Icahadeï [Centaure / Paladin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Icahadeï [Centaure / Paladin]

Message  Athyl le Dim 29 Mai 2016 - 19:14

Nom de votre personnage : Icahadeï

Age de votre personnage : 29 ans

Race : Centaure

Classe : Paladin

Arme : Arc

Armure : aucune

Taille : 2m20 – dont 1m40 à la jonction (équivalent du garrot du corps de cheval)

Robe : alezan

Capacité spéciale : Résistance psychologique

Compétence raciale (Centaure) : Précision

Sorts ou compétences de votre personnage :

- Maniement de l'arc
- Combat à mains nues
- Odorat sensible
- Magie du soin
- Contact de vie (Magie du soin) : Par contact sur une blessure ou à l'endroit d'une fracture, ce sort soigne et répare. (3 fois maxi par combat, ne peut pas soigner de fracture avant le grade Expert)
- Purification (Magie du soin) : Par apposition des mains, Icahadeï élimine tout poison de l'organisme de la cible (ce peut être lui-même). (3 fois maxi par combat)
- Grande résistance

Compétences secondaires de votre personnage :

- Orientation naturelle
- Connaissance de la flore
- Maîtrise de la langue des Harpies

Caractère de votre personnage :

Sociable et de bonne compagnie, Icahadeï aime discuter de tout et de n'importe quoi, aussi bien de sujets existentiels que de sujets plus futiles. Aimable, généreux et bienveillant, il est animé par une personnalité protectrice. Son passé d'esclave l'amène parfois à une certaine servilité. Il sait supporter les situations embarrassantes, bien qu'il ait toujours conservé la fierté propre à sa race, et s'adapte plutôt que de se rebeller. Par ailleurs, il ne connaît presque pas la rancune, et pardonne facilement.
Mû en toutes circonstances par une volonté de bien faire et d'être bien vu, il cherche la reconnaissance. Il a besoin d'être utile à quelqu'un ou à quelque chose, et se nourrit de la satisfaction qu'il peut donner. Lorsqu'il vagabonde seul, il va donc défendre la veuve et l'orphelin.
Il respecte les règles et les lois, et s'oppose à ceux qui, au contraire, enfreignent l'ordre établi : voleurs, assassins, nécromanciens. Il a pitié plus qu'il ne méprise. Miséricordieux, il cherche à comprendre les motivations de la personne délinquante, et plutôt que de la châtier, il va chercher à la guider vers une voie vertueuse. Les rencontres et les amis qu'il a pu se faire par le passé lui ont par ailleurs ouvert l'esprit, et il ne porte en général aucun préjugé, notamment sur les autres races intelligentes.
Diplomate, il ne voit le combat que comme un ultime recours. Les combats amicaux sont autre chose et il les voit facilement comme un jeu. Il aime en effet toutes sortes de jeux, et le plaisir de jouer prime sur la victoire et la compétition, ce qui le rend bon perdant.

Histoire de votre personnage :

L'histoire d'Icahadeï commence alors qu'il a 15 ans. Jusqu'à ce jour de printemps, il a vécu paisiblement au sein de sa tribu, les Jaelcaun, installée dans la Forêt de l'Abeille, et a grandi dans l'amour et le bonheur. Il n'y a pas grand-chose à raconter sur sa jeunesse. Adolescent calme quoiqu'assez bavard, il appréciait de partir à la chasse avec ses aînés jusqu'à ce qu'il se découvre une préférence pour le rôle de cueilleur.
Seulement, ce jour de printemps va bouleverser sa vie, puisqu'une escouade d'Humains tacomans les attaque avec organisation dans un but bien précis : Icahadeï et deux de ses cousins sont capturés. Tous les autres membres de la tribu parviennent à s'enfuir, hormis un oncle d'Icahadeï qui est tué dans l'attaque.
Les trois jeunes Centaures sont alors asservis et vendus comme esclaves dans le Royaume de Tacomnal.

Icahadeï aura pendant six ans un maître marchand qui l'utilisera à l'attelage de ses marchandises lors de ses itinérances. Il réussit à s'adapter à cette vie d'esclave de façon étonnante. Son maître est assez violent avec lui, et Icahadeï réussit à supporter les douleurs quotidiennes. Il cherche à le satisfaire à chaque instant pour améliorer son traitement : avoir assez à manger et à boire, et recevoir moins de coups. Il se donne chaque jour l'objectif de faire de son mieux pour obtenir la satisfaction de son maître, et c'est ainsi qu'il réussit à tenir : il transforme presque sa condition en un jeu. Quand, un jour, il n'est pas assez bon, il se dit qu'il essaiera de faire mieux le lendemain.

Au cours de la dernière année d'esclavage d'Icahadeï, le marchand fait l'achat d'un autre esclave, une Harpie mâle du nom de Svenjig. C'est justement cela qui va entraîner le terme de l'esclavage d'Icahadeï. En effet, au fil des semaines, le Centaure et la Harpie sympathisent vite. Leur amitié permet à Icahadeï de supporter encore mieux sa condition, tandis qu'elle rend au contraire Svenjig plus courageux dans sa volonté de se libérer. Un jour, au bout de sept mois, Svenjig passe à l'action alors que leur maître se montre moins précautionneux. Svenjig tue le marchand et les libère tous deux, sur une route entre deux villages.

Icahadeï est assez désemparé, ne s'attendant pas à recouvrer la liberté. Il s'en remet alors à son ami, qui le guide pour éviter les villages. Ils voyagent progressivement hors du royaume. Ils chassent ensemble, survivent ensemble ; Icahadeï s'est confectionné un arc et utilise les plumes laissées par son ami Harpie pour ses flèches. L'amitié entre Svenjig et Icahadeï se renforce un peu plus chaque semaine. Ils jouent même ensemble, lorsqu'ils ne se sentent plus en danger, loin des villages tacomans.

Cependant, un jour, les deux anciens esclaves croisent une patrouille de la maréchaussée et un combat s'engage. Les Humains finissent par être vaincus mais Svenjig se fait blesser assez gravement. Icahadeï commence alors à paniquer. Il n'a aucune idée de comment soigner son ami et ne peut évidemment pas s'en remettre aux villages humains. Pourtant, s'il ne fait rien, Svenjig va mourir.
Alors, désespéré, il se rend dans un village et implore de l'aide, prêt à redevenir esclave pour sauver son ami. Cependant, dans ce village, il fait la rencontre d'un membre de la Guilde des Guerriers de Telbara, un Minotaure du nom de Jawbol, et son ami, un Arachnéen du nom d'Elazi. Jawbol use de son statut pour empêcher qu'Icahadeï et Svenjig redeviennent esclaves. Quant à Elazi, il maîtrise une magie de soin, qu'il applique sur la Harpie. Son incantation est assez longue, compte tenu de la gravité de la blessure, mais lorsque l'Arachnéen a fini, Svenjig est sauvé.

Icahadeï exprime son désir d'apprendre à maîtriser ce sort ; sauf que rien ne permet encore de savoir s'il a une quelconque affinité magique. N'importe qui ne peut pas devenir lanceur de sorts. Cependant, sous l'insistance de Jawbol, son ami, Elazi finit par accepter de vérifier cela en essayant d'enseigner la magie du soin au jeune Centaure.

C'est ainsi que les deux anciens esclaves sont pris sous la coupe d'un membre de la Guilde des Guerriers de Telbara en voyage dans la Plaine des Rois. Jawbol n'est pas en mission officielle de la Guilde, il est simplement parti en reconnaissance, “prendre le pays”. Elazi et lui prennent la direction de l'est, invitant Icahadeï et Svenjig à voyager avec eux. Tous les soirs et plusieurs fois chaque journée, Elazi joue le rôle du professeur auprès d'Icahadeï. Il faut une semaine à Elazi pour se rendre compte que le Centaure a en effet une affinité suffisante avec la magie pour pouvoir apprendre à lancer des sorts.

Svenjig, quant à lui, émet le souhait de retourner dans les montagnes de Faeronhe, là où vivent certains de ses proches. Il a l'idée de proposer à Elazi de s'installer avec Icahadeï dans une grotte spatieuse dans laquelle il résidait souvent avant de se faire capturer, afin que l'Arachnéen ait un endroit fixe et tranquille pour enseigner son sort de soin à Icahadeï. Sous l'impulsion de Jawbol encore une fois, Elazi finit par accepter. C'est ainsi que le groupe poursuit son voyage jusque “chez” Svenjig. Icahadeï a 21 ans.

Il lui faut presque un an avant de réussir à lancer pour la première fois un sort de soin. Heureusement, Elazi est quelqu'un de patient, car Icahadeï commençait parfois à désespérer de réussir un jour. Et encore, pour l'instant, Icahadeï réussit tout juste à refermer lentement une petite égratignure. Entre temps, Jawbol a été rappelé à Telbara pour une mission, puis plus tard pour une autre. Le Minotaure se tient toujours à la disposition de la Guilde des Guerriers pendant que son ami Arachnéen passe son temps avec le Centaure.

Entre Svenjig la Harpie et Elazi l'Arachnéen, ces rencontres permettent à Icahadeï de se débarrasser de toute idée reçue sur les différentes races intelligentes. Par ailleurs, Icahadeï prend aussi Jawbol pour modèle et souhaite mettre tous ses talents au service de la veuve et de l'orphelin.

C'est seulement à 23 ans qu'Icahadeï maîtrise au mieux son sort de soin. Elazi n'a plus rien à lui apprendre, et souhaite retourner auprès de Jawbol et continuer à voyager et à se battre à ses côtés. Icahadeï a une autre vision du monde que l'Arachnéen et d'autres talents que le Minotaure. Ils voyagent une dernière fois ensemble, jusque dans le Royaume de Telbara, où Elazi dévoile à Icahadeï l'endroit où il réside quand Jawbol est dans la capitale multi-raciale. Icahadeï sait qu'il pourra retrouver son mentor et ami ici.

Depuis ce jour, il ne s'est encore rien passé d'aussi important dans la vie d'Icahadeï, mais cela permet de comprendre comment ce mâle Centaure s'est construit. Il a découvert des personnes de toutes les races, il a appris à découvrir leurs visions du monde, parfois différentes de la sienne. Parfois, il retrouve Elazi. Souvent, il voyage avec Svenjig avant de se séparer de lui pendant quelques jours ou plusieurs semaines.
Mais chaque jour, il est motivé par une seule chose : celle de se rendre utile.
Ses voyages le mènent dans les trois royaumes humains, car il a quelque chose qui lui est cher dans chacun. Dans le Royaume de Tacomnal, il retrouve ses origines, sa famille, sa forêt natale, ses attaches ; dans le Royaume d'Estandre, il retrouve Svenjig chez lui ; dans le Royaume de Telbara, il retrouve Elazi. En six ans, Icahadeï s'est refait capturer trois fois pour être vendu comme esclave. Cela s'est achevé de manière différente, qu'il soit affranchi ou que son maître meure d'une maladie, mais ce risque de redevenir esclave est le prix à payer pour avoir des attaches dans les trois royaumes et pour vouloir répandre le bien sur tout le continent.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum