Un compétiteur ou un compagnon?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Sam 17 Sep 2016 - 4:01

En quittant la compagnie j’ai décidé d’entreprendre un long voyage pour le royaume de Telbara. Avec mon groupe, j’avais déjà exploré une grande partie du territoire du Royaume d’Estrande alors j’avais envie d’explorer de nouveaux lieux, de plus je ne me sentais pas très à l’aise de parcourir le royaume par moi-même considérant le climat ouvertement hostile aux non humains. Selon ce que j’avais cru comprendre à Telbara on était beaucoup plus ouvert aux autres races et le climat social y est plus agréable. Ma première escale fut Port Barbe, cela me prit un mois pour m’y rendre. Un voyage interminable sur des routes désertes et des plaines qui s’étendent à perte de vue avec comme seule compagnie Chaol mon chien. Le plus étrange était le silence constant qui accompagnait ma solitude. Je n’avais pas l’habitude de l’expérimenter sur de longues périodes, avec la compagnie s’était constamment bruyant, l’air remplis de rire et de plaisanteries. Même la nuit mes confrères faisaient savoir leur présence par leur ronflement, par contre ce dernier point ne me manque guère. Le plus désagréable fut le manque de point d’eau qui m’obligea à passer un bon moment sans pouvoir me laver, beurk. Pour ce qui est du coté agréable, j’avoue qu’il ne sait pas fait bien ressentir lors de cette partie de la route. Les journées étaient monotones et je devais économiser les rations alors j’avais le droit au régime minceur ce dont je n’avais pas besoin.  

Habituellement je préfère la nature au milieu urbain, mais là je dois avouée que mon arriver à Port Barbe m’avait fait le plus grand bien. J’y ai séjourné quelques jours, profitant du temps pour me ressourcer et faire le plein de vivre, avant de reprendre ma route. À partir de ce point j’optai pour un rythme plus nocturne, qui convient mieux à mes sens, et mon aventure devint bien plus agréable. Je décidai pour la suite mon périple de passer par la forêt Calme pour rejoindre la capitale. Cela faisait trop longtemps que je n’avais pas connu l’agréable couvert des arbres et l’excitation d’une bonne chasse. Cela faisait maintenant deux jours que je m’enfonçais dans les arbres, j’avais délaissé le sentier depuis un moment déjà, quand je me retrouvai face à une petite rivière qui gargouillait sur une rive de roches moussues. Après un bon bain et un lavage en profondeur de la fourrure de  Chaol, dont la propreté commençait à laisser désirer, on se mit tous deux à la recherche d’une piste à suivre alors que le soleil disparaissait du ciel. Les étendues d’eau sont toujours un bon point de départ pour ce faire. Ce ne fut pas très long avant qu’un aboiement m’avertisse que mon compagnon avait trouvé une piste. Je pris le temps de rapidement attacher mes cheveux en natte sur le côté avant de me mettre en route, autrement ils me gêneraient lors de mon activité.

À partir de là je suivis les traces de ce qui m’apparaissait être un gros cervidé, sûrement un alces. J’avançais à bonne allure, le pied léger et le sourire aux lèvres. J’avais des années de pratique qui me permettaient de me déplacer sans un bruit et de repérer ma cible avant que celle-ci n’en fasse de même. Je dois avouer que me petite taille, à peine1m55, m’aidait beaucoup en ce cas. La piste était fraîche et facile à suivre, loin d’être un défi comme je les aime, mais tout me convenait en ce moment. J’aperçus la bête, un alces comme prévue, dans une clairière en contrebas d’une petite colline où je me trouvais. Je trouvai un angle de tir optimal et j’encochai ma flèche. Je bandai l’arc visant le coup de l’animal, Chaol près à bondir si le coup ne s’avérait pas mortel. Je le sentais excité, il devait s’être ennuyé de ce moment autant que moi. J’avais chassé un peu lors de mon voyage, mais pas d’animal de cette envergure, de plus les plaines ne sont pas mon territoire de prédilection. Je pris une bonne respiration avant de décocher mon projectile qui alla se ficher dans la gorge de l'animal.          

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Sam 17 Sep 2016 - 9:51

Voilà des jours que je marchais depuis Estandre et je commençais à avoir faim. Mes dernières provisions s’évaporaient comme neige au soleil. Je pouvais m’abstenir de manger un jour ou deux, mais mes forces commencèrent à m’abandonner. Il va falloir que je me trouve à manger, de quoi réapprovisionner mon sac. Durant mon voyage, j’avais croisé quelques personnes n’aimant pas voir un centaure en liberté. Nos échanges aggravèrent mon état. Fort heureusement, j’approchais du royaume humain de Telbara. Là-bas, les habitants étaient plus « tolérants », au moins plus calme qu’ailleurs. Je vis au loin la forêt du Calme. Ce serait un endroit idéal où trouver à manger comme des fruits ou de la viande.

L’endroit était calme et reposant. Je ne m’attendais vraiment pas à rencontrer qui que ce soit ici, si ce n’est une créature de la forêt. Je me mis de suite à chercher des vivres. L’ombre des arbres offrait une protection contre le soleil et gardait une fraîcheur. D’ailleurs, on pouvait remarquer que la végétation était encore mouillée, sans doute dû à une petite averse. Je me souvins d’en avoir vu une alors que j’approchais de Telbara. Ce gros nuage gris qui survolait le territoire devant mes yeux, allant s’enfoncer dans le territoire vers l’ouest. J’avais évité la douche, mais recevoir un peu d’eau pour me rafraîchir ne m’aurait pas déplus. Au moins, les températures descendaient, devenant de plus en plus supportable, mais cela voulait dire que l’hiver allait bientôt sonner, une mauvaise saison pour galoper à travers les champs et se nourrir.

Je parvenais à trouver quelques baies et fruits sauvages. Mais je devais faire très attention à ceux empoisonner. Y faisant un grand tri, je me retrouvais avec une poignée de fruits. Pas grand-chose. Ce que je pouvais essayer de faire, ce serait de me procurer de la viande et pour cela, un seul moyen, la chasse. Mais je n’étais pas un grand chasseur, ni même un chasseur du tout. Mon art était plus orienté vers celui de la guerre. Bon, un centaure possédait des sens qui pouvaient l’aider à pister une proie et mes techniques de combat pouvaient parfaitement s’accorder à celui de la chance. Ma lance pouvait bien être envoyée sur un animal, tout comme je pouvais l’envoyer sur un ennemi, le principe restait le même.

Après un long moment à chercher une piste, je parvins à trouver une série de trace au sol. Vu les empruntes, il devait s’agir d’un cerf ou d’un élan, enfin quelque chose ayant des sabots. Je me mis à les suivre à travers l’épaisse végétation, avançant prudemment et sans trop me faire remarquer. Ce n’était pas chose facile, le bruit de mes sabots résonnaient quand ils frappaient le sol, je devais bien lever le pas pour amoindrir le son. Restant bien cacher derrière les buissons, je parvins enfin à repérer cet élan. Le magnifique animal était en train de brouter l’herbe à ses pieds, ne se doutant nullement du danger qui le guettait. Prenant une de mes lances, je me préparais à la lancer sur la créature. Je visais, prenais un peu d’élan (jeu de mots) et respirai un bon coup. Une fois prêt, je lançais mon arme sur l’animal. Je pensais faire mouche, mais je vis une flèche fendre l’air plus loin et allant frapper également la même cible.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Dim 18 Sep 2016 - 16:43

Ce fut un bon tire, la flèche se planta profondément dans le coup du cervidé dont les jambes se dérobèrent sous lui presque instantanément. Il n’y aurait pas de poursuite. Chaol laissa échapper un petit gémissement de plainte à cette constatation. Alors que l’animal tombait au sol un javelot le frôla pour aller se planter dans la terre à quelques mètres en arrière. Un tir puissant qui aurait pourfendu l’animal si celui-ci n’avait chuté. À cette vue je fis un léger sursaut, j’étais tellement concentré que je n’avais pas vu l’apparition de l’arme dans le périmètre ni pris conscience de la présence d’une autre personne. Bien que je n’aie pas vu d’où venait le projectile avec l’angle de tir j’arrivai à approximer où devait se trouver le lanceur. Je décidai de sortir de ma cachette et de bondir dans la clairière révélant ainsi ma présence. Je m’avançai d’un pas confiant en rangeant mon arme vers l’animal, mon compagnon de chasse suivant derrière moi. La présence d’une autre personne ne changeait pas mes priorités, s’assurer que ma proie ne souffre pas inutilement. De plus, je ne crois pas que l’inconnu me veuille du mal, il semblait être tout comme moi ici pour chasser. À moins qu’il soit extrêmement compétitif et impulsif. Pourrait-il être mécontent que je lui ai coupé l’herbe sous le pied? Je balayai cette idée de ma tête d’un haussement d’épaules, il ne valait pas la peine de s’inventer de mauvaises idées. Les dernières lueurs du soleil avaient disparues, mais je puis distinguer sa silhouette parmi la végétation. Il était grand, très grand même, comme s’il était à dos de cheval, mais cela n’était pas possible sur un tel terrain. Alors cela fit tilt dans mon esprit, un centaure sûrement, non assurément.      

« Il serait plus facile de mettre la situation au clair et de décider de comment on partage les gains si tu sortais du couvert des arbres. À moins que tu sois quelqu’un de particulièrement gêné, rajoutai-je avec une petite teinte d’amusement dans la voix. Je comprendrais, mais la discussion serait moins agréable en ce cas. »

Nous avions traqué tous deux la même cible et j’avais seulement eu qu’une ou deux petites secondes d’avance sur mon mystérieux compétiteur. Il serait égoïste de marquer l’animal comme mon trophée personnel. Je me penchai sur l’alces, après vitrification celui-ci était bien mort. Je relevai la tête dans la direction de l’inconnu et lui décrochai un petit sourire.

« Au fait je ne me suis pas présenté, habituellement c’est ce qu’il faut faire quand on rencontre une nouvelle personne. Je me nomme Míriel, enchantée. »

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Mar 20 Sep 2016 - 14:07

La flèche eut raison de l’animal, le tuant d’un coup en se plantant directement dans son coup, contrairement à ma lance qui le manqua pour se planter dans le sol juste derrière. Un autre chasseur, plus doué que moi était parvenu à gagner cette proie. Je devrais peut-être aller chercher quelque chose d’autre à manger. Mais j’avais tellement faim à présent que le fait de savoir que cette bonne viande m’échappait me fit rager intérieurement. Le second chasseur sorti de sa cachette. Voyant ma lance volait devant ses yeux à dut éveiller sa curiosité. A la vue de sa carrure, il devait s’agir d’une femelle hominidé. Humaine peut-être, ou bien elfique allez savoir.

Miriel - Il serait plus facile de mettre la situation au clair et de décider de comment on partage les gains si tu sortais du couvert des arbres. À moins que tu sois quelqu’un de particulièrement gêné. Je comprendrais, mais la discussion serait moins agréable en ce cas.

Son regard était dirigé vers moi. Elle m’avait repéré sans mal et s’adressa donc directement à moi.

Miriel - Au fait je ne me suis pas présenté, habituellement c’est ce qu’il faut faire quand on rencontre une nouvelle personne. Je me nomme Míriel, enchantée.

Je me mis à réfléchir à tous ceux qu’elle venait de dire. Elle était bien élevée et semble-t-il avoir un esprit de partage. Elle aurait pu dire « C’est moi qui l’ais tuer en première, il est donc à moi. » Non, elle voulait trouver une idée pour arranger cela tout le monde. Soit elle était vraiment altruiste, ou bien je devais lui faire peur et elle ne désirait pas me provoquer. Il était vrai qu’un centaure pouvait facilement impressionner. Et encore, au combat nous étions puissants. Pour l’instant, puisqu’elle m’avait vue, il était inutile pour moi de rester derrière ces buissons. Autant se montrer. D’un pas tranquille, je me dévoilais à la chasseresse.

Tecowaka – Et moi je suis Tecowaka.

Je regardais un bref instant l’élan au sol. Il n’avait pas eu de chance celui-là. Être prit entre une flèche et une lance, il n’avait que peu de possibilités à survivre et nous échapper. Mais la flèche l’avait touché et sa mort fut brève. Ce n’était pas comme contre un ennemi, ce dernier voulait votre perte et donc à mes yeux la mort était plus judicieuse, mais ce pauvre animal mourrait pour en sauver une autre. Cela donnait matière à réfléchir. Me retournant vers le jeune femelle, je poursuivis :

Tecowaka – Très généreux de ta part de bien vouloir partager cette belle prise.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Jeu 22 Sep 2016 - 20:32

Alors que je finissais de me présenter et que je levais le regard dans sa direction l’inconnu sortit des fourrées et se présenta à son tour.

« Et moi je suis Tecowaka. »


Il s’agissait bien d’un centaure. Imposant, il me dépassait d’au moins deux têtes et possédait une robe noire avec des taches blanches au niveau des pattes. Mon interlocuteur lança un regard songeur à l’animal avant de continuer :

« Très généreux de ta part de bien vouloir partager cette belle prise. »

Je caressai la tête de Chaol qui semblait légèrement nerveux à l’apparition d’une nouvelle personne avant de me relever.

« Ce n’est rien, la chance t’aurait elle souri à toi plutôt qu’à moi et nous serions dans la citation inverse. De plus, il y en a trop pour moi seule. »


Ce dernier point venait juste de me passer à l’esprit. Je savais qu’il y avait une ville dans la forêt un peu plus loin à l’Est où je pourrais vendre les restes de mon butin, mais j’avais visé un peu gros. Il serait bien trop encombrant d’essayer de tout transporter jusque-là alors il valait mieux partager. Nous pourrions séparer la viande de façon équitable, le problème étant de décider que faire de la peau. L’abimer réduirait grandement sa valeur de revente. Je réfléchis quelques instants quand une idée me vint. J’avais croisé, lors de ma marche en forêt, une cabane ou j’avais cru distinguer un humethère. Je n’avais pas osé en approcher de peur d’attirer l’attention du monstre n’étant pas certaine de pouvoir l’abattre par moi-même. À nous deux nous pourrions surement le tuer sans trop de difficulté, car Tecowaka me semblait être un combattant armé de ses lances et de sa lame courbe dont le nom m’échappait. Un petit défi amical pour nous départager.

« Que dirais-tu d’un bon repas? Nous pourrions ensuite nous partager les restes. Pour ce qui est de la peau j’ai une proposition à te faire. Pas très loin d’ici j’ai croisé un monstre un peu trop fort pour moi seule, nous pourrions nous élancer dans une nouvelle partie de chasse à son encontre pour nous départager. »

J’espérais qu’il accepte ma proposition. Je n’avais pas eu de bonnes chasses depuis mon départ de la compagnie et je commençais à me languir d’un peu de sensation forte. Cette dernière traque était loin d’avoir complètement répondu à mes attentes.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Dim 25 Sep 2016 - 20:28

Ce fut alors que je remarquais l’étrange animal qui accompagnait la chasseuse. Il s’agissait en réalité d’une race de chien qui faisait penser à un petit ourson. Bien original pour la chasse, d’habitude, j’ai toujours vu des chasseurs accompagnés d’animaux plus imposant… Enfin bref. Sa maîtresse lui caressa la tête, sans doute pour le rassurer de ma présence. Il était vrai que j’étais imposant. Je dépassais un humanoïde lambda de plusieurs têtes et je pouvais donc impressionner toutes créatures de taille inférieure. De plus, s’il était un chien de chasse, il pourrait me percevoir comme une menace.

Miriel - Ce n’est rien, la chance t’aurait elle souri à toi plutôt qu’à moi et nous serions dans la citation inverse. De plus, il y en a trop pour moi seule.

Quelle modestie. C’était rare à l’époque dans laquelle nous vivions. Et partageuse, j’avais du mal à le croire, je préférais rester sur mes gardes. Des gens bien, je voulais le croire, mais il existait beaucoup de personnes jouant les bonnes âmes pour mieux vous frappez dans le dos. Et, j’en avais suffisamment bavé pour savoir qu’il fallait prouver ses bonnes intentions. C’était par des paroles mielleuses et des promesses que mon peuple se faisait exploiter pour mourir afin de défendre une cause qui n’était leur. Cette jeune fille était d’apparence humaine, mais il était mal avisé de juger une personne sur son physique. En réalité, je voulais déceler des signes de tromperie. Je n’arrivais pas à en trouver, soit elle était sincère, ou très doué.

Miriel - Que dirais-tu d’un bon repas? Nous pourrions ensuite nous partager les restes. Pour ce qui est de la peau j’ai une proposition à te faire. Pas très loin d’ici j’ai croisé un monstre un peu trop fort pour moi seule, nous pourrions nous élancer dans une nouvelle partie de chasse à son encontre pour nous départager.

Voilà donc la raison. Une mise à l’épreuve, une confrontation. Mais comme mon lancer fut mauvais pour abattre le cerf, elle a dû deviner que j’étais mauvais chasseur. Donc, une épreuve de chasse pour nous départager ne serait profitable que pour elle. Je pourrais quand même affronter le monstre comme dans un duel. Elle devait avoir une idée derrière la tête. J’étais curieux de savoir de quoi il s’agissait. Oh, mais qu’est-ce que je racontais ? Elle me proposait le repas en premier et de nous partager les restes. La faim devait me faire délirer. Il serait judicieux d’accepter et de manger.

Tecowaka – J’accepte. Mangeons donc. Tu m’en diras un peu plus sur la créature à affronter.

Ainsi nous découpions la viande et retirons la peau avec délicatesse. Je fis même un feu pour faire cuire la chaire. J’en avais l’eau à la bouche.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Mar 27 Sep 2016 - 5:07

« J’accepte. Mangeons donc. Tu m’en diras un peu plus sur la créature à affronter. »

À mon bonheur, Tecowaka accepta mon offre. Nous décidâmes de prendre le repas avant de partir histoire d’avoir le ventre plein pour la confrontation. Alors que je me mettais à la tâche en dépouillant l’animal de sa peau j’observai mon nouveau compagnon du coin de l’œil alors qu’il s’affairait à faire un feu. Il y avait un je-ne-sais-quoi dans sa manière d’être et son expression qui me donnait l’impression qu’il n’était pas tout à fait à son aise. Ce n’était bien sur qu’une impression, il était dur de juger quelqu’un que l’on connaît que depuis quelques minutes sur l’expression que celui-ci aborde. C’était peut-être simplement son air naturel qui sait. Une fois ma tâche finie et l’alces dépecé je jetai un gros os à Chaol qui l’attaqua vigoureusement avant d’aller m’installer au bord du feu dont les flammes éclairaient maintenant la clairière. Alors que nous mangions je partageai les détails de mon idée avec Tecowaka.

« Il s’agit d’un humethère  que j’ai repérer dans une cabane pas très loin du sentier à l’ouest. Si on le laisse tranquille il pourrait se révéler dangereux pour les voyageurs, il est donc préférable de s’en débarrasser, mais le problème est que si on ne le tue pas rapidement celui-ci peut invoquer d’autres créatures pour se protéger. Je crois qu’a nous deux nous pourrions l’acculer et le tuer assez rapidement pour l’en empêcher. »

Je le laissai réfléchir aux nouvelles informations que je venais de lui donner. S’il acceptait toujours mon offre il ne nous resterait qu’à tout emballer et nous mettre en route. En avançant d’un bon pas nous devrions arriver au repaire du monstre aux alentours de l’aurore. Je préférais chasser de nuit à la lueur de la lune et des étoiles, mais comme mon compagnon n’était pas nyctalope comme moi ce serait un temps préférable. De plus, le couvert des arbres me protégerait de l’éblouissement.  

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Jeu 29 Sep 2016 - 22:45

Ainsi, nous partagions le repas. Ma nouvelle « amie » s’occupait de découper la viande et de dépecer l’animal. Quant à moi, je m’occupais du feu. Il fallait du bon bois, ni trop humide, ni trop sec. Fort heureusement, on trouvait tout ce que l’on avait besoin en forêt. Je rassemblais un petit tas de bois et avec un autre morceau de bois, je le frottais dessus pour faire apparaître les flammes. Cela mit un certain temps à venir, mais le feu finit par venir. Une petite chose que j’ai dû apprendre durant mon errance. Une fois que je me sois bien assurer que le feu avait bien pris, je m’installer juste à côté, profiter de la viande que nous fassions cuire. Miriel avait fini sa besogne et vint me rejoindre pour le repas et pour m’expliquer la nature de la cible :

Miriel - Il s’agit d’un humethère que j’ai repérer dans une cabane pas très loin du sentier à l’ouest. Si on le laisse tranquille il pourrait se révéler dangereux pour les voyageurs, il est donc préférable de s’en débarrasser, mais le problème est que si on ne le tue pas rapidement celui-ci peut invoquer d’autres créatures pour se protéger. Je crois qu’a nous deux nous pourrions l’acculer et le tuer assez rapidement pour l’en empêcher

J’ouvris bien grand les yeux. Je savais de quoi il s’agissait et j’étais étonné qu’un mort-vivant puisse rôder dans une forêt. J’aurais toujours cru que ce genre de monstre préférait les cimetières ou des grottes lugubres. En plus, elle avait raison, ces choses invoquaient autant qu’elles le désiraient des monstres pour les protégés. L’affronter ne sera pas une tâche aisée.

Tecowaka – Que fais donc un mort-vivant par ici ? Le tuer nous serra d’une grande difficulté.


•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Mer 5 Oct 2016 - 23:21

À mes paroles, je vis les yeux de mon compagnon s’agrandir dû à la surprise que lui avaient causée celles-ci.

« Que fait donc un mort-vivant par ici ? Le tuer nous serra d’une grande difficulté. »

Il semblait étonné de la présence d’un humethère dans un tel environnement. Il est vrai que les morts-vivants peuplaient de préférence les lieux lugubres comme les cimetières ou bien les anciens champs de bataille, mais il n’était pas impossible dans croiser ailleurs. En effet, un humethère était à la base un sorcier ayant tenté de devenir une Liche par le biais d’un rituel magique ayant mal tourné. Il était donc possible de retrouver ces créatures en tous endroits différant comptant des personnes avides de pouvoir. Ce qui couvrait un très large spectre si ce n’est pas la totalité du territoire d’Orcande à mon humble avis. Au vu de ces connaissances le fait de retrouver l’un de ses monstres en pleine forêt ne me paraissait point étrange. En fait, après avoir passé la moitié de ma vie à faire la chasse au monstre et à étudier ceux-ci il n’y avait plus grand chose qui m’étonnait à leur sujet.

« Il s’agissait surement d’un sorcier ayant trouvé refuge dans ces bois pour mener ses expériences loin des regards. Celles-ci ont bien sur mal tournées au vu du résultat. Il rode maintenant dans les parages pris sous cette forme. Pour ce qui est de la difficulté de la tâche cela me semble réalisable avec un minimum de risque. Il suffit de ne pas lui laisser de repos pouvant lui donner l’occasion d’invoquer ses laquais ce qui, en l’attaquant à deux, ne devrait pas se relever trop fastidieux. »


J’avais déjà élaboré un début de stratégie, mais avant de pouvoir la mettre au point je devrais attendre d’être sur place pour avoir une bonne vue du terrain. Le mieux serait que Tecowaka attaque le monstre au corps-à-corps et que je profite d’une opportunité pour l’attaquer à distance pendant que ma présence ne serait pas révélée. Il faudrait que je sois rapide pour intervenir avant que le monstre passe à l’invocation ou qu’il cause du tort à mon allié. Si nécessaire je viendrais ensuite le rejoindre pour mettre fin au combat. Cela me semblait être la solution optimale pour le moment, mais le tout était de savoir si mon partenaire accepterait. Cela ne restait qu’une ébauche et nous devrions nous mettre d’accord plus tard si Tecowaka n’avait pas changé d’idée sur le fait de bien vouloir m’accompagner.

« Toujours partant? Je ne t’en voudrai pas si tu décides de décliner au final. »


•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Dim 9 Oct 2016 - 14:30

Miriel - Il s’agissait surement d’un sorcier ayant trouvé refuge dans ces bois pour mener ses expériences loin des regards. Celles-ci ont bien sur mal tournées au vu du résultat. Il rode maintenant dans les parages pris sous cette forme. Pour ce qui est de la difficulté de la tâche cela me semble réalisable avec un minimum de risque. Il suffit de ne pas lui laisser de repos pouvant lui donner l’occasion d’invoquer ses laquais ce qui, en l’attaquant à deux, ne devrait pas se relever trop fastidieux.

Elle marquait un point, bien que ce genre de monstre donnerait l’idée de vivre près des tombes, en croiser en forêt serait tout aussi possible. Dans de tels endroits, on pouvait y trouver toute sorte de recoin isolé, permettant de se cacher loin des autres peuples et de ne pas être inquiété d’être dérangé. Une forêt hantée, voilà de quoi motivé. Je partageais sa stratégie, frappé vite et fort, ne pas lui laisser le temps de faire quoi que ce soit. Entre une chasseuse aguerrit et un centaure, cette abomination n’avait pas beaucoup de chance. Mais je me demandais, comment allons-nous justement l’affronter ? Le corps-à-corps serait préférable ? Ou la distance serait un avantage ? Je ne savais pas grand-chose sur ces monstres, donc pas grand-chose sur leurs attaques. Bon, Miriel savait manier un arc, et moi la lance et la faucille de guerre, on pourra sans doute combiner nos techniques de combat, ce qui ne laisserait pas de répit au monstre, se retrouvant coincé et n’ayant pas beaucoup de possibilités pour riposter.

Miriel - Toujours partant? Je ne t’en voudrai pas si tu décides de décliner au final.

Je ne voyais pas beaucoup de raison de refuser. Après cette rencontre et le repas partager, je me sentais déjà engager pour aller tuer la chose maudite. Après, je devais l’avouer, si elle était une humaine, j’aurais été plus réticent à l’aider. Mais après l’avoir bien observé, elle était tout autre. Peut-être un de ces mélanges de races. Un autre bon point pour elle. Et puis, ce n’était qu’un « divertissement », rien de bien sérieux, rien à y gagner ou à perdre, hormis la vie. Et cela me servira d’entraînement pour la suite de ma campagne contre l’esclavagisme. Tuer un humethère serait plus difficile qu’affronter un humain, donc, en venir à bout, ce serait comme facilité mes prochains affrontements contre eux, pensais-je. Essuyant ma bouche avec un de mes brassards en cuir, j’annonçai ma décision :

Tecowaka – Pourquoi déclinerais-je ? J’accepte d’aller chasser cette chose avec toi.


•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Sam 15 Oct 2016 - 18:13

« Pourquoi déclinerais-je ? J’accepte d’aller chasser cette chose avec toi. »

« Parfait! Terminons ce repas et mettons-nous en route, nous avons un bout de chemin à faire »

Sur ces paroles je terminai les dernières miettes de mon repas et me levai pour commencer à préparer notre départ. Je rangeai la peau de l’alces dont le propriétaire n’était pas encore décidé et rassemblai mes effets personnels. Une fois que je me fus assuré que Tecowaka n’en avait plus usage j’éteins le feu. Je pris quelques moments pour repérer le chemin à prendre et quand mon compagnon fut près au départ je me mis en route Chaol venant prendre sa place à mes côtés. J’avançai d’un bon pas, le regard dérivant de temps à autre au ciel pour m’assurer de la direction de ma course et l’oreille alerte pour m’assurer d’être toujours suivi pour ne pas perdre mon nouvel ami. Cette dernière attention n’était surement pas nécessaire, je ne crois pas qu’il me soit possible de distancer un centaure à pied même sur ce type de terrain, mais on n’était jamais trop prudent. Il était facile de se perdre de vue au cœur de la nuit en pleine forêt et difficile de s’y retrouver par la suite. Après quelques heures de marche nous arrivâmes sur le sentier alors que le ciel commençait à perdre sa noirceur d’encre pour dégrader dans les teintes de gris. Je remontai le chemin jusqu’aux environs où je l’avais quitté pour la première fois. Nous étions presque arrivé, en pénétrant de nouveau dans les bois et en empruntant la bonne direction nous arriverions en quelques minutes à la tanière du monstre. Je m’arrêtai pour faire face à Tecowaka.  

« Sa tanière devrait être en amont de notre position actuelle, il ne nous reste plus qu’à repérer l’endroit exact. Nous devrions avancer avec prudence à partir de maintenant pour éviter de se faire repérer. »

Je m’enfonçai de nouveau dans les fourrés et le plus silencieusement possible traçai ma route vers notre objectif en espérant que notre approche ne serait pas remarquée.  

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Mar 18 Oct 2016 - 21:27

Ainsi, nous nous étions mis d’accord et terminions notre repas. Alors que je finissais ceux qu’ils me restaient dans mon plat, je me mis à réfléchir à la condition de Miriel. Elle n’était pas humaine, ce qui m’agaçait moins. Elle n’était pas non plus une elfe, mais un demi-sang. Les drow avaient des habitudes plus violentes que cette chasseuse. Enfin, supposait qu’elle soit une demie-elfe me semblait nettement plus logique. Et je savais à leur sujet qu’ils n’avaient pas la vie facile sur le continent. Pendant ma condition d’esclave, j’en avais vue certains d’entre eux, écraser comme des insectes, qu’on faisait vautrer dans la boue pour effectuer les plus basses besognes. A cette époque, je n’en faisais pas cas, car je croyais en la propagande d’Estandre, que nous étions supérieurs. Cette vie de chasseuse devait lui procurer une grande liberté et un meilleur moyen de survie.

Nous préparions ensuite nos affaires pour aller débusquer cette créature sans plus tarder. La demie-drow éteignit le feu une fois prête et nous partions à travers la forêt, aidé par l’animal de chasse de Miriel. J’arrivais à suivre mes deux compagnons, malgré l’irrégularité du terrain, et l’obscurité de la nuit qui nous recouvrait. Je n’étais pas comme ceux qui pouvait voir dans le noir, mais j’arrivais à distinguer leur silhouette et mon ouïe m’aida à me diriger. Et sans oublier qu’avec mes jambes équines, j’arrivais facilement à les rattraper. Après une longue marche à travers la végétation, nous arrivions sur un sentier qui serpentait dans la forêt.

Nous remontions ce chemin en même temps que le soleil se levait. Je n’avais aucune idée du chemin à prendre, ni de l’endroit où nous nous trouvions. Mais je faisais confiance à la chasseuse. Pour repartir en suite, cela ne devrait être compliqué.

Miriel - Sa tanière devrait être en amont de notre position actuelle, il ne nous reste plus qu’à repérer l’endroit exact. Nous devrions avancer avec prudence à partir de maintenant pour éviter de se faire repérer.

Elle montra la voie à suivre. Je restais derrière elle, mais il m’était difficile de rester discret, mes sabots résonnaient un peu en heurtant le sol. J’essayais d’avancer à pas léger pour amoindrir les chocs. On ne voyait pas grand-chose à travers les buissons et les arbres, mais rapidement, nous nous retrouvions devant l’entrée d’une grotte. Etait-ce cela ? L’antre du damné ? En tout cas, je ne voyais aucun signe du monstre. Il devait se cacher tout au fond de son repère. Dormait-il ? Je ne savais pas si ces choses pouvaient dormir. Ah moins de préparer quelque chose de noire.

Tecowaka – Je ne le vois pas. On pourrait tenter d’entrer et de le prendre par surprise. Le risque, ce serait de se retrouver piégé à l’intérieur et d’avoir moins de place pour se défendre et bouger. Sinon, on pourrait l’attirer à l’extérieur, mais il s’attendra à une attaque et invoquera un monstre pour l’aider. Qu’en penses-tu ?

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Dim 23 Oct 2016 - 15:07

Alors que nous avancions vers notre objectif tout était silencieux hormis le bruissement du vent dans la végétation et le bruit sourd des sabots de Tecowaka heurtant le sol. Ses pas étaient feutrés par la terre et à moins d’y prêter une attention particulière, indétectable à mon avis pour un troisième parti ne possédant pas une ouïe surdéveloppée. Nous arrivâmes rapidement à la grotte où j’avais vu le monstre pénétrer lors de mon premier passage. Je balayai le périmètre du regard et ouvrai grand les oreilles à la recherche d’un signe de sa présence, mais je n’en trouvai point. Le monstre c’était surement réfugier dans sa tanière pour la journée.  

« Je ne le vois pas. On pourrait tenter d’entrer et de le prendre par surprise. Le risque, ce serait de se retrouver piégé à l’intérieur et d’avoir moins de place pour se défendre et bouger. Sinon, on pourrait l’attirer à l’extérieur, mais il s’attendra à une attaque et invoquera un monstre pour l’aider. Qu’en penses-tu ? »

Je réfléchis à nos deux options. Nous pourrions en effet essayer de le prendre par surprise en s’infiltrant, mais je ne crois pas que les bruits de sabots de Tecowaka lui permettraient de passer inaperçue. Dans un espace clos ceux-ci l’écho de ses pas vendrait notre avancé au monstre. Je pourrais essayer d’y pénétrer seule pour le surprendre avant que mon compagnon vienne me rejoindre, mais je ne raffolais pas de l’idée de devoir me retrouver seule à seule avec notre adversaire. Dans un espace fermé je devrais me reposer sur un style de combat rapproché et cela n’était pas une très bonne idée de me mettre à sa portée. De plus avec sa grande taille, Tecowaka ne serait surement pas à son aise pour combattre à l’intérieur si l’espace se révélait être étroit. L’autre option était alors de le faire sortir pour avoir l’avantage du terrain, mais nous risquions aussi de perdre l’avantage de la surprise et de lui laisser le temps d’invoquer un sbire. J’eus alors une idée, elle n’était pas parfaite, mais c’était ce que j’avais trouvé de mieux.

« Je crois que notre meilleure chance de vaincre est de le faire sortir de sa cachette. Si tu es d’accord, j’indiquerai à Chaol de sortir des arbres et d’aboyer pour attirer l’attention du monstre. Avec un peu de chance il viendra voir ce qui se passe sans pour autant se sentir menacer et alors nous aurons l’avantage de départ.»

C’était un pari risqué, si le monstre décidait de ne pas se montrer nous risquions alors de perdre toute chance d’une attaque surprise. Par contre j’étais suffisamment confiante pour l’essayer, cela piquerait probablement sa curiosité.

« Une dernière chose, si tu t’avances au corps-à-corps essaie de rester hors de la portée du monstre. Ceux-ci ont la capacité de drainer l’énergie vitale par contact. »

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Mar 25 Oct 2016 - 10:47

Miriel - Je crois que notre meilleure chance de vaincre est de le faire sortir de sa cachette. Si tu es d’accord, j’indiquerai à Chaol de sortir des arbres et d’aboyer pour attirer l’attention du monstre. Avec un peu de chance il viendra voir ce qui se passe sans pour autant se sentir menacer et alors nous aurons l’avantage de départ.

Voilà qui me semblait être une meilleure alternative. J’avais oublié son compagnon de chasse. Un animal devrait moins alerter l’Humethère, mais l’intrigué. Par contre, cela restait un plan assez faible. Rien ne disait que le monstre sortirait de sa grotte, car il aurait entendu un animal près de son entre. Il vivait en pleine forêt, des animaux, ils y en avaient aux quatre coins. Mais si le chien aboyait de façon menaçante ou en répétition juste devant chez lui, il pourrait se demander ce qu’il se passait. Une bonne idée, mais qui présentait de nombreuses failles. Il faudrait une bonne dose de chance pour que tout se passait comme prévus. Je me mis à grogner pour approuver.

Miriel - Une dernière chose, si tu t’avances au corps-à-corps essaie de rester hors de la portée du monstre. Ceux-ci ont la capacité de drainer l’énergie vitale par contact.

Mince alors ! J’ignorais ce détail, me voilà bien aidé. J’étais spécialisé dans les combats rapprochés. Coups de poing, de sabots et de lames étaient mes pratiques de prédilections. Pour ceux qui étaient de la distance, j’étais moins expert. La preuve avec l’animal de tout à l’heure, ma lance l’ayant loupé pour se planter plus loin. Bon, ce n’était pas très grave. Je possédais une bonne précision, en plus j’avais bien mangé et je possédais en plus d’un sort à attaque à distance qui serait sans doute utile. Je devrais donc laisser mes faucilles de guerre de côté et me contenter de mes deux autres techniques de combat. Miriel sera là en tant qu’appuis et avec ses flèches, il apportera beaucoup en attaque.

Tecowaka – Très bien, vas-y. Attirons le en dehors de son entre, et dès qu’on apercevra sa tête, on le crible de projectile en tout genre.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Lun 31 Oct 2016 - 17:06

« Très bien, vas-y. Attirons le en dehors de son entre, et dès qu’on apercevra sa tête, on le crible de projectile en tout genre. »

Je crus apercevoir une certaine tension dans les paroles de mon partenaire à la suite de mon annonce. J’oubliais souvent que tous n’avaient pas les mêmes connaissances et je me sentais légèrement coupable de l’avoir entrainé dans cette histoire sans lui fournir tous les détails. Tout du moins, il m’avait donné son accord pour agir et semblait prêt à passer à l’action, alors je continuai avec le plan. Je flattai la tête de Chaol en signe d’encouragement et sur ma commande celui-ci se rapprocha légèrement de l’entrée avant de se mettre à aboyer bruyamment. L’arc à la main j’encochai une flèche le regard rivé dans les profondeurs de la grotte pour percevoir tout mouvement. J’espérais que les jappements seraient un bruit suffisamment hors normes dans cet environnement et intrigant pour amener la bête à investiguer. Plusieurs secondes passèrent sans que rien ne se passe et je commençais à croire que mon plan serait un échec, quand je captai un mouvement à la limite de ma vision dans les ténèbres de la grotte. Une silhouette commença à se découper et à s’avancer. Je bandai mon arc, mais attendis avant de décocher. Si j’agissais trop tôt, la bête aurait de plus grande chance de pouvoir se réfugier avant que nous puissions enchainer. L’ombre pris forme et une créature humanoïde au torse décharné habillé de lambeau fit son apparition, s’avançant à moins de trois mètres de la sortie. Lorsque son regard rouge sang se posa sur mon compagnon de longue date je relâchai mon projectile. Au son familier d’une flèche perçant l’air Chaol déguerpi rapidement de la zone de conflit alors que celle-ci s’enfonçait dans les muscles à vif de ma cible. D’un mouvement fluide j’encochai un nouveau projectile, prête au combat.    

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Jeu 3 Nov 2016 - 9:36

La jeune demie-elfe caressa la tête de son chien pour l’encourager dans cette dure mission au combien risquer. L’animal alla se placer devant l’entrée de la grotte et se mit à aboyer pour attirer le monstre. Nous nous tenions prêt à frapper dès que le monstre montrerait le bout de son nez. Miriel banda son arc avec une flèche, visant vers le cœur des ténèbres. Quant à moi, je tenais fermement une de mes lances, me préparant à la lancer sur la chose. Au dernier moment, je l’enflammerais pour provoquer bien plus de dégâts, car on m’avait dit un jour que les monstres de ce genre n’aimaient pas trop le feu. J’allais tester cette théorie. Nous attendions un moment sans voir le moindre signe de la chose. Je me demandais si nous nous sommes trompées de lieu. Lorsque tout à coup, quelque chose bougea.

Des ténèbres jaillirent deux yeux d’un rouge lumineux. Puis un corps squelettique d’apparence humanoïde se dessina. L’humthère s’approcha doucement du chien qui lui aboyait dessus et tendit sa main griffue vers le pauvre canidé. À cet instant, Miriel décocha sa flèche qui alla se planter dans le corps abominable de l’humethère. L’animal en profita pour fuir. La chose regarda surprit le projectile planté non loin de son cœur. Sans me faire prier, je fis enflammer ma lance. Des flammes jaillirent de ma main pour envelopper l’arme et je la lançais de suite sur le chose avec une grande force. L’humethère fut surprit en voyant ce trait de feu foncer sur lui et tenta de l’esquiver, mais il le ressue dans la jambe. Il manqua de s’écrouler. Les flammes commencèrent à le ronger et brulèrent ce qui restaient de vêtement. En me redressant, je disais :

Tecowaka – On l’achève !

Je dégainais mes deux faucilles de guerres, prêt à le découper comme un saucisson et à le faire brûler. Il serait à point pour ce soir. Mais la chose n’était pas encore vaincue, je ne comptais pas trop m’en approchais pour risquer de faire drainer ma vie par ce vampire. Je comptais utiliser mon sort à distance pour garder l’avantage et éviter un minimum de risque.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Ven 11 Nov 2016 - 1:36

Alors que je m’apprêtais à viser de nouveau, je fus surprise par l’apparition soudaine d’une vive lumière à mes côtés. Je tournai vivement la tête, pour y trouver un spectacle auquel je ne m’attendais point. La lance que tenait fermement Tecowaka avait pris feu et dégageait maintenant une aura de chaleur. Avec toute la puissance de son bras, il projeta son arme en direction de notre adversaire et je le suivi du regard fendre l’air dans un halo de lumière. À la dernière seconde, le monstre se précipita sur le côté, mais il ne fut pas assez rapide et la lace endommagea sa jambe et rependit une volée de flamme sur son corps. Alors que les lambeaux de ses habits se dissipaient sous les flammes, l’humethère lança un cri qui résonna dans un mélange de rage et de douleur.

« On l’achève! »


La voix de Tecowaka me sortit de ma contemplation alors qu’il dégainait ses armes et partait à la charge. Je me concentrai de nouveau sur la tâche à accomplir, prête à tirer à la première occasion. Juste au moment où Tecowaka sorti de ma ligne de mire je relâchai mon projectile. L’angle n’était pas parfait, le monstre me tournant maintenant partiellement le dos pour faire face à son assaillant, mais je ne pouvais me permettre de faire la difficile. Ma flèche trouva sa cible dans l’omoplate de la créature qui se cambra sous le coup. J’encochai une troisième fois tout en me précipitant hors du couvert de la végétation afin d’avoir une meilleure liberté de mouvement pour ma prochaine attaque.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Sam 12 Nov 2016 - 15:49

Le monstre se débâtit avec ses flammes qui le brûlaient sur tout le corps. Alors que je fonçais sur lui, une flèche de la chasseresse fendit l’air et vint frapper en pleine omoplate de l’humeterre qui voulut encore s’enfuir. Il subissait déjà bien trop d’attaques de toute part pour se concentrer à invoquer un de ses petits gardes du corps. Tant mieux ! Gardant mes distances, je le frappais avec les lames en forme de demi-lune pour lui tailladais la peau décomposée. Je faisais tout mon possible pour ne pas rester sur place, je lui tournais au tour tout en continuant de frapper pour éviter les coups de la chose et le risque de me faire aspirer mes forces vitales. Je devais faire attention aussi aux tirs de l’archère. Mais à un moment, le monstre parvint à m’atteindre en me griffant au bras. Par réflexe, je m’éloignais de la chose et me préparais à faire pleuvoir une pluie de lances.

Pendant tout le combat, je ne faisais appel qu’à mon instinct. On n’avait pas le temps de réfléchir quand on affronte un humeterre. Il fallait surtout survivre en évitant tout contact. Déjà, ce fut mal partit car je vie que le chose avait regagner un peu de force après m’avoir blessé. Ce n’était pas une grosse blessure, mais ce fut suffisant pour lui de regagner de l’énergie. Il poussa un gros hurlement de rage. S’il fallait l’abattre, c’était maintenant ou jamais. J’étais tenté d’utiliser toute l’énergie qui me restais avec ma magie pour le réduire en poussière et l’éparpiller aux quatre vents.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Dim 13 Nov 2016 - 5:12

Mon dernier coup détournant brièvement l’attention du monstre de son assaillant en approche. Cela ne dura pas, mais ce fut suffisant pour permettre à Tecowaka de porter une première attaque à l’aide de ses lames sans rencontrer de résistance. Le guerrier ne s’arrêta pas là, il commença à tourner autour de la créature la ruant de coup, ne lui laissant point le temps de souffler. Celle-ci enragée répondait de coups de griffes qui pour l’instant ne rencontraient que l’air. Les deux adversaires s’affrontaient dans une dance brutale, les corps se mouvant pour mieux attaquer ou esquiver. Pour ma part je me tenais à bonne distance ne sachant pas vraiment quoi faire. Si je  me tentais à attaquer de nouveau de mon arc je risquais fortement de blesser Tecowaka. Peut importe l’endroit où je me plaçais, je n’arrivais pas à avoir un angle de tir dégagé, les deux corps s’entremêlant en permanence. M’avancer au corps-à-corps ne me semblait pas préférable, je risquais plus d’être une nuisance à mon partenaire qu’autre chose, le bloquant dans ses déplacements. Dans ces moments, il était préférable de garder son calme et de bien calculer ses actions. En tant qu’archère, la précipitation pouvait se révéler couteuse. Je restai donc en retrait guettant la première occasion pour rentrer de nouveau dans l’affrontement. Je n’eus pas à patienter longtemps, l’un des coups de griffes du monstre finit par atteindre son adversaire qui sur le coup s’éloigna de la menasse. L’humethère sembla s’abreuver du coup qu’il venait de porter et dans un cri de rage commença à pourchasser Tecowaca. Le monstre semblait avoir oublié ma présence, l’esprit embrumé de colère envers mon compagnon, et j’allais me faire un plaisir de lui rappeler. Maintenant dans son dos, je relâchai de toutes mes forces ma flèche déjà prête pour son envol tout droit entre ses omoplates à la base de la nuque. Le projectile pénétra profondément dans la chair de notre ennemi.  

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Lun 14 Nov 2016 - 11:16

Après mettre écarter de la chose, cette dernière voulue se jeter sur moi. Je devrais donc jouer un peu à la course avec lui. Mais je n’en aurais pas l’occasion, car l’humethère se mit à pousser un cri de douleur en levant la tête et repoussant ses bras et mains griffus vers son dos. Quelque chose l’avait atteint entre les épaules et je compris rapidement que Miriel venait de tirer une nouvelle flèche. Elle avait fait mouche comme on dit. Le monstre se débâtit pour atteindre le trait planté dans sa chaire immonde et la retirer. On ne le lui avait pas laissé le moindre temps, ni la possibilité de penser à invoquer du renfort. Et là, je compris que c’était notre chance. L’humethère était très affaiblit, les nombreuses ouvertures faites sur son corps ne furent pas tout guéris après m’avoir touché et des marques de brûlure recouvraient tout son corps. Il fallait frapper.

Avec l’une de mes faucilles de guerre, je la fis se recouvrir de décharge électrique. De fines éclaires bleu dansaient sur la lame. Avec force et rapidité, j’abatis mon arme sur le monstre. Le coup et l’angle donnait à mon attaque enverrait en même temps une boule électrique en direction du monstre, ce qui créerait une double attaque.

Tecowaka – Crèves sale monstre !


Une boule électrique sortir de la lame et frappa l’humethère en pleine poitrine, et ma lame, avec l’énergie et la force accumulait, le frappèrent en plein coup et le décapita dans la foulée. L’hideuse tête s’envola dans les airs pour retomber plus loin à l’arrière. Le monstre eut encore quelques réflexes juste après avant de s’écrouler au sol. Peut-être à cause de la décharge reçue. Mais en tout cas, il était enfin à terre, inerte. J’ai dû utiliser presque toute ma force et ma magie pour en arriver à bout, et encore, je fus aidé sur ce coup-là. Il nous en avait donné du fil à retordre, mais je me doutais que ce ne serait pas aussi facile que ça. En tout cas, j’étais content que notre plan avait fonctionné. On avait réussi par le prendre par surprise et ne pas lui laisser le temps d’invoquer des monstres et utiliser sa magie.

J’essayais de reprendre un peu mon souffle. Ce combat m’avait bien fatigué, d’habitude, je n’affrontais pas des adversaires aussi moches et aussi puissant. Ce sont généralement des humains ou ceux qui s’en approchaient le plus. Et encore, elle n’avait pas donner tous ce qu’elle avait en elle. Redressant la tête, je regardais Miriel au loin.

Tecowaka – On l’a eu !


Je me reconcentrais à nouveau sur la blessure de mon avant-bras. Cette saleté m’avait fait une belle plaie. Enfin, ce n’était pas si grave, mais on voyait bien les griffes dessus. Cela devrait se guérir de lui-même, à condition que ses mains osseuses ne furent contaminées par un quelconque maléfice. Non, cela se saurait. Par contre, ça me grattait un peu et je ne pouvais m’empêcher de frotter un peu dessus pour faire passer la douleur. Le mieux serait que je retrouve un druide par ici pour qu’il accepte de me pratiquer un soin ou s’assurer qu’aucun mal ne me menaçait à cause de ces griffes.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Mar 22 Nov 2016 - 1:18

Mon tir arrêta abruptement la course du monstre qui faillit tomber à la renverse dans un hurlement. Celui-ci se m’y à se tortiller à grands cris pour atteindre la flèche que je venais de lui planter dans le dos. Alors que j’encochais un nouveau trait pour abattre notre ennemi je vis Tecowaka lever l’une de ses lames dans les airs. Celle-ci se mit alors à crépiter émanant une lumière bleutée. D’un même mouvement mon partenaire se jeta sur l’humethère et abattit son arme.

« Crève sale monstre! »

Une boule d’énergie s’échappa de la lame et frappa le monstre juste un instant avant que l’arme pénètre dans le coup de celui-ci. La chère ne sembla pas offrir beaucoup de résistance, car la lame ressortie d’un mouvement fluide de l’autre côté en envoyant la tête volée dans une gerbe de sang. Le corps tressauta légèrement avant de s’effondrer au sol presque au même moment ou la tête percuta la terre. Le combat était terminé et s’était merveilleusement bien passé, au meilleur de mes espérances. Je pouvais remercier Tecowaka pour cela, il avait fait du très bon travail et s’était retrouvé un allié plus que compétent. Ce dernier semblait être essoufflé, mais heureusement toujours en un seul morceau.

« On l’a eu. »

« Oui, tu as été fantastique pour le coup. »

Je rangeai mon arme et me dirigeai vers le centaure en prenant soin de contourner le corps, n’ayant point envie de me retrouver les bottes tâchées de sang. Tecowaka avait tourné son regard vers son bras lacéré et se mit à inspecter sa blessure. Elle ne semblait pas très grave, mais cela ne devait pas être agréable.

« Je crois que tu es le vainqueur de notre petite compétition et le trophée te revient de droit. Avant de partir, j’aimerais inspecter la tanière du monstre si cela te dit, mais tout d’abord laisse-moi penser ta blessure, cela sera mieux que rien pour le moment. »  

Sur ces paroles, je me penchai pour fouiller dans mon et en sortir un linge et des bandages. En me relevant je lançai un regard à Tecowaka pour m’assurer que ma proposition avait été accepté avant de me mettre à la tâche.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Tecowaka le Jeu 24 Nov 2016 - 11:39

Miriel - Oui, tu as été fantastique pour le coup.

Il était vrai que je me débrouillais mieux au combat qu’à la chasse, la preuve en était. Le cerf m’avait échappé, mais pas cette saleté. Miriel s’approcha de moi pour venir m’aider.

Miriel - Je crois que tu es le vainqueur de notre petite compétition et le trophée te revient de droit. Avant de partir, j’aimerais inspecter la tanière du monstre si cela te dit, mais tout d’abord laisse-moi penser ta blessure, cela sera mieux que rien pour le moment.


Elle sortit de quoi me soigner de mes blessures et attendit une réponse. Elle avait de quoi bander, du linge et du bandage. Je me serais attendu à des herbes ou potions, mais elle ne devait pas être une alchimiste ou une druide. Mais cela devrait faire l’affaire. Mais si ça s’aggravait, je pourrais toujours recourir à un quelconque guérisseur du coin, un compétent bien entendu.

Tecowaka – Non, on la eut. Je n’y serais pas arrivée sans ton aide, Elfe. Il serait normal de se partagé le trophée. Je te remercie de ton aide. Vas donc inspecter sa tanière, je vais rester ici à surveiller au cas où on aurait de mauvaise surprise.


Miriel banda mon ouverture saignante avec attention et alla faire ce qu’elle avait prévu de faire. Quant à moi, je restais là, à monter la garde. Je ne voulais pas que quelqu’un ou quelque chose nous tombe dessus alors que nous serions piégés dans la grotte. Et je voulais surveiller aussi le cadavre de la chose. Étant une sorte de mort-vivant, ou quelque chose de maudit, il pouvait nous avoir réservé un mauvais tour. Je m’attendais à le voir, se relever et faire repousser sa tête. Une règle qu’on nous apprenait à la guerre, ne jamais tourner le dos à un ennemi, surtout si ce dernier se trouvait à terre et laisser pour mort.

Ce fut en tout cas remplit d’émotion. Je ne m’attendais pas, qu’en allant chercher à manger, je serais tombé sur une drow qui n’affichait pas d’animosité et d’envi de trancher la gorge. Elle était du genre partageuse et rêvait d’aventure. Bien qu’elle m’ait entrainé à combattre un sorcier maudit, tout c’était bien terminé et nous revenions triomphant après avoir débarrasser de ces terres d’une liche, ou ce qui s’en rapprochait. On pouvait voir cela comme une bonne journée.

•————————————•
Marche du centaure:
avatar
Tecowaka
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Míriel le Ven 9 Déc 2016 - 23:03

Quand j’eus terminé de bander la blessure de mon compagnon, ayant pris le temps de nettoyer la plaie, je rangeai mon matériel puis pris la direction de l’entrée de la grotte. Je m’enfonçai tranquillement entre les parois de pierre alors qu’une légère pente me menait plus en profondeur. La lumière se fit de plus en plus sobre à mesure que je m’avançai, ma vision s’ajustant pour me permettre une meilleure vision de mon environnement. Après une vingtaine j’arrivai un fond de la tanière où étaient disposées de façon chaotique les maigres possessions du monstre. Ou plus exactement celles du sorcier avant que celui-ci n’échoue son rituel. Je retrouvai quelques livres au contenu louche dont plusieurs que je n’arrivai pas à déchiffrer. Je pourrais probablement trouver un acheteur intéressé par leur contenu, mais je n’avais aucune envie de passer un tel savoir dans les mains d’une autre personne alors je les abandonnai sur place. Je trouvai quelques vêtements et de la nourriture depuis longtemps périmée avant de tomber sur quelque chose d’intéressant. Une bourse, après vérification elle ne contenait pas une grande fortune, mais c’était toujours cela. Je jetai un dernier coup d’œil aux alentours avant de rebrousser chemin et d’aller retrouver mon partenaire.

« J’en ai terminé, je crois qu’il est temps de partir et que de trouver quelqu’un pour ta blessure. Je te remercie infiniment pour ton aide et ta compagnie. »


Sur ces paroles je lui donnai la moitié de ce que j’avais trouvé avant de prendre mes choses et de me mettre en route un sourire sur les lèvres. Ma journée avait pris une tournure bien inattendue. Je ne m’attendais pas à tomber sur quelqu’un en pleine forêt, mais j’étais bien heureuse d’avoir fait la connaissance de Tecowaka. Celui-ci n’était pas très bavard, mais était de bonne compagnie en plus d’être un excellent combattant. Après cette aventure improvisée, je ne rêvais maintenant que de m’affaler quelque part pour y dormir.    

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Míriel
Novice
Novice

Race : Demi-Drow
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un compétiteur ou un compagnon?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum