La quête de l'Origami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La quête de l'Origami

Message  Kylian Kragan le Jeu 4 Fév 2016 - 20:28

Kylian était à Elgar'a afin de remplir une quête qu'il avait vu sur le tableau d'affichage. IL regarde à nouveau la quête :

Je souhaite faire un cadeau à ma fille : je veux lui offrir un origami. Seulement, j'ignore où m'en procurer un. Je saurai vous payer si vous m'apportez un origami pour la joie de ma fille. Je n'ai pas de préférence pour sa forme.

– un paysan Homme-lézard du nom de Declied

Il ne savais pas comment ni où aller pour récupérer un Origami. Surtout que ses bêtes sont soient vivantes soient créer par l'homme, il se souvient que son père en avait fait un. Mais il le sait que les Origami vivant existent.

Il se ballade tranquillement à pied, mais étant un peu fatigué à cause de la longue marche, il est un peu fatiguer. Il marche depuis plus de deux heures dans la forêt et perd un peu espoir en se mettant à genoux. Une petite musique attire son attention, il avance à pas fin malgré qu'il n'est pas discret. Il arrive au point de la musique et voit une centaure, il s'approche mais marche sur une branche qui craque. Kylian arête de bouger attendant la réaction de la centaure.

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]



avatar
Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Vagabonde le Ven 5 Fév 2016 - 13:13

Après avoir été libérée par le demi-orc, Vagabonde n’avait pas eu le cœur à continuer sa remontée vers le nord. Elle était restée longtemps dans les plaines, se contentant d’errer sans but, avant de se rendre compte que l’origami perdait progressivement en vitalité. Au début, il se contentait de bouger un peu moins. Puis petit à petit, il n’arrivait plus à tenir dans la chevelure de la centauresse et parfois même, tombait à terre. Inquiète, Vagabonde était revenue sur le lieu de naissance de la petite créature de papier. Elle s'était donc rendue à Elegar’a, là où grandissait le fils de Tilleul, la femme qui l’avait soignée.

Là où bat le cœur d’Elagar’a
Arrivée dans la forêt, elle fut accueillie par son ami le faune. En découvrant sa mine dépitée et son regard triste, il n’avait fait aucun commentaire et s’était contenté de la mener à Eldrönn. L’elfe s’occupait de son élevage d’humain avec passion, ainsi, Sable et Erable, les deux enfants qu’il avait recueillis, respiraient le bonheur. L’elfe avait donné au fils de Tilleul le prénom de Finwë. Vagabonde retrouva le sourire en s’occupant de lui. L’origami quand à lui, retrouva toute sa vigueur dès qu’il entra en contact avec un des livres que lui présenta Sable, la petite humaine.

Vagabonde passa tout l’automne auprès des enfants. Son moral remonta en flèche. Ces humains étaient bien différents de son fils et de sa fille, mais quelque soient leurs races, les enfants restaient des enfants. Elle leur apprit à fabriquer des arcs et à tirer des flèches. La centauresse tenta également de leur transmettre les valeurs des centaures concernant la chasse, la vie et la mort. Ensemble, ils fabriquèrent des instruments de musiques sous le regard amusé du faune qui n’avait posé aucune question sur la disparition de la harpe. L’hiver arriva et Vagabonde sentit grandir son désir de galoper vers d’autres contrées. Bien sûr elle se disait qu’elle éviterait désormais les villes, son expérience auprès des humains avait été trop douloureuse pour qu’elle s’y frotte à nouveau. Mais la présence de ses pairs lui manquait. Elle voulait rencontrer d’autres centaures, ne serait-ce que pour entendre à nouveau sa langue natale. Un beau jour, elle laissa donc Finwë dans les bras de son bienfaiteur, fit un signe d’adieu aux enfants et s’en retourna vers d’autres lieux, l’origami accroché à une mèche de ses cheveux auburn.

Là où les arbres laissent passer la chaleur du soleil hivernal
Un vent sec souffle entre les branches des arbres. La centauresse écoute leur chant. L’origami trottine le long de son bras. Elle aime sentir ses pattes de papiers et le froid de l’hiver sur sa peau nue. La petite créature grimpe, puis tombe. Elle se penche vers lui pour le ramasser à l’aveuglette. Elle le pose tristement dans son cou, se demandant pourquoi, une fois seule avec elle, il recommence à aller mal. Elle sort sa nouvelle harpe, celle qu’elle a conçue avec Sable et Erable. L’instrument n’est pas aussi admirable que son ancienne harpe, détruite par les humains, mais sous ses doigts, la musique qui en sort est d’une beauté sans égale. Elle sait que l’origami l’apprécie.

Vagabonde pince les cordes, accorde l’instrument, puis entame sa mélodie qui s’harmonise parfaitement à la nature qui l’entoure. La musique est une triste tendresse. Elle se met à chanter en langue centaure, avec cet accent particulier à ceux de sa race. L’origami semble apprécier, il s’allonge sur son épaule en dodelinant de la tête.

Au fil des notes, des bruits désagréables se font entendre. Ses oreilles se redressent. En moins d’une seconde, la centauresse analyse ces bruits de pas. Rien à voir avec la pression délicate d’un sabot de biche sur la mousse. Ils sont bien trop patauds pour être ceux d’un elfe ou d’un faune, mais pas assez pour appartenir à un demi-orc. Elle se reprend : un demi-orc n’a rien à faire dans ces forêts sylvestres. Non, il n’y a aucun doute, il s’agit d’un pas humain. D’ailleurs, le vent en apporte l’odeur… Aux grincements peu délicats qui accompagnent chacun de ses mouvements, elle en déduit qu’il porte une armure. De mauvais souvenirs lui reviennent. Mais elle secoue la tête et continue à jouer. Un humain ne pourrait simplement pas imaginer agresser un centaure à Elgar’a sans qu’un groupe d’elfe ne le tue sur le champ. D’ailleurs, il est bien chanceux d’avoir pu arriver jusqu’ici sans mourir. La centauresse a beau se trouver à la lisière de la forêt, cet endroit n’est pas sûr pour un homme.

L’humain fait craquer une branche. Quelle discrétion… Vagabonde continue de jouer, lui laissant une chance de s’en retourner d’où il vient sans créer de grabuge.

•————————————•
color=#9999ff
Fiche de personnage
avatar
Vagabonde
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Kylian Kragan le Ven 5 Fév 2016 - 15:11

Voyant que la centauresse ne réagit pas, il avance encore jusqu'à arriver à deux mètres d'elle. Il ferme les yeux se laissant baigner dans la mélodie si belle et fine. Kylian ne savait pas en joeur mais il savait apprécié la véritable musique de ceux qui ont la passion et non pour l'argent. Il écouta avec douceur la musique, il retire son casque et le range dans son sac, ses cheveux blond cendré tombe à ses épaules, son collier de Ezor lui, pendait en dehors de l'armure. Mais une fois les yeux ouvert, il voit l'Origami tomber, il se jette dessus et le récupère doucement, il avait des petit spasme comme si il demandait quelque chose. Kylian savait que pour alimenter un origami il faut le mettre en contact avec un livre. Et puisqu'il lit beaucoup, il sort de son sac un livre racontant l'histoire des dieux d'Orcande.

Kylian : Plus le livre est chargé en histoire, plus c'est nourrissant pour un Origami.

L'Origami allait beaucoup mieux, mais pour combien de temps. Kylian déposa l'origami sur l'épaule de la centauresse, il touche de ses fins doigt et doux le bras de la centauresse. Il se décale et l'applaudit doucement pour ça musique si agréable.

Kylian : t'a musique est aussi belle que le diamant. Où à tu appris à en jouer et, désoler de te demander ça mais, peut tu m'apprendre à jouer ?

Kylian sentit un malaise, comme si la centauresse voulait partir, il sourit, non pas amusé mais pour que la centauresse le voit sourire afin qu'elle voit qu'il n'est pas méchant.

Kylian : Tu sais, je ne suis pas comme les autres, j'ai une tolérances au autre race, Orcande est très grand et certain Hommes ne viennent pas alors que d'autre races viennent. Si tu n'a pas confiance en moi ce n'est pas grave, ce n'es pas ce que je recherche. Enfin..pas pour le moment, peut être si toi tu le veut. Mais j'ai une question, sait tu qu'est ce que tu as sur l'épaule ?

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]



avatar
Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Vagabonde le Ven 5 Fév 2016 - 16:13

L’homme reste à deux mètres d’elle. Vagabonde écoute sa bruyante respiration en cherchant à deviner ses intentions. Le moindre de ses mouvements fait un raffut incroyable. Il doit être en train de retirer les morceaux de fer dont il est recouvert.

La centauresse s’arrête de chanter et pince les cordes à un rythme plus lent pour finir par s’arrêter complètement. C’est à ce moment que l’origami cesse de dodeliner de la tête et glisse le long de son bras nu pour tomber au sol. Vagabonde entend alors les cliquetis métalliques à un souffle d’elle. L’humain s’est jeté sur l'animal de papier !

Vagabonde pousse un juron centaure. Pourquoi n’a-t-elle pas bandé son arc quand il était encore temps ? D’un seul mouvement, elle tend la branche d'if en arc de cercle pour glisser le nœud de sa corde dans les encoches prévues à cet effet. Son arme prête, elle attrape une flèche et vise la tête de l’homme. Cela n’a duré qu’une seconde. Lentement, elle se met debout et siffle : «  Relâche le immédiat… ». Elle n’a pas le temps de finir sa phrase que l’humain se met à parler. Sa voix est celle d’un homme encore jeune, un homme qui aurait déjà perdu son innocence sans pour autant gagner en sagesse. Du moins, si l’on s’imagine que ces bipèdes puissent un jour acquérir un semblant de sagesse… « Plus le livre est chargé en histoire, plus c'est nourrissant pour un Origami », dit-il avec douceur.

Vagabonde retient son souffle. Par-dessus le vacarme que fait l’armure de l’homme, elle arrive à percevoir le frottement des petites pattes de son ami de papier. Il n’a pas l’air d’aller mal, bien au contraire. Pour autant, elle ne baisse pas sa garde et continue à pointer le garçon de sa flèche. Elle n’aurait qu’à relâcher la pression entre son pouce et son index pour qu’il expire son dernier souffle. N’a-t-il donc pas peur ? « Rends-moi l’origami. Tout de suite », dit-elle, menaçante. Dans une cacophonie de métal, l’homme se lève pour déposer la créature sur l’épaule de la centauresse. Elle ne cesse de bander son arc qu’au moment où il s’éloigne un peu.

Il se met alors à faire des bruits de claquements. Vagabonde sursaute puis découvre ses dents en plaquant ses oreilles sur sa tête. Elle serre son arme en attendant la suite. S’agit-il d’une menace, cherche-t-il à l’intimider avec ces bruits effrayants ? « Ta musique est aussi belle que le diamant. Où as-tu appris à en jouer et, désolé de te demander ça mais, peux-tu m'apprendre à jouer ? » Vagabonde se demande s’il se moque d’elle. Sinon, pourquoi comparerait-il sa musique, si chaude et remplie d’émotion, à une pierre froide et tranchante ?

Les humains sont vraiment incompréhensibles. Son interlocuteur se remet alors à parler. Elle entend son sourire dans le ton de sa voix. Il affirme être différent des autres. « J’ai une tolérance aux autres races », explique-t-il en arguant ne pas se soucier d’obtenir ou non sa confiance. Vagabonde, quand à elle, a une intolérance au genre humain, mais elle se tait et continue à l’écouter parler pour savoir où veut en venir ce drôle de personnage. « J'ai une question, sais-tu qu'est ce que tu as sur l'épaule ? » L’origami est en train de remonter vers son cou pour s’enfoncer dans sa chevelure auburn. Vagabonde, toujours effarouchée, répond avec agressivité : « Hé, l’humain tolérant aux autres races, tu as beau avoir encore l’usage de tes yeux, il y a des choses qui te resteront à tout jamais invisible ! » Ça, c’était juste pour le remettre à sa place. La centauresse continue d’une voix plus calme. « Ce que j’ai sur l’épaule, comme tu dis, c’est un ami. Maintenant, dis-moi, qu’est-ce qu’un humain fait dans les forêts d’Elegar’a ? Et pourquoi prétendre vouloir apprendre à jouer de la harpe ? »

Avec elle, il fallait toujours que la curiosité l’emporte sur les mesures de sécurité…

•————————————•
color=#9999ff
Fiche de personnage
avatar
Vagabonde
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Kylian Kragan le Ven 5 Fév 2016 - 17:23

« Hé, l’humain tolérant aux autres races, tu as beau avoir encore l’usage de tes yeux, il y a des choses qui te resteront à tout jamais invisible ! Ce que j’ai sur l’épaule, comme tu dis, c’est un ami. Maintenant, dis-moi, qu’est-ce qu’un humain fait dans les forêts d’Elegar’a ? Et pourquoi prétendre vouloir apprendre à jouer de la harpe ? »


Kylian savait très bien que ça n'allait pas se passer comme prévu, il se met devant la centauresse et fait une révérence avant de poser son arme à terre. Il recule de trois pas et il s'assoit. Quand il vis que la centauresse ne suivait pas son regard, il comprit qu'elle était aveugle.

Kylian : T'a voix, la façon dont tu parle. Je la connais, la haine envers quelqu'un ou quelque chose qui à détruit presque t'a vie. J'ai perdu mes parents à cause d'un homme qui les a endetté pour avoir plus d'argent. J'ai souffert toute ma vie, rejetant toute aide et toute amitié. Maintenant je vais répondre à t'a question, mais avant, pris de m'excuser

Il enlève son armure, il la met dans son sac qui commençait à être remplis à craquer. Il était en chemise blanche et pantalon noir, mais la centauresse ne peut le voir car elle est aveugle. Il reste assis et ferme les yeux laissant le vent chanter à ses oreilles. Il rouvre les yeux.

Kylian : je suis passionné de musique, mais malheureusement je ne peut pas car je suis un chevalier. Je n'ai pas souvent le temps pour moi. Je suis en quête pour chercher ce que tu a à l'épaule. C'est un Origami, un être vivant de papier, malheureusement, si au bout de quelque temps, il n'est pas nourrit de mot et de papier, il peut en mourir. Je voit que toi et lui vous êtes attachés.Et je sais que l'amitié est plus importante que tout. J'ai une quête à remplir, je doit en chercher un pour un pèrequi veut faire une suprise à sa fille, mais j'irais dire au père que j'en ai pas trouver.

Il se leva et la regarde, il a un peu mal au coeur pour elle, il voulais lui montrer que tout les humains ne font pas si forcément méchant ni des monstre, mais que dans Orcande, il peut y avoir des personnes qui sont généreux, gentil, et doux avec tout le monde.

Kylian : Je peut t'aider si tu as besoin de quoi que se soit, c'est mon but d'aider, protéger des personnes, humaines ou non. Je suis contre la violence entre les autres races, c'est tout simplement injuste.

Kylian ferme les poing en colère, il se souvient même qu'il avait vu un couple d'elfe se faire battre dans une ville. Il secoue la tête, sa voix avait un ton de haine et de honte à sa race. Il se tient la tête, sentant un petit vertige. Il y pas si longtemps que ça, Kylian avait recu un coup d'épée à l'épaule le laissant dans le sang. Un orc l'a même aidé et l'a sauvé la vie. Depuis ce jours, KYlian avait un peu perdu en force et en endurance. Kylian se tient de nouveau la tête sentant qu'il allait vraiment pas bien.

Kylian : Je...Je ne devrais pas m'énervé ainsi...Excuse moi

Il prend une grande respiration puis regarde de nouveau la centauresse toujours avec un coté triste pour elle.

Kylian : Autre chose, sache qu'il y a des choses qui me sont invisible, mais toi aussi, mais on à tout notre vie à apprendre, avancer et même supporter. Ecoute, je ne veut pas t'ennuyer je te voit bien lasser de ma présence, je vais partir, je suis désoler de t'avoir déranger dans t'a chanson, elle m'a juste fait penser à ma soeur.

Il souriait en pensant à Julith. Il fit son sac et se met prêt à partir.

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]



avatar
Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Vagabonde le Ven 5 Fév 2016 - 18:03

« Ta voix, la façon dont tu parles, je la connais… » C’est ainsi que l’humain commence le récit de sa vie. Tout en expliquant la mort de ses parents, Vagabonde l’entend retirer son armure. Elle ne cherche pas à comprendre la raison de ce geste et se contente de l’écouter parler, les oreilles dressées.

Il s’agit d’un chevalier qui ne peut étancher sa soif de musique par manque de temps. Il serait en quête de… d’un origami ? La centauresse commence à gratter le sol. S’il est réellement à la recherche d’un origami, alors que fait-il dans une forêt ? Il devrait plutôt être en ville en train de fouiller une bibliothèque. Suspicieuse, elle ne peut s’empêcher de penser qu’il baratine. Il a découvert son ami, et désormais, il se chercher une raison pour le lui voler. Cependant la suite de son histoire la frappe. L'humain parle de l'origami en ces termes : « Si au bout de quelque temps, il n'est pas nourrit de mot et de papier, il peut en mourir », dit-il simplement. Ses pensées se bousculent. Il ment ! cherche-t-elle à se persuader. Mais au fond d’elle, elle devine que l’homme ne fait qu’énoncer une vérité. A chaque fois que la créature de papier reste longtemps éloignée des livres, ses forces s’amenuisent… Bouche fermée, Vagabonde émet un petit couinement. L’humain parle doucement, comme pour ne pas l’effrayer. Il lui explique qu’il n’accomplira pas sa quête, qu’il ne donnera pas d’origami à la fillette qui en désire parce que « l'amitié est plus importante que tout ».

L’humain a alors une sorte de crise. Il s’agite en parlant de la violence qui existe entre les races. Vagabonde ne peut le voir, mais elle devine au son de sa respiration qu’il est à bout de souffle, sur le point de tomber. Il s’excuse, explique que la chanson de la centauresse lui a fait penser à sa sœur, puis s’en va.

Enfin un comportement normal de sa part.

Vagabonde l’écoute s’éloigner en fouettant l’air de sa queue. S’il a dit vrai, et elle n’en doute pas, l’origami ne va pas tenir longtemps avec elle. « Hé, l’humain, attends ! » La centauresse trotte jusqu’à lui. « Pourquoi être venu dans la forêt d’Elegar’a ? Les origamis ont beau naître de l’esprit des arbres, les humains ont d’abord cherché à leur arracher la vie pour en faire du papier. Ce n’est pas ici qu’on en rencontre le plus… » Elle ne peut s’empêcher d’être un brin accusatrice. Des humains, elle en a rencontré beaucoup, certains ont été de véritables amis pour elle, alors que d’autres l’ont réduite en esclavage et lui ont tout pris. Elle se sent obligée de tester celui qui se trouve face à elle. En continuant à avancer à ses côtés, elle se prend à lui poser d’autres questions : « Parles moi de cette fille qui désire un origami. Qui est-elle ? Pourquoi s’intéresse-t-elle à ces êtres de papier ? »

•————————————•
color=#9999ff
Fiche de personnage
avatar
Vagabonde
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Kylian Kragan le Ven 5 Fév 2016 - 18:38

« Hé, l’humain, attends ! Pourquoi être venu dans la forêt d’Elegar’a ? Les origamis ont beau naître de l’esprit des arbres, les humains ont d’abord cherché à leur arracher la vie pour en faire du papier. Ce n’est pas ici qu’on en rencontre le plus… Parles moi de cette fille qui désire un origami. Qui est-elle ? Pourquoi s’intéresse-t-elle à ces êtres de papier ? »

Kylian s'arete pour laisser la centauresse le rattraper, il lui prend doucement le bras pour la stopper car elle continuait d'avancer alors qu'il était aretter. Il se met sur la pointe des pieds pour mettre les cheveux derrière son oreille car même si elle ne voyait rien, elle reste une femme. Il se retient d'embrasser sa joue pour montrer son amitié, mais il a peur de sa réaction alors il ne fait rien. Il regarde son parchemin ou était inscrit ses notes. Il avance un peu tout en lisant la notes, il regarde de temps en temps la centauresse.

Kylian : Au fait je m'apelle Kylian Kragan, mais apelle moi Kylian.

Il continue à avancer tout en buvant un peu d'eau car il avait assez soif, il en propose à la centauresse. si jamais elle avait soif aussi. Il reprend la route tout en lisant la notes. Une fois finit de lire, il le dit à la centauresse.

Kylian : c'est une fille-lézard, je sais qu'elle est triste en se moment car son petit chien est décéder. Elle est vraiment pas bien , j'ai vu son père il s'inquiète, elle ne mange plus et ne boit plus. Elle à entendu parler des Origami et en veut un pour partager son amour des mots. J'ai même refuser l'argent que l'homme-lézard allait me donner car avoir une enfant triste, c'est la pire de toute les souffrance. Elle m'a fait mal au coeur quand je l'ai vu, elle ne parlait même plus. C'est pour ça que je suis à la recherche de l'Origami, pas pour l'argent, mais pour rendre une petite fille heureuse.

Il se retourne et regarde à nouveau sa camarade de route.

Kylian : Et toi, tu es heureuse ?

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]



avatar
Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Vagabonde le Ven 5 Fév 2016 - 19:44

Vagabonde sent la main de l’humain sur son bras. Agacée, elle donne un coup de coude pour qu’il la relâche. Le bipède ne s’arrête pas là, il lève la main vers sa crinière. Un instant elle s’imagine qu’il va attraper l’origami, mais il n’en est rien : il place ses mèches derrière ses oreilles équines. Mais pour qui se prend-il ?! Se retenant de le frapper, elle tourne la tête vers lui et dit sans le voir : « Ne me touche pas. Je ne te le redirais pas deux fois ».

Ils continuent à marcher quand un bruit de parchemin fait dresser les oreilles de la centauresse. Elle laisse l’humain à ses besognes jusqu’à ce qu’il s’adresse à elle. Il dit se nommer Kylian, ce à quoi elle répond simplement : « Appelle-moi Vagabonde. » Il lui parle ensuite de la fillette, une séladienne qui a perdu son chien. Vagabonde rit intérieurement à cette idée. Un séladien qui a un chien, voilà qui n’est pas fréquent… Le père, touché par la tristesse de son enfant, cherche un moyen de lui faire retrouver le sourire. La petite désire rencontrer un origami, et voilà que Kylian part lui en chercher un. Il ne le fait pas pour l’argent, mais pour la rendre heureuse. Il est rare qu’un humain se soucis du bonheur d’une fillette, d’autant plus si elle n’est pas humaine. En tout cas, tout ceci n’explique nullement qu’il se dirige vers Elegar’a…

Vagabonde n’a pas le temps de lui poser une seconde fois la question, il la prend de court : « Et toi, es-tu heureuse ? » Vagabonde est étonnée de l’entendre poser aussi posément une question si intime. Les humains ne l’ont pas habituée à ça. Ce fils d’homme n’est vraiment pas commun. Il semble vivre sur un nuage, bien loin de la terre et de la réalité. Elle réfléchit un instant. Être heureux… voilà une préoccupation bien… humaine. Elle ne s’est jamais vraiment posé la question. Elle vit, voilà tout. Assez contradictoirement pour une aveugle, elle lui dit : « Je vois la beauté de la vie. Et toi, es-tu… heureux ? »

Ils avancent en discutant et finissent par sortir de la forêt.

•————————————•
color=#9999ff
Fiche de personnage
avatar
Vagabonde
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Kylian Kragan le Dim 7 Fév 2016 - 10:08

La réaction de Vagabonde fit sursauté Kylian, lui qui est quelqu'un de très tactile, il se dit qu'il aurait mieux fait de ne rien faire. Mais bon, ce qui est fait est fait, Kylian fit un "désoler" avant de se remettre en route. Il regarde le ciel, comme si il attendait quelque chose, mais quoi ? Personne ne le sait, Kylian baisse la tête au sol, comme si il était déçu.

Kylian : Je vais te dire pourquoi je suis dans cette forêt, un homme qui se dit être mon oncle m'envoie des mots par pigeon voyageur pour que je réussisse à le trouver, si jamais j'y arrive, j'aurais le droit de savoir la vérité dans ma famille. Pourquoi on nous à endetté ? Pourquoi on à abandonné ma sœur ? Comment mon père à connu Raphaël, celui qui à briser ma famille.

Il secoue la tête, ne voulant pas ennuyer sa compagne de route, il donne un livre à la centauresse afin que quand l'Origami faiblit, elle pourras en prendre soin.

Kylian : met le juste en contact avec le livre et il prendra possession des mots, de l'histoire et du temps qua eu ce livre. Le livre que tu tient est très ancien, si jamais tu sent que ton compagnon fatigue, donne lui le livre, il seras bien remis après avoir absorbé le livre.

Puis viens la question, un peu surpris que la centauresse lui renvoie la question, il fut un peu gêné car il sait très bien la réponse. Mais il voulait être honnete et sincère pour Vagabonde puis voir que les humains ne sont pas tous méchant ni arrogant.

Kylian : Je souffre depuis toute ma vie, je suis habitué à...pleurer et souffrir, j'ai choisit le chemin de chevalier pour m'endurcir mentalement et physiquement, mais quand t'a famille meurt devant t'es yeux alors que tu es encore un gamin. Rien ne pourra te rendre heureux

A la sortit de la forêt, Kylian remarque que les feuilles on été plus regroupé dans un endroit du chemin, un piège ! Vagabonde allait marcher dessus. Kylian fermit les yeux, tant pis si elle seras véxer, mais au moins elle seras en vie. Kylian chevauche vagabonde et la penche vers la droite pour que son sabot ne touche pas le piège. Une fois le danger évité, Kylian descend de Vagabonde et active le piège, deux bandits vont sur les lieux et quand il voit Kylian, un bandit hurle.

Homme : Héhéhé, petit enfant, tu te souvient de nous hein ? C'est même moi qui t'ai assomé, j'aurais du te tranché avec mon épée. Même si raphaël à été tuer par t'a lame j'ai toujours de te tuer, car personne ne me resiste

Le bandit fonce sur Kylian , ayant retirer son armure, kylian peut être gravement blesser, il peut que prendre son arme et la sort de son fourreaux, l'autre bandit lance deux cailloux relier par un fils pour empriosnner les sabot de Vagabonde.

Kylian voulait qu'une chose, rien qu'une chose, mais les ennemis de sa famille ne feront rien que de lui mettre des bâtons dans les roues. Le deuxième bandits ricane voulant faire souffrir Vagabonde, mais Kylian feras tout pour la protéger, il se met devant elle et hurle.

Kylian : Vous ne toucherez plus jamais au personnes que je rencontre, qu'il soit humains ou non ! Vous ne savez pas l'importance d'une amitié pour survivre !! Vous pouvez me tuer si cela vous convient, mais laissez la centauresse tranquille !! Je ferais tout pour qu'elle n'ai rien, même si je doit mourir pour la protéger !!!!

Kylian bondit vers le bandits qui lui fonce dessus, il tient son épée et la lance vers le bandit, surpris de son comportement, le bandit tourne la tête pour voir où l'épée vas atterrir, erreur. Kylian donne un violent coup de poings au bandit. il récupère l'arme de se dernier et met la lame sous le coups de celui ci.

Kylian : Personne...ne...touche...mes amis !!!

L'homme pleure n'ayant pas envie de mourir se met à genoux.

Homme : Pitié !! Ne me tue pas Kylian !! D'accord je l'avoue, j'ai été payer chère pour e tuer, mais puisque que tu n'étais pas mort je n'ai pas eu cet argent !! Laisse moi vivre !! Tu n'a aucun droit sur la vie des autres !!

[color=#993300]Kylian : Biens sur que si, tu as un droit de vie ou de mort sur moi...mais sache que j'ai le même pour t'a vie. Maintenant vas-t'en, mais si je te revoit juste une fois, je te tue en te faisant souffrir !!!/color]

Il vas revoir Vagabonde et la détache. Il était si désoler pour elle. Kylian ne peut pas s'empêcher de lui faire un bisous sur son front, pour lui dire que tout vas bien, que Kylian l'a protéger, et la protégeras encore si besoin.

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]



avatar
Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Vagabonde le Dim 7 Fév 2016 - 22:06

Kylian se met à parler de pigeon voyageur, d’oncle et de vérité. C’est sensé expliqué la raison de sa présence dans cette forêt. Vagabonde n’y comprend pas grand-chose, mais de toute façon, sa méfiance a déjà diminué. Ce garçon, qui ne doit même pas avoir l’âge de son premier fils, semble inoffensif.

L’humain lui donne alors un livre « très ancien », précise-t-il. Pour l’origami. Vagabonde le reçoit avec révérence. Elle a vécu assez longtemps avec les humains pour connaître la valeur de ces objets. Elle sait que les hommes tuent les arbres pour les fabriquer, et, d’une certaine façon, y glissent un morceau d’âme artificielle. Mais ils ont beau tenter de tuer des êtres vivants, elle sait qu’une partie de leur esprit ne disparaitra jamais, les origamis en sont la preuve. Par certains côté, les livres lui font peur. Ils content des histoires qu’elle ne peut voir et détiennent des savoirs dont elle ne peut avoir accès que par le biais d’une personne qui saurait lire. «  Merci pour ce présent, Kylian Kragan », murmure la vagabonde tout en continuant d’avancer.

Ce n’est qu’après ça que le garçon répond à la question que lui avait posé la centauresse : est-il heureux ? Sa réponse laisse un vague sentiment d’incompréhension à son interlocutrice. Il affirme être habitué à pleurer et souffrir. Il aurait choisi de devenir chevalier pour s’endurcir. Et pourtant, un peu contradictoirement, il affirme qu’après les traumatismes qu’il a vécu enfant, jamais plus il ne pourra être heureux. « Le malheur n’est une fatalité qu’à partir du moment où on accepte qu’il le soit ». Elle pousse un soupir et reprend : « Quand on est jeune, on a tendance à penser qu’il faut passer par des étapes difficiles pour pouvoir accéder au bonheur, ou bien qu’on ne l’atteindra même jamais… en réalité, c’est beaucoup plus simple que ça ». Elle se demande comment expliquer cela de façon humainement clair. En langue centaure, le mot « vie », peut se traduire de différentes façons, il lui aurait été aisé d'éclaircir ses pensées dans sa langue natale, mais en langue commune il n’y avait pas moyen d’expliquer ces choses là. « Tu prends la vie trop au sérieux », se contente-t-elle de dire.

Tout indique qu’ils ont quitté la forêt : la sensation du soleil et du vent sur sa peau nue, le bruit des animaux et des plantes, leur odeur… d’ailleurs, il y a une odeur étrange. Une odeur d’humains. Et les sons disharmonieux qui parviennent à ses oreilles ne la trompent pas. Quelque chose cloche, Kylian lui aurait-il tendu un piège ? Tout à coup, ce dernier se précipite vers elle et… saute sur son dos ?! Elle pousse un cri qui ressemble à s’y méprendre à un hennissement puis se met à ruer et donner des coups de fesses pour le désarçonner. Il veut la capturer ! C’est un esclavagiste !

Aussi vite qu’il est monté sur son dos, il redescend. Elle ignore s'il est volontairement descendu ou s’il est tombé, dans tous les cas, elle lui hennit toutes les insultes centaure qu'elle a dans son registre, et en même temps, elle remet la corde à son arc. Elle l’entend marcher dans une direction et faire une espèce de « floup », suivi du bruissement de feuilles qui tombent dans un… quoi ? Un piège ? Cette explication ne suffit pas : s’il y avait eu un piège, il se serait contenté de lui dire de s’arrêter. Non, ce gamin…

« Héhéhé, petit enfant, tu te souviens de nous hein ? » C’est l’un des humains dont elle a sentit l’odeur. Son ton est agressif. Ils se connaissent vraiment, mais finalement, ils n’ont pas l’air d’être alliés avec Kylian, loin de là puisqu’ils affirment vouloir le tuer. Ils font tellement de bruits pour se déplacer que Vagabonde n’a même pas besoin de se concentrer sur leur battement de cœur, comme avec les animaux qu’elle a l’habitude de chasser, pour repérer leur emplacement exact. Des bruits d’armes retentissent, Kylian est en pleine bataille. L’un de leur agresseur s’approche d’elle. Elle bande son arc et tire. Le bruit de sa chute est couvert par le sifflement d’une corde qu’il a lancé juste avant de mourir. Apeurée, Vagabonde sent ses pattes avant se prendre dans quelque chose qu’elle ne peut voir. Elle manque de tomber, mais ses pattes postérieures, restées libres, lui permettent de s’équilibrer. Ce n’est pas la meilleure position pour tirer, mais cela ne l’empêche pas de prendre une seconde flèche pour viser l’autre bandit. Il est en train de se battre avec Kylian. Finalement, elle ne décoche pas sa flèche et se contente d’attendre l’issue du combat. Après tout, qu’il meurt, si tel est son destin. Elle ne va pas aider un humain qui lui grimpe dessus sans raison. Le bandit fini par demander qu’on l’épargne. Kylian a donc gagné… « Personne...ne...touche...mes amis !!! » hurle-t-il. De qui parle-t-il ? Qu’importe, il finit par gracier son attaquant et le laisse partir. Vagabonde, elle, tend à nouveau son arc et la flèche s’envole en sifflant pour se ficher dans le dos de l’humain qui s’enfuyait en courant, lui traversant le cœur de part et d’autre. D’après ce qu’elle a compris de leur échange, il avait attaqué Kylian par deux fois. Il n’aura pas de troisième chance.

Kylian est déjà à ses pattes et lui retire ce qui l’immobilisait. Il se redresse alors et plaque un truc humide… Eurk ! Sa bouche ! Sur son front ! Elle n’arrive pas à y croire, ne l’avait-elle pas prévenu ?

SCHLAK !

De sa main vêtue du gantelet de cuir, Vagabonde frappe le visage de Kylian de toute ses forces. Elle attrape ensuite l’humain par les cheveux et, comme il les porte long, les utilise pour tirer le garçon jusqu’à… Ah, cette odeur !

VLAMB !

Dans les orties, le petit humain ! « Même les bébés centaures comprennent quand on leur dit Non, qu’est ce qu’il te faut de plus pour intégrer que quand quelqu’un te dit de ne pas le toucher, il ne faut pas le toucher ?! » , elle continue en langue centaure : Et on ne monte pas sur son dos comme ça, on ne monte pas sur le dos des gens, quelle tribu t’as élevée ?! Même les humain ayant moitié moins de printemps que toi savent se tenir mieux que toi !

Elle finit par se reprendre. Cet humain n’est pas normal. Par certain côté, il lui fait penser à son second fils dont seul un morceau de l’esprit était arrivé sur terre. Ce Kylian là non plus n’est pas complet. Ce n’est peut-être pas de sa faute s’il est simple d’esprit. Ses parents sont morts précocement, peut-être dans l’attaque a-t-il reçu un coup sur la tête qui lui a fait perdre sa faculté de réfléchir. Elle se demande s’il lui faut être sévère comme avec un enfant mal éduqué, ou s’il est trop incomplet pour comprendre et donc évoluer.

Elle reprend d’un ton plus doux : « Est-ce que certains de mes mots sont difficiles à comprendre, à cause de l’accent centaure, ou bien parce qu’ils te semblent compliqués ? Quand les gens te disent qu’ils n’aiment pas quelque chose, il faut être un gentil garçon, et ne pas le faire. Ça s’appelle le respect. C’est quelque chose de bien. Par contre, quand on n’écoute pas, c’est mal, c’est ce que font les mauvais garçons. Je sais que tu n’es pas un vilain garçon, mais tu n’as plus l’âge pour mettre tout ce que tu trouves à la bouche… Il va falloir arrêter. Et je ne suis pas ta maman, alors ne me fait pas de câlins. On va te trouver quelqu’un d’autre pour s’occuper de toi. Hum, dis-moi où se trouve la petite séladienne, (Oh, dis-moi que ce n’est pas en pleine ville mais dans un petit village excentré, j’exècre les villes…) Tu verras, il y aura plein de gens gentils là bas qui pourront s’occuper de toi… »

•————————————•
color=#9999ff
Fiche de personnage
avatar
Vagabonde
Expert
Expert

Race : Centaure
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Kylian Kragan le Dim 7 Fév 2016 - 22:38

Kylian savait très bien ce qu'il avait fait était très mal, il fut même propulser sur le côté droit avec la baffe de la centauresse. Il tire les mains de Vagabonde qui le traîne vers des orties. Il se débat grandement mais...sans sucés, Vagabonde l'envoie dans les orties, il crie de douleur au début puis se gratte de partout. Il se calme après quelque minutes, il se met à genoux en regardant la centauresse, deux petite larmes coulait sur ses joues et claque le sol. Pendant que Vagabonde lui faisait la moral, il repensait à ses parents. Il frappe le sol de rage et hurle de rage. Il se relève et regarde Vagabonde, il avait les mains en sang à cause d'avoir frapper encore et encore le sol. Il sèche ses larmes et ne sais pas comment répondre à la tirade de Vagabonde.

Kylian : Désoler....Désoler !!! Je suis peut être adulte. M-mais je sais que je suis encore un gamin !! J'ai peur à chaque fois que je rencontre quelqu'un il est en danger, si tu as été vexer que je te monte dessus, c'est que tu allais être emprisonné et voir même réduit en esclavage. Je suis désoler !! Désoler !! Je sais que ne pas avoir eu n'est pas une excuse d emon comportement, j'assume tout ce que j'ai fait. je suis qu'un idiot et t'es gestes sont purement justifié. Maintenant, on vas aller voir cette petite fille et...tu pourras m'oublier et ainsi mieux vivre

Il remet son armure et son casque pour ne pas montrer sa faiblesse, alors..voici sa vie ? Se mettre dans une carapace et faire semblant d'être heureux ?! Il avance vers le petit village et y arrive quelque bonne minutes après. Il est devant Vagabonde, tout le chemin se passe dans le silence le plus éternel, juste le vent viens murmurer au oreille de Kylian. Le chevaliers et la centauresse arrivent devant le village, Kylian avait appliqué une pommade avant de venir car les orties le grattait encore.


Kylian : On y est, la maison est au fond.

C'était tout ce qu'avais dit Kylian avant de marcher à nouveau, les passants se décale devant lui, il était rare quand même de voir un homme en armure lourde, surtout un chevalier. Mais Kylian ne portait aucun sceau royal, il était qu'un simple mercenaire.

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]



avatar
Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'Origami

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum