Les enfants de la lumière

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Jeu 6 Juil 2017 - 17:39

– Serrez-vous d’accord de nous accompagner sur un bout de chemin, avant que le Gardien ne vous ramène chez vous mon enfant ?

Cualopa n'avait décidément pas l'habitude qu'on lui parle de cette façon. Elle avait encore beaucoup à apprendre de la vie en liberté. Bien sûr, elle savait que tous n'étaient pas aussi bienveillants à son égard, en particulier dans ce pays, mais cela la fit sourire malgré tout. Elle se posa la question à elle-même pendant quelques secondes, se demandant ce qu'elle devait faire. Un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal, et surtout, elle pourrait enfin s'orienter, et éviter de perdre son temps à tourner en rond dans la forêt pendant des jours. Mais de l'autre côté, il s'agissait de se rendre dans une ville du coin. Une ville où on lui rappellerait constamment son ancien statut d'esclave. Et si quelqu'un la reconnaissait ? Karosgon pourrait toujours faire croire qu'il la ramenait à son ancien propriétaire. Mais encore une fois, elle mettait son destin entre les mains d'un autre.

Mais avait-elle vraiment le choix ?

- Bien sûr mon père.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Mar 11 Juil 2017 - 12:10

Notre retour en ville se passait sans encombre. Le gens a pu regagner sain et sauf la ville où ils retrouvèrent la sécurité. Le prêtre fut conduit au temple où il put prendre contact avec l’Ordre afin d’avoir droit à une nouvelle escorte jusqu’à Telbara, les rassurer de son état, et m’autoriser à m’en aller afin d’aider Cualopa. Tout se passait bien jusque-là, nous ne rencontrions pas de réels problèmes jusqu’aux confins du royaume. Bon, certains humains dévisageaient la séladienne, mais ils évitaient de faire de remarques voyant qu’elle était accompagnée par un humain, du moins en partie, et si jamais on posait des questions, je n’avais qu’à dire qu’elle était associée à l’Ordre pour qu’on la laisse en paix.

L’été revenait, et c’était bon de sentir ce doux mélange d’air frais et de la chaleur qui montait doucement. Le printemps et l’été furent mes saisons favorites, on était que peu déranger par les intempéries, et on n’était pas ralenti par la neige. Et puis tout cela m’évoquait la joie, la vie dont je me battais à défendre et donc, je me sentais bien. Pendant le voyage, j’entamais la discussion avec Cualopa, histoire de faire mieux connaissance et de passer le temps.

Karosgon - Nous ne vous remercirons jamais assez pour votre aide. Sans vous, nous n'aurions sans doute pas réussis à sauver tout le monde. J'ignore quel est votre position sur la foi, mais vous êtes une réelle bénédiction.

Elle m’avait sauvé plus d’une fois la vie, fut un véritable soutien et, étrangement, je n’arrivais pas à m’imaginer remplir cette sainte quête sans son intervention. Je croyais fermement que notre rencontre n’était due au hasard, ce ne serait pas crédible selon moi. J’étais envoyé sauver des fidèles, elle était perdue, nos chemins se sont croisés et nous nous sommes entre aider comme si une force invisible et puissante nous avait rapprochés. Et cela me donnait une immense motivation de lui venir en aide en retour pour qu’elle puisse rentrer, digne récompense.

Karosgon – Dites-moi, que comptez-vous faire une fois rentrer ? Avez-vous de la famille ou des amis qui vous attendent ? Avez-vous des projets ou juste profiter du plaisir de rentrer et vous détendre dans une belle maison ?

Karosgon
Expert
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Sam 15 Juil 2017 - 2:14

Le groupe avait continué jusqu'à la ville promise, où le prêtre et son groupe purent enfin se reposer dignement. Cualopa, quant à elle, continua le voyage avec Karosgon vers ses marais.

- Nous ne vous remercierons jamais assez pour votre aide. Sans vous, nous n'aurions sans doute pas réussis à sauver tout le monde. J'ignore quel est votre position sur la foi, mais vous êtes une réelle bénédiction.

Le compliment la fit sourire. Si un jour elle avait cru qu'on dirait ça d'elle ! Quant à sa position sur la foi, elle n'en avait pas vraiment. Tout ça, pour elle au fond, c'était des trucs d'humains. Malgré son "éducation" religieuse, elle n'avait jamais eu la foi, comme pouvaient l'avoir tous les croyants qu'elle avait pu voir défiler. Elle n'était qu'une Séladienne avec des pouvoirs un peu spéciaux, mais dans quelle race cela n'intervient-il pas ? Elle était sûr qu'il existait plein d'humains dotés de grands pouvoirs, comme des Séladiens, des Centaures, et autres. Au fond, Karosgon ne faisait pas exception.

– Dites-moi, que comptez-vous faire une fois rentrer ? Avez-vous de la famille ou des amis qui vous attendent ? Avez-vous des projets ou juste profiter du plaisir de rentrer et vous détendre dans une belle maison ?

- Je ne sais pas. A vrai dire, je ne sais même pas s'il reste des gens dans le marais. On m'a enlevé il y a si longtemps... Quant à savoir ce que je ferais, et bien, je n'en ai aucune idée non plus. J'aviserai le moment venu. Vous avez dû le remarquer, mais la planification n'est pas mon point fort, dit-elle en riant.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Lun 17 Juil 2017 - 10:19

Cualopa - Je ne sais pas. A vrai dire, je ne sais même pas s'il reste des gens dans le marais. On m'a enlevé il y a si longtemps... Quant à savoir ce que je ferais, et bien, je n'en ai aucune idée non plus. J'aviserai le moment venu. Vous avez dû le remarquer, mais la planification n'est pas mon point fort.
Karosgon - Vous aurez le reste de votre vie devant vous pour savoir. Mais prenez garde, car de nombreux marchands d'esclaves rodent toujours là-bas. Et il serait dommage qu'à peine arriver, vous vous retrouvez déjà capturer.

Je ne disais pas cela pour la décourager, mais la tenir en garde. Nous ne vivions pas dans un monde en paix, il était rongé par le mal qui se déguisait sous diverses formes. J’aimerais beaucoup aussi que les séladiens puissant vivre en paix dans leur marais, qu’ils n’aient à redouter qu’un groupe humain ne débarquait chez eux pour les enfermer dans une cage. De ce que l’on m'a appris, l’Ordre du Temple était opposé à l’esclavagisme, dont la raison que son principal Siège se trouve à Telbara. Malheureusement, c’était une pratique courante, et lutter contre elle reviendrait à combattre le vent lui-même. Je gardais fois qu’il existait un moyen pour mettre fin à cela, même s’il fallait attendre cent ans pour qu’un tel événement arrive.

Karosgon - Mais rassurez-vous, tous les humains ne sont pas ainsi. Certains s'opposent à ce mal. Et si vous avez besoin d'aide, contactez l'Ordre.

Nous n’étions pas des mercenaires, nous répondons à des appels aux secours, quel que soit la race ou la classe social. Et souvent, des gens tyrannisé court vers nous pour réclamer aide et protection. Si Cualopa se retrouvait en danger, elle pourrait s’y abriter. J’aurais aimé être dans les parages à ce moment-là, mais je risquais fort d’être du côté de Telbara, c’est-à-dire, de l’autre côté de la carte.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mar 18 Juil 2017 - 1:56

- Vous aurez le reste de votre vie devant vous pour savoir. Mais prenez garde, car de nombreux marchands d'esclaves rodent toujours là-bas. Et il serait dommage qu'à peine arriver, vous vous retrouvez déjà capturer.

La connaissant, elle en serait capable. Se faire capturer juste après avoir enfin réussi à rentrer chez elle... Néanmoins, la situation serait bien différente. Elle n'était plus l'enfant sans défense d'il y a plus d'une décennie. Si elle se faisait surprendre, elle saurait se défendre, malgré son aversion pour la violence. Ce qui la préoccupait surtout, c'était la solitude. Cualopa n'aimait pas rester seule, et si tous les Séladiens avaient quitté sa zone des marais, elle doutait fortement y rester elle-même. Mais où aller ? Dans une autre tribu ? Pourquoi pas, mais les clans sont relativement fermés, et pas spécialement connus pour leur ouverture aux étrangers, surtout avec les rafles régulières. Quelle option lui restait-il alors ? Allez dans une ville. Probablement Telbara, si elle voulait conserver sa liberté. Ce qui l'obligerait à traverser le continent dans le sens inverse...

- Mais rassurez-vous, tous les humains ne sont pas ainsi. Certains s'opposent à ce mal. Et si vous avez besoin d'aide, contactez l'Ordre.

- Oh j'imagine bien. Je n'ai pas eu beaucoup de chances avec les humains jusqu'à présent, mais je ne pense pas qu'ils soient tous mauvais. Sinon j'aurais du souci à me faire.

Elle ne mentionna pas le fait qu'elle ignorait totalement comment elle devait contacter cet ordre en cas de besoin, et même où il se trouvait...
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Mer 19 Juil 2017 - 14:19

Cualopa - Oh j'imagine bien. Je n'ai pas eu beaucoup de chances avec les humains jusqu'à présent, mais je ne pense pas qu'ils soient tous mauvais. Sinon j'aurais du souci à me faire.

Effectivement. Surtout en sachant que les humains peuplaient la majeure partie du continent, et même au-delà. Donc, s’ils l’étaient tous, on vivrait dans un chaos bien plus terrible, et je ne serais certainement plus là. Tiens, cette pensée me fit rappeler ma propre histoire, du moins le fait que je n’étais pas humain, juste un pauvre hybride qui a connu une longue vie difficile avant de rejoindre l’Ordre. Cualopa devait sans doute me prendre pour l’un d’eux. J’étais partager entre deux idées alors, soit je la laisser croire que j’étais un humain, alors elle constaterait que oui, cette race pouvait être bonne, ou lui dire la vérité, elle pourrait tout aussi bien croire en leur bien fait, mais sans réels preuves. Quoi que, le prêtre secouru c’était montré bon avec elle. Oh et puis, il valait mieux dire la vérité, sinon ce serait indigne pour quelqu’un de ma fonction.

Karsogon - Effectivement, beaucoup on l'âme noire. Mais fort heureusement, certains savent rester pur, sinon le monde irait bien plus mal. Cela, j'ai dû l'apprendre de manière difficile. S'il n'existait pas de personnes à l'âme charitable, jamais vous ne m'auriez rencontré.

Il s’est fallu de peu, pour que je rentre dans les Ordres. Sinon, j’aurais continué ma vie de vaurien, à voler dans les rues, me retrouver dans une bande et finir tuer une nuit, et dont mon corps serait laissé à l’abandon pour pourrir dans une ruelle comme un vieux rat. J’aurais eus une vie bien misérable, alors qu’être Paladin de l’Ordre, voilà une fonction bien gratifiante. Et cela, je le devais à un humain.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Ven 21 Juil 2017 - 21:02

- Effectivement, beaucoup on l'âme noire. Mais fort heureusement, certains savent rester pur, sinon le monde irait bien plus mal. Cela, j'ai dû l'apprendre de manière difficile. S'il n'existait pas de personnes à l'âme charitable, jamais vous ne m'auriez rencontré.

Karosgon tentait de faire comprendre ses origines à Cualopa, mais la remarque était bien trop subtile pour qu'elle le remarque.

- Ah oui ? Quel genre de problèmes avez-vous eu ?

Au-delà du voyage, Cualopa se demandait comment elle allait remplacer son miroir brisé. Pour une raison qu'elle ignorait, ses pouvoirs fonctionnaient beaucoup moins bien avec un miroir fissuré. Le rayon de lumière se trouvait séparait au niveau de la cassure, et perdait grandement en intensité. Cualopa n'avait absolument aucune idée de la façon dont on s'y prenait pour réparer un miroir - pouvait-on même simplement le réparer ? Dans tous les cas, elle se voyait déjà dans l'obligation d'en racheter un autre. Ce qui l'amenait au deuxième problème : pour acheter quelque chose, il fallait de l'argent. Or, en tant qu'ancienne esclave en fuite, elle était à la tête de la somme colossale de zéro pièce. pas même une pièce de cuivre, rien, nada. Elle était dans une impasse : il était hors de question de voler sur les marchés - c'était le meilleur moyen de se faire reprendre - et elle ne se voyait pas demander à Karosgon non plus.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Lun 24 Juil 2017 - 15:18

Cualopa - Ah oui ? Quel genre de problèmes avez-vous eu ?

Nous y voilà, je m’y attendais et sans doute, je voulais un peu en parler. En y réfléchissant, la pauvre Séladinne ne savait rien de moi, du moins pas grand-chose, alors que de mon côté, j’avais appris beaucoup d’information, du moins, plus que ceux qu’elle savait sur ma personne. Et la situation prêtait bien à un échange honnête entre nous, où chacun pouvait se confier, maintenant que nous pouvions nous faire mieux confiance. Après tout, le groupe fut sauvé, les ennemis vaincus, et nous marchions en paix jusqu’aux marais sans craindre de mauvaise rencontre. Et comme il n’y avait personne en vue à des kilomètres, je me sentais à l’aise pour lui narrer mon histoire.

Karosgon - Je n'ai pas connu une vie facile non plus, avant de rejoindre l'Ordre. Au tout début, je vivais dans une forêt avec mes parents, mais cela ne dura pas longtemps. Très vite, je me suis retrouver orphelin. Croyez-le ou non, mais dans les rues de la ville, je suis devenu un voleur, un petit mendiant voulant juste survivre. C'est alors qu'un prêtre humain me prit sous son aîle. Il m'offrit un lieu où vivre en sécurité et où je pus rejoindre le corps des Gardiens.

Tout cela remontait il y a longtemps. Je n’avais pu beaucoup de souvenirs de cette ancienne vie. Et depuis que j’avais prêté serment pour rejoindre les Gardiens, je n’avais plus de raison d’y repenser ou de la mentionner. Mais elle restait encore en mémoire, et s’effaçait peu à peu comme un horrible cauchemar que l’on chasse de son esprit après s’être réveillé. Mais parfois, je me disais que ma propre expérience pourrait aider d’autres à rejoindre la lumière, que nous n’étions pas obliger de naître pur pour avoir droit au pardon, et être béni par les divins.

Je remarquais que Cualopa semblait préoccuper par un de ses miroirs. Ce dernier présentait une belle fissure qui coupait le verre en deux. Voilà qui était bien dommage, un si bel objet, et qui d’ailleurs, servait beaucoup à la séladienne. Pouvait-elle encore usait de sa magie, même sans son miroir ? J’espérais que oui, sinon la pauvre, comment ferait-elle pour se défendre une fois dans les marais contre les trafiquants ?

Karosgon - Vpus pouvez encore l'utiliser ? Ou bien pouvez-vous le faire réparer ?

J’ignorais tout de ses capacités et de ceux qu’elle pouvait faire. Si son miroir était encore fonctionnel, tant mieux. Sinon, trouvera t’elle quelqu’un pouvant lui réparer cela dans les marais ? Je ne savais pas si les séladiens possédaient un talent dans l’artisanat, du moins dans les miroirs. Elle risquerait surtout de recroiser des humains pour cette tâche et donc, de se refaire capturer.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mer 26 Juil 2017 - 0:30

- Je n'ai pas connu une vie facile non plus, avant de rejoindre l'Ordre. Au tout début, je vivais dans une forêt avec mes parents, mais cela ne dura pas longtemps. Très vite, je me suis retrouver orphelin. Croyez-le ou non, mais dans les rues de la ville, je suis devenu un voleur, un petit mendiant voulant juste survivre. C'est alors qu'un prêtre humain me prit sous son aîle. Il m'offrit un lieu où vivre en sécurité et où je pus rejoindre le corps des Gardiens.

Cualopa n'avait écouté qu'à demi-mot ce que lui disait Karosgon. Ce n'était pas très polie de sa part, elle en avait conscience, mais cette histoire de miroir brisé la chiffonnait vraiment. Son oreille s'arrêta simplement à la mention du "prêtre humain". Curieuse expression... Cualopa n'avait jamais rencontré de prêtres autres qu'humains. Pour elle c'était presque un pléonasme. Mais elle se dit que Karosgon avait dû beaucoup voyager. Peut-être que dans d'autres contrées, des non-humains pouvaient être ordonnés. Elle s'imagina un Minotaure dans une robe de prêtre. Quelle idée saugrenue quand même !

- Vous pouvez encore l'utiliser ? Ou bien pouvez-vous le faire réparer ?

Elle mit quelques secondes à répondre, le temps de comprendre qu'il parlait de son miroir.

- Je ne sais pas... Là où j'étais avant, nous n'avions pas pour coutume de réparer les choses. Le père Gerhart disait que seuls les pauvres réparent, qu'il était préférable pour les gens de son rang d'acheter. Vous pensez que ces choses là se réparent ?
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Jeu 27 Juil 2017 - 10:19

Cualopa - Je ne sais pas... Là où j'étais avant, nous n'avions pas pour coutume de réparer les choses. Le père Gerhart disait que seuls les pauvres réparent, qu'il était préférable pour les gens de son rang d'acheter. Vous pensez que ces choses là se réparent ?

Me mettant à réfléchir, j’essayais de voir qui pourrait en effet réparer un miroir. C’étaient des objets fragiles et dont le moindre choc pouvait les fissurer de façon permanente. Encore, s’il existait quelqu’un pouvant nous venir en aide, il fallait que cette personne-là se trouve dans les parages, car je doutais que nous trouvions beaucoup d’artisans dans le coin, si près des marais, mais je pouvais me tromper.

Karsogon - Peut-petre qu'un vitrier pourrait nous aider. Mais on n'en trouve surtout dans les villes assez importantes. Après il serait peut-être moins couteux d'en acheter un nouveau. Je vous dépannerais bien.

Je n’étais pas un expert en miroir ou accessoires, donc je ne préférais pas trop m’avancer. Et comme je savais que la condition de Cualopa était très précaire, je me doutais qu’elle ne devait pas avoir beaucoup d’argent sur elle. Qui ici voudrait donner ne serait-ce qu’une pièce de cuivre à une séladienne ? Il fallait donc bien l’aider pour qu’elle puisse commencer une nouvelle vie, sans passer par la voie du mal.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 30 Juil 2017 - 22:11

- Peut-petre qu'un vitrier pourrait nous aider. Mais on n'en trouve surtout dans les villes assez importantes. Après il serait peut-être moins couteux d'en acheter un nouveau. Je vous dépannerais bien.

Cualopa ne se voyait pas revenir dans une grande ville, en tous cas pas dans l'immédiat. Trop de mauvais souvenirs. Quant à accepter de l'argent de la part de Karosgon... Elle serait tentée de refuser, mais dans ce cas, elle devrait se débrouiller autrement. Et elle avait des doutes sur l'hypothèse selon laquelle une bonne âme généreuse accepterait de lui donner un miroir gratuitement, uniquement pour ses belles écailles. Elle ne savait pas quoi répondre, alors elle se contenta de bégayer un vague remerciement. Mais même s'il payait, encore fallait-il trouver un miroir qui convienne, qui soit suffisamment petit pour être porté, mais qui soit aussi pratique...

Cualopa s'arrêta devant un arbre, et se demanda si quelque chose clochait avec lui. D'un côté elle était persuadée de l'avoir déjà vu. De l'autre, elle se demanda si son sens de l'orientation ne lui jouait pas encore des tours. Elle avait tourné pendant des jours dans la forêt, et à la longue, tous les arbres finissaient par se ressembler. Heureusement qu'elle n'était pas seule. Mais cela promettait pour se repérer dans les marais...
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Mar 1 Aoû 2017 - 10:07

Cualopa ne répondit pas. Je ne savais donc pas si elle acceptait l’aide financière ou non. De toute façon, nous verrons bien quand nous croiserions quelqu’un qui serait susceptible de nous céder un miroir dans ce coin. Il fallait dire que l’endroit ne donnait pas envie d’installer une échoppe. C’était peu peuplé et les rares ayant la force de vivre ici ne devait être assez riche pour se payer un tel objet. Je me souvenais alors de l’existence d’une ville Tacomnal se trouvant au bord des marais. La ville était importante, et servait d’accès principal pour les marais, par contre, elle était dangereuse pour les séladiens, car c’était ici que le marché aux esclaves était le plus fort, car on pouvait y capturer toutes sortes d’hommes et de femmes reptiles pour les vendre au reste du royaume. Tendant le doigt vers le nord-ouest, je fis un petit topo à Cualopa.

Karosgon - Nous ne sommes plus très loin des marais. Par contre, nous avons deux choix. Nous pouvons passer par la grande ville d'Azgalban. C'est la voie principale pour rejoindre les marais. On aura plus cde chance ainsi de trouver un nouveau miroir. Par contre, c'est un peu le repère des marchands d'esclaves. Sinon nous pouvins tenter de la contourner et passer par un village plus modete, ce sera moins risquer, mais nos chances de trouver un nouveau miroir seront plus mince. Que préférez-vous ?

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum