Le vent nous portera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le vent nous portera

Message  Cualopa le Mer 23 Nov 2016 - 18:47

Cela fait un moment que je traîne dans la forêt de la Vanille. Je sais qu’Estandre n’est pas loin, et que je suis toujours recherchée là-bas, mais je ne sais pas, je n’ai pas eu le cœur à partir. Est-ce de la peur ? Peut-être. Le monde est vaste, et pas forcément tranquille – ça, je l’ai appris à la manière forte. Je me dis que d’autres auront réussi à s’échapper, et qu’ils auront peut-être besoin de soins…

Pfff, tu es ridicule ma pauvre fille. Quand bien même cela arriverait, rien ne dit qu’ils viendraient dans ma direction. Non, le vrai souci, c’est que je ne sais pas où aller, ni même où je suis vraiment. Certes, j’ai entendu des gens appeler cet endroit la forêt de la Vanille – bien que j’ignore ce qu’est la vanille. Je sais aussi qu’on est pas loin d’Estandre, mais ça, je m’en suis rendue compte toute seule, puisque je m’en suis échappée. Mais le reste du monde m’est inconnu. J’aimerais retourner chez moi, dans les marais, mais je ne sais pas dans quelle direction aller. Je n’étais encore qu’une enfant quand on m’a prise. Et vu le niveau d’animosité des gens par ici, je me vois mal demander mon chemin au premier venu.

Alors j’attends. Un signe, quelque chose qui me dise quoi faire, ou aller. Et en attendant, j’essaie de m’occuper. J’ai eu beaucoup de chance, hier, j’ai capturé un cariaöz. Bon, certes, il était plutôt petit, et pas en grande forme, mais ça m’a permis de me remplir l’estomac. Quand je ne cherche pas de la nourriture, je m’entraîne avec mes miroirs. J’y fais très attention. Des miroirs, ça ne se trouve pas à tous les coins de rues, et un faux mouvement, une chute, et ils se cassent facilement. C’est grâce à eux que j’ai attrapé ma proie hier. Ces oiseaux sont peut-être rapides, mais bien moi que la lumière. Mais même pour ça, je dois faire attention. Le but étant de rester discrète, je ne peux pas me permettre de lancer des rayons de lumière pure dans tous les sens, juste pour le plaisir. Du coup, je ne fais pas grand-chose… Je me cache des rares voyageurs, et essaie d’écouter leurs conversations, pour voir si on parle de moi.

Tiens, du bruit. Je me demande ce que c’est…

Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Sif Velkan le Mer 23 Nov 2016 - 20:11

On peut dire de certaine situations qu'elles sont désespérées, perdue d'avance, qu'il n'existe aucune chance de s'en sortir. Au premier abord, Sif se trouvait dans cette situation. Il venait actuellement de quitter la ville de Canaèles après avoir dérobé un objet de culte, un étrange amulette qu'aurait portait un grand oracle de Kaluni! D'après la légende, elle garantirais une chance démesurée à ses porteur, le prophète l'ayant porté auraient survécu seul sur un radeau en pleine mer grâce à ce collier. Selon les prêtre, c'est grâce à elle que leur église prospère aussi bien et que aucun bandit n'a jamais osé attaquer leur ville. Mais ça, c'était sans compté le jeune sacripant de demi-elfe qui suite à une histoire que lui avait raconté son mentor, se mit en tête de d'emprunter sur une durée non déterminé la babiole.

Pour cela, il se fit passer pour un genre de pèlerin voyageant pour prêcher la bonne parole. Il s'introduisit donc dans l'édifice qui était relativement mal éclairer, il y avait quelque moine et autre villageois entrain de faire leurs prière. Pas grand monde en somme. Tout ce qui lui fallait, c'était une distraction. De quoi attirer leur attention pour mettre le voleur à son avantage. Il eut alors une idée de génie. Les mains dans les manches, il avança donc à travers la salle principale, se rapprochant un maximum de la fameuse amulette et sans attendre d'un geste de la main créa un courant d'air. Toute les bougies s'éteignirent plongeant la majeur partie de l'endroit dans le noir complet tandis que lui faisait main basse sur le collier et se tapa un sprint des plus endiablé. Malheureusement, sur le chemin il bouscula quelque croyants dont notamment deux garde qui le virent sortir en courant. Interloqué, il ne se posèrent pas plus de questions lorsqu'un prêtre s'exclama: "Au voleur! Au voleur! On a volé le talisman de Kaluni".

Il se retrouva donc avec la moitié de la milice à ses trousses. Des soldats de partout. C'était effrayant. Toutefois, Sif avait un gros avantage sur eux: la voie des airs! Il usa d'une bourrasque pour se propulser en haut d'une maison et aidé de sa magie, filant en sautant de toit en toit jusqu'à la palissade. D'un bond il sauta dans le grand chêne à l'extérieur de la bourgade et se remit à courir. Le jeune homme ne savait pas réellement si il était encore suivis, mais ce dont il était sûr c'était que ses gens n'allaient pas laisser leur "artefact", si l'on peut l'appeler ainsi, entre les mains d'un voyou dans son genre. Sous le stress lié à la situation, il trébucha sur une racine et se mit à dévaler une pente en ligne droite sur le derrière. Des hématomes et des bleus partout, il tenta de se relever une fois sur un petit chemin mais il sentit une douleur le lancer au niveau de sa cheville... Il n'arrivait pas à tenir debout et pour couronner le tout il se trouvait ne à nez avec une Seladienne. D'un geste machinal, il cacha l'amulette dans ses vêtements et d'une voix faiblarde déclara:

-Salutation voyage-...Argh....

•————————————•
Qui sème le vent, récolte la tempête.

Sif Velkan
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Cualopa le Mer 23 Nov 2016 - 20:54

Qui que ce soit, il a eu de la chance, je n'aime pas être surpris comme ça. Un peu de plus, et il se faisait cuire le visage... Il a dû se faire une vilaine foulure. Mais en même temps, quelle idée de courir comme ça dans la forêt, c'est le meilleur moyen de se prendre les pieds dans une racine.

Mais je ne vais pas me plaindre. Moi qui attendait une personne à soigner, le voilà qui me tombe tout cuit du ciel. Je m'approche prudemment. Les gens sont généralement... indisposés par mon apparence. Et pour eux, tous les Séladiens sont des guerriers, des combattants. Ils seraient surpris de savoir le nombre de soigneurs que comptent nos rangs. Vivre dans des endroits comme les marais vous apprends à soigner rapidement les plaies et les maladies, qui sont très fréquentes et qui peuvent s'aggraver extrêmement vite. Mais je digresse. Il ne semble pas apeuré ou quoi que ce soit, je pose donc doucement la main sur sa cheville.

Il est habillé étrangement, je n'ai jamais vu de tenue de ce genre, même chez le père Gerhart. Remarque, ce n'est peut-être pas la meilleure des références. D'une manière générale, le clergé n'est pas connu pour ses prises de positions innovantes en matière de mode. Alors que j'ai quasiment fini de soigner la blessure - bénigne au demeurant - j'entends un brouhaha venir de la forêt. Pour être précise, il vient de la direction où est apparu l'inconnu. Et ce ne sont pas des chants d'amour...

Que dois-je faire ? Rester pour l'aider à se défendre ? C'est peut-être un innocent persécuté, comme moi... Mais si ces gens viennent d'Estandre ? Peut-être qu'ils vont me reconnaître... Instinctivement, je m'écarte un peu et attrape un miroir.

Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Sif Velkan le Jeu 24 Nov 2016 - 18:46

Sif était à terre et n'arrivait pas à se relever, sans parler des gardes de la ville de Canaèles qui devaient être à ses trousses... Mais pour l'instant, ce n'était pas ce dont il devait se soucier. Il y avait cette Seladienne vêtue relativement bien, pour quelqu'un de sa race. Armée, ou du moins elle possédée, d'une bâton elle observait avec une certaine méfiance mélangée à un brin de curiosité. Néanmoins, elle n'avait pas l'air agressive ou hostile. Juste moins disposée qu'à l'habituel à accorder sa confiance, rien de plus, rien de moins. En même temps, le demi-elfe n'avait pas trop l'air de quelqu'un de très recommandable. Au pire, elle le prenait pour un bandit de grand chemin, ce qui n'était qu'à moitié faux, au mieux un mendiant un peu moins crasseux qui auraient fait une mauvaise chute.

Elle finit donc par s'approchée et vint poser sa main écailleuse sur la cheville blessée du jeune homme. Sif sentit d'abord une légère douleur dû à ses ligaments qui se remettaient en place, ayant pour effet de lui faire pousser un léger gémissement qu'il étouffa en serrant les dents. Pour finalement laisser place à une douce chaleur irradiant de la main de la femme-lézard, qui se diffusa à travers sont articulation pour lentement remonter vers sa jambe. Pendant ce temps, elle avait l'air de détailler un peu le voleur. Pensive elle l'observait comme pour se faire une idée de qui pouvait bien être le semi-elfe. Elle semblait d'ailleurs plutôt interloquée par sa tenue de voyageur qui pouvait laisser penser à un genre de moine ou bien un pèlerin de part le haut de sa tunique qui faisait assez kimono.

Quand soudain, les deux non-humains furent sortis de leurs pensées par des bruits de pas rapide et des cliquetis d'armure. Cela devait être la garde qui étaient encore sur ses traces, Sif avait beau avoir le pas léger il ne pouvait rien face à un pisteur un minimum rôdé. Au vu du boucans qu'il faisait avec leurs armes et leurs cris, pas besoin d'avoir des oreilles d'elfes pour comprendre qu'ils n'étaient pas si loins et qu'ils arrivaient droit sur eux. Un peu plus haut, on pouvait voir les reflets de la lumière sur le méttal d'un plastron. Ils descendaient la collines et plusieurs soldats vêtus comme des archers semblaient avoir vu le jeune homme, ils bandaient leurs arcs ou pointaient le voyou en joug sans tenir compte de la jeune voyageuse Seladienne sur la trajectoire.

-Attention!

Sans réfléchir, le garçon se releva d'un bond et poussa la reptilienne afin d'éviter la première salve. D'autres projectiles fusèrent vers eux et pour les défendre, Sif leva les mains devant lui et commença à faire des cercles au dessus de sa tête, générant un bouclier fait de vent qui dévia les projectiles. Ils étaient dans de beaux draps, surtout que des deux côtés du chemins arrivaient quelque guerrier dans leurs carapaces d'acier. Ils devaient être une dizaine avec les archers et pas réellement de bonne humeur.

•————————————•
Qui sème le vent, récolte la tempête.

Sif Velkan
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Cualopa le Jeu 24 Nov 2016 - 21:55

Et ben voilà, c'est bien ma veine. La première personne que j'aide, il faut que ce soit un fuyard poursuivi par toute une milice. Enfin, il m'a quand même permis de sauver mes écailles de leur salve de flèches. J'imagine que je n'ai pas le choix, je dois me défendre. Je sais trop comment sont les gens dans ces cas là... Peut-être qu'ils m'ont vu le soigner, et qu'ils pensent déjà que je suis sa complice - complice de quoi d'ailleurs ? Je n'en ai pas la moindre idée.

J'essaie de me redresser le plus vite possible et de me mettre à couvert derrière un arbre. Maintenant, je dois me concentrer. Je dois oublier la forêt, le bruit des soldats qui approchent, la peur et la panique. Je prends un de mes miroirs. J'ai de la chance, il aurait pu se briser dans ma chute. Je garde toujours un de mes miroirs chargé de lumière. C'est toujours utile, la preuve.

J'essaie de me rappeler rapidement les quelques éléments que j'ai vu. Le garçon m'a projeté sur le côté, et j'ai rampé dans la même direction. De là où je suis, je ne vois aucune troupe. Donc ils sont dans la direction opposée. Je suis à couvert, mais je ne peux pas voir l'ennemi sans sortir, au moins un peu de ma cachette. Bon, tant pis, je ne ferais pas dans la dentelle, une fois n'est pas coutume. Je me concentre sur un miroir, et je commence à le faire léviter par la force de mon esprit. Je le fais léviter à une hauteur suffisante, au niveau des branchages. Ainsi, j'ai une chance qu'ils croient que nous sommes plus nombreux, avec des soutiens cachés dans les arbres.

Tout ce que j'espère, c'est que le garçon ne sera pas sur le chemin. Je n'ai pas bien vu comment il a repoussé les flèches. De la magie, assurément, mais je n'en sais pas plus. Dans tous les cas, aucune magie connue ne lui permettra de se déplacer plus vite qu'un rayon de lumière... Je me concentre, et d'un coup, je relâche l'énergie du miroir. Un rayon blanc et brûlant file en diagonale vers le sol, là où - j'espère - se trouvent quelques assaillants.

Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Sif Velkan le Sam 26 Nov 2016 - 12:00

Le bouclier allait bientôt céder et les gardes se rapprochaient de plus en plus, lourdement armés de hache, de masse, de lances, d'hallebardes et épées. Il allait falloir faire fort pour se sortir de se pétrin. Tandis qu'il observait les guerriers avancer de manière à trouver une faille dans leur défense, un rayon de lumière salvateur surgit de nul part pour venir toucher un garde, mais surtout frôler notre bon ami Sif. On lui avait brûlé une mèche, mais de l'autre côté le garde lui avait finit défiguré et aveugle à cause du sort solaire. Le jeune garçon n'avait aucune idée d'où cela pouvait venir. Il analysa une dernière fois la position de ses ennemis avant de comprendre que la théorie n'était vraiment pas fait pour lui. Au diable les stratégies et les plan , bonjour à improvisation et la pratique. Après quelque assaut des archers, le voile de vent céda permettant à Sif d'attaquer. Il brandit son bâton à une main et du bout de ce dernier vint donner un coup dans le pif d'un soldat qui n'avait pas fermé sa visière, tant pis pour lui! Il passa ensuite derrière ce dernier et d'un croche patte faucha ses jambes. Vu le barda qu'il se trimbalait sur lui en pleins milieux de la forêt, il n'allait pas se relever d'aussitôt. Le magicien sentit que la formation des adversaire se refermer, tel un filet sur sa proie. Il était pris au piège.

Techniquement du moins.

Le demi elfe susurra alors quelque paroles accompagnés d'un signe de sa main libre avant de se projeter dans les airs en s'appuyant sur son bâton, bondissant à une vitesse incroyable. Agile comme un chat, léger comme une plume il saisit une branche d'arbre un peu basse et d'un coup de rein se balança en avant de manière à arriver sur un rocher en amont du champs de bataille sur un grand rocher plat. Il fouilla alors dans sa petite sacoche et lança devant lui une poignée de billes métalliques qu'il projeta d'une bourrasque avec un coup de bâton. Les billes de métal touchèrent les archers qui allaient tirer sur la Seladienne, blessés pour la plupart à la main ou la tête, ils ne pouvaient plus trop utiliser leurs arcs et donc tirer.

Par la suite, Sif rangea son bâton et plaça sa main droite au niveau de son poignet, créant une grande sphère magique constituée de vent allant dans des directions aléatoires et contraire. Visible à l'oeil nu grâce à la poussière, l'orbe d'Eos était prête. D'une pirouette, tel un acrobate de cirque le garçon se jeta sur un garde, lui assénant un coup de paume à l'épaule qui craqua, sa protection fut déchirée tandis que sa peau rougissait sous l'impacte de l'air comprimé. Malheureusement, l'adversaire dans son élan réussit à donner un coup de marteau au voleur qui fut projeter contre un arbre.

•————————————•
Qui sème le vent, récolte la tempête.

Sif Velkan
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Cualopa le Sam 26 Nov 2016 - 13:52

J'ai du mal à suivre les mouvements du garçon. Cette magie du vent est impressionnante. Mais il est imprudent, quelle idée de se jeter sur eux comme ça ! Maintenant, il faut qu'on se batte. Sans attendre, je lance un deuxième rayon de lumière, qui vient atteindre deux archers. Très vite, je récupère le miroir dans les airs, et je le recharge, ainsi que l'autre. J'ai un plan pour se sortir de se pétrin, mais pour ça il faut que je récupère le garçon.

Sans trop me dévoiler, j'essaie de le repérer. Je n'entends plus de bruit, ce n'est pas rassurant. Où est-il... Oh oh. Il est par terre. Il est mort ? Oh non je n'espère pas. J'essaie de m'approcher le plus rapidement, mais aussi le plus discrètement possible. Bon, je vois sa poitrine se soulever, ça veut dire qu'il est vivant, c'est déjà ça.

Réfléchis Cualopa, réfléchis... Il n'ont plus d'archers, ce qui facilitera notre fuite. Mais ils ont encore leurs gardes avec leurs épées, et ils sont nombreux. Ils ont un équipement qui n'est pas adapté à la poursuite en forêt, et encore moins à la course. Si on arrive à s'extraire de là, on peut s'en sortir, j'en suis convaincue. Mais pour ça, il faut que je le récupère. Oh, j'espère qu'il peut encore marcher. Il n'est pas très épais, mais je ne le suis pas spécialement non plus... Je ne sais pas si je pourrais le traîner bien loin. Quoi qu'il en soi, traîner un corps n'ai pas conseillé quand on veut se déplacer rapidement.

Bon, allez, courage. Je fais léviter mes miroirs, et je me lance dans la mêlée.

Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Sif Velkan le Dim 27 Nov 2016 - 16:42

La respiration lente et le ventre en miette, le jeune garçon devait avoir deux ou trois cotes cassées, voir au mieux fêlés. L'air qui entrait dans ses poumon lui faisait mal, mais bon il était toujours en vie. C'était mieux que rien. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il vit alors le visage de la reptilienne tout prêt de lui. Il ne savait pas trop quoi penser, mais au fond il était heureux de l'avoir rencontrer, elle l'avait soignée et maintenant elle semblait être entrain de le défendre à l'aide de... De miroirs volant qui tirent des laser? Le jeune homme se frotta les yeux sans réellement croire à ce qu'il était entrain de voir.

Il se releva avec difficulté, tandis qu'un homme en armure complète se rua sur lui lame sortie. Sans réfléchir, le jeune garçon usa alors d'un étrange pouvoir en levant les mains devant lui. L'air autour du garde devint subitement étonnement lourd, si lourd qu'il s'en arrêta net. Son équipement en acier pesant déjà son poids, il tituba en arrière, faisant trébucher un autre ennemis. Surpris par cette nouvelle capacité,Sif esquissa un sourire taquin avant de siffler afin de prévenir la Seladienne qu'ils allaient falloir finir par partir d'ici et vite. D'un geste il lui dit de s'écarter. Non loin, il y avait un arbre mort qui ne demandait qu'à s'écrouler. Bien qu'il soit imposant, il n'en restait pas moins fragile. Le demi-elfe créa alors dans une de ses mains une orbe d'Eos particulièrement grosse en y mettant le double de l'énergie nécessaire. Il vint frapper de la paume un côté fragile du tronc, causant ainsi la chute du pilier de bois sur le chemin. Il n'était pas totalement tombé et reposait sur le flanc de la colline, gênant ainsi le passage pour les autres personnes ici présentes. Parfait pour une fuite... Mais il fallait assurer aux deux fugitif de l'avance, Sif murmura donc quelque paroles en elfique tout en faisant un signe de la main, renouvelant ainsi le sort de célérité sur lui et la guérisseuse qui pouvaient maintenant filer à toute vitesse.

•————————————•
Qui sème le vent, récolte la tempête.

Sif Velkan
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Cualopa le Dim 27 Nov 2016 - 19:57

Comment est-il arrivé à faire tomber ce garde ? Je ne les aime pas beaucoup, mais je ne peux pas croire qu'il est suffisamment lourdaud pour tomber tout seul à cause de son équipement, ils sont entraînés pour ça. Encore un sort de vent, probablement. J'avoue que je n'aime pas trop cette magie, on ne peut pas voir ce qu'il se passe, c'est extrêmement perturbant. Et encore, je ne devrais pas me plaindre, je suis de son côté.

Toujours est-il qu'il nous a ouvert une route. Ou plutôt qu'il a coupé la leur. Néanmoins, ce n'est qu'un tronc, et ils pourront vite le contourner. Deux précautions valent mieux qu'une. Je cours vers lui, et le rattrape alors qu'il manque de chuter. Il semble grièvement blessé. Je n'essaie même pas de le soigner, je sais que je ne le peux pas. La façon dont il se tient, la façon qu'il a de respirer, il doit avoir des côtes cassées. C'est mauvais, cela pourrait nous mettre en danger. Si seulement j'étais plus douée... Même si nous arrivons à fuir, nous devrons nous arrêter dans un village pour le soigner, ce qui augmente nos chances de nous faire attraper. Nous aurions fait tout ça pour rien...

Ressaisis-toi ma fille ! Il compte sur toi, ce n'est pas le moment de se lamenter. Je le rattrape, et tente de le supporter en l'appuyant sur moi comme je peux. Pendant que les autres soldats commencent à s'approcher, je murmure à l'oreille du garçon de fermer les yeux. Il est important que les autres ne m'entendent pas, cela ruinerait tout mon effet.

Après m'être assuré qu'il m'obéit, je lève un bras, la paume vers le ciel, et je commence à réciter la formule. Une sphère de lumière commence à apparaître et à luire. La puissance lumineuse augmente rapidement à mesure que je continue mon incantation. Quand je prononce la dernière syllabe, la sphère explose en un flash aveuglant. Profitant de leur aveuglement, j'agrippe mon camarade d'infortune et je m'enfuis aussi vite que je peux.

Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Sif Velkan le Mar 29 Nov 2016 - 18:50

Telle une meute de loups affamés, ses gardes voulaient chasser comme de vulgaires proies la Seladienne et le Demi-Elfe. Du vulgaire gibier. Sif avait beau être agile en tant qu'elfe en premier lieux, puis en tant que voleur, il n'en restait pas moins en très mauvais état à vrai dire. Il avait usé d'un sort de célérité pour augmenter leur vitesse de course, mais chacune de ses inspiration lui causait une souffrance incroyable. Le jeune garçon poussa alors un soupire lorsque l'étrangère le prit au niveau de l'épaule afin de le soulager un peu de son fardeau. Son ouïe fine lui permit alors d'entendre le bruit d'un oiseau au loin qui était effrayé, mais surtout les bruits de branches craquantes d'une meute de Vrot non loin. Il voulu lui dire, mais le souffle lui manquait et la guérisseuse lui demanda de fermer les yeux. Il le fit alors tandis qu'elle incantait un sort assez puissant, une formule dans une langue magique et au vu des cris qui suivirent le sortilège, la plupart de leur poursuivant n'étaient plus en état de les suivre... Les loups en revanche oui. Le voleur poussa alors la jeune femme, une lueur de courage brillant dans ses yeux tandis qu'il créait une sphère de vent qui les protégea d'une attaque des prédateurs.

Il relâcha sa magie lorsqu'ils décidèrent de venir s'attaquer au gardes, Sif se mit alors à courir au plus vite qu'il pouvait dans les bois sans s'arrêter en tenant la main de la reptilienne qui lui avait sauvée la vie... Bien que les soldats soient aveuglés, ils restaient pour la plupart en cuirasse et certains que partiellement touché par le sorts. Ils allaient servir de distractions pour les Vrots... Ils avancèrent donc à travers la forêt pendant plusieurs minute avant d'être essoufflés, s'arrêtant devant ce qui ressemblait à une maison abandonnée. Elle ne donnait pas trop de confiance, mais ils pourraient s'y cacher un certains temps et le voleur pourrait avoir des soins. En ruine, il devait s'agir aux vues de l'endroit de la planque d'un chasseur. Durant la course, le jeune homme avait perdu les bandages qui recouvraient ses mains , dévoilant ce qui ressemblait à un tatouage ou plutôt à une marque au fer rouge... Une marque que l'on infligeait aux grand criminels de Tacomnal, très connue également en Estandre. Il s'agissait d'une genre de spirale pas bien ronde sur le dos de sa main gauche.

•————————————•
Qui sème le vent, récolte la tempête.

Sif Velkan
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Cualopa le Mer 30 Nov 2016 - 21:29

Dieux qu'il est agile pour un humain ! Je ne pensais pas qu'il serait capable de marcher aussi vite. Mais il souffre, il ne peux pas le cacher, encore moins à moi. Nous avons eu de la chance de pouvoir nous fuir, mais nous ne sommes pas sortis d'affaire pour autant. Nous voilà devant une vieille cabane. Elle est en mauvais état, mais elle tient encore bien debout. Il semble vouloir s'y arrêter... Je ne suis pas sûr. Nous avons réussi à prendre un peu d'avance, est-ce vraiment raisonnable de s'arrêter ? On risque se faire rattraper. Nul doute que s'ils tombent sur la cabane, ils la fouilleront, et nous trouverons. Mais d'un autre côté, il est dans un mauvais état, et cavaler dans la forêt ne va pas l'arranger. Même si je ne suis pas sûre de pouvoir faire quelque chose pour soigner sa blessure, un peu de repos lui fera du bien.

Par chance, la masure est vide. J'essaie d'aider le garçon à s'asseoir dans une position qui ne soit pas trop désagréable pour lui. Il grimace, cette marche forcée n'a pas dû l'arranger. Je jette un coup d'oeil furtif par une ouverture entre deux planches de bois. Rien. Enfin quelque chose s'arrange. Je m'approche de lui pour voir ses blessures. Je remarque qu'il n'a pas peur de moi. Je ne vais pas m'en plaindre, comme je ne vais pas prétendre que la moindre personne qui me croise s'évanouit de terreur. Mais d'une manière générale, les gens sont plus... distants avec moi. J'en connais qui refusaient de reconnaître mes capacités de soigneuse, quand bien même ils en avaient la démonstration sous les yeux. Lui ne semble pas entrer dans cette catégorie. Il faut dire qu'il n'avait pas trop le choix, s'il voulait de l'aide.

Afin de retarder le moment où je devrais lui expliquer que je ne peux pas le soigner si sa douleur provient d'une côte brisée, j'examine d'autres parties de son corps. Mon regard s'arrête rapidement sur ses mains. Je n'avais pas remarqué cela plus tôt - en même temps, j'avais autre chose en tête - mais il a une marque étrange sur le dessus. Une espèce de spirale. J'ai déjà vu des gens avec cette marque, chez le père Gerhart. Mais je n'ai pas la moindre idée de ce qu'elle peut bien signifier...

- Qu'est-ce que c'est ? demandais-je en lui désignant la marque avec une griffe.

Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Sif Velkan le Ven 9 Déc 2016 - 11:25

La femme lézard l'aida donc à se placer dans un tas de gravas, adossé à un mur de manière à être confortablement installer et ne pas souffrir plus de sa blessure. Elle venait de remarquer à sa grande surprise la marque sur une de ses mains. Un spirale pas bien ronde ayant été marquée au fer rouge, montrant donc une genre de brûlure. Elle signifiait beaucoup dans la vie de Sif, le garçon ayant été marqué dès son arrivée au domaine de son maître. Il se rappelle de la sensation comme si c'était hier, le fer chaud brûlant sa chaire et faisant crépiter sa peau. La douleur horrible des flammes léchant le dos de ses mains attachées à une plaque de métal sur-élevé. Puis par la suite l'eau glacée, entraînant une morsure froide là où avait été apposé la marque. Il en frémissait de peur encore aujourd'hui et pour rien au monde n'accepterait de subir ce traitement à nouveau. Plus jamais. Quoi qu'il en soit, il ne savait pas trop quoi répondre: Cette marque aux yeux du monde faisait de lui un criminel, un danger potentiel pour un voyageur pris au dépourvus. Le demi-elfe avait beau être un voyou de voleur, il n'avait rien d'agressif.

-C'est... Une marque elfique de passage à l'âge adulte. Ca fait un peu mal, mais j'ai été accepté par l'autre-côté de la famille grâce à ça. Héhé... Argh...

Il avait mentit. Mais au fond, avait-il le choix? L'aurait-elle cru si il avait dit qu'il avait reçu ce symbole par erreur? Il n'était pas tombé sur le fer chaud en glissant sur une pierre devant la forge. Il aurait pu parler du fait qu'il était un esclave, mais ils n'étaient pas tous marqués ainsi. Seul les malfrats avaient droit à cette démarcation et l'on avait donc voulu le faire passer pour quelqu'un de ce genre là. Il toucha alors un peu son ventre afin de voir si il n'avait rien de casser et constata avec bonheur qu'il ne s'agissait non pas d'une côte brisé, mais d'une simple felure. Seul le choque l'avait incapacité à respirer et non pas un os exerçant une pression sur ses poumon. Content, il se dit que cette fameuse amulette lui portait peut-être bien réellement de la chance. Qui sait? Quoi qu'il en soit, il allait bien mieux maintenant et aux vue des cris que l'on entendait au loin, les Vrots n'avaient pas fais que jouer à va chercher le bâton avec les gardes. Ces derniers devaient être affamés et de base, ses canidés ne sont pas très docile alors si ils n'avaient pas mangés depuis longtemps, cela devait être encore pire.

-Sinon. Je ne me suis pas présenté... Je m'appelles Silfarion Velkan. Mais mes amis m'appelle juste Sif.

•————————————•
Qui sème le vent, récolte la tempête.

Sif Velkan
Novice
Novice

Race : Demi-sang
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Cualopa le Ven 9 Déc 2016 - 21:44

-C'est... Une marque elfique de passage à l'âge adulte. Ca fait un peu mal, mais j'ai été accepté par l'autre-côté de la famille grâce à ça. Héhé... Argh...

Je ne dis rien mais je n'en pense pas moins. J'ai déjà vu des marques comme ça, et elle n'a rien à voir avec les elfes. Ou alors Cairn, un esclave Minotaure appartenant au père Gerhart, est lui aussi un elfe. Je n'ai jamais rencontré d'elfes de ma vie, mais je suis presque certaine qu'ils n'ont pas une tête de taureau et des sabots. Je suppose que ça le gêne d'en parler.

Bref, occupons-nous de ce que nous faisons de mieux : soigner les gens. Depuis que je l'ai assis, il semble moins peiner à respirer. C'est déjà une bonne chose. J'écarte ses vêtements pour trouver la zone de la blessure. Je vois que mon geste le surprend, mais j'ai l'habitude. Non que je sois une espèce de voyeuse où quoi que ce soit, mais si on appelle généralement ce sort Apposition des mains, ce n'est pas pour rien. Je suis donc habituée à ce que les gens soient surpris. Je trouve la zone, et pose ma main dessus, ce qui lui cause un second sursaut. Oui, j'ai les mains froides. C'est un truc de Séladien. Il s'y fera.

Je me concentre quelques instants sur la zone au creux de ma main. Et je fais attention de ne pas enfoncer les griffes. Parfois, je me laisse aller, et j'oublie que la peau n'est pas aussi solide que les écailles.

-Sinon. Je ne me suis pas présenté... Je m'appelles Silfarion Velkan. Mais mes amis m'appelle juste Sif.

- Je m'appelle Cualopa. Juste Cualopa. Qu'est-ce que ces gardes te voulaient ?

Cualopa
Novice
Novice

Race : Séladienne
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vent nous portera

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum