Kihuctaelc, l'étalon fougueux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kihuctaelc, l'étalon fougueux

Message  Kihuctaelc le Dim 1 Mai 2016 - 15:39

Nom de votre personnage : Kihuctaelc

Age de votre personnage : 27 ans

Race : Centaure

Classe : Guerrier

Arme : Lance

Armure : aucune

Taille : 2m28 – dont 1m49 à la jonction (équivalent du garrot du corps de cheval)

Robe : noir

Capacité spéciale : Projection spirituelle

Compétence raciale (Centaure) : Précision

Sorts ou compétences de votre personnage :

- Maniement de la lance
- Grande vitesse
- Combat à mains nues
- Maniement de l'arc
- Bonne vue
- Bonne ouïe

Compétences secondaires de votre personnage :

- Orientation naturelle
- Connaissance de la faune
- Chant

Caractère de votre personnage :

D'un naturel sanguin, il réagit facilement à la moindre provocation ou injure. Il s'emporte facilement et règle les conflits par le combat. Bagarreur né, il adore se battre et lance lui-même souvent des provocations. Fier et orgueilleux, il aime se vanter avec prétention et déteste l'idée que quelque chose lui soit inaccessible. Il n'accepte pas la défaite : lorsqu'il perd un combat, il se cherche toujours des excuses. Cependant, il ne tombe jamais dans le dénigrement pur envers ceux qui ne sont pas à ses yeux de bons combattants. Il reconnaît que chacun peut se rendre utile dans un domaine : pour lui, c'est le combat, pour d'autres personnes, ce sera autre chose, mais il faut de tout et chaque talent a sa valeur.
Il n'a de sens de l'humour qu'avec les gens qu'il apprécie suffisamment. Susceptible, il se vexe facilement et réagit parfois comme un enfant – ce qui, peut-être, fait aussi son charme.
Même si, aujourd'hui, on peut tout à fait le qualifier de “Centaure citadin”, il garde en lui une bonne part de culture centaure, notamment le respect des animaux et de la Nature. Il apprécie les choses simples et les moments de relaxation, comme observer le ciel étoilé la nuit, et aime beaucoup chanter, ce pour quoi il a au demeurant un certain talent. C'est aussi quelqu'un de tendre, de sensible et de tactile.

Histoire de votre personnage :

— Viens là, Kihu !

C'est Dan qui m'appelle. Ce jour-là, on est en train de jouer dans le bois à côté de Frisseval, le village où il habite, dans la Plaine Borduaire. Moi, j'habite justement dans le bois. Mais on s'est isolés pour jouer, juste tous les deux. Dan, c'est un Humain, un garçon de douze ans. Moi, j'ai huit ans, mais comme je suis un Centaure, j'ai un torse d'adolescent qui me fait presque paraître même un peu plus âgé que lui. En somme, nous sommes deux adolescents en train de jouer, comme depuis trois ans que nous nous connaissons.

Je le rejoins. Il est monté dans un arbre. Je me cabre et pose mes deux sabots antérieurs sur le tronc en le regardant avec un sourire. Il me tire la langue, puis se laisse tomber sur mon flanc. Je repose mes sabots au sol. Il pose sa main sur ma croupe et me gratte. Mmmmh, c'est bon... J'adore qu'on me gratte la croupe, il le sait. Dans un frisson, je me détends. Au bout d'un moment, je me laisse tomber sur le flanc, étalant mes pattes sur le côté.

Il se déplace du côté de mon torse. Je me redresse un peu, mon visage à hauteur du sien. Je lui passe une main dans les cheveux. Soudain, il me vole un baiser sur la bouche. J'écarquille les yeux, surpris, mais ce n'est pas désagréable. Je sais qu'il a fait ça pour jouer, mais je rapproche ma bouche de la sienne et nos lèvres font un nouveau contact, plus long. Je ferme les yeux et l'embrasse en lui caressant les cheveux. Après de longues minutes, il se détache, et me caresse la poitrine. Je frissonne encore. Puis il se déplace entre mes pattes et me gratouille le ventre équin. Mon souffle s'accélère, sa main se balade, je manque ma respiration. On est encore jeunes, on ne sait pas trop ce qu'on fait. Je m'étale au sol et je m'abandonne à lui. Plus tard, il s'endort contre mon ventre équin, blotti entre mes pattes avec lesquelles je l'enlace.

Le matin, en me réveillant, je ne réalise toujours pas ce que l'on a fait, ce qu'il m'a fait, et je m'en fiche. Je ne suis même pas amoureux. On a juste joué, et on s'est laissé emporter. Dan est un beau garçon mais je ne sais pas encore ce qu'est l'amour, véritablement.
Il revient face à moi, et on s'embrasse encore, chacun avec une main dans les cheveux de l'autre. C'est alors qu'une voix horrifiée s'exclame :

— Kihu ! Dan ! Par tous les dieux ! Que faites-vous ?!

C'est ma mère. Pris en flagrant délit, Dan et moi relâchons notre étreinte, et d'un bond, je me remets debout sur mes quatre pattes. Nous avons tous deux un air coupable sur le visage. Coupable de quoi ? Nous ne le savons pas, mais au fond de nous, nous avons conscience que nous avons transgressé des règles.

Attirés par le cri de ma mère, mon père et ma tante arrivent, et nous séparent. Ma mère leur explique ce qu'elle a vu. Mon père me fâche et me punit. Ma mère raccompagne Dan chez ses parents, qu'elle connaît bien. Notre tribu a toujours eu une bonne relation avec les villageois de Frisseval.
Je me donne l'excuse de la jeunesse et de l'ignorance.
J'ai embrassé un autre mâle, et en plus, il n'est même pas de la même race que moi.
Apparemment, c'est mal. Mais encore aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi c'est mal.

Aujourd'hui, justement, que suis-je devenu ? Je n'ai gardé aucun contact avec ma tribu. Je n'ai jamais non plus revu Dan depuis cet épisode. Je ne peux pas dire qu'il me manque comme si j'avais été amoureux de lui. On n'avait fait que jouer et découvrir des choses. Ca, personne n'a jamais voulu le comprendre. Pourtant, aujourd'hui, je suis le même : je suis sensible à la beauté de chacun et je suis susceptible de ressentir des sentiments de tendresse, d'affection voire d'amour pour un mâle aussi bien que pour une femelle, et même chez les autres races. Je me sens différent, marginal. Contrairement aux Centaures mâles “normaux”, je ne suis pas attiré que par les femelles Centaures. Je sais qu'il y aura d'autres Dan dans ma vie. Personne ne pourra l'empêcher.

J'ai été isolé de ma tribu sept ans après cet épisode. Ca aurait été trop rude de m'exiler alors que je n'avais que huit ans, je suppose. Alors on a attendu mon quinzième printemps pour me pousser hors du bois où je suis né et où j'ai grandi. Pourtant, pendant toutes ces années, j'ai voulu retrouver la place que j'avais perdue d'avance, en devenant l'un des meilleurs guerriers de la tribu. Je me suis entraîné dur, et il faut dire que j'ai aimé ça. Oh oui que j'ai aimé ça. Le combat, j'ai ça dans le sang.

Mais ça n'a pas suffi. J'ai trouvé ça injuste. Je trouve toujours ça injuste, aujourd'hui. J'en veux à ma tribu, d'être resté sur sa décision au bout de sept ans alors qu'ils voyaient bien que j'étais doué pour le combat. A quinze ans, me retrouvant seul, j'ai écumé les villes. J'ai travaillé pour un fermier. C'était barbant. Ce n'est pas ce que je voulais faire. A dix-sept ans, je me suis présenté à la Guilde des Guerriers. On m'a claqué la porte après m'avoir mis à l'épreuve, en me disant que j'étais trop impétueux et que je ne ferais pas un bon Guerrier si je ne supportais pas la défaite. Quelle bande d'imbéciles et de faux-culs ! Ils me font affronter l'un de leurs membres les plus aguerris alors que je n'ai que dix-sept ans : forcément que je perds ! Ils ne sont pas loyaux ! Ils me parlent de leur Code des Guerriers, soi-disant que je ne serais pas capable de me tempérer assez pour le respecter, mais eux-mêmes sont des gens déloyaux et prétentieux ! Ils ont été aveugles à mon talent de combattant, voilà tout.

Alors, où j'en suis aujourd'hui ? A faire les tournées des arènes clandestines pour me battre et récolter de l'argent. A accomplir quelques missions d'escorte parfois franchement ennuyeuses. Quoique ça m'a permis de voyager dans les Royaumes d'Estandre et de Tacomnal. Je n'avais jamais imaginé ce que j'y ai vu. Il y a bien des gens, dans le Royaume de Telbara, qui pensent que leur race est supérieure aux autres – y compris des Centaures – mais là, c'est toute une société, tout un royaume, qui sont basés sur ces principes, sur l'idée que toutes les races doivent courber l'échine devant les Humains. J'en ai reçu, des insultes, là-bas, je peux le dire ! Plusieurs fois, les choses ont même failli mal se passer pour moi, vu que je réagissais un peu trop au goût des gens et que la maréchaussée intervenait.

Au moins, quelque part, ça rendait les missions plus stimulantes.
Voilà, où j'en suis. Voilà ce que je recherche : de quoi stimuler ma vie. J'ai l'impression que les gens ne me voient pas à ma juste valeur.
avatar
Kihuctaelc
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kihuctaelc, l'étalon fougueux

Message  Athyl le Dim 1 Mai 2016 - 16:28

Bonjour et re-bienvenue !
Ta fiche est validée, tu peux commencer le RP.
N'oublie pas de te créer une signature avec un lien vers ta fiche, à afficher à chaque RP.
Code:
[url=http://orcande.fantasyboard.net/t356-kihuctaelc-centaure-guerrier#3311]Fiche de personnage[/url]
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kihuctaelc, l'étalon fougueux

Message  Athyl le Mer 26 Oct 2016 - 15:20

Félicitations, tu passes au grade Bon !
Je te laisse m'indiquer ici ton choix de nouvelle compétence.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kihuctaelc, l'étalon fougueux

Message  Kihuctaelc le Mer 26 Oct 2016 - 18:04

Merci ! Je choisis :
- Grande vitesse ×2

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Kihuctaelc
Bon
Bon

Race : Centaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kihuctaelc, l'étalon fougueux

Message  Athyl le Mer 26 Oct 2016 - 21:40

Validé.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kihuctaelc, l'étalon fougueux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum