A la poursuite du temple perdu

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Ven 29 Jan 2016 - 21:27

Un silence religieux et relaxant régnait en ce lieu. Les chahuts que produisaient les gens n'étaient qu'un faible écho qui résonnait à l'extérieur. Ici, on entendait à peine les pas et les portes qui s'ouvraient. On n'était pas dérangé, on pouvait se recueillir sans crainte. C'était ce que je faisais. La tête baissée, les mains jointes, je me tenais au-dessus de ce petit autel du temple. Depuis des heures je me recueillais ici quand je n'étudiais pas les manuscrits ou soigné les blessés qui venaient parfois. En pleine mâtiné, les rayons du soleil traversaient les vitraux du temple, inondant l'intérieur de plusieurs coloris. Pour un hiver, il faisait doux et aucun mauvais nuage en vue à l'horizon. C'était ce que j'avais constaté qu'en j'eus finis ma prière. Je rouvris les yeux, redressant lentement la tête murmurants la fin de ma longue prière. En me tournant légèrement vers ma droite, j'aperçu un de mes coreligionnaires. Un prêtre humain, vêtu d'une toge marron ayant un certain âge. Il me regarda et me souriais aussi.

« Etes-vous prêtes ma sœur ?
Je me mis à lui sourire à mon tour et lui répondis le plus chaleureusement possible :
« Oui je le ssssuis frère Pierik. Merssssi encore pour votre accueil. Sssssss.
-Il le fallait bien. Ce temple est le meilleur endroit pour débuter votre mission.
-Mais pensssez-vous que j'aurais, vraiment bessssoin d'une escorte ? Ssssss.
-Oh oui, surtout en ce moment. Des bandits, des monstres et j'en passe. Mieux vaut être prudent. »

Je me mis à dérouler tout mon corps et j'attrapai mon bâton de prêtre. Il était très rudimentaire, entièrement en bronze, un long manche surmonter du symbole de Kaluni. Le frère Pierik se mit à m'embrasser sur le front en signe de respect et d'amitié. Puis nous marchions tranquillement vers la sortie du temple. Enfin, lui il marchait, moi je devais ramper avec ma longue queue de serpent.  Ce petit détail avait marqué beaucoup de monde à mon arrivée. Ils me regardaient n'ayant pas l'habitude de voir une nagi parmi eux. Ceux qui avaient peur des serpents ne devaient pas être plus rassuré en voyant que ma tête était en plus celle d'un cobra. Mais j'avais réussi à gagner leur respect ou tolérance. Très vite, je devins utile pour cette ville. Je soignais et bénissais toutes ces pauvres âmes qui cherchaient de l'aide. Aujourd'hui j'attirais encore les regards, mais ils avaient moins peur.
Je poursuivis ma discussion avec le frère Pierik :

« Alors ? Vous m'avez ditsssss que vous me préviendrez quand, vous aurez sss trouvé l'esssscorte adéquate mon amisssss.

-Oui c'est chose faite. Vous pouvez me faire confiance, d'après nos contacts, il s'agirait d'un mercenaire. Un expert, très professionnel, un des meilleurs.
-Je l'essspère. Au prisss que j'ai payé. Selon ce que vous avez recommandé. Sss
-Et vous ne le regretterez pas. Il ne posera aucun problème. Ca ne sera qu'une promenade avec lui pour vous protéger.
-Et où je dois le rencontrer ssse merssenaire ?
-Juste devant le temple. Et je vous préviens, il s’agit d’un demi-orc.»

Mon ami Pierik me guida jusqu’à l’extérieur en haut des marches. J’étais un peu nerveuse à la rencontre de ce mercenaire. Le fait qu’il soit un demi-sang ne me dérangeait pas du tout, cela faisait un temps que je ne n’en avais pas rencontré. Un demi-orc serait une première et j’étais curieuse de le rencontrer.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Ven 29 Jan 2016 - 22:57

Il fallait l'avouer, le Royaume de Telbara n'était pas la destination préférée de Bremig. Il trouvait que les mentalités là-bas étaient insensées. Laisser toutes ces races animales déambuler librement dans les rues avait largement de quoi surprendre. Les gens là-bas trouvaient normal qu'un Minotaure puisse être aubergiste ou qu'un Centaure puisse être teinturier. Et tous ces Hommes-lézards, tous ces Tigrains, et même les Nagas, à qui l'on devait le même respect qu'à un Humain... Pour un Estanol, ce n'était pas facile. Bremig faisait particulièrement peu d'efforts en ce sens.

Mais quand on aime voyager, la destination n'est qu'un détail. Et puis, mine de rien, il y avait un avantage au Royaume de Telbara, un seul : lui-même, avec son physique d'Orc monstrueux, ne devait pas sans cesse faire jouer ses relations pour éviter l'esclavage, et les gens se forçaient d'eux-mêmes à lui montrer le respect, même quand ils n'en pensaient pas moins. Quelque part, c'était reposant, de ne pas être toujours sur le qui-vive. Et dans l'autre sens, Bremig devait supporter la présence de toutes les races animales qui n'étaient pas réduites à l'esclavage. Il devait supporter le regard des Lézards qui se croyaient son égal, celui des Tigrains qui se prenaient pour des prédateurs libres, celui des Centaures qui trouvaient normal qu'on ne les prenne pas pour des montures.

Et tout cela était encore plus difficile à supporter quand il fallait leur rendre service pour de l'argent. Bremig menait une vie de mercenaire : il voyageait, et se mettait au service du plus offrant pour gagner sa vie. Un prêtre Humain avait pris contact avec lui. Il lui avait confié la mission d'escorter une prêtresse, mais pas de n'importe quelle race : une Naga. Tiens donc... Bremig qui allait escorter une Naga. Il en frissonnait de dépit par avance.

Il attendit donc devant l'entrée du temple, comme convenu. La prêtresse Naga sortit. Elle s'attendait à rencontrer un Demi-Orc, mais la personne qu'elle trouva devant l'entrée du temple, à l'attendre, avait tout du physique d'un Orc pur, et même plus monstrueux. C'était un colosse, mesurant un peu plus de deux mètres, aux muscles imposants. Vêtu seulement d'un pagne des plus sales, il restait même en cet hiver torse nu et pieds nus – et quels pieds qu'étaient les siens, larges et épais. Comme tout Orc, il puait, de quoi particulièrement déranger une race ayant un odorat aussi développé qu'un Naga. Il bavait aussi, une bave épaisse et visqueuse qui pendait de son menton sans qu'il ne s'en souciât le moins du monde, car l'Orc n'avait absolument aucune notion de l'hygiène et résistait à toutes les maladies naturelles.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Sam 30 Jan 2016 - 10:29

Et bien, ce n'était pas vraiment à quoi je m‘attendais. J'imaginais plus un hybride humain-orc et non un orc complet, tant sur le physique que sur les manières. Il bavait, portait un pagne des plus répugnant pour seul habit il… Puait horriblement. J'avais peur quant n'ouvrant la bouche seulement pour dire « bonjour », je ne me mettais à rendre tous ceux que j'avais dans le ventre. Je parvins tout de même à maitriser mon malaise et j'arrivais même à faire un sourire chaleureux. Après tout, qui étais-je pour juger ce brave mercenaire qui a accepté de m'aider ? De plus, vue la somme d'argent donné et promise pour le retour, il devait bien connaître son métier Et ‘y cela se trouve, il a un air de rustre, mais il pouvait avoir un cœur bon, noble et un compagnon de route agréable Toutefois, craignant toujours de régurgiter, je laissai frère Pierik effectuer les présentations :

« Prêtresse Euryssa, laissez-moi vous présenter Bremig. Croyez-moi, vous ne serez pas déçu.
Je parvins à parler en me concentrant sans faire attention à son odeur :
« Enchantez. Heureusssse de vous rencontré. Ssss. J'imagine qu'on vous a parlsez de votre misssion. Un premier paiement pour l'allez, un sssecond au resstour. Sss »

Je restais à le regarder. J'étudiais sa réaction pour comprendre avec qui j'allais passer les prochains jours qui suivront. Je voulais bien sûr croire qu'il était aussi doué que l'on n'arrêtait pas de me dire, mais je voulais surtout avoir ma propre opinion. Je sentais déjà qu'il était bien particulier, à l'exception qu'il soit un sang-mêlé. Et donc, je devais m'assurer que je ne courrais aucun risque, car ma mission était beaucoup trop importante.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Dim 31 Jan 2016 - 9:25

La prêtresse Naga était sortie avec l'Humain qu'avait déjà rencontré Bremig et avec qui il avait convenu de la mission et du salaire. Bremig serait payé une première fois au départ, et la seconde partie du salaire lui reviendrait en fin de mission. C'était tout à fait normal comme pratique. La mission, en soi, consistait à escorter cette prêtresse jusqu'à un sanctuaire paumé quelque part dans les Ganavarelles. Une mission d'escorte classique, en somme. Protéger une Naga pendant un voyage, c'était dans les cordes de Bremig, qui était habitué à voyager souvent. La plupart du temps, il voyageait seul et n'avait que sa propre peau à défendre, mais il était un mercenaire et n'en était plus à ses débuts. Devoir protéger des cibles en escorte, c'était assez récurrent comme mission.

PIERIK – Prêtresse Euryssa, laissez-moi vous présenter Bremig. Croyez-moi, vous ne serez pas déçue.

Bremig se faisait payer, pour cette mission, au-dessus de la moyenne. Le prêtre n'avait pas été si difficile en négotiations. Voyant la carrure de l'Orc, il s'était emballé. Aussi, compte tenu de ce qu'il était prêt à payer, il devait se montrer élogieux sur lui auprès de la Naga.

EURYSSA – Enchantée. Heureusssse de vous rencontrer. Ssss. J'imagine qu'on vous a parlé de votre missssion. Un premier paiement pour l'aller, un sssecond au resstour. Sss

Ce n'était pas évident de comprendre tout ce que disais la femme-serpent, à cause de ce défaut de siffler les “S” et même d'en rajouter là où il n'y en avait pas. C'est comme si elle avait une cascabelle qu'elle agitait en permanence pendant qu'elle parlait. Franchement, comment pouvait-on considérer les Nagas comme des êtres du même rang que les Humains alors que même leur façon de parler prouvait qu'ils n'étaient rien de plus que des serpents parlants ? Le Royaume de Telbara ne tournait pas rond. Certes, tous les Nagas n'avaient pas une tête de serpent, tous n'avaient pas une langue bifide et tous ne sifflaient pas les “S”. Ils étaient du moins suffisamment nombreux. Comment pouvait-on imposer dans tout un royaume la négation de leur rang d'animal ?

Bremig se racla la gorge.

BREMIG – Oui, je suis au courant. Je suis prêt. Nous partons quand tu veux. Je m'appelle Bremig. Et donc toi, c'est Euryssa ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Dim 31 Jan 2016 - 20:21

Oui, je suis au courant. Je suis prêt. Nous partons quand tu veux. Je m'appelle Bremig. Et donc toi, c'est Euryssa ?
-Cccc’est bien ssselaa.

Visiblement, les présentations furent faites et de ce que j'ai pu observer de ce demi-orc n'était pas très… Disons d'un grand tact. Déjà il était rustre et direct. L'avantage était qu'avec ce genre de personne, les choses étaient rapides. Au moins la mission ne durerait pas une éternité. Par contre, son comportement et son attitude étaient très… cliché. Peut-être qu'avec tout ce que se brave mercenaire à dut endurer, ses multiples missions, il y avait de quoi transformer quelqu'un. Ca, je pouvais le comprendre, mais attention, j'avais mes limites. Je le respectais et lui permettais certaines… Familiarité. J'espérais donc de même de sa part. Toutefois, je commençais à douter des capacités de frère Pierik au vu de celui qu'il avait choisi. Mais bon, ce sera un sujet à parler plus tard. Je tendis ma main libre vers Pierik pour qu'il me passe un sac en peau. Il était remplit de nourriture essentiellement. Je le passai au tour du coup puis me retourna vers notre ami Breing. Tenant fermement mon sceptre je me mis à lui dire toujours de façon très courtoise :

« Je ssssuis prête. Nous pouvons s’y allez. Sssss.

Je me tournai vers Pierik et lui fit une bise pour dire au revoir. Puis, je me mis à ramper vers la sortie de la ville, aux côtés de mon nouveau garde du corps. Je sentis par contre un certain malaise. Je ne savais pas si cela était dut à ce que j'avais parlé au sujet du mercenaire avec ce qu'il avait probablement vécu ou ma nature de naga, car il me dévisageait. Je ne préférais pas en parler de peur des réactions. De toute façon, mon objectif était bien plus important que de me faire ami-ami avec un orc. Nous partîmes donc de Port Barbe, sans me doutais de ce qui allait vraiment arriver.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Lun 1 Fév 2016 - 15:47

La Naga confirma son nom avec cet accent déjà horripilant. Bremig se demanda comment il allait bien pouvoir supporter tous ces sifflements pendant tout le temps de sa mission d'escorte. S'il voulait son argent, il allait bien devoir prendre sur lui. La prêtresse récupéra un sac qu'elle porta en bandoulière, dans lequel il y avait soi des vivres pour le voyages, soit des objets précieux liés au pélerinage jusqu'au sanctuaire. La Naga annonça être prête et fit une dernière bise à son camarade Humain. En même temps, Bremig leva la tête au ciel. Des nuages gris clair en couvraient toute la surface, et il faisait de plus en plus froid. Il y avait de quoi parier que la neige allait commencer à tomber sous peu, peut-être même dans la journée.

Certes, l'Orc était immunisé à toute maladie, mais par ces températures, il restait pour une simple question de confort appréciable d'avoir une couverture ou une fourrure sur soi. Par d'autres hivers, il était déjà arrivé à Bremig de dormir nu dans la neige, mais l'on ne pouvait pas dire qu'il avait particulièrement goût à cela.

En tout cas, la prêtresse et son escorte prirent tous deux la route. Bremig dévisagea la Naga pendant que cette dernière rampait. Au bout d'un moment, il se désintéressa d'elle pour examiner la route et le paysage. Ils s'éloignèrent de Port Barbe pendant vingt minutes, et Bremig adressa finalement la parole à la prêtresse au sujet de la mission :

BREMIG – Tu estimes combien de temps de marche jusqu'à ton sanctuaire ?

Enfin, de marche... Bremig parlait pour lui.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Lun 1 Fév 2016 - 19:35

Pendant un moment j'avais crue que le voyage serait long et pesant avec ce silence. De plus, le temps montrait des signes d'une dégradation. Le froid commençait à faire son arrivée, je pouvais très bien le sentir. A ma grande surprise, l'orc brisa le silence en premier.

Tu estimes combien de temps de marche jusqu'à ton sanctuaire ?

Si je m'étais laissé allez à mes impressions, je l'aurais imaginées genre peu bavard voir même ne prononcer aucun mot. Toutefois, cela aurait été peut être préférable à son langage de rustre. Mais j'avais appris à maîtriser mon tempérament et à ne pas me laisser emporter facilement. Je devais rester calme et diplomate quel ue soit la situation. Je me mis donc à lui répondre, toujours de la façon la plus calme possible avec une très grande maîtrise :

« Je dirais… entre troissss et cinq jours. Ssss. On doit sssssuivre le fleuve jussssqu’à la forêt ssss du calme. Le ssssanctuaire se trouve par là. Ssssss. »

Je ne savais pas si cela allez le réjouir ou l’agacer d’apprendre cela. D’ailleurs, je ne prêtais pas trop attention à comment il réagirait. Il doit m’escorter jusqu’au temple et me ramener en vie, voilà tout ce qui devait le préoccuper. Mais je ne voulais pas me montrer hautaine et froide. Ce serait aggraver la situation je pense. J’ai voulu donc faire un peu de discutions en posant une question assez banale :

« Alors ? Depuis combien de temps…. Ssss êtes-vous mersssenaire ? »

Je me doutais un peu qu’il ne serait pas du genre à aimer faire la discussion mais je voulais apprendre à mieux le connaître. Je restais convaincu au fond de moi que je tirerais beaucoup d’expérience auprès de lui come lui auprès de moi. De toute façon, le voyage serait long comme je n’arrêtais pas de le dire donc il fallait bien s’occuper et si je ne me montrais ouverte et sympathique avec mon compagnon d’aventure, je ne serais point digne de ma vocation et de faire partie de l’ordre. Je préférais donc rester optimiste sur notre destin.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Lun 1 Fév 2016 - 20:09

EURYSSA – Je dirais... entre troissss et cinq jours. Ssss. On doit sssssuivre le fleuve jussssqu'à la Forêt ssss du Calme. Le ssssanctuaire se trouve par là. Ssssss.

Bon dieu, Bremig n'en pouvait déjà plus de tous ces sifflements à chaque fois que cette Naga ouvrait la gueule, enfin, la bouche, pour parler. Il se demanda comment la femme-serpent pouvait se supporter elle-même. Ca ne devait pas être facile de parler avec cette langue bifide. Est-ce que tous les Nagas ayant une tête de serpent sifflaient les “S” comme ça ? En essayant de se rappeler des Nagas qu'il avait pu entendre parler, il lui sembla avoir déjà entendu un Naga à tête de cobra, comme elle, ne pas siffler les “S”, ou en tout cas beaucoup moins, de façon quasi imperceptible. Donc, oui, c'était possible. Ca devait juste demander un travail d'atténuer cet accent. Il faudrait que quelqu'un force cette Naga à faire ce travail.

Passé ces réflexions, Bremig considéra la réponse en elle-même. Trois à cinq jours de marche. Suivre le fleuve jusqu'à la Forêt du Calme. Bremig sortit de ses affaires une carte du continent, qui lui avait été utile pour voyager du Royaume d'Estandre jusqu'à Port Barbe. Il continua de marcher ce faisant. Il fronça les sourcils, un peu perplexe. La Naga lui posa à son tour une question au même moment :

EURYSSA – Alors ? Depuis combien de temps.... Ssss êtes-vous mersssenaire ?

Bremig écouta la question, les yeux sur la carte. Le fleuve qui passait par Port Barbe était le Phuolocht. Il se jetait dans l'Haquemire en passant entre la Forêt du Calme et Lagisse. Du coup, il ne comprit pas bien l'indication de la prêtresse.

BREMIG – Le Phuolocht ne traverse pas la Forêt du Calme. Et je pense que nous en aurons pour un peu plus de cinq jours de marche avant d'être au plus près de cette forêt en suivant le fleuve.

« On ne va pas demander à un animal de savoir sa géographie », se dit-il. Il tendit quand même la carte à Euryssa, ainsi elle pourrait vérifier par elle-même et réviser la position du sanctuaire. En même temps, il répondit à sa question :

BREMIG – Ca doit faire deux ans que je vis du mercenariat, je dirais. Tu sais, ça me fait rire de t'escorter, parce que si j'avais suivi mon précepteur, je serais devenu un prêtre ! Brâa !

“Brâa” était un juron en langue orque, et un tic de langage de Bremig.

BREMIG – Toi aussi, tu as été élevée dans un temple ?

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Mar 2 Fév 2016 - 13:23

Le Phuolocht ne traverse pas la Forêt du Calme. Et je pense que nous en aurons pour un peu plus de cinq jours de marche avant d'être au plus près de cette forêt en suivant le fleuve.

Je n'avais jamais soutenu que ce fleuve traversait la forêt. Seulement qu'il fallait le suivre jusqu'à la forêt du calme. Peut-être n'était il pas habitué à la langue des nagas. Il me montra donc la carte que je me mis à étudier. En tout cas il avait raison sur un point, cela nous prendrait un peu plus de cinq jours. Je m'étais fondé sur des informations que l'on m'avait donnés car je ne voyageais que très peu et jamais je ne m'étais bien sûr rendu dans cet endroit. Je me mis à calculer de façon approximative par rapport entre Port Barbe et Telbara. J'en arrivais à peu près une semaine, presque la moitié du temps entre les deux villes mais, je n'en étais pas complètement sûr.

A ma grande joie, mon compagnon de route voulu bien me répondre. J’allais croire qu’il ne serait vraiment pas pour la discussion mais il me répondit sans détour :

Ca doit faire deux ans que je vis du mercenariat, je dirais. Tu sais, ça me fait rire de t'escorter, parce que si j'avais suivi mon précepteur, je serais devenu un prêtre ! Brâa !

J'avais rêvé où il venait d'éructer devant moi ? Cela devait être distingué pour un orc. Ma foi je préférais me concentrer sur ce qu'il venait de me dire, il avait faillit rejoindre les prêtres aussi. Ceci me conforta dans mon opinion, sous son aspect de rustre se cachait un cœur noble… Très bien caché. Mais j'en fus réjouis.

Toi aussi, tu as été élevée dans un temple ?


Et en plus il avait vécu dans un temple. La déesse était avec moi il fallait le croire. Sans me faire attendre, je me mis à lui répondre avec enthousiasme. Je voulais aussi le questionner pour en apprendre plus sur sa vie spirituelle et savoir pourquoi il avait choisi cette vie de mercenariat. Je sentais mon optimisme grimpait fortement en moi.

Et bien pas loin. Sss. Au début, j’avaissss tourné ma vie vers lessss arts et la culture. Vers mon adolescenssssse, ce fut à ssse moment sssi que je rentrais dans les ordres. Sssss. Je me sssentis à l’aise et me sssuis consacrer pleinement à la spiritualité.


Puis je lui montrais sur la carte la position approximative du sanctuaire. Il était situé entre la forêt et le fleuve non loin où il se séparait en trois.

Là, c’est par isssi. Mais il est dissimulé, ont devra être prudent. Je dirais que ssssela nous prendra un peu plus d’une ssssemaine.

Ensuite je laissa ma curiosité m’emporter :

Et vous pourquoi ne pas avoir ssssuivie la voie de prêtre ?


•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Sam 6 Fév 2016 - 9:59

EURYSSA – Eh bien pas loin. Sss. Au début, j'avaissss tourné ma vie vers lessss arts et la culture. Vers mon adolescenssssse, ce fut à ssse moment-sssci que je rentrai dans les ordres. Sssss. Je me sssentis à l'aise et me sssuis consacrée pleinement à la spiritualité.

Quand Euryssa lui répondit, Bremig sentit une sorte d'enthousiasme dans le ton de sa voix. Quelque chose qui n'avait pas transparu jusqu'alors. C'était comme... si Euryssa était surprise par la réponse de Bremig. L'effet d'une bonne surprise. Etait-ce le fait que Bremig eût été élevé dans un temple lui aussi, ou le simple fait qu'il lui répondît ? Bremig ne se gênait pas de se montrer un peu rustre avec la Naga, sans pour autant lui montrer l'irrespect qu'il éprouvait pour elle. Bremig était comme ça, brut de décoffrage. Il n'allait pas se gêner avec une femme-serpent ! Cependant, c'était en quelque sorte son employeur, et le bon déroulement de sa mission prévalait pour Bremig sur la race de son accompagnante. Voilà pourquoi il faisait l'effort de ne pas lui parler comme il aurait réellement envie de parler à une race inférieure.

Il était donc possible qu'Euryssa soit surprise que Bremig se prête si bien à la discussion alors que l'Orc avait dû lui donner mauvaise impression au début. Il restait tout autant possible qu'elle ait envie d'en savoir plus sur lui maintenant que Bremig lui avait dévoilé avoir été élevé dans un temple. Dans les deux cas, cela pouvait être une bonne chose car cela aurait un effet positif dans leur relation ; mais Bremig n'y accordait de toute façon pas grande importance. S'il accordait de l'importance à la sympathie que les gens pouvaient lui montrer, ça se saurait...

Euryssa lui montra sur la carte l'emplacement du sanctuaire. L'Orc baveux hocha la tête et rangea sa carte. Euryssa le prévint que le sanctuaire était dissimulé, donc difficile à trouver. Elle révisa aussi son estimation du temps de voyage : une semaine. Bien. Bremig était un marcheur. Pour l'instant, il fallait veiller à répondre à tous les dangers pouvant se révéler sur leur route. Ils se soucieraient de l'apparence du sanctuaire plus tard.

EURYSSA – Et vous pourquoi ne pas avoir ssssuivi la voie de prêtre ?

L'Orc ricana, son filet de bave épaisse pendant toujours de son menton.

BREMIG – Franchement, tu me vois finir prêtre ? Ce n'est pas Kaluni qui a donné naissance aux Orcs, et je doute que ta déesse ait une quelconque affection pour nous. Et le fait que ma mère était une Humaine a rendu ma vie encore pire, car même chez les Orcs, je n'ai pas ma place. Mais je ne suis pas du genre à me poser en victime et à m'en remettre aux dieux. Je ne compte que sur moi pour me faire une place en société, et tant pis si je dois lutter tous les jours. Lutter, j'aime ça. Ca me vient de mon père. C'est sûr que c'est pas mon Humaine de mère qui m'aurait enseigné ça. Et encore moins un prêtre !

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Sam 6 Fév 2016 - 13:11

Franchement, tu me vois finir prêtre ? Ce n'est pas Kaluni qui a donné naissance aux Orcs, et je doute que ta déesse ait une quelconque affection pour nous. Et le fait que ma mère était une Humaine a rendu ma vie encore pire, car même chez les Orcs, je n'ai pas ma place. Mais je ne suis pas du genre à me poser en victime et à m'en remettre aux dieux. Je ne compte que sur moi pour me faire une place en société, et tant pis si je dois lutter tous les jours. Lutter, j'aime ça. Ca me vient de mon père. C'est sûr que c'est pas mon Humaine de mère qui m'aurait enseigné ça. Et encore moins un prêtre !

Il était vrai que voir un orc dans la prêtrise n'était pas chose commune voir inexistante. Et par ce qu'il venait de me déclarer, je me suis souvenu de certaines choses que j'avais apprise dans les temples à travers divers textes. Il était dit que les Orcs étaient à l'origine un groupe d'Elfe qui furent maudit soit par un ou plusieurs dieux ce qui leur à donner cette apparence et ce caractère actuel. On ne savait pas trop quelle divinité avait fait cela ni pourquoi. De nombreux sages, passant de prêtres à sorciers ou même de personnes ayant un peu étudié la question, ont avancé de nombreuses théories.

Je me souviens de deux d'entre elles qui revenaient le plus souvent. La première était que justement, Kaluni fut horrifié par le comportement d'un groupe d'Elfe. Ces derniers étaient poussés par l'envie de l'extermination, le carnage, le vol etc… Ils massacraient toute race confondue par plaisir. La déesse voulue donc agir en les maudissant pour qu'ils soient séparés de leurs compères Elfes et que les autres peuples sachent qui se méfiait. Une autre théorie disait que c'était en réalité une œuvre de Méphiti. Cette déesse voulue causer du tort au monde en corrompant le cœur d'Elfe. Elle les transforma par la suite en orc pour « créer » une race cauchemardesque qui sèmerait le chaos. Bien entendu, tout cela n'était que des théories non prouvé et d'autres existaient.

Je pouvais comprendre son opposition aux dieux mais, je voyais une réelle complaisance dans la violence. Ceci serait lié au sang de son père Orc. Cela pouvait peut-être appuyer l'une des théories. D'ailleurs, ‘était sûrement à cause de ce comportement que leur peuple est damné. Ce gout pour la violence devait les garder enchainer à cette situation et peut-être que si un orc parvenait à surmonter cette nature cruelle, ils seraient tous libre et auront un avenir meilleur. Bien sûr je n'en étais pas sur et demander ou faire changer un orc de nature était visiblement une peine perdue. J'avais pourtant appris au temple de ma cité que les dieux nous ont fait, car ils sont poussés par l'amour et donc, ce serait par ce sentiment qu'ils peuvent aider leurs enfants comme par exemple les pardonner s'ils se montrent repentant. J'ai voulu me montrer conciliante, rassurante envers mon compagnon mais, je ne savais quel mots employé. Je tentais tout de même quelque chose. J'avais voulu aussi lui toucher le bras en signe d'affection mais, je me retenais de peur qu'il le prenne mal.

Ne vous hâtez passs en conclusions. Sss. Croyez-moi, la déessse se souci de chaque être vivant, de ssson monde. Elle a dut sssurement prévu quelque chossse pour vous. Sss. Un échappatoire, un avenir meilleur our des cœurs velereux.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Ven 12 Fév 2016 - 15:18

Bremig réalisa à l'instant où il eut fini de parler, qu'il venait de dévoiler être un Demi-Orc, ce que son physique ne laissait pas deviner. Il s'en voulut un tout petit peu. Il aimait être pris pour un vrai Orc. Il ne dévoilait sa vraie origine que pour éviter d'être tué à vue. De toute façon, les gens savaient qu'un pur Orc ne pourrait pas vivre en ville comme il le faisait. Enfin, ce n'était à la base que des préjugés, puisque très rares étaient les gens à avoir réellement rencontré un pur Orc, mais ces préjugés s'avéraient vrais pour le coup. Bremig savait vivre en ville humaine et il devait cela au sang de sa mère. C'est bien la seule chose, selon lui, pour laquelle il pouvait être heureux d'avoir une Humaine comme mère.

Euryssa ne réagit pas à cette révélation, car sans doute se doutait-elle déjà d'avoir affaire à un Demi-sang.

EURYSSA – Ne vous hâtez passs en conclusions. Sss. Croyez-moi, la déessse se soucie de chaque être vivant, de ssson monde. Elle a sssûrement prévu quelque chossse pour vous. Sss. Une échappatoire, un avenir meilleur pour des cœurs valereux.

Foutaises, oui ! Kaluni qui se soucierait d'un Orc ? Une race maudite ? Bremig avait bien appris l'origine des Orcs : un malédiction divine infligée aux Elfes. Voilà comment la chose était perçue. Une malédiction ! Les Orcs étaient supérieurs en force et en nombre aux Elfes. Ils étaient au contraire une bénédiction car ils avaient bien plus de chance de perdurer à travers les siècles que les Elfes. Pourtant les dieux avaient voulu le contraire.

BREMIG – Je n'attends rien de Kaluni. Tu sais comme moi d'où viennent les Orcs. Kaluni ne peut pas avoir d'affection pour ce qui est issu d'une malédiction lancée par les Dieux eux-mêmes. Toi, tu n'as que Kaluni pour te trouver une place. Moi, ce que je veux, je le prends, je n'attends pas la permission des Dieux.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Sam 13 Fév 2016 - 14:37

Par la suite, je ne voulais pas en ajouter. Je préférais laisser les graines de notre discussion germer et donner quelque chose. Et visiblement, parler de spiritualité était chose sensible pour un orc. Je ne savais pas s'il éprouvait de la souffrance ou de la joie. Il semblait bien se plaire dans sa vie d'orc, même s'il n'en était qu'un à moitié. Ne dit-on pas non plus que quand il y a faute, il a punition, mais aussi qu'il peut y avoir pardon s'il y a repentance ? Je ne voulais pas en ajouter, du moins maintenant. Inutile de l'agacer, car il serait bête de se mettre son protecteur à dos. Je me contentai de sourire et de poursuivre notre route.

Ce fut alors à ma grande surprise, que je vis tomber les premiers flocons de neige. Les nuages s'étaient rassemblés rapidement au-dessus de nos têtes et laissaient tomber ces minuscules boules froides sur terre. Je n'en avais pas beaucoup vue durant ma vie, je ne sortais à la surface que les printemps et été principalement. C'était peut-être pour cela que j'aimais voir la neige, c'était rare pour moi et beau. On avait un peu l'impression que le ciel descendait lentement pour rejoindre la terre. Je me souvins d'un poème humain très beau qui comparait le ciel à une reine et la terre à un paysan. Tous les deux s'aimaient, mais ils étaient séparés à cause de leur rang. Seul une fois par un, les deux amants pouvaient se retrouver et s'aimer.

Tout en avançant, je tendis ma main libre vers le ciel pour rattraper quelques un des flocons. Le froid se fit sentir d’ailleur. Ma température corporelle descendait en même temps que celui du climat. Je me retenais de grelotter et continuai d’observer la neige tombante.

Que… Sss’est merveilleux. Sss

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Dim 14 Fév 2016 - 10:43

Bremig n'avait pas mâché ses mots et avait même dévoilé un peu son racisme latent en disant à Euryssa qu'elle « n'avait que Kaluni pour se trouver une place », entendant par là qu'un Naga ne pouvait pas avoir une place plus digne que celle d'un animal en ville sans se tourner vers la vie de prêtre. Un simple vêtement avec le symbole de Kaluni ou d'Ezor dessus suffisait à changer le regard d'autrui sur soi. Pour Bremig, un Naga avait bien besoin de cela. Il avait heureusement tort dans le Royaume de Telbara, où les Nagas pouvaient se faire la même place que les autres races. Les Humains restaient dominants, et plus on évoluait dans les hautes sphères de la société, plus ils étaient majoritaires ; mais pour le citadin ou le paysan lambda, dans le Royaume de Telbara, chaque race était (censée être) traitée indifféremment.

Euryssa ne réagit cependant pas à cette marque de racisme. Elle ne dit même rien en retour, et la discussion prit fin, comme si cette réflexion de Bremig avait jeté un froid.
En parlant de froid, l'hiver apporta ses premiers flocons de neige sur les Ganavarelles. Bremig, toujours vêtu d'un pagne déchiré et crasseux et de rien d'autre, se frotta les bras quelques secondes. Il avançait toujours pieds nus dans la neige qui s'amoncelait au sol. Il avait froid mais il s'en fichait. De toute façon, aucune chausse n'allait à ses pieds épais, larges et longs. Il avait vécu pieds nus toute sa vie sans jamais se chausser d'aucune façon.

Euryssa, de son côté, parut émerveillée. Telle une enfant, elle prit un flocon dans sa main. Elle donnait l'impression de ne jamais avoir vu de neige... ou pas assez, en tout cas. Ou passait-elle ses hivers ? Dans un terrier ? Sa nature de serpent prenait peut-être le dessus en saison froide.

BREMIG – On appelle ça la neige..., souffla-t-il d'un ton blasé.

Le froid, la neige, les hibernations, l'hiver apportait son lot de changements et les animaux devaient s'adapter. Les prédateurs avaient en général moins de proies à se mettre sous la dent. Les animaux comme les vrots devaient fournir plus d'effort pour trouver de la nourriture, et la faim se faisant plus courante et oppressante, ils devenaient plus agressifs. Aux yeux d'un Humain, Bremig était une montagne de muscles ; aux yeux d'un vrot, et en dépit de son odeur fétide, il était une montagne de viande. Quant à la femelle Naga, elle pouvait être analysée comme une proie plus faible et donc plus facile.

Il n'en fallut pas plus à ces quatre vrots pour passer à l'attaque. Ils avaient pris le soin de tromper l'odorat de la Naga en se mettant face au vent. La femme-serpent ne détecterait leurs pas que trop tard.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Dim 14 Fév 2016 - 15:46

Je ne faisais plus trop attention à ce qui se passait au tour de moi. Je me doutais que mon garde du corps dirait des choses peu flatteuses, mais je n'y prêtais pas garde. Je voulais m'amuser avec la neige un petit peu. Je voulais voir la beauté dans le monde qui nous entourait. On me trouverait idiote de penser ça ? Les gens passent trop de temps à s'occuper de leurs propres affaires. Mais si on faisait attention à la nature sous toutes ses formes, on verrait une véritable beauté qui est loin de ceux que nous pouvons voir d'un premier coup d'œil. Ce qui était amusant, c'était que voulant voir plus que ce que mes yeux m'offraient en premier plan, je n'avais pas fais attention à la menace qui nous tombaient dessus. Je ressentis les vibrations sur le sol d'animaux sauvages nous fonçant dessus, mais un peu tard. En moins de deux secondes, je sentis quelque chose de lourd me tombait dessus. Je parvins par réflexe à éviter l'assaut. La bête m'avait violemment frôlé et je manquai de tomber. Grâce à mon bâton, je me rattrapai sur le sol et me redressais. Je fis face aux bêtes qui se révélaient être des vrots. Ils étaient beaux et majestueux avec leur pelage blanc. On pourrait en voir des princes de la nature. Je frappai le sol avec mon sceptre en signe d'autorité à l'intention de ces magnifiques animaux.

Les bêtes nous encerclèrent pour nous empêcher de nous enfuir. Ces vrots étaient intelligent et j’admirais cela. Une belle création que nous avons là. Me tournant vers Bremig, je me mis à lui dire de façon calme et détendu :

Eh bien Ssss. Il est tempssss, de me montré, pourquoi on vous a sss engagé. Ssss.

Et si cet orc croyait que je resterais en arrière, désirant me cacher par peur, il se trompait. Je préparais déjà mon bâton pour la confrontation. Bien entendu, je ne possédais pas toute une panoplie de compétence pour le combat. Etant prêtresse, mon rôle principal est de prier et aider autrui. Bien utiliser, mes connaissances seront d'une efficacité redoutable lors des combats, sans compter sur mes techniques de combat au corps à corps.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Dim 14 Fév 2016 - 22:42

Bremig, lui, avait encore moins senti l'attaque venir que la femme-serpent. Soudain, une masse animale lui sauta sur le dos. Il attrapa la chose à l'aveugle, l'arracha de sa peau et la jeta comme un sac devant lui. C'est ainsi qu'il vit que c'est un vrot qui venait de l'attaquer par derrière, au même moment qu'un autre vrot eut attaqué Euryssa. Cette dernière avait cependant réussi à faire un mouvement d'esquive. Bremig, lui, avait déjà de belles marques de griffures saignantes dans le dos. Le vrot ne l'avait pas loupé.

EURYSSA – Eh bien Ssss. Il est tempssss, de me montrer pourquoi on vous a sss engagé. Ssss.
BREMIG – Tu ne vas pas être déçue.

Ils étaient deux, encerclés par quatre vrots. Pourtant, Bremig se sentait confiant. Sa magie allait lui permettre d'éliminer ces quatre vrots sans problème, surtout avec le support d'Euryssa. Et puis, avec un peu de chance, la prêtresse aurait de quoi soigner ses griffures dans le dos.

Son sort de secousses n'aurait pas assez de portée, et surtout, Euryssa serait la plus touchée. Quant à son sort de sol mou, il ne pourrait ennuyer qu'un seul des quatre vrots compte tenu de la position de ces derniers : un devant Bremig et Euryssa, un derrière, un sur chaque côté. Qu'importe, ce serait toujours ça de pris. Et tant qu'à faire, autant réduire la mobilité du vrot qui se tenait derrière eux. Bremig tendit un bras vers l'animal. La terre devint une boue mouvante. L'animal fut surpris par ce changement soudain de la consistance du sol, et grogna en essayant d'éviter de s'enfoncer.

Bremig allait maintenant se métamorphoser. Il avait le choix entre six formes, mais une lui sautait comme une évidence tout de suite contre les vrots.

BREMIG – Et maintenant, s'ils veulent me mordre, ils vont vite le regretter !

Un halo illumina l'Orc l'espace de deux secondes. L'on put alors remarquer tout de suite que sa peau était devenue toute noire. Mais elle n'était pas seulement noire : elle était aussi gluante, semi-liquide. Du styx. Bremig venait de se métamorphoser en salgöhl. Les vrots auraient une curieuse sensation s'ils venaient le mordre. Bremig n'attendait plus que ça pour se marrer. De plus, cette métamorphose venait de lui matérialiser une magnifique hache lourde dans les mains.

Les vrots grognèrent de plus belle, perturbé par la tournure de la situation. L'un des quatre s'empêtrait dans une boue ignoble, et l'Orc était maintenant constitué non plus de chair mais d'un liquide visqueux et collant.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Lun 15 Fév 2016 - 21:45

L'orc se donna à cœur de joie. Je me doutais bien qu'il trouverait satisfaction dans un combat, même contre de simples bêtes sauvages. Je me mis à réfléchir comment lui venir en aide. Déjà je pouvais tenir à distance nos assaillants grâce à mon bâton. Faisant de grands gestes avec, je menaçais ces vrots de les frapper. Pour mon compagnon, je pouvais déjà lui accorder une bénédiction pour l'aider au combat. Mais je fus surprise de voir les marques de blessure qu'il avait dans le dos. Ce pauvre orc avait eu moins de chance que moi lors de l'attaque. Il n'avait ni sentit les vibrations ni l'odeur des animaux. Je voulais bien le guérir, mais il faudrait que je le touche pour cela. Mais il était difficile pour cela, vue comment nous n'arrêtions pas de bouger.

A ma grande surprise, je vis l'orc accomplir des choses incroyables. Tout d'abord, il tendit sa main vers l'un de ces canins et le sol en dessous de ce dernier, se mit comme à changer. Le vrot se mit à s'enfoncer dans le sol comme prit dans des sables mouvant. Le prédateur se débâtait et gémissait de peur. Cela me donnait presque de la peine pour lui. Puis, au moment où ses amis voulurent le venger en voulant nous bondir dessus en même temps, Bremig fut enveloppé dans un halo lumineux. En quelques secondes, son corps avait radicalement changé. Il était bien un mage, en plus d'un guerrier. Une combinaison très intéressante et j'étais curieuse de savoir de quoi d'autre il était capable. Mais je fus un peu dégouté en voyant qu'il s'était transformé en un salgöhl. J'avais en horreur ce genre de monstre. Une aberration dut à la magie noire et au Styx, tous ceux qui s’opposent pourquoi je me bâtais.

J'en avais un peu marre de me contentais de tenir ces bêtes en respect. Je voulais agir et pour ce que j'allais faire, puisse la déesse me pardonner. J'allais accorder une bénédiction à un salgöhl. Fermant les yeux, je fis une rapide prière pour demander de l'aide aux divins. Puis, je me mis à lancer la bénédiction à mon allié : Que la capacité du Ssserpent soit sssur toi !

Je tendis mon sceptre et mon bras libre vers Bremig. Une lueur blanche tacheté de vert fonça sur Bremig dans un sifflement de serpent sur lui qui l'engloba. Grâce à cela, il pourrait devenir plus rapide. De suite après, je me retournai pour frapper violemment un vrot qui me fonçait dessus. Il fit un vol plané après avoir reçu un bon coup en pleine gueule. Je devais surveiller Bremig pour voir quand je pourrais le soigner au bon moment.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Mar 16 Fév 2016 - 10:17

Les vrots eurent bien sûr un instant d'hésitation, face à cette cible métamorphosée et désormais moins alléchante. Ils grognèrent en chœur, révisant leur tactique. Cela laissa le temps à Euryssa de faire une incantation, adressée à Bremig. Ce dernier la regarda du coin de l'œil tout en surveillant les mouvements des vrots. La prêtresse tendit un bras et son sceptre vers lui, d'où jaillit une lueur qui enveloppa le salgöhl. Elle venait de lui lancer un sort, mais lequel ? Le seul indice dont Bremig disposait, c'est qu'Euryssa avait parlé de « la capacité du serpent » au moment de son incantation. Ce n'était pas étonnant puisqu'elle était elle-même un serpent.

Un vrot passa à l'attaque, sur la seule cible qui restait faite de chair. Euryssa se défendit bien, son sceptre envoya balader le prédateur sur deux mètres. Le salgöhl décida de s'avancer pour le chasser plus loin, et... il fut surpris de faire des pas aussi rapides ! Il arriva sur le vrot plus vite que prévu. Bremig, de par sa constitution, était assez lent naturellement. Sa métamorphose n'arrangeait rien sur ce point, puisque les salgöhls étaient eux-mêmes lents à se déplacer.

Ce serait donc ça, l'effet du sort d'Euryssa ? Réduire sensiblement la lenteur du salgöhl ? Tactiquement, ce n'était pas forcément le mieux, puisque Bremig devait avant tout protéger Euryssa et ne comptait donc pas s'éloigner d'elle. Quoique, sous un autre point de vue, cela pourrait lui permettre d'aller porter une attaque à un salgöhl puis de vite revenir auprès de la femme-serpent pour la protéger.

Le vrot donc Bremig s'était approché se remit du coup de sceptre reçu par Euryssa, et contourna le golem de naphte gluante. Ce dernier recula près d'Euryssa. Le vrot bondit sur Euryssa lancer une nouvelle attaque. Cette fois-ci, ce ne fut pas le sceptre d'Euryssa, mais la hache du salgöhl qui l'accueillit à la volée. Le vrot s'éventra sur la lame de la hache, en plus d'être dévié de sa trajectoire. Il atterrit au sol et s'écroula, son sang se déversant en quantité.

Il restait le vrot embourbé, et deux autres vrots indemnes. Ces derniers voulurent ruser. L'un des deux contourna le salgöhl pour menacer Euryssa, forçant Bremig à se tenir prêt à parer un nouvelle assaut ; en même temps, l'autre vrot se mit à l'opposé. Bremig se concentra sur le prédateur qui menaçait Euryssa. C'est alors que l'autre bondit sur le golem pour planter ses crocs au niveau de son mollet.

Les crocs s'enfoncèrent dans la substance gluante, et le vrot retira vite sa gueule. Le salgöhl émit un grondement de douleur, et répliqua en plantant sa hache dans le flanc de l'animal. Il voulut alors s'approcher de l'autre, mais ses pas furent moins rapides. Pourtant, le sort d'Euryssa faisait toujours effet, mais à cause de la blessure, le pied du salgöhl commençait à coller un peu au sol, et le ralentissait.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Mar 16 Fév 2016 - 12:11

Je fus heureuse de voir que Bremig sut rapidement utiliser le don qu'il reçut. Il alla plus rapidement se battre contre ces canins. Il était plus rapide et donc il pourrait donner facilement l'assaut pour déstabiliser les bêtes. Le vrot qui avait reçu mon coup de bâton se remit bien vite du choc. Il préparait déjà sa nouvelle attaque. Je me mis à parer en tenant fermement mon sceptre. Je l'avouais bien, j'avais peur de ce qui allait m'arriver et quand le monstre était en l'air pour atterrir sur moi, je m'imaginais déjà recouverte de sang. C'est alors que la bête reçue un violent coup de la hache de Bremig, toujours sous son apparence de monstre corrompu. L'animal poussa un hurlement de souffrance à faire briser les os avant d'atterrir sur le côté, se baignant dans son sang et ses tripes qui s'étalaient tout autour de lui. J'en ai reçu moi-même un peu sur le visage. J'en fus un peu dégouté et horrifier. Je regardais un peu choqué ce tableau macabre.

Il ne restait donc plus que trois vrots, même deux et demi puisque l'un d'entre eux était toujours enfoncé dans la boue. Les deux autres voulurent nous coincé en ce mettant chacun d'un côté. L'un se mit en face de moi, le second en face du selgöhl. Visiblement, ils voulurent tenir occupé Bremig pendant que l'un d'entre eux m'attaquerait. Ils pensaient que je serais une cible facile, qu'ils s'attendent à répondre de cette erreur fatale. Bremig méritait bien la fonction de garde du corps. Il ne se concentrait que sur celui qui voulait me déchiqueté. Il se positionna à côté de moi pour repousser mon assaillant. Le vrot ne semblait pas d'accord et se mit à bondir sur lui, crocs dehors et lui attrapa le mollet.

Le vrot retira rapidement ses crocs et Bremig poussa un cri de douleur effroyable. Je ne pensais pas que les selgöhls pouvaient souffrir ainsi. Bermig donna un coup violent avec sa hache sur celui qui l'avait blessé. L'animal hurla à son tour de douleur et disparue de notre vue. Le salgöhl voulu attaquer le dernier volt, mais il ralentissait, il perdait de la vitesse. J'en fus étonner, car la bénédiction du serpent devait durer encore un peu. J'avais compris alors que les blessures de Bremig étaient en cause. Je pourrais encore lancer des bénédictions ou user d'une de mes attaques les plus puissantes, mais vue l'état de Bremig, cela n'apporterait pas grand-chose. La seule chose qui pourrait lui être utile était un soin. Mais cela impliquait que je devais le toucher. Beurk, déjà imaginer toucher un orc me donna un haut le cœur et de plus, un salgöhl qui était composé uniquement de styx, la substance du mal me ravissait moins. J'avais peur d'en tomber malade même finir corrompu et sale. Pourtant, je ne pouvais pas le laisser ainsi. Je ne voulais pas qui défaille et finisse en morceau. Ravalant l'envie de vomir, je priais intérieurement et de façon rapide aux dieux de m'aider. Je parvins à le toucher à un endroit où il semblait être le moins dégoutant, mais le contact froid et visqueux prouva que j'avais tord. J'essayais de ne as y penser et me concentra un petit moment. Je n'avais pas le temps de le guérir entièrement, ses blessures étaient importantes, mais pas encore fatale. Je me contentai juste de le soigner un peu, de quoi lui donner assez de force pour tenir.
Une faible lumière sortie de ma main et alla s'engouffrer dans le corps de Bremig. Je relâchais mon compagnon la moitié d'une minute. Ce fut si rapide et le fait de stopper violemment me donna un vertige. J'ai dû m'appuyer sur mon sceptre pour me retenir.


Dernière édition par Euryssa le Jeu 18 Fév 2016 - 12:40, édité 1 fois

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Mer 17 Fév 2016 - 9:36

Voyant le pied du salgöhl commençait à coller au sol, Euryssa décida d'intervenir pour remédier à ce problème. Le golem de naphte gluante n'était pas encore complètement handicapé, il pouvait toujours marcher, mais l'adhérence de son pied annulait l'effet du sort de la prêtresse. Les deux vrots risquaient d'en tirer avantage à n'importe quel moment, bien que l'un des deux eût du styx entre les crocs, une sensation qui devait lui être des plus désagréables.

Euryssa se pencha vers la jambes de Bremig et, non sans dégoût, lui toucha la “peau”. Il semblait que cela coûtait à la prêtresse de toucher une créature entièrement constituée de styx. Bremig savait que la plupart des gens trouvaient cette matière répugnante. En fait, beaucoup de choses étaient répugnantes pour les gens en général, mais aucune ne l'était pour l'Orc.
Quoi qu'il en soit, Euryssa dépassa ce dégoût et appliqua sa magie près de la blessure du salgöhl. C'était une magie de soin, bien entendu. Euryssa se stoppa avant d'avoir fini, et elle eut raison, au cas où l'un des deux vrots aurait cherché à l'attaquer pendant cette distraction. Bremig l'aurait protégée de toute manière.

Bien que le soin eût été interrompu, le pied du salgöhl ne collait déjà plus, ou à peine : lorsqu'il le souleva pour faire un pas, l'on pouvait voir quelques filets de styx le relier au sol, mais ils étaient fins et n'opposaient aucune résistance à l'étirement. Par ailleurs, du styx avait souillé la neige au sol.
Soudain, le vrot le plus proche du salgöhl se jeta à sa poitrine. Bremig eut le réflexe d'interposer le manche de sa hache, sur lequel le vrot claqua sa mâchoire. Bremig repoussa le vrot et tenta dans le mouvement de le faucher avec la lame de sa hache, mais l'animal esquiva.

Bremig jeta un coup d'œil au vrot empêtré, et vit que son sort prenait fin et que l'animal avait fini par réussir à se libérer tout le corps. Ils étaient donc de nouveau trois vrots mobiles et indemnes. Cependant, celui qui venait de s'extirper du sort de magie de la terre, venait de fournir un gros effort. Il en fallait plus pour venir à bout de l'endurance d'un vrot, mais peut-être qu'il n'était pas prêt à devoir faire un bond immédiatement. Le salgöhl lui lança sa lourde hache dessus.

Comme espéré, l'animal n'eut pas les muscles assez vifs pour répondre immédiatement. La lame de la hache mordit profondément sa chair. Le salgöhl tendit les bras vers chacun des deux vrots restants, se positionnant juste devant Euryssa. Il espérait tenir les deux animaux à distance maintenant que ces derniers avaient compris que ce n'était pas une bonne idée de mordre dans du styx. Bremig quitta alors sa métamorphose. La hache plantée dans le salgöhl derrière Euryssa disparut en même temps.

BREMIG – Ils insistent ! Il ne veulent pas nous lâcher ! Mais j'ai bien d'autres tours dans mon sac !

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Jeu 18 Fév 2016 - 12:32

Comme je m'en doutais, le fait d'interrompre brutalement le soin eut un effet négatif sur moi. Imaginez que vous avanciez à une certaine allure. Vous arrivez à utiliser votre énergie pour éviter de vous fatiguer trop vite et puis soudain, un arrêt net et violent. Vous êtes stoppé et vous avez l'impression que votre énergie, au lieu de s'arrêtait, elle laissa une grande partie sortir dans les airs. C'est du moins l'exemple le plus simple que je pouvais donner pour expliquer mon état. Je me retins de tomber dans un vertige. Bremig sut profiter de son avantage. Le peu qu'il avait reçu lui avait suffit pour reprendre du poil de la bête… Ou du styx de la bête… Enfin bref il s'était déjà remit à la bagarre.

Un de ces vrot s'était jeté sur sa poitrine pour tenter de le lacérer et le lui dévorer le visage. Mais notre ami orc le repoussa avec facilité grâce à sa hache. Mais quand il voulue frapper l'animal avec, ce dernier parvint à l'esquiver. Ce fut alors que l'on remarqua tous les deux que le vrot piégé dans la terre, était parvenu à se libérer. Le sort du mage-guerrier semblait avoir prit fin et je me doutais qu'il ne faudrait pas beaucoup de temps avant que ce genre de loup veuille de nouveau nous sauter dessus. Bremig tenta de le frapper avec son arme.

L'animal devait être trop faible après avoir réussi à sortir de son piège pour esquiver. Il reçu violemment la hache qu'il fut tranché en deux. Le choc fut si brutal qu'il n'avait pas put pousser le moindre cri, une mort direct. Puis mon garde du corps de mit devant moi et tendit ses mains vers les deux derniers assaillants. Ce fut à ce moment qu'il reprit son apparence d'origine. Je ne savais pas si cela était dut que sa transformation avait une période limitée ou qu'il prévoyait autres choses. Les deux vrots restèrent à distance cherchant une faille pour nous sauter dessus à nouveau.

Ils insistent ! Il ne veulent pas nous lâcher ! Mais j'ai bien d'autres tours dans mon sac !


Ces paroles étaient à la fois inquiétantes et rassurantes. J'étais curieuse de savoir de quoi d'autre était il capable. Je frappai donc le sol une fois de plus avec mon bâton en signe de défi à ces bêtes sauvages. J'encourageai même mon garde du corps.

Montrez leur de quoi un orc est capable à ces ssssauvages. Sss.

Je me mis aussi à claquer le bout de ma queue dans l'air en direction des vrots. Je voulais utiliser mon attaque la plus puissante, mais je devais me rendre compte que cela comportait de trop gros risque comme m'épuiser totalement et de toucher également Bremig. Je devais me raviser et lui venir en aide d'une meilleure façon. Je me mis à refaire une courte prière et à nouveau je lui relançai la capacité du serpent « Que la capasssité du sssserpent soit de nouveau sssur vous ! » La même lumière blanche tacheté de vert qui siffle vint englober Bremig.

J'aurais préféré lui donner quelque chose d'autre de plus utile, mais en don, je n'avais rien d'autre encore. Malgré tout mon parcours, je restais encore une prêtresse novice qui doit apprendre. Pour aider davantage, je me tenais près à rendre des coups, mais cette bénédiction m'avait bien affaibli. J'avais usé en peu de temps de trois dons et mon énergie était basse. Si Bremig n'attaquait qu'un seul vrot, je me précipiterait sur le second et l'écraserait de mes anneaux. Cette attaque serait puissante et moins consommatrice que ma plus puissante que je garderais finalement pour plus tard.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Jeu 18 Fév 2016 - 14:56

Bremig eut le temps de remarquer que la femelle Naga dodelinait. Elle avait l'air épuisée alors que, du point de vue de Bremig, elle n'avait pas fourni beaucoup d'efforts. Il ne lui suffisait pas d'être lui-même un sorcier pour deviner que l'interruption du sort de soins lui avait fait tourner la tête. Il espérait que la prêtresse n'allait pas s'évanouir maintenant. Il fut rassuré de l'entendre parler d'une voix distincte après avoir donné un coup au sol avec le manche de son sceptre :

EURYSSA – Montrez-leur de quoi un Orc est capable, à ces ssssauvages. Sss.

Il eut un petit sourire en quoi. Il allait se faire un plaisir de vaincre ces deux vrots. Pour cela, qu'allait-il faire ? Quelle tactique allait-il employer ? Il pouvait très bien se retransformer en salgöhl, avec de nouveau une hache en main. Contre des vrots qui avaient normalement compris que leur intérêt n'était pas de mordre un monstre constitué de styx, cela pouvait fonctionner. Le problème était cependant qu'il s'était positionné tout près d'Euryssa, et qu'il n'avait donc pas toute la marge voulue pour faire de larges mouvements avec une hache lourde.

Euryssa lui relança son sort d'augmentation de vitesse de déplacement. Peut-être que cela pourrait être utile ; mais tout de suite, les vrots n'attendaient justement qu'un déplacement de l'Orc pour aller attaquer la cible qu'ils avaient analysée comme étant la plus faible. Bremig doutait donc de pouvoir faire une bonne utilisation de ce sort maintenant. Il devait d'abord immobiliser un vrot pour aller attaquer l'autre. Et encore, il lui faudrait ne pas perdre de temps.

En voyant les deux animaux s'approcher lentement, il eut une idée. Les deux vrots maintenant étaient à parfaite distance. Ils ne se doutaient de rien, car pour eux, le danger était venu de la hache, qui avait disparue. L'Orc n'avait pas d'arme visible sur lui. Ils se trompaient. Ce n'étaient que des animaux.

BREMIG – Euryssa, accrochez-vous bien. Raaargh !

Bremig leva un pied puis l'écrasa au sol, déclenchant de violentes secousses dans un rayon de trois mètres. Euryssa n'allait pas apprécier, mais les deux vrots non plus. Les deux animaux furent surpris, l'un des deux s'étala même sur le flanc, l'autre écarta les pattes en baissant son centre de gravité d'un air un peu affolé.
C'est là que Bremig put tirer profit du sort lancé par Euryssa. Il fonça sur le vrot qui se tenait encore sur ses pattes. Tout en s'avançant, il matérialisa un bouclier de roche à son avant-bras gauche. Son poing choqua le crâne du vrot qui couina de douleur. Bremig leva son bouclier, et abattit le rebord sur la nuque du canidé avec force. Les cervicales brisées, l'animal s'effondra, mort.

L'autre vrot se remettait debout. Bremig se repositionna à côté d'Euryssa. Cette dernière aurait plus besoin du bouclier que lui. Bremig le lui donna.

BREMIG – Tenez, s'il vous saute dessus.

Cependant, l'animal, pas fou, du bien se rendre à l'évidence : il n'avait plus aucune chance de s'en sortir seul. Il détala, abandonnant les deux cibles. Bremig eut alors l'envie de tester le sort d'Euryssa, et le poursuivit.
C'était impressionnant : l'Orc, qui était lent en temps normal, eut une drôle de sensation alors qu'il n'avait jamais couru aussi vite. Le vrot n'était quand même pas en reste et avait l'agilité avec lui. Bremig tendit le bras, essayant de lui attraper la queue, mais le vrot lui échappa malgré tout.

Bremig revint auprès d'Euryssa. Il avait laissé d'énormes empreintes de pied dans la neige, qui constrastaient avec celles, toutes petites, du vrot.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Jeu 18 Fév 2016 - 19:35

Ce qui se passa fut effrayé. Les vrots approchèrent de nous, menaçant avec leurs babine retroussées et leurs crocs dehors. De véritables monstres assoiffés de sang. J'imaginais voir des créatures maléfiques, invoquer d'un monde infernal de cauchemar. Mais Bremig ne se découragea pas. Il se mit à grogner et me cria pour m'avertir :

Euryssa, accrochez-vous bien. Raaargh !

Il fit un violent coup de pied au sol. Ceci provoqua de suite une violente secousse. On pouvait voir la terre onduler comme la surface de l'océan. Ce fut effroyable, je fus secoué dans tous les sens. Mon peuple était sensible aux vibrations sur le sol, une faculté qui nous a sauvé la vie plus d'une fois. Là c'était comme si un troupeau de Xolons passaient à côté de nous au pas de course. J'ai voulu me retenir, mais je n'y parvenais pas. Ces violentes vibrations me perturbaient tellement que je n'arrivais pas à distinguer ce qui nous entourait. C'était comme si on était aveugle ou sourd.
Quand les secousses cessèrent, j'essayais de me redresser. Je voyais mon garde du corps tuer un vrot avec une sorte de bouclier. D'où le sortait-il ? Je compris seulement après, quand il me le passa qu'il était en pierre. Il avait un grand pouvoir sur la terre également.

Tenez, s'il vous saute dessus.

Je tenais fermement le bouclier devant moi, m'attendant vraiment à voir la bête se jeter sur moi. Mais cette dernière n'en fit rien. Au contraire elle se sauva, voyant qu'elle était la seule survivante. L'orc ne voulu en rester là. Il utilisa le don reçu pour tenter de le rattraper et l'achever. Je lâchai donc le bouclier et voulu en profiter pour reprendre mon souffle. Ce fut alors qu'une sensation désagréable parcourue mon bras. Je me mis à l'examiner et je vis de nombreuses égratignures. Des écailles avaient sauté à certains endroits et d'étranges marques faisaient le tour. Je me mis à penser de suite à l'attaque du premier vrot. Il m'avait frôlé pendant son assaut, mais j'avais crue avoir et un bon réflexe. On dirait bien qu'il était parvenu à me toucher plus gravement. L'adrénaline mélangé à la peur m'ont visiblement aidé à ignorer ces blessures jusqu'à présent. Encore heureux qu'elles n'étaient pas mortelles. Je pouvais les soigner sans problème, mais je me sentais encore un peu faible et je préférais attendre encore un peu.
Je vis revenir mon garde du corps, seul. Je l'interrogeais du regard pour savoir s'il avait réussi à venir a bout du dernier vrot.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Bremig le Jeu 18 Fév 2016 - 21:37

Euryssa avait lâché le bouclier, et se remettait de ses émotions. Bremig remarqua qu'elle était en train d'observer quelques blessures superficielles au bras. Un vrot l'avait égratigné à un moment. Ca avait dû être le tout premier, qui s'était jeté dans son dos. Elle maîtrisait un sort de soin, alors il n'y avait pas à s'en faire. Euryssa leva le regard vers Bremig d'un air interrogatif. Trop préoccupée et distraite aussi par son petit malaise passager, elle n'avait pas vu la course-poursuite.

BREMIG – Il s'est enfui, mais il ne réattaquera pas de sitôt. Enfin, pas nous, en tout cas.

Le bouclier de roche finit par disparaître magiquement de la même manière que Bremig l'avait fait apparaître.

BREMIG – Bon, pour la secousse, je t'avais prévenue. Je sais que t'es un serpent et que tu ne peux pas sauter, mais tant pis, ça a eu son effet.

Bremig regarda son mollet mordu par un vrot pendant qu'il s'était métamorphosé en salgöhl. Euryssa n'avait pas entièrement soigné la zone et il restait des traces de morsures, mais qui ne saignaient plus. Bremig avait déjà eu pire. Ce qui le démangeait plus, c'étaient les marques de griffes dans son dos. Contrairement à Euryssa, il n'avait pas du tout évité la première attaque du vrot par derrière, et les griffes s'étaient bien plantées.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Bremig
Elite
Elite

Race : Demi-Orc
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Euryssa le Ven 19 Fév 2016 - 21:40

Il s'est enfui, mais il ne réattaquera pas de sitôt. Enfin, pas nous, en tout cas.

Je devais avouer que je m'attendais plutôt, qu'il arrivât à rattraper l'animal et le mettre en pièces. Visiblement l'orc accepta qu'il s'enfuit sans vraiment rechigner. C'était peut-être mieux comme ça, inutile de poursuivre le survivant pour l'achever. Nous avons gagné sans trop de mal. Je me mis doucement à caresser mes blessures sur le bras, soulageant rien qu'un peu la douleur qui me piquait.

Bon, pour la secousse, je t'avais prévenue. Je sais que t'es un serpent et que tu ne peux pas sauter, mais tant pis, ça a eu son effet.

J'étais tenté de le réprimander pour cela. Ce fut une expérience forte désagréable qui m'avait fait perdre touts mes sens. Pourtant, la raison me reprit rapidement. J'avais appris à maîtriser mes émotions et à faire appel le plus possible à la raison et la logique. Bien que cela fût brute, sa tactique nous avait sauvée la vie. Il avait bien rempli son rôle et je ne pouvais que m'en réjouir. Je dessinai un sourire ravi sur mes lèvres et voulu le lui exprimer :

Ssse n’est rien. Vous avez été sss grandiose. Vous nous avez sssauvez la vie. Vous remplisssez bien votre rôle.

L'orc examina par la suite ses blessures encore présente sur son mollet. Je n'avais pas eu le temps de le soigner complètement pendant l'attaque. Je me sentis mal pour lui. Il avait encaissé beaucoup de coups pour moi. Je pourrais l'aider, mais cela impliquait de déjà user de mon don de soin. Je n'étais pas encore bien remise de l'affrontement. Je le lui devais pourtant bien ça et ma fonction de prêtresse m'encourageaient avant tout à penser aux autres avant moi. Mes blessures ne sont que superficielles, l'orc avait toutes les raisons de passer devant moi. Je m'approchai donc doucement de lui, tendant ma main.

Permettez-moi sss de vous aider. Sss.

Doucement, je posais ma main sur son mollet. Je fermais les yeux pour m'aider à me concentrer. Je priais bien sûr pour avoir de la force afin de tenir jusqu'au bout. Je pouvais voir les blessures dans mon esprit et je pouvais voir aussi une partie de mon énergie sortir de moi par ma main et aller s'infiltrer à travers la peau de Bremig. Ce pouvoir allait bien l'aider à cicatriser et réparer tous ceux qui fut endommagé comme neuf.

•————————————•

Fiche de personnage


Danse sacrée Naga :
avatar
Euryssa
Champion
Champion

Race : Naga
Classe : Prêtre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite du temple perdu

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum