Comme chercher un grain de sable dans le désert

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Jeu 3 Nov 2016 - 20:52

Cela faisait plusieurs semaines que la salle de réunion des Lames de Corail était calme. Aucun nez disgracieux n'était venu se perdre dans les affaires des Nagas. Je profitais donc de ce temps libre pour m'occuper d'affaires plus personnelles. Nous autres, Nagas, avons la réputation d'être une race savante. Cette érudition se reflète partout dans nos sociétés, jusque dans l'éducation des jeunes. Comme à tant d'autres avant moi, mes professeurs m'ont transmis cette passion pour la recherche, cette volonté de vouloir apprendre de ce monde, de mettre à jour ses secrets, et les expliquer.

C'est justement un de ces secrets dont je compte m'occuper. Il y a plusieurs mois, le château d'un riche baron proche de Telbara a été totalement dévasté. Si ce n'était que ça, je ne me serais même pas intéressé. Mais les circonstances de ce carnage sont troublantes. Tout d'abord, quand les secours sont arrivés, ils ont trouvé du sable. Alors, certes, Telbara est située sur la côte. Mais la quantité de sable retrouvée sur les lieux est bien trop importante pour que ce soit simplement quelques grains épars restés coincés sous les bottes du baron. L'autre élément intriguant concerne les résidents du château - enfin, leurs cadavres. Lors des fouilles, tous les corps ont été retrouvés, sauf deux. Peu de temps avant cet incident, le seigneur avait fait l'acquisition de deux esclaves Tigrains, un frère et une soeur. Or, d'après mes informateurs, aucun corps de Tigrain n'a été retrouvé, c'est une certitude.

Beaucoup diraient que ce sont de bien faibles indices pour commencer à s'imaginer des histoires. Mais je suis incapable de l'expliquer, j'ai un pressentiment. Quoi qu'il se soit passé ce jour là, ce n'est pas un événement commun, j'en ai l'intime conviction. C'est cet instinct qui m'a poussé à me rendre sur les ruines du château. Après tout, si je dois commencer des recherches quelque part, ça me semble le lieu le plus indiqué. La veille, je suis arrivé dans les environs des ruines. L'endroit était désert, mais je ne veux pas prendre de risque. Je me suis installé dans le lit d'une petite rivière proche, en attendant la nuit. Allongé de tout mon long, camouflé entre les cailloux et le flux de l'eau, je ne me révélais que quelques minutes, le temps de reprendre mon souffle à la surface. Mais cette situation ne me dérange pas. Je peux même dire qu'attendre fait partie de mon métier.

Finalement, la nuit tombe. Je sors de l'eau, et me dirige vers les restes du bâtiment, déjà envahis par la végétation. Voyons ce que tu peux me dire ton histoire...

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Ven 4 Nov 2016 - 10:22

Je survolais l’immensité du continent de par mes ailes gracieuses à la recherche d’un lieu qui pourrait m’attirer. Mes dernières recherches furent infructueuses, je n’avançais point. Mon seul désire était de savoir quoi faire dans ce monde qui était tout nouveau. Rebâtir un royaume me semblait impossible à l’heure actuelle. Dans mes anciennes vies, j’avais tout ce qu’il me fallait pour accomplir un tel projet, mais ici, à part ces pouvoirs grandissants, je n’avais presque rien. Jouer les sauveurs ? Cela ne durerait pas longtemps. Je ne pourrais sauver tout le monde, au début, on me verrait comme un héros, mais très vite, je serais un paria, car je n’aurais sauvé tel personne, je serais trop différent, je leur ferais peur ou par ingratitude. Sinon, jouer les méchants, mais jouer à tout détruire serait amusant au début, mais je finirais par m’enlacer. Le mieux serait d’agir pour mon compte, évitant de me mêler des autres, et que m’importerait leur ressentiment.

Mon long voyage me portait vers les terres de Telbara. De ce que je savais, ce royaume se montrait plus ouvert envers les autres races. Enfin, cela dépendait. C’était bien ici que je fus esclave pour un baron, moi et ma sœur. Il savait contourner la loi pour nous avoir à sa botte et personne ne se souciait réellement de notre sort. On nous promit une vie meilleure, mais qui fut tout aussi cruel que celle de chez son voisin. Mais c’était ici que j’avais connu ma renaissance. Peut-être qu’un détail m’échappait. J’avais des souvenirs venant des anciens Sekmateps, mais ils étaient parfois… Incomplet. Tout le monde, même de sa propre vie, ne pouvait se rappeler de tous les détails. Peut-être qu’en y retournant, j’aurais ce déclic. Mais il ne devait plus rien rester du sarcophage.

Si je n’y trouvais rien, je devrais retourner dans ma cité en ruine, dormant encore sous le sable. J’y étais déjà allé, mais je n’y suis pas resté bien longtemps. La prochaine fois, je fouillerais plus profondément. Mais c’était là-bas qu’il y avait trop de souvenirs douloureux, et un reste d’une ancienne puissance maléfique, la même qui m’a fait chuter de mon trône. Vous voyez ? C’était difficile pour moi de séparer ce qui était ma vie, et celle de mes prédécesseurs. Donc pour l’instant, je devais me rendre aux ruines du château. Mais je devrais faire vite, la température ne faisait que descendre, et je sentais que la pluie menaçait de tomber à tout instant. Bien entendu, je vis un gros nuage gris descendre lentement vers moi. Le magnifique faucon que j’étais, bâtit des ailes encore plus fort et je commençais à voir au loin, les restes de mon ancienne prison, surplombant sur une petite colline les arbres d’un côté et l’océan de l’autre, un peu plus loin.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Ven 4 Nov 2016 - 12:03

Comme je l'imaginais, les ruines sont d'une taille imposante. Je suppose que le fait d'étaler ses richesses aux yeux du monde n'est pas un trait strictement humain, mais cela m'agace malgré tout. Ah ! Il est beau ton château humain, elle est belle ta fortune ! Toi qui te croyais si puissant, vois où tu en es à présent : ton château n'est plus qu'un tas de cailloux envahis par la végétation, et toi-même tu es en train de manger les pissenlits par la racine.

Le tour des étages supérieurs est vite fait, pour ce qu'il en reste. Une partie du premier étage ne s'était pas effondré, mais l'ensemble avait l'air vraiment instable. De plus, la surface du sol restante paraissait trop petite pour que quoi que ce soit d'intéressant s'y trouve. Et je n'allais pas risquer ma vie en montant là haut. La recherche oui, mais si c'est pour y laisser ses écailles, je préfère laisser ça à d'autres. Le château s'est plus ou moins effondré sur lui-même, ce qui signifie que la puissance qui l'a réduit en ruines - quelle que soit sa nature - se trouvaient dans ses murs au moment du carnage. J'essaie de trouver des indices, n'importe quoi, qui puisse infirmer ou affirmer mes hypothèses. Mais tout cela s'est produit il y a déjà un moment, et les pillards ont fait leur oeuvre. Tout ce qui avait de la valeur - ou qui n'était pas trop endommagé - a été récupéré.

Je me faufile entre les débris, soulevant une pierre suspecte, à l'occasion. Mais les seuls choses que je découvre dessous sont des cafards qui se carapatent à peine dévoilés. Finalement, après plusieurs minutes de recherches, je tombe sur des vestiges en bois, coincés sous un gros amas de pierre. Je tente de le dégager, mais la tâche n'est pas simple. Les pierres sont trop volumineuses pour moi, et je ne veux pas attirer l'attention en étant bruyant. J'inspecte donc ce qui est visible. Il s'agit visiblement d'une structure en bois, qui a été travaillée par une main, probablement humaine. Une longue planche de bois, reliée à ce qui ressemble à un pied plus massif. Il semble que ce soit un lit, en tous cas ce qu'il en reste. Les draps ont été volés, et le matelas a été éventré par la chute de pierres.

Néanmoins, un détail attire mon attention, sur le pied du lit. Une entaille dans le bois. Elle n'est pas très longue, ni très profonde, mais elle est nette. Je n'ai pas d'autre indication. Après tout, ça ne pourrait être que reliquat d'une colère du maître des lieux, qui, de rage, a fait valser son arme contre un meuble. Mais pourquoi sur un lit ? Je ne suis pas particulièrement aux faits des us et coutumes des Hommes, mais il me semble que ce genre d'éclat de rage se fait généralement sur des biens à la valeur faible. Ce lit, même s'il n'est pas le résultat d'un travail d'orfèvre, est néanmoins de bonne facture. Je m'approche pour l'examiner, le sentir. Du chêne. Ce n'est pas un bois noble - si un Elfe m'entendait... - mais c'est loin d'être un lit de paysan.

Toutes ces réflexions ne me mènent nulle part. Tout ce que j'ai, c'est mon instinct. Et il me dit que c'est une marque de griffe de Tigrain. Peut-être était-ce son lieu de repos ? Je n'ai pas le temps de me perdre en conjectures, j'entends un cri. Par réflexe, je file derrière un éboulis et me camoufle. Doucement, je lève les yeux. Un faucon... Je sais que certains humains les ont apprivoisé pour leurs parties de chasse. Qui est-ce ? Des pillards ? J'attends dans l'ombre, silencieux.

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Ven 4 Nov 2016 - 20:15

Je survolais à présent les ruines du château. Cela me semblait si différent par rapport tau jour où je fus parti. Déjà que ma mémoire changeait à cause de ma magie, il m’était difficile d’avoir un souvenir précis ce jour-là. L’explosion fut puissante, elle provenait de mon corps, je ne la ressenti qu’à peine. Je lévitais dans les airs et le souffle puissant, bref mais dévastateur pulvérisa la demeure. Elle provoqua de grands dommages dans la structure, favorisant son effondrement. Quand j’ai quitté ce lieu, il n’y avait des gros blocs de pierre autour de moi, recouvrant avec le sable les corps des gens présents avec leurs biens. Ma vision fut floue, et j’ai quitté ce lieu sans me retourner. A présent, au beau milieu de la journée, vu du ciel et beaucoup plus tard, j’avais une toute autre vision. On aurait dit que cela avait était nettoyer. Le temps avait déjà fait son œuvre, on voyait bien les différentes ailes du château, mais ils ne restaient plus que les murs du premier niveau debout. À certains endroits, on voyait même les fondations.

Le château s’étant effondré sur lui-même, il y avait des monticules de pierres entre les murs restants. Cela donnait un relief non-naturel qui se démarquait du paysage. J’imaginais qu’il ne devait plus rester grand-chose. La plupart des biens furent sans doute perdu sous les décombres ou dérober. Mais ce que je cherchais n’avait pas de valeur connue. Si quelqu’un le trouvait, il le prendrait pour un vulgaire morceau de pierre comme pour le reste des débris, impossible à revendre et donc, le laisserait là, au milieu de ce désordre. À moins que ce ne soit quelqu’un amoureux d’art et d’histoire. Mais les chances devaient être minces de tomber sur quelqu’un de ce genre ici. La pluie n’allait pas tarder, et je m’apprêtais à atterrir. Je me mis à décrire quelques cercles au tour des ruines avant d’entamer ma descente. Inclinant mes ailes, serres tendues vers la terre, je me mis à atterrir dans une grande rapidité.

Avant même d’atteindre le sol, je passais à travers une lumière oranger avec un effet de sable autour de moi, avant de toucher le sol sous ma véritable apparence. Cela ne se fit même pas en deux secondes. Je me redressais sur mes jambes et regardais droit devant moi. Sous cette forme, je pouvais mieux me déplacer et chercher ce dont j’avais besoin. D’un pas lent, je me dirigeais vers le premier tas de décombres devant moi et me mis à les examiner debout. J’essayais de me reconnaître les lieux, mais c’était différent. Les pièces et les couloirs ne furent plus. Les hautes cheminées étaient au sol, les murs fortifiés couchaient par terre, et les décorations avaient disparu. C’était comme revenir chez soi, mais sans reconnaitre sa maison.

Le sarcophage était dans la plus grande salle de réception, dans la plus grande aile. Mais cette ancienne partie du château qui était des plus imposante, ne valait plus à présent mieux que le reste de l’édifice. De ses pierres, je ne pouvais les distinguais de celle du reste. Mais je me souvenais qu’elle se trouvait au fond de la cour principale, vers l’océan. Donc, me retournant, je me dirigeais vers l’extrémité des ruines pour être sûr de tomber sur cette ancienne salle ouverte maintenant à l’extérieur.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Ven 4 Nov 2016 - 23:32

Ce n'était pas une bande de pillards. C'était infiniment mieux.

Je fais immédiatement le lien avec le sable trouvé plus tôt. Un sorcier qui semble contrôler le sable, on ne trouve pas ça à chaque coin de rue. Et cette apparence... Une espèce inconnue ? Je connais certains Grands Prêtres qui tueraient père et mère pour être à ma place. Il est magnifique, entouré d'une aura étincelante. J'ai du mal à déterminer s'il s'agit de son armure, de sa peau - mais ce genre de créature a-t-elle seulement une peau ? - ou du sable qui tourbillonne autour de lui. J'ai du mal à contenir mon excitation et mon émerveillement.

Il me parait clair qu'il est lié, d'une manière ou d'une autre, à ce qui s'est passé ici. J'abandonne totalement la piste des esclaves Tigrains, j'en tiens une bien meilleure devant moi. Il semble inspecter les lieux, avant de se diriger plus avant dans les ruines. Je suis face à un dilemme : s'il s'éloigne trop, je ne pourrais pas voir ce qu'il va faire. Je ne sais pas ce qu'il a en tête, mais il semble chercher quelque chose dans les ruines, et ça ne peut être que quelque chose d'intéressant. Mais si je m'approche, je prends le risque de rompre mon camouflage, et de me faire repérer. Et en l'absence d'informations, je ne peux prédire son comportement.

Préférant la sécurité, je reste en position, en tentant de contrôler ma respiration. Encore une fois, je ne connais rien de cette créature, de ses pouvoirs, de son histoire. Peut-être est-il trop absorbé par ses recherches ? Ou peut-être m'a-t-il repéré depuis les cieux, et feint l'ignorance ? Dans le doute, prudence est mère de sureté.

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Lun 7 Nov 2016 - 9:35

Je m’approchais à grand pas de l’extrémité des ruines. Je ne devrais plus tarder à trouver ce que je cherchais avec un peu de chance. Mais à chaque patte que je posais au sol, j’aperçus de faibles échos qui sillonnaient les restes du château. Ce n’étaient aux départs que de faibles sons, mais qui devinrent très vite des voix qui par la suite se transformèrent en image. Ces projections qui m’encerclèrent n’étaient que des fantômes du passé qui racontaient dans des voix lugubres les derniers moments de tous les occupants avant leur trépas. Parfois, c’étaient des souvenirs plus âgés, mais qui s’effaçaient avec le temps. Même, je ne savais plus d’où ils venaient, ils ne me disaient rien, je n’avais aucune idée du contexte et du pourquoi, comme des rêves flous dont on arrivait plus à les raconter.

Le plus dur, ce fut quand j’arrivais aux dernières pierres. À ce moment, les voix devinrent des cris de terreur suivant de la violente explosion. Mes yeux se remplirent de sables qui brûlaient. Ce fut violent, cela m’avait provoqué une émotion si forte, que je n’avais plus ressentit depuis ce qu’il me semblait être un millénaire. Ce fut si fort, que je ne pus lâcher un cri de rage et libérer un puissant nuage de sable au tour de moi en frappant le sol avec mon poing comme si c’était le destin que je désirais frapper. Le nuage s’échappa de moi et retomba aussi vite autour de ma silhouette. Ce petit moment d’excès de colère prit aussitôt fin. Ce souvenir violent ne me provoqua plus rien, ni rage, ni tristesse, encore moins de la joie.

Me rendant compte que j’étais à l’extrémité des ruines, je commençais à retirer les gravats par petite poignée. L’idée n’était pas de nettoyer tout ce lieu de mort, mais juste déblayé un peu pour arriver à apercevoir ne serait-ce qu’un fragment de mon sarcophage. Si cela devait me prendre des jours, des semaines, ou bien des mois… J’y passerais le temps nécessaire. Les cailloux et autre détritus roulèrent le long de ce tas de décombres sans discrétion. Mais je ne désirais pas être discret. D’ailleurs, j’avais l’impression d’être observé. Je ne savais pas si c’était dans ma tête, à cause des souvenirs encore présents, ou du reste de tigrain que j’étais, mais je sentais comme des regards posaient sur moi. Stoppant mes recherches, je me redressais pour regarder autour de moi. J’essayais de distinguer la présence d’une quelconque personne. La pluie était toute proche, je sentais son arrivée.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Lun 7 Nov 2016 - 11:45

Je suis presque certain qu'il est au courant de ma présence. Il ne sait pas forcément où je suis exactement, mais il sait que quelqu'un l'observe. J'ai pu constater que certains êtres avaient une espèce de sixième sens, un instinct, qu'ils ne comprennent pas toujours, mais qui les trompe rarement. Et visiblement, il possède lui aussi ce don, d'une manière ou d'une autre.

Le temps me manque. En cette saison, les pluies sont fréquentes, et l'averse ne devrait pas tarder à reprendre. J'ai beaucoup de mal à être convenablement camouflé lorsqu'il pleut. Les gouttes glissent sur ma peau écailleuse. Cela m'est totalement égal, mais d'un point de vue extérieur, elles donnent l'impression de s'écraser sur un objet invisible. Si les plus idiots - ou les plus alcoolisés - prennent ça pour une vue de l'esprit, la plupart des gens comprennent qu'ils sont espionnés.

Sa démonstration de force était impressionnante. J'ai dû vraiment prendre sur moi pour ne pas bouger. Mais à cause de ça, j'ai du sable sur la queue. Comme pour les gouttes d'eau, ça rend inutile mon camouflage. Je dois rapidement prendre une décision. S'il me découvre, il risque d'être sur la défensive, voire pire. Son accès de colère ne me rassure pas vraiment, et je ne peux pas m'assurer qu'il m'accueillera les bras ouverts. Néanmoins, si je dois lui montrer que je n'ai aucune intention belliqueuse, le meilleur moyen est encore de jouer franc-jeu. Je dois avouer que je n'ai pas l'habitude d'agir comme ça. La formation d'assassin me pousse davantage à la discrétion et aux attaques surprises de loin.

Bon, je ne vais pas tergiverser pendant des heures. Autant lui montrer que je n'ai que des intentions pacifiques. Je range mon arc, et tente une approche, certes peu originale mais néanmoins efficace.

- Hum... Bonjour.

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Mar 8 Nov 2016 - 16:43

Visiblement, j’avais raison, quelqu’un me surveillait. Cette personne avait remarqué que j’avais senti sa présence non loin. Je suis sûr que s’il serait resté cacher, je ne l’aurais sans doute pas remarqué et aurait pu continuer son observation. Mais il devait craindre le fait que je puisse le débusquer à un moment ou un autre. Je me serais attendu à un bipède, un petit curieux si ce n’était un voleur qui serait à la recherche d’un quelconque trésor. En réalité, il s’agissait de ce que nous nommons Naga. Une race mystérieuse de serpent humanoïde qui peuplait les eaux. Il rampait vers moi et d’une voix un peu timide, il me salua.

Yaliss - Hum... Bonjour.

Il devait s’agir d’un mâle au son de sa voix, car physiquement, il était difficile de distinguer mâle et femelle. Sa peau était recouverte d’écaille verte et sa tête fut également recouverte. Dépourvu du moindre système pileux, il était chauve et était surmonter, me semblait-il, d’une petite crête si ce n’était des piques, il était encore trop loin. Par contre, il était armé d’un arc et d’un carquois. Il pouvait s’agir d’un chasseur, mais que ferait un chasseur naga sur terre ? Ne préférait-il pas chercher leur nourriture dans l’océan ? Sur terre, c’était beaucoup trop dangereux pour eux, ils étaient plus une curiosité pouvant attirer l’intention de personne mal honnête. Je le serais tôt ou tard. Je m’approchais de lui de quelques pas et je le fixais à travers les ouvertures de mon casque. Je devais l’intriguer autant qu’il m’intriguait. D’un ton calme et poser, je lui demandais :

Sekmatep – Qui es-tu voyageur naga ?

Nous n’étions qu’au stade des présentation, bien loin de celui de la confrontation. D’ailleurs, je ne croyais pas que nous en viendrions aux mains. Il ne devait sans doute être que de passage et il était arrivé aux ruines en même temps que moi. Une pauvre âme qui ne cherchait aucun mal ne méritait pas de se retrouver rouer de coup. Du moins, si ce que je pensais était juste. Car bien que je voulais croire qu’il n’était pas une menace, je pouvais bien me tromper et me retrouver face à un tueur, un monstre sanguinaire, ou bien un voleur finalement. Mais comme je devais l’impressionner, il cherchera sans doute un moyen pour partir sain et sauf et éviter la confrontation. Je serais prêt à le laisser partir aussi facilement, tant qu’il ne prévoyait pas de ma nuire.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Mar 8 Nov 2016 - 18:21

Qui es-tu voyageur naga ?

Bon, au moins, il ne se jette pas sur moi, c'est déjà un signe encourageant. Je peux m'approcher davantage, en prenant soin de garder mon arc dans mon dos, la corde passée en bandoulière autour de mon corps, afin d'éviter tout malentendu. Mais plus je m'approche, plus le doute m'envahit. Quelle est cette créature ? J'ai beau me remémorer tous les livres que j'ai pu lire sur les races d'Orcande, je ne vois rien qui puisse lui ressembler de près ou de loin... Il est trop grand pour être un cariaöz ou un pikillon, ses jambes n'ont pas de sabots, ce qui exclue que ce soit un hippogriffe, en plus de sa bipédie. Un phénix peut-être ? Sauf erreur de ma part, il devrait dans ce cas avoir des pouvoirs liés au feu, et non au sable. Serait-ce un griffon qui aurait subi une quelconque transformation magique ?

Et cette armure, un véritable bijou d'orfèvrerie. On pourrait jurer qu'il s'agit d'un vêtement d'apparat, qui ne voit le soleil qu'une fois toutes les cent marées. En quoi peut-elle bien être faite. De l'acier ? Non, trop banal. En argent ? Possible mais ça demande un entretien bien trop exigent, et elle risquerait un nombre incommensurable de rayures, ce qui la ternirait. Plusieurs idées me passent pas la tête, toutes plus folles les unes que les autres. Il existe bien des métaux qui pourraient faire l'affaire, mais pour une armure de cette dimension, cela coûterait une véritable fortune, bien plus que les royaumes de Tacmonal, Telbara ou Estandre ne pourraient en avoir dans leurs coffres réunis... Qui es-tu, mystérieuse créature ?

- Je viens en paix. Je suis ici pour les ruines, et ce qu'on en dit, ici et ailleurs. Tu connais le nom des miens, j'en suis honoré, dis-je en m'inclinant en signe de respect. Mais toi, qui es-tu ? Je n'ai jamais vu personne comme toi.

Évidemment, je n'ai pas dit que j'étais un assassin, c'est le meilleur moyen d'attirer la crainte sur soi. Non que ce soit désagréable, dans certaines situations... mais s'il y a bien une chose que la pratique m'a appris, c'est que les deux meilleures lames du monde se nomment Surprise et Discrétion. Et accessoirement que crier sur les toits qu'on tue des gens n'est pas une manière efficace pour s'attirer les sympathies de la foule.

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Jeu 10 Nov 2016 - 10:39

Le Naga m’examina des pieds à la tête, ce à quoi je m’y attendais. Tous ceux qui m’ont croisé par le passé l’ont fait, et si les rôles seraient inversés, j’en aurais fait autant. D’un côté, cela pouvait être lassant à la longue, mais aussi, comme étant une curiosité, la personne en face de moi ne serait trop quoi faire ou comment agir, ce qui me donnerait un avantage.

Yaliss - Je viens en paix. Je suis ici pour les ruines, et ce qu'on en dit, ici et ailleurs. Tu connais le nom des miens, j'en suis honoré.

Il s’inclina devant moi, manifestant un respect comme la coutume l’exigeait. Se redressant, il poursuivit :

Yaliss - Mais toi, qui es-tu ? Je n'ai jamais vu personne comme toi.

Je mis à sourire, même si cela ne se voyait pas à travers de mon casque, je souriais à sa façon adroite de contourner ma question. Il m’avait dit pourquoi il était venu ici, mais sans dire son nom. Ça par contre, c’était un manque de respect. Le naga savait sans doute manier les mots et jouer dessus comme un marchand pour obtenir beaucoup en donnant peu en retour. Je gardais l’avantage du mystère qui m’entourait et je ne comptais pas le perdre aussi facilement. Je pourrais user d’autorité pour obtenir ma réponse, ou bien, jouer au même jeu que lui, donnant information d’égale valeur à la sienne.

Sekmatep – Quelqu’un qui ne fait que passer, repartant une fois sa tâche terminée.


J’avais l’impression d’avoir donné plus que prévus. Enfin, je pouvais me montrer généreux bien souvent. J’espérais que cela le motiverait à m’en dire plus sur lui. Sur le coup, je me serais dit qu’il n’était pas un coupe-jarret, car il ne s’était pas jeté sur moi. Mais comme je devais l’impressionner, il devait jouer la prudence pour sortir vivant et peut-être aussi avoir le dessus sur moi. Donc, le fait qu’il ne se montrait pas de suite menaçant ne voulait rien dire… Pour le moment.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Jeu 10 Nov 2016 - 11:39

Bien joué. Plutôt facile, mais bien joué. Visiblement, il n'est pas du genre à se faire embobiner facilement. Je ne peux m'empêcher de sourire.

- Quel heureux hasard que le destin fasse se croiser deux voyageurs de passage, répondis-je ironiquement. Je me nomme Yaliss.

Parfois, il faut savoir donner un peu pour recevoir. Et puis, un échange de nom relève plus de la courtoisie que du secret d'État. Je jette discrètement un œil derrière mon interlocuteur. Il semblait occupé à sortir quelque chose des gravats. Qu'est-ce que ça pourrait bien être ? Un des corps des Tigrains, qui n'ont jamais été retrouvés ? Si c'est le cas, il ne doit plus être en très bon état.

Maintenant que je suis plus près de lui, je peux en apprendre plus. Ma langue me permet de capter les odeurs aux alentours, pour les analyser. Un don très utile que nous possédons, nous autres Nagas. Et ce que je sens m'interpelle. Il y a une odeur de Tigrain autour de nous, je suis formel. L'entraînement des Lames de Corail inclut la reconnaissance olfactive des différentes races d'Orcande, et je suis prêt à vendre ma prochaine mue : il y a une odeur de Tigrain. Je n'en ai jamais senti de comme ça, elle est très particulière, presque altérée... Elle est trop forte pour venir du tas de gravats. L'odeur d'une personne est liée à de nombreux facteurs, qu'on en ai conscience ou pas. Mais les morts n'ont pas d'odeur. Ou plus précisément, en mourant, ils perdent petit à petit l'odeur qui les caractérisait en tant que race, pour être remplacée par l'odeur de la mort, commune à tous les cadavres. Ironiquement, dans la mort, nous sommes tous les mêmes. Enfin, d'un point de vue olfactif.

Mais je m'égare. L'odeur de Tigrain ne vient donc pas de sous ce tas de pierre. Il ne peut pas non plus venir d'un Tigrain qui serait passé là par le passé. L'odeur est beaucoup trop forte, et la pluie l'aurait de toute façon balayée rapidement. Ainsi, il ne me reste que deux solutions : soit un Tigrain invisible se cache près de nous, soit la créature que j'ai devant moi est un Tigrain. Mais... un Tigrain avec un bec et des pattes d'oiseau ? Voilà une nouveauté.

- Es-tu... es-tu un Tigrain ?

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Sam 12 Nov 2016 - 15:34

Yaliss - Quel heureux hasard que le destin fasse se croiser deux voyageurs de passage. Je me nomme Yaliss.

De ses manières, on pouvait sentir l’art de la manipulation subtile. Il jouait un peu sur le charme et à amadouer. Toutefois, il a décliné son identité. Soit pour user d’une autre méthode de manipulateur, soit comprenant que cela ne menait à rien, il valait mieux jouer l’honnêteté. Mais ce sont deux choses qui peuvent se compléter. Ce naga n’était pas un simple chasseur, ni même un chasseur. Il était autre chose, il devait avoir une fonction bien particulière. Déjà, ces ruines regorgeaient de tant de mystères sur sa destruction qu’ils attireraient des voleurs et des gens à la recherche de grands secrets. Tous ceux qui connaissaient les intentions de l’ancien baron sont morts et enterrer sous les gravats. A part moi, personne ne pouvait rapporter ces secrets. Donc, si Yaliss était en train de les chercher, il ne devait savoir de quoi il s’agissait et donc, il était sur les traces de quelque chose dont il ignorait tout.

Le naga s’approcha davantage de moi pour mieux m’identifier. Je restais encire une curiosité pour lui, mais sa façon de s’approcher montrer une certaine confiance, ce qui me dérangeait bien plus. Mes atouts restaient mon visage caché sous mon casque qui dissimulait ce que j’étais, mon apparence hors du commun et mes pouvoirs qui ne furent pas encore révélés. Je sentais, par contre, une faible quantité de magie, mais elle devait s’agir du sable que j’avais laissé ici par le passé. C’était bien trop faible pour venir d’un mage puissant, ni venant d’un sort récent. Donc, il était fort possible que Yaliss soit dépourvue de magie, mais il devait avoir plus d’une corde à son arc.

Yaliss - Es-tu... es-tu un Tigrain ?

Je fus surpris sur cette demande. Mais il était vrai que même si je me sois transformé, je restais encore un tigrain à la base. Mon odeur restait la même, mélangée à de nouvelles, mais restait la même. C’était sûrement ça qu’avait senti Yaliss. Les nagas pouvaient sentir de nombreuses choses, dont les odeurs qui les entouraient. Voilà donc une nouvelle qui devait l’aider. Il s’attendait à ce que je confirme ces dires, même s’il connaissait déjà la réponse. Si je disais oui, il penserait que je n’étais qu’un tigrain comme un autre et en profitera pour m’affronter ? De toute façon, j’avais des origines tigrain, mais aujourd’hui, j’étais unique. J’étais autre chose né de rien. D’un corps meurtrit, je suis devenu plus important, plus puissant.

Sekmatep – Si c’est ainsi que tu désires me désigner, alors soit.

Sans dire oui, ni non, cela me convenait mieux. J’étais entre les deux alors si me désigner comme tigrain leur allait, je ne dirais pas le contraire. Pour la suite, je ne savais pas trop comment cela allait se dérouler. J’avais des doutes qu’après cela, Yaliss soit d’accord de partir de son côté et moi du mien. Son regard trahissait de l’intérêt à mon égard. J’étais comme un magnifique gibier qui rapporterait beaucoup à un chasseur. Ou une relique ancienne pour un mage ou un collectionneur.

Sekmatep – Je comprends que ces ruines puissent attirer des personnes. Ces murs furent encore debout il y a peu et à présent, elles sont couchées au sol… Selon les dires.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Sam 12 Nov 2016 - 17:43

– Je comprends que ces ruines puissent attirer des personnes. Ces murs furent encore debout il y a peu et à présent, elles sont couchées au sol… Selon les dires.

J'ai l'air d'être tombé sur un bavard... On essaie de s'embrouiller mutuellement, cela doit très risible de l'extérieur. Mais ne me prends pas pour un idiot, mon ami en armure scintillante. Tu n'es pas un Tigrain, ou si tu en es un, il t'es arrivé quelque chose, quelque chose de grave. Et visiblement, ça a un lien avec ces ruines. De là à imaginer que c'est toi qui a causé la destruction du château, il n'y a qu'une ondulation.

Il serait extrêmement regrettable que toute cette situation dégénère, et que nous devions nous battre. Ce n'est absolument pas mon intention, mais mon interlocuteur - qui refuse toujours de me dire son nom - a l'air un peu moins bien disposé à mon égard. Néanmoins, sortir mon arc couperait court définitivement à toute forme de discussion. Je n'ai pas vraiment le choix.

- Ah, les dires... Les rumeurs courent plus vite qu'un Centaure en ce bas monde. En parlant de rumeurs, on dit que le maître des lieux possédait deux esclaves, deux Tigrains. Or, aucun corps de Tigrain n'a été retrouvé dans les décombres. Enfin, selon les rumeurs bien sûr. Je me demande ce qui leur est arrivé...

On m'a toujours dit que j'étais un piètre acteur, notamment que je ne savais pas jouer l'innocence. Il faut croire que le métier d'assassin vous enlève cette faculté. Néanmoins, s'il veut se moquer de moi, je tiens à ce qu'il comprenne que je ne suis pas dupe de son manège.

La nuit commence à tomber. Cela se produit de plus en plus tôt, mais c'est la saison. La nuit pourra me donner une solution de repli, en cas d'extrême urgence. Espérons que je n'en arrive pas là.

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Lun 14 Nov 2016 - 10:53

Yaliss - Ah, les dires... Les rumeurs courent plus vite qu'un Centaure en ce bas monde. En parlant de rumeurs, on dit que le maître des lieux possédait deux esclaves, deux Tigrains. Or, aucun corps de Tigrain n'a été retrouvé dans les décombres. Enfin, selon les rumeurs bien sûr. Je me demande ce qui leur est arrivé...

Cela se voyait qu’il jouait la comédie. Mais je fus très étonnée qu’il s’intéresse à deux tigrains esclaves. Et puis d’ailleurs, comment pouvait-il connaitre leur identité ? L’existence de tels esclaves ne serait mentionnée que dans un quelconque registre. Pour les connaître, il aurait fallu des recherches très approfondies, ou encore tomber dessus par hasard et décider d’aller voir si l’in avait rien d’autre à faire. Ce naga devait chercher autre chose, car il semblait en savoir plus qu’il n’y paressait. Ce qui me frappait aussi, c’était qu’il disait « deux esclaves » alors qu’une telle pratique était interdite à Telbara. Ma sœur et moi l’étions, mais nous portions le titre de serviteurs endetté. Un détail. Mais dire que deux leurs deux corps ne furent retrouvés me souleva le cœur. Bien sûr, le mien ne fut pas retrouvé, mais celui de ma sœur… Dont son nom fut presque effacé de ma mémoire, devait encore se trouver enterrer sous les décombres.

Sekmatep – Les deux tigrains dont tu parles sont mort depuis longtemps. Leur reste doit encore se trouver sous les ruines.

La pluie nous tomba dessus à cet instant, comme si le ciel pleurait à ce souvenir bien triste de ma vie. Les cieux compatissaient par leurs larmes et il s’assombrissait comme frapper de deuil. Le noir et l’eau n’étaient pas propices à des recherches. Mais mon armure ne risquait pas de rouillait, les gouttes d’eau rebondissaient en une musique de cliquetis sur ma protection doré. La journée finissait, mais mon travail n’avait qu’à peine commencer. Pour certains, ce ne serait rien, mais pour moi, je sentais chaque seconde s’écoulait comme une vie en moins. Il faudrait que je profite de chaque instant pour accomplir tous mes objectifs. Me tournant vers les restes d’une tour dont il n’y avait plus que le premier niveau, j’indiquais à Yaliss :

Sekmatep – Allons-nous mettre à l’abris par là.

M’étais-je trahi ? Sans doute. Mais ce naga en savait beaucoup, bien plus qu’un simple voleur n’ayant entendu parler que de potentiel trésor. Il était attentif et ce qu’il cherchait n’était pas un trésor justement, mais du savoir. Il cherchait à connaître l’histoire de ce château, et surtout la raison de sa destruction. Pour quelle raison ? Par curiosité scientifique ou historique ? Par convoitise ou bien pour des dessins bien plus sombre ? Je n’en avais aucune idée pour le moment. Mais tôt ou tard, je finirais sans doute par le découvrir. Déjà, ses airs et sa façon de s’exprimer ne donnaient en rien quelque chose de sympathique. Alors il devra se contenter de petits bouts de révélation, jusqu’à ce que j’aie fini d’en juger.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Lun 14 Nov 2016 - 14:29

Allons bon, voilà la pluie, il ne manquait plus que ça... Nous voilà abrités dans les ruines d'une petite tour, en attendant que le temps se dégage.

Profitons-en pour faire un point sur la situation. Il y a quelques mois, le château qui était érigé ici a été totalement ravagé par une explosion, tuant tous ses occupants. Dans les décombres, tout les corps ont pu être retrouvés, et plus ou moins identifiés. Néanmoins, le maître des lieux avait deux esclaves Tigrains, et aucun cadavre de Tigrain n'a été retrouvé. Sur cet état de fait arrive mon camarade d'infortune. Il est d'une race inconnue, et porte une armure faite dans un matériau inconnu. Néanmoins, ses réactions m'indique qu'il a un lien avec ces deux esclaves. À noter également que les décombres étaient pleines de sable, bien plus que ce qu'il est raisonnable de voir dans des zones côtières. Or, l'individu semble posséder une certaine maîtrise magique du sable, probablement une branche - assez exotique, je dois l'admettre - de la magie de la terre.

En y réfléchissant, je me dis que cet endroit devait être immense. Un château d'apparat, couvert de toutes parts de broderies, d'ornements, de parure. De l'exhibition de richesse en somme, comme seuls les Humains savent le faire. Néanmoins, un détail me chiffonne. Le château, comme je le disais, était grand, et construit en pierre. Or, toute la bâtisse a été détruite. Qu'est-ce qui aurait assez de puissance pour provoquer un tel résultat ? Je sais que certaines branches de l'alchimie sont dédiées à la création d'explosifs, mais pour des dégâts de ces proportions... La quantité devait être astronomique. Et par conséquent le prix d'un tel dispositif doit lui aussi être hors de portée dans la grande majorité des bourses, même des plus riches. Et puis, dépenser tout cet argent, pour quoi ? Je ne connaissais pas le seigneur qui habitait ici, mais il ne me semble pas qu'il eut été plus important qu'un autre. Sa mort n'a pas rapporté grand chose, si ce n'est ses terres, qui n'ont en soi rien d'exceptionnel. Mais ce sont des Humains, leur cupidité est sans limite...

La question du mobile me pose aussi problème. Pourquoi vouloir faire disparaître cet homme ? C'est un être cruel et un esclavagiste qui veut se faire passer pour un saint, certes. Mais ce type de profil ne manque pas à Telbara. Pourquoi lui spécifiquement ? Une vengeance personnelle ? Il aurait été plus simple d'engager un assassin, plutôt que de tuer tous les occupants d'un château, et de raser le bâtiment avec... Serait-ce un accident ? Une expérience d'alchimie, un sort qui aurait mal tourné ? C'est une hypothèse à ne pas négliger. Mais pourquoi le sable ?...

Tout ceci ne sert pas à grand chose, je manque d'éléments. Tout ce que je peux faire pour l'instant, c'est attendre et observer. Je regarde la pluie s'écraser sur les ruines et la végétation qui les recouvre. J'aime bien la pluie. C'est un contact avec l'eau qui est différent que lorsque vous plongez dans l'océan. Dans ce cas, vous êtes comme dans une bulle, alors que sous la pluie, vous sentez quelque chose. Une force de la nature à l'oeuvre. Dans l'océan, tout est calme, il n'y a pas de bruit. Sous la pluie c'est tout l'inverse. Mais les bruits sont différents. Un léger crachin sera comme un doux avertissement, pour dire d'aller se protéger. Une petite note douce, unique, qui frappe contre un carreau. Mais une averse, comme celle que nous subissons, fait un brouhaha qu'on peut difficilement imaginer, en tombant sur la pierre, sur le bois, ou même sur le sol. Ce bruit vous coupe du monde extérieur, cela aide à la réflexion. Et ça me rappelle l'océan.

- Tu ne veux toujours pas me dire ton nom ?

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Mer 16 Nov 2016 - 9:58

Nous nous étions refugier dans la tour, ou du moins, son premier niveau, ce qui restait encore debout. Yaliss était songeur, je le voyais regarder la pluie, comme plonger en une intense réflexion. S’il pouvait voir à travers mon casque, il verrait que je me mis à rire à cela. Pas de manière moqueuse, mais de façon compatissante. Le mystère de ces ruines l’obsédait, je pouvais le lire sur son visage reptilien. Un château qui se tenait fièrement sur une colline depuis des générations, résistant aux temps et aux climats, ainsi qu’aux hommes. Mais qu’en un instant durant une nuit, tout s’effondra comme si ce château était fait de cartes. Comme quoi, rien sur cette terre ne demeurait éternel, tout un jour finissait par disparaître et souvent, plus rapidement que l’on ne croit. La vie, la mort même, la nature, le fictif… Tout était toucher par la main du destin que les dieux contrôlaient.

Yaliss - Tu ne veux toujours pas me dire ton nom ?

Yaliss était sorti de ses réflexions et m’avait un peu surpris. De même, je m’étais laissé bercer par la musique de la pluie qui se jouait sur ces pierres et dont la sonorité devenait de plus en plus forte. Il était vrai que je ne donnais pas facilement mon nom, pour diverses raisons. Déjà pour le côté mystère, mais aussi parce que j’avais hérité de mes prédécesseurs cette mentalité un peu noble, ou princière. Dans le passé, mon nom ou titre était un privilège qu’on ne pouvait mentionner comme cela a un marchand de pain. Mais les temps ont changé, et comme il m’a donné le siens, il serait de mon honneur de le lui donner le mien. Cela réduirait un peu la tension existante.

Sekmatep – Sekmatep.

Je le disais sans émotions. Sans jouer sur les grandeurs. Je le disais sans expression comme si ce nom était sans âme, mais qu’en réalité, il était chargé d’histoire et de chagrin. C’était comme si en le disant de façon si neutre qu’il allait être emporté dans les flots du temps pour résonner à travers les futurs âges et ne devenir qu’un écho. Les choses changeaient avec le temps, et moi aussi. Je n’étais qu’un ancien esclave qui reçut ces dons par le destin. Je n’avais rien avoir avec les anciens Sekmatep, je n’étais pas un seigneur, ni même un dieu ou je ne sais quoi d’autre. J’étais un Sekmatep bien à part, d’un nouveau genre qui n’avait aucun but. J’étais une nouvelle génération qui pourrait bien être la dernière. Sortant de ces pensées bien sombres, je demandais à mon tour :

Sekmatep – La vie de deux esclaves, même serviteurs, n’ont pas grandes valeurs dans ce monde. Surtout s’ils sont tigrains. Pourquoi les recherches-tu ?

J’aurais bien entendu demander comment était-il parvenu à connaître leur existence. Il disait que c’était d’après des dires, mais des rumeurs qui mentionneraient des tigrains, ce serait comme si les épopées mentionner tous les personnages de derniers plans, ce qui n’intéresserait pas grand monde. Et bien que cela puisse me relier à toute cette histoire, je savais ce naga intelligent, il avait déjà fait le rapprochement.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Mer 16 Nov 2016 - 13:08

Et bien voilà, on progresse ! Sekmatep…  C’est un nom pour le moins original. D’où est-ce qu’il peut bien venir ? Ces sonorités me sont étrangères. Mais je me garderais bien de lui demander. Il a déjà fait un effort, ne brusquons pas les choses.

– La vie de deux esclaves, même serviteurs, n’ont pas grandes valeurs dans ce monde. Surtout s’ils sont tigrains. Pourquoi les recherches-tu ?

- Je n’ai aucune confiance dans les Humains, et encore moins dans leur échelle de valeurs. Je préfère m’intéresser moi-même à ces questions…  Et déterminer ce qui a de la valeur, et ce qui n’en a pas. J’ai fait ma petite enquête sur le maître des lieux. Plusieurs personnes se souviennent formellement de lui lorsqu’il a acheté deux Tigrains à un autre esclavagiste.  Or, comme je te le disais, nul n’a retrouvé de corps de cette race dans les décombres. S’ils avaient été présents, les gens qui sont venus ici les auraient obligatoirement remarqués. C’est… étonnant de voir ce que certaines femmes seraient prêtes à tout pour avoir un manteau en peau de Tigrain…

Je reprends un peu mon souffle, le temps de laisser décanter mon début de raisonnement dans l’esprit de Sekmatep.

- L’explosion – ou quoi que ça a pu être – a été suffisamment puissante  pour raser un château jusqu’au fondation.  Pour autant, même si les cadavres retrouvés étaient  dans un état pitoyable, ils avaient le mérite de ne pas avoir été complètement annihilés par le souffle de l’explosion. Ce qui m’amène à la question suivante  :  pourquoi les corps des Tigrains auraient été détruits,  alors que ceux des Humains non ? Pour moi, la réponse est claire : il leur est arrivé quelque chose. C’est peut-être anodin : ils se sont peut-être enfuis juste à temps , ils ont peut-être été relâchés  - cette hypothèse étant extrêmement improbable. Peut-être qu’ils ont voulu se libérer du joug de leur maître.  Au final, toutes les hypothèses ramènent toujours au même point : ces deux Tigrains.

On pourrait penser que je vais un peu vite en besogne, en lui présentant mes hypothèses de but en blanc. Mais je ne suis pas dupe,  et lui non plus. Il sait que je me doute de quelque chose.  Je ne peux pas encore expliquer clairement son rôle dans toute cette affaire. Mais il y a une chose dont je suis quasiment sûr : Sekmatep est lié, de près ou de loin, à la destruction du château. De là à dire qu’il est l’un des deux Tigrains… Il semble étonné que je connaisse bien l’histoire de cet endroit, mais c’est une remarque que je pourrais lui retourner. Je pourrais également lui faire remarquer son étonnante aisance à se déplacer et à se repérer dans ces ruines, pour quelqu’un « juste de passage ».

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Jeu 17 Nov 2016 - 12:58

Yaliss - Je n’ai aucune confiance dans les Humains, et encore moins dans leur échelle de valeurs. Je préfère m’intéresser moi-même à ces questions… Et déterminer ce qui a de la valeur, et ce qui n’en a pas. J’ai fait ma petite enquête sur le maître des lieux. Plusieurs personnes se souviennent formellement de lui lorsqu’il a acheté deux Tigrains à un autre esclavagiste. Or, comme je te le disais, nul n’a retrouvé de corps de cette race dans les décombres. S’ils avaient été présents, les gens qui sont venus ici les auraient obligatoirement remarqués. C’est… étonnant de voir ce que certaines femmes seraient prêtes à tout pour avoir un manteau en peau de Tigrain…

Il fit une pause avant de reprendre. En tout cas, je comprenais mieux son cheminement pour arriver à l’existence des deux tigrains. D’abord, il s’était intéressé à la tragédie du château, donc il dut passer par des recherches sur le maître et sur tout ce qui le concernait, dont la liste de ceux qui le servaient. Il a par ensuite tout regrouper, chercher à relier tel avec tel point donc par exemple, les cadavres avec la liste des noms. Il cherchait à tout reconstituer jusqu’au moindre détail. C’était ce qui s’appelait être passionné, un peu comme un historien.

Yaliss - L’explosion – ou quoi que ça a pu être – a été suffisamment puissante pour raser un château jusqu’au fondation. Pour autant, même si les cadavres retrouvés étaient dans un état pitoyable, ils avaient le mérite de ne pas avoir été complètement annihilés par le souffle de l’explosion. Ce qui m’amène à la question suivante : pourquoi les corps des Tigrains auraient été détruits, alors que ceux des Humains non ? Pour moi, la réponse est claire : il leur est arrivé quelque chose. C’est peut-être anodin : ils se sont peut-être enfuis juste à temps , ils ont peut-être été relâchés - cette hypothèse étant extrêmement improbable. Peut-être qu’ils ont voulu se libérer du joug de leur maître. Au final, toutes les hypothèses ramènent toujours au même point : ces deux Tigrains.

Ces deux pauvres anciens esclaves lui obsédaient l’esprit. Pourquoi ne se seraient-ils pas tout justement enfuis ? Ce ne serait pas aussi improbable que cela. Mais il sentait quelque chose de louche. Il manquait ces deux tigrains, donc ils devaient être lié à ce tragique événement. Étaient-ils responsable d’une quelconque manière ? Il l’avait bien dit que l’explosion était bien trop puissante pour un simple sorcier ou pour un alchimiste. Il aurait fallu une grande puissance, et beaucoup de moyens matériels pour y parvenir, ce qui serait hors de porter pour deux esclaves. Mais cela restait un mystère qu’il désirait résoudre et il comptait sur moi pour y arriver. Et comme la pluie ne semblait vouloir s’arrêter, nous devrions continuer à discuter.

Sekmatep – Et une fois ce mystère percer, que comptes-tu faire ? Livrer leur fourrure à des femmes pour en faire un manteau ?


Voilà une phrase qui m’avait un peu chiffonné et qui me faisait douté des réelles intentions du naga.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Jeu 17 Nov 2016 - 13:30

– Et une fois ce mystère percé, que comptes-tu faire ? Livrer leur fourrure à des femmes pour en faire un manteau ?

- Tu es très loin du compte. Je te l’ai dit, je ne porte pas les Humains dans mon cœur, loin de là. Et ça s’applique aussi à leurs femmes. Contrairement à ce que tu sembles penser, je n’ai aucun égard à l’encontre de cette race. Il serait impensable pour moi de livrer des Tigrains – ou qui que ce soit d’autres – à des Humains.

D’un geste du bras, je lui montre les ruines du château, dont les pierres trempées reflètent les rayons de la lune.

- Ce qu’il s’est passé ici est un fait rarissime en Orcande. Peut-être même unique. Je veux comprendre ce qu’il s’est passé. Peut-être… aurais-tu une hypothèse sur la question ?

Pendant notre petite discussion, la pluie continue de tomber, de plus en plus fort. Ajouté à cela la nuit, et notre champ de vision se réduit considérablement. A vrai dire je ne pensais pas rester ici aussi longtemps. Mais une rencontre comme celle avec une créature comme Sekmatep, c’est une occasion qu’on ne peut louper. Je m’inquiète un peu d’une visite inopinée. A priori, rien ne pousserait quelqu’un à venir ici, plusieurs mois après les évènements et que tous les objets de valeurs aient été pillés.

Mais on n’est jamais assez prudent. Il peut arriver n’importe quoi : des voyageurs perdus souhaitant s’abriter, des bandits revenant d’un larcin et cherchant une cachette temporaire. J’essaie de rester aux aguets, mais le bruit de la pluie combiné à notre discussion m’empêche d’être concentré pleinement dans ma tâche de surveillance. Ceci étant dit, je n’ai pas de grandes craintes non plus. SI ce sont de simples voyageurs, il suffira de se faufiler en dehors de ruines, ça ne devrait pas être très compliqué. Et quelques voleurs de grand chemin ne m’effraient pas le moins du monde. Non, tout cela n’aurait pas grand importance en soi. Le souci, c’est que si quelqu’un se présente, qui que ce soit, ce serait une occasion en or pour Sekmatep de s’enfuir. Et j’ai comme l’impression que c’est le genre de personne difficile à prendre en filature…

Je vois bien que mes théories l’indisposent. Il est sur la défensive, il ne veut pas trop en dire. Ce que je conçois, nous ne nous connaissons pas. Mais je ne crois pas au destin. S’il est venu ici, ce n’est certainement pas pour s’émerveiller sur les techniques telbaranes de taillage des pierres. Qui es-tu vraiment, Sekmatep ?

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Ven 18 Nov 2016 - 15:20

Yaliss - Tu es très loin du compte. Je te l’ai dit, je ne porte pas les Humains dans mon cœur, loin de là. Et ça s’applique aussi à leurs femmes. Contrairement à ce que tu sembles penser, je n’ai aucun égard à l’encontre de cette race. Il serait impensable pour moi de livrer des Tigrains – ou qui que ce soit d’autres – à des Humains.

Sa dernière phrase semblait donc n’être qu’une blague de mauvais goût. Il serait donc mauvais plaisantin et devrait éviter le métier de ménestrel. Mais qu’elle serait son moyen de subsistance alors. Il dit ne pas porter les humains dans son cœur, il se distrait à percer des mystères et à la langue d’un homme de pouvoir ou d’un marchand. Et je ne sentais aucune trace de magie. Chasseur avec son arme ? J’en doutais fort. Receleur serait sans doute plus proche de la vérité, je pense.

Yaliss - Ce qu’il s’est passé ici est un fait rarissime en Orcande. Peut-être même unique. Je veux comprendre ce qu’il s’est passé. Peut-être… aurais-tu une hypothèse sur la question ?

Il savait que j’avais un lien avec la destruction du château, et il comptait vraiment me faire cracher la vérité. Je connais des races de serpents, qui une fois la proie mordue, ils ne la lâchaient plus jusqu’à ce qu’elle se fatigue et décède dans leur gueule. Il faisait un peu la même chose, sauf qu’au lieu de vouloir dévorer un mulot ou une gerbille, c’était des secrets et de la connaissance. Pour ça, je ne pouvais que l’encourager. La recherche de savoir offrait un trésor bien plus précieux que l’or et l’argent. Il donnait aussi un immense pouvoir qui pouvait dépasser celui d’un roi ou d’un mage puissant. Et puis, nous n’allions pas tourner en rond comme ça autour du sujet. Nous étions coincés par cette pluie et rajouter de l’hostilité entre nous n’arrangerait rien.

Me baissant, je me mis en position agenouillais comme si je me tenais devant un roi, alors qu’il n’y avait que la pluie et la mort devant. De ma main gauche, j’attrapais une poignée de sable qui se trouvait dans la tour. Épargné par la pluie, il était resté sec et non mouillé et collant, le rendant presque inutile pour moi. Je fis ensuite glisser ce sable entre mes doigts comme dans un sablier. Et, sans qu’il ne puisse le remarquer, je me mis à en créer un peu pour faire durer ceci comme désirant mettre de l’appui dans ce que j’allais lui dire. Ça se sable illustrera ce que j’aurais à lui raconter.

Sekmatep – Que sais-tu du temps qui s’écoule comme dans un sablier ? Et connais-tu les secrets de la magie ?

Je laissais s’écoulaient quelques secondes avant de reprendre, le laissant juste cogiter sur ces premiers mots.

Sekmatep – Le temps, est quelque chose d’aussi vieux que le divin. Il existe avant le monde. La magie elle, lui est étroitement lié. Ce sont deux forces impossibles à cerner leur véritable nature, car elles cachent de grands secrets. Et percer ces secrets reviendrait presque à égaler leur puissance et s’approcher des dieux. Il faut donc savoir manier la connaissance qui s’en découle pour profiter de ses bienfaits. Sinon… Si on ne prend pas garde, alors les conséquences deviennent désastreuses. Cette puissance se retourne contre toi et devient destructrice, alors qu’au début elle était créatrice.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Ven 18 Nov 2016 - 20:59

Je regarde Sekmatep sans rien dire, et j'écoute. Il y a eu un changement chez lui, presque imperceptible, mais bien réel. Comme je le présageais, ce n'est pas n'importe qui, loin s'en faut. Je me demande encore, quel type de magie est-ce là ? Est-ce une variante de la magie de la terre, qui lui permet de contrôler le sable ? Où s'agirait-il d'une ancienne école de magie oubliée ?

Le temps... Serait-il capable de le maîtriser ? Non, impossible, aucun mortel ne peut faire ça. Contrôler le temps, ce serait être au même niveaux que les dieux. On pourrait presque en perdre la tête. Tout ceci semble fascinant, et effrayant en même temps. Mais je vois de moins en moins de lien avec ce qu'il s'est passé au château.

Soudain, un bruit, je tourne la tête. Rien à l'horizon. Ce n'est probablement rien, une branche qui cède sous l'eau. En tous cas je l'espère. Je me rassure en me disant que, avec les trombes d'eau qui tombent, personne ne pourra approcher de nous sans faire cet affreux bruit qui caractérise les bottes marchant dans la boue encore humide.


Dernière édition par Yaliss Écaille d'Argent le Lun 21 Nov 2016 - 13:46, édité 1 fois

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Lun 21 Nov 2016 - 12:12

La pluie s’arrêterait-elle un moment ? Elle pouvait durer des heures, voir la journée entière. Et si je devais partir, ce sera en volant, mais ce ne serait plaisant de le faire sous la pluie, au risque d’avoir les ailes mouillées et des risques à la fin de m’écraser. Alors, nous devions attendre que le temps se calme. Yaliss fit un léger sursaut. Il avait réagi à un bruit au loin. J’avais entendu aussi, mais de là où nous étions, il pouvait s’agir de n’importe quoi. Pas nécessairement d’un étranger en approche, mais de l’eau tombant des feuilles ou des ruines, ou des débris qui glisseraient pour finir par terre. Tout ici continuait à tomber en morceaux jusqu’à ce que tout soit pour de bon au sol et ne fasse plus qu’un avec la terre même. Tel était le destin de tout ce qui existait sur cette terre.

Pour le moment, je ne disais pus rien. Je laissais le naga le loisir de méditer sur ce que je venais de dire. Il aurait sans doute d’autres questions à poser, à moins qu’il ne reste en alerte. Par contre, s’il s’agissait réellement de menace, je connaissais une cachette servant d’abri avant. Je doutais fort que quelqu’un est pu la retrouver sous les décombres. À moins d’avoir fait des fouilles sérieuses, ce qui ne semblait être le cas. Je connaissais pratiquement les moindres recoins de l’ancien château, et j’étais persuadé de retrouver les endroits intéressants, encore intacts ou presque.

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Lun 21 Nov 2016 - 13:46

Sekmatep ne semble pas prêt à m'en dire plus. Je le comprends en même temps, il ne me connait pas. Néanmoins, j'ai désormais la certitude de faire face à un être très différent de tout ce que l'on peut connaître sur Orcande, peut-être même unique. J'ai également la conviction qu'il est à l'origine de la destruction du château. Reste la question de son but. De ce que j'ai pu constater par moi-même, il n'est pas du genre à se jeter sur le premier venu pour le faire exploser. Je suis sûr que ça a un lien avec les Tigrains. Seraient-ce des membres de sa famille ? De ce que j'ai compris durant ma petite enquête, les deux esclaves n'avaient rien de particulier, des Tigrains comme il en existe beaucoup. Rien qui ne puisse présager qu'ils soient de la famille d'une créature surpuissante. Il serait alors un ami, un protecteur ? Ce n'est pas inenvisageable.

- Tu connaissais les deux Tigrains, n'est-ce pas ? Personnellement je veux dire.

J'ai l'impression que la pluie redouble d'intensité. Pour un peu, on pourrait penser que ce n'est pas naturel. C'est idiot comme sentiment. nous sommes en automne, les fortes pluies sont très fréquentes. Mais je ne sais pas, il y a quelque chose de différent cette fois. Ou alors c'est moi qui commence à perdre la boule. Toute cette histoire est trop extraordinaire, je ne peux pas m'empêcher d'envisager le pire.

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Sekmatep le Jeu 24 Nov 2016 - 11:23

Yaliss - Tu connaissais les deux Tigrains, n'est-ce pas ? Personnellement je veux dire.

Il se doutait de quelque chose, et je lui avais donné la puce à l’oreille comme on dit. Il avait fait des recherches minutieuses pour arriver à de telles informations et en plus de son odorat de naga, il sentait qu’il était proche de quelque chose. Mais je me refusais de lui dire mon lien avec les deux esclaves. Ce n’était plus moi qui volais sur les routes et se faisais battre par son maître quand il ne ramenait pas assez. Je n’étais plus ce soumis qui devait supporter la vie avec ses peines. A présent, j’étais quelqu’un de plus fort, de plus sage, pouvant à son tour faire plier les genoux aux autres et exigeait un service. J’étais devenu l’exact opposé de mon ancienne vie. Alors hors de question que l’on m’y associe.

La pluie continuait de tomber, sans laisser entrevoir une pause. Le nuage semblait interminable. Normal en cette saison. Dans mon ancien royaume, il pleuvait rarement et encore, pas n’importe où. Alors quand il pleuvait, c’était presque une bénédiction qui ne durait pas. Ici, il va falloir m’y adapter si je comptais m’en faire mon chez-moi. En revenant sur Yaliss, il s’attendait à une réponse. Mais que dire. Un silence renforcerait sa conviction. Une parole vague le mettrait dans le doute et pourrait tout autant la renforcer. Quoi que je fasse ou dise, cela ne changerait pas grand-chose en réalité. J’étais un peu coincé. Mais je me doutais qu’avec mes petites explications, Yaliss désirerait en savoir plus, même en savoir sur les deux tigrains.

Sekmatep - Oublis ces deux tigrains. Ils sont morts comme tous ceux qui se trouvaient dans ce château. Ici, ce ne sont que de vieilles pierres habitaient par des fantômes.

On pourrait dire que ce serait arrangé la vérité à son goût. Les deux tigrains faisaient partie de mon ancienne vie. Ils ne le sont plus désormais. Le tigrain que je fus, fut balayer en un instant par le sable, disparaissant pour laisser la place à l’être que je suis à présent. Sa sœur, perdue également, sans nul doute sous une tonne de pierre sous nos pieds dont on n’a pas encore déblayé. Rien à part n’est pu survivre. Personne n’a réussi à s’en sortir. Seigneurs, Nobles, gardes, servants, bêtes domestiques et j’en passe, tous furent tuer par le souffler et l’effondrement. Mon ancienne vie avec eux. Alors, il était inutile pour Yaliss de continuait à savoir ce qui leur était arrivé, la réponse était évidente. Soudain, une idée me vint à l’esprit qui pourrait arranger tout le monde.

Sekmatep – Si tu veux savoir comment ils sont morts. Cherche pourquoi le château fut détruit. Un indice, c’est le dernier baron qui avait une bien curieuse ambition. Trouve la, et tu sauras peut-être tout. Car tu demandes, que sont devenus les deux tigrains. Alors que la bonne question était « Que voulait le baron ? »

•————————————•
Le Secret des Sables:

Sekmatep
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Yaliss Écaille d'Argent le Jeu 24 Nov 2016 - 13:19

- Oublis ces deux Tigrains. Ils sont morts comme tous ceux qui se trouvaient dans ce château. Ici, ce ne sont que de vieilles pierres habitaient par des fantômes.

- C’est bien le problème, rien ne prouve qu’ils soient morts. Un cadavre ne s’évapore pas dans la nature comme ça.

C’est amusant, plus il essaie de détourner mon attention des deux Tigrains, plus j’ai envie de m’y intéresser. C’est mon côté borné, je suppose. Mais par expérience, je sais que les morts ont parfois autant à nous apprendre que les vivants, sinon plus. Et puis, ce serait oublier que nous sommes dans un monde où la nécromancie a cours. Dans certaines régions, les morts ne le restent pas très longtemps…

– Si tu veux savoir comment ils sont morts, cherche pourquoi le château fut détruit. Un indice, c’est le dernier baron qui avait une bien curieuse ambition. Trouve-la, et tu sauras peut-être tout. Car tu demandes, que sont devenus les deux tigrains. Alors que la bonne question était « Que voulait le baron ? »

En entendant sa réponse, j’émets un sifflement bizarre. J’ai du mal à le contrôler, c’est un réflexe.

- Je sens bien que parler de ces deux Tigrains te gêne. Je ne sais pas pourquoi, mais je respecte ton souhait de ne pas en parler. Néanmoins, la réponse à ta question me parait simple. Comme tous les Humains, il devait vouloir du pouvoir. Ils sont si prévisibles… Ils seraient prêts à tuer père et mère pour un peu de puissance. La vraie question serait plutôt : quel genre de pouvoir a-t-il trouvé ? Et si je t’écoute bien, il semble que le pouvoir qu’il cherchait à contrôler se soit retourné contre lui, et l’ai détruit, lui, ses gens et son château.

J’attends quelque chose de sa part. Une réponse, un signe, une réaction, n’importe quoi qui me permettrait de confirmer mon raisonnement. Histoire de détendre l’atmosphère, je prends la liberté d’ajouter :

- Je suis sur la bonne voie ?

Soudain, je me retourne brusquement. Je suis sûr d’avoir entendu un bruit. Quelqu’un vient par ici. Il a marché dans une flaque. J’en mettrais ma queue à couper. Par réflexe, je prends mon arc, prépare une flèche, et me colle contre le mur en ruines. Qui que ce soit, mieux vaut être prêt.

Yaliss Écaille d'Argent
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme chercher un grain de sable dans le désert

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum