Les enfants de la lumière

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Lun 13 Mar 2017 - 13:05

– Euh… Oui ce serait fort possible… Qu’est-ce qui vous as donner cette idée ?

- Je suis passée par là, il y a quelques temps. J'ai vu un groupe d'humains. Mais je suis restée à distance, je ne saurais dire s'il y avait un prêtre parmi eux.

Quelque secondes de silence passèrent entre Cualopa et Karosgon. Le malaise est palpable. Finalement, ce fut le chevalier qui brisa le silence.

– Vous avez dû traverser de nombreuses épreuves pour en arriver là. Et vous semblez venir de loin pour mentionner un endroit si reculer et isolé du reste des civilisations humaines.

Cualopa n'avait plus le choix, si elle voulait qu'il lui fasse un minimum confiance, elle devait lui dire. De toute manière, s'il était engagé par le religieux pour la retrouver, il connaissait déjà toute l'histoire, il n'apprendrait donc rien de nouveau. Elle prit une inspiration avant de commencer son explication.

- Je viens d'Estandre, j'étais une... esclave.

Elle avait encore du mal à dire ce mot, rappel de sa précédente condition. Elle allait lui expliquer, sans nécessairement entrer dans les détails.

- Je me suis échappée, mais comme vous l'avez remarqué, je ne suis pas très douée pour me repérer... Depuis, j'erre dans la forêt, et j'essaie d'éviter les humains au maximum. Les gens d'ici n'aiment pas ceux comme moi vous savez...

Cualopa espérait avoir été convaincante.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Sam 18 Mar 2017 - 22:45

Cualopa - Je viens d'Estandre, j'étais une... esclave.

J’ai cru entendre le bruit d’un vase en verre se briser en entendant ces mots. Mes yeux s’écarquillèrent comme s’ils voulaient s’échapper de mon crâne et mon cœur s’arrêta d’un coup de battre. Esclave ? Mais que voulait-elle dire ? Comment une esclave pouvait-elle faire ceux qu’elle faisait ? À moins que quelqu’un ait osé comme l’abomination de réduire une servante de la lumière à l’esclavagisme. Un des plus grands blasphèmes de notre continent !

Cualopa - Je me suis échappée, mais comme vous l'avez remarqué, je ne suis pas très douée pour me repérer... Depuis, j'erre dans la forêt, et j'essaie d'éviter les humains au maximum. Les gens d'ici n'aiment pas ceux comme moi vous savez...

Oui, la xénophobie était répandue par ici, je le savais. Et j’étais heureux d’apprendre qu’elle est pu réussir à s’enfuir. Mais de nombreuses questions siégeaient dans ma tête et elles réclamaient toutes des réponses. L’idée que je me faisais était pire que celle d’une pauvre prêtresse ayant était séparer de son temple et ayant était mal mener durant sa route par les autres. En réalité, elle fut même réduite en esclavage par de maudits hérétiques. Je ne me générais pas d’en faire un rapport à la hiérarchie de l’Ordre, et croyez-moi, ces monstres qui s’attaquent à la prêtrise pleureront sur leur faute et ils imploreront même les dieux de les épargner. Je me mis à serrer des dents, la colère montait en moi après avoir appris tout cela et je ne pouvais m’empêcher de hausser le ton comme si c’était à moi qu’on avait commis cette horreur.

Karosgon – Comment ces chiens galeux ont-ils osaient réduire une prêtresse en esclavage ?!!! C’est une honte ! Ils regretteront le sort qu’ils vous ont fait !

Oui j’avais des doutes à son sujet un moment, des doutes qui me troublaient beaucoup. Mais son explication me paraissait clair à présent. Je comprenais pourquoi elle semblait étrange par rapport aux rites de l’Ordre, elle était traumatisée par sa captivité et sa foi affaiblit. Je me devais de la sauver, de l’aider à réparer cette injustice ainsi qu’à raviver sa foi. Un gardien ne devait par contre se laissait emporter par ses émotions. Je ne m’en rendais pas compte, mais j’étais entrainer dans un tourbillon de rage à cause de cette maltraitance. Pour moi, il fallait faire quelque chose pour le bien de la prêtresse Cualopa.

Karosgon – Nous préviendrons les autres prêtres, vous serez soigné et mise à l’abris. Et vous pourrez retrouver la paix dans un nouveau temple, entourer de vos coreligionnaires.

C’était le plus important à faire selon moi, à l’heure actuelle.

Karosgon
Expert
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 19 Mar 2017 - 0:53

– Comment ces chiens galeux ont-ils osaient réduire une prêtresse en esclavage ?!!! C’est une honte ! Ils regretteront le sort qu’ils vous ont fait !

Cualopa ne s'attendait pas à un changement de réaction aussi brutal. Elle n'allait pas s'en plaindre, bien au contraire, mais le contraste était saisissant. Cela lui permit de se détendre légèrement. Il n'était visiblement pas un de ces esclavagistes, et encore moins un homme engagé par le père Gerhart pour la retrouver. Cet état de fait lui enlevait une épine du pied.

– Nous préviendrons les autres prêtres, vous serez soigné et mise à l’abris. Et vous pourrez retrouver la paix dans un nouveau temple, entourer de vos coreligionnaires.

La tension de la Séladienne repartit à la hausse. Il était absolument hors de question qu'elle aille s'enfermer dans un temple, entourée d'inconnus - qui, elle en était sûr, seraient tous humains sans exception. Elle n'était pas une prêtresse, elle ne se voyait pas porter un tel titre (même si elle n'avait pas vraiment conscience de ce que pouvait sous-entendre ce terme). Pour elle, sa maîtrise de la lumière ne suffisait pas à lui conférer un tel titre.

- Messire, je vous assure ce n'est pas nécessaire. Tout ce que je souhaite, c'est vous aider, et retourner chez moi après. Votre offre est très généreuse, mais je ne serais pas à ma place dans un temple.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Sam 25 Mar 2017 - 16:23

Cualopa - Messire, je vous assure ce n'est pas nécessaire. Tout ce que je souhaite, c'est vous aider, et retourner chez moi après. Votre offre est très généreuse, mais je ne serais pas à ma place dans un temple.

Pas sa place dans un temple ? C’était comme si me retrouvais dans un autre monde où les lois de l’univers étaient tout autres. Je sentais comme une douleur lancinante qui venait petit à petit s’incruster dans mon crâne. Je n’arrivais pas à comprendre de quoi elle voulait me parler et je n’arrivais pas à me faire la moindre idée de cela. Je me mis à me frotter le front avec mon gantelet en acier comme si cela suffisait à calmer la douleur. Cette situation embarrassante me devenait de plus en plus insupportable et je me disais donc qu’il valait mieux partir enfin d’ici.

Libérant mon visage de ma main de fer, je me mis à respirer un bon coup pour me revigorer. L’air frais de l’hiver avait quelque chose de curative, mais aussi de dangereux. Une bien belle ironie quand une chose peut à la fois vous faire du bien et vous tuer également.

Karosgon – Il serait sage en effet de partir d’ici. J’en ai assez de ces ruines et il faut se déplacer pour retrouver les autres. Madame, permettez que j’ouvre la marche.


Je n’attendais pas son signale que déjà je m’en allais pour quitter cet endroit. Peut-être que le prêtre que nous recherchions pourra m’aider à comprendre la position de Cualopa. Nous retournions donc vers la route principale qui menait vers la capitale d’Estandre. Si je ne m’étais pas tromper, le groupe que devait aider le prêtre disparu devait se trouver à l’opposé, vers les côtés. On allait devoir se rapprocher des montagnes pour retrouver leur piste. J’espérais qu’on ne devra pas les fouiller pour retrouver les disparus.

Karosgon – Il nous reste encore un peu de marche à faire. Si les dieux sont avec nous, nous devrions les retrouver facilement. Vous sentez-vous vraiment prête à partir dans l’inconnu vers les côtes ?

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 26 Mar 2017 - 0:28

Le chevalier prit sa tête dans ses mains. Il ne semblait pas aller bien. Etait-il malade ? Cualopa ne pouvait pas le dire avec certitude. Elle avait encore un peu de mal à appréhender la biologie humaine, et ne connaissait pas les tenants et les aboutissants de certains comportements. Cualopa se fit la remarque qu'elle n'avait aucune idée de comment pouvait fonctionner le corps d'un séladien, et encore moins celui d'un humain. Quand on lui demandait de soigner quelqu'un, elle le faisait grâce à la magie. Si ce n'était pas une blessure physique, elle ne pensait pas pouvoir le soigner.

Karosgon sembla reprendre ses esprits, et l'invita à prendre la route. Cela rassura Cualopa d'une certaine manière. Ce temps passé dans la forêt lui avait appris que son salut se situait dans le mouvement. Rester sur place, c'était prendre le risque de se faire repérer. Le mieux restait encore de bouger, jusqu'à un endroit plus sûr.

– Il nous reste encore un peu de marche à faire. Si les dieux sont avec nous, nous devrions les retrouver facilement. Vous sentez-vous vraiment prête à partir dans l’inconnu vers les côtes ?

- Totalement prête ! Ma foi, cela vaut mieux que de faire du sur place, répondit-elle enjouée.

Cualopa se demanda si le trajet serait long. Elle n'avait pas eu de compagnie depuis longtemps. Pour un peu, elle se prendrait pour une princesse, accompagnée de son chevalier servant, amenant la lumière sur les nécessiteux. La Séladienne gloussa à cette idée. Elle jeta un coup d'oeil à Karosgon, qui ne semblait définitivement pas dans son assiette.

- Vous semblez fiévreux. Tout va bien ?
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Dim 2 Avr 2017 - 13:41

Cualopa - Totalement prête ! Ma foi, cela vaut mieux que de faire du sur place

Ainsi, nous partions des ruines pour retrouver le groupe perdu. Bien que je continuasse à me questionner sur l’identité de Cualopa, je ressentais un soulagement en quittant cet endroit. J’avais peur que d’autres bandits, mieux armés et plus nombreux, ne nous tombaient dessus. Et chaque seconde que nous perdions là-bas était une seconde de vie en moins pour le prêtre et les autres membres du groupe. Je pourrais toujours interroger Cualopa plus tard, tôt ou tard la vérité sera révélée.

Cualopa - Vous semblez fiévreux. Tout va bien ?

La question de Cualopa me surprit. Mon visage trahissait à ce point mon inquiétude ? Il y avait de quoi ressentir un certain malaise à ce moment et la tentation de profiter du moment pour questionner encore la séladienne était très forte. Mais j’avais peur de ce qu’une confrontation pourrait engendrer. Un manque de respect ou un mot mal prononcé pourrait provoquer la colère d’un membre du clergé, si elle en faisait partie. C’était comme joué à pile ou face, on ne savait jamais sur qui ou quoi nous allions tomber. Il serait sans doute plus sage de ne rien dire pour l’instant et d’attendre. Et puis, je me persuadais qu’une fois retrouvé, le prêtre pourra déterminer si Cualopa était bien l’une des nôtres.

Karosgon – Tout va bien je vous remercie. Cela passera. Ne perdons pas de temps.


Nous continuions donc d’avancer, quittant la forêt pour rejoindre la route et la remonter. Il s’agissait d’un long chemin qui remontait jusqu’à l’océan, passant entre les montagnes. Elle était par contre très fréquenter, car elle reliait la capitale du royaume à sa ville portuaire. Un endroit commercial important. Mais ce genre de chose ne m’intéressait guère. Les stratégies économiques ou politiques n’étaient pas mon fort, je préférais largement les organisations religieuses et défensives. Pour moi, cela avait bien plus de valeur.

Pendant notre marche, je tentais tout de même une discussion avec la séladienne. Peut-être arriverais-je à en savoir un peu plus sur elle et qui elle était. Et aussi, à cacher ce moment un peu tendu entre nous. Je ne voulais pas qu’elle pense que je sois méfiant envers sa personne, car comme dit avant, si elle était une vraie prêtresse, l’offense serait grande, mais si elle était une ennemie, alors elle pourrait se montrer de suite hostile et compliquer les choses. Mieux valait éviter tout cela.

Karosgon – Vous venez donc des marais ? Pourquoi l’avoir quitté si vous me permettez cette question madame.


•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Lun 3 Avr 2017 - 0:32

– Vous venez donc des marais ? Pourquoi l’avoir quitté si vous me permettez cette question madame.

- Je l'ai quitté parce qu'on m'y a forcé... Des humains sont venus nous prendre et nous ont vendu comme esclave.

Cualopa avait dit ça le plus calmement possible, mais cette remarque l'avait quelque peu agacée. Dans quel genre de monde vivait-il ? L'esclavage des Séladiens dans cette partie d'Orcande n'était un secret pour personne, c'était même de notoriété publique. Quoiqu'il en soit, le voyage allait prendre un peu de temps, et elle ne souhaitait pas qu'ils se regardent en chien de faïence durant tout le trajet. Comprenant qu'il voulait engager la conversation, Cualopa tenta de faire bonne figure.

- Et vous, d'où venez-vous ? Vous avez l'air d'avoir beaucoup voyagé.

Son interlocuteur était quand même bien habillé, avec une belle armure. Etait-ce un noble, une personne importante ? Non, sinon il ne se donnerait pas la peine de venir secourir un pauvre prêtre en pleine forêt. Si Cualopa avait appris quelque chose de son séjour en tant qu'esclave, c'était que les riches étaient prêt à beaucoup de choses pour plus de pouvoir, mais qu'ils étaient beaucoup moins disposés à se salir les mains directement. Par chance, l'argent peut leur fournir un grand nombre de larbins.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Mer 5 Avr 2017 - 16:28

Cualopa - Je l'ai quitté parce qu'on m'y a forcé... Des humains sont venus nous prendre et nous ont vendu comme esclave.

J’avais l’impression que ma tête allait exploser, qu’une horde de gobelins s’amusaient à creuser à l’intérieur pendant que des orcs tapaient sur des tambours. Cualopa, avec son histoire, représentait bien bel et bien l’esclave séladienne asservit par des humains cupides. Mais j’avais du mal à comprendre son lien avec la prêtrise. En fait, je n’étais plus trop sûr de rien concernant cette histoire et je me sentais un peu perdu. Il était clair que je faisais fausse route, mais il fallait se demander où je m’étais trompé pour arriver à une telle impasse. Quelque chose me disait que nous étions loin de sortir de ce brouillard et qu’il faudra beaucoup de patience et d’endurance pour arriver à y voir plus clair.

Cualopa - Et vous, d'où venez-vous ? Vous avez l'air d'avoir beaucoup voyagé.

Ce fut à son tour de m’interroger, et je ne mis opposé point. De toute manière, mon esprit n’était pas en état pour réfléchir et chercher à esquiver.

Karosgon – Et bien oui, bien entendu. Je suis un gardien de l’Ordre du Temple. Et en tant que tel, je parcours le continent pour servir la lumière en allant chasser les ténèbres. Je dois avec mes frères partir détruire les bêtes infernaux, les hérétiques et serviteurs du mal pour protégés ceux de la lumière.

Je trouvais cela étrange la question de Cualopa seulement après. Elle ne reconnaissait pas quelqu’un appartenant à un ordre de protecteur de la prêtrise ? Bien qu’il en existât des centaines, on pouvait facilement les reconnaitre. A moins qu’elle me menait en bateau depuis le début, elle dut vivre à l’écart de toutes civilisations pour cela. Mais comme elle m’avait expliquer avoir était réduite en esclavage, elle pouvait bien entendu perdre quelques notions. Je ressentais comme un poids sur l’estomac et j’avais de plus en plus peur, je devais l’avouer, sur la vérité qui semblait se cacher derrière la séladienne.

Karosgon – Mais vous aussi vous avez dus voyager pendant vos offices ou tout autre tâches donner par la prêtrise non ?


Cette question avait surtout pour intérêt de me rassurer que de chercher à discuter. Je me croyais dans un nouveau monde, où tout me paraissait étrange et décaler, c’était effrayant.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 9 Avr 2017 - 0:08

Plus Cualopa parlait, plus elle avait l'impression que son interlocuteur se sentait mal. Elle se demanda encore une fois sur qui elle était tombé, et si elle faisait bien de rester avec lui.

– Et bien oui, bien entendu. Je suis un gardien de l’Ordre du Temple. Et en tant que tel, je parcours le continent pour servir la lumière en allant chasser les ténèbres. Je dois avec mes frères partir détruire les bêtes infernaux, les hérétiques et serviteurs du mal pour protégés ceux de la lumière.

- Que voilà une activité saine et palpitante !

Mais pourquoi avait-elle dit ça ? C'était une réponse presque automatique, qu'elle avait eu l'habitude de dire aux invités du prêtre qui la tenait recluse. Il n'y avait que deux types de réponse généralement : un silence méprisant ou une logorrhée verbale interminable (et ennuyeuse à mourir).

– Mais vous aussi vous avez dus voyager pendant vos offices ou tout autre tâches donner par la prêtrise non ?

Mais il le faisait exprès ? Pourquoi est-ce qu'il s'obstinait à la voir comme une prêtresse ? Est-ce qu'il se moquait d'elle ? Mais son "éducation" l'empêchait de montrer tout signe de rébellion. Elle se contenta donc de répondre poliment, comme elle l'avait toujours fait.

- Il y a méprise, je n'ai jamais voyagé. Mon... ancien maître me gardait captive. Êtes-vous sûr que vous ne me prenez pas pour quelqu'un d'autre ?
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Lun 10 Avr 2017 - 18:08

Cualopa - Il y a méprise, je n'ai jamais voyagé. Mon... ancien maître me gardait captive. Êtes-vous sûr que vous ne me prenez pas pour quelqu'un d'autre ?

Un nécromancien venait de libérer un spectre qui me souffla dessus un souffle aussi froid que la mort même. Le doute devenait de plus en plus fort et je me sentais toujours aussi perdu. Je me maudissais d’avoir quand même posé la question pour en avoir le cœur net. Si je n’avais rien dit, nous aurions continué notre chemin comme si de rien n’était. Mais alors, mon corps me torturerait tant que l’esprit ne sera pas apaisé par une réponse. Je me mis donc à prier dans ma tête « Oh dieux ! Veuillez me pardonner pour le potentiel affront que je vais faire, mais comprenez que je le dois pour que la lumière de la vérité soit à notre vue ». Oui, ne pouvant plus trop faire demi-tour, je me sentais obligé de me lancer. J’allais poser la question à Cualopa sur sa fonction de prêtresse et en avoir le cœur net. Cela me semblait encore plus difficile à faire, que d’affronter dans un duel à mort un nécromancien ou un guerrier noir. Soufflant un bon coup pour me donner du courage, je me lançais.

Karosgon - N'êtes-vous donc pas une prêtresse dame Cualopa ?

Je l’avais dit d’une traite comme une hache qui coupait court rapidement ma tête. Maintenant que cela était fait, il ne me manquait plus qu’à affronter les conséquences. Cela risquait d’être éprouvant, mais au moins, je me sentirais rien qu’un peu mieux en sachant la vérité. J’espérais ne pas être foudroyer trop vite par la colère divine, qu’ils seront se montrer compréhensible pour la situation particulière que j’étais en train de vivre.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mer 12 Avr 2017 - 23:29

- N'êtes-vous donc pas une prêtresse dame Cualopa ?

Il avait dit ça comme s'il blasphémait au visage des dieux. Ou s'il déclarait son amour à sa fiancée d'enfance. C'était donc cela qui le perturbait à ce point ? Cualopa se regarda de bas en haut. Avec son vieux bâton et son maigre gilet de cuir usé jusqu'à la corde, elle était à des années lumières de ressembler à une prêtresse. Qu'est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ? La réponse était pourtant évidente...

- Cela me semblait pourtant évident... Enfin, une Séladienne ne saurait être acceptée comme prêtresse, et encore plus en ces terres !

L'espace d'un instant, la jeune Séladienne s'imagina prêtresse d'un temple. Elle imagina tout ce qu'elle pourrait avoir, et qu'elle n'avait pu qu'imaginer durant sa captivité : les vêtements ornés, des cérémonies grandioses, des fidèles pendus à ses lèvres. Aimée, respectée. Considérée comme autre chose qu'une décoration d'intérieure, qu'un animal dont on pouvait disposer à loisir. Tout cela était un rêve, elle le savait.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Dim 16 Avr 2017 - 17:21

Cualopa - Cela me semblait pourtant évident... Enfin, une Séladienne ne saurait être acceptée comme prêtresse, et encore plus en ces terres !

J’arrêtais mon pas et la regardais, comme si je venais d’entendre la chose la plus incroyable et choquante de ma vie, ce qui n’était pas loin de la vérité. Mes craintes furent confirmées, elle n’était pas une prêtresse. Des milliers de milliers de questions se bousculèrent dans ma tête et je me sentais perdu. C’était comme si on me disait que le soleil se levait la nuit et la lune le jour. Mais qui était donc cette étrange créature qui savait aussi manier la magie divine ? À ce moment-là, pour moi, la magie de la lumière ne servait qu’aux serviteurs des temples. Il m’était impossible d’imaginer que quelqu’un vivant en dehors d’un ordre puisse utiliser cette puissance comme n’importe quel sorcier pouvant jouer avec du feu ou de la glace. Ou qu’un manant pouvant bien utiliser une épée de chevalier ou un gourdin de bandit. Ce fut un réel choc qui manqua de me paralyser.

Karosgon - Mais pourtant, vous utilisez la magie de la lumière. Comment pouvez-vous la maîtriser sans passer par un temple ?

Pour moi, cette question avait du sens. Je me retrouvais en plein inconnu et j’avais cruellement besoin de repère. Il se tramait quelque chose de louche, je pouvais le sentir à présent, car cette histoire ne sentait pas bon du tout. Mais n’oublions pas non plus que nous étions sur le territoire d’Estandre, et qu’ici, la notion de sacré ou de droit n’était pas tout à fait la même chose que chez ceux de Telbara. Nous nous bâtions pour maintenir l’ordre et la justice, et apparemment, je me retrouvais devant une sorte de désordre qui aurait bien besoin d’être arrangé. J’étais d’une part, soulagé que je ne risquasse pas d’offenser les dieux en me méfiant d’un soi-disant prêtre, mais maintenant, il fallait tirer tout cela au clair.

Karosgon - Et que me racontez-vous là ? Les séladiens peuvent aussi devenir prêtre comme les humains. Notre ordre en compte plusieurs.

C’était vrai, toutes races étaient représentées chez nous. Et quand on s’adresse à l’un d’eux, c’était comme s’adresser à quelqu’un de sa propre race. Aucune distinction n’était faite, tous étaient acceptés et nous n’imposions également aucun quota de nos membres pour inciter à venir par la foi et non pour faire plaisir à une image. Mais alors que j’essayais de calmer mon esprit chamboulé, je ressue comme une claque invisible. Un coup imaginaire qui remit un peu d’ordre dans mon esprit qui sombrait dans un chaos semblable à la situation dans laquelle je vivais. Je ne devais pas oublier où je me trouvais. J’avais mentionné les conditions difficiles d’Estandre et voilà que je l’oubliais déjà. Je ressentais comme une sorte de honte pour mettre laisser emporter aussi facilement et il était clair à présent pour moi de remettre de l’ordre chez moi, avant de m’attaquer au monde. D’une voix presque désolée et pausé, je demandais à Cualopa :

Karosgon - N'êtes-vous jamais aller au-delà d'Estandre et des marais ?

Elle m’avait parler de sa sortie des marais et d’Estandre, sans mentionner autres terres. Je ne sais pas si les séladiens suivent une spiritualité dans leur milieu naturelle, mais pour ceux se retrouvant dans un royaume xénophobe, la tâche serait ardue pour rejoindre un ordre. On accordait les places qu’aux humains surtout, et même j’avais entendu dire par des rumeurs que la guilde des guerriers chez eux cherchait à favoriser la race humaine au détriment des ordres. Cela était donc compréhensible pour que Cualopa ne soit pas une prêtresse, mais tant de mystère l’entourait encore.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Lun 17 Avr 2017 - 21:42

Karosgon - Mais pourtant, vous utilisez la magie de la lumière. Comment pouvez-vous la maîtriser sans passer par un temple ?

- Je n'en ai aucune idée. Lorsque j'étais encore chez moi, j'ai découvert que je pouvais soigner les gens. Ce n'est que lors de ma captivité que j'ai appris à manipuler la lumière. Sentant qu'à chacun de ses mots, son interlocuteur perdait un peu plus pied, elle s'empressa d'ajouter : Mais si ça peut vous rassurer, c'est un membre de l'église de Kaluni qui m'a enseigné cela.

C'est volontairement que Cualopa omit de préciser que l'apprentissage s'était fait essentiellement à coups de brimades et de violence. Par habitude, elle ne parlait pas de ses états d'âme, encore moins à des inconnus.

- Et que me racontez-vous là ? Les séladiens peuvent aussi devenir prêtre comme les humains. Notre ordre en compte plusieurs.

- Monseigneur, vous semblez ne pas saisir tous les aspects de la situation...

Elle avait dit ça timidement, presque apeurée. Cela n'avait l'air de rien, mais pour elle, critiquer quelqu'un qu'elle jugeait supérieur "hiérarchiquement" (ce qui incluait à peu près n'importe quel non-esclave). Les gens de sa condition ne devaient jamais souligner les erreurs de leurs maîtres ou de leurs hôtes. Hoche la tête et baisse les yeux, et peut-être que tu pourras voir le soleil se lever le lendemain matin. Cualopa poursuivit sa réponse en choisissant très précautionneusement ses mots. Après tout, qui pouvait savoir comment Karosgon allait réagir...

- Les règles qui régissent votre ordre, toutes progressistes qu'elles soient, n'ont pas cours pour les gens comme nous à Estandre. Les Séladiens sont des esclaves. Durant mes années de... service, j'ai pu le constater. Les miens sont réduits en esclavage, ou contraints à vivre cachés, dans la crainte de se faire prendre.

Cualopa se souvenait d'avoir lu ce mot dans un ouvrage, "progressiste". C'était lors de ces séances d'humiliation publique que le père Gerhart. Elle avait dû s'y reprendre à trois reprise pour dire ce mot correctement. Pour une raison qu'elle ignorait, ce mot l'avait marquée. Il faudrait qu'elle vérifie son sens, à l'occasion.

- N'êtes-vous jamais aller au-delà d'Estandre et des marais ?

Cualopa réfléchit. En reconsidérant la question, cela pouvait paraître triste. Elle aimait beaucoup regarder des cartes d'Orcande, en demandant ce qui se trouvait à tel endroit, ce que voulait dire tel symbole. Aujourd'hui, elle avait du mal à réaliser qu'elle pouvait aller (presque) où elle le souhaitait, pour voir toutes ces choses merveilleuses qu'on lui avait conté. Malgré toutes les possibilités qui s'offraient à elle, ironiquement, elle voulait partir du second endroit qu'elle avait connu pour retourner dans le premier.

- Et bien non...
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Mar 18 Avr 2017 - 16:06

Tous ceux que venait de me raconter Cualopa eu l’effet d’un coup de masse sur la figure. Le monde que j’imaginais était bien plus tordu que je le supposais depuis tant d’années. Mais d’un autre côté, je comprenais mieux aussi. La séladienne put apprendre la magie de la lumière grâce à un prêtre de Kaluni. Donc elle avait bien un lien avec la prêtrise. Par contre, je me demandais pourquoi avait-il fait cela ? Les séladiens n’étaient pas des plus favorisé dans ce royaume. Alors ce prêtre a pu vouloir venir en aide à cette pauvre créature mal menée en l’approchant de la foi et de la lumière. Elle semblait à présent si apeurée, que je me sentis de coupable de mettre montrer si abrupte. Ce prêtre à sauver cette jeune personne et la sans doute aidé à fuir le royaume. Maintenant, c’était à mon tour de terminer ce sauvetage. De ma main, je la guidais vers la suite de notre voyage.

Karosgon - Je vous prie de bien vouloir me parodnner pour mon erreur. Je suis heureux de savoir que ce prêtre vous a sauvé et aider. Permettez-moi donc de continuer de vous escorter.

Ainsi nous reprenions notre route. Mon esprit qui fut perturber au départ, fut tout ébranler par l’histoire de Cualopa, mais retrouva bien vite la paix, car je parvenais à y voir une explication. Mais j’étais très loin de me douter de la vérité. Depuis tout petit, je voyais le monde fait sur des bases bien établit. Arrivé dans l’Ordre, on a voulu me faire comprendre que la corruption pouvait ronger ses bases. Mais dans ma tête, cela restait souvent inconcevable. On pourrait dire que je suis fou, ou naïf, mais la réalité était que comme tout le monde, je cherchais une sécurité établit dans la stabilité. Même un protecteur avait besoin de se sentir en sécurité. Pendant notre marche, je me demandais si nous ne tarderions pas à retrouver le prêtre disparu et les gens encore en vie. Je voulais emmener toute le monde en vie en sécurité aussi.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mar 18 Avr 2017 - 20:28

- Je vous prie de bien vouloir me pardonner pour mon erreur. Je suis heureux de savoir que ce prêtre vous a sauvé et aider. Permettez-moi donc de continuer de vous escorter.

- Il n'y a pas de mal. Mais je suis navré de vous contredire, mais ce prêtre ne m'a en rien sauvé. Il m'a appris la magie de la lumière pour que je lui serve de faire valoir. Croyez bien que s'il l'a fait, ce n'est certainement pas par charité...

Cualopa était toujours aussi gênée, mais aussi un peu agacée. Elle avait devant elle quelqu'un qui avait beaucoup voyagé, bien plus qu'elle, et pourtant, il semblait vivre sur une autre planète. Ou peut-être était-ce elle qui avait vécu bien trop longtemps en captivité, et que son point de vue en était totalement biaisé ? Elle aurait été incapable de le dire. Mais elle était d'accord sur un point avec Karosgon : il était temps d'aller chercher ce prêtre. Les dieux seuls savaient où est-ce qu'ils pouvaient être, et surtout dans quelle condition. Qui sait, peut-être que lui aurait des réponses à fournir. Même si Cualopa n'avait guère une bonne opinion de la prêtrise, elle essaya de surmonter ses préjugés. Peut-être que celui-ci serait différent.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Dim 23 Avr 2017 - 11:48

À chaque fois que Cualopa m’en disait plus, j’étais de plus en plus outré. Surtout sur le détail du prêtre qui s’amusait à l’exhiber comme bête de foire. Comment une telle chose était possible ? J’étais tellement habitué à côtoyer des prêtres qui prêchaient la compassion et la tolérance, qu’il m’arrivait d’oublier ceux aux cœurs moins nobles dans les autres royaumes. Ces terres xénophobes arrangeaient toutes les philosophies et les croyances de ce monde pour les adapter à leur mode de vie dépravé. Et bien qu’il me fût difficile d’entendre dire qu’un prêtre soit filou, j’en avais déjà croisé des comme ça. Ils abusaient surtout de leur position pour assouvir leurs ambitions, n’hésitant pas à se montrer aussi perfide que la déesse de la corruption même. En plus, la magie de la lumière, étant une puissance très respectée dans notre ordre. Et le fait qu’un prêtre permet qu’elle soit enseignée à une tierce personne pour son amusement était… Comme un blasphème.

Notre voyage se passa sans rencontrer de réels encombres. La route fut tranquille et bien que nous croisions quelques humains, tous devaient croire que j’étais le maître de Cualopa et ne dirent rien. Heureusement que je gardais cacher mes oreilles pointues. Il suffisait que ce seul petit détail soit remarqué pour que le monde qui nous entourait veuille me rouer de coups. Et même si je faisais partie des gardiens, un demi-elfe était une honte pour les deux peuples. Je n’ai jamais compris pourquoi et je n’ai pas cherché à le savoir, pour moi, cela révélait plus de la stupidité qu’à un raisonnement propre. Tout comme le fait de ne voir chez les séladiens que des esclaves.

Karosgon – Vous savez, si vous vous rendez à Telbara, vous risquez moins de retourner dans l’esclavage que dans les marais.


Une idée qui m’était venue dans la tête comme ça. Il était vrai que les marais, terres natales des séladiens, ressemblait plus à une zone d’élevage d’esclave qu’à une terre d’accueil. À Telbara par contre, bien que certains trichent pour en avoir, un Séladien avait des droits comme les autres races et pouvait profiter d’une protection et d’une position correct. Si Cualopa cherchait un lieu où elle serait à l’abri des esclavagistes, Telbara était un endroit idéal. Moi-même qui fut un paria, j’y ai trouvé la paix et le confort. Mais c’était sûr que cela n’avait rien à voir avec son ancien chez soi.

Karosgon – Je ne dis pas que vous devez vous y rendre. Le choix vous appartient, mais vous y seriez plus en sécurité je pense.

Je me doutais aussi que l’idée ne l’enchanterait pas plus que ça. Sa première expérience sur une terre étrangère et avec un membre de la prêtrise ne fut pas une grande réussite, elle pourrait partir sur une idée négative et je ne pourrais pas le lui reprocher, à sa place je ferais de même. Mais j’aimerais si possible lui montrer les bons côtés de ce monde pour la rassurer. Et si son désir de retourner aux marais était toujours d’actualité, je l’y accompagnerais.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Lun 24 Avr 2017 - 8:47

Le duo entreprit de se mettre en marche dans le calme, sans qu'aucun incident ne se produise. Cualopa était enchantée, tant par le fait d'échapper à la solitude que d'être avec quelqu'un avec le sens de l'orientation.

– Vous savez, si vous vous rendez à Telbara, vous risquez moins de retourner dans l’esclavage que dans les marais. Je ne dis pas que vous devez vous y rendre. Le choix vous appartient, mais vous y seriez plus en sécurité je pense.

Cualopa avait effectivement entendu parer de Telbara. Pas en bien, évidemment. Les rares fois où la question était abordée, c'était pour expliquer à quel point des monstres de Telbara étaient des être décadents et sans morale, prêts à accepter des hybrides dans leur vie. La Séladienne avait un temps envisagé de s'y rendre, ne serait-ce que pour voir de quoi il en retournait. Évidemment, pour elle, une société où vivaient en harmonie toutes les races relevait davantage de l'utopie que d'une réelle possibilité, mais quand on est en captivité, le rêve est souvent tout ce qui vous maintient en vie.

Néanmoins, depuis sa libération anticipée, elle avait réfléchi de nouveau à la question. Voulait-elle vraiment retourner dans une ville, peuplée certes par une multitude de races, mais surtout des humains ? Voulait-elle vraiment simplement retourner dans une ville ? La réponse était non, en tous cas pas dans l'immédiat. La moiteur des marais lui manquait. Elle souhaitait rentrer chez soi, simplement. Ensuite, elle déciderait.

- Je comprends votre point de vue, mais les miens ont besoin de moi, je dois m'assurer de leur sort.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Jeu 27 Avr 2017 - 20:01

Cualopa - Je comprends votre point de vue, mais les miens ont besoin de moi, je dois m'assurer de leur sort.

Je respectais son choix, et je pouvais comprendre également. C’est pour cela que je n’insistais pas davantage. Nous continuions donc de poursuivre notre route qui se passait toujours sans incident. Avec un peu de chance, nous devrions retrouver les disparus rapidement. Du moins, un indice permettant d’en savoir un peu plus. Cualopa devrait donc patienter un moment avant de pouvoir retourner chez elle. Nous avons pas mal de marche à faire dans le sens opposé. Je réfléchissais justement à comment l’aider à rentrer. Un cheval et une carte ? Je ne savais pas si elle savait lire, mais déjà, elle ne semblait pas très douée pour se repérer. Sans doute, l’aide d’un guide. Il faudrait quelqu’un de confiance qui voudrait bien l’emmener jusqu’au marée ou bien, cela pouvait être moi qui devrais le faire.

Un peu plus loin, je vis ceux qui ressemblaient à des débris dans les hautes herbes à la sortie d’un bois. Je fis un petit détour et m’en approchai pour voir de quoi il s’agissait. C’était un peu loin, mais on devinait bien que cet objet soit dans un piteux état. J’ai même dû faire de grandes enjambées pour m’en approcher à cause des herbes et du terrain irrégulier. C’est alors que je reconnus la roue d’un chariot.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Ven 28 Avr 2017 - 12:35

L'improbable duo se mit donc finalement en route. Cualopa se demandait si elle avait bien fait d'accompagner Karosgon, mais entre ça et restée perdue dans la forêt, à errer en espérant trouver un indice la menant dans la bonne direction, cela restait encore la meilleure solution.

Le souci quand vous chercher quelqu'un qui a disparu sans laisser de trace en pleine nature, c'est précisément l'absence de traces. Cualopa ne connaissait absolument rien en pistage, ni même en orientation - sa situation actuelle pouvait en témoigner. Et elle n'avait aucune idée concernant les compétence de son compagnon en la matière. Mais les dieux étaient avec eux, et ils tombèrent rapidement sur un indice : une roue de chariot. Ce qui étonna Cualopa, c'est que la roue était là seule. Si les restes de l'attelage étaient là, ils étaient bien cachés.

La roue était en piteux état. Elle devait être là depuis un moment, et avait dû subir les assauts du temps. Le bois était vermoulu par endroit, craquelé. On avait du mal à croire, vu son état, que cette chose ait pu un jour rouler.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Dim 30 Avr 2017 - 9:59

M’enfonçant un peu plus dans les herbes qui nous entouraient, je finissais par trouver d’autres débris. Le moyen de transport avait subi de sérieux dégâts qu'il n’avait rien à voir avec le temps qui passe. Bon, cela ne voulait pas dire que cette charrette est un quelconque rapport avec nos disparus. Mais c’était déjà un premier élément pouvant nous guider. Et qui sait, peut-être même trouverions-nous d’autres biens abandonnés qui renforceront l’idée que ce soit bien le prêtre et les gens qui furent ici. Mais un autre détail me perturber. En avançant un peu plus, je trouvais des empreintes inquiétantes. Elles n’avaient rien d’humaine. Je ne serais dire de quoi il s’agissait, mais sa façon d’être tout autour des débris me lassa deviner que cette chose, ou ces choses peuvent être responsables de cette destruction. Me retournant, je fis appel à Cualopa :

Karosgon - Cualopa ! Venez par ici s'il vous plait.

Dès que la séladienne se fut approché, je lui montrais les empreintes. Ayant vécu en forêt, du moins je l’imaginais car c’était là que je l’avais trouvé, je pensais qu’elle aurait une idée de ceux que nous venons de découvrir. En réalité, je la voyais passer pour moi de prêtresse à gardienne de la nature. Et puis, qui sait, elle devait sans doute avoir quelque connaissance en zoologie. Après j’ai moi-même vécu dans la forêt quand j’étais enfant. Mais cela remontait à loin, je me suis habitué à une vie plus citadine, même si je voyageais beaucoup pour les saintes quêtes. Et en plus, il s’agissait d’une des nombreuses parties de ma vie dont je désirais oublier.

Karosgon - Avez-vous une idée de ceux que cela puisse être ? Jamais de ma vie je n'ai vue de telles traces et cela ne présage rien de bon.

Ecoutant la réponse de Cualopa, je me mis en pleine réflexion. Les empreintes étaient petites, bien espacer et nombreuses. Cela faisait penser à un gros insecte carnivore comme une chenille infernal issus d’une magie noire. Ou bien le chose pouvait bondir pour attraper sa proie pour la capturer. Ou bien elle effaçait certaines de ces empreintes derrière elle pour perturber le pistage. Comme genre avec un balai. Haha ! Après, je ne savais pas trop si cela devait me rassurer ou non, mais nous n’avions retrouver aucun corps. Pour le moment. Mais si ces gens avaient subi une attaque, la chose à bien put prendre les cadavres pour de suite les dévoré. Quel atroce destin. Aucune de ces personnes ne méritaient un tel sort.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Lun 1 Mai 2017 - 23:45

Alors que Cualopa essayait de comprendre ce que cette malheureuse roue faisait dans le coin, Karosgon l'appela pour lui montrer quelque chose. Il s'agissait d'une empreinte, comme Cualopa n'en avait jamais vu.

- Avez-vous une idée de ceux que cela puisse être ? Jamais de ma vie je n'ai vue de telles traces et cela ne présage rien de bon.

Cualopa réfléchit. Elle posa son pied à côté de l'une des traces, et le retira, afin de comparer les deux marques au sol. De toute évidence, il ne s'agissait pas d'une empreinte de Séladien. Elle était également certaine qu'il ne s'agissait ni d'une trace humaine, ni d'un sabot de Centaure. La Séladienne essaya de se remémorer les créatures dont elle avait entendu parler chez son ancien propriétaire. Mais rien ne lui revint, en tous cas rien qui ne pouvait correspondre.

- Je suis désolée, mais ces empreintes ne me disent rien. Les traces semblent récentes, mais le chariot semble être plus ancien. Peut-être que la créature n'est pas celle qui a attaqué cette caravane...

Néanmoins, il était possible que la bête, quelle qu'elle soit, rôde encore dans les parages. Il n'y avait pas d'autres traces aux alentours : pas de sang, pas de traces de lutte particulière. L'absence de sang était confirmée par son odorat : il n'y avait aucune goutte de sang versée ici depuis longtemps... C'était comme si quelqu'un avait déposé une vieille charrette défoncée ici. Cualopa fut tirée de ses réflexions par un bruit derrière elle. Elle se retourna brusquement, à la recherche de la source de ce bruit discret, perdu dans les bois.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Sam 6 Mai 2017 - 12:11

Cualopa se mit à examiner les empruntes, et j’espérais qu’elle puisse donner une réponse. Si nous devions affronter quelque chose n’ayant rien d’humain, je préférerais savoir à quoi nous aurions à faire, si la diplomatie était permise, ou si une lame pouvait suffire à la neutraliser. Mais si cette chose s’est attaquée à un convoi et qu’il se trouvait le prêtre et les paladins, alors la voie de la diplomatie ne semblait possible. Au moins, les empreintes ne semblaient appartenir à un cyclope ou un dragon. Cela semblait bien moins gros, c’était déjà ça.

Cualopa - Je suis désolée, mais ces empreintes ne me disent rien. Les traces semblent récentes, mais le chariot semble être plus ancien. Peut-être que la créature n'est pas celle qui a attaqué cette caravane...

Par tous les dieux ! Voilà qui fut fort dommage. Nous restions en plein mystère. Il faudrait alors continuer à fouiller les environs jusqu’à ce que nous trouvions une piste. Cela pourrait prendre des jours, et si le groupe était encore en vie, alors chaque seconde perdue à attendre leur coûtait fort cher. Et il était hors de question pour moi, de rentrer devant les prêtres et annoncer une triste nouvelle. Non, je voulais à tout prix revenir avec eux, sains et sauf. Même si je devais affronter Méphiti en personne. Soudain, Cualopa se retourna pour regarder derrière nous. Elle était sur ses gardes, visiblement en alerte d’une potentielle menace.

Karosgon - Qu'il y a t'il ? Avez-vous entendu quelque chose ?

Je n’entendis et ne vit rien au début. Pendant des secondes qui semblaient être des minutes, la nature qui nous entouraient fut calme. On pourrait être tenté de dire que Cualopa s’est trompé, mais je préférais faire confiance en ses sens. C’est alors, qu’à travers l’herbe, se dressa une créature dont je n’avais jamais vu avant. Sa tête se dressa au-dessus des hautes herbes et disparue juste après. On aurait dit un gros insecte. Puis, le bruit de la végétation sous ses pattes qui se faisait écraser s’approcha doucement de nous. Je dégainais mon arme, me tenant prêt à un éventuel affrontement. C’est alors qu’apparut devant nous un animal étrange. On aurait dit un homme-fourmis. Elle bondit des herbes et sauta de l’autre côté de nous, nous faisant face.

Karosgon - Qu'est-ce que c'est que cette chose ?

Jamais de ma vie, je n’avais une telle créature. Etait-ce elle qui à attaquer le convoi ? En tout cas, elle n’inspirait pas confiance, elle semblait agressive car elle faisait de grand geste devant nous comme si elle voulait nous griffer de loin. Cette créature pouvait être doué de raison ? C’était une possibilité. J’aimerais tenter un dialogue si possible, enfin, si elle ne tente rien contre nous et qu’elle gardait ses distances pour éviter tout accident éventuel.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Dim 7 Mai 2017 - 21:23

Les sens de Cualopa ne l'avaient pas trompé, il y avait bien quelqu'un. Ou plutôt quelque chose. Sortant des hautes herbes, une créature que la jeune Séladienne n'avait jamais vu, ni même entendu parlé. Un mélange improbable et probablement démoniaque entre un insecte et un être humain, ou au moins humanoïde.

- Qu'est-ce que c'est que cette chose ?

- Je ne sais pas. Et je ne sais pas si j'ai vraiment envie de le savoir...

Tout le corps de Cualopa était en alerte. Un espèce d'instinct profond, animal, sauvage, que la jeune femelle pensait totalement disparu chez elle, refaisait surface. Elle était très partagée entre un combat à l'issue incertaine et une fuite qui l'était tout autant. La créature, quelque soit son nom ou sa nature, avait fait un bond prodigieux depuis les hautes herbes pour s'interposer derrière le duo. Quelque chose lui disait qu'il allait être beaucoup plus compliqué de fuir que de se battre.

Instinctivement, Cualopa saisit l'un de ses miroirs, prêt à faire feu au moindre mouvement brusque.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Lun 8 Mai 2017 - 10:25

La nature regorgeait d’une faune très riche et varié. On pouvait y voir aussi bien des animaux paisibles, que de prédateur assoiffé de sang. Et apparemment, nous ne bénéficions pas de la première possibilité. La chose qui se tenait devant nous ne semblait pas du tout amical. Elle n’avait rien avoir avec un gros chat qui aimerait qu’on lui caresse sous le menton ou d’un petit écureuil qui désirait juste faire des provisions de glands. Non, celle-ci cherchait de la nourriture d’un autre genre. Dégainant mon épée, je me tenais prêt à la confrontation. Je ne savais pas si la créature était une bête du Styx ou d’une quelconque invention d’un sorcier. On ne dirait pas, vu qu’aucune substance noire ne dégoulinait de ses membres. Ce qui voulait dire que ma magie ne pouvait y faire grand-chose. Du moins, ma magie offensive. Il me restait un atout.

Levant la main au ciel, je fis apparaitre autour de nous une protection lumineuse. Elle devrait déjà permettre de repousser les premières attaques de ce monstre et nous donner un avantage. La lumière sortir de ma main et vint nous recouvrir d’un long voile de lumière de la tête aux pieds.

Karosgon- Ne vous en faites pas. Dis-je à Cualopa pour la rassurer. Ceci nous protégera pour un moment.

Ce fut une bonne idée d’ailleurs. Car l’insecte humanoïde fonça sur nous, mandibules déployées. Cette magie ne semblait pas lui faire peur, dommage. Je parais l’attaque de ses pattes avec ma lame, et essayait d’esquiver ses morsures. Les coups qu’elle parvenait à me faire ricochèrent sur mon armure et ma peau. La lumière qui me recouvrait repoussait bien les attaques, il fallait juste que je me dégage pour lui donner un bon coup d’épée.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Lun 8 Mai 2017 - 23:19

- Ne vous en faites pas. Ceci nous protégera pour un moment.

Cela ne rassurait pas la Séladienne, bien au contraire. La créature attaqua Karosgon, qui réussit à parer son coup. Visiblement, quelque soit sa nature, la chose n'était pas disposée à discuter. Qu'à ne cela ne tienne. S'ils ne pouvaient pas fuir, ils allaient se battre. Cualopa envoya flotter ses deux miroirs dans les airs, de part et d'autre de la cible. L'une visa la tête, l'autre le dos, à la jointure de l'un des bras.

Cualopa attendit que Karosgon s'éloigne un peu, par sécurité. A la seconde où ce fut le cas, elle fit feu. Deux rayons de lumière pure fondirent sur l'homme-insecte, lui arrachant un cri de douleur, qui lui était parfaitement inhumain. Cualopa avait eu de la chance, le rayon visant la tête avait atteint l'un des yeux composés, le brûlant complètement.

Avec une rapidité acquise après de très nombreuses heures de pratiques, elle ramena ses deux miroirs directement dans ses paumes, afin de les recharger. La créature hurlait de douleur, mais elle n'était pas hors combat. Bien au contraire, cela avait eu le don de l'enrager encore plus.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Karosgon le Dim 14 Mai 2017 - 11:14

Il me fut possible de voir comment Cualopa utilisait sa magie de la lumière. Ses deux miroirs semblaient obéir à ses ordres. Ils s’envolèrent pour se positionner juste au-dessus de la créature et tirèrent deux rayons, semblables à ceux d’un soleil, sur la chose. Le monstre hurla et se retrouva borgne. Alors voilà comment la séladienne m’avait sauvé contre les bandits de tout à l’heure. La magie qu’elle utilisait ressemblait à celle des gardiens et des prêtres. Mais son utilisation était singulière. Elle s’approchait plus d’un mage ou d’un enchanteur que d’une prêtresse finalement. Ses deux objets revinrent dans sa main. Ils ne devaient pouvoir attaquer bien longtemps. Comme pour un archer, son carquois devait être vide, ou bien que l’arc dût être rechargé.

L’homme insecte hurla d’un cri strident de douleur. Il faisait du surplace, agitant sa tête pour calmer la douleur. Je comprenais que j’avais une chance d’attaquer, sinon il aurait fallu faire face à un adversaire deux fois plus enragé. Courant en avant, je levais bien haut mon arme pour l’abattre au dernier moment sur un des membres de la chose. D’un coup sec, une de ses pattes fut trancher et elle s’envola pour atterrir plus loin sur le côté. Me monstre hurla bien plus fort et se tourna vers moins, me menaçant de ses mandibules et de son gros œil unique.

Une étrange substance verdâtre coula de la plaie. Cela devait la piquetait un peu. Mais je me demandais si cela pouvait repousser, et si oui, serait-ce rapide ? Pourvu que non, qu’on est le temps d’occire cette chose et repartir retrouver le convoi disparu. Le monstre m’attaqua avec ses deux pattes avant, ressemblant à des bras. Je parvins à parer le premier, mais le second heurta mon bras de fer. Sa pince rebondissait sur ma protection magique, repoussant le bras. Cela tenait toujours, mais ne durera pas, il fallait affaiblir encore davantage le monstre avant que je ne sois sans protection de la lumière. Déjà qu’elle fut affaiblit après les premières attaques.

•————————————•
Les gardiens du Temple:

avatar
Karosgon
Expert
Expert

Race : Demi- Elfe
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Cualopa le Mar 16 Mai 2017 - 9:36

Cualopa avait bien visé, mais le monstre était resté debout. Elle en fut secouée. Jusqu'à présent, rien n'avait résisté à un de ses rayons de lumière, surtout aussi bien placé. Il faut dire que jusqu'à présent, elle n'avait jamais affronté de créature aussi imposante, ni probablement aussi dangereuse. Elle était dans une position délicate, complètement à découvert, sans miroir chargé pour la protéger. Elle savait pourtant qu'il était préférable d'un décharger un pendant qu'elle chargeait l'autre de lumière, et d'alterner de cette façon. Face au danger, son instinct avait repris le dessus, et elle avait tout envoyé, espérant que cela suffirait.

Par chance, Karosgon attira l'attention de la bête, et en profita pour l'alléger d'un membre. Pendant quelques secondes, Cualopa fut tétanisée. Ses pouvoirs suffiraient-ils à vaincre cette chose ? Elle reprit ses esprits en entendant son compagnon d'infortune encaisser un coup. Elle n'avait pas le temps de se morfondre, elle devait l'aider. Elle prit un des miroirs, et apposa sa main écaillée sur la surface en verre. Une douce lumière imbiba l'objet, avant de se concentrer, et de disparaître derrière la paroi vitrée. En enlevant sa main, le miroir brillait légèrement, comme irréel.

Elle le contrôla par la pensée, pendant qu'elle chargeait sa deuxième arme.
avatar
Cualopa
Bon
Bon

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de la lumière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum