Murmure [Humaine / Nécromancienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Murmure [Humaine / Nécromancienne]

Message  Athyl le Mer 3 Aoû 2016 - 20:03

Nom de votre personnage : Murmure

Sexe de votre personnage : Femme

Age de votre personnage : 35 ans

Race : Humaine

Classe : Nécromancienne

Arme : Un grand bâton catalyseur de magie. Celui-ci est fait en un bois résistant et consolidé avec de la peau humaine. La magie est générée en son bout supérieur, où se trouvent des os formant comme une petite main.

Armure : Des tissus de lin noirs, une sorte de robe avec des broderies d'or. Elle dispose aussi d'un masque de cérémonie qui lui permet de cacher son visage.

Capacité spéciale : Transformation
Ceci permet une transformation des jambes en un long corps de serpent mort-vivant, comme un amas de chair consolidé. Cela permet surtout de se déplacer et de s'élever en hauteur. La chair est terriblement inflammable. La transformation est douloureuse, tout comme le retour à la normale.

Compétence raciale : Maîtrise de la Faux

Sorts ou compétences de votre personnage :

- Magie de la Nécromancie

- Magie de l'Invocation

- Grande Ouïe

- Invocation : Homme-Squelette (2 fois maxi par combat)
- Invocation : Granl (2 fois maxi par combat)

- Sort : Réanimation de Cadavre
La magie de la nécromancienne enlace un cadavre pour le ramener à la vie. Le cadavre ambulant reste sous le contrôle de sa Maîtresse et lui obéit. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)

- Sort : Faux Maléfique
La nécromancienne canalise sa propre énergie vitale au bout de son bâton, ce qui l'affaiblit tant que dure le sort, afin d'en faire une grande faux magique et tranchante. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)

- Sort : Champs Pestiférés
Le bâton de la nécromancienne utilise de l'énergie vitale afin de corrompre une zone cible. Ceci la fait pourrir et affaiblit les êtres vivants s'y trouvant grâce à l'émanation de gaz nocif. (2 fois maxi par combat, dure 2 posts)

- Sort : Corruption
La nécromancienne utilise de son énergie vitale pour canaliser une peste puissante, qu'elle peut insuffler dans le corps d'une cible à moins d'1m. Celle-ci est alors atteinte de fatigue, puis de violentes nausées ou vomissements. Utiliser la Corruption sur quelqu'un de déjà très affaiblit pourrait s'avérer mortel. (2 fois maxi par combat, ne se cumule pas sur une même cible)

- Sort : Pluie morbide
L'énergie vitale de cadavres permet de canaliser plusieurs balles d'énergie au-dessus de la nécromancienne. Ces balles peuvent être envoyées individuellement sur des cibles précises et explosent à l'impact. La mort doit dater de moins de 24h pour que le cadavre puisse donner effet au sort. (5 balles maxi par combat)

- Sort : Festoiement
La nécromancienne happe l'énergie vitale au contact de la cible grâce à ses pouvoirs, la faisant arriver dans sa main pour finalement s'en repaître. Malheureusement, l'énergie vitale récupérée se détruit à moitié, il faut donc voler deux fois plus que la quantité nécessaire. (5 fois maxi par combat)


Compétences secondaires de votre personnage : (4 maximum)

- Lecture / Ecriture
- Lecture des Textes Anciens
- Connaissances de l'Anatomie (rudimentaires, mais il sait où se trouvent certains organes, il a déjà fouillé)
- Connaissances de la Faune

Histoire de votre personnage :

Murmure avait pris une chambre dans une auberge d'un petit village reclus, afin de se reposer et de faire cap vers ces ruines dont elle avait entendu parler. Les pierres de Meyaji sont des artefacts d'une légende locale. Il paraîtrait qu'elles pouvaient permettre à leur détenteur de voir l'avenir, mais aussi et surtout d'être menés vers un trésor magique. C'est exactement ce point précis qui intéressait la nécromancienne. Ses maladies n'allaient pas en s'arrangeant et la perte de ses proches l'avaient profondément blessée. Il lui fallait devenir plus forte pour pouvoir se protéger et ne faire qu'un avec ce qui l'habitait.
Elle alluma une frêle bougie sur la table de nuit, tandis que les criquets chantaient en cette nuit de demi-lune. Son carnet était déjà bien rempli, elle plongea alors sa plume dans l'encrier mais, face à tous ces mots qu'elle avait écrit, elle céda à l'envie de se relire, de ressasser son passé brouillé pour - peut-être - comprendre pourquoi tout ceci lui arrivait.

Quand elle était petite, on lui répétait sans cesse que la magie n'était qu'une force du mal, que le mal était ce qui apportait la maladie, le malheur, la mort. En somme, la magie était le mal incarné, l'énergie dont elle était constituée pourrissait les terres et les corps, tandis que ceux qui l'étudiaient plongeaient dans la folie la plus totale et massacraient leurs amis et leur famille. La jeune fille en avait terriblement peur... car en effet, telle la fable du Grand Méchant Loup cachée sous votre sommier, ces histoires s'ancraient dans l'esprit pour devenir dogmes de la vérité. Mais alors qu'un soir, elle se promenait avec le chat de la famille, celui-ci feula férocement, en regardant vers le puit. Il n'y avait rien, absolument rien, qui pouvait amener à s'inquiéter, personne. Mais pourtant, elle se sentait, c'était comme un vent étrange qui l'empoignait directement dans son coeur, elle avait mal mais ne fuyait pas. Le chat partit et elle entendit une voix murmurer à son oreille.

Aujourd'hui, elle ne souvient même plus de ces mots, mais elle se rappelle de cette vive chaleur qui la réveilla après qu'elle se soit évanouie face au puits. Elle était à un bûcher, les flammes commençant à grimper vers elle. La garde repoussait sa famille, un crieur l'accusait de pratiquer la sorcellerie et d'être une meurtrière. Elle n'avait que douze ans, mais pourtant déjà ses pouvoirs s'étaient éveillés. Le chat était là, dans les mains d'un garde qui le montrait à tout le monde, éventré.

"Cette fille est possédée par les forces du mal, elle a tué ce chat en un rituel pour ses dieux impies ! Nous devons brûler la sorcière !"

Elle n'avait aucun souvenir de cette nuit, mais au fond d'elle, elle sentait quelque chose d'étrange, elle regarda alors près du puits et vit un vieillard qui la fixait, souriant. Qu'avait-elle fait ? Ses jambes commencèrent à la brûler, les flammes grimpèrent vers elle à une vitesse qui ne faisait qu’accélérer, alors elle regarda sa mère pour y chercher du réconfort, mais son regard ne montrait que de la peur. La peur d'une mère pour sa fille perdue. Alors elle comprit que plus rien ne la sauverait. Elle ferma les yeux paisiblement, malgré tout, puis les rouvrit quand la douleur se fit plus grande encore, d'un coup d'un seul comme si ses jambes se déchiraient. Le vieillard n'était plus là et tout le monde se reculait, comme effrayés. Ses parents pleuraient, la garde se tenait prête, puis les flammes lui firent ressentir une douleur comme jamais auparavant, elle voulu regarder ses jambes mais ne vit qu'une masse de chair et d'os. Effrayée à son tout, elle voulu prendre la fuite mais elle trébucha près d'un vieux bâton. Elle l'empoigna pour tenter de se défendre, mais il céda sous le tranchant d'une lame d'un garde.

"Lai-Laissez moi tranquille !"

Avec son cri, quelque chose de terrifiant arriva. Le bout de bâton qu'elle tenait a pourri en un rien de temps, puis le sol sous son corps muté à son tour a commencé à pourrir. Les herbes se desséchaient, l'eau devint putride et le bois des maisons se craquela. L'air devint nauséabond et tout le monde se mit à tousser, tandis qu'elle s'élevait, au-dessus de tous, plus apeurée encore que ces gens. Elle regarda sa mère et la vit mourir sous ses yeux. Elle qui était déjà malade, la malédiction lancée sans faire exprès par la jeune fille l'acheva. Le choc fut violent et elle pris la fuite.

En relisant ses mémoires, Murmure fronça les sourcils. Est-ce que la chose dans le puits y était pour quelque chose ? Elle n'en savait rien, mais elle devait - selon elle - apprendre à maîtriser ce qui est en elle afin de ne plus jamais causer la mort de ceux qu'elle aimait, qu'ils la trahissent ou non... au moins pas sur un excès de colère. Les années passées à apprendre à se comprendre lui ont fait réaliser qu'elle pratiquait la nécromancie, se nourrissant de l'essence vitale des autres, pourrissant ce qui l'entourait en échange. Une malédiction dont elle avait le devoir de contrôler. C'est en essayant de ramener sa mère à la vie, pour lui présenter ses excuses, qu'elle comprit que le passé n'était que passé. Impossible de le changer, au mieux on peut l'utiliser pour être plus fort, voilà tout. Quand la masse osseuse est sortie de là où était enterrée sa mère, elle prit peur. Ce n'est que bien plus tard qu'elle apprit à contrôler l'invocation d'un squelette pour la défendre. Pareil pour sa magie, vivant loin de tout elle s'entraînait sur des animaux qu'elle ne tuait pas, afin de les achever avec un sortilège lui permettant de voler l'énergie vitale des êtres vivants.

Désormais la voilà, dans une vieille auberge, sans ami, sans famille, presque trente ans après l'incident. Bien sûr qu'elle maîtrisait ce qui font d'elle une sorcière, mais quand bien même, elle avait le besoin de repousser ses limites afin de comprendre pourquoi elle était devenue ainsi. Toujours frêle depuis la naissance, elle voulait comprendre une chose essentielle.. était-ce finalement une malédiction, ou une bénédiction ?

Elle écrivit un simple "rien d'intéressant aujourd'hui' dans son journal et parti se coucher. Il lui fallait trouver l'emplacement des ruines, ainsi que des gens prêts à la suivre sans la prendre pour une folle...
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum