Une rencontre fortuite

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Mer 1 Juin 2016 - 21:47

L’inquisiteur était parti de Telbara depuis quelques jours, ressentant le besoin de se ressourcer et de quitter la grande ville pour un peu plus de quiétude. Le temps passant, il trouvait de plus en plus insupportable de rester enfermé dans la cathédrale de Kaluni et de patrouiller entre les murs de la ville des jours durant, cette escapade était une aubaine. Pour autant, il n’oubliait pas son devoir sacré, et son marteau de cristal l’accompagnait toujours, le vieux nain savait qu’il était susceptible de tomber sur des hérétiques n’importe où, surtout hors de la ville. Il n’aimait pas que l’Inquisition se renferme sur elle-même ainsi, et reste centrée sur la défense de ses murs, alors que dehors, l’hérésie grouillait.

Le soleil haut dans le ciel, il était grand temps de trouver de quoi manger. Il savait qu’il pouvait chasser si besoin était, mais il préférait ne pas en arriver là, une auberge ferait bien plus l’affaire. Il passa ses doigts dans sa barbe, toujours tressée, tout en marchant à la recherche d’une auberge sur sa route. Il lui fallut une heure pour trouver une auberge décente, il faisait faim, et surtout grand soif pour un nain comme lui. Le lieu, certes rustique, semblait assez animé, ou du moins bien rempli au vu du brouhaha qui s’en élevait. Il poussa la porte du logis, engoncé dans son armure, avec son lourd marteau à l’épaule.

Plusieurs tables de bois, plusieurs clients, plusieurs races, la diversité culturelle du lieu ressemblait à un échantillon de Telbara. Il attira bien sur certains regards, qui se détournèrent vivement en voyant qui il était, son armure était on ne peut plus explicite. Il alla trouver une table et s’assit avant de jeter un regard à l’aubergiste, qui envoya sa femme prendre sa commande. Tous deux paraissaient nerveux, effet classique de sa fonction sur les gens. La femme approcha et lui demanda ce qu’il désirait manger.

« Une côte de porc m’ira bien, en sauce, et une choppe de vot’ meilleure bière, fissa ! »

La femme partit bien plus rapidement qu’elle n’était venue, quelque chose de plus semblait la gêner, sa présence seule n’était pas si impressionnante. Il commença à réfléchir en caressant sa barbe quand l’aubergiste vint en personne le rencontrer, l’air gêné lui aussi. Kurin décida de lui accorder son attention, il n’avait pas intérêt à éconduire cet homme, et peut-être en apprendrait-il plus sur la cause de leur gêne.

« Monseigneur… Vous… Vous êtes inquisiteur n’est-ce pas ? »
« Ouais, mais j’suis pas un seigneur. Qu’est-ce que vous voulez ? »
« Hé bien… Maître nain… Nous avons des soucis… Avec des bandits qui rodent aux alentours… Vous voyez, ils nous ont déjà pillé deux fois et s’ils continuent j’ai plus qu’à mettre la clé sous la porte… Est-ce que vous… »
« Si j’peux vous aider ? Si la lumière m’en donne la force oui, mais j’pourrai pas seul. »

L’homme parlait à voix basse, il était inquiet, mais aussi terrifié de les voir revenir encore, il avait besoin de son aide. Le nain ne pouvait pas laisser ces gens dans la difficulté alors qu’ils avaient tant besoin de lui. L’aubergiste regarda la salle autour de lui, puis se repencha vers l’inquisiteur.

« Messire nain, il n’y a que des marchands ici, ou des artistes, aucune personne susceptible de vous aider, je ne sais pas manier l’épée… La seule personne que je n’ai jamais vue ici, c’est le Xolon assis là-bas, peut-être, avec de la chance, il pourrait se montrer capable de vous accompagner… Je vous en supplie, nous vous récompenserons. »
« Bah ! Parlez pas de récompense ! Le repas s’ra suffisant, j’vais aller parler au pachyderme et on verra c’que j’peux faire. »

Alors que l’aubergiste se perdait en remerciements confus, Kurin se leva, ramassa son marteau et se dirigea vers la table du Xolon, qui semblait le regarder avancer vers lui. Il ne fit rien pour éviter le nain lorsque celui-ci s’assit en face, et le nain se racla la gorge avant de parler sans détours.

« J’vais pas aller par quatre chemins, j’m’appelle Kurin, j’suis inquisiteur, ces gens ici ont besoin de moi car des bandits les tourmentent. Qu’importe ta motivation, il se pourrait que tu sois le seul espoir de ces gens, car j’me lancerai pas contre des bandits seul. Alors voici la question : Est-ce que tu pourrais m'être utile ? »

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Ven 3 Juin 2016 - 8:28

Les gens de la civilisation étaient malgré tout assez fascinants pour Stepiled. Il avait trouvé une chose qui l'attirait chez eux, malgré tous les défauts qui les avilissaient : ils vivaient en communauté. Il n'y avait pas besoin d'entrer dans la civilisation pour cela : une tribu de Centaures ou d'Homme-lézard vit bien en communauté aussi et sans causer de tort à la Nature. Cependant, dans leur folie constructrice, les gens de la civilisation aimaient s'enfermer dans des bâtiments spécialement conçus pour que les gens se réunissent et discutent autour d'un repas. Stepiled trouvait cela assez fascinant. Bien sûr, ces lieux de convivialité ne dérogeaient pas à la règle de la monnaie : il fallait payer pour avoir le droit de manger ou d'occuper l'une des chambres mises à disposition des voyageurs.

Stepiled appréciait, de temps en temps, quand il trouvait une auberge de voyage, s'y installer, pour observer et écouter. C'était une façon douce pour lui de s'intégrer lentement à la civilisation. Il y avait trop de choses qu'il ne supportait pas dans les villes. Heureusement, neuf dizièmes de la population d'un royaume vivait hors des grandes villes. C'étaient des fermiers, des agriculteurs, ou de modestes artisans vivant dans des villages voire des hameaux. En de tels lieux, le druide ne se sentait plus trop oppressé. Stepiled arrivait maintenant à rester un jour entier dans un village sans avoir une irrémédiable envie de prendre l'air dans une plaine déserte.

Il y avait cependant un problème : les gens de la civilisation n'aimaient pas les Gupiles, pour des raisons obscures. Ils les trouvaient laids et sales. Ils les traitaient comme des monstres abjects, ils étaient horrifiés d'en trouver un dans un village... alors dans une auberge, c'était proprement inimaginable. Du coup, chaque fois que Stepiled voulait séjourner dans un village ou dans une auberge de voyage, il devait se séparer de son meilleur et fidèle ami. Ils convenaient d'un endroit où se retrouver. Stepiled était triste de voir que les Gupiles n'avaient pas leur place même dans un royaume pourtant multi-racial. Heureusement, à l'attitude de son ami, il lui semblait que Slimag acceptait de le laisser s'intégrer à son rythme à la civilisation en le laissant seul pendant parfois une journée ou deux. Slimag était formidable de compréhension, de tolérance et d'empathie. Il comprenait pourquoi Jawbol, l'ancien ami de Slimag, s'était attaché à ce dernier : Stepiled vivait le même coup de foudre amical. Slimag était un Gupile très attachant avec beaucoup de qualités, et Stepiled tenait énormément à lui. C'était difficile à dire, mais s'il venait à perdre Slimag, il serait aussi ravagé de tristesse que lorsqu'il avait perdu Falloueh.

Stepiled était actuellement assis à la table d'une auberge de voyage. Cela faisait environ une heure qu'il était là, à observer les allées et venues, et le comportement des clients. Ces derniers étaient essentiellement des saltimbanques – cela lui rappela une barde Humaine, Zelethea, avec qui il avait longuement conversé – et des marchands itinérants. Plusieurs races étaient représentées : hormis les Humains, les plus nombreux, il y avait trois Halfelins, deux Nains, deux Tigrains et un Homme-lézard. Stepiled était le seul Xolon présent. A un moment, cependant, un nouveau client se démarqua des autres. C'était un Nain, portant une épaisse armure telle une carapace métallique et un marteau de guerre rutilant comme du diamant. Lui, il n'avait l'allure ni d'un marchand, ni d'un saltimbanque. Ce n'était pas non plus un garde de la maréchaussée. Il était seul mais il avait de toute évidence un rôle militaire. Stepiled n'avait pas encore assez de connaissances sur les villes et leurs différentes organisations, pour deviner lequel.

Il fut assez surpris de voir cet homme se diriger vers sa table. Vers lui. Clairement, il venait l'aborder. Stepiled ne broncha pas. Le temps que le Nain vienne à lui, il se demanda ce qu'il lui voulait. Sa trompe se tordit discrètement pour le renifler. L'homme s'assit dans un bruit métallique impressionnant.

KURIN – J'vais pas aller par quatre chemins : j'm'appelle Kurin, j'suis Inquisiteur, ces gens ici ont besoin de moi car des bandits les tourmentent. Qu'importe ta motivation, il se pourrait que tu sois le seul espoir de ces gens, car j'me lancerai pas contre des bandits seul. Alors voici la question : est-ce que tu pourrais m'être utile ?

Eh bien ! Quelle entrée en matière ! Stepiled dévisagea son interlocuteur tout en réfléchissant à ce qu'il venait de lui dire. Il s'appelait Kurin, il était Inquisiteur. Qu'était-ce, un Inquisiteur ? Il voulait lutter contre des bandits. Voilà une noble mission, Stepiled voulait bien l'accepter. Kurin était le genre de personnes dont Stepiled pouvait avoir besoin pour mieux comprendre le monde de la civilisation. Seulement, il se devait d'être honnête : cet homme, un Nain aux muscles épais, protégé par une carapace de métal et armé lourdement, devait forcément savoir bien mieux se battre que lui.
Stepiled prit le temps de le renifler encore un moment avant de répondre posément :

STEPILED – Je vous aiderais avec plaisir ; mais vous devez savoir que je suis un druide, je sais me battre mais ce n'est guère ma spécialité, contrairement à vous, je suppose. Cependant, ma magie et mes invocations m'ont toujours été une aide. Et surtout, j'ai un ami qui m'attend à l'extérieur de cette auberge, et cet ami saura se battre avec vous contre ces bandits.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Ven 3 Juin 2016 - 18:54

« Je vous aiderais avec plaisir ; mais vous devez savoir que je suis un druide, je sais me battre mais ce n'est guère ma spécialité, contrairement à vous, je suppose. Cependant, ma magie et mes invocations m'ont toujours été une aide. Et surtout, j'ai un ami qui m'attend à l'extérieur de cette auberge, et cet ami saura se battre avec vous contre ces bandits. »

Le Xolon faisait battre sa trompe devant Kurin, sans gestes brusques, certainement pour ne pas qu’il se sente menacé, et reniflait. Cette coutume intriguait le paladin qui n’avait que rarement vu de Xolons. En revanche, Kurin ignorait tout de la magie des druides, et pour lui, de ce qu’il en savait, les druides étaient le genre de personnes qui conversent avec des oiseaux et fument de l’herbe magique… ou quelque chose comme ça. En fait, hormis le fait qu’ils vivent dans la nature, en marge de la société, il ne savait rien d’eux. Cela le surprenait un peu que le Xolon dise ne pas savoir se battre, mais si il était réellement doué de magie, cela pourrait s’avérer utile, surtout qu’il disait avoir un ami.

« Tu dis qu’avec les troncs qui t’servent de bras t’arrives pas à t’battre ?! Ha ! Ma foi c’est pas grave, tant qu’tu peux t’rendre utile ! On va faire un bout d’chemin ensemble alors, ça m’fra du bien d’avoir un peu d’compagnie. Par contre j’te préviens, moi j’fume pas d’herbes magiques ! »

Sur ce, il partit d’un rire sonore, il ne savait même pas si cette histoire était vraie, mais il s’en amusait. Le Xolon semblait tout sauf agressif, c’était un peu une force tranquille d’après le regard avisé du nain, un bon compagnon de voyage somme toute, même si se promener avec un éléphant à la carrure deux fois supérieure à la sienne n’était pas ce qu’il avait imaginé. Lorsque la femme de l’aubergiste lui apporta son plat et sa choppe, il se mit à manger et fit demander le tenancier. L’homme arriva un peu après, il avait retrouvé des couleurs, mais semblait toujours vaguement inquiet.

« C’est entendu, on va vous aider, mon ami Xolon et moi. Enfin, ami, je viens de le rencontrer, mais j’bois des chopines qu’avec mes amis ! D’ailleurs elle est pas mal votre bière, j’vais en reprendre une autre j’vous prie. Et si mon nouvel ami Xolon souhaite manger ou boire quoi que ce soit, servez-le comme si c’était moi. »
« Oh merci messire nain ! Oui bien sûr c’est une bien maigre compensation pour le service que vous daignez nous rendre. »
« C’est pas grand-chose, que la lumière vous accompagne ! »

L’aubergiste partit peu après, pressé d’aller chercher la bière de l’inquisiteur. Celui-ci se gratta la barbe, comme il aimait le faire, surtout quand il était intrigué. Certains humains froncent les sourcils, d’autres penchent la tête, le nain se gratte la barbe, c’est ainsi.

« Au fait mon gars, j’sais même pas ton nom, ni vraiment c’que t’es. Tu vis dans le creux d’un arbre ou quelque chose du genre ? Ah et t’en fais pas pour la note, on n’aura pas à payer. Je ne travaille pas pour l’argent, mais pour accomplir la volonté de Kaluni, et protéger les races vivantes du mal, comme les bandits par exemple. Du coup si l’aubergiste veut me récompenser, offrir le gite et le couvert est bien suffisant pour moi. »

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Dim 5 Juin 2016 - 11:00

KURIN – Tu dis qu'avec les troncs qui t'servent de bras t'arrives pas à t'battre ?! Ha ! Ma foi c'est pas grave, tant qu'tu peux t'rendre utile !

Stepiled sourit intérieurement. Les Xolons étaient certes physiquement avantagés, à l'instar des Minotaures, pour se battre ; mais avoir un corps puissant et savoir se battre étaient deux choses différentes. Stepiled savait se battre avec ou sans son gourdin, mais il était certain que beaucoup de gens devaient savoir se battre encore mieux que lui. Et puis, qu'appelait-on “se battre” ? Si Stepiled affrontait un ennemi en utilisant ses invocations, cela pouvait-il être considéré comme une façon de se battre ? Quant à Slimag, il savait se battre, mais la façon de se battre d'un Gupile n'avait rien de conventionnel pour une race humanoïde. Se battre, cela ne se résumait pas forcément à assener des coups de poing ou des attaques à l'arme blanche. Si Stepiled se changeait en python pour broyer un ennemi dans ses anneaux, c'était encore une autre façon de se battre.

KURIN – On va faire un bout d'chemin ensemble alors, ça m'fra du bien d'avoir un peu d'compagnie. Par contre j'te préviens, moi j'fume pas d'herbes magiques !

Fallait-il voir là-dedans un cliché sur les druides ? Stepiled fit un léger hochement négatif de la tête, laissant sa trompe traîner sur la table.

STEPILED – Je ne fume pas d'herbes magiques.

Kurin était de toute façon parti dans un rire sonore et Stepiled ne sut même pas s'il l'eut entendu. L'on apporta une commande au Nain : un plat en sauce, que Stepiled identifia à l'odeur comme de la viande de porc, accompagné d'une chope de bière. Kurin demanda à parler au tenancier de l'auberge, qui se pointa quelques instants après.

KURIN – C'est entendu, on va vous aider, mon ami Xolon et moi. Enfin, “ami”... Je viens de le rencontrer, mais j'bois des chopines qu'avec mes amis !

Comme lui-même le disait, ils venaient juste de se rencontrer, mais apparemment, Stepiled lui plaisait déjà. Qu'avait fait ce dernier pour s'attirer si vite la sympathie du Nain ? Il l'ignorait. Stepiled se sentit flatté et en même temps un peu gêné par la bonhomie de son interlocuteur. Le tenancier remercia chaleureusement son client puis s'empressa d'aller lui chercher une nouvelle chope de bière. Qu'est-ce que les Nains pouvaient aimer la bière... Cette boisson semblait les attirer comme des escargots.

KURIN – Au fait mon gars, j'sais même pas ton nom, ni vraiment c'que t'es. Tu vis dans le creux d'un arbre ou quelque chose du genre ? Ah et t'en fais pas pour la note, on n'aura pas à payer. Je ne travaille pas pour l'argent, mais pour accomplir la volonté de Kaluni, et protéger les races vivantes du mal, comme les bandits par exemple. Du coup si l'aubergiste veut me récompenser, offrir le gîte et le couvert est bien suffisant pour moi.

Kurin avait des mœurs intéressantes pour un citadin. Il ne vivait pas pour l'argent, ce qui allait à l'inverse de presque tous les gens de la civilisation que Stepiled avait pu rencontrer ou observer. Kurin lui faisait aussi réaliser qu'il ne s'était pas encore présenté.

STEPILED – Non, je ne vis pas dans le creux d'un arbre. Je m'appelle Stepiled, je suis un Xolon, et druide de vocation. Je sais me battre, mais le corps-à-corps n'est pas mon fort. Etre un Xolon me donne peut-être un avantage sur un Humain, mais je suis certain que vous pourriez me dominer en combat rapproché. J'ai aussi une cousine indirecte qui a intégré la Guilde des Guerriers de Telbara et qui sait bien mieux se battre que moi. Je préfère demander l'assistance d'invocations. Je vous présenterai aussi mon ami, qui saura très bien se battre contre les bandits.

La trompe de Stepiled, traînant sur la table, s'articulait parfois machinalement pour renifler Kurin, son plat, ou simplement l'air ambiant. Elle s'enroula autour de sa chope de cidre, déjà entamée, et la porta à sa bouche. Stepiled avala une grande gorgée et reposa sa chope, presque vide, laissant de nouveau sa trompe s'étaler sur la table.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Dim 5 Juin 2016 - 17:57

Le Xolon sembla prendre conscience qu’il ne s’était pas présenté, s’en voulait-il ? Ce n’était pas important pour Kurin, il voulait juste savoir à qui il avait à faire. Il continuait de boire sa bière, quelques gouttes coulaient de ses lèvres sur sa barbe, mais pas assez pour qu’il y prête attention.

« Non, je ne vis pas dans le creux d'un arbre. Je m'appelle Stepiled, je suis un Xolon, et druide de vocation. Je sais me battre, mais le corps-à-corps n'est pas mon fort. Etre un Xolon me donne peut-être un avantage sur un Humain, mais je suis certain que vous pourriez me dominer en combat rapproché. J'ai aussi une cousine indirecte qui a intégré la Guilde des Guerriers de Telbara et qui sait bien mieux se battre que moi. Je préfère demander l'assistance d'invocations. Je vous présenterai aussi mon ami, qui saura très bien se battre contre les bandits. »

« Ah ouais ton ami ! Faudra qu’on aille le voir oui. D’ailleurs pourquoi il est pas avec toi si il est tout près ? Et donc t’es un druide qui invoque des bestioles ? J’suis pas friand d’ce style de combat, mais si toi c’est c’que tu sais faire bah ca suffira. J’croyais qu’les druides vivaient dans les arbres, parlaient aux oiseaux tout ça, mais j’y connais rien, faut dire qu’eux et nous autres paladins on appartient à deux mondes assez différents. L’essentiel, c’est qu’tu sois là va, puis j’ai rien contre les druides moi, enfin j’pense vu que j’en ai jamais vus ! »

Kurin reposa sa choppe vide, et regarda la trompe du xolon s’agiter et renifler un peu partout, il trouvait cela bien étrange et ne comprenait pas. L’appendice s’approchait de son assiette, de lui, et finit par attraper la chope du druide pour la porter à sa bouche.

« Ah ! En v’la une façon curieuse de boire ! Et c’est quoi tous ces trucs bizarres que tu fais avec ta trompe ? Je sais que j’pose plein de questions mais j’ai jamais vu ni xolons ni druides alors ça en fait des nouveautés aujourd’hui ! »

Kurin finit son plat rapidement et essuya sa bouche, ce n’est qu’alors qu’il remarqua le peu de bière qui avait coulé sur sa barbe et il l’essuya également. Il prit alors son marteau et le posa sur ses genoux, signifiant qu’il avait envie de partir au plus vite mais néanmoins sans le dire, il avait la décence de laisser le xolon finir lui aussi son repas avant qu’ils ne se mettent en route. Il ne savait ni par où commencer ses recherches, ni où se trouvait ce fameux ami, ni les difficultés qu’il aurait à rencontrer. Au moins, ce xolon ne lui semblait pas être un mauvais bougre, c’était une bonne chose. Il se souvenait d’une autre mission qu’il avait effectuée où son accolyte était bien moins sympathique, mais c’était il y a longtemps. Aussi différents qu’ils puisse être, Stepiled ne semblait pas chercher à entrer en opposition avec lui.

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Dim 12 Juin 2016 - 9:48

KURIN – Ah ouais ton ami ! Faudra qu’on aille le voir oui. D’ailleurs pourquoi il est pas avec toi si il est tout près ?

Stepiled s'apprêta à parler, entrouvrant la bouche, mais le Nain ne lui en laissa pas le temps, enchaînant par d'autres questions. Il faut dire que les Xolons étaient des forces tranquilles, Stepiled ne faisant pas exception : il était non seulement lent à se déplacer à cause de sa morphologie épaisse et lourde – ses gros pieds plats et ronds n'étaient pas faits pour la course ni même pour la marche rapide – mais n'était pas non plus très dynamique dans sa façon de parler. Il était très facile de lui couper la parole. Le Nain, à l'inverse, semblait être un bon bavard.

KURIN – Et donc t’es un druide qui invoque des bestioles ? J’suis pas friand d’ce style de combat, mais si toi c’est c’que tu sais faire, bah ça suffira. J’croyais qu’les druides vivaient dans les arbres, parlaient aux oiseaux tout ça, mais j’y connais rien, faut dire qu’eux et nous autres paladins on appartient à deux mondes assez différents. L’essentiel, c’est qu’tu sois là va, puis j’ai rien contre les druides moi, enfin j’pense vu que j’en ai jamais vus !

Kurin était assez comique dans sa façon de parler. Il avait par ailleurs le même accent que nombre de Nains que Stepiled avait entendus parler. Il croyait que les druides vivaient dans les arbres. C'était l'un des clichés sur les druides. Mais, franchement, avait-il vu à qui il s'adressait ? Avait-il déjà vu un Xolon grimper à un arbre ?

Par la suite, il fut très surpris par les mouvements de la trompe du Xolon, encore plus quand ce dernier s'en servit pour porter sa chope de cidre à la bouche.

KURIN – Ah ! En v’la une façon curieuse de boire ! Et c’est quoi tous ces trucs bizarres que tu fais avec ta trompe ? Je sais que j’pose plein de questions mais j’ai jamais vu ni Xolons ni druides, alors ça en fait des nouveautés aujourd’hui !

Stepiled, cette fois-ci, laissa échapper un ricanement de bon cœur, assez sourdement, n'étant en rien moqueur, simplement amusé par les remarques désarmantes de Kurin. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'il parlait avec quelqu'un n'ayant pas assez – ou pas du tout – rencontré de Xolons et qui s'étonnait plus particulièrement de l'usage de sa trompe. Kurin, lui, s'essuya la barbe d'un revers de main alors que de la bière y avait coulé. Il posa ensuite son lourd marteau de guerre sur ses cuisses alors que Stepiled lui répondit, ayant toutefois un peu perdu le fil des questions qui lui avaient été posées :

STEPILED – La trompe est, chez un Xolon, un membre aussi utile que le bras sinon plus. Elle sert à notre odorat, ce qui est déjà très important, mais elle nous sert aussi à... saisir, tout simplement.

Stepiled enroula encore sa trompe autour de sa chope, et déversa dans sa bouche le peu de cidre restant.

STEPILED – Voilà pour la démonstration.

Il sourit.

STEPILED – Entre Xolons, nous nous saluons en nous serrant la trompe, plutôt que la main comme vous le faites.

Il se rappela enfin de la réflexion amusante et caricaturale de Kurin sur les druides, et décida d'y répondre :

STEPILED – Pour ce qui est arbres, je les traite comme des amis, mais de là à vivre dans leurs branchages... M'avez-vous bien observé ?

Il ricana encore à son trait d'humour, puis conclut :

STEPILED – J'ai fini ma boisson et mon repas. Nous pouvons y aller, si vous le voulez.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Dim 12 Juin 2016 - 22:36

« La trompe est, chez un Xolon, un membre aussi utile que le bras sinon plus. Elle sert à notre odorat, ce qui est déjà très important, mais elle nous sert aussi à... saisir, tout simplement. »

L’explication était aussi simple que cela, le Xolon parlait posément, presque trop lentement, comme s’il était un peu endormi, cette manière de parler, Kurin la reconnaissait des autres Xolons qu’il avait entendus parler. Cependant, c’était la première fois qu’il discutait directement avec un membre de cette race.

« Pour ce qui est arbres, je les traite comme des amis, mais de là à vivre dans leurs branchages... M'avez-vous bien observé ? »

Cette remarque fit rire Kurin également, mais il le fit plus bruyamment, comme il le faisait toujours.

« Ouais ! T’as autant de chances de tenir sur une branche que moi avec ma grosse armure ! »

Puisque Stepiled avait terminé également, Kurin l’invita à partir. Il prit son marteau par-dessus l’épaule et se mit en marche, son armure lourde cliquetant avec ses pas. Il marcha un moment, avant de partir chercher les bandits, et l’ami de son compagnon, il souhaitait se rendre à une église, ou au moins à une chapelle, dans un village avoisinant. Il était passé devant une bourgade non loin, mais c’était déjà trop loin pour qu’il se permette de rebrousser chemin jusque-là. Il devrait faire sans, à moins qu’il ne trouve un temple non loin, mais il y avait peu de chances. En marchant, il trouva néanmoins un lieu dans les bois, ce n’était pas un temple, mais la clairière était dégagée et un tronc couché en son centre suffirait pour prier. Kurin se retourna alors vers Stepiled en faisant un sourire dans sa barbe.

« J’vais prendre le temps de prier, si tu veux bien, pour notre réussite. Tu peux rester là à regarder, ou bien aller chercher ton ami vu qu’ca va m’prendre un moment. »

Sur ce, Kurin se retourna et commença à retirer les sangles qui maintenaient son armure. Normalement, les paladins avaient un écuyer pour cela, mais lui n’en voulait pas, il avait modifié son armure, grâce à la maitrise des nains en matière de forgeage, pour pouvoir le faire seul. Une fois en simple tenue de tissu, qu’il portait sous sa lourde armure, il se mit à genoux après avoir fait jouer sa musculature pour la dégourdir. Il posa ses coudes sur le tronc, sortit de sa tunique un pendentif représentant le symbole de Kaluni, leva les avant-bras et les paumes vers le ciel. Il se mit a réciter les saints versets qu’il connaissait par cœur, et les litanies sacrées des paladins. Il pria pour que leur entreprise soit courronée de succès, et que la vie de son ami, et de l’ami de celui-ci, soit protégée. Alors que le ciel était gris, un rayon de soleil perça les nuages pour englober le nain de sa lumière dorée. En réalité, tous les environs profitaient d’un rayon de soleil timide, mais il semblait juste briller plus intensément autour de Kurin. Il resta là, à attendre, à prier, à méditer…

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Ven 17 Juin 2016 - 8:32

Le trait d'humour de Stepiled avait fait rire le Nain qui avait surenchéri avec bonne humeur. Voilà au moins une rencontre qui partait sur de bonnes bases. Stepiled n'était pas la personne la plus joviale qui existe, il était plutôt du genre flegmatique, à ne pas faire beaucoup de blagues ; mais de temps en temps, il appréciait de sortir un trait d'humour, quand ses interlocuteurs ne s'y attendaient plus après l'avoir vu sérieux pendant plusieurs jours entiers.

Décidés à quitter l'auberge, les deux compagnons joignirent le geste à la parole. Stepiled avait son gourdin attaché contre sa hanche, tandis que Kurin portait son marteau de guerre lourd sur l'épaule. La carapace métallique encastrée autour du Nain cliquetait à chacun des pas de son porteur. Stepiled ne le montra pas, mais il y avait quelque chose d'agaçant dans ce bruit répétitif et cinglant, surtout pour un druide qui n'avait rien de métallique dans son maigre équipement. En vêtements, le Xolon ne portait qu'un pagne par simple question de pudeur ; ses bras puissant, son torse large et ses pieds ronds et plats d'éléphant étaient nus.

Ils se rapprochèrent du bois dans lequel attendait Slimag. Stepiled n'avait même pas encore dit à Kurin que c'était dans ce bois que son ami l'attendait, il s'agissait donc d'un pur hasard. Trouvant une clairière, le paladin Nain s'arrêta de marcher.

KURIN – J'vais prendre le temps de prier, si tu veux bien, pour notre réussite. Tu peux rester là à regarder, ou bien aller chercher ton ami vu qu'ca va m'prendre un moment.

Parfait, le temps pour le Xolon d'aller retrouver son ami Gupile, de lui expliquer la situation et de revenir, le paladin pourrait prier tranquillement. Cela ne servait à rien que Stepiled reste planté là, de toute façon. Il pourrait prier lui aussi, mais autant aller chercher Slimag maintenant. Il hocha légèrement la tête en silence, et s'en alla vers l'endroit exact où devait l'attendre Slimag.

Il trouva ce dernier en train de ronger de la mousse sur un tronc d'arbre. Slimag tourna la tête vers lui en l'entendant arriver – à moins qu'il n'eût d'abord senti les vibrations de ses pas. Stepiled le salua avec le sourire, lui offrant une tape amicale sur l'épaule, ignorant le mucus laissé sur sa main, qui ne le dégoûtait en rien.

STEPILED – J'ai quelqu'un à te présenter, mon ami. Ton aide sera la bienvenue.

Retournant sur ses pas, avec le Gupile qui rampait à côté de lui, Stepiled expliqua à ce dernier que leur mission était de mettre fin aux actions d'une bande de malandrins. Slimag acquiesca. Stepiled marcha jusqu'à Kurin, qu'il trouva en train de prier face à un arbre, les mains jointes vers le ciel, tenant un chapelet au symbole de Kaluni. Un rayon de soleil perçait les nuages, tirant droit sur Kurin. C'était un tableau qui saisit Stepiled. Le Xolon s'arrêta, de même que le Gupile, ne sachant pas si Kurin avait bientôt fini. Ce dernier se tournerait vers eux une fois sa prière achevée.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Lun 20 Juin 2016 - 8:42

Il ne remarqua pas tout de suite que le xolon était revenu, même si celui-ci faisait du bruit en se mouvant. Il pria encore quelques minutes, il aimait ces instants de contemplation de la lumière, lors desquels il communiait avec sa déesse et s’interrogeait sur les forces qui sous-tendent le monde. C’était dans ce genre de situations qu’on remarquait le plus qu’il venait d’une famille naine pieuse. Au bout d’un moment, la lumière ambiante faiblit, et il se releva avant de se retourner vers l’immense xolon, et celui qu’il supposait être son ami.

A vrai dire, même s’il n’était pas dégouté à la vue des gupiles, il ne pensait pas que c’était ce genre de personne que le druide comptait amener avec eux. Les limaces gluantes, ce n’était pas trop sa tasse de thé, mais il devrait faire un effort. En outre, il doutait qu’une telle créature sache se battre convenablement. Il remit son armure, et lorsqu’il eut fini, ce qui lui prit encore cinq bonnes minutes, il se dirigea vers eux.

« Alors c’est ton ami ? J’aurai du me douter qu’les druides avaient pas des amis comme les autres ! »

Il rit up peu, Kurin aimait rire de tout quand le temps s’y prêtait, c’était un bon vivant en quelque sorte. Puis il reprit un peu de sérieux en considérant le gupile pour le jauger du regard.

« Bah ! Du moment qu’il sait se battre, comme tu l’as dit, ça m’va. Mais j’pense, si ça l’vexe pas, que j’vais pas lui serrer la main. C’est pas qu’ça m’dégoute hein ! Mais tu vois, l’armure… »

Il avait beau dire, Kurin n’avait aucune envie de toucher un gupile, le voir était suffisant, mais le toucher c’était autre chose. Il hocha simplement la tête à son attention. Puis il tourna sur lui-même, cherchant la direction à prendre. Mais en fait, il n’en avait strictement aucune idée, il savait que les repaires de bandits se trouvaient généralement dans des grottes cachées, ou en forêt, mais cela s’arrêtait là. Il regarda un moment Stepiled avant de lui montrer une direction choisie au hasard.

« On n’a qu’à commencer dans c’coin la, à moins que t’aies une idée d’où ils puissent se terrer ? »

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Mar 21 Juin 2016 - 21:05

La prière de Kurin n'était pas finie, et dura encore quelques minutes. Stepiled n'était pas le plus patient de tous les druides, mais pour ce genre de choses, il savait l'être. Le Xolon resta sur place, respectant la solennité de la prière, et Slimag ne bougea pas non plus, échangeant juste quelques regards avec son ami. Curieusement, en fait, le Gupile fut moins patient que le Xolon pour le coup. Heureusement, Stepiled lui avait déjà expliqué la situation, aussi ne se demandait-il pas ce qu'il faisait là. Il n'avait pas non plus envie d'interrompre la prière du paladin, mais rester planté là sans rien faire ne lui plaisait pas beaucoup non plus.

Quand Kurin eut fini sa prière, il se tourna tout de suite vers eux. Son regard s'attarda bien évidemment sur le Gupile, et Stepiled crut simplement le voir légèrement arquer les sourcils. Cela signifiait-il plus de surprise que de dégoût ? Tant mieux. Enfin, si tant est que Stepiled pouvait affirmer quoi que ce soit à partir de ce simple mouvement de sourcils.
Kurin remit son armure, et cela lui prit plusieurs longues minutes. Slimag rampa vers lui. Stepiled fit quelques pas, rattrapant son ami. Slimag se tourna vers lui et lui fit un geste, mimant Kurin qui enfilait son armure. Il voulait l'aider pour qu'il aille plus vite. Stepiled lui sourit, et passa le bout de sa trompe sur le côté de la tête du Gupile, d'un geste plein de tendresse.

STEPILED – Laisse-le finir. Il va se présenter.

Les antennes du Gupile se retournèrent vers Kurin. Stepiled crut déceler de l'agacement chez son ami. Il fallait avouer que le paladin était long à enfiler son armure. En même temps, une telle armure ne pouvait pas s'enfiler en un geste, et Stepiled fut presque même surpris que Kurin pût se l'enfiler tout seul. Il regretta en fait d'avoir retenu Slimag, car il fallait bien un coup de main pour enfiler une telle armure sans y passer trop de temps.
Enfin Kurin se dirigea vers eux une fois sa carapace de métal entièrement sanglée.

KURIN – Alors c'est ton ami ? J'aurai du me douter qu'les druides avaient pas des amis comme les autres !

Cette petite vanne sur les druides ne fut pas bien méchante et Stepiled en rit doucement.

STEPILED – Je vous présente Slimag.

Le Nain “toisa” le Gupile qui le dépassait en taille. A force d'avoir attendu sur place, l'homme-limace dégoulinait d'épais amas de mucus gluant.

KURIN – Bah ! Du moment qu'il sait se battre, comme tu l'as dit, ça m'va. Mais j'pense, si ça l'vexe pas, que j'vais pas lui serrer la main. C'est pas qu'ça m'dégoûte hein ! Mais tu vois, l'armure...

Stepiled ne doutait pas que Kurin, comme tous les gens, était simplement écœuré à l'idée de toucher un Gupile, et par politesse ou par hypocrisie, il se justifiait par son armure. Craignait-il que le mucus fasse rouiller le métal ? Kurin n'allait pas faire croire à Stepiled qu'il ne voulait pas “salir” son armure avec le mucus mais que le contact de ce même mucus sur sa peau ne le dérangeait pas du tout. Slimag inclina légèrement le regard. Il ne fut pas dupe non plus, et dut se sentir un peu injurié. De plus, Kurin parlait du Gupile comme si c'était un objet que se trimbalait Stepiled et non une personne : il n'aurait pas dit « si ça ne le vexe pas » à Stepiled si Slimag avait été un Humain, il se serait directement adressé à lui en disant « si ça ne vous vexe pas ».

STEPILED – Slimag ne sait pas parler, pas plus qu'un autre Gupile, mais c'est une personne, adressez-vous directement à lui.

Il regarda Slimag qui échangea avec lui. Puis Slimag leva une main pour faire un signe à Kurin : il ne se formalisait pas. Pour l'instant. Il avait l'habitude et savait que les gens avaient besoin de temps pour lui apporter la même considération qu'à Stepiled. Il restait à espérer que Kurin en soit capable, pour leur bonne entente.

Kurin regarda tout autour d'eux, cherchant une direction à prendre ; il en indiqua une à Stepiled.

KURIN – On n'a qu'à commencer dans c'coin-là, à moins que t'aies une idée d'où ils puissent se terrer ?

Comment Stepiled pourrait-il avoir une idée de l'endroit où les bandits se terraient ? Encore, s'il avait été bon pisteur, cela aurait aidé, mais ce n'était pas le cas. Brosser le terrain jusqu'à tomber sur eux semblait être la seule solution.

STEPILED – Non.

Stepiled échangea encore un regard avec Slimag, lui demandant son avis. Le Gupile répondit par des gestes : à un moment, il montra la trompe du Xolon, à un autre il montra la ceinture de Kurin, ou encore la direction du village. Stepiled se concentra pour comprendre son ami, et traduisit à Kurin :

STEPILED – Slimag se demande s'il y avait une victime vivante des bandits, qui pourrait nous amener sur le lieu de son agression, et peut-être que je pourrais flairer leur trace, ou que l'un de nous deux se fasse passer pour un voyageur grâce à votre bourse d'argent.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Jeu 23 Juin 2016 - 23:13

Le paladin regarda ses deux compagnons converser. Il ne comprenait pas comment c’était possible de parler à une personne qui ne vous répondait pas, même doté d’une conscience, le gupile n’était pas vraiment un humain pour lui. Un truc de druide se dit-il. Quoi qu’il en fut, ils semblaient se comprendre et avoir trouvé une idée.

« Slimag se demande s'il y avait une victime vivante des bandits, qui pourrait nous amener sur le lieu de son agression, et peut-être que je pourrais flairer leur trace, ou que l'un de nous deux se fasse passer pour un voyageur grâce à votre bourse d'argent. »
« J’sais pas pour les victimes, faudrait aussi qu’eux-mêmes sachent où ils se planquent. Si ça date, j’doute fort qu’ton odorat puisse les retrouver. Tu penses que tu f’rais un bon appât ? Vu ta carrure je sais pas si ils oseront s’en prendre à toi, et moi avec l’armure et l’marteau… Et personne croira à un gupile voyageur… »

Kurin se détourna et gratta sa barbe tout en réfléchissant. Il devait trouver un moyen de contourner le problème, mais la seule solution qu’il trouva lui était inconcevable. Il devrait enlever son armure et confier son marteau au xolon qui le lui rendrait s’il se faisait attaquer, mais il tenait à ce marteau comme à la prunelle de ses yeux. Il ne pouvait pas proposer une solution pareille, alors au bout d’un moment il se retourna vers les deux amis.

« On peut toujours tester ton odorat, ça peut marcher. Mais perdons pas de temps alors, en route ! »

Il reprit la direction du village pour demander ce qsu’ils cherchaient, à savoir si il y avait une personne qui avait été attaquée et qui avait pu fuir. Après avoir interrogé quelques personnes à l’auberge, il s’en trouva une qui lui donna une adresse, un ami à lui qui avait fui, après avoir été dépouillé de tout ce qu’il avait de précieux. Il emmena donc ses deux compagnons sur la trace de cette personne.

« Ca d’vrait être là, leur victime la plus récente… »

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Dim 26 Juin 2016 - 18:10

KURIN – J'sais pas pour les victimes, faudrait aussi qu'eux-même sachent où ils se planquent. Si ça date, j'doute fort qu'ton odorat puisse les retrouver.

L'idée de Slimag n'était pas qu'une victime sache par miracle où se trouvait le repaire des bandits, mais qu'elle se souvienne au moins de l'endroit où elle s'était fait agresser, et qu'elle accepte de les y conduire. Partant de là, Stepiled aurait peut-être une chance de déceler une piste olfactive et de la suivre. Cela avait peu de chances de réussir, mais à défaut d'une meilleure idée, cela ne coûtait rien d'essayer. Si une trace olfactive était encore présente, le Xolon saurait la dénicher, et il pouvait même se faire aider par un ou deux drufacs invoqués, dont le flair était indubitablement puissant. Enfin, il y avait aussi l'autre idée de Slimag : se faire passer pour un voyageur pour tendre un piège.

KURIN – Tu penses que tu f'rais un bon appât ? Vu ta carrure, je sais pas s'ils oseront s'en prendre à toi, et moi avec l'armure et l'marteau... Et personne croira à un Gupile voyageur...

C'était malheureusement vrai, cette idée avait encore moins de chances de fonctionner que l'autre. Quoique Stepiled n'avait pas une carrure plus impressionnante qu'un autre Xolon. Mais est-ce que des bandits s'en prendraient à un Xolon ? Et pourquoi pas, après tout ? C'étaient bien des Humains qui avaient attaqué la famille de Stepiled, il y a un an de cela. Plusieurs Humains armés en bande pouvaient très bien s'en prendre à un Xolon isolé. Plus qu'à un Nain en armure lourde avec un marteau de guerre. Et ils n'avaient aucun intérêt à s'attaquer à un Gupile.

KURIN – On peut toujours tester ton odorat, ça peut marcher. Mais perdons pas de temps alors, en route !

Bien, Stepiled fit un signe de tête et emboîta le pas à Kurin. Slimag rampa à leur côté, heureux que la situation se débloque et de passer “à l'action”. Il n'allait pas pouvoir se rendre utile pour mener l'enquête, ni pour chercher une piste olfactive – quoiqu'il y avait pire que l'odorat d'un Gupile, mais celui d'un Xolon restait plus performant. Slimag patienta à l'extérieur du village pendant que Kurin et Stepiled retournèrent dans l'auberge pour interroger plusieurs personnes. Cinq affirmèrent ne connaître aucune victime des bandits, la sixième donna une adresse, celle d'un ami à elle qui avait pu fuir après avoir été dépouillé de ses biens précieux. Kurin suivit facilement les indications fournies jusqu'à arriver devant une maison qui correspondait à l'adresse décrite.

KURIN – Ca d'vrait être là, leur victime la plus récente...

Une personne arriva à ce moment-là de derrière la maison, en tenant dans ses mains un pied de plante aromatique dans une gangue terreuse. C'était un Tigrain typé chat au pelage châtain et noir et aux grands yeux orange. Il s'arrêta en voyant les deux personnes devant sa porte. Stepiled lui sourit et laissa Kurin prendre la parole pour l'interroger, car ce devait sans doute être ladite victime, qui était affairée à un potager.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Jeu 30 Juin 2016 - 19:18

Un tigrain apparut de derrière la maison, alors que Kurin allait pour frapper à la porte. Manifestement, il était occupé à un potager, mais le nain espérait qu’il leur accorderait du temps. Il les regarda un moment, comme s’il hésitait, puis s’avança vers eux. Il n’avait pas l’air traumatisé, mais peut-être un peu inquiet tout de même. Kurin prit la parole avant le xolon et le tigrain.

« Salut mon gars, on cherche un certain Selah, c’est toi ? C’est à propos des bandits qui sévissent dans l’coin… »
« C’est derrière moi tout ça, je ne voyage plus et tout va mieux, je ne veux plus entendre parler d’eux. »

Son attitude, Kurin pouvait la comprendre, mais elle l’irritait. Il pouvait bien fermer les yeux et croire que ça n’arriverait plus, mais il ne ferait pas disparaitre les bandits, qui continuent de tyranniser la région. Le nain s’approcha encore un peu, sans véhémence, mais regardait le tigrain d’un regard dur. Qu’importe la différence de taille, le nain faisait clairement comprendre qu’il était en position de force, sans effrayer le tigrain pour autant.

« Ecoute, j’suis inquisiteur, et j’suis là pour vous débarrasser d’ces bandits. Mon ami derrière à l’odorat sensible, si tu nous dis où tu t’es fait agresser, il pourra p’tet les r’trouver et on leur flanquera une raclée. »
« Messire, d’autres ont déjà essayé ! Ça sera encore pire si vous ne réussissez pas ! En plus si je vous aide… Oh non je ne veux même pas y penser ! »
« Calme-toi ! Kaluni est avec nous, elle te protègera, elle nous protégera. Tu sais c’qu’on dit hein ? »

Kurin avait saisi l’habit de l’homme avec fermeté, pour le forcer à se baisser. Il lui parlait presque dans l’oreille. Le tigrain ne cherchait pas à se débattre, même s’il essayer de se redresser.

« Kaluni protège tous ceux qui ont la foi, et tous ceux qui brillent par leur vertu.. ? »
« Ouais, exactement. Si tu nous aides, on va leur flanquer une sacrée raclée, si Kaluni le veut. J’suis là pour agir en son nom, et pour protéger tous ses enfants. Aide-nous, sans toi, cette partie des Ganavarelles est condamnée. »
« J’étais conducteur de charettes, je faisais le voyage vers Telbara, sur la route qui passe par la forêt, à deux heures d’ici… Ils ont tout pillé, mais la charrette y est peut-être encore… »

Kurin tapota l’épaule du tigrain et sourit. Il se retourna ensuite, après l’avoir remercié et regarda le xolon qui attendait patiemment. Son ton ne se voulait pas autoritaire, il était plus impatient de passer à l’action.

« On récupère l’gupile et on file, fissa ! »

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Dim 3 Juil 2016 - 10:18

Kurin prit la parole le premier, avant même que le Tigrain ne puisse demander qui ils étaient. Stepiled écouta la conversation en retrait, sans dire un mot, laissant Kurin interroger seul la victime. Néanmoins, le Xolon, tendit la trompe pour renifler leur interlocuteur à distance, se disant que peut-être il distinguerait un fragment intrus. C'était un peu rêver ; et en effet, Stepiled sentit beaucoup d'odeurs autour du Tigrain, notamment celle du potager, mais rien ne lui parut évident comme appartenant aux bandits. C'était une idée stupide : comment aurait-il pu garder l'odeur des bandits sur lui, passé même la première heure après l'attaque ? Qui ne tente rien n'a rien, mais là, c'était vraiment rêver sottement.

La victime était réticente à parler du sinistre subi, pourtant Kurin sut la convaincre de par sa foi. Elle indiqua une charrette abandonnée, à deux heures d'ici, sur une route en direction de Telbara. Si la charrette n'avait pas été visitée depuis par la maréchaussée et si les bandits avaient passé du temps à la fouiller, Stepiled pourrait y trouver des traces olfactives. Se satisfaisant de ce renseignement, Kurin tapota l'épaule du Tigrain et retourna vers Stepiled.

KURIN – On récupère l'Gupile et on file, fissa !
STEPILED – Bien.

Tous deux laissèrent donc le village derrière eux, retrouvant Slimag là où ils l'avaient laissé. Le Gupile était en train d'observer des oiseaux chanter en haut d'un arbre. Stepiled lui sourit et l'informa :

STEPILED – Il y a une charrette à deux heures d'ici, j'espère que les bandits sont les derniers à l'avoir fouillée.

Slimag sourit en retour à son ami, et suivit le Xolon qui se mit en marche à côté de l'Inquisiteur. Il se passa nerveusement une main sur une défense, alors qu'il observait l'accoutrement du Nain et son arme imposante. Kurin était quelqu'un de très pieux et se présentait comme investi d'une mission sacrée. Il ne semblait pas faire partie de la milice d'une ville. Il ne ressemblait pas non plus à la description que Stepiled avait pu entendre d'un “mercenaire”. Il eut envie de mieux le connaître ; aussi, en marchant, il lui demanda :

STEPILED – Qu'est-ce qu'un Inquisiteur ? Faites-vous partie d'une... communauté, comme la Guilde des Guerriers ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Ven 8 Juil 2016 - 18:04

Une fois partis du village, Kurin et Stepiled retrouvèrent Slimag à l’endroit même où ils l’avaient quitté. Juste le temps pour le xolon d’apprendre à son ami ce qu’ils avaient découverts, et Kurin se remit en marche. Son armure cliquetait à chacun de ses pas, son marteau posé sur son épaule alors qu’il avançait. Le nain avait l’air grave, comme chaque fois qu’il préparait un combat. Il se concentrait sur les défis à venir, prêt à se jeter dans la mêlée au nom de sa déesse. La voix de Stepiled le tira de sa concentration.

« Qu'est-ce qu'un Inquisiteur ? Faites-vous partie d'une... communauté, comme la Guilde des Guerriers ? »
« On peut dire ça comme ça ouais. Si tu veux, y’a l’Eglise à Telbara, qui régit toute la vie religieuse de la ville. L’Eglise s’occupe de la foi et de la croyance, et nous, nous sommes son bras armé pour remettre ceux qui dévient de la voie de Kaluni dans le droit ch’min, et si ils sont déjà damnés… On les châtie. Ça m’amuse pas tant qu’ça, mais c’est nécessaire. »

En marchant, Kurin leva les yeux vers le xolon. Il devait vraiment regarder haut, car non seulement lui était petit, mais en plus le xolon était plus grand que les humains.

« Mais faut pas nous voir comme des brutes aveugles, on est avant tout des défenseurs du peuple, et notre rôle est à la fois d’inspirer respect et crainte, pour renforcer la foi des croyants, et les dissuader de s’détourner de la voie de la lumière. Il faut qu’on sache rester juste, en toutes circonstances. On a une grande importance, et une grande influence, on doit pas en abuser. »

Le paladin tourna à un embranchement qui menait vers les bois que le tigrain leur avait indiqué. La nature était maitresse ici, aucune maison en vue si ce n’est le village au loin derrière eux. Le xolon était-il plus sensible à ce genre de décor que lui ? Il ne connaissait pas les druides, il avait dû en rencontrer un, au maximum, et pas pendant un long moment.

« Et toi alors, t’es un druide, mais vous êtes quoi au juste ? Des ermites ? Des voyageurs ? Vous aussi vous avez un lieu où les vôtres se rencontrent ou vous vivez seul sur les routes avec votre ami gupile ? »

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Dim 10 Juil 2016 - 10:00

Stepiled eut l'impression de tirer Kurin de ses pensées. Il espéra ne pas le déranger avec sa curiosité. En tout cas, Kurin prit le temps de lui apporter une réponse complète.

KURIN – On peut dire ça comme ça, ouais. Si tu veux, y’a l’Eglise à Telbara, qui régit toute la vie religieuse de la ville. L’Eglise s’occupe de la foi et de la croyance, et nous, nous sommes son bras armé pour remettre ceux qui dévient de la voie de Kaluni dans le droit ch’min, et si ils sont déjà damnés… on les châtie. Ça m’amuse pas tant qu’ça, mais c’est nécessaire.

Stepiled essaya d'assimiler cela, mais il lui était vraiment difficile de tout comprendre. Par exemple, il avait du mal à bien comprendre ce que signifiait “régir la vie religieuse de la ville”. C'était très abstrait pour lui. Pour ce qui était de “dévier de la voie de Kaluni”, il arrivait à se faire une idée. Kaluni était partout décrite comme une déesse bonne. Son attribut, la lumière, en était la métaphore. Kaluni était ainsi devenue l'allégorie de la bonté d'âme. Stepiled doutait que les choses soient si simples, et il se posait la question : comment pouvait-on déterminer ce qui était “bon” ou “mauvais” ? Les gens ne commettaient pas des massacres par purs plaisirs, ils avaient toujours une raison et ne se considéraient pas eux-mêmes comme “mauvais”. Les gens des villes massacraient les arbres et nuisaient aux êtres qui vivaient dans les forêts ainsi rasées, un druide comme Stepiled pouvait donc les considérer comme des êtres maléfiques, mais ceux-ci se justifiaient toujours de leurs actes, et tout n'était que point de vue dans l'histoire. Les gens des villes vénéraient Kaluni : la Déesse de la Lumière n'était-elle donc pas du côté de la Nature ? Qui pouvait de toute manière prétendre connaître la personnalités, les intentions et les motivations des dieux ?

KURIN – Mais faut pas nous voir comme des brutes aveugles, on est avant tout des défenseurs du peuple, et notre rôle est à la fois d’inspirer respect et crainte, pour renforcer la foi des croyants, et les dissuader de s’détourner de la voie de la Lumière. Il faut qu’on sache rester juste, en toutes circonstances. On a une grande importance, et une grande influence, on doit pas en abuser.

Ce qu'essayait d'expliquer Kurin était très abstrait pour Stepiled mais ce dernier lui reconnut au moins une certaine humilité. Stepiled comprenait simplement que les Inquisiteurs étaient chargés de remettre si possible dans le droit chemin les personnes qui, selon eux, s'étaient égarés des valeurs qu'ils représentaient. Il avait bien envie de poser des questions à Kurin jusqu'à même saisir ce qui restait abstrait encore à son esprit, mais Kurin prit l'initiative de poser des questions à son tour :

KURIN – Et toi alors, t’es un druide, mais vous êtes quoi au juste ? Des ermites ? Des voyageurs ? Vous aussi vous avez un lieu où les vôtres se rencontrent ou vous vivez seul sur les routes avec votre ami Gupile ?

Quelque chose fit rire Stepiled dans cette dernière question. Il jeta un regard à son ami, qui rampait tranquillement à côté d'eux en écoutant leur conversations.

STEPILED – Je pense que certains druides vivent en communauté, mais en ce qui me concerne, je vivais avec ma famille, avant de la perdre. Avant de rencontrer Slimag, il ne me restait qu'une personne proche, qui a réussi à poser le pied sur ce continent avec moi. Elle s'appelle Isheb, elle a intégré la Guilde des Guerriers. J'étais le seul druide de la famille. Isheb et moi avons suivi deux voies différentes, et nous ne nous voyons pratiquement plus. Je ne peux pas rejoindre un ordre de ce genre, je ne suis pas un combattant. Si je devais affronter Slimag, il me vaincrait facilement, j'en suis certain.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Dim 10 Juil 2016 - 18:31

Kurin regardait toujours le xolon, puis le gupile qui rampait en prêtant distraitement attention à leur conversation. Il comprenait manifestement ce qu’ils se disaient, mais cela ne l’intéressait sans doute pas.

« Je pense que certains druides vivent en communauté, mais en ce qui me concerne, je vivais avec ma famille, avant de la perdre. Avant de rencontrer Slimag, il ne me restait qu'une personne proche, qui a réussi à poser le pied sur ce continent avec moi. Elle s'appelle Isheb, elle a intégré la Guilde des Guerriers. J'étais le seul druide de la famille. Isheb et moi avons suivi deux voies différentes, et nous ne nous voyons pratiquement plus. Je ne peux pas rejoindre un ordre de ce genre, je ne suis pas un combattant. Si je devais affronter Slimag, il me vaincrait facilement, j'en suis certain. »

Le nom d’Isheb lui était totalement inconnu, pas étonnant puisque les inquisiteurs côtoyaient rarement les membres de la guilde des guerriers. Cependant, cette séparation lui semblait bien triste. Pourtant, lui-même avait suivi sa propre voie à présent, et il lui arrivait rarement de rentrer chez lui, dans les immenses cités naines sous les montagnes dominantes. Ressasser le passé lui semblait inutile, ce qui est fait est fait, qu’ils disent…

En revanche, la pensée que Slimag puisse battre le xolon en combat singulier le fit rire intérieurement, et lui tira un sourire sous sa barbe. D’abord, même si le xolon lui avait dit que le gupile savait combattre, il en doutait, car venant d’une personne ne sachant soi-disant pas se battre du tout, tout le monde pouvait paraitre bon combattant. Et quand bien même le gupile aurait effectivement des qualités de combattant, le rapport de force était clairement pour le xolon, qui aurait l’avantage de la force sans perdre en vitesse, car Slimag ne lui paraissait pas plus rapide que ça. Il se méfiait cependant de ce jugement, en effet, lui-même était habitué à être dominé par la taille, et parfois la force, sans pour autant perdre un combat.

« Mais si vous savez pas vous battre, comment vous vous défendez, les druides ? C’est Slimag qui te défend ? Et d’ailleurs comment vous vous êtes rencontrés tous les deux hein ? »

Le paladin n’avait jamais eu de compagnon de voyage de long terme, ses alliés étaient toujours éphémères, et les autres inquisiteurs, ses amis, l’accompagnaient rarement, car il était très rare que plusieurs inquisiteurs fassent la même ronde hors de Telbara.

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Dim 10 Juil 2016 - 19:11

KURIN – Mais si vous savez pas vous battre, comment vous vous défendez, les druides ? C’est Slimag qui te défend ? Et d’ailleurs comment vous vous êtes rencontrés tous les deux hein ?

Stepiled aimait se rappeler sa rencontre avec Slimag. C'était aussi un singulier coup du sort qui les avait fait se rencontrer de nouveau des mois plus tard. Il échangea un sourire avec Slimag avant de narrer leur histoire :

STEPILED – Nous nous sommes rencontrés une première fois pendant que Slimag était en couple. Les Gupiles ne restent en couple que peu de temps. L'un des deux va pondre des œufs et les deux vont veiller sur eux. J'ai rencontré Slimag alors qu'il cueillait des fruits. J'ai compris quelques instants plus tard qu'ils étaient pour son compagnon et pour les œufs que ce dernier était sur le point de pondre. Slimag m'a offert un fruit, que j'ai commencé à manger, mais c'est alors que j'ai vu à quelques mètres de là son compagnon se faire cerner par quatre kobolds, qui attendaient la ponte des œufs pour les dérober et les dévorer. Slimag était... dans l'incapacité d'accourir, alors je me suis chargé de défendre son compagnon. Les kobolds ont fui et j'ai laissé les deux Gupiles élever leurs œufs. Et quelques mois plus tard, par un hasard incroyable, voilà que je retrouve Slimag qui accompagnait un membre de la Guilde des Guerriers. Désormais libre, Slimag a désiré rester avec moi.

Stepiled éluda les adieux déchirants entre le Guerrier et Slimag, qui eux-mêmes avaient tissé un lien d'amitié. Stepiled et le Guerrier n'avaient cependant fait que respecter la volonté de Slimag.

STEPILED – Depuis, nous ne nous séparons jamais, sauf lorsque je décide de me rendre dans un village.

Stepiled et Slimag échangèrent un autre regard complice, avec tous deux un large sourire, en se rappelant leur rencontre et en évoquant leur amitié.

STEPILED – Slimag n'est pas mon protecteur. Il est le meilleur ami que je me suis fait depuis mon arrivée sur le continent, et nous nous protégeons mutuellement. Je me bats en me faisant aider d'invocations.

Dans les faits, Stepiled savait se battre, mais il avait mauvaise estime de ses capacités martiales. D'un certain point de vue, il avait raison : il ne s'entraînait pas énormément au combat pur, et les gens comme Kurin le surpassaient facilement. Il se battait donc autrement, avec le support de diverses invocations. Voilà à quoi il s'entraînait. Il comptait devenir meilleur invocateur, être capable d'invoquer des êtres plus dangereux pour ses ennemis.

STEPILED – Slimag aussi se bat à sa manière, avec ses armes, celles d'un Gupile. Si vous le sous-estimez, il pourrait vous surprendre. Peut-être même vous battre, vous aussi.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Mar 19 Juil 2016 - 7:28

« Nous nous sommes rencontrés une première fois pendant que Slimag était en couple. Les Gupiles ne restent en couple que peu de temps. L'un des deux va pondre des œufs et les deux vont veiller sur eux. J'ai rencontré Slimag alors qu'il cueillait des fruits. J'ai compris quelques instants plus tard qu'ils étaient pour son compagnon et pour les œufs que ce dernier était sur le point de pondre. Slimag m'a offert un fruit, que j'ai commencé à manger, mais c'est alors que j'ai vu à quelques mètres de là son compagnon se faire cerner par quatre kobolds, qui attendaient la ponte des œufs pour les dérober et les dévorer. Slimag était... dans l'incapacité d'accourir, alors je me suis chargé de défendre son compagnon. Les kobolds ont fui et j'ai laissé les deux Gupiles élever leurs œufs. Et quelques mois plus tard, par un hasard incroyable, voilà que je retrouve Slimag qui accompagnait un membre de la Guilde des Guerriers. Désormais libre, Slimag a désiré rester avec moi. »

Stepiled semblait heureux lorsqu’il racontait le récit de sa rencontre avec Slimag, ce devait vraiment être quelqu’un de très important pour lui. Kurin ne concevait pas bien qu’on puisse s’attacher à ce point à un gupile, mais il ne fit aucune remarque à ce sujet. Après tout, le xolon avait le droit de faire ce qu’il voulait.

« Sacrée coïncidence quand même mon gars, c’est une bonne chose que vous vous soyez retrouvés ainsi, voyager seul, y’a rien de plus ennuyeux ! »

Stepiled et Slimag échangeaient des regards complices, ils partageaient vraiment une relation particulière tous les deux. Comment une sorte de limace qui ne sait pas parler pouvait faire un bon compagnon de voyage ? Certainement un truc de druide encore, se dit le nain.

« Slimag n'est pas mon protecteur. Il est le meilleur ami que je me suis fait depuis mon arrivée sur le continent, et nous nous protégeons mutuellement. Je me bats en me faisant aider d'invocations. Slimag aussi se bat à sa manière, avec ses armes, celles d'un Gupile. Si vous le sous-estimez, il pourrait vous surprendre. Peut-être même vous battre, vous aussi. »

Kurin ne comprenait pas bien ce que Stepiled appelait invocations, les seules invocations qu’il connaissait étaient les sorts sacrilèges des nécromanciens, et cette idée ne lui plaisait pas du tout.

« En tant que druide, c’est pas les morts que tu invoque hein ? Pas comme ces foutus nécromanciens ? »

Il prit ensuite un moment pour jauger le gupile qui rampait à coté, il ne sous-estimait pas ses ennemis, mais il lui paraissait franchement lent et faiblard. Il disposait sans doute d’armes secrètes, de propriétés propres aux gupiles, mais le paladin n’était pas en reste pour ce qui était d’armes secrètes.

« J’sais pas s’il pourrait m’battre. C’est pas la question d’toute façon, mais moi aussi j’ai plus d’un tour dans mon sac ! Jamais sous-estimer un nain, qu’ce soit pour tenir l’alcool ou pour s’battre ! »

Sur ce, le main partit d'un nouveau rire sonore.

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Stepiled le Mar 19 Juil 2016 - 8:11

Kurin écouta poliment le récit de la rencontre entre Stepiled et Slimag. Il s'exclama qu'il s'agissait d'une sacrée coïncidence mais que c'était une bonne chose qu'eux deux se fussent rencontrés, car il n'y avait rien de plus ennuyeux que de voyager seul. Stepiled était du même avis. La présence de Slimag était à ce point importante aussi parce qu'elle évitait à Stepiled justement l'ennui de voyager seul hors des villes. Cependant, malgré le lien très fort d'amitié qu'il entretenait avec le Gupile, cette présence seule ne suffisait pas, et Stepiled revenait régulièrement s'approcher des villages pour trouver un autre genre de compagnie, comme celle de Kurin actuellement.

KURIN – En tant que druide, c'est pas les morts que tu invoques, hein ? Pas comme ces foutus nécromanciens ?

Oh là ! Quelle idée de soupçonner Stepiled de déranger les morts et de pratiquer la nécromancie ! C'en aurait été insultant si cela n'était pas venu d'un profane sincère cherchant simplement à en apprendre plus sur les druides.

STEPILED – Jamais je ne dérangerais les défunts, et je réprouve ceux qui s'y adonnent.

Voilà pour rassurer Kurin. Il ne devait vraiment rien connaître du tout au druidisme pour se poser se genre de questions. Le jour où l'on verrait un druide approuver la nécromancie, les sconx seront devenus intelligents. Oh, en réalité, il devait bien en exister une petite poignée sur tout le continent, mais pouvait-on encore les nommer “druides” ?

Kurin sembla ensuite jauger Slimag. S'il ne connaissait pas bien les Gupiles, son extrême lenteur et son mucus pendouillant devait le lui faire apparaître comme une pauvre créature pathétique et vulnérable. C'était là le piège avec les Gupiles. Cette race était pourtant assez largement répandue sur le continent, et l'on pouvait en croiser facilement lors de voyages par jours de pluie, quoique beaucoup moins lors des saisons froides.

KURIN – J'sais pas s'il pourrait m'battre. C'est pas la question d'toute façon, mais moi aussi j'ai plus d'un tour dans mon sac ! Jamais sous-estimer un Nain, qu'ce soit pour tenir l'alcool ou pour s'battre !

Le Nain repartit dans un de ces rires sonores dont il avait le secret. Il n'était en effet pas important de savoir si Slimag pouvait battre Kurin en duel, Stepiled s'en moquait un peu, quoiqu'il aurait soutenu Slimag avec ferveur dans le cas où le Nain aurait désiré se mesurer à lui. Il sourit alors que le rire communicatif du Nain résonnait dans ses grandes oreilles d'éléphant.

Puis, à force de marcher, ils eurent la caravane en vue.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Stepiled
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Ven 22 Juil 2016 - 10:02

Ils continuèrent leur route en discutant ainsi, dans la forêt, jusqu’à arriver en vue de la charrette abandonnée, un essieu avait cassé et elle s’était retournée sur le côté, il restait une partie de la cargaison, surement des choses inintéressantes, au sol. Pour Kurin, il n’y avait manifestement rien à tirer de cette scène, mais il comptait sur le flair de Stepiled pour trouver ce que lui ne pouvait trouver : la piste des bandits. Il s’approcha néanmoins, observa la charrette de plus près, hormis des éraflures, et la roue brisée bien sûr, rien ne permettait d’identifier une attaque de bandits, et encore moins de savoir où ils étaient partis. Les traces avaient été effacées par le temps, la pluie avait fait son œuvre.

« Vois si tu peux trouver une piste Stepiled, j’peux pas moi, mais j’ai cru comprendre que t’avais l’nez fin. »

Sa gaieté de l’instant précédant avait laissé place à une froideur, ou plutôt à la résolution : il allait trouver ces bandits et les châtier. Il ne supportait pas ceux qui s’attaquaient en bande à des personnes esseulées, ils mettaient en péril la sécurité des villages et des lignes commerciales, et plus important encore, celle des citoyens. Plus qu’avoir délaissé la lumière, car Kaluni prône la paix et l’entente, c’était leur conduite et ses conséquences que le paladin voulait punir.

« Où qu’ils soient, on les trouvera. J’peux pas laisser ces villageois vivre dans la peur. »

C’était plus une remarque pour lui-même prononcée à haute voix.

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Brachtis le Dim 24 Juil 2016 - 11:09

Chef des bandits – Regardez ce que le matou nous laisse un peu ! Si c'est pas beau, ça !

En fouillant la caravane, sous une couverture, il avait trouvé une cassette avec trois bourses pleines de pièces sonnantes et trébuchantes. Les quatre bandits en étaient à leur cinquième attaque en un peu moins d'un mois, mais celle-ci représentait leur plus gros butin. La cible avait été un Tigrain typé chat au pelage châtain et noir et aux grands yeux orange.

Chef des bandits – Je crois qu'avec tout ça, on va pouvoir se reposer un bon moment, les gars !

Le chef des bandits étaient un Nain borgne. Sa cupidité lui avait fait choisir une voie malhonnête et il s'était entouré de trois personnes rencontrées çà et là. Ils manquaient encore d'organisation, leur sens tactique n'était pas au point, mais au moins, le Nain avait su s'imposer en chef et avait le sentiment que chacun lui faisait confiance pour s'en mettre plein les poches. Avec ce butin, il était d'autant plus fier que cela lui donnait raison et renforcerait la confiance des autres.

Chef des bandits – Bon, on prend tout ce qu'on peut prendre et on file avant que la maréchaussée ne rapplique à cause de Brachtis qui a eu la merveilleuse idée de laisser la vie sauve à ce crétin de matou.

Brachtis était le seul à s'opposer à l'autorité du Nain. Ce dernier tuait systématiquement ses victimes. Brachtis n'avait rejoint la bande qu'après la troisième attaque. Il avait assisté à la tuerie de la quatrième attaque sans avoir le temps de réagir. Là, il avait réussi à épargner la vie du Tigrain. Il n'avait pas fait cela tant pour épargner la vie d'un innocent que pour contrarier le chef des bandits.

Les bandits s'éloignèrent de la caravane jusqu'à un ruisseau où ils bivouaquèrent. Si la maréchaussée leur tombait dessus, ils pourraient toujours nier avoir connaissance de l'attaque. Le Nain savait très bien mentir malgré sa face patibulaire. En tant que chef de bande, il répartit le butin. Il n'y avait que trois bourses dans la cassette, pour quatre personnes. Il attrapa une bourse vide de ses affaires, et piocha un peu dans chacune pour la remplir, mais son partage fut inéquitable, ce dont il s'expliqua :

Chef des bandits – Ca en fera moins pour Brachtis.

Brachtis ne s'y attendait pas, mais comment pouvait-il être surpris ? Il n'était qu'un “monstre” aux yeux de tous, et ces bandits n'avaient voulu de lui que parce qu'ils avaient décelé sa haine du monde en pensant qu'il serait ainsi facilement manipulable. Ils étaient donc prompts à lui manquer de considération et à se jouer de lui. Tous des traîtres potentiels, qui traitaient les Tigrains de « matous » et faisaient semblant d'avoir pitié de Brachtis.

BRACHTIS – Es-tu vraiment certain de vouloir faire cela ?

Le Nain ne perçut pas la menace.

Chef des bandits – Un peu que j'suis sûr ! T'as été assez stupide pour laisser le matou s'en aller en vie ! Et je te rappelle que t'es le dernier arrivé dans le groupe. Va falloir que tu comprennes un truc : c'est moi le chef, que ça te plaise ou non. Si je dis “noir”, tu penses “noir”, si je te dis “blanc”, tu penses “blanc”, et si je te dis de te planter ton couteau dans la gorge, qu'est-ce que tu fais, dis-moi ?
BRACHTIS – Je le plante dans la tienne.

Une seconde de latence due à la surprise fut fatale au chef des bandits : d'un geste vif, Brachtis dégaina son arme et plongea un estoc. Il ne réussit pas à viser proprement la gorge comme voulu, mais perfora la chair entre les deux clavicules du Nain. Plutôt que de retirer son arme, il la lâcha, lui permettant de se défendre plus promptement face à la réaction des deux autres bandits, un Humain et un Minotaure. Il tourna le dos à l'Humain qui abattit un coup d'épée mais dont la lame s'arrêta sur la carapace de l'homme-tortue. Le Minotaure, lui, était trop saisi par la surprise de ce qui se passait soudainement. Brachtis lui attrapa les deux cornes et lui fracassa le museau à coups de pied. Il se tourna ensuite face à l'Humain, qui réussit à lui infliger une estafilade sur l'avant-bras droit : les écailles épaisses de l'homme-tortue laissèrent une blessure sans douleur qui ne serait déjà plus visible le lendemain. Brachtis leva sa jambe pour frapper l'Humain à la mâchoire, le déstabilisant. Il récupéra son sabre et éventra son vis-à-vis d'un mouvement ample du bras.

Il récupéra les bourses pleines et se les attacha avant d'aller retrouver Mugol à une cinquantaine de mètres de là.

MUGOL – Alors, quelles nouvelles m'apportes-tu ?
BRACHTIS – Tu n'as plus besoin de rester en retrait.

Le granl devina ce que cela signifiait et eut un sourire mauvais.

MUGOL – Tu t'es débarrassé d'eux sur un coup de tête ?
BRACHTIS – Je sais que tu es tout sauf stupide, alors pourquoi fais-tu semblant de ne pas savoir que j'avais prévu de les tuer tôt ou tard depuis le début ?
MUGOL – Mais pourquoi maintenant ?
BRACHTIS – Parce que j'ai trouvé que c'était un bon moment.

Mugol n'eut même pas à se demander ce que Brachtis comptait faire des corps : il savait que leur place était d'être exposés aux charognards. Au mieux, quelqu'un passerait pas là et comprendrait que les bandits avaient été tués.
Quelques jours passèrent, et Brachtis revint deux fois à la charrette, s'assurant que personne ne se trouvait dans les parages, pour finir de récupérer bijoux et autres objets de valeur. Il se rendit dans deux villages différents pour vendre ce qu'il trouvait.

La troisième fois, cependant, il tomba nez à nez avec trois personnes croisant son chemin : un Nain, un Xolon et... un drufac. Il porta par réflexe la main au pommeau de son sabre, prêt à le dégainer. Mugol dévisagea le Nain, se doutant que les ennuis viendraient de lui.
Le drufac avait en fait flairé la piste olfactive de Brachtis assez facilement, puisque ce dernier était repassé deux fois à la charrette après l'attaque.
Ces personnes étaient-elles tombées sur les cadavres des trois bandits ? Allaient-elles comprendre que Brachtis fut l'un de ces bandits ?

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Mar 26 Juil 2016 - 10:01

L’attente se fit plus longue que Kurin n’avait cru, comme si Stepiled et Slimag avaient du mal à retrouver une piste tangible. Le nain commençait à croire qu’ils ne trouveraient jamais la piste des bandits, jusqu’à ce qu’un évènement inattendu se produise. Une créature des plus étranges sortit des fourrés : Une sorte de tortue se tenant sur deux jambes, comme Kurin n’en avait jamais vues. Elle avait vraiment un air bizarre, qui n’inspirait aucune confiance au nain. Un Granl le suivait, encore une créature qui n’inspirait aucune confiance. L’individu les vit et porta la main à sa lame. En réaction, le nain entrainé saisit son marteau qui se mit à luire de l’intérieur. Une voix parvint aux oreilles du nain concentré, la voix d’un xolon, celle de Stepiled.

« C’est son odeur ! »

Les choses s’accélérèrent, nul ne sait ce que l'individu allait faire, mais Kurin, aux aguets, réagit avec célérité après les mots de son ami. Il chargea alors que la lumière investissait son marteau, et une copie lumineuse de celui-ci fut projetée avec force sur la tortue, en plein torse, la faisant tomber en arrière. Le bandit ne devait pas s’attendre à une telle réponse de la part de son adversaire. Le nain regarda le granl d’un air furieux.

« Toi tu bouges pas, j’te préviens ! »

Il tenait le présumé bandit sous la menace de son marteau, et enleva l’épée qu’il avait toujours au fourreau. Il reprenait peu à peu ses esprits, le but de Kurin n’était pas de le tuer, mais de le traduire en justice, devant les dieux. Stepiled et Slimag étaient finalement restés en retrait, mais semblaient surveiller que personne d’autre ne sorte des bois. Quand ils eurent jugé qu’ils n’avaient rien à craindre, ils avancèrent. Stepiled dit à Kurin que ces deux-là étaient manifestement seuls, mais qu’il était indéniable que son odeur était présente autour du chariot.

« Merci mon gars, ton aide m’aura été précieuse, même si j’m’attendais à un combat plus tendu. T’as accompli ton devoir, mais si tu veux vous pouvez m’accompagner jusqu’à Telbara, j’vais l’y emmener pour qu’il soit jugé. »

Mais le xolon préféra décliner poliment, il préférait la nature aux villes, il ne voulait pas prendre la route de Telbara. Lui et de drufac partirent, laissant Kurin avec son suspect.

« Au nom de la sainte Inquisition, je t’arrête pour banditisme ! On règlera tout ça au clair, et tu seras jugé. J’vais t’emmener à Telbara, et tu vas m’suivre bien gentiment, toi, et ton ami granl. J’préfère te prévenir qu’tu risques plusieurs années de prison pour ton crime, j’ai des preuves solides contre toi. Alors tu vas m’dire qui t’es, c’que t’es, et c’que tu faisait là, et fissa ! »

Comme à son habitude, Kurin ne prenait jamais de gants envers les criminels.

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Brachtis le Dim 31 Juil 2016 - 15:24

Tout alla très vite. Le Nain, en voyant l'homme-tortue portant une main au pommeau de son arme et accompagné d'un granl, se mit en posture de combat, un marteau lourd à la main, duquel luisait une sorte d'énergie magique. Une bien belle arme qui ne serait pas évidente à parer. Quant au Xolon, il avait saisi un instant pour renifler ses vis-à-vis, et glissa au Nain ces mots :

STEPILED – C'est son odeur !

C'est là que Brachtis se posa des questions : le Xolon venait apparemment de reconnaître son odeur comme s'ils étaient à sa recherche. Seulement, Brachtis n'eut pas le temps d'en faire les bonnes déductions, car, le prenant au dépourvu alors qu'il cherchait à comprendre la situation, le marteau du Nain se... “dédoubla” en une copie translucide qui fonça sur lui et le frappa en plein plastron. C'était comme si le Nain avait lancé son marteau avec force... sans le faire réellement. Soit son marteau était magique, soit le Nain était lui-même un lanceur de sorts.
Quoi qu'il en soit, l'impact fut assez puissant, malheureusement suffisant pour faire perdre l'équilibre à l'homme-tortue et le renverser sur sa carapace.

Ce n'était que la première action d'un combat à venir, et Brachtis se retrouvait déjà dans la posture qu'il détestait par-dessus tout autant qu'un Centaure peut détester se faire chevaucher : sur sa carapace, les pieds en l'air, vulnérable.

BRACHTIS – Argh !

Le Nain menaçait déjà Mugol au cas où ce dernier voudrait défendre son ami. Brachtis paniquait déjà, s'efforçant de rouler d'avant en arrière sur sa carapace pour se remettre sur ses pieds, mais ce fut son erreur : trop préoccupé par cette position humiliante, il permit au Nain de le déposséder de son sabre. Le Xolon s'avança de quelques pas, et c'est alors que Brachtis s'aperçut qu'il était aussi accompagné d'un Gupile, en plus du Nain et du drufac. Mais qu'est-ce que c'était que ce groupe bizarre ne ressemblant à rien ? Le Gupile et le drufac étaient-ils des invocations ? Brachtis s'entraînait lui-même à invoquer des créatures, aussi fut-ce la première hypothèse à laquelle il pensa. Mais au final, cela n'avait aucune importance.

Le Nain s'adressa au Xolon et... au Gupile, les remerciant pour leur aide et les invitant à le suivre jusqu'à Telbara. Le Xolon déclina poliment, il préférait continuer sa route à part. Le Gupile, le drufac et lui partirent ensemble après de brefs adieux, laissant le Nain seul face à un homme-tortue vulnérable et un granl hésitant.

KURIN – Au nom de la Sainte Inquisition, je t'arrête pour banditisme ! On règlera tout ça au clair, et tu seras jugé. J'vais t'emmener à Telbara, et tu vas m'suivre bien gentiment, toi, et ton ami granl. J'préfère te prévenir qu'tu risques plusieurs années de prison pour ton crime, j'ai des preuves solides contre toi. Alors tu vas m'dire qui t'es, c'que t'es, et c'que tu faisait là, et fissa !

Forcément, tout devenait limpide maintenant. Ce foutu Nain était un Inquisiteur, le Xolon et le drufac l'avaient aidé à suivre la piste olfactive de Brachtis, et maintenant il voulait le capturer et l'emmener à Telbara pour qu'il y soit jugé. Il avait forcément découvert la caravane, mais avait-il découvert les cadavres des autres bandits ? C'était pour l'heure la seule carte sur laquelle Brachtis pouvait jouer.
Mais il devait d'abord réussir à se remettre sur ses pieds. Lui qui voulait devenir puissant et redouté, le voilà renversé sur sa carapace comme une vulgaire tortue dès le premier mouvement du Nain. Quelle humiliation. Brachtis avait trop de fierté et se sentait trop humilié pour ordonner à Mugol d'attaquer le Nain maintenant.

BRACHTIS – D'accord, je vais t'expliquer. Mais dis-moi une chose : tu t'en prends à moi parce que tu penses réellement que je suis un bandit, ou simplement parce que tu me vois comme un monstre autant que mon ami granl, « Inquisiteur » ?

Après de trop longues secondes d'efforts, Brachtis réussit à rouler avec assez d'élan pour reposer les pieds au sol et se redresser sur ses jambes. Mais il allait lui être difficile maintenant d'impressionner le Nain après s'être senti autant humilié.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Kurin le Lun 15 Aoû 2016 - 18:55

L'homme-tortue retourné sur le dos ne pouvait rien faire de plus qu'essayer de se relever, à la manière de l'animal auquel il ressemblait. Cela fit presque rire l'inquisiteur, mais seulement presque. Il avait devant lui un présumé bandit, son odeur était présente sur les lieux, il avait été là, et pourquoi repasser ici si ce n'était pour récupérer ce qui restait de butin? Une honnête personne aurait prévenu les autorités, ou au moins ne serait pas repassée ici. Après son injonction d'arrestation, il attendait une réponse. La voix de l'inconnu semblait peut être un peu abrupte, la situation devait l'énerver.

"D'accord, je vais t'expliquer. Mais dis-moi une chose: tu t'en prends à moi parce que tu penses réellement que je suis un bandit, ou simplement parce que tu me vois comme un monstre autant que mon ami granl, <>? "

" j'vais t'dire, t'es plutôt spécial, j'ai jamais vu personne qui t'ressemble. Et j'aime pas particulièrement les granl non plus, en général ils sont toujours dans les sales coups. Mais j'laisse jamais l'apparence prendre l'pas sur mon jugement. J'me base sur des faits, ton odeur est partout ici, alors soit t'as attaqué cette chariote, soit t'es venu après coup la piller, mais en tout cas personne d'honnête reviendrait sur ces lieux, encore moins sans emprunter la route."

Le nain renifla, et porta une main lourdement gantée à sa barbe. Il n'aimait pas l'aspect de son interlocuteur, qui se relevait justement, et encore moins sa façon de s'exprimer. Ce genre de personne était pour lui pire que les profanateurs et autres hérétiques, car ces derniers au moins assumaient leurs péchés, ils ne cherchaient pas la confrontation verbale, tout finissait sous les coups d'Amène-l'Aube, sa masse chérie.

" et j'te conseille de pas prendre ce ton avec moi, mon rang me permet de me passer de procès si j'le veux. Tu es actuellement mon prisonnier, mais j'compte bien ne pas t'esquinter encore, jusqu'à ce que la Lumière de Kaluni tire cette histoire au clair."

Le nain garda l'arme de l'homme-tortue en main, le menaçant de l'autre avec sa lourde masse. Il n'avait aucune chance de se dérober, s'il fuyait, Kurin utiliserait le même tour que précédemment; si il lui fonçait dessus, la lourde armure du paladin lui donnerait sans doute l'avantage au corps à corps. Il fit aussi signe au granl de se ranger avec son ami.

" allez vous deux, on s'bouge, avancez! Et j''vous déconseille de faire quoi que ce soit de stupide. "

•————————————•
Kurin, l'inquisiteur
avatar
Kurin
Expert
Expert

Race : Nain
Classe : Paladin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum