quelques années, son père apprit la supercherie, furieux il déclara que, de toutes façons « Ce n’était qu’un petit bâtard » et qu’il se demandait pourquoi il avait fait tout ça pour lui. Vyrgo fut chassé de la maison. Il erra des jours durant dans Telbara, usant de ses capacités apprises pour survivre (à la fois à la faim, la soif et aux bandits). Il réussi même à voler la caravane d’un vieux marchand (que vous ne reverrez plus jamais, car « le couteau avait glissé ») et a lui prendre une épée. Bien sûr, plusieurs fois, blottit dans son carton en grelottant il pensa à se venger de son père, à le tuer, le torturer grâce à ses nouveaux pouvoirs. Mais, au fond, sans lui pour le mettre au monde il n’aurait pas connu les plaisirs du sang. Cette raison suffit à lui faire changer d’avis.
Un jour, il se dit que les meilleures proie n’était pas là et que le meilleur sang était dans le reste de l’Orcande, c’était peut-être une excuse pour quitter la terre où il a grandi mais en tout cas il partit vite, car, après tout :
« Dépêchons-nous, le sang, ça coagule ! »
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum