Odyssée [Demi-Drow / Druide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Odyssée [Demi-Drow / Druide]

Message  Athyl le Dim 8 Mai 2016 - 22:06

Nom de votre personnage : Odyssée

Age de votre personnage : Quinze ans

Race : Demi-Sang (Demi-Drow)

Classe : Druide

Arme : Arc gravé et serti d'Opale.

Armure : Vêtements de lin et bracelets de cuir.

Physique : Odyssée est une jeune fille frêle, impression accentuée par ses longs cheveux blancs qui semble enserré son corps, comme des serpents de lune. A l'inverse de la plupart des Demi-Drow, Odyssée est née avec des yeux d'un bleu très pale (transparente là où la peau est la plus fine) et une peau blanche comme la neige. Elle mesure quelqu'un mètre soixante-cinq, pour environ quarante kilos. Odyssée de cache pas sa nature, et en est même très fière, car son père et sa mère lui ont répété depuis sa plus tendre enfance que c'était cela qui faisais sa beauté et qu'elle n'avait aucune raison d'en avoir honte. Malgré son jeune âge, Odyssée a des formes de femmes, avec lesquelles elle a du mal à vivre. Les regards que les hommes lui jettent la mette mal à l'aise, et elle a bien souvent la mauvaise manie de rougir et de baisser les yeux. On la complimente souvent sur son élégance, qu'elle décline avec un sourire gêné.

Personnalité : Odyssée est douce et compréhensive. D'un naturel très calme, elle est à l'écoute de son environnement et a la fâcheuse habitude d'oublier que le monde qu'il entoure est dangereux. Toujours accueillante et chaleureuse, c'est une créature mystérieuse et spirituelle, toujours à la recherche de réponse. Cependant, bien qu'elle soit sage et serviable, Odyssée est une jeune fille solitaire et taciturne. Elle ne parle que peu, malgré ses remarques bien souvent intelligente. Et même si elle semble être une enfant peu turbulente, elle aime à jouer et est bien malicieuse lorsqu'il s'agit de faire de petites farces aux domestiques. Malheureusement, face à une situation difficile, elle aura bien souvent tendance à être lâche et à fuir à toute jambes.

Capacité spéciale : Mutation physique : peau blanche comme comme le lait, transparente au endroit les plus fins (tel que le creux des coudes, des poignets et des genoux, ainsi que certains endroits au niveau du cou, des côtes, des chevilles et des mains).

Compétence raciale : Maniement de l'arc

Sorts ou compétences de votre personnage :

- Grande vitesse
- Bonne ouïe
- Bon ordorat
- Magie de la transformation
¤ Transformation : colombe
- Empathie avec les animaux
- Magie de la Nature
¤ Odyssée créer une barrière de ronce d'environ un mètre trente de haut et qui peut être long jusqu'à trois mètres (2 fois maxi par combat, dure 2 posts)
- Magie de l'invocation :
¤ Invocation : Calyps (2 fois maxi par combat)

Compétences secondaires de votre personnage :

- Maitrise de la langue des Dryades
- Maitrise de l'étiquette
- Orientation naturelle


Histoire de votre personnage :

Avant..

C'était un jour de vent, et les marins disaient qu'un orage se préparait. Papa m'a dit que les toiles claquaient contre les mâts. Maman, elle, m'a raconté que le bateau semblait trembler sous les rafales du souffle du ciel. A ce moment là, mon corps était encore au chaud dans le ventre de ma mère. Les heures passaient et les contractions sont apparues, suivies de la perte des eaux. Le médecin qui était à bord était mon oncle, le frère de ma mère. Chacun appréhendait le résultat de cet union interdit, et lorsque j’apparus, munie de petites oreilles pointues, d'un teint d'albâtre et d'immense yeux bleus, quelle n'a pas été leur surprise ! J'avais pris les yeux de mon père et les oreilles de ma mère, mais ma carnation n'était autre qu'une mutation physique. Mes parents m'ont de suite trouvé sublime, et fou amoureux l'un de l'autre, ils ont emménager dans le petit château de mon père, dans le royaume de Telbara, où mon père était baron d'une petite ville près de Longe : Tyka. J'ai donc grandis entouré de domestique, de parents aimants et dans une chambre trop grande pour moi. Mais j'étais heureuse. Les gens venaient parfois pour me voir, mais étaient refoulés, et tout les jours, je sortais en cachette par la porte des domestiques pour me rendre dans la forêt, où je m'allongeais dans l'herbe verdoyante et communiait avec la nature et particulièrement les animaux.

L'évènement..

Il m'arrivait souvent de m'endormir et de me réveiller entourée de toute sorte d'animaux et d'insectes logés contre moi. Rats, lapin, limaces, petits oiseaux et autres écureuils. Il m'est même arrivé de me réveiller et d'avoir un faon couché près de moi. Je ressentais ce qu'ils ressentaient, et c'est là que je trouvais ma place. Un après-midi durant ma treizième année, je m'endormis au pied d'un arbre. Lorsque mes yeux s'ouvrirent, je découvris trois Dryades d'une vingtaine d'année penchées au dessus de moi, le visage à la fois attendries et étonnées. En effet, les animaux s'étaient à nouveau couché près de moi. Je me redressais, délogeant doucement un petit écureuil qui s'était niché dans le plis de mon vêtement. Je les saluais d'un sourire.
- Bonjour, Dryades.
- Bonjour, jeune Druidesse.
La conversation dura plusieurs heures durant lesquelles nous discutâmes d'un peu de tout. Elles me demandèrent si je venais régulièrement ici, ce à quoi je répondis par l'affirmative. Elles se sourirent puis me proposèrent de m'apprendre leur "monde". Émerveillée par ces créatures, j'acceptais, et c'est ainsi que j'appris leur langue et leurs coutumes. Je devins presque l'une des leurs, jusqu'à ce qu'elles s'en aillent dans des contrées lointaines. Triste et désemparée, je repris mes habitudes, et un jour que je me promenais dans la forêt d'Elegar'a, je surpris un centaure d'une ou deux années mon aîné pleurer. Alarmée et bienveillante, je m'approchais doucement de lui.
- Excuse-moi ?
Celui-ci se retourna en sursaut et sécha ses larmes, honteux.
- Que fais-tu là, jeune Druidesse ?
J'haussais les épaules.
- Quelle est la raison de ses larmes sur ton visage ?
C'est ainsi qu'une relation se créa. Ce centaure, Hill'elan, est devenu mon plus proche et cher ami. Les larmes sur son visage était du au fait qu'il ne ressentait aucune attirance pour les femmes centaures, et qu'il craignait de finir seul et abandonné, mis à l'écart de son groupe. Depuis, il n'a plus peur, car il sait que je suis là, et nous sommes toujours ensemble.

Après..

Hill'elan est désormais âgé de dix-sept ans, et nous vivons presque ensemble. Deux à trois fois par semaine, je dors dans la forêt, et nous nous racontons des histoires jusqu'à être épuisés et tombés de fatigue. Mes parents vont mal et je les fuit. Au fur et à mesure des jours et de mes absences, ils se sont éloignés et ne s'aiment pratiquement plus. Ma mère compte se rendre à Luvet, elle partira dans quelques jours en ma laissant ici, seule avec mon père. Elle m'abandonne comme elle abandonnerait son Coarpal. Mais ça ne me fais rien, car c'est avec mon père que j'ai des liens.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum