Le Secours des Guerriers

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Kylian Kragan le Mar 16 Fév 2016 - 20:36

La nuit de Kylian fut tourmenté par des souvenirs que seul lui avait connu, il bougeait dans tout les sens puis se calme, son front était en sueur. il était vraiment mal à cause de son bras.

*************

Le lendemain matin, le vent fouette le visage de Kylian pour le prévenir du matin. Il se recroqueville dans sa couverture car le temps était devenu très froid, il remet vite son armure afin qu'il se réchauffe, il regarde autour de lui et voit ses camarades encore endormit, il ne les réveille pas pour le moment. Il prépare la monture à poledra en brossant soigneusement son cheval qui se laissa faire, par l'étonnement de Kylian, était-il habitué à se faire chouchouter ? Enfin, après tout ça, Kylian donne à manger au chevaux tout en brossant le siens qui réclamait, Il mordilla gentillement le bras de Kylian pour montrer qu'il veut être brosser, ce dernier rit un petit trop fort et il se met à brosser son cheval. Il le scelle une fois finit le brossage puis il range ses affaires, il en profite pour appliquer à nouveau sa pommade. Une fois ses préparatifs fait, il réveille de manière douce ses deux compagnons.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Sualgo le Ven 19 Fév 2016 - 9:54

Cela faisait environ deux ans que Sualgo avait intégré la Guilde des Guerriers de Telbara. Et encore, si son deuil avait été plus court, il y serait rentré plus tôt. Il s'était fait remarquer par sa pugnacité à éliminer une bonne fois pour toute la secte des Illustrateurs. Il avait livré combat aux côtés de chevaliers, qui l'avaient recommandés aux lieutenants de la Guilde. Il faut dire que sans cela, son adoubement en tant que Guerrier aurait été assez difficile, compte tenu de... son corps. Même à Telbara, les Gupiles n'étaient pas considérés comme une race intelligente digne de vivre en communauté avec les autres. Encore, Sualgo pouvait facilement prouver être une Dryade, ne serait-ce que par le don de parole, ou sa capacité à ne pas respirer du tout. Rien que le fait qu'il portait un vêtement et un sabre à la ceinture indiquait de façon ostentatoire qu'il n'était pas un Gupile. Mais au-delà de ça, il avait un corps que les races intelligentes trouvaient généralement répugnants. Personne n'avait envie d'avoir un simili-Gupile laisser des traces de mucus épais et collant partout à l'intérieur d'un bâtiment.

Sualgo était une Dryade, possédait une forme secondaire qu'il pouvait conserver temporairement au prix d'une certaine énergie, et avait déjà montré ses capacités martiales en se battant aux côtés de chevaliers. Ces trois éléments réunis avaient permis de négliger un peu son corps d'homme-limace dégoûtant et de lui ouvrir les portes de la Guilde des Guerriers. Il s'était fait coudre l'insigne de la Guilde des Guerriers sur son surcot vert. Cet insigne, connu de tous, lui offrait le droit et la possibilité de déambuler en ville sans être repoussé.

Néanmoins, pour apparaître clairement comme une Dryade d'Eau plutôt que comme un Gupile bizarre, il ne restait généralement en ville que le temps qu'il pouvait rester sous sa forme secondaire. De toute façon, en tant que Dryade d'Eau, il avait très souvent besoin de s'immerger dans n'importe quel cours d'eau ou lac. Beaucoup de villes et de villages étaient situés près d'un cours d'eau, aussi petit fût-il, mais Sualgo s'éloignait quand même, généralement, ne serait-ce que pour quitter sa forme secondaire et “recharger” son énergie pour une prochaine métamorphose.

Les Guerriers ne passaient pas leur temps à la Guilde ou à enchaîner mission sur mission. Ils pouvaient aussi voyager, en “mission passive”. S'ils découvraient quelque chose méritant l'attention de la Guilde, ils rentraient faire un rapport, un peu comme un rapport de patrouille.
Sualgo s'était bien éloigné du Royaume de Telbara. C'était de toute manière un voyageur insatiable. Sa nature de Dryade et son statut de Guerrier lui offraient la possibilité de naviguer entre les trois grands royaumes humains sans avoir à craindre d'être tué à vue. Autant dire qu'il ne se privait pas de ce privilège !

Ses reptations et ses nages le long des cours d'eau, l'avaient porté jusqu'à la Langue du Diable. La Guilde des Guerriers était une seule entité à travers les trois royaumes humains. La Langue du Diable appartenait au Royaume de Tacomnal, mais si Sualgo y découvrait quelque chose digne d'intérêt, rien ne l'empêcherait d'en faire un rapport à la Guilde des Guerriers de Tacomnal.

La Dryade voyageait indifféremment de nuit comme de jour. Elle n'avait pas de besoin en sommeil mais n'avait pas une énergie inépuisable non plus, et devait faire des haltes pour se reposer. Préférant avancer dans la Langue du Diable tant que la lueur du jour permettait d'y voir quelque chose, Sualgo se reposa toute une nuit. Il ne reprit son chemin qu'à l'aube.

C'est ainsi qu'il s'approcha d'un feu de camp. Il en entendait le crépitement, en percevait la lueur et la fumée à travers la végétation. En s'approchant lentement et discrètement, il vit un Humain en armure, avec de longs cheveux blonds, seller un cheval, puis s'appliquer un onguent sur une blessure. Sualgo rampa sans un bruit, et vit l'homme réveiller deux autres personnes qui finissaient de dormir. Il y avait un autre Humain, de sexe féminin, et un Minotaure.

A force de s'avancer, la Dryade au corps de Gupile finit par se rendre visible. Du mucus pendait de ses bras et de son museau, après s'être agglutiné pendant son repos. Sualgo savait que ça avait tendance à écœurer les gens, hormis les Demi-Orcs, mais il n'y pensa pas sur le coup, intrigué de savoir qui était ce groupe. Le Minotaure était-il un esclave ? Si oui, Sualgo lui viendrait en aide, maintenant qu'il savait qu'il existait un endroit où même les Humains trouvaient normal de traiter cette race comme leur égale. Tant qu'il ne savait pas, il garda son sabre rangé dans son fourreau.

SUALGO – Bonjour ! Je ne souhaite pas vous faire peur...

C'est quelque chose qu'il avait pris le réflexe d'annoncer en premier, car souvent, il faisait peur aux gens qu'il rencontrait de façon impromptue.

Sualgo
Expert
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Poledra le Ven 19 Fév 2016 - 21:35

Poledra s'éveilla le lendemain, aidée par Kylian qui l'exhortait, ainsi qu'Astarok, de sa voix. La jeune femme s'étira en baillant, avant de s'éloigner de quelques mètres, hors de vue du Minotaure et de l'Humain, afin de répondre à l'appel de la nature. Elle revint au petit campement, et était sur le point de déjeuner quand un gupile émergea des fourrés et s'adressa au trio. Surprise, Poledra lâcha la pomme qu'elle tenait entre ses mains. Il s'agissait d'un Gupile, baveux, visqueux et peu râgoutant, portant un surcot vert sur lequel était cousu le symbole de la Guilde des Guerriers. Elle se releva et se dirigea vers lui, en se demandant d'où il pouvait venir. Sûrement pas de Tacomnal, elle le saurait, même si il s'agissait d'un nouveau venu. Elle s'arrêta à deux ou trois pas de lui, rebutée par son apparence. Toutefois, elle plaça sa main sur sa propre poitrine et inclina la tête, en guise de salut.

"Bonjour. Il est vrai que vous avez une apparence qui n'incite guère à venir vers vous. Je vois que vous êtes de la Guilde des Guerriers. Il s'avère que j'en suis aussi. Mon nom est Poledra. Mais vous n'êtes pas de celle de Tacomnal, j'ai l'impression ?"

Elle avait montré le petit diadème métallique qui ornait son front, et indiquait clairement à ceux et celles qu'elle croisait quel était son statut. Cela lui évitait bien des problèmes, notamment ceux posés par son accent estanol. Elle laissa ensuite le chevalier et le Minotaure se présenter, pendant qu'elle détaillait le nouveau venu. En plus de son surcot vert, il avait des gants aux mains, et un sabre à la ceinture. Il n'était guère courant que des Gupiles soient attifés ainsi, en fait, il s'agissait de la première de ce genre qu'elle rencontrait. La curiosité commençait à l'emporter sur son dégoût, et elle se retint de justesse de clouer au sol le nouveau venu afin de mieux l'examiner.

•————————————•
Poledra aux cheveux argentés

Poledra
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Sam 20 Fév 2016 - 13:59

Comme je l'avais dit, j'ai monté la garde une bonne partie de la nuit. Je n'avais pas fait énormément d'effort depuis le début de ce voyage, mais la fatigue finit par avoir raison de moi. Je n'avais aucune idée du temps exacte que j'avais passé éveiller avant de m'endormir. Ce fut soudain, je me souvenais de voir le paysage qui était éclairé par les quelques flammes du foyer et… Le noir. De vagues souvenirs me revenaient concernant mes rêves, mais je n'en étais pas sûr, c'était flou. Enfin bref, ce genre de détail ne m'importait peu, pas marquant. À mon réveil, je me souvins de voir la tête de Kylian au-dessus de moi. Ce dernier m'avait réveillé. Je ne savais pas comment réagir à ses manières. Je me contentai de grogner et eut du mal à me relever.

Je m'étirais pour dégourdir mes muscles engourdis. Je respirai d'un bon coup l'air frai du matin. En regardant au tour de moi, je manquai de faire un saut. Je venais de voir surgir de nulle part un énorme Gupile. Visqueux, gluant… Jamais je n'en avais vu un aussi gros, il faut dire, je n'en avais pas vu beaucoup non plus. En général, ils ne sont pas dangereux, tant qu'on ne les attaque pas. Toutefois, je constatais que ce dernier portait un vêtement vert sur le dos et une arme, un sabre, on dirait. La première fois que je voyais cela. Méfiant, je me mis à dégainer ma hache au cas où il s'avérait être un ennemi.

Bonjour ! Je ne souhaite pas vous faire peur...

Incroyable ! Une grosse limace qui parlait ? J'avais toujours cru que les Gupiles ne savaient pas parler. Intelligent, mais ne sachant pas parler. Je me demandais si cet être ne serait pas plutôt un monstre a part créer par une magie quelconque ou peut être une personne s'étant changé en cette chose dégoutante. Pourquoi en Gupile ? Je n'en savais rien. Cependant, Poledra avança vers l'inconnu avec confiance et lui parla à l'aise :

Bonjour. Il est vrai que vous avez une apparence qui n'incite guère à venir vers vous. Je vois que vous êtes de la Guilde des Guerriers. Il s'avère que j'en suis aussi. Mon nom est Poledra. Mais vous n'êtes pas de celle de Tacomnal, j'ai l'impression ?


Quoi ?! Lui aussi faisait partie de la guilde ? Je ne savais pas si cela devait être flatteur ou non. Une limace guerrière… Peut-être bien. Je ne savais pas trop quoi penser à tout cela. Je suivis donc l'exemple de Poledra, lui faisant confiance :

Je suis Astorok. Je viens de la famille des Cornes de Fer.

S’il faisait vraiment partie de la guilde des guerriers, je serais doublement aidé dans ma quête. J’adhérerais peut-être plus facilement à cette dernière grâce à eux deux. Je rengainai mon arme pour montrer ma confiance.

•————————————•
L'honneur du guerrier:

Astorok Cornes de Fer
Expert
Expert

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Kylian Kragan le Dim 21 Fév 2016 - 10:49

Quand Kylian avait terminé de brosser et préparer les chevaux, il se retourne après avoir entendu ses compagnons parler à une personne. Il retourne voir ses compagnons, et voit une limace. il se dit guerriers de la guilde, intéressant. Cependant, Kylian n'eut aucun signe de dégout ou de choc. Après tout, Orcande est bien assez grands pour toute les race dans se monde, alors croiser un chat humain, un orc, un elfe, rien ne choque Kylian. Il range ses affaires pendant que la Gupile parle en se présentant, Kylian s'approche de ses comagnons de route. Il attend que le minautore se présente pour prendre la parole à son tour.

Kylian : Je suis Kylian Kragan, chevalier mercenaire. Enchanté de rencontrer une autre personne de la Guilde des Guerriers. Est ce que vous voulez nous accompagner ?

Kylian selle son cheval et monte dessus, son excitation de rejoindre la Guilde à grandit cette nuit. Au final, Kylian pourrais devenir enfin quelqu'un et non un mercenaire avec cette Guilde, faut-il juste qu'il y arrive.

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]




Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Sualgo le Dim 21 Fév 2016 - 12:38

Comme Sualgo pouvait s'y attendre, l'une des trois personnes dégaina son arme. Et encore, il n'y en eut qu'une seule : le Minotaure. Celui ne semblait avoir aucune chaîne, aucune blessure récente, il semblait en liberté et portait une hache, ce qui ne semblait pas inquiéter les deux Humains. Ces premiers indices amenèrent Sualgo à penser qu'il ne s'agissait pas d'un esclave. Cela n'avait pourtant pas été l'hypothèse la plus probable dans le contexte de départ : un Minotaure accompagné de deux Humains dans le Royaume de Tacomnal. D'un autre côté, l'on était hors des routes, dans une forêt réputée sauvage et dangereuse, aussi Sualgo se demandait-il tout autant ce que ces trois personnes faisaient ici. Etaient-elles en simple exploration comme Sualgo ? Des aventuriers à la recherche d'un trésor, peut-être ?

Le Minotaure avait donc dégainé son arme et fixait l'homme-limace de ses yeux bovins dans lesquels luisait une intelligence égale à celle des Humains. C'était un peu intimidant, en fait ; mais Sualgo était un Guerrier, un chevalier, et ne se laissait pas intimider aussi facilement. Il tiendrait tête à ce Minotaure si besoin. Cependant, il n'était pas là pour afficher une quelconque hostilité, bien au contraire.
Les deux Humains s'approchèrent de lui. La femme parla :

POLEDRA – Bonjour. Il est vrai que vous avez une apparence qui n'incite guère à venir vers vous.

Ca avait le mérite d'être honnête, à défaut d'être aimable. En d'autres termes, elle venait de lui dire : « Je trouve votre corps absolument répugnant, mais je vous dis quand même bonjour. ». Sualgo n'allait pas se formaliser : il avait l'habitude. Ce n'était tout de même pas des choses que l'on se permettait de dire à quelqu'un, dans les règles de la politesse.

POLEDRA – Je vois que vous êtes de la Guilde des Guerriers. Il s'avère que j'en suis aussi. Mon nom est Poledra. Mais vous n'êtes pas de celle de Tacomnal, j'ai l'impression ?

La femme attira l'attention de son interlocuteur sur le diadème qu'elle portait au front. Sualgo reconnut effectivement l'insigne de la Guilde des Guerriers de Tacomnal. Voilà qui expliquait pourquoi le Minotaure n'était pas ici en tant qu'esclave. Même dans les Royaumes d'Estandre et de Tacomnal, les Guerriers n'avaient pas d'esclaves. Sualgo sourit donc un peu plus en découvrant qu'il y avait un Guerrier parmi ces trois personnes. L'autre Humain se présenta sous le nom de Kylian Kragan et lui proposa de les accompagner.

Enfin, voyant que les présentations se déroulaient avec courtoisie jusque là, le Minotaure se présenta à son tour puis rangea sa hache, montrant ainsi un signe d'ouverture. Il s'appelait Astorok, de la famille Cornes de Fer.
Sualgo répondit tout d'abord à la femme Humaine :

SUALGO – En effet, comme mon insigne l'indique, je suis de la Guilde des Guerriers de Telbara. Enchanté de rencontrer une Guerrière de Tacomnal. Je suis né dans les Marais des Séladiens, je connais ce royaume.

Il y avait même grandi ; mais son histoire n'avait sûrement pas grand intérêt à être racontée maintenant, enfin sauf si l'une des trois personnes ne le lui demandait. L'homme Humain alla finir de seller son cheval.

SUALGO – J'ignore où vous vous rendez. Si vous m'acceptez parmi vous, cela tuera la solitude. Mon nom est Sualgo.

•————————————•
Fiche de personnage

Sualgo
Expert
Expert

Race : Dryade d'Eau
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Poledra le Dim 21 Fév 2016 - 20:32

Astorok se présenta, avant de rengainer sa hache, qu'il avait prit en main au moment où la gupile était arrivé. Le jeune Humain fit de même, et proposa au nouvel arrivant de les accompagner dans leur périple. La limace se présenta à son tour. Il se nommait Sualgo et, en effet, il faisait partie de la Guilde des Guerriers, mais de Telbara. C'était bien ce dont se doutait Poledra : les tacomans étaient plus especistes que les telbarans, mais les estanols plaçaient la pureté de la race humaine au-dessus de tout. Ce qui faisait que Poledra pouvait être acceptée là-bas, tant qu'elle ne dévoilait pas sa véritable nature, même si c'était bien la dernière chose qui lui viendrait à l'esprit. Elle était totalement incapable de pardonner aux telbarans ce qu'ils avaient fait aux siens.
Sualgo demanda alors vers où se dirigeaient le trio.

"Nous nous rendons à Tacomnal. Astorok souhaite passer les épreuves lui permettant d'entrer dans la Guilde des Guerriers. Quand à Kylian, il nous accompagnera, semble-t-il jusque-là. Il semble vouloir aussi les tenter."

Les doigts de la "jeune" femme la démangeaient, et elle serra les poings pour aller seller son propre cheval. Il fallait qu'elle s'occupe les mains, où elle se jetterait sans prévenir sur la gupile, afin de l'examiner. Elle acheva de boucler les sangles et rangea ses affaires dans les sacoches de la selle, avant d'enfourcher sa monture.

"Il ne faudrait pas perdre notre temps, Tacomnal est encore loin. Sualgo, as-tu une monture ?"

Elle espérait que oui : il semblait avoir des difficultés à se déplacer et elle se demandait si il tiendrait bien en selle, derrière l'un des deux cavaliers, et si les chevaux pourraient supporter le poids de deux cavaliers. Selon ses estimations, il faudrait environ une bonne semaine et demie au quatuor pour se rendre à la capitale. Elle se demanda comment justifier aux aubergistes la présence de la gupile. Autant le Minotaure, il était possible de le faire passer pour un esclave, mais Sualgo... Même avec le symbole de la Guilde des Guerriers, il serait difficile de le faire accepter dans un établissement hôtelier, même bon marché.

•————————————•
Poledra aux cheveux argentés

Poledra
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Dim 21 Fév 2016 - 21:01

Kylian s’était présenté aussi proposa au Gupile de nous suivre. J’espérais qu’il accepte l’invitation et, c'était ce qu'il avait fait. Je fus si excité à l’idée d’être accompagné par deux membres de la guilde, même si c’étaient deux villes différentes et opposées. Toutefois, je me demandais là quelle des deux serait la plus intéressante ? Je ne connaissais pas vraiment la vie en ville, je n’en avais jamais vu. Et ce que je sais, c’était par des rumeurs parlant de conflits entre royaumes humains et de xénophobie des humains envers les autres races. J’espérais ne pas me tromper dans mon choix et ne pas faire de faux pas.

Nous nous rendons à Tacomnal. Astorok souhaite passer les épreuves lui permettant d'entrer dans la Guilde des Guerriers. Quand à Kylian, il nous accompagnera, semble-t-il jusque-là. Il semble vouloir aussi les tenter.

La présentation que fit Poledra à m’en encontre me réchauffait le cœur. Je me mis à bonder le torse, pectoraux à l’extérieur en grognant avec fierté. Il serait peut-être intéressé de m’aider dans mon objectif. Je restais donc un moment immobile comme un garde, la main sur le manche de ma hache. Je désirais faire une superbe présentation du guerrier que j’étais. Je regardai la limace avec un grand sourire. Je le sentais, un lien se formait entre nous trois et peut-être bien avec Kylian. On formerait un incroyable groupe de combattant. Vivement qu’un combat se fasse pour voir nos prouesses.

Il ne faudrait pas perdre notre temps, Tacomnal est encore loin. Sualgo, as-tu une monture ?

Il était temps en effet de partir. Plus vite, nous y serrons arriver, plus vite, je serais à la guilde. J’ignorai combien de temps cela nous prendrait pour y arriver. Mais la question de Poledra soulevait un point intéressant. Comment allait-il nous suivre ? Moi encore, je peux suivre à sabot, mais un Gupile c’était lent. Je restais à l’arrière du groupe pour veiller sur les arrières et si je pouvais aider. Si notre nouvel ami ne pouvait aller vite ou chevaucher, je pourrais aider d’une façon ou d’une autre.

•————————————•
L'honneur du guerrier:

Astorok Cornes de Fer
Expert
Expert

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Kylian Kragan le Lun 22 Fév 2016 - 15:48

Poledra et le minotaure discute avec lui. Kylian descend de son cheval et lui caresse le museau avant de lui chuchotter des mots à l'oreille, le cheval recule, comme pour protester contre un ordre. Kylian le regard autoritairement et sort une pomme de son sac, le cheval avait le choix. La pomme ou rien, il secoue la tête comme pour dire oui. Kylian sourit en tapotant son canasson et lui donne la pomme. Kylian à su le malaise de ses compagnons pour le voyage. Il vient les voir en mettant son casque.

Kylian : Si vous n'avez pas de quoi voyager, je peut vous laissez une place à mon cheval. C'est un ancien cheval de guerre, il est fort et peut porter deux hommes à lui seul. Je viens de lui proposer un dilemme. Il prend la pomme si il promet de vous laissez monter sur lui. Sinon pas de friandise et j'en serais obligé de le forcer. Haha

Il sourit à ses compagnons, pendant que le cheval finissait de manger sa pommes. Le cheval bronche en tournant le dos à Kylian et en faisant frotter ses sabots sur le sol pour lui jeter de la terre au visage. Kylian rit de surprise et appelle son cheval. Il vient, Kylian lui fait une caresse au museau et il se baisse pour laisser la Gupile lui monter dessus. Kylian s'écarte pour le laisser monter.

Kylian : mettez vous à l'arrière de la selle pour que je puisse contrôler Fertai. Il ronchonne beaucoup et du mal à m'obéir. Mais quand on à des pommes, on se fait vite aimé.

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]




Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Sualgo le Lun 22 Fév 2016 - 18:04

La femme Humaine, qui était la plus proche de Sualgo et qui, peut-être de par son statut de chevalière, semblait avoir pris le rôle de meneuse du groupe, répondit qu'Astorok, le Minotaure, souhaitait passer les épreuves d'entrée à la Guilde des Guerriers de Tacomnal. Maintenant, Sualgo savait donc une bonne fois pour toute quelle était la place du Minotaure dans ce petit groupe, et cela n'avait rien à voir du tout avec l'esclavage, bien au contraire. Cependant, pourquoi Tacomnal et pas Telbara ? A côté de cette question, Sualgo se demanda aussi comment Poledra et Astorok s'étaient connus, et si Poledra étaient une Guerrière depuis longtemps. Autant de questions qui relevaient de la simple curiosité et que Sualgo aurait tout le loisir de poser pendant le voyage.

Astorok bomba fièrement le torse. Les Minotaures avaient vraiment quelque chose d'impressionnant. Voir celui-ci bomber le torse fit sourir Sualgo d'admiration. Astarok avait fière allure, et Sualgo se demanda ce que cela ferait de le combattre en duel amical. Il lui sourit et hocha la tête.

POLEDRA – Il ne faudrait pas perdre notre temps, Tacomnal est encore loin. Sualgo, as-tu une monture ?

La réponse était évidente : non. Un Gupile n'était pas incapable de monter à cheval. En s'enroulant autour du ventre, grâce à sa sole adhérente, l'homme-limace pouvait très facilement tenir sur un cheval même au galop. Restait à savoir si l'animal apprécierait de se faire couvrir de mucus, d'autant que celui des Gupiles était du genre bien tenace en plus d'être excessivement collant. Sualgo pouvait aussi chevaucher sous sa forme secondaire, mais puisqu'il ne pouvait pas la garder assez longtemps, si le groupe ne devait voyager qu'avec Sualgo sous sa forme secondaire, cela hacherait un peu trop le trajet.

SUALGO – Non, je n'en ai pas.

Il était dommage que tout le groupe soit à cheval. Quoiqu'Astarok ne montait certainement pas à cheval ? Il n'y avait que deux chevaux : celui de Kylian, et un autre que Poledra avait sanglé, et qui devait donc être le sien, ou appartenir à la Guilde. Kylian proposa à Sualgo de monter en croupe derrière lui. C'était bien aimable.

SUALGO – Nous pouvons faire comme ça. Je peux prendre une forme secondaire pour me permettre de chevaucher, mais je ne peux garder cette forme qu'un temps limité. Cependant, Astarok ne monte pas à cheval, si ?

De plus, Sualgo voulut revenir sur le choix de la destination du groupe. Il venait d'arriver et n'aller pas imposer une autre destination, bien sûr, mais il voulait quand même comprendre pourquoi Astarok avait fait le choix de Tacomnal plutôt que de Telbara. Poledra avait peut-être eu une influence sur ce choix, étant elle-même membre de la Guilde des Guerriers de Tacomnal, mais cette explication n'était pas satisfaisante : elle ne devait pas être sans savoir que la Guilde des Guerriers était implantée dans les trois royaumes, et pour le bien de son ami Minotaure, elle aurait pu lui conseiller le Royaume de Telbara. Ils tenaient peut-être trop à rester ensemble tous deux.

SUALGO – Je m'étonne de votre choix de destination, Astorok. Tacomnal n'est pas la ville la plus accueillante pour les Minotaures. J'en sais quelque chose, pour y avoir grandi.

Tout le monde semblait être sur le point de partir, mais si Sualgo devait changer de forme, il ne le ferait vraiment qu'au tout dernier moment, juste avant de faire avancer les chevaux. Il s'approcha du cheval de Kylian, tout en regardant Astorok, mais ne monta pas encore.

•————————————•
Fiche de personnage

Sualgo
Expert
Expert

Race : Dryade d'Eau
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Poledra le Mar 23 Fév 2016 - 13:23

Sualgo répondit par la négative, comme Poledra le craignait. Les chevaux n'apprécieraient pas nécéssairement d'avoir un cavalier supplémentaire, en particulier si ce dernier, à défait d'avoir une sole froide, devait être extrêmement collant. Kylian lui proposa de monter en selle, derrière lui, ce que le Gupile accepta. Il ajouta qu'il possédait une "forme" secondaire, qui lui permettrait de chevaucher en leur compagnie, mais cela ne durait qu'un certain temps, ce qui était toujours mieux que rien, selon la conception de Poledra. Enfin, le Gupile posa une question quelque peu stupide : Astorok montait-il à cheval ?

"Non, même si nous n'avons pas un rythme de course élevé, il est tout à fait capable de nous suivre. De plus, avais-tu vu une monture capable de supporter son poids ?"

Elle n'avait jamais entendu parler de Minotaure cavalier, ou bien de montures capables de les transporter, à part le Karak, ou le Béroth, et elle doutait que ceux-là soient capable de survivre sous de telles latitudes, à part le Karak, et encore, en pleine forêt, il serait difficile de les cacher. Sualgo demanda alors pourquoi allaient-ils à Tacomnal pour faire passer ses épreuves à Astorok. Etant né dans les Marais des Séladiens, il savait que les tacomans n'étaient guère tolérants envers les Minotaure et tout ce qui passait pour non-Humain, de près ou de loin. La jeune femme sourit en coin. Il était visible que le Gupile n'était jamais allé dans le Royaume d'Estandre. Là, il pourrait parler d'intolérance.

"Il s'avère que nous sommes dans le Royaume de Tacomnal, il est donc logique qu'il se rende à la capitale. Ce n'est pas un réfugié. De plus, nous avons un Séladien dans la Guilde. Nous sommes bien plus ouverts que les estanols à ce sujet, crois-moi !"

Son accent estanol ressortait, alors qu'elle s'échauffait doucement en parlant de son royaume natal. Elle serra les mâchoires et se détourna, donnant le signal du départ.

•————————————•
Poledra aux cheveux argentés

Poledra
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Mer 24 Fév 2016 - 13:24

Nous, nous apprêtions à partir. Il nous restait encore quelque petit détail à arranger. Comme par exemple, le moyen de transport pour la limace. Kylian sembla avoir trouvé la solution, il proposa à Sualgo de chevaucher avec lui sur son cheval. Notre nouvel ami accepta volontiers, mais il était inquiet de savoir comment je me déplacerais. Poledra la lui répondit :

Non, même si nous n'avons pas un rythme de course élevé, il est tout à fait capable de nous suivre. De plus, avais-tu vu une monture capable de supporter son poids ?

Je me mis à éclater de rire « Hahahaha ! » , rien que l’idée de me voir sur le dos d’un canasson me faisait rire, j’imaginais bien la scène comique que cela devait donner, un cheval trainant presque au sol en essayant de supporter mon poids.

Il faut l’avouer que ce serait marrant de voir ça. Pauvre animal hahaha. Non, je suis de la fière race des minotaures, l’effort physique est un hobby pour nous. Nous nous déplaçons toujours à sabots quel qu’elle soit la distance. On aime aussi courir à travers les différents terrains. Pour nous, c’est ce que doivent faire les guerriers, on prouve d’une façon notre force et notre endurance.


Par contre, Sualgo souligna un détail intéressant, la raison de notre destination.

Je m'étonne de votre choix de destination, Astorok. Tacomnal n'est pas la ville la plus accueillante pour les Minotaures. J'en sais quelque chose, pour y avoir grandi.

Il s'avère que nous sommes dans le Royaume de Tacomnal, il est donc logique qu'il se rende à la capitale. Ce n'est pas un réfugié. De plus, nous avons un Séladien dans la Guilde. Nous sommes bien plus ouverts que les estanols à ce sujet, crois-moi !

Poledra avait de bons arguments. Au moins, j’étais fixé, Tacomnal était bien un endroit assez hostile aux races non-humaines. Et d’après les dires de notre guide, Tacomnal serait plus accueillante qu’Estanol. Je me demandais bien si je faisais le bon choix, visiblement mon entrée dans cette guilde s’avéra être plus difficile que prévu, de vraies épreuves se mettront sans doute sur ma route… Intéressant. Toutefois, je n’ai pu m’empêcher de remarquer le comportement de Poledra. Elle était en colère. Elle tenta de le dissimuler, mais je pouvais encore le percevoir. J’ai voulu donc répondre aussi pour appuyer ce qu’elle venait de dire :

Je n’ai pas peur de cette nation, même si elle est hostile à d’autres races. Si elle doit me mettre des bâtons dans les roues, tant mieux cela me fera de l’activité. D’un côté, je pourrais apporter quelque chose, comme montrer une image glorieuse des miens. Et puis, j’ai confiance en Poledra, je sais qu’elle me sera une alliée précieuse. Par contre, je veux te poser une question, tu dis changer de forme… Je ne savais pas que les Gupiles pouvaient faire ça. Tu es quoi exactement ?

•————————————•
L'honneur du guerrier:

Astorok Cornes de Fer
Expert
Expert

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Sualgo le Sam 27 Fév 2016 - 10:32

Astarok mpontait-il à cheval ? Non, répondit Poledra. Il était cependant capable de suivre les deux cavaliers si ces derniers n'avaient pas un rythme de course trop rapide. Il faut dire qu'un Minotaure pouvait marcher plus vite qu'un Gupile ne rampait. Sualgo n'avait aucun doute qu'Astarok pût suivre deux cavaliers à cheval plus facilement que lui. Poledra demanda à Astarok s'il avait déjà eu une monture capable de supporter son poids, et cela le fit éclater de rire. Sualgo élargit son sourire, appréciant de voir ce fier Minotaure éclater de rire comme ça. C'était deplus communicatif. Astarok prit quand même la peine de répondre : il rappela être dela fière race des Minotaures, et que pour eux, c'était un plaisir de marcher et même de courir, car se passer de monture était un moyen de prouver sa force et son endurance. Les Minotaures avaient vraiment une mentalité particulière que Sualgo savait apprécier chez eux. Il espérait bien s'entendre avec Astorok.

Quand il demanda à ce dernier pourquoi choisir Tacomnal plutôt qu'Estandre, c'est Poledra qui prit la parole :

POLEDRA – Il s'avère que nous sommes dans le Royaume de Tacomnal, il est donc logique qu'il se rende à la capitale. Ce n'est pas un réfugié. De plus, nous avons un Séladien dans la Guilde. Nous sommes bien plus ouverts que les Estanols à ce sujet, crois-moi !

Sualgo se retint de lui rétorquer que la question avait été adressée à Astorok, pas à elle. Astorok était assez grand pour répondre tout seul de ses motivations, non ? Pourquoi Poledra aimait-elle se mettre toujours en avant en répondant la première à toutes les questions même quand elles ne lui étaient pas adressées ? Et puis, sans savoir dire pourquoi ni si c'était avéré, Sualgo avait comme la sensation que Poledra ne l'appréciait déjà pas. C'était sûrement dû simplement à son corps de Gupile. Comme tant de gens, elle méprisait déjà Sualgo juste par son apparence et son mucus que tant de personnes, toutes races confondues, trouvaient dégoûtants. Alors, elle lui répondait de façon sèche, presque agressive.

Il y eut cependant bien quelque chose que Sualgo dut reconnaître : elle venait de parler de “Séladiens”, et non d'“Hommes-Lézards”, ce qui affichait un respect de cette race. Le mot “Séladien” était tellement peu utilisé partout sur le continent que l'on pouvait presque finir par l'oublier. Même pour désigner le Marais des Séladiens, certains n'hésitaient pas à dire “Marais des Lézards”. Et quand bien même, c'était vraiment le seul emploi que l'on pouvait entendre du mot “Séladien”. Elle avait un accent, que Sualgo avait déjà entendu sans en connaître l'origine : est-ce que ses origines expliquaient sa mentalité ?
Alors Poledra avait donc du respect pour les Hommes-lézards et pour les Minotaures, mais aucun pour les Gupiles ?
Cette femme était particulière. En tout cas, Sualgo la trouvait antipathique, et s'il espérait bien s'entendre avec Astorok, il imaginait bien qu'avec Poledra, le courant passerait mal.

ASTOROK – Je n'ai pas peur de cette nation, même si elle est hostile à d'autres races. Si elle doit me mettre des bâtons dans les roues, tant mieux, cela me fera de l'activité.

Sualgo sourit encore une fois : les Minotaures étaient fascinants.

ASTOROK – D'un côté, je pourrais apporter quelque chose, comme montrer une image glorieuse des miens. Et puis, j'ai confiance en Poledra, je sais qu'elle me sera une alliée précieuse.

Sualgo aurait besoin d'apprendre à connaître Poledra. Il la trouvait jusque là antipathique mais il ne voulait pas qu'une mauvaise entente avec elle déplaise à Astorok. Ce dernier la connaissait mieux – c'était du moins ce que pensait Sualgo – et ne devait donc pas être ami avec elle pour rien.

ASTOROK – Par contre, je veux te poser une question, tu dis changer de forme... Je ne savais pas que les Gupiles pouvaient faire ça. Tu es quoi exactement ?

Nous y voilà. Sualgo hocha la tête. Il n'avait même pas encore dit ce qu'il était réellement. Ses trois futurs compagnons avaient bien dû se dire qu'il était bien particulier pour un Gupile, mais ne savaient pas ce qu'il en était exactement.

SUALGO – Non, en effet, les Gupiles ne le peuvent pas. En fait, ils ne savaient pas parler et ne portent pas de vêtements non plus. Je ne suis en fait pas réellement un Gupile. Je suis une Dryade. Une Dryade d'Eau, mais la Nature m'a fait naître en Gupile. Voilà pourquoi je parle malgré tout. Je porte des vêtements pour que les gens sachent de prime abord que je ne suis pas un simple Gupile. Et je suis né avec cette possibilité de prendre une forme secondaire pendant un temps limité. De toute façon, nous allons partir, il est donc temps que je monte à cheval.

Sualgo entreprit alors de changer de forme. Cela prit quelque secondes. Sa peau de Gupile s'ouvrit comme un cocon gluant et se mêla à son mucus pour finalement ne devenir que de l'eau et révéler sa forme secondaire : celle d'un homme-limace bipède. Son mucus était désormais identique à celui d'une vraie limace, et non plus à celui d'un Gupile. Il sourit à ses trois futurs compagnons, et monta en croupe derrière Kylian sans peine et même avec agilité. Pour le cheval, ce n'était qu'un second cavalier bien plus léger que le premier.

•————————————•
Fiche de personnage

Sualgo
Expert
Expert

Race : Dryade d'Eau
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Poledra le Sam 27 Fév 2016 - 15:57

Astorok déclara qu'il ne craignait pas Estandre, bien au contraire, cela lui permettrait de se défouler, et d'apporter un peu de gloire à son nom. Il réaffirma ensuite son soutien à Poledra, la qualifiant "d'alliée précieuse", ce que cette dernière apprécia. Puis, le Minotaure posa une bonne question à Sualgo : il était capable de changer de forme, certes, mais cela signifiait qu'il n'était pas un Gupile, en ce cas. La réflexion était intelligente. Le telbaran expliqua qu'il était une Dryade, au corps de Gupile. Poledra sourit : la Nature faisait de bien étrange blagues...
Le Gupile-Dryade se métamorphosa, et son pied unique se divisa en deux jambes.
Il monta sur la croupe de la monture de Kylian, sous les yeux médusés de ses nouveaux compagnons de route. Poledra se détourna et haussa des épaules, avant de donner le signal du départ.

Pendant que le quatuor se dirigeait vers le Nord, la jeune femme réfléchissait à ce qu'elle allait faire. Tout d'abord, dormir, sans aucun doute. Il était probable que les discussions entre les Lieutenants allaient prendre du temps, pour savoir si ils allaient accepter, ou non, un Minotaure en leur sein. Peut-être que Lectone allait lui proposer de dîner en sa compagnie, dans une taverne bien située, non-loin du Temple de Sercanth. Le Guerrier montrait envers elle de nombreux signes d'affection, dont la signification était aisée à décrypter. Toutefois, il savait prendre ses distances et ne pas tenter de brusquer les choses, contrairement à un jeune chevalier de sa connaissance.
Notamment grâce au soutien de Lectone, elle parvenait à faire le deuil des siens. Avec un peu de temps, elle accepterait qu'il lui fasse la cour, dans les règles de l'art.

Elle fut tirée de ses pensées alors qu'ils étaient sur le point d'emprunter un pont à péages menant à un petit village. Le gardien était un homme dont l'une des jambes avait été remplacée par un pilon de bois, et une balafre parcourait son visage. Il observa la petite troupe et leur barra le passage.

"Pardonnez-nous, nous souhaiterions traverser votre pont. A combien s'élève l'écot ?"

"C'est une pièce d'argent par personne, deux par chevaux, une demi-pièce d'argent pour les esclaves."

Poledra s'avança.

"Il ne s'agit pas d'esclaves. L'Homme-Limace est un membre de la Guilde des Guerriers, et le Minotaure cherche juste à participer aux épreuves d'entrée."

Le gardien se tourna vers elle et leva sa main, avant de cracher dans la direction de Poledra, le jet de salive passant entre son index et son majeur tendu.

"Je ne te parlais pas, catin de l'Est !"

•————————————•
Poledra aux cheveux argentés

Poledra
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Sam 27 Fév 2016 - 17:35

Une Dryade ? C’était alors une fille ? Cela voudrait dire que je suis en présence de deux guerrières, intéressant. Nous poursuivîmes notre route ensemble. Nous étions étonnés par la transformation de Sualgo. Des jambes lui sortir de sa longue queue avec du mucus. Cela était assez dégoutant. Je n’osais pas y toucher de peur d’être collé. La dryade grimpa derrière Kylian et ainsi, nous pouvions avancer sans avoir peur que Sualgo ne nous ralentisse. Je ne faisais pas trop combien de temps nous marchions. Peut-être une heure ou plus. Je me mis à imaginer à ma vie future. Je prenais de plus en plus confiance en moi en me voyant comme un justicier sauvant la veuve et l’orphelin de monstres et de bandits en tous genre. Un doute persistait en moi, mais je me motivai avec mon imagination. Je le devais, car si je reculais, ce sera le déshonneur, la honte éternelle. Cette crainte m’aidait aussi à tenir jusqu’au bout.

Nous arrivâmes prêt d’un pont qui traversait un grand court d’eau. La structure en bois, en mauvais état, menait à un village pittoresque. En approchant, un humain, qui devait être une sorte de gardien du pont nous barra la route. Il lui manquait beaucoup de cheveux, une balafre monstrueuse lui traversa le visage et il avait un pilon en bois à la place d’une de ces jambes. On pourrait le prendre pour un pirate qui se serait perdu sur terre. Poledra s’approcha de lui pour entamer les discussions avec cet homme assez moche :

Pardonnez-nous, nous souhaiterions traverser votre pont. A combien s'élève l'écot ?
C'est une pièce d'argent par personne, deux par chevaux, une demi-pièce d'argent pour les esclaves.
Il ne s'agit pas d'esclaves. L'Homme-Limace est un membre de la Guilde des Guerriers, et le Minotaure cherche juste à participer aux épreuves d'entrée.

L'humain tendit sa main vers elle et cracha à ses pieds.

Je ne te parlais pas, catin de l'Est !

Ces mots étaient révoltants ! Comment osait-il parler ainsi à une guerrière de la guilde ? Quelqu’un qui n’avait aucun respect de ce genre ne méritait aucun honneur. Je sentis la frustration me montait d’un coup comme si c’était moi qu’il venait d’injurier. Frappant fort le sol avec mes sabots, je me mis à pas lourd entre Poledra et cet individu. Je soufflai violemment à travers mon museau avec un air bien chaud, frustré. Je dégainai ma hache devant lui pour l’intimider et lui gronda :

Comment osez-vous parler à une guerrière de la sorte ?! Présentez vos excuses si vous ne voulez pas payer de cette faute !

Il avait intérêt à le faire. Je me sentais prêt à défendre l’honneur de Poledra et de défendre aussi, mais deux autres compagnons. Il se prenait pour qui ? Il n’était qu’un crasseux qui ne savait que demander de l’argent et rabaisser les autres. Il n’avait aucune idée à qui il avait affaire.

Même la grosse limace a plus d’importance que vous ! Excusez vous auprès d’elle aussi ! Le mercenaire aussi GGGRRR !!!

•————————————•
L'honneur du guerrier:

Astorok Cornes de Fer
Expert
Expert

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Kylian Kragan le Mer 2 Mar 2016 - 9:24

Kylian écoutait la conversation sans trop intervenir, intrigué par la dryade. Il y a longtemps, il avait croisé une femme dryade de feu, mais enragé par la mort de son cheval qu'il avait depuis son service de mercenaire, il avait tué de sang froid et d'une rage énorme, quand la dryade vient le voir, il était recouvert de sang, et le mercenaire avait pris la fuite. Bien qu'il soit estanol lui aussi, il méprise tellement cette ville. Heureusement que Tacomnal est plus ouvert, malgré tout, même si une autre race qu'humain passe dans cette ville, il seras mal vu certes, mais les gens ne feront rien tant qu'il ne fasse rien de mal. Mais pour Kylian, la meilleure ville à ce sujet est certainement Telbara. D'ailleurs Kylian regarde le ciel, tout est en cours pour son projet de remise en place sur le petit village de son ancien ennemi, tué par sa propre lame. Il avait demandé à voir un baron, mais pour le moment il attend la réponse. En espérant que cela vienne au plus vite.

Kylian vit que le groupe se stoppait, puisqu'il était à la fin du groupe, il s'avance pour mieux voir et entendre. Quand il vit un homme, pas très commode le type,la traitant de catin. Kylian descend de son cheval. Il se met devant ses compagnons, il regarde de haut en bas l'homme et se met devant lui.

Kylian : Je passait souvent se pont dans mes début de mercenaire. Qui es tu ? Et pour qui tu travaille ?

Il souriait à l'homme puis il prend prend par le col et le soulève le regard énervé, ses veines sortait, son tient devenait rouge, ses bras tremblait comme pas possible. Son bras gauche, à qui il manquait un bout d'armure se mit à noircir, ses veine de son bras qui vont à son épaule était noir et sombre. Kylian ne se contrôlait plus.

Kylian : C'est marrant ça, à l'époque je n'ai vu aucune petite merde que toi qui me prenait mon argent pour passer se pont. Alors tu as deux choix, tu fait ce que te demande le minautore, tu t'excuse et tu nous laisse passer et dans ce cas tu auras la vie sauve. Sinon...

Kylian tourne la tête comme pour réfléchir à une punition digne de son nom.

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]




Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Sualgo le Ven 4 Mar 2016 - 17:50

Il fallait croire que tous trois avaient déjà rencontré des Dryades et que ces êtres n'avaient aucun secret pour eux : ils ne posèrent absolument aucune question à Sualgo après que ce dernier eut révélé sa véritable nature. Aucun de ses trois interlocuteur n'eut non plus de question sur sa transformation. Astorok parut dégoûté un instant, et à vrai dire, Sualgo s'attendait à la même expression sur le visage de Poledra et de Kylian, mais les deux Humains restèrent neutres. A croire qu'ils avaient également déjà vu ça. Finalement, rencontrer une Dryade, incarnée en Gupile, membre de la Guilde des Guerriers, capable de se métamorphoser en une créature bipède à peau de limace, tout cela ne devait rien avoir d'extraordinaire pour eux. Au moins, cela évitait à Sualgo d'avoir à répondre à des questions lui ayant déjà été mille fois posées.

Ne voulant pas voyager dans le silence, Sualgo amorça une conversation anodine avec ses trois nouveaux compagnons, histoire de faire un peu plus connaissance avec les personnalités de chacun. Cela dura un peu plus d'une heure jusqu'à ce que le groupe eut à traverser un pont menant à un village paysan. Un homme unijambiste les arrêta au niveau de ce pont. Poledra devina qu'il allait réclamer une taxe, et lui demanda à combien s'élevait l'écot.

Douanier – C'est une pièce d'argent par personne, deux par chevaux, une demi-pièce d'argent pour les esclaves.

Il était compréhensible qu'il prenne Astorok pour un esclave, le second devait être Sualgo. Il est vrai qu'en se transformant sous sa forme secondaire, la Dryade perdait ses vêtements. Heureusement pas ses armes. Par conséquence, plus rien n'indiquait de façon visible que Sualgo était membre de la Guilde des Guerriers. Toutefois, qui laissait un esclave porter un sabre à la ceinture ? Poledra garda son calme pour répondre :

POLEDRA – Il ne s'agit pas d'esclaves. L'homme-limace est un membre de la Guilde des Guerriers, et le Minotaure cherche juste à participer aux épreuves d'entrée.

Sualgo n'avait plus que la peau et le mucus d'une limace, maintenant qu'il n'en avait plus ni la tête ni la sole et possédait deux jambes, mais cela restait suffisant pour qu'il se fît désigner d' « homme-limace ». Le douanier eut une réaction des plus surprenantes : il leva sa main et cracha entre ses doigts en direction de Poledra.

Douanier – Je ne te parlais pas, catin de l'Est !

Premièrement : si, il lui avait parlé. Poledra avait posé une question et il lui avait répondu. Son comportement était incohérent.
Deuxièmement : il n'avait vraiment pas peur. Il était face à quatre cavaliers armés – encore qu'Astarok n'était pas un cavalier, mais quel paysan aurait envie de le titiller ? – dont deux membres de la Guilde des Guerriers. Poledra serait en droit de lui ôter la vie ici et maintenant pour son geste et son insulte. Cet homme ne s'adressait pas seulement à quatre cavaliers armés : il s'adressait à deux chevaliers. Qui était-il pour leur manquer à ce point de respect ?
Troisièmement : « catin de l'Est » ? Poledra portait l'insigne de la Guilde des Guerriers de Tacomnal, pas d'Estandre ! Au-delà du fait qu'elle n'était très certainement pas une catin, elle n'était pas non plus de l'Est ! Quoiqu'elle avait un petit accent dont Sualgo ignorait l'origine. C'était là sans doute un indice. Un accent d'Estandre ? Cet homme outrepassait les règles de conduite à l'égard de deux chevaliers juste pour un accent estanol ?

Poledra était sans doute assez grande pour se défendre, mais même si Sualgo ne l'appréciait pas beaucoup pour l'instant, il se devait en tant que Guerrier de défendre l'honneur de sa camarade de la Guilde. Astorok fut cependant plus prompt à réagir. Il frappa le sol d'un sabot, et se plaça devant l'homme unijambiste en soufflant fort des naseaux. Quand un Minotaure vous regarde comme ça, en général, vous inclinez la tête, à moins d'être très sûr de vous. Astorok exigea des excuses, et ajouta :

ASTOROK – Même la grosse limace a plus d’importance que vous ! Excusez-vous auprès d’elle aussi ! Le mercenaire aussi !

Il fallait croire cependant que même de la part de ses trois nouveaux compagnons, dont un était déjà membre de la Guilde des Guerriers et un autre aspirait à y entrer, Sualgo devait se préparer à essuyer des insultes racistes. Astorok n'apprécierait sans doute pas plus qu'un autre Minotaure de se faire appeler “gros taureau”. Il parlait sur le coup de la colère, mais cela ne l'autorisait pas à être offensant envers ses camarades, surtout envers un membre de la Guilde des Guerriers alors qu'il espérait devenir un lui-même. Cependant, Sualgo avait trop l'habitude des insultes pour s'en formaliser. Il savait ce qu'il valait. Il ne répondait pas aux insultes par la violence, mais par la démonstration.

Quant à Kylian, il descendit de cheval pour une petite surenchère. Il alla carrément attraper l'homme unijalbiste au col pour le menacer :

KYLIAN – Alors tu as deux choix. Tu fais ce que te demandes le Minotaure, tu t'excuses et tu nous laisses passer, et dans ce cas tu auras la vie sauve. Sinon...

Sualgo s'avança pour se mettre sur la selle du cheval, et prit les brides pour faire avancer la monture près de l'homme. Il montra ainsi qu'il était présent pour soutenir ses compagnons, et surtout, qu'il attendait tout autant des excuses : Poledra était une chevalière dont l'honneur devait être sauvé, et Astarok était un fier Minotaure qui n'avait rien d'un esclave.

SUALGO – Ne nous fais pas attendre. Il faut avoir du cran pour insulter de la sorte deux Guerriers et un Minotaure, ou n'avoir pas d'instinct de survie. Je ne suis pas du genre à exécuter le premier venu pour une insulte, mais je ne répondrai de rien si tu ne présentes pas d'excuse.

•————————————•
Fiche de personnage

Sualgo
Expert
Expert

Race : Dryade d'Eau
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Poledra le Sam 5 Mar 2016 - 1:07

Les compagnons de route de Poledra se hérissèrent en entendant l'insulte du garde et défendirent âprement la jeune femme, qui n'en demandait pas tant : elle supposait être tout à fait capable de se défendre. Le garde semblait accorder son attention à Kylian, dédaignant royalement Astarok et Sualgo.
L'Argilite déplaça son cheval de façon à s'interposer entre ses compagnons de route et l'Humain, pour tenter de calmer les esprits.

"Je vous en prie, calmez-vous, c'est quelque-chose dont je peux m'occ-..."

L'Humain attrapa les rênes de son cheval et tira dessus, faisant se pencher dangereusement la cavalière, qui évita la chute grâce à de bons réflexes. Le gardien lui attrapa les cheveux et s'approcha de son visage.

"Je suis Harne Torn ! Anciennement sergent dans la Royale Armée de Tacomnal ! Et j'ai pas été mutilé durant la Bataille du Couchant pour voir des catins estanoles se promener librement à Tacomnal !"

Elle se débattit et finit par descendre de sa monture, avant de tordre le bras de Harne pour se dégager. Elle laissa ses camarades débattre avec l'odieux gardien, pour se masser le cuir chevelu, qui avait été quelque peu maltraité. Elle ignorait totalement ce qu'il s'était passé à cette Bataille du Couchant, ou bien quand elle avait eu lieu. La discussion, derrière elle, s'envenimait doucement, et l'Humain poussait présent de véritables cris d'orfraies, qui alertaient les autres villageois. Ces derniers s'engageaient à présent sur le pont pour voir ce qu'il se passait et, sans doute, porter main-forte au gardien.

"Harne ! Les étrangers te posent des problèmes ?"

Ce dernier se retourna vers les nouveaux arrivants, un sourire mauvais sur le visage. Il se sentait bien plus en confiance, maintenant qu'il était soutenu par ses amis. Il planta son regard dans celui de Poledra, le visage toujours traversé par ce sourire mauvais :

"Un chevalier et ses esclaves qui me cherchent des noises, tout ça à cause de cette putain estanole !"

Cette fois, Poledra ne resta pas de marbre devant l'insulte. Elle s'avança et crocheta l'homme à la gorge, avant de le soulever. Puis, en poussant un grognement d'effort, elle le balança dans l'eau, sans tenir compte de ses cris de protestation.

"Je suis une membre de la Guilde des Guerriers, et en aucun cas une FOUTU Catin !"

•————————————•
Poledra aux cheveux argentés

Poledra
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Sam 5 Mar 2016 - 13:57

La vue de cet humain m’exaspérait des plus haut point. Ma hache me démangeait, en un coup, j’aurais pu lui faire regretter ses paroles pour de bon.Ce genre de personne à besoin de recevoir une bonne baffe pour savoir de suite qui est le maître ici. Et j’étais près à parier que son sort n’intéresserait personne. S’il venait pleurer auprès des siens, personne ne devrait lui faire attention. Je sentis aussi que le ton montait et j’espérais pouvoir lui donner la bonne claque. Pourtant, c’était moi qui avais reçu une claque. Poledra s’était-elle aussi interposé et elle voulait calmer le jeu :

"Je vous en prie, calmez-vous, c'est quelque-chose dont je peux m'occ-..."

L’homme puant ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. Il attrapa les rênes du cheval et manqua de faire tomber Poledra. La guerrière évita la chute par un réflexe gracieux, l’humain lui attrapa les cheveux en suite et se mit à lui cracher au visage :

"Je suis Harne Torn ! Anciennement sergent dans la Royale Armée de Tacomnal ! Et j'ai pas été mutilé durant la Bataille du Couchant pour voir des catins estanoles se promener librement à Tacomnal !"

Sualgo s’interposa et il avait dégainé son sabre. Il menaça le douanier avec une parole du genre… Galante ? Non, chevaleresque voilà, c’était ça :

« Vous cherchez des ennuis avec la Guilde des Guerriers ! Votre nom sera retenu, et vous aurez de nos nouvelles pour votre comportement. Vous ne devez qu'à votre prétendu statut d'ancien sergent de ne pas être exécuté sur-le-champ ; mais votre cas sera jugé, soyez-en certain. »

La guerrière ne se laissa pas faire. D’un geste rapide, elle retourna la situation à son avantage. Elle retourna le bras du puant pour se dégager. Je me mis à crier de joie « Hahaha ! » Pour elle. L’homme fut sur le coup déstabilisé. Je me mis pour ma part à grogner sur lui et tendis vers lui mes cornes pour le menacer de l’éventrer. Ce poltron se mit à crier de peur, ce qui avait alerté des complices. Finalement, il avait des amis cette vermine.
Il s’agissait d’un petit groupe d’homme aussi mal foutu que le premier, des habilles salles, des dents en moins, ont dirait qu’ils avaient toutes les maladies du monde sur eux comme des bandits. L’un d’eux demanda à celui du pont si tout allez bien. Cette voix cassé, comme une corneille, cela faisait grincer des dents, je le voyais comme un pestiférer ou quelque chose dans le même genre.

"Un chevalier et ses esclaves qui me cherchent des noises, tout ça à cause de cette putain estanole !" Répondit avec malveillance le troll du pont. Tiens c’était un bon surnom ça, le troll du pont.

Poledra ne laissa plus cet affront passer. De rage, elle attrapa le gardien et le souleva et puis le jeta dans l’eau. C’était marrant à voire, je me remis à rire de plus belle « Hahahahaha ! Pauvre idiot ! ».

"Je suis une membre de la Guilde des Guerriers, et en aucun cas une FOUTU Catin !"

Les compagnons du troll furent effrayés par la puissance de la guerrière. Moi, j’en fus impressionné et elle me plaisait bien, on ferait sûrement un bon duo pendant les quêtes. Finalement, l’une des vermines trouva assez de courage pour tenter d’attaquer Poledra. Je laissai ma joie exploser :

« Enfin de l’action ! Ça va faire mal ! »

Je me mis à frotter violemment le sol avec mes sabots et me mis à charger sur l’assaillant. Je le pris par mes cornes et le soulevai violemment. Le bougre s’était mis à hurler de paniquer et à brailler. Il fallait réfléchir avant manant ! Et d’un mouvement de mon imposante tête, je le fis voler dans les airs pour le faire atterrir dans l’eau, juste à côté de son camarade. Puis, je me tournai vers le reste des hommes et fis tournoyer ma hache au tour de mon poignet.

« Alors ?! A qui le tour ? Grrr »

•————————————•
L'honneur du guerrier:

Astorok Cornes de Fer
Expert
Expert

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Kylian Kragan le Jeu 17 Mar 2016 - 14:56

Kylian bouillait, il avait qu'une envie, c'est de découpé morceaux par morceaux cet homme, il sort son épée de son fourreaux signe qu'il allait bientôt se battre. Mais, il y eu deux mots, rien que deux pour que Kylian se stoppe dans sa pulsions meurtrière :"Harne Torn" Il avait déjà entendu se nom quelque part, un ami de son père ? Ou un ennemi ? Il devait le savoir, si il risque la vie ou si il peut éviter un bain de sang, mais trop tard, Astorok à déjà entamer les hostitilité.

Kylian : STOP !!!

Il planta son épée de façon violente dans le sol. Il regarde Harne et se redresse, il avance sans arme juste son bouclier qu'il mis en cas où.

Kylian : J'ai déjà entendu ton nom, connais-tu Julian et Céliane Kragan ?

Il n'en dit pas plus, soit c'est un ennemi et dans ce cas il le tueras soit c'est un ami et il essayera de le laisser tranquille. Il regarde ses compagnons tentant de calmer le jeux. Il fallait aller dans la guilde, mais en étant sain et sauf. Risquer sa vie n'est peut être pas la meilleure des solutions.
Kylian repris donc son épée et regarde le sergent qui était en train de se lever dans l'eau.

Kylian : Harne ! Je veut une réponse, connais-tu Julian et Céliane Kragan ?!

•————————————•
Signature:

"Rien n'est impossible, il faut juste se donner les convictions de réussir"
Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 2

Fiche
Code:
[color=#993300]texte de Kylian[/color]




Kylian Kragan
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Sualgo le Mar 22 Mar 2016 - 14:14

Sualgo espérait qu'entre ses mots et la posture intimidante d'Astorok, l'homme seul allait réfléchir à deux fois avant de faire un geste bête. Et pourtant... Poledra s'approcha elle aussi, tout comme Sualgo, sans descendre de sa monture. Elle commença à parler avec tempérance, mais l'homme lui coupa la parole en tirant brusquement les rênes du cheval, faisant plier en avant la cavalière, dont il attrapa les cheveux mi-courts avec poigne.

Dès ce geste, Sualgo dégaina audiblement son sabre. Là, c'en était trop.

Douanier – Je suis Harne Torn ! Anciennement sergent dans la Royale Armée de Tacomnal ! Et j'ai pas été mutilé durant la Bataille du Couchant pour voir des catins estanoles se promener librement à Tacomnal !

Il ne fallait pas faire n'importe quoi : il annonçait avoir été sergent dans l'armée royale de Tacomnal. Il devait donc avoir des relations. Cependant, la Guilde des Guerriers étaient organisée et soudée pour pouvoir répondre face à ce genre de figures. Il valait cependant mieux éviter de le tuer. Sualgo avança la pointe de son sabre à un centimètre du cou du dénommé Torn.

SUALGO – Vous cherchez des ennuis avec la Guilde des Guerriers ! Votre nom sera retenu, et vous aurez de nos nouvelles pour votre comportement. Vous ne devez qu'à votre prétendu statut d'ancien sergent de ne pas être exécuté sur-le-champ ; mais votre cas sera jugé, soyez-en certain.

Poledra se dégagea de la poigne de l'homme en descendant de sa monture. Sualgo tenait l'homme en joue avec son sabre, et Astorok frottait un sabot au sol, naseaux dilatés, soufflant bruyamment, dégageant un peu plus son odeur de taureau comme des phéromones avertissant une menace colérique. Le vacarme de l'altercation alerta un villageois qui demanda de loin à Torn s'il avait des ennuis avec les arrivants. L'ancien sergent répondit par une autre insulte envers le groupe, insistant sur “esclaves” et “putain estanole”.

Cette fois-ci, Poledra ne put se contenir : elle empoigna l'homme à la gorge, et déploya une force assez surprenante pour une femme Humaine, pour envoyer Torn à la baille, déclenchant un éclat de rire viril du Minotaure. Bien fait !

POLEDRA – Je suis une membre de la Guilde des Guerriers, et en aucun cas une foutue catin !

Il n'y avait qu'un idiot pour en douter. Torn, ancien sergent, avait dû être profondément marqué par des batailles qu'il avait dû mener dans la guerre multi-millénaire contre Estandre, et d'entendre un simple accent estanol lui faisait outrepasser toute règle de respect qui s'imposait face à un membre de la Guilde des Guerriers.

Plusieurs villageois accourirent pour défendre leur héros local. Le Minotaure en encorna un, et fit la démonstration de la puissance colossale de sa race en le soulevant à deux mètres du sol d'un simple mouvement de la tête pour l'envoyer à la baille à côté de Torn.

ASTOROK – Alors ?! A qui le tour ?

Haha, Sualgo l'aimait vraiment bien, ce Minotaure ! Il exécuta plusieurs moulinets avec son sabre et sautilla sur ses deux jambes, avec l'envie d'en découdre. Cependant, Kylian, qui s'était montré l'un des plus violents envers Torn jusque là, hurla :

KYLIAN – Stop !

Surpris, Sualgo interrompit ses mouvements d'échauffement. Kylian demanda à Torn s'il connaissait Julian et Céliane Kragan.

•————————————•
Fiche de personnage

Sualgo
Expert
Expert

Race : Dryade d'Eau
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Poledra le Ven 25 Mar 2016 - 22:42

Le vol plané de Harne Torn fit rire Astorok, et permit à Poledra de se calmer... Relativement parlant : c'était une décision bête et stupide, qui n'allait pas arranger l'humeur des autres villageois et leurs sentiments à son égard. Elle avait été désignée comme étant l'ennemie héréditaire, l'estanole, celle qui s'introduisait la nuit dans les demeures pour enlever les enfants et les sacrifier à Méphiti. Il lui serait difficile de partir de ce village sans être inquiétée. La "jeune" femme espéra qu'au moins, ce qui allait se produire ne lui serait pas... Préjudiciable, au sein de la Guilde. Le Minotaure encorna un des villageois et le projeta dans l'eau, l'envoyant rejoindre le sergent. Ce dernier remonta sur la berge, pour se faire attraper au col par Kylian, qui commença à lui poser des questions. Elle haussa des épaules et rejoignit le Minotaure. Un des villageois chercha à frapper le bovin humanoïde avec un bâton, et la femme aux cheveux argentés détourna le coup au dernier moment. Elle fit la grimace : certes, elle avait paré le coup, avec assez de force pour briser le bâton, mais cela lui avait fait mal, et elle remercia les DIeux que cela ne lui avait pas cassé le bras.

Elle repoussa l'homme en arrière. Ils étaient obligé de se battre, elle le savait parfaitement. Mais il n'était pas dans son intérêt que ce combat ai lieu. Elle chargea les villageois, les faisant reculer, ou tomber au sol. Poledra roula elle aussi sur les planches du pont, avant de se relever. Elle apposa sa main sur une des planches et fit un petit saut en arrière. Un symbole avait été gravé sur la planche, légèrement lumineux, mais pas assez pour qu'il puisse être discernable dans la confusion. Un villageois s'avança vers elle, et posa le pied sur le glyphe. On entendit le roulement du tonnerre, alors que le corps de l'homme était soudainement parcouru par de violents soubresauts. Un de ses amis posa sa main sur lui, et recula vivement, alors qu'un choc électrique parcourait son bras. Les assaillants étaient bloqués : ils devaient passer par-dessus le corps de l'homme, mais n'osaient s'en approcher, de peur d'être eux aussi affectés par le mal.
L'un d'entre eux pointa Poledra du doigt :

"Sorcière ! Que lui as-tu fait ?"

"N'ayez crainte. Cela cessera dans une heure, ou deux. C'était un avertissement. Je suis une sorcière, en effet, et si vous ne souhaitez pas que je fasse tomber une pluie de calamités sur vous, par vengeance, vous allez nous laisser passer. Enfin, une fois que notre ami chevalier aura achevé son interrogatoire..."

La pluie de calamité était du bluff, bien entendu, mais elle jouait sur l'idée qu'une sorcière était toute puissante, sans aucune limite. Le risque, à présent, c'était qu'ils aillent chercher un prêtre, mais Poledra supposait que ce dernier serait bien incapable de rivaliser avec elle, loin de là. Enfin, si il avait une once de pouvoir magique, bien entendu...
Elle se demanda quel était l'intérêt de Kylian avec Harne Torn. Et pourquoi ils se connaîtraient ?

•————————————•
Poledra aux cheveux argentés

Poledra
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Sam 26 Mar 2016 - 21:11

Kylian Kragan voulut nous stopper dans notre lancer. Non mais qu’est-ce qui lui prend ? J’étais parti pour donner une bonne correction à ces misérables et lui, il veut nous priver de ce plaisir. Il posa des questions à celui dans l’eau. Il se connaissait ? Quelle bonne blague, j’ai du mal à croire qu’il puisse se connaître. Ce mercenaire était trop particulier. Un des paysans voulus me frapper avec son bâton. Je l’avais vue trop tard, mais Poledra était intervenu à temps. Avec son bras, elle avait bloqué l’arme la brisant et ainsi, elle m’avait protégée. Je suis sûr que si elle était une femelle minotaure, je la verrais comme une grande… Sœur…. Poledra nous surprit en utilisant un sort bien particulier. Elle retomba sur le pont et y fit, je ne savais trop quoi. Quand un de ces idiots marcha là où elle était placée avant, il fut pris comme de convulsion. Un de ses copains voulus l’aidé, mais il reçu comme une décharge et le lâcha.


"Sorcière ! Que lui as-tu fait ?"
"N'ayez crainte. Cela cessera dans une heure, ou deux. C'était un avertissement. Je suis une sorcière, en effet, et si vous ne souhaitez pas que je fasse tomber une pluie de calamités sur vous, par vengeance, vous allez nous laisser passer. Enfin, une fois que notre ami chevalier aura achevé son interrogatoire..."

Elle serait si puissante que ça ? Si oui, elle ferait aussi une alliée précieuse qu’une redoutable adversaire. Elle montait de plus en plus dans mon estime. En attendant de voir ceux que ces rats allé faire, et que Kylian finisse de papoter avec l’autre dont j’ai déjà oublié le nom, je me plaçai à côté de Sualgo. Je me mis en position de combat pour que tous les deux, deux grands guerriers puisent attaquer en même temps et créer une vague destructrice si les paysans vouaient jouer encore plus crétin. J’avais envie de crier « Mais qu’est-ce qu’on attend ? On ne va pas se laisser faire par des pouilleux, une bonne baffe allez ! ». Mais je me retins. Je voulais dépenser toute mon énergie dans l’affrontement. En plus, Poledra était au milieu et même si elle était puissante, il fallait s’assurer de sa sécurité. Elle était bientôt une… Sœur… D’arme et une amie, on devait veiller les uns sur les autres non ? Je me mis à rugir de nouveau en faisant un moulinet avec ma hache, mais je hurlai encore plus fort que d’habitude vers le ciel pour donner la frayeur à ces pleutres.

•————————————•
L'honneur du guerrier:

Astorok Cornes de Fer
Expert
Expert

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Event le Jeu 31 Mar 2016 - 9:24

Astorok Cornes de Fer & Kylian Kragan & Poledra & Sualgo

Le dialogue entre Kylian et Harne devient très personnel. Poledra, Astorok et Sualgo ne peuvent se sentir concernés, et sont plus occupés à repousser les villageois en colère qu'à réellement écouter ce qui se dit entre les deux hommes. Pourtant, Kylian obtient quelques informations de la part de Harne. Une nouvelle piste dans sa quête personnelle autour de l'histoire de sa famille. Malheureusement, cette piste ne le conduit pas du tout à Tacomnal.
Harne Torn quitte le cours d'eau et rejoint les villageois. « Vous me le paierez ! », hurle-t-il, humilié. « La Guilde des Guerriers aura de mes nouvelles ! » Poledra et Sualgo savent qu'ils n'ont pas trop à s'inquiéter. L'incident sera oublié avec quelques bonnes paroles et éventuellement quelques pièces. Et puis, l'on n'insulte pas un chevalier ; et il n'y a pas mort d'homme. Tout s'oubliera très vite. Peut-être que Harne Torn conservera une rancœur envers la Guilde des Guerriers ; il ne sera pas le premier ni le dernier, et l'on s'en moque un peu. Et puis, a-t-il vraiment été ce qu'il a prétendu ?
En tout cas, pour Kylian, la voie est ailleurs qu'à Tacomnal maintenant. Il a un autre objectif. Il va laisser le groupe se rendre à la Guilde des Guerriers. Leurs chemins se séparent maintenant.

Signé : Athyl (vu avec Kylian Kragan)

Event
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Sualgo le Jeu 31 Mar 2016 - 11:07

Contrairement à Sualgo, Poledra ignora complètement la demande de Kylian visant à stopper l'affrontement. Pour ainsi dire, elle fonça dans le tas, sous l'œil quelque peu admiratif de Sualgo. Poledra et Astorok ne devaient pas être compagnons pour rien : ils avaient la même ardeur à se battre. Sualgo était vraiment tombé sur un groupe de gens qui lui correspondaient : en matière d'ardeur à se battre, il savait se placer haut. Cependant, dans cette situation, il voulait aussi respecter la demande de Kylian : créer une mêlée ne favoriserait pas le dialogue avec Torn.

Poledra ne resta toutefois pas longtemps dans la mêlée : en se reculant, elle laissa une marque sur le pont que Sualgo sut rapidement identifier comme étant de la magie. Une Guerrière mage, comme lui ? Sualgo n'avait encore jamais vu de glyphe magique, mais par instinct, il devina de quoi il en retournait. Aussi ne fut-il pas surpris de voir le premier villageois à marcher dessus, être pris de convulsions en déclenchant un bruit similaire à du tonnerre. Une autre villageois, voulant lui venir en aide, reçut une légère décharge au moment où il le toucha. Le groupe de villageois prit peur et recula. Poledra ne maniait pas le même genre de magie que Sualgo, mais cela faisait plaisir de savoir que même en Tacomnal, il y avait des mages parmi les Guerriers. En réalité, Sualgo ne pensait pas que Poledra était obligée de taire ses capacités magiques.

POLEDRA – N'ayez crainte. Cela cessera dans une heure, ou deux. C'était un avertissement. Je suis une sorcière, en effet, et si vous ne souhaitez pas que je fasse tomber une pluie de calamités sur vous, par vengeance, vous allez nous laisser passer. Enfin, une fois que notre ami chevalier aura achevé son interrogatoire...

Etait-elle réellement capable de cela ? Si oui, elle était très puissante ; sinon, c'était un bluff astucieux face à des villageois crédules. Sualgo ne croyait pas trop à ce coup de la pluie de calamités, mais il aurait toujours l'occasion de poser la question directement à Poledra en privé. L'essentiel fut que les villageois acquiescèrent sans plus opposer de résistance.

Sualgo eut le plaisir de voir Astorok se positionner juste à côté de lui. Il lui offrit un sourire amical et fit d'autres moulinets avec son sabre. Il s'arrêta tout de même de sautiller : le combat semblait prendre fin. Le dialogue entre Kylian et Torn aussi. Le prétendu ancien sergent rejoignit les villageois en vociférant :

HARNE TORN – Vous me le paierez ! La Guilde des Guerriers aura de mes nouvelles !

Cause toujours. Torn fit retourner les villageois à leurs occupations. Quant à Kylian, il vint s'adresser à ses trois compagnons. Leurs chemins se séparaient : les informations qu'il venait d'obtenir de Torn l'éloignait de Tacomnal. Soit.

SUALGO – Prenez soin de vous. Bonne route, et qu'Elasgol vous soit favorable.

Sualgo rangea son sabre. Après les adieux, Kylian s'en alla sur sa monture. Sualgo réalisa qu'il ne restait plus qu'un cheval pour le porter : celui de Poledra.
De toute façon, il ne restait environ que trois quarts d'heure avant qu'il ne puisse plus se maintenir sous sa forme secondaire.

•————————————•
Fiche de personnage

Sualgo
Expert
Expert

Race : Dryade d'Eau
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Poledra le Dim 10 Avr 2016 - 23:03

Les villageois reculèrent devant les menaces de la "jeune" femme, tandis qu'Astorok et Sualgo prenaient position auprès d'elle. Harne Torn revint à eux en vociférant qu'il ne s'agissait pas là de la dernière fois que la Guilde entendrait parler de lui. Poledra marmonna quelque chose dans sa barbe inexistante à propos de l'ascendance de l'ancien militaire et d'une supposée consanguinité qui devait durer depuis une dizaine de générations... Les villageois repartirent vaquer à leurs occupations, sous les injonctions du gardien du pont. Avec prudence, deux d'entre eux soulevèrent leur camarade frappé par le sort de la Guerrière et le transportèrent plus loin. Le jeune Chevalier expliqua au trio qu'il devait partir à présent : Harne Torn lui avait donné de précieux indices concernant son histoire familiale et il souhaitait les vérifier. Les adieux ne furent guère larmoyants, sans pour autant tomber dans une débauche de virilité mal placée. Poledra remonta sur sa monture et se rendit compte... Qu'elle était la seule à en posséder une, ce qui signifiait que la limace géante allait devoir monter en selle près d'elle, pour ne pas avoir à courir le risque de ralentir tout le monde.

"Tu n’as pas de monture, c’est ça ? Qui plus est, te laisser nous suivre à sole nous ralentirait considérablement, je suppose ?"

La « Dryade » parvint à mettre un sourire amusé sur son visage, et répondit :

"Je n'ai pas pris de monture, en effet ; pour ce qui est de ma lenteur, c'est à vous de vous faire votre avis sur le sujet."

Poledra fit la moue et haussa des épaules, avant de tendre la main en direction de Sualgo.

"Allez, tu monteras en croupe. Je sens que je vais passer un agréable moment à nettoyer mes vêtements et mon cheval…"

"Non pas que je ne sois pas habitué à ce genre de réflexions, mais je ne sais pas si je dois vous trouver aimable. Vous m'expliquerez sans doute un jour ce que j'ai de si sale pour vous dégoûter ainsi."

"Le mucus."

"Alors soyez rassurée : tant que je suis sous cette forme, mon mucus est moins épais, bien que tout aussi tenace. Dans moins d'une heure cependant, vous serez bien obligée de supporter mon vrai corps, et vous m'expliquerez ce que mon mucus a de sale et de dégoûtant."

Son « vrai corps » ? Poledra avait oublié qu’il n’était capable de se transformer que durant un temps limité… Elle soupira et le laissa monter en croupe. Au premier abord, la sensation n’était pas agréable, et elle espéra que sa propre chaleur corporelle lui permettrait de supporter ce semi-liquide qui lui couvrait le dos. Son cheval renâclait et elle le réconforta de son mieux, avant de se tourner vers Astorok :

"Nous allons reprendre notre route… En espérant que le changement de forme de Sualgo ne se produise pas spontanément. Bellephoron est déjà mal à l’aise quand il est ainsi, alors avec une… « Limace » géante sur le dos, j’aurais du mal à le maîtriser."

Elle claqua de la langue, incitant son cheval à avancer sur le pont de bois. Ce dernier le traversa lentement, avant de s'engager dans le petit village. Les villageois évitaient de les regarder et pressaient le pas, tandis que le trio traversait ce qui était la "rue principale" du petit hameau.

•————————————•
Poledra aux cheveux argentés

Poledra
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Astorok Cornes de Fer le Lun 11 Avr 2016 - 14:51

La bagarre n’alla pas plus loin, bien dommage. J’aurais voulu régler le compte encore à un ou deux paysans mal élevés. Mais bon, tout à une fin il faut croire. Les paysans partirent donc reprendre leurs travaux, trop poltrons pour oser d’affronter des guerriers accomplis. Ils étaient vraiment stupides. En tout cas, ce n’était pas perdu pour tout le monde. Kylian venait d’avoir des informations de je ne sais plus quoi et dont, il devait partir. Notre petit groupe perdait donc un guerrier. Il était bizarre et je ne savais pas trop quoi penser de lui, mais il allait sûrement me manquer un peu. Je lui dis un au revoir avec un gros coup dans le dos pour lui souhaiter bonne chance pour la suite.

Par contre, la suite semblerait plus compliquer, car nous nous retrouvions avec plus qu’un cheval. Sualgo devra donc s’asseoir avec Poledra. Mais, cette dernière semblait un peu réticente. Pendant leur discussion, on sentait très bien qu’elle n’était pas réjouie de chevaucher avec la dryade derrière elle. Poledra avait peur de se salir avec le mucus. Il était apparemment dérangeant pour les humains de se salir. Pour nous minotaures, on vivait presque dans un état proche de la nature, on se bagarre, on voyage beaucoup… La poussière et toutes autre saleté était monnaie courante pour nous, et on passait à l’eau quand nous étions très crasseux. Cela me fit un peu de mal pour Sualgo et cela me rappela que j’avais employé des termes peu flatteurs aussi devant lui. Mais j’avais une bonne raison et je voulais expliquer.

On traversa le village sans encombre, les villageois étaient calme, mais nous regardaient en nous balançant des éclairs. « Pétochards ! » Ce hameau était moins joli et moins bien arranger que notre camp. Pitoyable. Alors que nous avancions, je me lançais dans mes excuses et mes explications à l’intention de la dryade :

Astorok - Je voudrais m’excuser pour « la grosse limace ». J’avais bien noté tes remarques quand tu parlais du racisme des gens ici. Et vue comment il nous avait traité ce gros porc, je me doutais qu’il ne te considérât pas à ta hauteur. Je voulais lui faire mal en touchant son égaux en disant que tu avais plus d’importance que lui, ce qui était vrai. En tout cas, pardonne-moi.


Je ne voulais pas qu’il parte sur une fausse idée me concernant. Je n’avais rien avoir avec ces vermines. J’avais de l’honneur, bien plus qu’eux. Et si je devais devenir membre de la guilde de ce royaume, alors j’aurais vraiment du travail pour leur montrer la vraie image des minotaures et redresser ces crétins.

•————————————•
L'honneur du guerrier:

Astorok Cornes de Fer
Expert
Expert

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Secours des Guerriers

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum