Une question de mort ou de mort.. [RP Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une question de mort ou de mort.. [RP Libre]

Message  Murmure le Lun 8 Aoû 2016 - 19:51

Murmure, nécromancienne depuis si longtemps désormais, manipulant les morts grâce à la vie. Cela était vraiment pitoyable, donnant presque envie de mettre en vrac tout ce que l'on croyait savoir sur le monde qui nous entoure. La jeune femme épuisée s'énervait à y réfléchir, puis lança son poing en plein dans un arbre non loin d'elle. La douleur était atroce, elle saignait et la plaie pouvait s'infecter d'un moment à un autre... mais à quoi bon ? Elle regarda le doux petit écureuil qui la fixait avec de la peur, sans doute. En avançant sa main blessée sereinement vers lui, elle sourit. Le petit bout de chou s'écarta rapidement, haletant rapidement. Elle prit alors quelques baies qu'elle avait récoltées plus tôt et les disposa sur la branche, pour que le petit s'approche et prenne confiance. Mais alors qu'il était enfin à portée, elle le caressa doucement, murmurant d'être désolée.
Une aura verdâtre émana des yeux de l'animal, qui tremblait tandis que les blessures de la femme se refermaient. En quelques secondes, elle était guérie, mais lui, était tout desséché, si bien que l'on pouvait discerner ses os à travers sa peau. Il ne respirait plus, loin de là. L'animal était mort.

"Je suis désolée... Je n'aurais pas dû m'énerver, cela m'aurait évité cela." dit-elle à la carcasse encore légèrement fumante. "Brave petit, j'espère que tu as apprécié ton ultime repas. Merci pour la vie que tu m'as transmise."

Elle enterra l'animal, disposant d'autres baies sur son cercueil de terre. Derrière son masque, ses yeux devinrent humides, mais elle gardait un sourire d'enfant, si bien que de l'extérieur, l'on pourrait croire que tout ceci n'est qu'un jeu pour elle. Une histoire de mort ou de mort, comme elle dit. Elle se releva, puis enleva son masque un moment, libérant ainsi sa chevelure blanche, laissant apparaître ses deux beaux yeux verts et des joues blanches mouillées. Les rayons du soleil étaient chauds, mais incroyablement doux, donnant ainsi la même sensation qu'une caresse maternelle. "Maman..." Elle laissa ce simple mot sortir, comme un soupir pouvant la soulager. Mais sa mère n'était plus. Elle était seule.

Son objectif jusque là était de trouver un moyen de se renforcer pour apprendre à utiliser ses pouvoirs, à en trouver la limite pour en comprendre l'origine. Certains diront que cela est idiot, mais elle y croit. Or, elle a entendu parler de Pierres magiques pouvant amener à de véritables sources de pouvoir, les Pierres de Mejayi. C'est vers l'une d'elle qu'elle se dirigeait, sans vraiment savoir exactement où elle devait aller cependant.
Bon, il est vrai que pour cela elle prenait un raccourci dangereux, en traversant une forêt centaure, mais bon, qui ne tente rien n'a rien. Puis, elle avait marché pendant un moment, alors elle savait qu'elle devrait se reposer tôt ou tard, autant que ce soit dans une forêt calme où elle peut se cacher que dans les plaines où elle serait visible de loin. Le soleil était en train de se coucher et elle grimpa avec ses affaires sur un arbre. Ses jambes lui faisaient mal, la blessure ne désirait pas guérir. En même temps, après vingt ans, si ce n'est pas déjà soigné, ça ne le sera jamais. Une fois calée entre plusieurs branches, elle cacha son sac sous des feuillages et ferma les yeux, afin de trouver un repos bien mérité.

Le lendemain n'a pas commencé... vraiment bien, disons. Un réveil avec une chute de l'arbre, la jambe douloureuse car légèrement coupée par une arme blanche, ce n'était pas vraiment le bonheur. Elle ouvrit les yeux, cherchant vite à trouver son agresseur, puis vit son sac dans les mains d'un Kobold qui riait. Elle tâta le sol près d'elle pour trouver son bâton, mais il était avec le sac... Le petit se mit à courir mais tomba nez-à-nez avec un Ganve. Le bout de sa lance semblait tranchant et du sang y coulait encore : c'était lui ! Le Kobold esquiva le premier coup de lance mais le deuxième l'embrocha rapidement, ce qui le fit laisser tomber le sac à terre. La bête, ressemblant à une chimère de fourmi, scorpion et mante religieuse, fixa alors Murmure qui reprenait possession de son arme, puis se tint assez loin pour s'adosser à un arbre. La chose poussa un cri, était-elle sur son territoire ? Mince ! L'idiote !
Elle invoqua un Homme-Squelette sur-le-chant et lui ordonna de s'occuper du Ganve. Il n'allait pas tenir longtemps, alors elle s'empressa de rejoindre la carcasse du Kobold. Il respirait encore, parfait ! Elle posa sa main sur sa poitrine pour lui happer l'énergie vitale. Quand elle fut guérie, elle vit son invocation se faire balayer. Le squelette se cogna sur un tronc d'arbre et perdit son bras gauche. "Occupe-le encore un peu !" cria-t-elle tandis qu'elle se relevait difficilement.

Elle fixa le Kobold, puis utilisa son bâton pour canaliser un sort enlaçant le cadavre. Celui-ci se coupa en deux et virevolta au-dessus de la nécromancienne. Elle laissa le squelette faire son boulot et quand la bête eut le dos tourné, elle lança les bouts de cadavre en plein dans sa nuque. Le faisant ainsi tituber. Elle invoqua ainsi un deuxième guerrier-squelette qui s'occupa de lui trancher une patte. Sous la douleur, le Ganve explosa le premier squelette, lui donnant l'occasion de se retourner vers Murmure. Elle planta alors son bâton dans le sol et sacrifia de son énergie pour emplir sa main de Corruption. "Mets-le à terre !" cria-t-elle à son guerrier restant. Celui-ci put trancher une autre patte avant que la queue de scorpion ne lui explose le crâne. Toujours en train de bouger dans tous les sens en balançant son épée de droit à gauche, il occupa la bête assez longtemps pour que Murmure soit assez près de lui. Elle passe en dessous et enfonça sa main dans son thorax, relâchant toute la corruption emmagasinée en lui.
Il criait, hurlait, lâchant son arme et commençant à bondir un peu partout, essayant de toucher tant bien que mal la jeune femme. Mais celle-ci s'accrocha fortement à lui pour happer son énergie vitale. En peu de temps, il tomba, épuisé, pour finalement lâcher un dernier soupir. La maladie, combinée à l'épuisement, eut raison de lui. Murmure le poussa avec difficulté pour se libérer de son poids et se releva à l'aide de son bâton.

"Désolé... je pensais pas que... c'était ton arbre..." dit-elle, haletante.

Elle s'évanouit alors peu de temps après. Trop de fatigue et trop d'énergie consommée, tout simplement...

•————————————•
N'hésitez pas à jeter un oeil à ma Fiche de personnage ! Sinon, vous pouvez aussi retrouver la liste de tous mes RP ici !

Est-ce une bénédiction... ou une malédiction ? :

avatar
Murmure
Novice
Novice

Race : Humaine
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum