Luna Chantelombre [Humaine / Nécromancienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luna Chantelombre [Humaine / Nécromancienne]

Message  Athyl le Mar 20 Déc 2016 - 20:16

Nom : Luna Chantelombre

Âge : 9 ans (âge physique) / 35 ans (âge mental)

Sexe : Féminin.

Race : Humaine.

Classe : Nécromancienne.

Arme : Un poignard ouvragé au manche sculpté. Luna s’en sert davantage de coupe papier que d’arme, mais ça peut toujours servir. Il est caché dans un repli discret de sa robe.

Armure : Aucune. Une petite fille, de noble lignage de surcroît, ne saurait porter d’armure. Elle porte souvent sa tenue favorite, une robe blanche, plutôt simple. Quelques fanfreluches parfois, des nœuds, mais guère plus. En présence de son père, elle porte toujours une paire de gants, blancs eux aussi. Mais dès qu’il a le dos tourné, elle en profite pour les enlever.

Capacité spéciale : Mutation physique. Suite à une étrange malédiction inconnue, le corps de Luna a cessé toute croissance.

Capacité raciale : Maniement du poignard. Malgré la dangerosité de ses pouvoirs, le père de Luna continua à s’assurer que l’éducation due à son rang était prodiguée à sa fille. En plus de cela, il voulut lui apprendre à se servir d’une arme. Il n’y connaissait rien en magie, et partait du principe qu’une lame affûtée et préparée ne pouvait être qu’un plus. Dans la famille, l’arme emblématique est la rapière. Néanmoins, l’arme était trop grande pour sa fille, étant donné sa petite taille. En remplacement, il lui apprit à se servir d’un poignard.

Sorts/Compétences :
- Magie de la nécromancie.
- Magie de la malédiction.
- Magie de la transformation.
- Magie de l’invocation.
- Don du sang (Nécromancie). « Je peux l’avoir, dis ? S’il te plait, s’il te plait, s’il te plait ? ». Par contact de peau à peau, Luna draine le sang de la victime pour se l’approprier. Ce faisant, elle peut soigner ses blessures, le cas échéant. L’état de la victime dépend de la dose de sang absorbée : prendre quelques gouttes ne le touchera pas, une quantité moyenne l’affaiblira, voire causera un malaise, une trop grande dose causera la mort. En cas d’absorption alors que Luna n’est pas blessée, le sang se répandra simplement sur le sol. Néanmoins, si la cible a une maladie transmissible par le sang, et que Luna l’utilise pour se soigner, elle sera infectée. (5 fois maxi par combat)
- Étreinte des morts (Nécromancie). « Tu veux bien rester jouer avec moi ? ». Sur une surface (un sol, un mur, un plafond), Luna fait apparaître une multitude de mains et de bras qui s’agitent frénétiquement, empoignant tout ce que se trouve à leur portée, et l’immobilisant. Peut éventuellement causer des blessures superficielles, notamment des griffures. (2 fois maxi par combat, dure 2 posts)
- Lève-toi et marche (Nécromancie). « Allez debout ! J’ai pas fini ! ». Luna fait revenir à la vie un cadavre proche, et le soumet à sa volonté. La créature relevée peut faire tout ce dont elle était capable de son vivant. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
- Lien de vie (Nécromancie). « Mon papa m’a toujours dit que dans la vie, il fallait partager ! ». Crée un lien spirituel entre deux personnes. Ce que l’une des deux subit ou ressent (douleur, sentiment), l’autre le ressent aussi. Néanmoins, en cas de blessures, la seconde personne ne ressent que la douleur, elle n’est pas blessée elle aussi. Par exemple, A et B sont victimes de Lien de vie. Je plante une épée dans la jambe de A. B va sentir la douleur, mais il n’aura pas un trou qui va mystérieusement apparaître dans la jambe de B. Les deux cibles doivent rester proches l'une de l'autre, et se trouver à une distance maximale de 5m du lanceur du sort au moment de l'incantation. Dans le cas contraire, le lien (et donc le sort) est rompu. (2 fois maxi par combat, dure 2 posts)
- Noctera (Transformation). « J’ai entendu un bruit… Tu veux pas aller voir ce que c’est ? ». Luna peut se transformer en Noctera. Elle en gagne ainsi toutes les caractéristiques physiques. À noter qu’elle conserve le bénéfice de Passe-muraille sous cette forme.
- Le prix du sang (Transformation). Mon papa me dit toujours qu'il se fait un sang d'encre.... Luna devient une flaque de sang. Sous cette forme, elle ne peut que se déplacer. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
- Zombi (Invocation). « Vous voulez jouer avec mon copain ? ». Invoque un zombi. Luna a une passion pour les créatures… Un peu étranges. Moins elles sont ragoûtantes, plus elle les aime. (2 fois maxi par combat)

Compétences secondaires :
- Lecture / Écriture. Luna est fille de baron. Elle a reçu donc une éducation digne de son rang.
- Maîtrise de l’étiquette. En tant que noble, Luna a appris les manières que doit avoir une jeune fille de bonne famille en présence d’invités de marque.
- Maîtrise de l’équitation. Un jour, la mère de Luna lui a dit qu’une demoiselle devait savoir monter à cheval. Cela n’est pas sans difficulté (notamment en ce qui concerne le fait de grimper sur un cheval adulte quand on fait la taille d’une fillette). Mais une fois ce problème technique passé, Luna se débrouille relativement bien.
- Maîtrise de la langue des Centaures. L’esclave Centaure qui a appris à Luna l’équitation s’est étrangement bien entendu avec la fillette. Elle s’est montrée curieuse de sa langue natale, et l’a apprise avec lui.

Compagnon : Daraen l’Argilite
Luna se déplace rarement sans son garde personnel, Daraen. Engagé par son père pour assurer sa protection, Il garde presque en permanence sa forme de golem, qui lui permet, entre autres, d’être insensible au Don du sang. Il parle très rarement, mais il semble attaché à Luna, et c’est réciproque. Il sert parfois de monture, Luna étant alors dans ses bras ou perchée sur son épaule.

Physique :
L’apparition des pouvoirs de Luna a été accompagnée d’une triste malédiction. Sans trop en connaître elle-même la raison, Luna est piégée dans le corps qu’elle avait à ce moment-là. Même si son mental s’est développé comme celui d’une personne morale, son physique n’a pas bougé d’un iota. Elle ressemble donc à une petite fille blonde, aux cheveux bouclés, avec des joues potelées. Avec une telle apparence, les gens ne se méfient jamais d’elle s’ils ne la connaissent pas. Mais cela lui joue parfois des mauvais tours. Elle doit être presque constamment accompagnée si elle veut se rendre quelque part, car on ne laisserait décemment pas une jeune fille de bonne famille aussi jeune se balader sans surveillance. A noter que lorsque Luna fait usage de ses pouvoirs (même le sort le plus anodin), ses yeux deviennent intégralement noirs.

Personnalité :
Durant sa « vraie » jeunesse, Luna était une petite fille tout ce qu’il y a de plus normal, bien qu’ayant des tendances solitaires. Mais en murissant, elle a développé un double langage qu’elle applique en toutes circonstances. Pour le commun des mortels, elle est une fillette de bonne famille, gentille et, de son propre aveu, un peu naïve (mais n’est-on pas forcément naïf à un si jeune âge ?). Seuls ceux qui la connaissent bien ont à faire à sa véritable identité : une personne mâture, froide, calculatrice, intelligente. Certains domestiques pensent que jouer constamment à ce petit jeu a quelque peu déréglé sa santé mentale. Pour autant, Luna n’est pas fondamentalement méchante. Il faut juste ne pas trop l’importuner.

Histoire :
L’histoire de Mademoiselle Luna ? Oulah, une bien triste histoire en vérité, je vous le dis… Je suis au service de Monsieur le Baron et Madame la Baronne depuis plus de quarante-cinq ans maintenant. Tous les deux étaient heureux, et il faisait bon vivre dans le château. Je ne sais pas si vous connaissez, à l’est de Sulvendil ? Vous devriez venir, le coin est charmant. Monsieur le Baron sait gérer ses affaires vous savez, on a jamais eu à se plaindre de famine dans tous le domaine.

Mais je m’égare. Un jour, Madame tomba enceinte. Vous n’imaginez pas sa joie, elle qui n’attendait plus qu’un enfant pour que son bonheur soit parfait. Dès que sa grossesse fut connue, Monsieur dépensa des fortunes pour le bien-être de sa femme, allant jusqu’à doubler les rangs de ses servantes personnelles. Rien n’était trop beau ou trop cher pour le bonheur de son épouse et de son futur enfant. C’est à cette période qu’il fit refaire tous les jardins, savez-vous ? Un chantier titanesque. Finalement, la grossesse arriva à son terme, et Madame accoucha durant une nuit d’automne. Je me souviens encore la sage-femme courir dans les couloirs en criant « C’est une fille ! C’est une fille ! ». L’enfant pris le nom de Luna, je vous laisse deviner pourquoi. Oui j’ai toujours pensé que Madame n’avait guère d’originalité dans le choix des prénoms. Mais gardez ça pour vous, hein ?

Au début, tout se passa formidablement bien. Dame Luna était une enfant en bonne santé, active, curieuse, parfois un peu solitaire, mais rien de bien préoccupant. Le baron était aux anges de s’occuper de sa fille, il a même pris un esclave Centaure pour lui apprendre à monter à cheval. J’ai tenté de lui expliquer qu’un palefrenier serait sans doute plus simple, mais il ne m’a pas écouté, trop heureux qu’il était. Imaginez donc ce petit bout de chou, perchée sur un destrier beaucoup trop haut pour elle, recevant les conseils d’une créature mi-homme mi-cheval ! Je crois même qu’il lui a appris des notions de langues. Si ça avait été ma fille… Enfin moi ce que j’en dis…

Et puis, il y a eu ce jour tragique. Dame Luna venait de fêter son neuvième anniversaire. Je ne suis pas dans les petits papiers de Monsieur le Baron vous savez, je ne suis qu’un simple valet. Mais croyez-en mon flair, il traitait des affaires louches. Je l’ai vu… Comment ça, comment suis-je au courant ? Mais ça n’intéresse personne ça enfin ! Je regardais par le trou de la serrure. Mais on s’en fiche de ça ! Laissez-moi finir, voulez-vous ? Un beau jour disais-je, il fit des affaires avec des gens vraiment peu recommandables. Une femme, avec la peau noire, et un air fourbe. Et elle était accompagnée d’un demi-Orc. Non mais vous imaginez ? Une telle abomination, chez nous ? La pauvre Martha a mis des jours à rattraper le tapis, entre la bave et la boue de cette chose. Mais bref. Ils ont donné quelque chose au Baron. Ils l’avaient prévenu, nul ne doit toucher cet objet. Ils reviendraient le chercher d’ici sept lunes.

Oh, quelle tragédie… Encore aujourd’hui, je me demande comment tout cela a pu se produire. Comment Dame Luna a pu échapper à la surveillance de tous ses précepteurs ? Comment diable a-t-elle pu rentrer dans cette pièce, alors que je jurerais – sur ma vie monsieur ! – que la porte était fermée à clef ? Nous avons entendu un bruit… Je n’oublierai jamais ce bruit. C’est comme si, une horde de démons débarquait. Et ce cri, le cri de notre petite Luna, oh Seigneur… On a cru qu’elle se faisait attaquer. Monsieur le Baron a défoncé la porte, et on a découvert sa petite fille, étendue sur le sol, froide comme la mort. Et ses yeux, entièrement noirs… Nous avons cru la perdre ce jour-là. Monsieur et Madame étaient inconsolables. Quand les deux odieux personnages sont revenus, Monsieur le Baron les a capturé, et les a faits exécutés. Je ne l’ai jamais vu dans un tel état. Depuis, plus rien n’a été pareil.

Rapidement, on s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas chez Madame Luna. Elle devenait froide, distante, elle restait des heures enfermées dans sa chambre. Je crois que pas une fois, elle n’est retournée dans le jardin, ce si magnifique jardin que son père avait fait refaire pour elle. Depuis il est à l’abandon… Mais s’il n’y avait que ça. Il s’est mis à se passer… des choses au château. Des objets disparaissaient, pour réapparaître à d’autres places. Puis des serviteurs ont commencé à disparaitre. On en a même retrouvé un derrière un arbre, mort.

Plus le temps passait, et plus les choses empiraient. Madame a commencé à perdre la raison. Elle disait sa fille possédée par Sercanth lui-même. Elles qui étaient si proches... Une fois, Dame Luna a voulu jouer avec sa mère, qui était trop occupée. La petiote a insisté… Je ne croyais pas capable Madame d’entrer dans un tel état de colère. Elle lui a hurlé dessus, lui disant qu’elle était un monstre, et qu’il aurait mieux valu qu’elle meure ce jour-là, et que jamais elle ne voulait la revoir près d’elle. Je pensais que Dame Luna allait pleurer – quel enfant ne l’aurait pas fait dans un tel moment ? Mais non. Elle s’est contentée de tourner les talons et de s’enfermer dans sa chambre. Le lendemain, on retrouvait Madame pendue. Elle avait laissé un mot, à destination de son mari – et uniquement lui – expliquant qu’elle ne pouvait plus vivre en voyant le monstre qu’elle avait engendré.

Je ne sais pas comment Monsieur a fait pour pardonner à sa fille. Quel courage, quel amour lui ont permis de continuer à vivre, à aimer et à élever sa fille après tout ça. Les années qui suivirent furent âpres. Nous avons subis un hiver extrêmement rigoureux, qui a détruit nos récoltes. Dame Luna, affectée par la malédiction qui est la sienne – enfin, c’est ce qui se murmure dans les couloirs – a cessé de vieillir. Elle restera à jamais notre petite princesse. Le personnel s’est rapidement succédé, entre ceux horrifiés par les… « agissements » de Dame Luna, et ceux qui disparaissaient mystérieusement. Nous ne sommes plus qu’une poignée à avoir été là dès le départ. Monsieur le Baron ne s’est jamais vraiment remis de la mort tragique de son épouse, et il ne s’est jamais remarié. Il n’a donc aucune autre descendance que Dame Luna. Elle est trop jeune pour se marier, et puis de toute façon soyons honnêtes, qui voudrait d’elle ? Elle est désormais connue comme l’ultime représentante d’une lignée maudite, destinée à disparaitre sous l’opprobre.

Remarquez, à un moment on a eu une lueur d’espoir. Monsieur cherchait un garde du corps pour sa fille, mais les prétendants se faisaient extrêmement rares. Entre ceux intéressés uniquement par l’argent, et qui se rendent rapidement compte que les caisses sont bien peu remplies, ceux qui sont au courant de l’état de Dame Luna, ceux qui sont juste là pour l’étudier comme un monstre de foire, et ceux qu’elle finit par blesser ou terroriser, laissez-moi vous dire que le poste était souvent vacant. Et puis un jour, cette… chose est arrivée. Un homme-golem. Il était immense ! Et puis alors, d’un débraillé… Pensez-vous, il portait juste un pagne ! Nous avons essayé de dire à Monsieur qu’un tel individu n’était pas adapté pour sa fille, mais il a quand même accepté de lui laisser sa chance. Quand Dame Lune l’a vue, elle a fait ce qu’elle fait à chaque fois : elle lui a pris la main. Vous n’imaginez pas ce qu’elle est capable de vous faire rien qu’en vous touchant la main, j’en ai des frissons rien que d’y penser… Mais le golem – parait que ça s’appelle un « Argilite ». Vous connaissez ça, vous ? – n’a absolument pas bronché. Même la petiote était sous le choc ! D’après ce que j’ai compris, ils ne sont pas vraiment humains. Un truc comme ça… Toujours est-il que c’est la seule personne qui peut toucher cette enfant sans qu’elle porte ses gants. Oui monsieur, parfaitement, des gants, même en plein été. C’est encore le moyen le plus simple qu’on ait trouvé pour qu’elle n’utilise pas ses maléfices sur tout le monde.

Depuis, ce fichu golem – Daraen qu’il s’appelle – la suit comme son ombre. Enfin, une grosse ombre de 2 mètres juste pour une petite fille, c’est peut-être un chouilla excessif. Enfin, moi ce que j’en dis… Du coup, il lui sert de serviteur à tout faire : il la protège, l’escorte, la porte quand elle a mal aux pieds. Il campe devant sa porte toutes les nuits jusqu’à son réveil.

Mais aujourd’hui, les choses se sont un peu arrangées. Monsieur et sa fille sont toujours proches. Ils n’ont plus qu’eux au monde. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Dame Luna a toujours conservé cette apparence juvénile. Mais quand elle parle, on sent bien que c’est une femme mature qui se tient devant nous. Bon, je vous laisse, je vais être en retard pour la préparation du souper. Mais soyez discrets hein ? Je ne vous ai rien dit.

Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum