Les enfants de la lumière

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Dim 14 Mai 2017 - 11:14

Il me fut possible de voir comment Cualopa utilisait sa magie de la lumière. Ses deux miroirs semblaient obéir à ses ordres. Ils s’envolèrent pour se positionner juste au-dessus de la créature et tirèrent deux rayons, semblables à ceux d’un soleil, sur la chose. Le monstre hurla et se retrouva borgne. Alors voilà comment la séladienne m’avait sauvé contre les bandits de tout à l’heure. La magie qu’elle utilisait ressemblait à celle des gardiens et des prêtres. Mais son utilisation était singulière. Elle s’approchait plus d’un mage ou d’un enchanteur que d’une prêtresse finalement. Ses deux objets revinrent dans sa main. Ils ne devaient pouvoir attaquer bien longtemps. Comme pour un archer, son carquois devait être vide, ou bien que l’arc dût être rechargé.

L’homme insecte hurla d’un cri strident de douleur. Il faisait du surplace, agitant sa tête pour calmer la douleur. Je comprenais que j’avais une chance d’attaquer, sinon il aurait fallu faire face à un adversaire deux fois plus enragé. Courant en avant, je levais bien haut mon arme pour l’abattre au dernier moment sur un des membres de la chose. D’un coup sec, une de ses pattes fut trancher et elle s’envola pour atterrir plus loin sur le côté. Me monstre hurla bien plus fort et se tourna vers moins, me menaçant de ses mandibules et de son gros œil unique.

Une étrange substance verdâtre coula de la plaie. Cela devait la piquetait un peu. Mais je me demandais si cela pouvait repousser, et si oui, serait-ce rapide ? Pourvu que non, qu’on est le temps d’occire cette chose et repartir retrouver le convoi disparu. Le monstre m’attaqua avec ses deux pattes avant, ressemblant à des bras. Je parvins à parer le premier, mais le second heurta mon bras de fer. Sa pince rebondissait sur ma protection magique, repoussant le bras. Cela tenait toujours, mais ne durera pas, il fallait affaiblir encore davantage le monstre avant que je ne sois sans protection de la lumière. Déjà qu’elle fut affaiblit après les premières attaques.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mar 16 Mai 2017 - 9:36

Cualopa avait bien visé, mais le monstre était resté debout. Elle en fut secouée. Jusqu'à présent, rien n'avait résisté à un de ses rayons de lumière, surtout aussi bien placé. Il faut dire que jusqu'à présent, elle n'avait jamais affronté de créature aussi imposante, ni probablement aussi dangereuse. Elle était dans une position délicate, complètement à découvert, sans miroir chargé pour la protéger. Elle savait pourtant qu'il était préférable d'un décharger un pendant qu'elle chargeait l'autre de lumière, et d'alterner de cette façon. Face au danger, son instinct avait repris le dessus, et elle avait tout envoyé, espérant que cela suffirait.

Par chance, Karosgon attira l'attention de la bête, et en profita pour l'alléger d'un membre. Pendant quelques secondes, Cualopa fut tétanisée. Ses pouvoirs suffiraient-ils à vaincre cette chose ? Elle reprit ses esprits en entendant son compagnon d'infortune encaisser un coup. Elle n'avait pas le temps de se morfondre, elle devait l'aider. Elle prit un des miroirs, et apposa sa main écaillée sur la surface en verre. Une douce lumière imbiba l'objet, avant de se concentrer, et de disparaître derrière la paroi vitrée. En enlevant sa main, le miroir brillait légèrement, comme irréel.

Elle le contrôla par la pensée, pendant qu'elle chargeait sa deuxième arme.

Cualopa
Novice
Novice


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Ven 19 Mai 2017 - 13:12

Avec beaucoup de force, je parvenais à repousser la chose loin devant moi. Ma protection de lumière m’avait bien aidé, mais malheureusement, l’effet s’estompa déjà. La clarté qui me recouvrait s’évapora. Le monstre comprit que ma défense fut réduite et saisit sa chance. Par tous les dieux, il a fallu que cela arrive maintenant. Je n’avais même pas le temps de relancer la protection sur Cualopa et moi qui le monstre était déjà sur nous, pinces déployées. Je parvenais à l’esquiver de justesse. Mais je ressue tout de même un coup au visage, me laissant une belle entaille. Si je n’étais pas tenu par le code moral du Temple, je me serais mis à jurer sur cette saleté.

L’homme fourmi se retourna vers nous et voulu tenter une nouvelle attaque pour nous empêcher de nous préparer à une défense. Mais cette fois-ci, je me montrais plus rapide. Alors que l’homme insecte passa entre nous deux, je fendais l’air avec ma lame avec violence. Mon arme passa à travers le corps de la chose comme dans du beurre et en quelques secondes, sa tête disparue de son corps pour réapparaitre plus loin sur l’herbe piétiner. Le monstre décapité semblait avoir du mal à comprendre ce qu’il venait de lui arriver et se débâtit dans l’air quelques brèves secondes avant de s’écrouler lourdement au sol. Quelle joie de l’avoir vaincu enfin, il était coriace. Essouffler, je me tournais vers Cualopa pour m’assurer que tout allait bien.

Karosgon – Nous l’avons eu. Que les dieux soient loués.


Mais notre instant de répit ne fut que de courte durée. En effet, d’étranges sifflements se firent entendre. En tournant la tête vers la route, deux nouvelles têtes d’insectes dépassèrent des hautes herbes. Encore des hommes fourmis. Ces choses nous repérèrent et vinrent à notre rencontre. Et comme si cela ne suffisait pas, ces deux nouveaux adversaires étaient armés de lances rudimentaires. Cela démontrait bien l’intelligence de ces créatures. Mais comme le premier n’avait aucune arme, cela pouvait vouloir dire qu’il s’agissait d’un éclaireur et donc, que toute une troupe se cachait non loin d’ici. Je n’étais pas sûr de pouvoir me mesurer à toute une armée de ces monstres. Brandissant mon épée, je me tenais prêt à les recevoir, mais il ne fallait pas se mentir, nos chances étaient justes, il faudrait un plan. Jetant un rapide coup d’œil derrière nous, je fis une proposition à Cualopa :

Karosgon – On peut soit les affronter, soit tenter de nous abritait dans la forêt juste derrière. Vous sentez-vous capable de poursuivre le combat ?

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 28 Mai 2017 - 1:07

Cualopa n'avait pas eu à intervenir, Karosgon avait, dans un remarquable coup d'épée, réussit à décapiter leur assaillant. Cualopa était rassurée d'être tombée sur quelqu'un sachant se battre mieux qu'elle. Elle était loin d'être désarmée, loin de là, mais sa vocation ne la poussait pas au combat à tout prix. Son "métier", si on pouvait qualifier cela ainsi, c'était de soigner les blessés, pas de les faire.

– Nous l’avons eu. Que les dieux soient loués.

Elle lui rendit son sourire, et récupéra son miroir flottant. Mais leur répit fut de courte durée, puisque deux autres de ces hommes-fourmis apparurent du haut des herbes. Et cette fois-ci, ils étaient armés. Ce n'était pas bon. Elle en voyait deux, mais les dieux seuls savaient combien d'autres il y en avait cachés ici et là.

– On peut soit les affronter, soit tenter de nous abritait dans la forêt juste derrière. Vous sentez-vous capable de poursuivre le combat ?

Elle ne savait pas si elle pouvait battre deux de ces choses. Mais en même temps, elle n'avait aucune certitude sur sa capacité à les semer à la course. Elle pensait naïvement que le nombre de pattes supérieur de ces hommes-fourmis leur permettrait de les rattraper rapidement. Dans ces conditions, il était préférable de se battre. Elle reprit son miroir en main, prête à se battre.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Lun 29 Mai 2017 - 17:29

Cualopa semblait être parait pour poursuivre le combat. Avec notre courage, notre force et sans oublier notre foi, nous avions toutes nos chances de remporter ce combat. Je restais alors à les attendre, arme pointais devant moi, les genoux pliés pour avoir une position solide afin de mieux me défendre. J’espérais que ce n’était pas tout une fourmilière qui allait nous tomber dessus. Je n’avais aucune envie de croiser une armée d’hommes fourmis et leur reine. Enfin, je ne connaissais pas ces choses, mais j’imaginais qu’ils devaient suivre un mode de vie proche de ces insectes.

Les deux monstres apparurent devant nous, menaçant avec leur lance rudimentaire. Un bon coup de lame et leur bout de bois se retrouverait couper en deux. Par contre, je ne savais pas si j’arriverais à leur couper la tête aussi facilement. Le groupe se sépara en deux, chacun prenait un adversaire. Celui en face de moi me fonçait dessus, voulant m’embrocher. J’esquivais sur le côté, mais une de ces pattes me donna un violent coup qui me déséquilibra. Je tomber sur le côté et avec mon armure, ce fut difficile de bien se relever. A nouveau, j’invoquais l’aura protectrice. Car dans cette posture, je n’étais pas sûr de pouvoir éviter les autres coups.

Karosgon – Aller viens ! Je t’attends sale bête !


L’homme insecte fonça droit sur moi, la lance tendue à nouveau. Cette fois, je me tenais prêt à le repousser et le frapper sur le côté.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mar 30 Mai 2017 - 8:38

Chacun se retrouvait donc avec son propre adversaire. Le duel n'était pas la matière de prédilection de Cualopa, et de loin. L'immense homme-insecte s'approcha d'elle, menaçant. La Séladienne se mit à quatre pattes, les miroirs flottant à ses côtés, elle prête à bondir, eux prêts à tirer. Elle n'avait pas les réflexes d'un combattant aguerri comme Karosgon, néanmoins, elle pensait être plus vive que cet énorme truc à pinces.

La chose leva sa lance, et l'abattit. Cualopa sauta sur le côté, tout en envoyant ses miroirs vers le haut. Cela n'avait l'air de rien, mais il lui avait fallu de longs entraînements pour pouvoir effectuer un mouvement, tout en contrôlant sa télékinésie vers une direction différente, cela n'avait rien d'évident. Elle fit feu, mais ses deux rayons de lumière ratèrent sa cible. Par chance, le temps était plutôt humide, et les herbes ne risquaient pas de prendre feu sous ses rayons concentrés de lumière pure. Elle avait déjà du mal à gérer la bestiole, elle ne voulait pas qu'un incendie vienne s'en mêler.

Elle esquiva à deux reprises les attaques, mais se sentait acculée. Elle ne pouvait pas tirer convenablement si elle devait passer son temps à bouger dans tous les sens. Pourtant, sa cible était assez grosse ! Puis lui vint une idée. Après un quatrième saut, elle se plaça dos à Karosgon. Elle concentra l'énergie lumineuse au milieu de sa paume, pour créer une sphère. Elle prit rapidement du volume, jusqu'à exploser dans un flash aveuglant. La créature recula, mais ses gros yeux ne pouvaient être complètement protégés par ses pattes maigrelettes. C'était sa chance.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Jeu 1 Juin 2017 - 12:45

J’ignorais si nous avions une chance contre ces créatures. Nous en avions battus une, mais deux de plus c’était limite. Je n’avais pas que à contrer des attaques de pinces et de lance, il y avait aussi mandibules et pattes griffue au nombre de six contre moi. Cette bête représentait à elle seul un petit groupe d’assaillant. Ma protection magique tenait bon, mais comme pour la dernière fois, elle ne tiendrait pas longtemps, non seulement sa durée était courte, mais les coups répétés de l’homme insecte l’affaiblissait. Des lumières blanches recouvraient mon corps, apparaissant juste après un choc contre mon armure à cause d’une des attaques de l’adversaire.

Toutes ses tentatives pour me transpercer furent vaines. Sa lance passait à chaque fois à côté de moi, entre ma cuirasse et mon bras. Il changea de stratégie et voulu me frapper au niveau de la tête en tenant son arme verticalement, comme s’il s’agissait d’un bâton de combat. J’interceptais cette offensive avec un puissant coup de lame qui trancha en deux le ridicule bout de bout. L’insecte fut emporté par son élan et partit vers le bas, baissant son imposante tête devant. Profitant de l’occasion, je le frappais à nouveau et comme son dernier ami, je lui tranchais la tête nette. Un crissement résonna dans l’air alors que le crâne s’envolait et que le corps se dandinait pendant quelques secondes avant de s’écrouler au sol lourdement. Parfait, plus qu’un.

Une grimace déforma mon visage. Il s’agissait d’un masque chimérique représentant un mélange de fatigue et de colère. Pivotant sur moi-même, je venais en aide à Cualopa contre son adversaire. Mon arme tendue devant moi, je me tenais près à lui rentrer dedans et à l’ouvrir en deux à partir de ses entrailles. La séladienne avait besoin d’aide et je comptais bien jouer les guerriers bourrins pour écraser l’homme insecte. Cualopa avait utilisé juste avant une magie pratique, une explosion de lumière pour aveugler notre dernier assaillant.

Karosgon – Pour l’Ordre ! Hurlais-je tel un cri de guerre sacré.

Le monstre était juste un peu perturber pas le flash de la séladienne. A moitié aveuglé, il ne vit pas venir nos attaques, du moins pas toutes et deux coups d’épée de ma part lui tranchèrent un bras et une patte. Il était à notre merci, il en laissa tomber son arme au sol et semblait chercher à fuir. Estropier comme il était, il n’irait pas loin, nous pouvions le finir. Mais avant que cela n’arrive, la créature fit un bond sur le côté et prit la fuite en direction de la forêt. La colère avait pris une telle place en moi, que je refusais de le laisser s’enfuir.

Karosgon – Ah non ! Tu ne vas pas nous fausser compagnie et aller chercher tes amis !


Malgré la fatigue et le poids de mon armure, je me mis à la poursuite du monstre blessé. Après une telle victoire, j’aurais pu m’en contenter et laisser filer cette chose, mais dans mon esprit, j’étais tellement en colère que cela m’était impossible. En colère contre ces monstres qui nous ont attaqués ? Pas seulement, je cherchais le prêtre et ces gens depuis longtemps, sans trouver de traces, j’avais peur d’échouer, puis quand j’ai découvert Cualopa qui fut victime de vices d’un prêtre corrompu, cela ne m’avait pas laissé indifférent. Alors, toute cette frustration se manifestait par mon envie de punir cette chose pour tout ça.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Jeu 1 Juin 2017 - 18:46

La créature chancelle, cherchant à retrouver son équilibre, et surtout sa vision. Alors que Cualopa s'apprête à profiter de sa faiblesse, Karosgon surgit de nulle part, et entreprit de raccourcir la créature de quelques membres. Il lui avait bien paru avoir entendu un bruit sourd derrière elle. En se retournant, elle vit que se bruit avait été le corps de l'autre créature s'effondrant à terre, sans vie.

Karosgon coupa deux membres, avant que la créature ne se décide à tourner les talons et s'enfuir. Cualopa fut soulager de s'en être sortie à nouveau indemne. Mais alors qu'elle pensait le danger écarté, son compagnon de fortune, envahit d'une rage incontrôlable, se mit à la poursuivre. La Séladienne se trouva dépourvue. Pourquoi le poursuivre ? L'empêcher de prévenir ses semblables ? Ils n'avaient qu'à partir, pourquoi s'attirer davantage d'ennuis ? Et il n'avait pas un prêtre à retrouver ?

Elle ne put pas se poser davantage de question, Karosgon commençait à s'enfoncer dans les bois. Il était étonnamment rapide avec une aussi lourde armure. Cualopa se sentirait bien incapable d'en faire de même. Elle devait choisir vite, le suivre ou partir ? C'était un faux choix, elle n'avait aucune idée d'où aller.

- Raah, zut !

Elle récupéra ses miroirs, et partit à sa poursuite.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Ven 2 Juin 2017 - 12:12

Ma course m’avait conduit à travers cette forêt où les buissons et les racines tentaient de me ralentir en s’accrochant à mes jambes, mais protégé par le métal. Et les branches des arbres qui voulaient me stopper en me fouettant le visage ou me cogner. Mais j’ignorais chacun de ces obstacles, les repoussant avec la vitesse de mes jambes et mes bras qui balayaient devant ma tête. J’étais certainement fou de poursuivre cette chose, mais je voulais l’écraser, lui faire payer de nous avoir attaquées. Folie oui, mais légitime à mes yeux à cet instant.

Alors que j’écrasais sous mes pieds d’aciers, branches, feuilles et soulevant motte de terre, je perdis de vue ma proie. Je ne la voyais plus du tout. Elle a dû se trouver une cachette tout près d’ici. Cet animal semblait être dans son élément dans cet environnement. L’épée bien en main, j’avançais à pas prudent à travers le monde de verdure où faune et flore pouvaient devenir dangereux. Le moindre bruit me faisait sursauter, les battements d’aile d’un oiseau, un écureuil qui grimpait à un arbre ou juste le souffle du vent. J’avais l’impression que toute une armée de ces choses m’encerclait et se préparait à me dévorer. Mais le danger imminent venait d’ailleurs. Quelque chose glissa sous mes pieds. Croyant au début que c’était un serpent, une sorte de corde vivante s’enroula autour de mes pieds et me souleva vers le haut d’un arbre. Je me mis à crier. J’ai tentais de couper le lien avec ma lame, mais ce fut difficile.

La corde me balançait dans tous les sens comme si elle était enchantée et me frappa plusieurs fois contre un chêne. Sous les coups répéter contre l’arbre, je finissais par lâcher mon épée qui tomba par terre. Le choc du métal contre la terre résonna avant que mon espadon s’immobilise complètement au sol. Secouer, et un peu blesser, j’avais du mal à retrouver mes esprits. Mais le lien n’avait pas fini de jouer avec moi, d’un mouvement brusque, elle me fit retomber vers le sol, manquant de peu de me briser la nuque. Ma vision fut complétement troublée, chaque son résonnait dans ma tête comme s’il était étouffé.

Inconnue – Tiens, nous avons une nouvelle prise. Il sera parfait je pense. Qu’on le mette avec les autres.


Je ne savais pas trop de quoi il s’agissait, ma vision était troublée comme si ma tête était sous l’eau. Je ne vie que deux pieds s’approchaient de moi, avec une démarche féminine. Ils étaient noir, mais des fleurs semblaient les recouvrir, suivit par des pattes insectoïde comme celles de l’homme fourmis. Je ne comprenais vraiment pas ce qu’il se passait, car la seconde qui suivit, tout devint noir, sombrant dans l’inconscience.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mar 6 Juin 2017 - 21:55

Cualopa se maudissait intérieurement. Comment avait-elle fait pour le perdre de vue ? C'était un bonhomme en armure dans une forêt, par tous les Dieux ! Il devait être ralenti par son armure, entravé par ses mouvements, et malgré ça, il l'avait semé. Elle essayait tant bien que mal de se repérer aux bruits, aux traces sur le sol, mais rien à faire. Élevée dans la ville, elle n'avait absolument pas la moindre idée de comment se repérer dans la nature - ça, c'était devenu une évidence - et encore moins comment pister quelqu'un.

Après plusieurs minutes d'angoisse, elle finit par trouver un indice, mais cela ne la rassura pas. Enfoncée dans le sol, une épée qu'elle identifia rapidement comme étant celle de Karosgon. Elle n'en avait pas la certitude, mais elle se disait qu'une épée de cette qualité ne se laissait pas négligemment en pleine forêt.

Retrouver l'épée était un bon début. Mais elle aurait préféré retrouver le guerrier qui allait avec. Elle l'appela, mais sa voix se perdit dans le vide. Pour seule réponse, ce fut un groupe d'oiseaux qui piailla. Qu'allait-elle faire ? Quand même pas le laisser à son sort, où qu'il soit... Alors qu'elle réfléchissait, elle ne vit pas quelqu'un se faufiler derrière elle, et l'assommer d'un coup sur le crâne.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Jeu 8 Juin 2017 - 14:10

Ma tête me faisait un mal de chien. On aurait dit qu’une troupe de Xolon faisait la fête dans mon crâne, avec des tambours et dansant à faire trembler la terre. Ma vision fut floue au début, et elle mit du temps à redevenir nette. Ce brouillard devant mes yeux se dissipa et il me fut possible de voir où je me trouvais. D’après les arbres qui m’entouraient, j’étais toujours dans la forêt. Mais au lieu d’être au sol, j’étais suspendu dans une cage à une dizaine de mettre du sol au moins. Je n’avais plus mon épée et j’étais trop engourdi pour tenter de briser les barreaux végétaux de la cage. Me frottant le front, j’essayais de me rappeler de ce qu’il venait de se passer.

J’étais avec Cualopa. Nous étions non loin de la forêt lorsque des hommes fourmis nous ont attaqué. J’en ai tué un, je crois. Une seconde a pris la fuite, je l’ai poursuivi et… Me suis retrouver là. Par les dieux ! J’ai dû perdre mon épée dans la poursuite, il me sera difficile de me défendre à présent. Je tentais de frapper les barreaux, mais mon bras avait du mal à bouger comme si une fourmilière, justement, s’était installer dans mon bras. Décidément, cette mission promettait. Je me mis à lâcher un long râle lorsqu’une voix m’interpella. Cherchant autour de moi, mon regard se posa sur deux autres cages un peu plus bas. Elles étaient remplies d’êtres humains apeuré. L’un d’eux, plus âgée tendit sa main vers moi pour m’interpeller :

Inconnu – Qui êtes-vous mon garçon ?

Karosgon – Je suis le Gardien du Temple Karosgon. Et vous ?
Inconnu – Gardien du temple ? Alors vous êtes venu pour nous aider ?
Karsogon – Etes-vous le prêtre disparue avec son escorte et les gens à aider ?
Inconnu – Je suis bien le prêtre Günar. Mais il n’y a plus d’escorte, elle fut massacrée. Il ne reste plus que ces pauvres gens et moi-même.
Karosgon – Comment cela se fait-il ? Qu’est-ce qu’il se passe ?
Günar – Je ne sais pas si j’ai le temps de vous l’expliquer, mais c’est un signe des dieux que vous soyez arrivé à temps. Elle est complétement folle, corrompu par la folie. Elle va…

Notre échange fut interrompu lorsque que je revis approcher un de ces hommes insecte qui portait le corps inanimé de la séladienne. Mes dieux ! Cualopa ! Je la reconnaissais facilement, qui lui ont-ils fait ? Juste assommé comme moi j’espère. La créature l’attacha à une corde et la fit monté jusqu’à moi où une ouverture apparue dans la cage. Elle fut de suite pousser à l’intérieur grâce à des lianes et enfermer à son tour avec moi. Elle semblait avoir reçu un sacré coup sur la tête. Me penchant vers elle, je me mis à la secouer légèrement et à l’appeler pour qu’elle puisse se réveiller.

Karosgon – Cualopa ! Tu m’entends ? Reveilles-toi.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 11 Juin 2017 - 18:24

Cualopa rêva de marécages. Une chose relativement agréable, jusqu'à ce qu'elle soit tirée de son sommeil par une voix lointaine et un violent mal de crâne.

– Cualopa ! Tu m’entends ? Reveilles-toi.

Elle grogna, avant de se frotter les yeux. Sa tête la faisait souffrir, et elle n'arrivait pas à bouger à sa convenance. Quand elle ouvrit finalement ses paupières, elle vit des barreaux tout autour d'elle. Cela réveilla d'un seul coup ses sens. Les barreaux lui rappelaient sa détention, et elle ne pouvait pas croire qu'elle était à nouveau prisonnière. Puis, tout lui revint en mémoire : sa rencontre avec Karosgon, les hommes-fourmis, la poursuite dans la forêt...

Elle tourna la tête, et aperçut le paladin, lui aussi enfermé.

- Ca va... je crois.

Il y avait un autre groupe d'humains, mais Cualopa ne les connaissait pas. Elle passa les mains sur ses hanches, à la recherche de ses miroirs, dans un geste réflexe, mais ils avaient disparus. Démunie, elle s'assit, en commença à jouer avec le bout de sa queue.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Mer 14 Juin 2017 - 10:04

Je fus rassuré de constater que Cualopa allait bien. Voyant où nous nous retrouvions ne l’enchantait pas plus que nous. Mais la voyant jouer avec sa queue me semblait être un signe de découragement.

Karosgon – Allons Cualopa, ne perdait pas espoir, nous sortirons d’ici.


J’essayais de forcer les barreaux végétaux de la cage, mais ils étaient très résistants, autant que ceux en fer. Je finissais par céder, voyant que cela ne menait à rien. Il devait avoir une autre solution pour quitter cet endroit, il fallait juste le trouver.

Günar – Ne vous fatiguez pas mon enfant. Nous avons déjà essayer tant de chose pour quitter cet endroit, mais rien ne semble fonctionner.

Je me mis à rager. C’était horrible pour moi de me sentir coincer comme un animal dans une cage. Me retournant vers le prêtre, je lui demandais à voix haute qui nous retenait ici et quelles étaient ces créatures. Le prêtre soupira comme si le fait de donner la réponse lui aspirait toutes ses forces, que les forces que nous devions affronter étaient si redoutables que l’espoir s’évanouissait rien qu’en y pensant. Mais il nous donna un début de réponse.

Günar – Ces créatures sont connu sous le nom de « Ganve ». Chose étonnante, elles ne travaillent qu’en solo. Jamais on n’en a vu en groupe. Mais là, ils ne sont qu’aux nombre de trois fort heureusement. Mais… Je ne serais vous l’expliquer. Ils sont comme sous influences, empoisonné. Leur maîtresse est maudite et repend son poison tout autour d’elle.

J’avais du mal à comprendre de quoi il parlait, c’était une histoire assez folle pour moi. Mais je gardais la foi que nous le saurions le moment venu, quand les dieux en auront décodé ainsi. Je me retrouvais vers Cualopa, l’interrogeant du regard. Peut-être avait-elle compris de quoi il en retournait. J’essayais de me montrer, réconforter et lui montrer que nous n’avions aucune raison d’avoir peur, que tout se finirait bien.

Le Ganve revint vers nous, suivit par une autre personne qui marchait avec grâce sur les feuillages.

Dryade – Ha ! Voici ceux qui ont gâcher mes plans.

Je n’avais aucun mal à reconnaitre une dryade, ayant déjà croisé quelques-unes. Mais celle-ci… Était des plus horribles. Ses pieds étaient délicats avec des petites fleurs dessus, mais plus on remontait le long de son corps vert, plus elle ressemblait à un arbre mort. Le dessus de ses bras semblait dessécher, son visage était comme sculpté dans le bois pour créer un masque de douleur et ses cheveux étaient des branches sèches qui serpentaient comme une coiffure de serpent. Sa voix était mielleuse, mais on ressentait comme un souffle glacé qui donnait la chair de poule. Elle tendit son doigt vers nous.

Dryade – Vous savez combien c’est difficile de capturer un Granv et combien sont couteux les ingrédients pour asservir son esprit ?

Aussitôt ses paroles terminées que son bras se dessécha sous nos yeux. Elle le rapprocha d’elle et semblait en souffrir. Elle sera sa main pour calmer sa douleur et se concentra jusqu’à ce que son membre retrouve son apparence d’avant. Ses yeux étaient remplis de haine et sa voix mielleuse était devenu plus dur.

Dryade – Maudits Corbeaux ! Il va falloir que je leur vole encore. Je verrais ce que je ferais de vous plus tard.

Elle fit signe à son garde de la suivre et disparurent derrières les arbres et les buissons. Cette rencontre, je devais l’avouer me donna la chair de poule. J’avais des sueurs sur le front et dans le dos.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Ven 16 Juin 2017 - 17:03

Cualopa suivit avec attention l'apparition de la créature. Elle pensait savoir de quoi il s'agissait. Il lui arrivait souvent de laisser traîner une oreille lorsque le père Gerhart recevait des gens dans son bureau, particulièrement quand il était question de choses magiques. Un jour, ils avaient parlé de dryades maudites. Les Dryades sont des esprits de la nature, qui font corps avec l'élément dont elles sont issues. Naïvement, Cualopa avait demandé s'il existait des Dryades de lumière, ce qui lui avait valu, encore une fois, des moqueries.

Quoi qu'il en soit, on était venu se plaindre de l'apparition de Dryades "maudites", qui se détournaient de leur élément originel pour se tourner vers la magie de la mort. Cualopa n'en avait jamais vu - elle n'avait de toute façon jamais vu de dryades tout court - mais ce qu'elle avait sous les yeux collait assez bien à la description.

C'était donc cette Dryade la cheffe de ces hommes-insectes, les ganves. Peut-être que si elle disparaissait, ils les laisseraient tranquille. C'était une Dryade des bois, donc, basiquement, une grosse brindille qui marche et qui parle. Le genre de choses particulièrement inflammable. Un rayon bien placé, elle devenait un bûcher ambulant, et ils seraient libres. Mais il y avait un hic : elle n'avait pas ses miroirs, et même si elle pouvait utiliser ses rayons de lumière sans eux, elle se doutait que la lumière ne serait pas assez concentrée. Cela la blesserait à coup sûr, mais ce ne serait pas suffisant pour en venir à bout. Les ganves avaient empilé ses effets personnels avec ceux des autres prisonniers. Elle espéra que ses miroirs étaient intacts. C'était son principal moyen de défense, et sans eux, elle était en mauvaise posture.

De toute manière, avant de tenter quoi que ce soit, elle devait se libérer. Retrouvant un peu d'espoir, elle commença à gesticuler pour briser sa cage. Elle sauta un peu sur place, testant la résistance de la cage, et pour voir si elle pouvait en briser le fond avec son poids.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Sam 17 Juin 2017 - 14:07

Cualopa sembla vouloir éprouver la résistance de la cage. Pourquoi pas, mais je doutais que ce serait aussi facile. Elles ont été faites pour contenir des prisonniers assez robustes. Pendant que la séladienne tentait avec son plan, je réfléchissais à ce que venait de dire la dryade. Le mot corbeau m’était familier, mais son sens pouvait être multiple. Après, il ne serait pas étonnant de tomber sur une dryade qui détestait notre monde, car nous ne respections pas assez la nature pour elle. Elle me rappelait une autre dryade croisée, un mâle du nom de Salix. Lui aussi en voulait aux humains, mais il était bon de résonner avec lui. Il n’était pas fou comme elle.

Karosgon - A votre avis Cualopa, vous pensez que cette dryade contrôle ces créatures par magie ou par un autre artifice ? Si nous pouvions trouver un moyen de l'affaiblir...

Le prêtre sembla se réveiller et m’apporta un début de réponse. Apparemment, la maîtresse des lieux rassemblerait tout un attirail d’ingrédient non loin d’ici et semblait jouer avec la nature et les concoctions, usant d’une magie inconnue. Des réponses qui apportaient son lot de question à son tour. Mais quelque chose me dérangeait, son apparence. Elle n’avait rien de naturel, on dirait qu’elle souffre d’un grand mal, comme une maladie. Je ne serais dire d’où cela venait, mais je n’avais ressenti aucune force maléfique en elle. Mais je pouvais me tromper.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Ven 23 Juin 2017 - 1:29

Ses efforts restèrent vains, la cage était bien trop solide.

- A votre avis Cualopa, vous pensez que cette dryade contrôle ces créatures par magie ou par un autre artifice ? Si nous pouvions trouver un moyen de l'affaiblir...

Cualopa n'était pas du genre belliqueuse, néanmoins, elle n'était pas naïve. Ils devaient sauver leur peau, ainsi que celle du prêtre et des autres prisonniers. Il y avait peu de chances qu'ils s'en sortent avec ces gens, affaiblis par les dieux seuls savaient combien de jours de séquestration. Il ne suffirait pas de l'affaiblir, lui dit-elle, ils devaient s'en débarrasser.

Elle retourna le problème dans sa tête. La cage était solide, bien qu'elle soit constituée d'éléments végétaux. Comme la dryade. La dryade qu'il faudrait brûler. Brûler... Elle n'avait pas besoin d'autant de puissance pour détruire sa cage. La dryade et ses gardes étaient partis, c'était le moment. Elle se retourna, dos à la direction dans laquelle leurs assaillants étaient partis. Elle concentra une petite sphère de lumière dans le creux de sa paume, et renvoya un infime rayon sur l'un des barreaux. Si elle avait assez de temps, cela pourrait marcher.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Sam 24 Juin 2017 - 9:58

Cualopa se montra plus radical dans ses pensées, allé directement tuer la dryade. Il était vrai qu’elle ne semblait propice à dialoguer, et qu’elle renfermait une telle rancune dans le cœur, que laisser en vie, serait risquer. Comprenant que ses efforts pour forcer la cage ne serviraient à rien, l’ancienne esclave séladienne changea de tactique. Sa maîtrise de la lumière semblait être une solution. La mienne avait besoin d’une arme en main pour fonctionner. Mais Cualopa se montra très maline. Son petit trait de lumière commença à brûler le premier barreau, la solide plante qui nous bloque jusque-là la voie de la libération commençait à céder.

Karosgon – Jolie travail. Allez-y, terminer de nous sortir de là et je m’occuperais de nos hôtes.

Ce sera avec plaisir que je me débarrasserais de la dernière fourmi humanoïde et de sa maîtresse. Une fois à terre, je récupérerais une arme et je leur ferais regretter de s’être attaqué à l’Ordre et à ces pauvres gens. Le barreau se consumait sous nos yeux, jusqu’à totalement disparaitre en fumée. J’entendis le sol se fragilisait et craquer comme un vieux plancher. Toute la résistance de la structure de la cage reposait sur ces branches, ou liane, je ne savais pas trop ce que c’était qui s’entre croiser pour solidifier le tout et devenir une prison digne de ce nom. Mais si on parvenait à détruire les liens les plus ancrés, tout devrait normalement se défaire et lâcher.

Karosgon – Essayez de détruire d’autres barreaux plus espacer, cela devrait affaiblir la cage.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 25 Juin 2017 - 23:49

C'était plus long que prévu. Les lianes étaient épaisses, mine de rien, et sans miroir, c'était encore plus compliqué. Néanmoins, une à une, les lianes lâchèrent. Cualopa réalisa son erreur. La cage ne disposait pas de prise suffisante. Quand le sol s'affaisserait, elle tomberait avec lui. Elle espérait ne rien se casser dans sa chute...

Un peu plus hésitante, elle s'attaqua enfin à la dernière liane. Elle se concentra, canalisa l'énergie lumineuse dans le creux de sa paume, avant de le diriger sur le végétal. Le tissu de la plante se roussit, avant de commencer à se déchirer tout doucement. Comme de la viande qu'on essaie de trancher avec un couteau mal aiguisé. Bon sang, mais en quoi étaient-elles faites ces foutues lianes ?

Le lien était déjà entamé à environ un quart quand Cualopa entendit du bruit provenant de la forêt. Dans un mouvement réflexe, elle se retourna, comme une enfant prise en train de faire une bêtise. Deux ganves revenaient dans le camp. Cualopa sentit alors son sol de liane s'affaisser très légèrement. Son acharnement payait enfin, au pire moment qui soit. Si elle tombait maintenant, les hommes-fourmis ne feraient qu'une bouchée d'elle. Elle s'accrocha aux barreaux de sa cage, bien consciente qu'elle ne pourrait pas tenir dans cette position pendant des heures.

Elle ferma les yeux, et pria Kaluni de toutes ses forces.
avatar
Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon Hier à 8:25

Par les dieux ! Cela fonctionnait à la perfection. Les lianes cédèrent sous les rayons de Cualopa et dans pas longtemps, nous serons enfin libres. J'étais pressé d'être déjà dehors et faire comprendre à cette dryade complétement folle qu'elle avait eut tort de s'en prendre à nous. Alors que je sentais le sol sous nos pieds s'affaissait, deux Ganves apparurent juste en dessous. Combien avait-elle de ces horreurs ? Imitant la séladienne, je m'accrochais à l'une des lianes. Mais ce ne fut pas évident avec le poid de mon armure. La cage ne fut plus très solide et ses barreaux naturels n'arrivaient plus à me supporter aussi bien. Je sentais celui dont je tenais se courbait et presque s'arracher. Lâchant prise, je retombais sur le sol vert qui craqua et dont je fus emporté dans une terrible chut.

Je lâchais un cri de peur, qui alerta les créatures juste en dessous de nous. Mais elles levèrent trop tard la tête et l'une d'elles, fut écraser sous mon poids. L'armure en plus ne l'épargna pas, j'entendis un horrible crac sous moi et une consitence visqueuse. Bien que ce fut douloureux et répugnant, le Ganve ma sans doute sauver la vie en amortissant ma chute. Je m'extirpais de la carcasse de cette chose, avec une jambe douloureuse et une épaule déboîter. Je ne vais pas mentir, cela faisait très mal, je n'arrêtais pas de grimacer et de râler dans ma barbe en faisant face au dernier homme-fourmi face à moi.

Karosgon - Allez aider les autres ! Je m'occupe de lui.

Facile à dire, même si cette chose n'avait pas d'arme sur elle, elle restait dangereuse avec ses mandibules et pinces. Je comptais sur la résistance de mon armure et de mon sort de protection pour parer le monstre, en attendant de trouver quelque chose. Elle et moi, avions un compte à régler ! Enfin, je crois, comme ils se ressemblaient tous, difficile de dire s'il s'agissait oui ou non du même Ganve qui m'a perdu dans la forêt. Et puis, il voulait m'attaquer et je comptais bien me défendre, au moins laisser le temps à Cualopa de sauver les autres et peut-être venir en renfort avec une épée pour moi, ce serait parfait. En attendant, je devais me battre seul.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Bon
Bon

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum