Dovamun [Humain / Sorcier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dovamun [Humain / Sorcier]

Message  Athyl le Jeu 4 Fév 2016 - 14:49

Nom de votre personnage : Dovamun

Age de votre personnage : 25 ans

Race : Humain

Classe : Sorcier

Arme : Bâton en bronze surmonté d’une tête de dragon

Armure : Sa robe de sorcier

Capacité spéciale : Télékinésie

Compétence raciale : Maniement du bâton

Sorts ou compétences de votre personnage :11 maxi

- Magie du feu :
Jet de flamme : De sa main, peut projeter du feu. Peut aussi faire apparaitre une flamme dans la main. (7 fois maxi par combat)
Contrôle du feu : Peut contrôler le feu. (4 fois maxi par combat, dure 4 posts)
Aura de feu : Se protège dans une flamme qui recouvre son corps et brûle tout ceux qui s'approche de lui. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
Souffle dragonien : Permet de cracher des flammes devant soit sur une distance de 3 mètre. (7 fois maxi par combat)
- Magie de l’eau :
Contrôle de l’eau : Peut contrôler l’eau. (4 fois maxi par combat, dure 4 posts)
- Magie de la foudre :
Eclair : de sa main, peut projeter des éclairs. (5 fois maxi par combat)
- Magie de la transformation :
Transformation animale : • Vipère  • Halek
Esprit de l'eau : Peut se liquifier et devenir une masse d'eau pouvant se former et de déformer. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
- Maîtrise de l'équitation terrestre en combat

Compétences secondaires de votre personnage :

- Lecture / écriture
- Lecture des textes anciens
- Maîtrise de l'équitation
- Connaissance de la faune

Histoire de votre personnage :

Par où commencer ? Et bien par le début je présume. Je suis l'héritier d'une baronnie située au nord des terres de Telbara, pas loin de Port Barbe mais voisins avec d'autres seigneurs et puissants de Telbara ainsi que des riches venu de d'autres territoire installer leur maison à coté, et ce détail m'apportera un lot de problèmes. Déjà, beaucoup contester notre légitimité sur cette terre. Puis des puissants ont tenté de diverses manières de nous déposséder. Se battre pour ce bout de terrain perdu sur le continent, du grand n'importe quoi. Enfin bref continuons, de toute façon ils l'ont bien regretté.

Peu de temps après mes dix ans, alors que je suivais des cours d'histoire, je m'ennuyais. Pendant que le prêtre engager pour me faire les leçons, avait le dos tourner, je m'amusais à faire tomber les livres empilaient sur mon petit bureau. Mais, par surprise, je découvris que je pouvais les faire bouger à distance (avec beaucoup de difficultés à l'époque). Tout le château comprit vite que je possédais des dons en magie et mes parents voulurent m'aider à les exploiter. Mais les gens de Tacomnal et d'Estandre n'étaient que des poltrons ignares et agissants comme des abrutis. La meilleure solution qui leur restait été la célèbre Tour de l'Aurore. Un bel édifice mais, au combien difficile d'y rentrer. Il fallait que des amis ou de la famille du futur étudiant connaissent de près ou de loin un membre du conseil ou même des responsable de la tour. Cela avait demandé beaucoup d'énergie et de temps pour que l'on réussisse à m'y faire entrer.

Mes années d'études qui ont suivi furent les pires. Je détestais mes camarades et professeurs et je les déteste encore aujourd'hui. Pour eux je n'étais qu'un petit riche d'une baronnerie insignifiante. Même mes professeurs me regardaient de haut et hésitèrent à m'enseigner quoi que ce soit. En réalité, les sorts que je connais maintenant, j'ai dû les apprendre en dehors de la tour grâce à un élémentaliste du nom de Gandrof, assez sympa jusqu'à ce qu'il meurt dans une explosion dans son laboratoire d'alchimie. Accident bette. Mais de ce que j'ai appris grâce à la tour, c'était que le monde entier était corrompu, avide, porter sur des futilités ne valant vraiment pas un vieux clou rouillé. Ils étaient tous là à se vanter et à porter des coups dans le dos sans chercher la véritable puissance qui était la connaissance. Ces prétendus mages n'en étaient riens et la plèbe ne faisait rien pour arranger sa situation. Ce fut alors qu'un souvenir datant de ma tendre enfance refit surface.

Alors que je n'avais que cinq ans, j'étais parti avec mon père dans un village pour qu'il négocie avec le chef. Il voulait négocier l'achat d'une partie de leur récolte ou quelque chose du genre enfin bref, je m'étais éloigné dans les collines pour m'amuser un peu. Ce fut à ce moment si, que je l'avais vu. Grand, beau, majestueux, puissant et noble. Il volait au-dessus de moi, allant droit vers les montagnes sans se soucier de ce qui se passait en dessous ou au tour de lui. Il était maître et rien ne semblait l'inquiétait. Je désirais retrouver un dragon depuis ce jour pour lui parler et peut-être devenir ami. Mais ils étaient si rares et ce rêve s'était endormi jusqu'à ce jour. L'image de ce dragon était très claire dans ma tête. Je voulais accomplir ce vieux rêve et même allez plus loin… Je voulais, non je désire devenir un DRAGON ! Pour m'aider je m'étais tourné vers la magie de transformation. Mon professeur m'apprit à devenir une vipère. Un début mais, il se moqua de moi en disant que c'était impossible d'en devenir un. Je ne voulais pas le croire. Stupide professeurs à l'esprit fermé. Ils ne savent pas et veulent maintenir tout le monde dans l'ignorance comme eux.

Pendant ma dernière année, j'avais reçu un message bouleversant. Un baron de Telbara avait réussi à faire chasser ma famille de notre château. Là les moqueries furent plus violentes. Un riche déchu et fou. Fou ?! Comment osent-ils ces cloportes ?! Je quittai donc la tour violemment et retourna chez moi. Ces nobles qui nous avaient chassés étaient faibles à cause de la vie de luxure qu'ils menaient. Ils ne s'attendaient pas à me voir arriver en flamme et les chasser à mon tour, menaçant de les faire brûler. Je fis revenir mes chers parents au domaine. Mais je me suis occupé de refaire la décoration du château. Je voulais l'approcher du thème de mes nouvelles passions. J'avais fai agrandir aussi la bibliothèque pour la remplir de textes anciens qui traitaient des dragons. Cela m'avait aidé à retrouver une vieille relique, une griffe de dragon que je gardais enfermer dans mon coffre pour mes recherches et expériences. Et pour l'occasion, je m'étais fais faire fabriquer par un forgeron habille un bâton en bronze surmonté d'une tête de dragon afin de symboliser ma quête du dragon et personne ne se mettra à travers de mon chemin.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum