Enquête surnaturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enquête surnaturel

Message  Melusa le Ven 2 Sep 2016 - 21:24

Voilà de nombreux jours que je ne suis pas revenu à la surface. La dernière fois, j’étais sur les bords d’un fleuve non loin d’un village humain. Mais ces derniers m’ont importuné pendant mon repos et ont tenté de me tuer. Après un accord passé avec un guerrier, j’étais parti me reposer au fond des eaux. Avec le temps, je finissais par croire qu’il n’y avait que là où l’on pouvait vivre en paix, à la surface, il n’y avait que de l’hostilité. Ces derniers jours, je passais mon temps dans des ruines englouties, près d’une île. Le jour, je chantais et jouer avec les sirènes qui passaient non loin de moi. Nous nous livrions à des concours de talent et je devais l’avouer, je n’égalais pas ceux des sirènes. Mais j’apprenais beaucoup auprès d’eux. Je perfectionnais mon chant et ma musique grâce à leur conseil, ce qui dans un sens, me rendait bien plus puissante.

Je m’étais bien amusé durant ces jours de fête. J’aurais pu continuer à jouer et chanter durant des semaines, mais j’étais désireuse de retourner à la surface. Je m’attendais revivre la même chose que la dernière fois, mais le monde d’en haut était tout aussi beau que celui d’en bas. Alors, au petit matin, je nageais à très grande vitesse vers la surface. Je connaissais pas mal d’endroit au cours de ma longue vie et je pensais pouvoir trouver un point d’eau loin de peuple violent qui serait prêt à sortir leur harpon et à m’en transpercer avec. Mon petit voyage me mena vers les terres du royaume humain, connu sous le nom de… Telbar… Telkar… Telbara ! J’ai eus ouïe dire que là-bas, toutes les espèces étaient respecter. Autant y tenter ma chance.

Je ne comptais pas me promener dans leurs villes, juste trouver un endroit tranquille. Pour cela, je remontais une rivière jusqu’à arriver dans un lac. J’aimais les lacs. De grand espace d’eau au milieu de verdure, un endroit parfait pour profiter des deux mondes. Je m’installais en plein milieu du lac et sortie discrètement ma tête pour vérifier s’il n’y avait pas de danger apparent. C’était la tranquillité absolue, cela me rendit heureuse. Mes petits se mirent à siffler, ravis également de l’endroit. Ainsi, je m’amusais à nager et faire des figures dans l’eau. Père ne m’avait donné la moindre mission pour le moment, alors autant en profiter pour s’amuser le plus possible. Cela me changeait aussi un peu des monstres à noyer ou faire dévorer.

Les poissons nageaient autour de moi en bande comme des petits chats désirant jouer. Les algues dansaient sous l’eau comme les branches d’arbres au vent, créant un balai envoutant. J’aurais aimé avoir une sœur ou un frère avec moi pour jouer, mais j’étais seule pour le moment. Je continuais donc à danser et même à faire des sauts gracieux hors de l’eau. Pas des bonds extraordinaires comme les dauphins car je n’arrivais pas à faire sortir totalement mon corps hors de l’eau pendant le saut. Un peu comme un gros poisson ou une baleine. Je ne suis pas une baleine ! Après m’être bien défouler, je me laissais flotter au-dessus de l’eau, emporter légèrement par le mouvement. Je faisais quasiment du surplace, c’était comme être allonger sur un lit.

J’étais dans une bulle de paix, de solitude, de sécurité… Qui éclata en un instant quand j’entendis ce bruit. D’abord surprise, je plongeais dans l’eau et n’en ressortis qu’un peu plus loin ma tête jusqu’aux oreilles. Mes petits ne firent pas le moindre bruit, cherchant à deviner aussi l’origine. Ça n’avait rien de naturel, c’était mélodieux. Je reconnus très vite qu’il s’agissait d’une musique jouait par un instrument. À entendre le son, l’instrument utilisait avait des cordes. Soit il s’agissait d’une guitare ou d’un violon. Peut-être plus le premier. Mais la musique était plaisante, je voulais voir d’où elle venait. De toute façon, j’avais prévu d’explorer un peu les terres avant de rentrer. Je m’approchais de la source de la musique. Elle était tout proche. Je sortais doucement de l’eau et commençai mon avancée sur terre qui était très lente. Mes tentacules n’étaient pas prévus à l’origine pour les voyages sur terre, donc j’ai dû prendre mon mal en patience. Mes petits se mirent à siffler contre la musique. Je leur sommer de se taire, pour ne pas se faire repérer et pour savoir qui jouait ainsi.

Melusa – Quelle belle mélodie qu’entends-je. Agréable à ouïr, je ne peux qu’imaginais des anges.


M’engouffrant dans les buissons qui encerclaient le lac, je m’en servis comme camouflage pour arriver jusqu’à l’origine de la musique. Comme je l’avais deviné, elle n’était pas loin du lac, j’arrivais déjà à voir la personne qui y jouait, tenant fermement son bel instrument.

•————————————•
Chant d'une dryade ::


avatar
Melusa
Bon
Bon

Race : Dryade d'eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Niabla le Ven 2 Sep 2016 - 22:43

Je marchais dans la forêt du royaume de Telbara où mon escapade m'avait emmené . Le paysage était magnifique. Les oiseaux chantaient un son mélodieux. Un vent chaud souffla derrière moi comme un signe de dieu me disant d'avancer. Cet air,cette faune,cette flore tout me donnait envie de chanter mais je me suis souvenu que je chantais faux et je ne voulais pas faire fuir les oiseaux. Je regardais tout autour de moi sans penser a grand chose. J'étais en symbiose avec la nature . Sans que je ne le remarque je me rapprochait d un lac.

-<>

Je parlais comme si quelqu'un pouvait m'entendre, c'était ridicule personne n'étais la à des kilomètres à la ronde. Je commençais alors à enlever mes habits. D'abord mon plastron ensuite ce fût les bottes jusqu'au moment où je vis un gros poisson sauter hors de l'eau. Je ne vis pas précisément de quelle espèce il s'agissait car le soleil m'avais ébloui. Cependant je décidais de me baigner juste les pieds par peur que sa soit un monstre !!

<< peut être un grand monstre des temps anciens >>

Je repartit 5 minutes après, j'étais heureux. Je n'avais pas faim puisqu'il y avait des fruits à portée de main, je m'étais reposé et j'avais soif de connaissance sur la faune et la flore locale. Les oiseaux tournèrent autour de moi comme si j'étais l'un des leurs, comme pour m'accompagner. Je sortis alors ma guitare pour participer à leur symphonie musicale. Je sorti un air que mon père aimais, un air gai et joyeux. Je le connaissais par cœur et je n'avais pas a m'occuper des mouvements que j'avais à faire, mon corps et mon cœur connaissait la musique.

Soudain j'entendis un bruit dans un buisson derrière moi. Des brindilles craquèrent, comme sous le poids d'une bête. Je me demandais ce que s’était . La chose rampait mais c’était trop grand pour être n'importe quel serpent de la région. J’avançai comme si de rien n'était mais un autre bruit me dérangea. Un son bruyant et fracassant fit fuir tous les oiseaux. Ce n'étais pas loin, c’était même tout proche. Quelqu'un déchirait des écorces avec des griffes ou des armes . Un grand cri rauque sorti de cette endroit comme si la nature demandait de l'aide.Comme tout grand aventurier, je pris mon courage à deux mains et je me cachais derrière un buisson (oui je sais sa fait moins courageux sur le moment). J'essayais de voir puis je me tournis pour voir si j’étais bien installé, si je n'allais pas tomber dans l'eau. A ce moment je vis une pieuvre serpent mutante.Ses grands yeux bleus me regardait . Je n'avais jamais vu ça avant. Elle ne bougeait pas, me regardant comme si elle ne comprenait pas quelque chose . Je continuais à l'observer, quand du coin de l’œil je vis des humains approcher.

•————————————•
Fiche de personnage
*Dit tu connais l'histoire de la dryade de Vulgarde?*
avatar
Niabla
Novice
Novice

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Melusa le Sam 3 Sep 2016 - 13:37

Après avoir traversé les buissons et les branches, je parvins à voir qui jouait cette musique. Près d’un chemin, se tenait un humain. Il jouait un air bien joyeux avec une guitare qui pouvait faire danser n’importe qui au tour d’un foyer ou d’un petit rassemblement. J’écoutais la musique avec un grand plaisir, mais il s’arrêta brusquement et se mit à tourner la tête dans tous les sens. M’avait-il repéré ? Il était possible qu’il met entendu pendant que je me déplacer. Mes tentacules ont bien pu écraser des branches ou fait du bruit en bougeant les broussailles près de moi. Je ne bougeais pas d’un pied de crabe, j’étais devenu comme une statue. Mes petits se cachèrent derrière ma tête pour ne pas attirer l’attention. Avec un peu de chance, il ne me verra pas, mais ce fut une belle bêtise de ma part, je devais l’avouer.

Un étrange bruit résonna tout autour de nous, j’en fus surprise et mes petits se mirent à siffler de méfiance. L’inconnu ne resta pas longtemps devant moi, il se précipita pour se cacher derrière un buisson. Une tactique pour découvrir l’origine de ce bruit, usant de ruse ou bien par couardise ? Je n’en savais rien, mais je ne sortais pas non plus de ma cachette, car s’il y avait un danger, je préférais l’affronter par ruse, frappant quand il ne s’y attendrait pas. Le musicien regardait ce qu’il se passait et finissait par me repérer. Ses yeux se posèrent sur moi. Je n’arrivais pas à voir s’il était effrayé ou juste curieux. Peut-être la peur le paralyser, j’étais une créature bien mystérieuse.

Au tournant du chemin, un groupe d’humain firent leur entrée. Ils portaient d’étrange accoutrement que je n’avais jamais vu de ma vie, et certains étaient armés. Ce groupe ne comptait pas loin d’une dizaine d’individus qui passaient devant nous, sans se soucier s’il y avait des inconnus ou non. Ils passèrent ainsi devant sans s’arrêter. Je doutais qu’il s’agissait d’une patrouille, ils semblaient tremper dans quelque chose de louche, mais qui ne me concernait pas. Les deux meneurs, ceux qui étaient devant le groupe discutèrent de manière assez forte pour qu’on puisse distinguer leur conversation.

Homme 1 – Tu es sûr de l’endroit ?
Homme 2 – Oui ! Les indications sont très clair, on n’est plus très loin du lieu de rassemblement.

Puis ils poursuivirent leur chemin, disparaissant entre les arbres au loin comme des fantômes. Sans doute des fous se lançant dans un projet à se tirer les cheveux me dis-je. Une affaire qui ne me concernait pas, ni à mon domaine. Il y en avait tellement des groupes occultes se livrant à des expériences bien sombres, et même si j’avais des siècles devant moi, il n’était de mon devoir, ni même j’en avais le temps, de m’occuper de tous. D’autres s’en occuperont. L’inconnu était toujours là, caché. Sans m’attendre, je sortis de derrière les buissons pour retourner au lac. Je retournais à l’eau, j’étais resté trop long loin de mon élément à mon goût et cet humain m’avait trop vue.

•————————————•
Chant d'une dryade ::


avatar
Melusa
Bon
Bon

Race : Dryade d'eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Niabla le Sam 3 Sep 2016 - 20:19

Je vois la créature qui commence à partir. Je me dis ouf elle n'est pas dangereuse! . Avant qu'elle ne parte je la regarde, elle a des serpents en guise de cheveux et ellle rampe sur le sol et c'est à ce moment que je compris que c'est une dryade et vu son teint dryade de l'eau. Peu de personne ont la chance d'en voir une dans leur vie. Les personnes sont partis et la dryade aussi, je prends la direction d'ou venaient les humains pour savoir ce qu'était le bruit que j'ai entendu.Mes oreilles n'entendaient plus les oiseaux chantaient mon nez sentait quelque chose qui brûlait. C'est à ce moment que je commence à sortir de la forêt et je vois des cadavres par dizaine et pas que d'humains, des dryades qui habitaient ces bois commençaient déjà à pourrir. Mon sang ne fit qu'un tour. Je suis parti voir si la dryade de l'eau ne se faisait pas attaquer. Je cours non je sprint.Je n'entendais rien à cause des bruits de ma course.

- Je reviens à mon point de départ et je suis ses traces et elles m’emmenèrent à côté du lac. Elle était dans l'eau je distinguais sa silhouette avant qu'elle ne plonge je dis

Ne pars pas dryade,attend!!

elle s’arrête comme si elle attendait de savoir ce que je voulais.

Les hommes qu'ont a vu sont des tueurs de dryade! Ils sont dangereux ils ont tués les dryades de cette forêt. Je ne sais pas si c’était tes amies mais elles sont mortes.Fais gaffe à toi!

•————————————•
Fiche de personnage
*Dit tu connais l'histoire de la dryade de Vulgarde?*
avatar
Niabla
Novice
Novice

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Melusa le Dim 4 Sep 2016 - 17:11

Je me dépêchais pour rejoindre l’eau au plus vite, désirant mettre de la distance entre ces énergumènes à l’allure très louche et moi. Quelque chose de très mauvais se tramait et je ne désirais pas savoir de quoi il s’agissait. Je rampais le plus vite possible au sol à travers les fougères et les arbustes pour retourner dans le lac, j’avançais plus vite que lorsque j’en étais sortie. Ce fut tout de même un peu long et difficile pour moi, mais au final, j’y étais arrivé sans problème et je pouvais enfin m’en aller. Mais à peine avais-je immergé mes tentacules, laissant juste mon buste au-dessus de l’eau que j’entendis une voix masculine m’appeler derrière moi.

Niabla - Ne pars pas dryade, attend !!

Je me retournais vers lui. Il s’agissait de l’humain musicien qui courrait vers moi. Que me voulait-il ? Je le regardais en le foudroyant du regard. Il m’avait vue et il osait s’adresser à moi, cela pouvait m’exaspérer. Bien que sa curiosité pût se comprendre, je n’aimais pas être vue comme une attraction de foire, une curiosité. J’étais tellement habitué à inséminer la terreur dans le cœur des habitants de la terre, que me voir autrement mettait étrange, voir dérangeant. Toutefois, je lui accordé dix secondes pour dire ce qu’il désirait, ensuite, je m’en irais. N’ayant commis aucun mal, je n’avais de raison de le lui en faire.

Niabla - Les hommes qu'ont a vu sont des tueurs de dryade! Ils sont dangereux ils ont tués les dryades de cette forêt. Je ne sais pas si c’était tes amies mais elles sont mortes. Fais gaffe à toi!

Vraiment ? Ils avaient osé tuer des dryades ? Cela revenait à tuer la nature elle-même. C’était plutôt touchant de sa part de se soucier de moi, malgré mon apparence qui effrayait les humains. Mais bon, je préférais ne pas rester, et d’un bon, je disparaissais au fond du lac. Je nageais jusqu’au fond avant de m’enfuir en allant rejoindre la rivière et enfin l’océan. Cela m’avait touché d’apprendre la mort de mes semblables, mais je ne savais pas trop quoi y faire. Alors que j’arrivais au fond de cette cuve d’eau naturelle, Père me parla. Cela faisait bien un moment qu’il ne m’avait donné de mission. Sa façon de communiquer avec moi était très singulière et échapper aux autres races, donc je passerais directement à l’essentiel. L’entendant, je me doutais qu’il s’agissait d’aller quelque part pour défendre l’océan, donc je devrais partir loin, voilà qui réglerait la question du groupe humain. Mais ce que j’appris fut bien plus surprenant.

Père me parlait d’une grande menace qui planait au-dessus du monde aquatique. Quelque chose de terrible pouvant créer le chaos dans les mers et océan, mais aussi dans le monde entier. C’est alors qu’il me montra le massacre de mes sœurs dryades, il m’expliqua que même la nature sur terre devait être protégée et que ce qui à causer leurs morts, viendrait s’abattre ici aussi d’ici peu. Je ne savais si tout cela n’était qu’une coïncidence ou le destin pour que je sois déjà ici, mais ne discutant jamais les ordres, j’obéis sans broncher. Un dernier détail, Père voulait que je fasse équipe avec l’humain, lui seul pouvait m’aider dans cette tâche.

C’était une première pour moi. Je n’avais pas souvenir d’avoir dû effectuer une mission en dehors des eaux, et encore moi de devoir faire alliance avec un occupant de la surface. Parfois, j’étais secondé par des créatures marines, mais jamais de créature terrestre. C’était tout nouveau, je ne savais comment cela allait se passer, mais j’avais confiance en Père. De là où j’étais dans le lac, j’en sortis et vis l’humain. Je n’avais que la tête hors de l’eau, mais d’un mouvement de bras, je me fis sortir de l’eau, assise sur un trône aquatique, me dévoilant entièrement dans une explosion d’eau. Je survolais la surface du lac, tout en m’approchant de l’humain.

Melusa – Il est clair que nous devons agir contre cette menace. Et il semble aussi que tu ne manques pas d’audace.

•————————————•
Chant d'une dryade ::


avatar
Melusa
Bon
Bon

Race : Dryade d'eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Niabla le Dim 4 Sep 2016 - 21:20

J'avais prévenu la dryade du danger, je me sentais rassuré. Elle serait ainsi peut être plus prudente, et cela lui éviterais le sort funeste de ses camarades terrestres. Je ne pouvais rien faire de plus. Ainsi, l'ayant vu s'enfoncer dans les profondeurs du lac, je décidais de reprendre ma route. Je n'avais fais que quelques pas lorsque j'entendis de puissantes éclaboussures dans mon dos. Me retournant, je fus le témoin d'une scène pour le moins surprenante. Je ne suis même pas sûr qu'un autre humain ait pu assister à un tel spectacle avant ce jour.

En effet, la dryade avait le sens du spectacle puisqu'elle avait décidé de sortir de l'eau en se créant son propre trône, entièrement aquatique. Je dois avouer que cela avait de la gueule. Je devrais lui demander comment elle fait un de ces quatre, ça en jette et ça pourrait rameuter un tas de donzelles ça !

C'est alors que j'en étais à peu près la de mes réflexions que la dryade s'adressa à moi :

Melusa – Il est clair que nous devons agir contre cette menace. Et il semble aussi que tu ne manques pas d’audace.

Je fus un peu surpris de ce revirement de situation. Elle semblait distante au possible et maintenant elle voulait agir contre cette "menace". Non pardon elle voulais que NOUS agissions contre cette menace, depuis quand y avait il un NOUS ? Mon charme serait il si puissant que même les dryades en étaient affectées ?

Je n'étais pas sûr de vouloir intervenir, ce problème ne me concernait pas. Mais la nature était en danger. Quiconque tuait des dryades des forêts mettaient en péril tout l'écosystème de celles ci. En plus, ils étaient sans doute capable de bien pire. En y réfléchissant bien la créature - pardon LA dryade,elle avait raison, nous devions agir. Je voulais empêcher la destruction de la nature et elle aussi apparemment, autant faire équipe.

Je décidais donc de m'adresser ainsi à elle :

Niabla : " je dois te prévenir je n'ai jamais vu ce types d'hommes avant, mais je suis un rôdeur je suis capable de les pister. Je ne veux pas que la nature soit détruite, faisons donc équipe ! Mais question ; vas tu pouvoir te déplacer sans encombre sur terre ? "


•————————————•
Fiche de personnage
*Dit tu connais l'histoire de la dryade de Vulgarde?*
avatar
Niabla
Novice
Novice

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Melusa le Sam 10 Sep 2016 - 13:56

Niabla - je dois te prévenir je n'ai jamais vu ce types d'hommes avant, mais je suis un rôdeur je suis capable de les pister. Je ne veux pas que la nature soit détruite, faisons donc équipe ! Mais question ; vas tu pouvoir te déplacer sans encombre sur terre ?

Voilà qui était très bien. Père avait bien choisi celui qui devait m’aider contre le danger qui venait de naître. Il accepta sans trop se plaindre de notre alliance. Si ce qu’il me disait était vrai, il serait très efficace pour localiser la source du mal et moi, pour l’anéantir. Mais il était prudent que je reste sur mes gardes, cette personne restait un étranger. Il pouvait très bien se montrer serviable, tout comme se révéler être un monstre, près à frapper dans le dos. Mais si Père l’avait choisi, c’était qu’il lui faisait confiance, et donc je devais en faire autant. Mon trône d’eau s’estompa et je retombais au sol, atterrissant sur mes tentacules qui amortirent ma chute. Comme s’il s’agissait de queues de serpent, je m’en servis pour me redresser et dépasser de deux ou trois têtes ce rôdeur. Il m’avait posé une bonne question qui avait toute son utilité.

Melusa – Malheureusement, je ne puisse allez bien vite, car dépourvue de jambes, je ne peux que ramper tel un serpent. Mais tu as vue jeune humain mon sort d’eau qui lui peut m’aider à me déplacer, aussi bien sur mer que sur les terres.

Oui, mon petit trône constituer d’eau me servait surtout me déplacer plus vite, mais pour un laps de temps, et en utilisant moins d’effort qui si je devais me déplacer avec mes tentacules sur la terre ferme. Bien que je n’eusse pas trop l’habitude de me promener au beau milieu des champs et des forêts, ce sort m’évitait les contraintes physiques qui me furent données à ma naissance. Je n’étais faite que pour exercer au départ la vengeance des profondeurs, une arme si l’on peut dire, mais ayant reçu certains dons en compensation pour permettre une vie de rêve et d’aventure. Me concentrant de nouveau sur mon nouvel allié, je lui demandais :

Melusa – Je t’en prie, montre-moi les corps sans vie de mes sœurs. Le massacre commis contre mes frères, ainsi que la dévastation de leur domaine.


Je croyais ce qu’il m’avait dit, vu que Père m’en avait parlé. Mais je voulais le voir de mes propres yeux. L’océan ne pouvait tout savoir, quant à moi, je devais enquêter et traquer les impudents. Pour cela, je devais voir ce qui les avait réellement tués, quelles armes ou bien quelle magie les avaient frappés. Au cours de ma longue vie, j’avais vu et appris des choses incroyables, mais aussi effroyables. De ce que je découvrais, j’arrivais à distinguer les effets différents d’une magie à une autre sur un corps ou un élément. De même pour une arme. Je ne possédais pas la science infuse, mais mon expérience et mes connaissances pouvaient bien m’aider dans cette affaire.

•————————————•
Chant d'une dryade ::


avatar
Melusa
Bon
Bon

Race : Dryade d'eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Niabla le Lun 19 Sep 2016 - 18:38

La dryade venait de me rassurer tant qu’à sa capacité à se déplacer sur la terre ferme. Je me questionnais cependant sur la durée pendant laquelle elle pouvait rester loin de l’eau, entre autres. Mais je n’osais pas poser la foule de questions qui me taraudaient l’esprit. Je ne voulais pas paraître impoli ou risquer de la mettre en colère. Je ne réussissais pas encore à bien la cerner, et encore moins à connaître sa puissance. Je préférais donc me taire. Fort heureusement pour nous cette région avait une tendance plutôt humide et cette forêt regorgeait de sources, où la dryade pourra retrouver des forces.
La première étape de notre voyage était logiquement d’aller sur le lieu du crime. Il fallait trouver des indices sur les auteurs du massacre. Je me doutais que cela n’allait pas être facile pour la dryade de voir les cadavres de ces compatriotes. Je décidais donc de faire la conversation à moi seul. Je blablatais sans but ni idée précise, ne disant que des banalités. Je finis par lui demander son prénom, elle me répondit qu’elle s’appelait Mélusa. Joli prénom. Elle ne semblait guère intéressée par mes bavardages mais cela m’occupait aussi l’esprit. Si la scène était comme dans mon souvenir cela n’allait pas être glorieux. Et en effet, au détour d’un chemin, une odeur rance nous assaillit. Nous étions jusqu’alors entourés de fleurs des bois au parfum entêtant qui avait jusqu’alors réussi à couvrir l’odeur mais arrivés dans la clairière, lieu du massacre, ces fleurs d’ombre ne pouvait plus nous aider.
La clairière qui devait être habituellement un lieu magnifique, n’était plus cendres, feu et cadavres en décomposition. Alors que le massacre venait à peine de se produire, les corps des dryades étaient d’ores et déjà en train de littéralement pourrir sur place. Elles étaient méconnaissables, leurs corps à la peau habituellement d’une jolie teinte verte, telle la forêt, étaient désormais gris comme la pierre. Leurs corps étaient également en train de se flétrir à une vitesse telle que cela en était visible à l’œil nu. Quelle était donc la raison d’un tel phénomène ? Comment une telle horreur pouvait exister ?
Soudain je vis du coin de l’œil un mouvement furtif sur ma droite. Qui est la ? Manifestez vous ou je viens vous chercher ! dis je essayant de paraître bien plus assuré que je ne l’étais en réalité. Un arbre se mit alors à bouger, révélant sa véritable nature : un Tréant était parmi nous.
Calme toi l’ami me dit il. Bien trop de sang à couler ici, je ne pense pas qu’il faille en rajouter …
Tu étais ici lorsque cela s’est déroulé ? –cela un mot bien passe partout pour un tel déchaînement de haine.
Oui, je ne pouvais pas vraiment aider. Je dormais –avec l’âge je suis devenu sourd, et je n’ai compris ce que tu disais qu’en lisant sur tes lèvres. Lorsque je me suis éveillée il était déjà trop tard, j’ai donc décidé d’imiter mon cousin l’arbre pour éviter de rajouter ma mort à ce massacre.
Que s’est il passer ? lui demandais je, avide de réponse. – Je considère qu’il vaut toujours mieux savoir. L’ignorance mène à la peur et à des décisions stupides.

Il nous décrivit alors une scène surréaliste. Il semble que ces humains ont tué les dryades aient aspirés leurs âmes à l’aide de pierres. Le tréant na pas réussi à suivre toute la conversation de ces monstres, mais il a réussi tout de même à lire sur leurs lèvres à plusieurs reprises « chiens du styx ». Mais qu’est ce donc que ces chiens ? Et depuis quand des cailloux peuvent aspirer l’âme des gens ?
C’est pour cela que les corps pourrissent aussi vite ?
Que de questions en perspective ! Le Tréant conclue cette tragique histoire en indiquant que des rumeurs secouent la forêt à propos d’humains qui s’attaquent aux esprits de la nature pour siphonner leurs âmes. Ainsi les dyades ne seraient pas leurs seules victimes ? Quelle est donc l’ampleur du carnage ? Et surtout pourquoi ?

La dryade prit alors la parole pour indiquer que les chiens du styx sont des êtres démoniaques pouvant créer des portails pour aller et sortir des enfers. Quelle charmante idée ….
En remerciant l’ent de ses précieux renseignements (il nous souhaite en retour bon vent), nous reprenons notre chemin en quête de la piste de ces monstres à visages humains. Je bouillonne de colère à l’idée de ce qui se déroule dans cette forêt, c’est pourquoi je mets un peu plus de temps que d’habitude à repérer les infimes changements dans la forêt. Enfin ! J’ai enfin retrouvé leur piste !
A ces mots, la dryade change de posture, prête à faire face. J’aime cela ! Nous entreprenons donc la filature des meurtriers et cela ne sera pas simple. Au vu des traces leur troupe ne compte pas moins de cinq chiens et au bas mot une vingtaine d’homme. Cela promet d’être folklorique !

•————————————•
Fiche de personnage
*Dit tu connais l'histoire de la dryade de Vulgarde?*
avatar
Niabla
Novice
Novice

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Melusa le Mer 21 Sep 2016 - 14:36

Notre première destination fut le lieu où les créatures de la forêt furent tuées. Je devais m’attendre à une scène des plus atroces, alors je devais me montrer forte. Si je sombrais dans la tristesse ou la colère, cela ne nous provoquerait que plus de problèmes. Pour nous y rendre, je refis apparaître mon trône composé d’eau pour me déplacer plus vite. Cela marcha parfaitement et ainsi, je pouvais suivre l’humain son problème. Je ne me fis pas trop lever en l’air, j’essayais de rester à sa taille car sinon, je serais encore moins discrète que je l’étais. Durant le voyage, cela risque de choquer plus d’un, j’étais pressé d’y arriver. Pourquoi ? À cause de ce chasseur qui ne faisait que parler d’absurdités. Cela me fatiguait à un tel point… Il parlait et parlait encore sans me laisser le moindre répit. Je n’étais pas contre une petite discussion, mais là, c’était trop. D’ailleurs, il parlait en réalité plus à lui qu’à moi. Le seul moment où il s’adressait à mon intention fut quand il me demanda mon nom. Je le lui informai dans l’espoir qu’il accepte de se taire. Grosse erreur en réalité.

Nous arrivions enfin à la clairière. C’était effectivement horrible. Plusieurs de mes semblables avec d’autres créatures gisaient au sol. Leur corps fut laissé à l’abandon, défigurer. Il se décomposait déjà à vue d’œil, prenant des couleurs bien tristes et partant morceaux par morceaux. J’en avais la larme à l’œil. Comment pouvait-on commettre de telles atrocités ? Alors que je me déplaçais entres les cadavres pour en juger l’ampleur, un arbre se mit à bouger derrière nous. Nous en fûmes surpris. L’arbre se révéla être un Tréant, un seigneur de la forêt si l’on veut. L’homme arbre nous regarda. Le chasseur, d’abord estomaquait se mit à faire la seule chose dont je le savais capable, parler. Il parla avec l’homme-arbre sur ce qu’il venait de se passer.

Un groupe d’humain serrait responsable de ce cauchemar. Ils auraient tué ces dryades pour capturer leur âme dans des pierres. Il nous décrit la scène avec tant de détail que se fut écœurant, on avait vraiment l’impression de le voir. Le Tréant nous parla aussi de ce qu’il avait entendu de la bouche de ces humains, ils parlaient de « chiens du Styx ». L’humain qui m’accompagnait ne savait nullement de quoi il s’agissait. Il se mit à assommer le Tréant de mille questions. J’ai dû intervenir en le lui répondant :

Mélusa - Un chien du styx vient du néant. Abomination quadrupède qui sert souvent le méchant. Composé de styx, la substance la plus répugnante. Obéissant aussi bien au nécromancien, ils sont invoqués à partir d’un monde obscur et mafaisant.

Une fois les choses mise au clair, nous laissâmes le Tréant retourner dans son sommeil, et nous, nous allions à la poursuite de ces hommes. Nous remontions leur traces en repassant sur le chemin qui bordait le lac. S’ils sont bien des sorciers noirs, alors le combat qui risquait d’avoir lieu ne serait de tout repose. Nous suivîmes leurs traces qui menaient vers le nord. Je me demandais à quel dessin maléfique ils étaient en train de poursuivre.

Mélusa – Savez-vous affronter un mage noir, brave chasseur ?
*

J'écoutai sa réponse, tout en continuant d'avançer. Nous traverssion toute cette épaisse verdure qui nous barrait la route avec ses branches. Nous arrivions tout de même progresser à travers ses bras fait de bois jusqu'à ce que nous entendions un étrange chant funèbre. Traverssant les derniers buissons qui nous séparaient de l'origine de se son, nous découvrions un groupe d'homme. Les mêmes de toute à l'heure, rassembler au tour d'un immense anneaux de pierre, effectuant un étrange rite oculte, accompagné de chant et d'invocation.

•————————————•
Chant d'une dryade ::


avatar
Melusa
Bon
Bon

Race : Dryade d'eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Niabla le Dim 25 Sep 2016 - 20:53

Nous étions derrière un buisson, j'ai verifier autour de nous personne! On arrive a voir les personnes ces "mages noirs" se preparer je regarde rapidement Melusa et on se dit mutuellement qu on ne fait que regarder. Les hommes se sont mis en cercle sur des rochers . Le chant d invocation resonnait de plus en plus et le temp commencé a se couvrir .Quand soudain, la terre commence a moisir à leur emplacement, elle s'afaisse l herbe déperie. La terre s'écroule et un portail commence a s'ouvrir . Plus aucune personne ne parle . Le portail aspirait l'air fortement . Les pierres d'ames était en suspension et donné leur pouvoir au portail. Quelque mages noirs se faisaient emportés par l'aspiration . Quand soudain leur corp se mélangent entre eux  en suspension et elle fut envoyé dans le portail. Leur cris résonnèrent . Le portail commence à trembler et on commence à voir un squelette d'animal sortir . Je compris vite que c'était un chien du styx . Une personne s'approche de ce chien en faisant des mouvements comme si il lui parlait mais le cadavre sauta sur cette homme et déchira sa chair d'une facilité déconcertante . Un autre sortit et s'attaqua aux autres . Je défigurais la scène quand soudain le chien qui mangé cette homme regarda vers notre direction

•————————————•
Fiche de personnage
*Dit tu connais l'histoire de la dryade de Vulgarde?*
avatar
Niabla
Novice
Novice

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Melusa le Mer 28 Sep 2016 - 21:02

Ce qui se produisait été monstrueux. Le groupe de personnes faisaient clairement partie d’un culte noir. Ils firent une invocation dans une langue qui m’était inconnue. Cela ne présageait rien de bon. Le sol qui était à leurs pieds se mourrait. L’herbe devint marronne puis grise avant, le sol prit une teinte moisie avant de s’effondrer dans le cercle que composaient ces sorciers. Un portail magique venait de naître. Effroyable ! Mais en même temps, magnifique, je comprenais mieux en quoi père avait peur, et encore, je n’avais pas tout vue. Certains des sorciers noirs qui étaient trop près du bord furent aspirer par le vortex et leur corps fusionnaient pour donner une masse répugnante qui fut avalée dans ce tourbillon, emportant avec les derniers cris de terreur de ces personnes.

Soudain, une forme quadrupède bondit du portail. Elle avait une apparence squelettique et une substance noire le recouvrait. Un chien du Styx. Ces idiots avaient ouvert un portail vers le monde des invocations, et ils avaient choisi la partie à éviter, les créatures préférées des chevaliers noirs et nécromanciens. Ils voulaient les contrôler ? Apparemment, mais le monstre s’attaqua directement à la gorge de son invocateur. Apparemment, ceux-ci ne répondaient pas à la règle, l’invocation ne peut attaquer celui qui l’appelait. Mais comme ils avaient procédé d’une autre manière, la règle ne devait se tenir.

Je ressentais la peur qui montait en moi. Chose rare, car je n’avais pas souvent peur, en réalité, j’étais la peur elle-même. Mais pour une fois, je devais affronter un danger bien plus grand que ce que j’avais déjà combattu. Les choses ne s’arrangeaient pas, un deuxième chien du Styx fit son entrée et attaqua les autres sorciers. Ce fut le chaos total. Le premier nous repéra et il nous menaça avec ses canines et ses babines d’où coulait cette substance noire. Je repris mon courage et voulu me défendre.

Melusa – Vite ! Nous devons agir si l’on veut qu’ils ne nous nuisent !


Le molosse se jeta sur nous, gueule bien ouverte pour m’attraper au niveau du coup. D’un geste violent, j’envoyer un puissant jet d’eau qui repoussa la bête sur son dos, à plusieurs mètres.


Dernière édition par Melusa le Sam 8 Oct 2016 - 14:45, édité 1 fois

•————————————•
Chant d'une dryade ::


avatar
Melusa
Bon
Bon

Race : Dryade d'eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Niabla le Mar 4 Oct 2016 - 16:37

Ce chien enfin cette creature a sauté si rapidement sur melusa que je n'ai meme pas eu le temp de me mouvoir mais grâce à la defensive de Melusa. La bête était sur le dos c etait le moment. Je pris ma lance et l enfonca dans les organes de la créature. Aucune gouttte de sang n'en sortit,je dirais meme presque qu elle ne ressentait pas grand chose comme si elle ne la ressentait pas pourtant la plaie béante était la . Le chien se releva avec ma lance dans ses côtes et elle voulait m'attaquer. Elle sauta avec la lance plante dans son corp mais meme si je maintenais la lance et transpercé un a un ses organes (comme le chien a sauté la lance le transperce encore plus ) . Il m'arriva dessus et me fis tomber par terre. J'étais à sa merci et j'étais bloquer la lance étais si enfoncée en elle que je ne pourrais pas la reprendre .

•————————————•
Fiche de personnage
*Dit tu connais l'histoire de la dryade de Vulgarde?*
avatar
Niabla
Novice
Novice

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Melusa le Sam 8 Oct 2016 - 14:56

Une fois la créature à terre, le chasseur humain lui lança sa lance dessus. Elle transpercer le monstre du Styx, sans y faire couler de sang, juste cette horrible substance noire qui venait se rependre au sol. Comme je mis attendais, cette attaque ne fit aucune douleur à ce monstre. Ils ne comportaient ni sang et ni chaire, la douleur leur était inconnue. La chose se redressa sur ses pattes et attaqua de nouveau l’humain, toujours la lance planter en elle. L’arme ne semblait la déranger dans ses manœuvres, elle mit à terre le chasseur avec la même facilité que si elle n’avait rien de planter dans les côtes. Elle comptait arracher la tête de l’humain avec son horrible gueule.

Je m’approchais rapidement grâce à mon trône flottant d’eux, et avec une de mes tentacules, j’arrachais le molosse infernal de sa proie. La chose s’agitait dans tous les sens, cherchant à me griffer et à me mordre. Je me mis à serrer de plus en plus fort, jusqu’à ce que j’entendisse des craquements. L’animal noir parvint à me griffer sur le tentacule, mais j’arrivais à lui casser quelque chose et à le rejeter plus loin devant nous. Mon trône disparu à ce moment-là, me laissant retomber au sol. Le chien du Styx voulu se relever, mais sa substance noire eut le temps de se coller au sol, lui rendant ses mouvements plus difficiles. Une belle occasion.

Melusa – Monstre maléfique ! Entend donc mon cri !

Ouvrant bien grand ma bouche, je me mis à cracher un puissant jet d’eau bouillant. Le monstre en fut totalement asperger et se retrouva coucher au sol, complétement sonner. Je me tournais ensuite vers l’humain pour voir s’il avait besoin d’aide.

•————————————•
Chant d'une dryade ::


avatar
Melusa
Bon
Bon

Race : Dryade d'eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête surnaturel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum