Cœur de louve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cœur de louve

Message  Nienor le Mar 27 Jan 2015 - 21:59

La louve courait à travers la plaine, une poule pendant de sa gueule. Derrière elle, des paysans la coursaient, hurlant des imprécations. Quelques un s'étaient arrêtés et lui lançaient des pierres, qui rebondissaient autour d'elle. Tout cela pour un malheureux poulet... Mais elle était en partie responsable. C'était assez peu malin de sa part de s'être transformée à fin de chaparder de la nourriture, mais si elle s'était présentée au village, avec sa dégaine de pauvresse, de mendiante... Elle aurait tout bonnement récolté des pierres et, avec de la chance, un maigre bouillon.

Sous sa forme lupine, elle s'était infiltrée dans le poulailler et avait attrapé une poule, dont elle avait brisé la nuque d'un coup de mâchoire.
Sauf que l'un des rejetons des fermiers l'avait vu et avait crié "Au loup ! Au loup !".
Quelques minutes plus tard, c'était "Haro ! Haro !" de la part de ses poursuivants... La louve dépassa un rocher, où elle avait caché ses vêtements, et laissa là la poule. Puis, elle grimpa sur le rocher, avant de sauter sur le premier fermier qui s'approchait. Ce dernier bascula en arrière et se retrouva nez-à-museau avec une louve sombre, aux babines retroussées sur des crocs de bonne taille. Ladite louve grogna et retroussa plus encore ses babines en sentant que l'Humain s'était oublié, sous l'effet de la peur.

Elle le laissa s'enfuir, non sans claquer une ou deux fois des mâchoires près des mollets des autres fermiers qui n'avaient pas compris la leçon. Puis, la louve revint derrière le rocher et reprit sa forme humain. Une de ses épaules était douloureuse, une des pierres jetées avait atteint son but.
Elle s'habilla à la hâte et pluma rapidement le poulet, avant de l'éventrer d'un coup d'ongle acéré en le tenant loin d'elle. Le sang tomba au sol et Nienor planta ses dents dans la chair, avant de la manger cru. Faire du feu, c'était risquer d'attirer les villageois, voire pire...
La jeune brune finit de dévorer la volaille et s'allongea sur le sol en position foetale et ferma les yeux pour dormir.

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.

Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Yezmael le Mer 28 Jan 2015 - 19:38

Voilà trois semaines que Yezmael et Slerg étaient partis de Fanverre pour rejoindre le Royaume d'Estandre en longeant de loin de Tijaronhe. Le Royaume d'Estandre n'était pas une destination en soi, Yezmael avait juste envie de changer de paysage tout en évitant les champs de bataille autour des Gruppelles. A l'approche des villages, il laissait comme d'habitude Slerg derrière des buissons. Il ne valait mieux pas que le granl fasse paniquer les villageois et attire les gardes. Quand Yezmael et Slerg avaient voyagé ensemble pour la première fois, Yezmael avait pensé qu'il aurait suffi de dire aux gardes que le granl était inoffensif, mais Slerg l'avait convaincu que cela ne marcherait pas, que les granls n'avaient rien à faire en ville.

C'est dans un village des Vinèles que Yezmael fut sollicité par un paysan pour aller abattre la louve qui était venue jusque dans son poulailler se nourrir de l'une de ses volailles plus tôt dans la journée. Yezmael n'était pas un bon samaritain mais cette tâche ne lui avait pas paru si difficile pour la récompense d'un bon repas chaud. Le paysan s'était même dit prêt à accueillir un granl à manger chez lui. Et ça, pour faire plaisir à Slerg, ça ne se refuse pas.

Evidemment, le granl, qui reposait sur un golem de boue de 1m30 sans tête – en fait le granl prenait la place de la tête du petit golem – avait d'abord rouspété avant d'envisager l'idée d'avoir le droit de venir manger chez un paysan, dans le village avec son ami. « Tu te moques de moi ?! Tu me demandes de t'aider à abattre une louve parce-qu'un pauvre paysan te l'a demandé ?! »... Yezmael aurait dû s'attendre à ces remontrances bougonnes, il connaissait son ami.

Ni Yezmael ni Slerg n'avait un talent quelconque pour pister une louve, et sans croiser d'autres paysans partis à sa traque, il n'aurait eu aucune chance de lui mettre la main dessus. Lesdits fermiers avaient pris leurs jambes à leur cou parce-que la louve avait montré les crocs sous la menace.

SLERG – Toi, tu n'as pas intérêt à t'enfuir si elle te grogne dessus, je n'ai pas envie de me rendre ridicule dans une histoire de poule pour rien !
YEZMAEL – Je pense que tu n'as pas envie de perdre une occasion d'entrer dans un village et de prendre un repas chaud avec moi.

Le granl ronchonna et Yezmael sut qu'il avait raison. Son ami avait juste envie de râler après lui, comme d'habitude.

SLERG – Dis-moi plutôt comment tu comptes t'y prendre pour tuer cette louve. Tu ne sauras pas la rattraper, surtout si tu te transformes.
YEZMAEL – Je compte rester sous cette forme. Si la louve n'a pas fui devant trois fermiers, elle ne fuira pas devant moi. Elle cherchera à m'attaquer. Et malgré elle, elle me soignera.
SLERG – Je vois... J'espère que ton plan va fonctionner, car il repose sur l'éventualité que la louve cherche à t'attaquer. Si elle fuit, tu auras tout gâché !

Yezmael eut bien envie de dire à Slerg de se taire car ils approchaient, mais ne dit rien.
Quelle ne fut pas la surprise de l'Argilite et du granl quand, au lieu d'une louve, ils trouvèrent une Humaine, recroquevillée derrière un rocher.

YEZMAEL – La louve l'a tuée ?
SLERG – Regarde un peu, idiot, il n'y a pas de sang !

•————————————•
Fiche de personnage

Yezmael
Bon
Bon

Race : Argilite
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Nienor le Jeu 29 Jan 2015 - 15:02

Nienor était dans un demi-sommeil, les yeux clos, quand elle entendit une voix grave se demander si la louve avait tué... Qui ? Elle ? Apparemment, c'est ce que pensait la personne qui se posait la question. Ce fut la voix qui lui répondit qui fit sursauter la jeune femme.
Elle semblait... Aigre. Elle traita l'autre personne d'idiot, la jeune femme n'avait pas de sang sur elle.

Elle ouvrit les yeux et se retrouva face à un géant, de son point de vue, et... Une sorte de statue... Surmontée par... Une cervelle dans lesquelles des yeux étaient incrustés ? Et une bouche garnie de dents ?
Elle hurla et se recroquevilla contre le rocher, terrorisée. Le géant s'approcha, doucement, chercha à la calmer avec des gestes lents.

"Calmez-vous, ce n'est qu'un granl !"

Le... Granl, ou quoi que soit cette étrange créature, semblait choqué d'être ainsi décrit et il le fit bien comprendre :

"Comment ça, qu'un "Granl" ?"

Le géant soupira et regarda la jeune femme. Cette dernière n'était guère à l'aise, ses yeux regardaient en tout sens. Ils cherchaient une louve ? La seule louve dans le coin... C'était elle... Mais cela, l'étrange duo l'ignorait. L'Humain... Etait-il réellement Humain ? Il avait l'odeur, oui, mais... Il y avait quelque chose d'autre, une odeur de terre, vague et pratiquement indétectable pour son odorat, qui était pourtant bien plus développé que celui d'un Humain normal.

"Je... Je ne sais pas..."

Nerveusement, ses yeux, oscillant entre le bleu et le violet, se fixèrent sur la carcasse du poulet. Du sang, des os, des plumes et les organes indigestes, voilà ce qui restait du poulet. Il n'avait guère été gouteux, mais depuis la veille, elle n'avait rien mangé et elle savait que son visage s'était un peu émacié depuis sa fuite. Des cernes se dessinaient sous ses yeux, ses ongles avaient poussés... Elle commençait à ressembler à une fille de serfs en fuite.
Qu'allaient-ils faire ? Feraient-ils le lien, en fin de compte, entre elle, la louve, le poulet ? Ou penseraient-ils qu'elle n'était qu'une paysanne qui fuyait un seigneur ou un autre ? Et que feraient-ils en ce cas ?
Nienor se leva doucement. Le géant ne tenterait peut-être pas de l'attaquer, mais le Granl, peut-être. Elle gardait ce dernier à l'oeil, prête à fuir, en fin de compte, en cas d'ennui.

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.

Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Yezmael le Dim 1 Fév 2015 - 18:20

La femme ouvrit les yeux en sursaut. Ceux-ci étaient tout d'abord pointés sur Yezmael, que la femme dévisagea un instant avant de déporter son regard sur le granl posé sur le petit golem d'un mètre trente. Alors, son expression exprima la terreur. La pauvre ne devait jamais avoir vu de granl, ou alors n'était-elle pas bien réveillée. Yezmael, n'ayant connu que Slerg, se faisait l'idée que les granls n'étaient pas des êtres méchants et que personne n'avait à avoir peur d'eux. Il fit un pas vers la femme et essaya de la rassurer avec des gestes lents.

YEZMAEL – Calmez-vous, ce n'est qu'un granl.
SLERG – Comment ça, « qu'un granl » ?

Cette remarque vexée du cerveau vivant pouvait prêter à sourire, mais Yezmael ne fit que soupirer. Il essaya de calmer la femme, et Slerg ne trouvait rien d'autre à faire que de grommeler. Bon, rien d'étonnant, et Yezmael aurait pu s'attendre à cette remarque en formulant sa phrase ainsi. D'un ton las, Yezmael se corrigea :

YEZMAEL – C'est un granl. Calmez-vous. Où est la louve ?

Yezmael sembla réussir à calmer un tant soit peu la femme. Cette dernière resta perturbée, et Yezmael attendit qu'ellelui réponde.

NIENOR – Je... Je ne sais pas...

Yezmael soupira une seconde fois, déçu. Mais Slerg ne voulut pas se contenter de cette réponse :

SLERG – Comment peut-elle ne pas savoir ? Elle a forcément vu les paysans au moins ! Ce n'est pas d'elle qu'ils ont eu peur !

Yezmael aurait été prêt à laisser la femme tranquille, sinon à la raccompagner au village, mais Slerg avait raison. Les paysans venaient bel et bien de cette direction. Et elle, elle était là, dormant. Il y avait quelque chose d'incohérent. Les paysans avaient forcément dû la croiser. Ils n'avaient pourtant pas fui devant une femme, à moins que cette dernière ne les aient effrayés avec quelque sorcellerie, et quand bien même, elle ne se serait pas si vite retrouvée à dormir paisiblement comme ça. Il y avait vraiment quelque chose à éclarcir dans cette histoire. Dans tous les cas, cette femme cachait quelque chose.

La pluie se mit soudain à tomber, à un débit de cordes en une poignée de secondes. Depuis plusieurs jours, il n'avait pas cessé de pleuvoir dans la région. L'Argilite en était plus que lassé. Il avait bien fait de ne pas s'approcher sous sa vraie forme ! Bizarrement, pourtant, dans son choix de rester sous forme humaine, il n'avait même pas pensé à la pluie, lui qui pourtant y pensait toujours, comme tout Argilite.

Le regard de la femme se posa sur quelque chose au sol. Un poulet éplumé et éviscéré. Il avait été en fait dévoré en bonne partie. Yezmael ne comprenait plus rien, là. C'est cette femme qui avait volé le poulet ? Mais comment le paysan avait-il pu la prendre pour une louve ? Et cela n'expliquait toujours pas pourquoi les autres paysans étaient partis d'ici en courant. La femme se leva lentement, gardant un regard méfiant sur Slerg.

YEZMAEL – Où avez-vous trouvé ce poulet ? C'est vous qui l'avez dévoré ?

•————————————•
Fiche de personnage

Yezmael
Bon
Bon

Race : Argilite
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Nienor le Lun 2 Fév 2015 - 12:42

La jeune femme sentit la pluie tomber, sur ses cheveux, sur ses vêtements. Elle vit avec une certaine stupéfaction le corps terreur du granl commencer à doucement se désagréger sous les gouttes de pluie, les jambes commençant à fusionner avec le sol, tel de la boue. Elle-même sentait une partie de la crasse qui la couvrait partir sous cette douche des plus inattendues. L'étrange duo se trouvant face à elle cherchait du regard quelque chose qui ressemblait de près ou de loin à un loup. Le granl fit remarquer qu'elle devait forcément savoir où était passé l'animal, ou au moins avait remarqué les paysans. C'est alors que le regard du géant se posa sur la carcasse du poulet à demi-dévoré. Nienor déglutit péniblement, alors que le colosse lui demandait si c'était elle qui avait mangé le poulet.
Elle se jeta alors à ses pieds, l'implorant du regard.

"Je vous en prie ! Ne me dénoncez pas aux villageois ! Je ne suis pas une sorcière !"

Dire que la sorcellerie était mal vue était un pur euphémisme. Si les paysans du coin la prenait pour une sorcière, avec son apparence débraillée et sa tenue disparate, elle finirait sur un bûcher avant de pouvoir les convaincre de son innocence. Et si il s'avérait qu'elle était réellement innocente, c'était trop tard et elle serait d'ors et déjà dispersée par le vent. Qui regretterait une vagabonde, inconnue dans la région ?

Sa plus grande crainte était de se retrouver face à des chasseurs de sorcières. Ces derniers étaient de véritables fanatiques, prêts à toutes les bassesses pour traquer et dénicher leurs proies. Ils disaient qu'une sorcière portait sur elle une marque, signe de son infamie. Cela pouvait être un grain de beauté, une tache de naissance, ou même une cicatrice voire une difformité. Le point commun était que cette marque se trouvait la plupart du temps sur un endroit de la peau, caché par la pudeur et la décence.
Une fois, deux ou trois ans auparavant, elle avait vu deux de ces chasseurs de sorcières accomplissant leur sinistre besogne. Une jeune femme avait été accusée de sorcellerie, suite à du bétail qui serait tombé malade après qu'elle les ai regardé. Sans tenir compte de la pudeur de la jeune femme, ils l'avaient déshabillé devant une foule haineuse et avaient inspecté son corps à la recherche d'une preuve. Ils finirent par découvrir qu'elle avait un pied-bot. Jugeant cette preuve suffisante, elle avait été séance tenante attachée à un bûcher tandis qu'on empilait des fagots de bois. Ni ses suppliques, ni ses cris de douleurs alors que les flammes dévoraient son corps n'avaient ému la foule.

Le soir-même, les bandits plaisantèrent entre eux de cet évènement et menacèrent de dénoncer Nienor aux chasseurs de sorcière si cette dernière osait se rebeller, refusait de combattre. Cela avait suffi à lui faire disparaître tout espoirs de fuite.

"Je vous en prie, je ne fais que changer de peau, je ne suis pas une sorcière !"

Quelques larmes coulaient sur ses joues, mélangées aux gouttes de pluies qui tombaient du ciel. Ses yeux bleus-violets regardaient le colosse, l'implorant de la croire.

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.

Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Yezmael le Mar 3 Fév 2015 - 17:59

La femme parut pétrifiée l'espace d'un instant, et se jeta soudain aux pieds nus de Yezmael pour le supplier :

NIENOR – Je vous en prie ! Ne me dénoncez pas aux villageois ! Je ne suis pas une sorcière !

Yezmael resta stupéfait. Il ne bougea pas les jambes, ne chercha pas à dégager la femme qui enlaçait ses chevilles. Il se demanda pourquoi cette femme réagissait aussi... spontanément. Pourquoi paniquait-elle à ce point ? Et du coup : était-ce bien elle qui avait volé le poulet ? Les paysans l'avaient vraiment confondue avec une louve ? Il suffit à Yezmael d'écouter les nouvelles paroles de la femme pour mieux comprendre :

NIENOR – Je vous en prie, je ne fais que changer de peau, je ne suis pas une sorcière !

Changer de peau ?

SLERG – Tu vois ! J'avais raison encore une fois !

Raison ? Raison sur quoi ? Slerg l'avait trouvée louche, certes, mais il n'avait jamais émis l'hypothèse qu'elle soit capable de se métamorphoser en louve. Yezmael, un peu ahuri, tourna la tête vers son ami. C'est alors qu'il constata que lapluie battante avait déjà tôt fait d'imbiber son golem et de le faire s'affaisser considérablement. Le granl ne devait même plus être en mesure de le faire marcher, mais il restait posé dessus. Encore trois minutes et il se retrouverait au sol.

SLERG – Quoi ? Ne me regarde pas comme ça ! Tu sais que si j'avais pu, j'aurais levé un support en roche. J'ai fait avec ce que j'ai pu, et pour ça je n'aime pas plus la pluie que toi !

C'est vrai que même sous forme humaine, Yezmael avait une certaine détestation pour la pluie. Et cela faisait déjà plusieurs jours qu'il devait la subir et la supporter, sans pouvoir reprendre sa vraie forme sereinement. Il sentait lui-même ses pieds nus baigner dans une terre boueuse, la sensation n'était cependant pas des plus désagréables. Et la femme était toujours agenouillée justement à ses pieds. Tout en la regardant, il demanda à Slerg :

YEZMAEL – Si c'est elle qui a pris l'apparence d'une louve pour voler le poulet, que fait-on ?
SLERG – Tu comptes la tuer ?

La question était brusque. Yezmael tourna la tête. Le granl avait posé la question tout en sachant très bien ce que son ami répondrait.

YEZMAEL – Non !
SLERG – Alors tu n'as plus qu'à lui demander si elle peut t'aider à trouver un autre loup à sacrifier à sa place ! De toute façon, ce paysan, tout ce qu'il veut, c'est qu'un loup meure ? Que ce soit elle ou un autre, ça ne lui ressussitera pas son poulet !

Slerg avait raison. Malgré son caractère grincheux et souvent irritant, il était souvent de bon conseil aux oreilles de Yezmael.
L'homme regarda de nouveau la femme, et lui parla cette fois :

YEZMAEL – Tu peux nous aider à cela ?

•————————————•
Fiche de personnage

Yezmael
Bon
Bon

Race : Argilite
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Nienor le Mer 4 Fév 2015 - 11:04

A la mention du fait qu'elle changeait de peu, le granl s'exclama qu'il avait eu à nouveau raison, une fois de plus. Pourquoi ? Avait-il émit l'hypothèse qu'elle soit une changeuse de forme, qu'elle soit la louve, avant qu'elle ne se réveille ? Le géant regarda alors son compagnon de route, qui s'affaissait à vue d'oeil, fondait, en fait. Du moins sa partie boueuse. Le granl protesta, argumentant qu'il n'appréciait pas plus la pluie que le colosse.
Nienor lâcha ce dernier et se tapit au plus près de la roche. Elle appréciait la pluie, mais voulait éviter d'être trop trempée. Ce n'était guère agréable et tant qu'à sentir le loup mouillé, mieux valait que ce soit parce qu'elle venait de se baigner.

Pendant ce temps, le duo s'emportait pour savoir que faire en fin de compte de la jeune femme. Le granl demanda si le colosse comptait la tuer, tout simplement et elle sursauta, frémissant à cette idée. Mieux valait en ce cas se transformer, et en moins de deux minutes, elle battrait la campagne sous sa forme de louve, abandonnant au colosse et au granl ses vêtements. Ils ne semblaient pas rapides et elle pourrait aisément mettre un ou deux miles de distance entre eux avant de leur faire perdre sa trace. Mais la réponse négative de l'Humain la soulagea. Au moins, elle ne passerait pas de vie à trépas aujourd'hui. Toutefois, la proposition suivante du granl lui fit ressentir un frisson glacial dans le dos.
User d'un autre loup. Sauf qu'elle n'avait guère le choix. C'était cela ou finir sur le bûcher. Elle acquiesça et s'écarta, avant de se transformer.

La louve noire s'ébroua à fin de se débarrasser de ses vêtements et s'éloigna au petit trot. Elle avait senti un loup, solitaire, à quelques miles de là. Ce dernier avait surement tenté de prendre la place de l'alpha et s'était fait rejeté. Autant dire qu'il serait facile à duper, même si cela attristait la jeune femme d'en arriver à de telles extrémités. Une fois que Nienor fut en vue de sa "proie", elle usa du langage corporel propre aux loups pour lui indiquer que non seulement c'était une femelle, mais elle était en chaleur. Le loup lui sauta pratiquement dessus et elle dût lui doucher une partie de ses ardeurs en s'écartant de quelques pas, avant de partir en courant. Le solitaire la prit en chasse, ventre à terre, à défaut d'autre chose. La louve fit un détour, pour parvenir au rocher sans que son "soupirant" ne voit le duo. Par chance, l'odorat était pratiquement brouillé par l'odeur de terre mouillée. Elle sauta en haut du rocher d'un bond. Le loup ralentit et s'approcha.
La louve poussa un petit gémissement attristé et bondit sur le loup, les crocs découverts. Cela se transforma en une tornade de poils, de griffes et de crocs. Les deux adversaires grognaient et glapissaient, mais Nienor parvint à planter ses canines dans la gorge de sn adversaire. Elle secoua la tête en grondant et lui arracha un bon morceau de chair. La plaie était profonde et elle se releva en regardant le loup solitaire se vider de son sang.

Nienor, toujours sous sa forme de louve, indiqua au duo qu'il pouvait s'approcher. Pendant ce temps, elle contourna le rocher et reprit sa forme humaine. Les lèvres serrées et les yeux embués, elle se rhabilla, avant d'éclater en sanglot à la pensée qu'elle avait tué un membre de sa meute. La jeune brune se recroquevilla contre le rocher, les bras entourant ses genoux, pleurant à chaudes larmes.
Pour elle, les loups vivaient en famille ou en paria, mais faisaient tous parties d'une même meute. Quand elle revêtait sa forme de louve, ce sentiment était accentué et elle avait réellement l'impression de faire partie de cette immense meute.
Le fait d'avoir eu à tuer un autre loup, pour pouvoir survivre, la révulsait.
Elle plongea la tête dans le cercle protecteur de ses bras et tenta de se réconforter, pendant que son corps était agité de soubresauts.

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.

Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Yezmael le Jeu 5 Fév 2015 - 12:17

Entre temps, la femme n'était pas restée prostrée aux pieds de Yezmael. Elle s'était tapie contre un rocher. La proposition de Slerg ne parut pas la rassurer plus que l'idée de la tuer directement. Que voulait-elle, au fond ? Yezmael ne voulait pas la tuer, et elle n'était pas contente ? Elle acquiesca quand même. Yezmael se redressa. Si tout se passait bien, Slerg aurait donc le plaisir de partager avec lui un repas dans la maison d'un villageois : un luxe pour un granl. Pour l'heure, il fallait que Slerg se monte un nouveau support, car la pluie finissait de transformer celui qu'il utilisait en tas de boue. Le granl avait trop de fierté pour se laisser porter par son ami.

La femme s'écarta un peu, et se déshabilla sans vergogne. Yezmael détourna pudiquement le regard pendant que Slerg se demanda à voix haute ce qui prenait à la femme. On lui avait demandé d'aller tuer un loup, pas d'offrir son corps ! La femme se métamorphosa en louve, et partit battre la plaine.

Yezmael hésita. Devait-il attendre bêtement sur place ? Il n'avait de toute façon pas la possibilité de la rattraper, maintenant. Il n'avait pas l'endurance d'un loup, et ne courait de toute façon peut-être pas aussi vite qu'un loup. Il pouvait au moins marcher dans la direction prise par la louve, mais la femme avait de toute manière laissé ses vêtements, c'est donc bien qu'elle comptait revenir ici même.

Yezmael s'assit sur le rocher et attendit silencieusement. Il n'échangea aucun mot avec Slerg. Plusieurs minutes plus tard, la louve revenait, poursuivie par un congénère. De loin, Yezmael la vit s'arrêter et se jeter brusquement sur ledit congénère, le prenant par surprise. Yezmael s'approcha au cas où les choses tourneraient mal. Slerg le suivit, mais le cerveau collant ne se déplaçait que trop lentement. Au pire, même si c'était la femme, changée en louve, qui perdait le duel et mourait, cela ne changeait finalement pas grand-chose, et pour le coup, ce serait le vrai loup responsable qu'il rapporterait au paysan. Finalement, c'est bien la femme qui prit le meilleur sur son congénère, grâce à l'effet de surprise. Elle revint vers ses habits, faisant un signe du museau à Yezmael pour lui dire qu'il pouvait ramasser le corps de l'autre loup. Le colosse alla chercher l'animal mort. Il revint vers la femme et Slerg en le traînant par une patte. Le granl se traînait au sol, mais retourna au rocher, contre lequel il se colla. Le rocher commença alors à changer de forme, lentement.

YEZMAEL – Bien, laissons Slerg se faire un nouveau support qui résiste à la pluie. Quel est ton nom, au fait ?

Il remarqua que la femme avait les yeux injectés de sang, comme si elle venait de pleurer. Yezmael fit comme s'il n'avait rien remarqué.

•————————————•
Fiche de personnage

Yezmael
Bon
Bon

Race : Argilite
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Nienor le Ven 6 Fév 2015 - 8:36

Son nez était devenu douloureux à force de renifler, tout comme ses yeux la brûlaient. Étrange, le fait de tuer des animaux tels que des lapins, ou des poules, à fin de se nourrir ne la révulsait pas. Mais s’attaquer à un être doué de conscience, et de son point de vue, les loups en avaient une, cela… C’était pénible à supporter. Elle aurait souhaité être parmi les… « Chiens » des bandits, pouvoir enfouir son visage dans leurs pelages, être réconfortée comme un louveteau.
Le géant revint, traînant la victime de Nienor par une patte. La jeune femme le vit et émit un son de gorge attristé avant de détourner le regard. Pourquoi devait-il traiter ce pauvre loup ainsi ? Il lui était impossible de se baisser et de le prendre dans ses bras ? A présent, la fourrure du lupin allait être souillée par la boue…
Le granl escalada le rocher, qui changea petit à petit de forme, obligeant la jeune femme à se lever pour faire face au colosse. D’un revers de la main, elle essuya ses yeux rougis par les larmes.

Il expliqua que « Slerg », apparemment, le nom du granl, allait se faire un nouveau support résistant à la pluie, ce que ce dernier faisait à partir du rocher, même si cela laissait perplexe la jeune brune. Puis, il lui demanda son nom.
Elle se mordit la lèvre.

"Ni… Nienor… "

Qu’allaient-ils faire ? L’emmener avec eux, au village ? Où ils… « Fêteraient » en compagnie des paysans la mort du loup ? Elle savait ce qu’il se passait, dans la plupart des hameaux reculés. L’animal serait dépecé, sans doute ses abats jetés au feu, les lanières de son pelage reconvertis en ceinture, ou bien la fourrure entière deviendrait un manteau chaud…
Et cela, elle ne le supporterait pas. La jeune femme ne supporterait pas de voir cet animal, solitaire et mort pour qu’elle, vive, mit en pièces.

Nienor s’écarta doucement du géant. Le rocher était en train de venir une sorte de… D’Humain de pierre, dont la tête était matérialisée par le granl, ce qui était quelque peu déroutant à voir, même pour elle.
Ses yeux, oscillant entre le bleu et le violet, plongèrent dans le regard vide et vitreux du loup. C’en était trop. Elle tourna les talons et fuit vers l’Ouest, courant à toute vitesse. Une fois qu’elle se fut éloignée d’un miles de cet étrange et fort déconcertant duo, de ces paysans de malheurs, du loup qu’elle avait occis, elle se dévêtit en grande hâte, avant de changer de peau. Elle était plus rapide, plus endurante sous cette forme lupine. Elle courut, encore et encore, sur plusieurs lieues, avant de s’arrêter.
Elle leva le museau et poussa un long hurlement qui déchira le silence du crépuscule. Puis, elle reprit la route.

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.

Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cœur de louve

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum