[Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Sam 2 Avr 2016 - 13:43

Comme ils s'enfoncent dans la grotte, le silence se fait de plus en plus oppressant. Nïn a l'impression de s'enfoncer dans les entrailles d'un être de non vie. Un être de roche. L'obscurité se renforce. Elle n'y voit rien. Le dragon avance en tête, Schizae et elle le suivent. Peut-être que ses yeux à lui peuvent percer ces ténèbres glacées. Malgré son pelage, l'once sent le froid qui les entoure. Sa fourrure est hérissée, ses oreilles plaquées sur son crâne, et elle se retient à grand peine d'émettre un grondement sourd. Toutes les cellules de son corps félin lui hurlent de fuir. Mais Schizae avance, derrière l'enfant-dragon, alors elle continue.

Toutefois, sa jeune maîtresse n'a pas l'air plus à l'aise qu'elle, remarque :

– Il fait froid et on ne voit plus rien…

Nïn remue les oreilles. La voix de Schizae, dans le silence de la grotte, se détache étrangement. L'esclave s'attend presque à ce qu'on les attaque d'un coup, pour avoir osé rompre ce silence. Mais rien ne vient. Elle se détend un peu. Le dragon, lui, émet un bruit, qui ressemble à un claquement de dents. Il semble agacé. Mais est-ce qu'il n'a pas froid, lui ? D'accord, c'est un dragon, mais il pourrait faire un effort pour se montrer un peu plus agréable envers Schizae.

Le trio fait encore quelques pas, mais Nïn se sent vraiment effrayée par l'obscurité. Elle ferme ses yeux de panthère, se concentre. Lorsqu'elle les ouvre, seuls eux sont demeurés identiques. Le reste de son corps a retrouvé son apparence de demi-elfe. Elle se redresse, lève la main, émet une petite flamme, qui éclaire les parois d'une lumière tremblotante. Çà et là, la roche forme des piliers qui, éclairés par sa flamme, projettent au sol des ombres mouvantes. On dirait des créatures qui exécutent une étrange danse. Nïn rattrape Schizae, que l'enfant-dragon entraîne dans la grotte. Sa flamme lui réchauffe un peu la main, mais sa chaleur comme sa lumière peinent à percer l'obscurité glaçante des lieux.

Nïn
Champion
Champion


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Serpad Eoc'Deokad le Sam 9 Avr 2016 - 10:47

Continuant d'avancer tout en échangeant avec le baron mâle, Serpad Eoc'Deokad traînait toutefois un peu. Dans sa tête, il cherchait un moyen de quitter cette grotte et ces montagnes, et de laisser Schizæ à ses affaires qui ne le concernait en rien. La seule chose que Serpad Eoc'Deokad regretterait s'il s'en allait, c'est le dragon. Ces êtres majestueux sont difficiles à approcher. Celui-ci était le premier que Serpad Eoc'Deokad approchait de si près, et il n'avait pas vraiment envie de mettre un terme à leur rencontre maintenant. Seulement voilà, rester avec le dragon signifiait rester avec Schizæ, dans cette grotte, dans ces montagnes, dans ce royaume d'esclavagistes, à aider la jeune baronne dans une quête de fief et d'héritage, qui n'avait absolument aucun intérêt pour un Homme-lézard comme lui. Cet autre baron, cet homme, était peut-être la solution pour Serpad Eoc'Deokad, mais il n'était encore qu'un inconnu. Le suivre était encore une entreprise hasardeuse, en l'état actuel des choses.

DOVAMUN – Je suis un noble baron du Royaume de Telbara, terre d'accueil pour tous les peuples. Je vis dans un château près de Port Barbe, où j'aime passer le clair de mon temps à étudier tout ce que je peux. J'expérimente, je teste, j'étudie et aussi, j'explore les terres d'Orcande afin de découvrir de nouveaux secrets cachés.

Ces premières informations ravirent Serpad Eoc'Deokad. Cet homme n'était probablement pas un esclavagiste. Cependant, Serpad Eoc'Deokad devait rester méfiant : peut-être que tout cela n'était que mensonges car l'homme était visiblement fasciné par l'Homme-lézard et cherchait peut-être simplement un moyen d'attirer sa sympathie en lui cachant une vérité dérangeante.

DOVAMUN – Et vous, brave et noble Séladien, d'où venez-vous ?

Là, par exemple, dans cette phrase, était-il sincère ou en faisait-il trop ? Déjà, il l'appelait “Séladien”, et non “Homme-lézard”. La plupart des gens ne savaient même pas ce qu'était un Séladien. “Homme-lézard” était devenu la dénomination courante de la race ; “Séladien” marquait déjà une forme de respect de la part de celui qui désignait la race ainsi. Il était toujours un peu surprenant pour un Homme-lézard de se faire désigner en tant que “Séladien”, autant que c'était appréciable.
A cela, le baron ajouta les mélioratifs “brave” et “noble”. C'était de la pure courtoisie tout au mieux, bien entendu, puisque Serpad Eoc'Deokad n'avait absolument rien de noble.
Le tout formait donc soit une profonde marque de respect, soit une détestable flagornerie.

Cependant, depuis le début, l'homme paraissait sincèrement fasciné par Serpad Eoc'Deokad. Ce dernier eut donc tendance à penser que l'homme le respectait sincèrement. Cela l'encouragea à le suivre hors de cette grotte et à quitter Schizæ... et Ashkore malheureusement.

DOVAMUN – Que faites-vous ici et surtout, pourrais-je avoir le droit de vous étudier, prendre une ou deux écailles ainsi qu'une ou deux gouttes de sang ?

Cette dernière phrase figea Serpad Eoc'Deokad. Elle gâchait tout. L'homme lui fit un peu peur, subitement. Au moins, cela répondait à une chose : l'homme était franc depuis le début, il avait donc très probablement dit la vérité sur ses origines, et ne cherchait pas à amadouer l'Homme-lézard, sinon il n'aurait pas posé cette dernière question à l'instant.

SERPAD – Ce n'est pas agréable d'être vu comme un cobaye. Si vous voulez m'étudier, soit, mais ce sera sans me prendre d'écaille et sans me prendre de sang. Pas à vif, du moins.

Il reprit la marche, en retrait par rapport à Schizæ, Nïn et Ashkore qui restaient en tête, à tel point qu'ils étaient voilés dans l'obscurité ambiante. Cette grotte était profonde, froide, sèche et sans vie. Elle avait quelque chose de terrifiant. Serpad Eoc'Deokad n'aimait pas cet endroit. Pas du tout. Il voyait à peine où il posait ses pieds reptiliens, il avançait en ne se fiant qu'à son odorat.

Soudain, une lumière apparut, à l'endroit où se trouvait Schizæ. Nïn utilisait sa magie pour maintenir une petite flammèche dans le creux de sa main, et s'en servait comme d'une torche. Cela faisait un repère visuel pour Serpad Eoc'Deokad et son interlocuteur. L'Homme-lézard traînait quand même des pieds, et finit par dévoiler ses intentions :

SERPAD – Dame Schizæ m'a obligé à venir ici, mais je n'ai rien à y faire. Je ne vois pas du tout comment je peux lui être utile dans une histoire d'héritage de baronnie. Et cet endroit me rend nerveux. Comment êtes-vous venu jusqu'ici ? Car si vous connaissez un chemin pour quitter Denoronhe, alors je vous suis. Puisque vous venez du Royaume de Telbara, retournons-y.

Si le baron acceptait de quitter les montagnes, Serpad Eoc'Deokad le suivrait. S'il voulait explorer cette grotte, il serait contraint de rester avec le groupe.
Tout dépendait maintenant de la réponse du baron.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Lun 18 Avr 2016 - 11:54

Il avance droit devant lui. Ses yeux noirs luisent dans la pénombre. Aucune expression ne trahit ses traits. A quoi peut bien penser le dragon ? A la mort de son frère ? Ou est-il déjà passé à l’étape suivante : la pierre de machin-truc ? Schizæ veut lui poser tout un tas de question. Mais elle se retient et continue d’avancer.

Tout à coup, les parois s’illuminent d’ombres dansantes. La fille ne peut s’empêcher de tourner la tête en arrière. Elle voit Nïn, juste derrière, qui tient une flamme fluette entre ses doigts fins. Les parois ne sont pas lisses mais acérées comme des griffes monstrueuses qui les avertiraient d'un danger imminent. Schizæ a l'impression d'être en plein cauchemar. Ce qui n'est pas normal : il n'y a rien de dangereux ou de méchant ici. Il n'y a rien du tout en fait. Et pourtant, elle ne se sent pas bien. Une boule d'angoisse lui monte à la gorge.

Derrière eux, le séladien et l’humain continuent à parler. Schizæ n’entend toujours pas leur conversation, mais elle a l’impression qu’ils s’éloignent progressivement d’eux. Où alors c’est la peur qui lui donne l’impression d’être loin de Serpad. Par certains côté, l’homme-lézard la rassure. Il ressemble un peu à un dragon. Et les dragons, même s’ils sont parfois méchants, ont toujours veillé sur elle. Elle le cherche du regard, mais l’ombre devient de plus en plus intense. Bientôt, le noir les avale et ils disparaissent tous les deux. Mais pourquoi Serpad parle-t-il alors qu’il devrait se contenter de rester avec elle pour la protéger ?! Ah… oui, c’est vrai, c'est parce qu'il n’est plus son esclave. Elle fait la moue. On ne peut vraiment compter sur personne dans ce monde.

SCHIZÆ – Aïe !

La fille vient de se cogner à l’enfant-dragon. Il s’est arrêté net. Devant eux, il n’y a qu’un mur. La route s’arrête là. Schizæ est soulagée. Ils vont cesser de s’enfoncer dans les effrayantes entrailles de la terre et remonter à l’air libre.

Mais c’est sans compter sur son dragon qui lui lâche la main et commence à s’avancer vers les parois à la recherche de quelque chose.

SCHIZÆ – Qu’est-ce que tu fais ?

Il lui répond sans se retourner.

DRAGON – Ce dont on a besoin se trouve de l’autre côté.

De l’autre côté ? Et quoi, il veut traverser les murs ?

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Dovamun le Lun 18 Avr 2016 - 14:20

SERPAD – Ce n'est pas agréable d'être vu comme un cobaye. Si vous voulez m'étudier, soit, mais ce sera sans me prendre d'écaille et sans me prendre de sang. Pas à vif, du moins.

Quelle grande déception. Comment voulait-il que je l’étudie si je ne pouvais pas faire des prélèvements ? Je devrais me contenter de ce qu’il me raconterait, ou lui prendre des échantillons sans qu’il ne s’en aperçoive. Pour une raison qui demeure pour l’instant sans grande réponse, je sentis mon enthousiasme s’apaiser lentement. Cause de la déception ? Un doute ? Je ne savais pas encore. Je hochai la tête en signe d’approbation en quête d’un moyen détourné pour obtenir ce que je voulais. Il était clair qu’il ne s’agissait d’un dragon, mais son don pourrait m’aider.

Nous reprenions notre marche vers le reste du groupe. Visiblement, le Séladien voulait garder une certaine distance avec les autres. Le lien maître-esclave qui fut plus ou moins mentionner tout à l’heure ? On les vit disparaître dans l’obscurité jusqu’à ce qu’une lumière apparue près d’eux. Nous reprenions notre marche vers le reste du groupe. D’abord, un dragon disparaît et laisse place à un gamin, puis une once à son tour ne donnait plus signe de vie et semblait laisser place à cette jeune fille, qui me semblait l’avoir vue avant. Cela me travaillait, et un schéma commença à se monter dans mon esprit. Le séladien finit par répondre à mes autres questions poser tout à l’heure :

SERPAD – Dame Schizæ m'a obligé à venir ici, mais je n'ai rien à y faire. Je ne vois pas du tout comment je peux lui être utile dans une histoire d'héritage de baronnie. Et cet endroit me rend nerveux. Comment êtes-vous venu jusqu'ici ? Car si vous connaissez un chemin pour quitter Denoronhe, alors je vous suis. Puisque vous venez du Royaume de Telbara, retournons-y.

Il était donc ici à cause de la jeune baronne. Il était bien son esclave et il devait à l’aider à je ne sais pas quoi. Mais il en fut réjoui et veut partir, comme tous les esclaves. Voilà le problème avec les esclaves, ils sont exploités, mal traiter et finissent par vouloir, partir et s’enfuir. Ils font donc du mauvais travail à cause de cela. Voilà pourquoi il vaut mieux toujours bien récompenser ses ouvriers et serviteurs pour les motiver et garder un travail de qualité. Parfois, cela ne marchait pas toujours. Le séladien n’échappait pas à la règle. Il voyait en moi visiblement son moyen de liberté, tout comme moi qui voyais en lui un élément important pour mes recherches. Mais il en fut réjoui et veut partir, comme tous les esclaves. Déjà, son lien avec ce groupe et donc de ses secrets m’intéressait.

DOVAMUN – Nous pouvons probablement nous entraider. Je peux vous aider à rejoindre une terre d’accueil comme vous qui pouvez sûrement m’aider dans mon étude. Mais dites-moi avant, que savez-vous sur le dragon noir qui était avec vous et qui à mystérieusement disparue.

J’attendis donc sa réponse, curieux, alors que nous nous rapprochions du reste du groupe qui apparemment se serait arrêté plus loin.

•————————————•
La puissance du Dragon:
avatar
Dovamun
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Lun 18 Avr 2016 - 21:26

Derrière le trio de tête, le duo formé par l'homme lézard et l'humain semble prendre de la distance. L'écho de leur voix ne parvient qu'à peine à l'ouïe développée de la demi-elfe métamorphe. Schizae lâche soudain un exclamation. Elle a percuté le dragon enfant, qui s'est arrêté, faute de pouvoir continuer son chemin : un mur se dresse devant eux. Nïn jette des coups d'oeil autour d'elle, ne peut distinguer aucune autre voie. La grotte se finirait-elle là ? Etrangement, elle en doute. Cet endroit est bien trop effrayant pour n'être qu'un simple tunnel. Et, si cela avait été le cas, le dragon ne les aurait pas entraîné ici. Il doit y avoir autre-chose.

L'enfant dragon avance vers la paroi, main tendue. La voix enfantine de Schizae perce le silence:

– Qu’est-ce que tu fais ?
– Ce dont on a besoin se trouve de l’autre côté.

Nïn observe le dragon. Elle se demande ce que cache cette paroi. Est-ce de la magie ? Y a-t-il, quelque-part, un mécanisme caché ? Au cas où, elle se met à longer les autres parois, les inspectant à la lueur de sa flamme. Mais si mécanisme il y a, il doit être très bien caché, car elle ne trouve rien. Il faut dire, aussi, que l'aspect des murs ne l'aide pas. La roche est irrégulière, recèle mille recoins qui demeurent dans l'ombre malgré sa petite flamme.

Elle revient vers le dragon, se demandant s'il a trouvé quelque-chose. Elle remarque alors que sa flamme tend à faiblir. Il lui faut se concentrer fortement pour la maintenir en vie, et elle n'y parviendra sans doute plus longtemps. C'est étrange car, d'ordinaire, c'est plutôt l'inverse : une fois ses flammes allumées, celles-ci forcissent et, si elle ne les arrête pas, finissent par échapper à son contrôle. Nïn frissonne. Elle a l'impression que la grotte effraie même sa magie. Et ça, elle doute que ce soit bon signe...

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Serpad Eoc'Deokad le Dim 24 Avr 2016 - 10:03

DOVAMUN – Nous pouvons probablement nous entraider. Je peux vous aider à rejoindre une terre d'accueil comme vous qui pouvez sûrement m'aider dans mon étude. Mais dites-moi avant, que savez-vous sur le dragon noir qui était avec vous et qui à mystérieusement disparu ?

Serpad Eoc'Deokad n'aimait pas cet endroit, qui imposait une atmosphère lugubre et oppressante. Alors pourquoi le baron traînait-il ? Serpad Eoc'Deokad fut réjoui de l'entendre approuver l'idée. Il était prêt à l'aider à retrouver une terre d'accueil, en échange d'aide dans ses études. Puisqu'il était d'accord pour quitter cette grotte, pourquoi traînait-il à poser des questions ici ? Autant sortir d'abord et discuter en chemin, hors de cette grotte !

Serpad Eoc'Deokad tourna la tête vers la lueur qui éclairait faiblement Schizæ, Nïn et Ashkore. L'hésitation le traversa un instant. Ce n'étaient que trois enfants, et il voulait les abandonner ici. D'un autre côté, Schizæ avait voulu le traiter en esclave, et reprendrait bien son rang de maîtresse si Ashkore n'était pas là pour la contraindre. De plus, Ashkore avait conduit le groupe jusqu'ici : le dragon avait beau n'être qu'un enfant de son espèce, il connaissait les montagnes et pouvait en faire sortir les deux Humaines. Ils n'avaient plus besoin de Serpad Eoc'Deokad. Ils n'avaient en fait jamais eu besoin de lui. L'Homme-lézard ne pouvait être d'aucune utilité dans cette histoire de baronnie.

Malgré tout, partir maintenant, c'était laisser ces trois enfants livrés à eux-mêmes. Même le dragon n'était qu'un enfant. Mais c'était un dragon.
Serpad Eoc'Deokad avait un choix moral à faire maintenant.
En plus, le baron l'interrogeait sur le dragon. Serpad Eoc'Deokad ne pensait pas qu'il pourrait essayer de lui faire du mal, le baron n'était probablement pas du genre à faire du mal aux dragons qui le fascinaient tant. D'un autre côté, il avait bien demandé à l'Homme-lézard de lui prélever des écailles et du sang, alors ses méthodes n'étaient pas non plus sans douleur... De plus, il fallait ruser : dévoiler au baron que le dragon était devenu l'enfant, ne ferait que l'inciter à rester dans la grotte avec le groupe. Serpad Eoc'Deokad était-il prêt à laisser les trois enfants – dont un dragon, certes – dans cette grotte sans présence adulte, et à mentir au baron pour y arriver ?

Il n'aimait pas la décision qu'il allait prendre...

Il se retourna face au baron :

SERPAD – L'autre dragon a fui pendant le combat, et il n'est pas prêt de revenir dans ces montagnes.

Puis il continua d'un ton pressé :

SERPAD – Ecoutez, cet endroit m'angoisse. Vous ne sentez rien ? Puisque vous êtes d'accord, allons annoncer maintenant aux autres que nous partons, et nous parlerons en chemin. Emmenez-moi hors de ces montagnes.

Il avait conscience de faire un choix égoïste, mais il avait malgré tout l'impression aussi de faire un choix de survie.


Dernière édition par Serpad Eoc'Deokad le Mer 27 Avr 2016 - 14:17, édité 1 fois

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Serpad Eoc'Deokad
Champion
Champion

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Mer 27 Avr 2016 - 12:37

La fille s’approche à son tour des parois de la grotte. Elle pose un doigt et joue avec les aspérités des pierres. Elle ignore ce qu'elle est sensée y chercher. Peut-être une porte secrète. Peut-être un mécanisme d'ouverture.

La lumière magique de Nïn faiblit progressivement. Les ténèbres envahissent à nouveau l’espace autour d’eux. Le froid aussi. Presque palpable. L’air est aussi épais que le noir. Schizæ ne voit bientôt plus rien. Elle n’entend plus rien non plus. Serpad n’est toujours pas à ses côtés. Où est son dragon ? Elle ne voit même plus la buée que son souffle forme en s’échappant d’entre ses lèvres. Et tout à coup, elle sent quelque chose lui frôler la jambe. Elle sursaute puis tend les mains en avant pour s’agripper à quelqu’un, n’importe qui, son dragon ou Nïn, qu’importe. Mais ses doigts ne rencontrent que du vide. Est-ce son imagination ? Pourquoi a-t-elle aussi peur ? Il n’y a pas de raison…

Et Serpad qui n'est toujours pas là. Son absence gêne la fille bien plus qu'elle ne se l'avoue.

DRAGON - Ça s'ouvre de l'autre côté.

Schizæ sursaute. La voix du garçon perce le silence et résonne contre les murs. Ils n'ont pas leur place ici. Mais pour lui, elle ferait n'importe quoi. Même rester dans ces caveaux qui sentent la mort. Même l'aider à s'y enfoncer encore plus. Elle se concentre un instant, puis une lueur bleuté apparait progressivement, froide, mortelle. Elle invoque un spectre.

Une fois le mort revenu à la vie, il tourne son visage cadavérique vers l'enfant et semble l'interroger en pensée.

SCHIZÆ - Traverse la roche. Trouve un moyen de nous faire passer.

La présence du dragon la fait continuer.

SCHIZÆ - S'il te plaît.

Le spectre tourne son visage vers le mur. Il se dématérialise, s'enfonce dans la roche, et sa faible lueur s'en va, les laissant plongés dans le noir.

Le temps passe. Schizæ frissonne. Des bruits se font entendre. Ils sont assourdis, elle ignore d'où ils viennent. Il s'agit d'étranges cliquetis. Puis un grincement angoissant retenti. Le spectre s'est-il rematérialisé de l'autre côté ? A-t-il trouvé quelque chose qui pourrait les aider à avancer ?

Pourvu que non. Pourvu qu'ils soient obligés de sortir de ce glacial enfer.

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Dovamun le Mer 27 Avr 2016 - 20:59

SERPAD – L'autre dragon a fui pendant le combat, et il n'est pas prêt de revenir dans ces montagnes.

Ces mots me transpercèrent comme une pluie d’épées me tombant dessus. J’ai cru défaillir. Mes jambes avaient du mal sur le moment à me supporter. Tous aux tours de moi devinrent comme flou, un doux requiem se mit en marche et venaient agresser mes pauvres oreilles. J’avais enfin eu une piste sérieuse. J’avais enfin revu des dragons… Et l’un fut dévoré, l’autre volatilisé. Je ne voulais le croire, je ne voulais admettre que tout ce long voyage ne fut que pur perte ! J’avais des vertiges, tout mon monde fuyait à présent devant moi, alors que je m’apprêtais à saisir ma clef de voûte, voilà qu’elle disparut dans les airs. Partir à sa poursuite serait comme recommencer depuis le début, courir après un dragon. Je ressentais une grande perte d’énergie en moi, mais je me connaissais assez pour savoir que je trouverais encore un peu de force pour rattraper ce reptile volant. Pour l’instant, j’étais dans un désarroi, si ce n’était pas exagéré.

SERPAD – Ecoutez, cet endroit m'angoisse. Vous ne sentez rien ? Puisque vous êtes d'accord, allons annoncer maintenant aux autres que nous partons, et nous parlerons en chemin. Emmenez-moi hors de ces montagnes.

Oh ! Cet endroit l’angoissait ! Pauvre chou. Il a peur d’un trou alors que moi ! Moi, j’avais perdu mon dragon ! Il voulait partir, mais visiblement, il avait besoin de mon aide. Pourquoi ? Ah oui, c’est vrai, il n’était qu’un ancien esclave venant d’être affranchi, et l’aide d’un baron Telbaran pouvait l’aider à mener une nouvelle vie. En plus de me sentir mal par la perte de la petite merveille noire, je fus embêté par ce Séladien pleurnichard. Si vraiment, il était libre, pourquoi n’était-il pas déjà parti avant ? Ah oui, le Séladien vient tout juste de trouver sa liberté, je venais de le dire, à moins que ce groupe m’est menti et donc il a besoin de mon soutien pour le libérer de la gamine. Ils n’ont vraiment que des problèmes qui ne volaient pas haut, une perte de temps. Bon, en y réfléchissant un peu, je n’étais pas tout à fait perdant dans l’affaire. Serpa, je ne sais plus comment allait m’accompagner et il voulait bien que je l’étudie. Déjà ça. Je pourrais étudier son souffle de feu, cela m’apprendre pas mal de chose, j’en suis sûr. Par contre, comme il n’était pas partant pour des prélèvements de sang et d’écailles, il faudra que je lui fasse faire une série de tests et que je prenne des notes. Pour cela, il faudra le faire en mon domaine.

DOVAMUN – Très bien alors, nous pouvons partir. Je vous emmène à Telbara avec moi. Plus précisément en mon château près de Port Barbe. Par contre, vous vivrez là-bas, vous suivrez des séries de tests pour que je puisse vous étudier en observation. Vous devrez suivre un emploi du temps particulier et vous toucherez un salaire chaque jour de travail. Au moins j’apprendrais quelque chose et vous, vous aurez de quoi avoir un début de vie dans le royaume. Termes du contrat non négociable. Bien allons y.

Ainsi, nous allions rejoindre le reste du groupe pour faire nos adieux, plus ou moins émouvant. Je ne savais jamais ce qui était émouvant ou non pour la majorité des gens, je devais l’avouer que je manquais souvent de tact avec les autres, par rapport à touts les codes de conduite vis-à-vis des gens. Enfin bref, après la séparation plus ou moins sympathique, je laisse à chacun d’en juger, nous partîmes des montagnes. Un très long voyage de retour nous attendait, il valait donc mieux ne pas perdre de temps. J’espérais arriver assez vite chez moi pour passer à la suite. Pour cela, on avait toute la montagne à descendre, le fleuve à remonter, des terres à traverser… Mes dieux, ce serait pratique que d’avoir un cheval à ce moment.

•————————————•
La puissance du Dragon:
avatar
Dovamun
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Ven 29 Avr 2016 - 19:58

Quand la flamme de Nïn disparaît, les épaisses ténèbres se referment sur eux, leur ôtant toute vision. L'angoisse, qui croissait dans le cœur de la demi-elfe, augmente d'un cran. Plus aucune lumière ne parvient à leurs yeux et, soudain, elle a l'impression d'être aveugle. Elle se fait violence afin de conserver son sang froid et, levant la main, la pose contre la paroi devant eux. S'il faut qu'ils passent afin que Schizae obtienne ce qu'elle veut, alors, ils doivent passer. Elle se demande si son feu pourrait faire fondre la roche, avant d'abandonner cette idée, qu'elle juge trop risquée. L'effort qu'elle devrait fournir pour maintenir son feu dans cette étrange grotte pourrait la tuer et, même si cette résistance cessait, elle ne tenterait pas, car le feu pourrait alors aisément lui échapper.

La voix du dragon enfant résonne non loin d'elle :

- Ça s'ouvre de l'autre côté.

Elle ignore comment il sait ça. Pourtant, elle le croit sur parole. En revanche, elle ignore comment remédier à cela. Puisque, justement, leur problème est qu'ils veulent aller de l'autre côté. Si le mécanisme pour ouvrir s'y trouve, ils sont donc bloqués ici.

Une froide lueur perce les ténèbres, tout près. Un spectre apparaît. Un être mort. Lui, il semble dans son milieu, ici. Il s'accorde parfaitement à l'obscurité glaciale. Schizae lui demande :

- Traverse la roche. Trouve un moyen de nous faire passer. S'il te plaît.

Il y a eu un temps entre la seconde phrase et les derniers mots. Nïn regarde sa maîtresse, que la lueur du spectre révèle légèrement. L'assurance dont celle-ci peut parfois faire montre a disparu. Elle semble tout aussi effrayée que son esclave. Toutefois, ses traits affichent, au delà de cette peur, une volonté inébranlable.

Le spectre disparaît, se fondant dans la roche, et les ténèbres reviennent. Dépossédée de sa vue, Nïn perd un peu le sens de l'équilibre. Elle a l'impression qu'elle pourrait tomber à tout moment, et préfère s'asseoir au sol, les jambes repliées contre son corps, ses bras les entourant, de sorte à préserver sa chaleur.

Elle ne sait combien de temps ils attendent. Tout semble tellement immobile qu'elle perd la notion du temps. Elle n'aime pas cette endroit. Il est trop vide. Vide de vie... Et de toute autre chose. Pas d'eau, pas de terre, pas un souffle d'air, et, bien sûr, pas de feu. Par contre, ce froid, qui semble lui engourdir le cerveau, et cette obscurité, qui avale tout. En fait, cette grotte ressemble à un tombeau. Cette pensée n'a rien pour la rassurer.

Soudain, des cliquetis retentissent, comme ceux que produirait un mécanisme se mettant en branle. Nïn se relève, et entend Schizae et le dragon enfant s'agiter à ses côtés. En revanche, rien ne lui provient d'autre, alors que Serpad et le baron devraient les avoir rejoints. Peut-être sont-ils partis. Peut-être les ont-ils laissé seuls dans cette grotte. Cela ne la surprend pas plus que cela. Serpad avait le cœur d'un lézard libre. Elle regrette, pour Schizae, que le séladien ne soit pas à leurs côtés. Il avait l'air puissant. Et pour le reptile, elle espère que nul n'essaiera de nouveau d'en faire son esclave. Qu'il saura garder son indépendance. Cette chose qu'elle a dû avoir, un jour, sans doute, mais qu'elle arrive à peine à concevoir, désormais. Elle a de la chance d'avoir Schizae.

Devant elle, un grand bruit se fait entendre. La roche rugit, tandis que la paroi se meut. Nïn se tient prête. Qu'y a-t-il de l'autre côté ? Que leur réserve cette grotte ?

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Niyos le Lun 2 Mai 2016 - 13:22

Jengolf – Allez plus vite !
Niyos – Je vais aussi vite que je le peux !

Y' en avait marre de cette course-poursuite qui durait depuis des heures ! Tantôt, nous étions traqués, tantôt, c’étaient nous qui traquions. Là, ce fut à notre tour d’être chassé. La situation était assez complexe, cela concerner notre projet contre la guilde des corbeaux du crépuscule. Après une grande enquête et moult péripétie, nous avions réussis à identifier un personnage important de la guilde. Nous ne savions pas trop s’il en faisait bien partie ou non, mais il faisait circuler beaucoup de produits pour eux entre Telbara et Estandre. Un homme bien riche, toujours entouré d’une milice à chacune de ses sorties. Nous avions mis du temps à le retrouver sur une route dans la forêt de la Vanille. Il y avait établi un camp pour la nuit. Nous nous sommes mis à jouer aux larcineurs en nous y infiltrant. À l’intérieur, des plans furent découverts. Notre ami ne faisait pas que trafic de corps, il organisait aussi des chasses aux trésors, des artefacts puissants. Là, il y avait une carte ancienne, parlant d’une sorte de pierre magique donnant des pouvoirs très puissants dan les montagnes de Faeronhe et Denoronhe. Nous n’osions imaginer ce que les corbeaux feront si jamais ils m’étaient leurs salles griffes sur de telles pierres.

Ainsi, nous partîmes avec la carte pour retrouver ce trésor avant eux. Mais bien sûr, ces bric n’ont pas tardé à se lancer à notre poursuite. Ainsi, ils arrivaient parfois à récupérer la carte, parfois ce fut nous qui y arrivons. Combien de fois nous étions passés à deux doigts de la mort. Et cela avait duré jusqu’aux montagnes où nous nous y trouvions à présent. Le paysage ici lacrimable. On se serait crue dans le marais des lézards avec ces arbres moches, tordue, la brume et la froideur qui y régnaient ici… Mais nous n’étions pas ici en visite, nous devions fuir. Ayant mis une certaine distance entre nous et la milice, je consultai la carte.

Jengolf - Alors ?! On y est presque gamin ?
Niyos – Je crois oui. Si j’arrive à bien déchiffrer les codes, il doit y avoir une grotte tout prés.
Jengolf – Et ensuite ? Que devrons-nous affronter ?
Niyos – J’en sais rien moi ! Ca dit juste l’entrée, pas le plan du temple.
Jengolf – Très bien alors. De plus cette grotte pourra servir d’abris. En tout cas, ca puire pour moi tout cela.

Je rangeai la carte à ma ceinture et indiquai de mon doigt la direction à prendre. J’ai manqué de pousser un cri de terreur en arrivant à l’entrée. Devant l’immense ouverture, des cadavres recouvraient le sol. C’était une véritable mortaille. Des corps déformés, déchiqueter, brûler… Les restes d’une bête gisaient aussi non loin. Je manquai de tomber dans les pommes. Jengolf m’aida à m’asseoir par terre avant d’aller en repérage. Il examinait cette scène cauchemardesque.

Niyos – Que… Que c’est il passé ici ? Un monstre ?

Jengolf – Tous humain. La bestiole par contre, on dirait un gros lézard. Je ne serais dire le quel, il n’en reste presque rien.
Niyos – Ce qui les a tués doit être à l’intérieur. Ce ne serait pas prudent d’entrer non ?
Jengolf – Sans doute. Mais on ne peu pas laissé la guilde s’emparer de cette pierre. Si tu veux te mettre à l’abri, vas y je reviendrais.
Niyos – Non tu as raison. On doit se dépêchait.
Jengolf – Tu es sûr ? Tu n’es pas encore prêt pour affronter de gros monstre.

Je préparais déjà ma torche pour explorer les profondeurs de cette caverne. J’avais la trouille, mais je ne voulais pas laisser Jengolf retirait toute la gloire. Contre un monstre pouvant faire un tel massacre, même un loup-garou ne pourrait s’en sortir tout seul.

•————————————•
L'ami des loups:
avatar
Niyos
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Serpad Eoc'Deokad le Jeu 5 Mai 2016 - 10:29

Serpad Eoc'Deokad allait laisser deux enfants dans cette grotte oppressante, ayant pour guide un dragon, certes, mais un dragon enfant lui-même, qui ne faisait même pas la taille d'un Humain adulte. Ce dragon avait changé de corps pour prendre l'apparence d'un enfant Humain, mais cela ne faisait que le rendre plus fragile. Non seulement Serpad Eoc'Deokad allait donc laisser ces deux enfants Humaines et cet enfant dragon dans une grotte oppressante quelque part dans les dangereuses montagnes de Denoronhe, mais en plus, pour ce faire, il venait de lâcher un énorme mensonge au baron qui était le seul à lui offrir une porte de sortie.

Tout cela risquait de lui peser sur la conscience pendant un moment. Seulement, il agissait là par instinct. Schizæ et Ashkore restaient dans cette grotte parce qu'ils espéraient y trouver un moyen d'aider un membre de la famille de Schizæ à réclamer un titre de seigneur. L'Homme-lézard ne pouvait en rien être utile dans cette affaire et n'était pas prêt à braver des dangers juste pour une affaire d'Humains. Ashkore avait par ailleurs réussi à guider Schizæ et Nïn jusqu'à cette grotte ; le dragon semblait bien connaître cette partie des montagnes et serait tout aussi capable de reconduire les deux enfants Humaines au Cap d'Assouvin ou en Lagisse, dans les régions plus habitées du royaume. Serpad Eoc'Deokad, lui, devait éviter de se faire capturer une nouvelle fois. Seul ce baron Humain de Telbara pouvait lui offrir un sauf-conduit.

La décision de Serpad Eoc'Deokad, tout égoïste qu'elle pût sembler, était donc justifiée par plusieurs éléments, dont l'instinct de survie, tout simplement.

DOVAMUN – Très bien alors, nous pouvons partir. Je vous emmène en Telbara avec moi. Plus précisément en mon château près de Port Barbe. Par contre, vous vivrez là-bas, vous suivrez des séries de tests pour que je puisse vous étudier en observation. Vous devrez suivre un emploi du temps particulier et vous toucherez un salaire chaque jour de travail. Au moins j'apprendrai quelque chose et vous, vous aurez de quoi avoir un début de vie dans le Royaume. Termes du contrat non négociable. Bien, allons-y.

Vivre dans un château pour y subir une batterie d'examens tel un cobaye. Cela ressemblait plus à de l'enfermement. Néanmoins, c'était quand même mieux que de l'esclavage. Déjà, le Baron lui promettait de percevoir un salaire. Serpad Eoc'Deokad attendrait d'en apprendre plus sur son « emploi du temps particulier ». Aurait-il du temps libre ? Qu'aurait-il le droit de faire ? Les examens seraient-ils douloureux ?
C'était une entreprise risquée que de partir avec cet inconnu. Et puis, de toute manière, Serpad Eoc'Deokad était un nécromancien, alors si les conditions de vie imposées par le Baron venaient à ne pas lui convenir, ce serait le Baron qui deviendrait le sujet d'étude de Serpad Eoc'Deokad...

Conscient donc de ne pas être sans défense grâce à sa magie et notamment ses invocations, Serpad Eoc'Deokad hocha la tête pour accepter l'offre du Baron dont il ne connaissait toujours pas le nom. Il tourna ensuite la tête vers Schizæ. Il vit une lueur, celle d'un spectre, disparaître rapidement. Il marcha jusqu'à son ancienne maîtresse. Ashkore et Nïn étaient toujours là. Nïn n'était plus métamorphosée en once, mais Ashkore l'était toujours en Humain. Serpad Eoc'Deokad s'adressa à Schizæ d'un ton grave :

SERPAD – Madame, je vous ai accompagnée jusqu'à cette grotte, mais je ne peux rester ici. Même si vous n'avez pas été la pire... esclavagiste que j'ai eue à connaître, ma décision est prise. Je ne vous suis de toute manière plus d'aucune utilité, ni pour votre affaire de baronnie, ni pour vous guider dans cette grotte ou dans ces montagnes. Je vous dis donc adieu, le Baron et moi partons d'ici. Nous vous laissons à votre affaire seigneuriale.

Il se tourna un instant face à Ashkore. Le Baron ne savait pas qu'il s'agissait du dragon, mais Serpad Eoc'Deokad tint à s'incliner subtilement, de sorte qu'au moins le dragon le perçoive. Un dernier regard à Schizæ, à qui une partie de lui en voulait toujours d'avoir eu la volonté de faire de lui son esclave. Pourtant, même avant d'être libéré, être l'esclave de Schizæ ressemblait plutôt à un rôle de protecteur. Jamais Schizæ ne l'avait dénigré ni maltraité. “Esclave” n'avait été qu'un mot, un statut officiel, mais pas une situation sensible.
Par ailleurs, Schizæ était une nécromancienne, et Serpad Eoc'Deokad n'avait pas eu à cacher ses propres orientations magiques, pour une fois.

SERPAD – Bonne chance. Adieu.

Et il s'en alla de la grotte.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Serpad Eoc'Deokad
Champion
Champion

Race : Homme-lézard
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Ven 6 Mai 2016 - 17:27

De plus en plus de bruits se font entendre. La grotte entière semble sur le point de s’éveiller. C’est à ce moment qu’apparait Serpad Eoc’Deokad, juste à côté de la fille. Elle ne le distingue pas bien, il n’y a pas assez de lumière. Il se met à parler. Il lui explique ne pas pouvoir rester ici. Evidemment, personne ne le pourrait. D’ailleurs, pourquoi sont-ils encoooore dans ce caveau qui puire la mort ? Où que se pose son regard, les roches acérées semblent leur intimer : « fuyez pauvres fous ! »

Le séladien continue sur sa lancée.

SERPAD – Même si vous n'avez pas été la pire... esclavagiste que j'ai eue à connaître, ma décision est prise.

Il lui explique n’être d’aucune utilité dans la quête de Schizæ. Elle le foudroie du regard, mais l’effet escompté est anéanti par l’obscurité bien trop intense pour qu’on puisse distinguer les traits de son visage. Elle fronce ses sourcils le plus fort possible, mais, indéniablement, son interlocuteur ne peut pas le voir.

SERPAD – Je vous dis donc adieu, le Baron et moi partons d'ici. Nous vous laissons à votre affaire seigneuriale.

Mais si ! Elle a BESOIN de lui ! Il n’a pas le droit de raconter n’importe quoi ! Mais le séladien ne semble pas de son avis, et sans demander son reste, tourne les talons et s’en va avec l’humain-bizarre.

Mais quel…

SCHIZÆ – PLEUUUUUUUUUTRE ! PLEUTRE ! PLEUUUUTRE ! ESPECE DE PLEUTRE !

L’enfant à beau s’époumoner, cela n’a aucun impact sur le cours des évènements. Serpad Eoc’Deokad est déjà trop loin. Il n’entend peut-être même pas les cris suraigus de l’enfant.

Et puis tout à coup elle se prend un petit coup sur la tête qui la fait taire instantanément. C’est son dragon qui vient de le lui asséner du tranchant de sa main. Dans le silence qui revient, elle entend des pas. Des gens approchent. Est-ce Serpad et le baron qui ont retrouvé la raison ? Son dragon n’a pas l’air de penser cela puisqu’il l’attire vers l’avant. Il attrape également la main de Nïn et avance vers les parois de la grotte qui se trouvent en face d’eux.

Ce n’est qu’à ce moment qu’elle remarque que les murs se meuvent seuls ! Un bruit de grincement hérisse les poils de Schizæ. Cela ressemble au crissement que produiraient des ongles griffant une ardoise. C’est intenable. L’enfant plaque ses mains sur ses oreilles. Le bruit se transforme en un cri spectral. Horreur ! Elle les reconnaîtrait parmi des milliers, ce sont les hurlements de son invocation.

Que se passe-t-il de l’autre côté ?!

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Mar 10 Mai 2016 - 14:20

Autour du trio, la grotte semble prendre vie. Mais, alors que Nïn tente en vain de percer les ténèbres du regard pour savoir ce qui se passe, un bruit de pas la fait se retourner. La voix de Serpad émerge, non loin. Ainsi, le lézard n'est pas parti? Mais il ne revient pas pour les aider. Non., il explique qu'il lui faut partir. La demi-elfe ne s'est donc pas trompée. Le reptile veut recouvrer sa liberté. Elle, peu lui chaut, que Serpad soit là ou non. Elle n'a jamais vraiment développé de liens avec les autres esclaves de ses maîtres, et ce n'est pas avec le lézard que ça allait commencer. Certes, il a sans doute plus de points communs avec elle que les esclaves de ses anciens maîtres, que sa magie effrayée... mais en même temps, elle ne lui a jamais vraiment parlé. Cela aurait été dangereux, puisque l'homme lézard n'a pas intégré le fait d'être un esclave. Les envies de liberté telles que la sienne effraient Nïn, et elle n'a pas du tout envie de réfléchir à ce genre de choses. Mais Schizae n'est pas si indifférente au départ du reptile. Alors qu'il tourne les talons, elle se met à hurler:

– PLEUUUUUUUUUTRE ! PLEUTRE ! PLEUUUUTRE ! ESPECE DE PLEUTRE !

Mais le séladien ne répond pas. Il est peut-être déjà loin. Nïn ressent de la peine pour sa jeune maîtresse. Mais avant qu'elle puisse faire un geste, des bruits de voix attirent son attention. Son coeur se met à battre plus vite sous l'effet de la peur. Elle ne sait pas d'où cela vient, ni qui les émet, mais cela ne lui dit rien qui vaille. La main de l'enfant-dragon se referme soudain sur son bras, l'attire en avant, vers la paroi de roche... qui s'est mise à bouger. Nïn n'a pas le temps de s'émerveiller qu'un crissement désagréable se fait entendre, qui lui aurait fait gonfler sa fourrure si elle avait été once. Puis un cri se fait entendre, qui semble venir de l'autre côté de la paroi de pierres. De quoi s'agit-il? Nïn sent son pouls s'emballer, elle voudrait partir en courant, mais la présence de Schizae l'en empêche. Elle doit protéger sa maîtresse, et sa maîtresse doit rester là. Il lui faut donc demeurer, elle aussi, malgré sa peur.

Nïn prend une grande inspiration, mobilise sa magie, prête à faire jaillir une flamme, de l'eau, ou à se protéger grâce à l'air ou à la terre. Elle ne sait pas ce qui les attend, mais elle s'il lui faut se battre, elle se battra. Et puis, qui pourrait les vaincre... n'ont-elles pas un dragon avec elles, fût-il encore un enfant dragon ?

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Niyos le Jeu 12 Mai 2016 - 17:48

Nous progressions lentement dans la grotte qui devint de plus en plus obscure. Mon arc était bandé, près à tirer sur le moindre ennemi. Pour notre progression, je devais faire confiance aux sens ultra-développé du garou pour ne pas tombé sur un quelconque piège. Nous restâmes silencieux pendant notre marche. Si vraiment un gros monstre gardait l’entre de ce temple, il nous faudra user d’un bon stratagème pour le dépasser. Jengolf brisa le silence. Il m’ordonna presque que si nous nous retrouvions en mauvaise posture, que le monstre soit insurmontable, je devrais m’enfuir sans me retourner. Je n’étais pas un pleutre et cela voudrait dire, le laisser retenir la bête. Même si j’aimais l’embêter assez souvent, je ne voulais pas l’abandonner à une mort certaine. Nous continuions donc notre progression, jusqu’à ce que deux ombres firent leur apparition et approchèrent de nous. Jengolf m’attrapa par le col et me traîna derrière deux gros rochers pour rester dissimuler derrière. Nous vîmes passer un homme et une drôle de créature. D’après le garou, c’était un homme-lézard. Une fois les deux personnes passées, nous sortîmes de notre cachette pour continuer. On se demander bien ce que ces deux énergumènes faisaient ici. Ce fut alors qu’un cri terrible et inaudible pour moi résonna dans toute la grotte.

Niyos – C’est quoi ça ?! Le monstre ?

Jengolf – Non, cela était la voix d’une enfant. Elle criait pleutre plusieurs fois.
Niyos – Pourquoi pleutre ? Elle affronte la chose toute seule alors ? Ces deux gens l’ont lassé seule ?
Jengolf – Je sens deux autres personnes aussi, ils sont trois. Une humaine, une demi-sang e un… Je ne sais pas quoi.

Un terrible bruit se percuta sur la paroi, plus monstrueux que les cris de l’enfant. C’était à déchirer l’âme, un vrai cauchemar. Tous deux, nous tendions notre arme vers la provenance du bruit. Quelque chose de gros se trouvait ici et ces pauvres gens, dont l’enfant, étaient en première ligne pour se faire attaquer.

Niyos – Une enfant est en danger ici ! On doit venir aider.
Jengolf – Je suis d’accord allons-y !

Ainsi nous courrions à l’autre bout de la caverne, toujours notre arc en main. L’enfant était avec deux autres personnes, mais si cela se trouvait, ils étaient coincés, dos au mur, face à un cyclope ou un Bohoron qui avait quitté les montagnes dominantes. Nous courrions aussi vite que possible, tout en restant sur nos gardes. Nous apercevions devant nous une faible lueur.

•————————————•
L'ami des loups:
avatar
Niyos
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Jeu 12 Mai 2016 - 18:54

Schizæ n’en croit pas ses yeux. Le spectre est en train de fondre sur place. Dans un dernier et déchirant hurlement, sa gorge se liquéfie et goutte sur le sol qui s’éclaire d’une lumière bleutée et spectrale. Puis, tout disparait et les ténèbres reprennent leur place.

Le dragon les a attirées en avant. Ses poings sont toujours refermés sur les poignets de Nïn et de la fille. Il s’arrête brusquement. Elle ne le voit pas jeter un regard derrière elles.

DRAGON – Si on ne veut pas fondre à notre tour, il vaut mieux affronter ceux qui nous suivent que de franchir cette frontière.

Schizæ déglutit. Il y a donc bien des gens qui se dirigent vers eux. Elle se demande s’il s’agit des humains fous et maigres qui les ont attaqués à l’entrée de la grotte. Les ont-ils poursuivis jusqu’ici ? Elle entend leur pas. Ils sont en train de courir vers eux ! Ça s’annonce mal…

Finalement, peut être que cette obscurité est une bénédiction, ils ne pourront pas les voir tout de suite. A moins qu’il ne s’agisse de monstres capables de voir dans le noir ou de bêtes pouvant les repérer à l’odeur. Sa respiration s’accélère. Elle ignore quoi faire. Non, il ne faut pas paniquer. Elle se reprend. C’est à elle de gérer la situation.

SCHIZÆ – Qui êtes-vous ? Ami ou ennemi ?

Pas très développé, mais au moins avec cette question, elle verra si « ça » parle.

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Sam 14 Mai 2016 - 15:34

Devant eux, l'invocation de Schizae a l'air de souffrir atrocement. Il semble... fondre? Nïn n'en jurerait pas, mais c'est ce dont elle a l'impression. Il hurle encore et, finalement, disparaît et, avec lui, toute source de luminosité. Ils sont de nouveau aveugles... Mais pas sourds. Nïn entend des pas. Deux personnes, qui s'approchent d'eux au pas de course. Ils sont encore à une certaine distance, mais se rapprochent. Seraient-ce Serpad et l'homme dont le nom lui a déjà échappé qui reviennent? Cela lui sembla improbable. De plus, les pas ne semblent pas être les leurs.

L'enfant dragon les a entendus aussi.

– Si on ne veut pas fondre à notre tour, il vaut mieux affronter ceux qui nous suivent que de franchir cette frontière.

Nïn tente de percer l'obscurité du regard, mais c'est impossible. Les pas se rapprochent. Schizae doit les entendre également, désormais. Sa voix perce les ténèbres:

– Qui êtes-vous ? Ami ou ennemi ?

L'esclave se rapproche instinctivement de sa maîtresse, lève un peu ses mains, y concentrant déjà sa magie. Elle n'ose toutefois pas faire apparaître une flamme, de peur que ceux qui arrivent puissent ainsi les repérer. Ils ne savent pas du tout si la présence est amicale, et les propriétaires des pas pourraient posséder des armes qui frappent à distance, comme des arcs ou des lances. Faire jaillir du feu les aiderait certes à voir qui approche, mais cela révélerait également leur position, ce qui semble fort risqué dans la présente situation. Qui pourrait bien avoir eu envie d'entrer dans cette effrayante grotte? Les intentions de ceux-là sont peu probablement bonnes. D'autant plus que, qui que cela soit, ils ont du voir les corps à l'entrée.

Un grognement enfle dans la gorge de Nïn. Si on les attaque, elle est prête à bondir sur l'ennemi et à défendre sa maîtresse, par la magie ou par ses crocs et ses griffes.

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Niyos le Dim 15 Mai 2016 - 15:24

Nous courrions de plus en plus vite, de peur d’arriver trop tard. La lumière qui était visible à l’autre bout se tue dans un cri angoissant. Mon estomac me torturait, il était comme noué en un nœud bien serré. On courrait touts les deux vers un endroit obscurs sans savoir ce qui y vivait et qui pouvait sans doute nous arracher la tête en un coup de patte. Je devais avoir une grande confiance en Jengolf pour guider et nous protéger. Nous n’étions plus qu’à quelques mètres de la source lumineuse lorsqu’une voix se mit à hurler à notre attention :

Schizae - Qui êtes-vous ? Ami ou ennemi ?


Nous nous stoppions à cet instant. La voix était celle d’une enfant comme le lycanthrope l’avait sentit. Elle était en vie, c’était déjà quelque chose de rassurant et de plus, la menace qui planait en ce lieu avait disparu. Enfin, c’était ce que je croyais. Mais comment ? Ceux qui étaient avec la gamine devaient être de bons combattants. D’un pas prudents, armes toujours parées, je répondis :

Niyos – Nous sommes là pour vous venir en aide ! A cause du monstre.

•————————————•
L'ami des loups:
avatar
Niyos
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Dim 15 Mai 2016 - 19:43

Une voix d’homme leur répond.

NIYOS - Nous sommes là pour vous venir en aide ! A cause du monstre.
SCHIZÆ – Du monstre ?!

La fille n’a pas pu s’empêcher de pousser cette exclamation. Le garçon-dragon lui serre le poignet et la replace devant ce qu’il a nommé la "frontière". Il semble avoir déjà oublié la présence des nouveaux arrivants, comme s’ils ne pouvaient lui faire aucun mal. Il se penche vers le sol (elle le devine parce qu’elle se sent attirée vers le bas). Il doit être en train d’analyser sa "frontière". Il a beau être sans peur, Schizæ ne se sent pas rassurée et ne peut accorder sa confiance à de simples inconnus simplement après les avoir entendus dire qu’ils voulaient l’aider. En plus, ils parlent d’un monstre.

Elle tremble de tout son corps. La poigne du dragon se raffermit encore sur son poignet.

DRAGON – Calme toi. Ils ne nous veulent pas de mal et il n’y a aucun monstre.

Mais elle ne peut s’empêcher de trembler. Le froid est anormal. Sa peur est anormale. Tout est anormal. Et cette anormalité là, elle la connait bien. C’est celle qu’elle ressent quand les morts s’approchent. Ils sont trop prêts. Beaucoup trop prêt. Ils sont presque à l'intérieur d'elle. C’est terrifiant et, surtout, ce n’est vraiment pas le moment. Il y a les deux inconnus qui s'approchent d'eux, l’ambiance est effrayante, son invocation vient de fondre… non, ce n’est pas le temps des morts ! Elle ferme les yeux très fort et tente de les projeter loin d’elle.

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Lun 16 Mai 2016 - 14:21

Une voix masculine leur répond. Ça a l'air d'être un homme assez jeune, il doit avoir à peu près son âge. Il prétend être là pour les aider, à cause d'un monstre. Mais quel monstre? Nïn n'en a aucune idée. Ils n'ont pas vu de monstre. Alors peut-être que les nouveaux arrivants en savent plus qu'eux... Ou peut-être qu'ils ont vu les fumeurs d'herbe, à l'entrée et que ceux-ci leur ont parlé d'un dragon? Ou alors, ils parlent du spectre de Schizae... Quoiqu'il en soit, cette mention semble effrayer sa jeune maîtresse, mais l'enfant dragon la rassure. Une légère traction sur le poignet de Nïn lui fait comprendre que celui-ci a repris ses investigations au sol. Il ne doit pas considérer les arrivants comme une menace. Alors, Nïn lui fait confiance. Elle voudrait bien l'aider, mais elle ne comprend rien à cette grotte. Elle attend donc. S'ils veulent qu'elle fasse quelque-chose pour eux, ils le lui demanderont.

L'atmosphère de la grotte semble encore se refroidir. Nïn sent les petits cheveux de sa nuque se hérisser. Que se passe-t-il? L'once, en elle, se hérisse, et elle sent le feu affluer dans ses paumes. Pourtant, rien ne se passe autour d'eux. La grotte est silencieuse, immobile, morte. Le coeur de Nïn cogne à grand coups dans sa poitrine. Elle a l'impression que tout son corps lutte contre une menace qu'elle ne peut identifier. Elle se sent oppressée, comme si une tension s'exerçait sur elle. Elle a du mal à respirer, elle se met à trembler. La panique enfle en elle, elle se tourne vers Schizae, pour appeler à l'aide... Les mots restent coincés dans sa bouche et, soudainement, elle tombe à genoux, tandis qu'une douleur se fait sentir dans tout son corps. Son esprit lâche prise, elle a l'impression qu'il est rejeté au fond d'elle-même. Elle ne peut plus agir. Son corps n'est plus sien. Une présence glaciale s'est immiscée entre son esprit et son corps, et a pris le contrôle de celui-ci. Nïn n'a jamais rien vécu de semblable. En tant qu'esclave, elle a pu à de nombreuses reprises comprendre que son corps, sa vie, ne lui appartenaient pas, mais c'était différent. La volonté des maîtres s'imposaient dans ce cas à la sienne, et quand elle exécutait, elle était quand même elle, bien qu'il lui soit arrivé de se distancier. Quand le feu prend le contrôle, c'est plutôt son esprit qui se perd en lui, non son corps. Là, dans la présente situation, son esprit n'a plus aucun rôle. Il est coincé dans son corps, et quelqu'un d'autre -cette présence glacée et effrayante- le contrôle.

Cette présence se tourne vers Schizae. Nïn, croisant les yeux de sa maîtresse, voudrait la supplier de l'aider. Mais elle ne peut pas parler. A la place, c'est cette autre présence qui agit. L'esclave voudrait griffer son corps jusqu'à l'en faire sortir. Mais elle ne peut rien faire. Même le feu, l'eau, l'air et la terre demeurent immobiles quand elle les appelle. La présence glaciale fixe Schizae d'un air triste. Avec des yeux emplis d'horreur, elle regarde aussi l'endroit qui fait fondre. Puis, par la bouche de Nïn, elle prend la parole:

-Cette barrière... C'est ici que je suis morte. Pour une pierre.

La morte hésite. Elle fixe Schizae et l'enfant dragon.

-En mourant, j'ai compris le fonctionnement de la barrière. Trop tard toutefois. Trop tard pour moi. Mais pour vous... Je pourrais vous le dire. Mais si je vous aide, vous devrez m'aider en retour...

La morte plante le regard bleu de Nïn dans les yeux de Schizae. Puis elle énonce ses conditions:

-Une possession de me famille est tombée de l'autre côté de la barrière quand je suis morte. Une bague. Je voudrais que vous la rendiez à ma jeune soeur. Elle s'appelle Hamlia, et vit dans un village, au pied de ces montagnes, où passe la route qui a dû vous conduire jusqu'ici. Dîtes-lui que Tali est morte en cherchant une pierre magique. Si je vous aidais et que vous deviez faillir à votre parole... Je reviendrai. Tu le sais, enfant. Tu ne pourras jamais me fuir.

La présence glacée attend la réponse de Schizae et de l'enfant dragon pendant que Nïn a l'impression de s'enfoncer dans une eau froide qui l'engourdit, l'engourdit, l'engourdit...


Dernière édition par Nïn le Lun 23 Mai 2016 - 13:10, édité 1 fois

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Niyos le Ven 20 Mai 2016 - 10:46

La lumière avait disparu, de quoi donner la trouille. On pouvait entendre une longue plainte venant du purgatoire des âmes avaler se répercutant sur les parois maudites de cette grotte plongée dans les ténèbres. (Et bien, je ne me savais pas si poète). En réalité, il ne s’agissait que vent qui se faufilait dans cette bouche du néant. Nous avancions de plus en plus et les silhouettes des premiers arrivants devinrent plus nettes. Deux jeunes filles et un garçon se trouvaient là. Des enfants, tous les trois ? Que faisaient des gosses seuls dans une grotte avec une montagne de cadavres à l’entrée ?

L’une des filles parla aux autres. D’après Jengolf, il s’agissait de la bâtarde elfe. Elle avait une drôle de voix, mais dés que nous les rejoignions, elle avait fini de parler. Le loup-garou se montre moins prudent à leur vue, il ne voulait pas se montrer agressive face à des enfants. De même je baissai mon arme pour mettre tout le monde en confiance. Voir arriver deux hommes armés sur eux devait les impressionner. Je regardais leur visage, ils avaient dû en voir de toutes les couleurs et donc ils devaient avoir toutes les raisons du monde pour se montrer méfiant. Je devais jouer de diplomatie pour montrer que nous ne leur voulions aucun mal.

Niyos – N’ayez aucune crainte, nous ne vous voulons aucun mal. Nous avons vue ces corps à l’entrée et nous avions craint que ce qui les as mis en morceaux puisse vous faire du mal.

•————————————•
L'ami des loups:
avatar
Niyos
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Dim 22 Mai 2016 - 11:23

Schizæ se détend, elle a réussi à projeter le mort. Il faut dire que ce n’était vraiment pas le moment.

NÏN - Cette barrière... C'est ici que je suis morte. Pour une pierre.

A qui appartient cette voix triste et caverneuse ?! Schizæ s’accroche à son dragon avec effroi quand elle finit par comprendre ce qu’il vient de se produire : elle a repoussé le mort avec violence… dans la direction de Nïn. Et c’est le corps de la demi-elfe que le défunt est en train de posséder au lieu de celui de l’enfant. Pauvre Nïn, elle doit être complètement déboussolée. Schizæ se souvient que la première fois qu’elle a réussi à obtenir ce résultat sur elle-même, elle pensait avoir récupéré l’esprit de sa sœur, Shelzæ, à l’intérieur de son propre corps. Elle ne pouvait plus bouger. Son corps était la marionnette de l’esprit d’un autre… qui s’était avéré ne même pas être Shelzæ ! Elle avait eu peur que cela dure à tout jamais, mais, heureusement, le défunt avait fini par repartir après lui avoir demandé tout un tas de choses étranges.

L’enfant dragon fait claquer sa mâchoire. La fille sait pertinemment qu’il n’apprécie pas qu’on « joue » avec les morts.

SCHIZÆ – Je n’ai pas fait exprès !

Mais à peine a-t-elle fermé la bouche que la voix d’outre tombe reprend la parole.

NÏN - En mourant, j'ai compris le fonctionnement de la barrière. Trop tard toutefois. Trop tard pour moi. Mais pour vous... Je pourrais vous le dire. Mais si je vous aide, vous devrez m'aider en retour...

Maintenant, Schizæ sent que la morte a toute l’attention de son dragon. Cette dernière explique se nommer Tali et avoir perdu une bague de l’autre côté de la ligne invisible séparant l’endroit-où-on-ne-fond-pas de celui-où-on-fond. Elle demande à Schizæ d’apporter cette bague à sa sœur nommée Hamlia, précisant l’endroit où cette dernière habite. Tali menace ensuite la fille de revenir la hanter jusqu’à la fin de sa vie si elle ne tient pas sa parole. Le dragon ne réfléchit pas, il répond immédiatement :

Dragon – C’est d’accord. Dis nous comment passer.
SCHIZÆ – Et ensuite, laisse Nïn tranquille !

La fille s’en veut d’avoir mis son escla… heu… son amie dans une telle situation.

Les pas des autres personnes s’approchent. Ils doivent être juste à côté, maintenant, puisqu’elle entend leur respiration essoufflée. Mais vu la réaction de son dragon, Schizæ n’y prête pas attention. Ils sont forcément inoffensifs.

NIYOS - N’ayez aucune crainte, nous ne vous voulons aucun mal. Nous avons vu ces corps à l’entrée et nous avions craint que ce qui les a mis en morceaux puisse vous faire du mal.

Ils ne sont pas mauvais. Ils veulent les sauver au point d’entrer dans cette grotte lugubre et remplie de morts. La fille ne peut pas les voir, il fait trop noir.

SCHIZÆ – Vous êtes bien braves, monsieur. Nous avons été agressés par une troupe de fous, les corps que vous avez vus sont les restes de personnes qui ont eu ce qu’elles méritaient. Ce qui nous effraie est autrement plus dangereux. Monsieur, nous avons besoin de toute l’aide qu’il nous sera possible de réunir. Vous serez récompen…

Elle n’a pas le temps de finir que son dragon la coupe.

DRAGON – Que faites vous ici, l’humain et le loup ?

Loup ? Schizæ se demande de quoi il parle. Au bruit de leurs pas, il ne s’agissait pas d’un loup. Peut-être que l’obscurité trompe son dragon. Ou alors c’est l’odeur. Bref, dans tous les cas, le dragon n’est pas commode. Il doit s’imaginer que ces deux personnes en ont après la pierre qu’il recherche.

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Lun 23 Mai 2016 - 13:08

Nïn, du fond de son corps-prison, entend l'enfant-dragon accepter les conditions de la présence glaciale et Schizae ajouter :

– Et ensuite, laisse Nïn tranquille !

La petite baronne veut la défendre. Cela réconforte un peu Nïn, même si elle se sent terriblement apeurée. La présence froide lui rendra son corps après. Elle ne va pas en rester prisonnière. Schizae y veillera. Une voix se fait entendre, proche. C'est celle d'une des personnes qui accouraient vers les lieux.

- N’ayez aucune crainte, nous ne vous voulons aucun mal. Nous avons vu ces corps à l’entrée et nous avions craint que ce qui les a mis en morceaux puisse vous faire du mal.
– Vous êtes bien braves, monsieur. Nous avons été agressés par une troupe de fous, les corps que vous avez vus sont les restes de personnes qui ont eu ce qu’elles méritaient. Ce qui nous effraie est autrement plus dangereux. Monsieur, nous avons besoin de toute l’aide qu’il nous sera possible de réunir. Vous serez récompen…

La petite baronne est interrompue par la voix de l'enfant-dragon :

– Que faites vous ici, l’humain et le loup ?

Nïn ne voit pas de quel loup il veut parler. Les deux nouveaux arrivants ont une démarche humaine. Elle a une bonne ouïe, et elle aurait entendu si un loup les avait accompagnés. De quoi parle donc le dragon ? Son corps se meut encore, sans qu'elle l'ait souhaité, dirigé par la présence froide, qu'elle sent toujours, et qui la glace, de plus en plus. Elle voudrait chasser ce froid, ou le fuir, mais elle ne peut rien faire. Une voix s'élève de sa bouche, et encore une fois ce n'est pas la sienne :

-J'ai compris comment survivre quand je suis morte. Je l'ai compris grâce à ma bague...

La présence glaciale n'a pas l'air de vouloir attendre plus longtemps pour leur livrer la solution. Elle désigne la barrière de la main de la demi-elfe, fixe un point plus loin dans la grotte, qu'ils ne peuvent pas voir du fait de l'obscurité.

-Au delà de la zone qui fait fondre, il y a une pierre, sur laquelle il suffit d'appuyer pour désactiver le piège pendant quelques minutes. Bien sûr, pour l'atteindre, il faut traverser ce piège...

La présence froide laisse le temps d'appréhender ses paroles, avant de continuer :

-Mais il se trouve qu'il y a des choses qui ne sont pas affectées par ce piège. Je l'ai compris lorsque je suis morte puisque j'ai intégralement fondu, avec mes vêtements... mais que ma bague n'a rien eu. Je me suis alors rendue compte que la grotte non plus ne fondait pas. J'en suis donc parvenue à la conclusion suivante : certaines matières ne sont pas affectées, elles ne fondent pas... comme la pierre ou le métal.

De nouveau, la présence froide marque une pause. Elle laisse chacun réfléchir à ses propos. Puis elle conclue :

-Il vous faut atteindre la pierre qui désamorce la barrière en faisant traverser le piège par du métal ou de la pierre. Le problème étant que vous ne pourrez pas, vous, passer. Et que la pierre qui désamorce le piège est un peu loin pour l'atteindre en jetant simplement un caillou. Il faudrait déjà que vous puissiez créer de la lumière, au moins le temps de repérer le pierre que vous devrez atteindre... puis il vous faudrait quelque-chose pour projeter de l'acier ou de la pierre, assez loin et de façon précise.

Nïn, comme les autres, écoute la voix de la présence froide. Elle n'a rien d'autre à faire... puisqu'elle ne peut rien faire d'autre. C'est terriblement angoissant, donc elle se concentre sur l'énigme qui se pose à eux. Pour la lumière, elle pourrait créer une flamme, même si elle sait qu'elle ne parviendra pas à la maintenir longtemps, ici. Mais pour propulser de l'acier ou de la pierre par delà cette invisible frontière ? Comment faire ? A la connaissance de Nïn, aucun d'eux ne sait manier la lance ou l'arc...

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Niyos le Mar 24 Mai 2016 - 10:40

Schizae - Vous êtes bien braves, monsieur. Nous avons été agressés par une troupe de fous, les corps que vous avez vus sont les restes de personnes qui ont eu ce qu’elles méritaient. Ce qui nous effraie est autrement plus dangereux. Monsieur, nous avons besoin de toute l’aide qu’il nous sera possible de réunir. Vous serez récompen…

Apparemment, le monticule de corps à l’entrée était dû à ces enfants. Comment ? Des fous disait-elle ? De quoi donner des sueurs froides en entendant que des gosses pouvaient réaliser un tel massacre. Mais sa douce voix et son air mimi la rendaient si mignonne qu’on avait du mal à se montrer méfiant envers elle. De plus, elle avait besoin d’aide, elle et ses amis contre quelque chose de bien plus effrayant et dangereux. Des enfants guerriers devant se battre contre une grande menace ? Qu’est-ce que cela pouvait bien être ?

Garçon - Que faites vous ici, l’humain et le loup ?

Mes os et ma chaire se galèrent sur ce que venait de dire le garçon. Humain et LOUP ? Comment pouvait-il le savoir ? À moins d’être aussi un lycanthrope pour le sentir, riens ne l’aurait laissé deviner la nature du chasseur. Je l’examinais pour y desseller un signe particulier, comme des poils ou des yeux jaunes, mais rien de tel. Je trouvais par contre la peau de ce gamin était singulière. De drôle de marques étaient visible sur le visage, un peu dissimulé. On pourrait les prendre pour des écailles. Un homme-lézard plus proche de nous ? Ce serait un hybride dû au croisement du lézard et d’un humain ? Je n’osais pas l’imaginer et je désirais protéger mon ami pour éviter d’éveiller des soupçons.

Niyos – Tu le traite de loup car c’est un homme venant de la forêt sale gosse ?

Une chose était sûre, je n’aimais pas le garçon. Et Jengolf non plus il ne l’appréciait pas. Il resta figer sur place usant de son regard sombre et menaçant à l’encontre de l’écailleux. On était venu porter secours et voilà que cela mettait en danger Jengolf. Encore, s’il s’agissait de combattre une grosse bête, ça on pouvait surmonter, mais que son secret venait à être découvert, se serait fuir devant les humains et se retrouver traquer pour un très long moment. La seconde fille, la plus âgée prit la parole. Sa voix fut lugubre, un peu décalé comme sortie des profondeurs de la tombe :

Nïn - J'ai compris comment survivre quand je suis morte. Je l'ai compris grâce à ma bague...

Morte ?! Comment ça morte ? C’était quoi cette blague ? Elle semblait bien vivante, faite de chair et de sang. Même le loup-garou avait sentit la présence de trois vivant. La demi-elfe était vivante alors, sinon on aurait ni senti son odeur et sa chaleur corporelle. Cette dernière, justement, tendit son doigt vers le mur terminant la grotte.

NÏn-Au delà de la zone qui fait fondre, il y a une pierre, sur laquelle il suffit d'appuyer pour désactiver le piège pendant quelques minutes. Bien sûr, pour l'atteindre, il faut traverser ce piège...


Un piège ? Où étions-nous tombés ? Une grotte, des enfants meurtriers, un piège qui faisait fondre, une fille morte-vivante… Un vrai cauchemar, j’avais peur de me faire désintégrer en posant le mauvais pas.

Nïn -Mais il se trouve qu'il y a des choses qui ne sont pas affectées par ce piège. Je l'ai compris lorsque je suis morte puisque j'ai intégralement fondu, avec mes vêtements... mais que ma bague n'a rien eu. Je me suis alors rendue compte que la grotte non plus ne fondait pas. J'en suis donc parvenue à la conclusion suivante : certaines matières ne sont pas affectées, elles ne fondent pas... comme la pierre ou le métal. Il vous faut atteindre la pierre qui désamorce la barrière en faisant traverser le piège par du métal ou de la pierre. Le problème étant que vous ne pourrez pas, vous, passer. Et que la pierre qui désamorce le piège est un peu loin pour l'atteindre en jetant simplement un caillou. Il faudrait déjà que vous puissiez créer de la lumière, au moins le temps de repérer le pierre que vous devrez atteindre... puis il vous faudrait quelque-chose pour projeter de l'acier ou de la pierre, assez loin et de façon précise.

La voix se tue et nous laissa chacun a nos réflexions. Pour ces gosses, assister à un tel phénomène était peut-être normal, mais pour nous, pour moi en tout cas, ce n’était pas quelque chose de normal. Là, je ne sentais plus es jambes, j’avais la trouille. Les fantômes ou autre manifestation de ce genre me donnaient toujours la frousse, j’avais les tripes qui s’agitaient comme si elles voulaient s’enfuir. Je voulais, je l’avoue, m’enfuir, mais j’en étais incapable. Le silence pesait dans cette grotte, rendant l’endroit encore plus lugubre, jusqu’à ce que Jengolf la brise avec sa voix

Jengolf- Nous, nous sommes chasseurs. La pointe de nos flèches est en métal. De plus, je fais des tirs très précis.

•————————————•
L'ami des loups:
avatar
Niyos
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Mar 24 Mai 2016 - 16:48

NIYOS - Tu le traites de loup car c’est un homme venant de la forêt sale gosse ?

Comment ose-t-il parler de la sorte à son dragon ? Schizæ lève la main vers lui, prête à lui clouer le bec. Elle hésite entre le faire mourir de froid ou d’un arrêt cardiaque. Mais son dragon lui attrape le bras et le fait retomber le long de son corps.

DRAGON – Ce n’est pas le moment de se battre. On a des choses plus importantes à faire pour l’instant, on réglera ça le moment venu.

La fille grogne mais obéit. Son dragon n’a pas obtenu de réponse concernant la raison de la présence des humains ici. Elle se doute qu’ils sont également là pour le trésor. Mais peut être a-t-il raison. Pour l’instant, mieux vaut unir leurs forces. De toute façon, a eux trois, ils sont bien plus puissants que ces deux vagabonds. Schizæ sait pertinemment que le futur propriétaire de la pierre sera son dragon.

Feu Tali reprend la parole à travers la bouche de Nïn. Elle explique que la pierre et le métal ne fondent pas dans la zone qui se trouve face à eux. D’après la défunte, il existerait un mécanisme à activer de l’autre côté de la zone et, pour ce faire, il faudrait réussir à faire passer un objet d’une matière qui ne fond pas jusque là bas afin de le déclencher.

JENGOLF – Nous, nous sommes chasseurs. La pointe de nos flèches est en métal. De plus, je fais des tirs très précis.

Schizæ lève les yeux au ciel avec maniérisme.

SCHIZÆ – Fi ! Que nenni, l’ami. Vous omettez que votre flèche fondra. Une fois qu’il ne restera plus que la pointe de métal, la trajectoire du projectile ne sera plus stabilisée. Vous n’atteindrez jamais la pierre. Mais ne vous tracassez pas, je vais arranger cela.

Elle croise les bras, hautaine, sans donner plus de détails sur son pouvoir de faire bouger les objets sans avoir à les toucher.

Un jet de feu éclair les parois de la grotte durant quelques secondes. Schizæ regarde son dragon cracher du feu avec étonnement. Elle ignorait qu’il pouvait faire cela même sous la forme d’un garçon. Son visage est éclairé d’une lumière jaune et chaude et seuls ses yeux noirs restent dans les ténèbres. Il observe ce qui se trouve en face. Il cherche la pierre et le mécanisme qui désactive le piège.

Et puis tout redevient noir. Schizæ a l’impression que c’est encore pire qu’avant. La lumière l’a un peu aveuglée.

DRAGON – Schizæ, tu feras en sorte que le métal découpe la corde.
SCHIZÆ – Quelle corde ?
DRAGON – La pierre ne peut pas bouger, elle est attachée. Si ça n’avait été qu’une pierre à faire tomber, tu te serais débrouillée seule et on n’aurait pas eu besoin de flèche.

Ah, c’est vrai. C’est fort dommage, se dit la fille en gardant les bras croisés, boudeuse.

DRAGON – Je ne peux pas éclairer la grotte assez longtemps pour qu’il puisse tirer. Femme-once, en serais-tu capable ?

Son plan a l’air d’être fonctionnel. Schizæ serre la mâchoire pour se concentrer afin de stabiliser la trajectoire de la pointe de la flèche de l'humain.

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Nïn le Mer 25 Mai 2016 - 13:37

Les autres se sont tendus autour de Nïn, mais elle n'a pas suivi. Les nouveaux arrivants n'ont pas apprécié la remarque de l'enfant dragon, il semble. Mais elle se sent de plus en plus engourdie par la présence froide. Il arrive à entendre l'un des arrivants qui se dit chasseur, et propose de tirer une flèche de sorte à déclencher le mécanisme qui désactivera le piège. Cela lui semble bien. Mais Schizae met le doigt sur un défaut : le bois de la flèche fondra. Elle a raison, bien sûr. Nïn réfléchit, essaie de se cramponner ainsi. Et si ils fabriquaient une flèche entièrement en acier ? Elle ne sait pas comment faire, toutefois, et ne peut pas même en parler. Mais sa maîtresse semble elle-même avoir une idée.

La grotte s'illumine devant ses yeux qui ne sont plus les siens. Ashkore est en train de cracher un jet de flamme, qui fait rougeoyer son visage et éclaire les parois, éloignant l'obscurité. Puis tout redevient noir, angoissant, prison de sa vue qui rend la prison de son corps plus contraignante encore. Elle se demande si les autres ont eu le temps de distinguer la pierre qu'ils doivent atteindre. La voix de l'enfant-dragon se fait entendre :

– Schizæ, tu feras en sorte que le métal découpe la corde.
– Quelle corde ?

La voix de Schizae. Nïn se concentre pour écouter. L'enfant dragon répond :

– La pierre ne peut pas bouger, elle est attachée. Si ça n’avait été qu’une pierre à faire tomber, tu te serais débrouillée seule et on n’aurait pas eu besoin de flèche.

Puis sa voix se dirige directement vers elle, et il déclare à son adresse :

– Je ne peux pas éclairer la grotte assez longtemps pour qu’il puisse tirer. Femme-once, en serais-tu capable ?

Elle, elle pourrait. Ce ne serait pas facile, avec cette obscurité qui dévore même ses flammes, mais elle pourrait. Toutefois, elle ne contrôle plus rien. Avec son corps, sa magie lui échappe aussi. Tant que la présence froide la contrôle, elle ne peut absolument rien faire. La présence froide semble le comprendre, puisqu'elle répond au dragon, de cette voix étrangère qui sort pourtant des lèvres de la demi-elfe :

-Elle le peut, si je m'en vais. Il me semble que vous n'avez plus besoin de moi. Je vais donc libérer votre amie. Mais souvenez-vous de votre promesse. Si vous deviez la rompre...

Ses paroles se suspendent, mais Nïn a bien compris ce que la présence froide voulait dire. Et les autres doivent en être tout aussi conscients. La jeune esclave lui montrerait bien les crocs, pour oser menacer ainsi la jeune baronne, mais c'est la présence froide qui contrôle ses crocs et elle ne peut donc rien contre cette dernière.

Soudain, sans qu'elle sache comment, elle sent la présence froide disparaître, et son corps revenir à elle. Sous le choc, elle tombe à genoux. Elle reprend un instant le contrôle d'elle-même, attend d'être certaine de pouvoir tenir debout pour se relever. Elle se tourne vers Schizae et l'enfant dragon, un peu secouée :

-Je peux créer une flamme, et la maintenir.

Elle lève sa main droite, et une flamme y naît, défiant une fois de plus les ténèbres de la grotte. Elle se projette dans son feu, de sorte à le maintenir vivace pendant que les autres agissent.

•————————————•
Nïn
avatar
Nïn
Champion
Champion

Race : demi-elfe
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Niyos le Mer 25 Mai 2016 - 17:22

SCHIZÆ – Fi ! Que nenni, l’ami. Vous omettez que votre flèche fondra. Une fois qu’il ne restera plus que la pointe de métal, la trajectoire du projectile ne sera plus stabilisée. Vous n’atteindrez jamais la pierre. Mais ne vous tracassez pas, je vais arranger cela.

La gamine parlait comme une pimbêche avec ses mots hautains se croyant déjà à cet âge pour plus douer que tout le monde en prenant ce ton supérieur. Si nous n’étions pas dans un lieu aussi reculé et sauvage, j’aurais dit qu’il s’agissait d’une petite comtesse ou une baronne. Mais une telle personne ne viendrait jamais dans un endroit aussi dégoutant, puant et sombre. Au vu de leur allure, ils approchaient bien des clodos du coin. J’aurais bien voulu remettre cette petite gamine à sa place, si je ne fus pas surpris par le jet de flamme produit par son jeune compagnon. Du jeu sortait de sa bouche comme un dragon et qui éclairait la pièce. Une discussion s’ensuivit entre lui et la princesse. Quant à moi, je rejoignais Jengolf dans le silence, ne voulant dialoguer avec des gosses.

DRAGON – Schizæ, tu feras en sorte que le métal découpe la corde.
SCHIZÆ – Quelle corde ?
DRAGON – La pierre ne peut pas bouger, elle est attachée. Si ça n’avait été qu’une pierre à faire tomber, tu te serais débrouillée seule et on n’aurait pas eu besoin de flèche. Je ne peux pas éclairer la grotte assez longtemps pour qu’il puisse tirer. Femme-once, en serais-tu capable ?

Donc, le garçon était cracheur de flamme pour les foires et la fille était une télékinesiste ? Ces gamins étaient des mages, la demi-elfe devait en être une aussi, je suppose. En tout cas, l’explication donnée par le garçon de feu faisait plaisir à entendre. On aurait besoin de l’une de nos flèches pour y arriver, malgré la volonté de la princesse. Cela lui apprendra à jouer les immatures. Par contre, il avait parlé d’un problème pour s’éclairer. En effet, un jet de flamme ne pouvait pas éclairer longtemps, il faudrait quelque chose d’un peu moins dangereux et qui puisse durer plus longtemps. La sang-mêlé sortit de sa timidité pour se proposer en tant que volontaire :

Nïn - Elle le peut, si je m'en vais. Il me semble que vous n'avez plus besoin de moi. Je vais donc libérer votre amie. Mais souvenez-vous de votre promesse. Si vous deviez la rompre...

D’accord, je venais de comprendre. Voilà qui était plus logique, en réalité, il s’agissait d’un cas de « contact » on va dire, la demi-elfe servait de connecteur, ce qui explique qu’elle disait être « morte ». J’avais d’avantage peur, ce genre d’histoire finissait toujours mal et visiblement, ces enfants jouaient avec quelque chose qui les dépassaient. Après quelques secondes, la jeune fille tomba sur ses genoux et essaya de se relever.

Nïn -Je peux créer une flamme, et la maintenir.

Elle s’exécute, elle crée une flamme qui grossissait avant de s’y projeter. Il était vrai qu’on voyait beaucoup mieux. Je n’étais pas des plus rassuré, mais je savais cacher ma peur, optant pour une posture droite et calme comme une statue. Quand nous vîmes distinctement ce qu’avait éclairé le garçon de feu, nous nous mîmes en place pour tirer. Enfin, je laissais surtout Jengolf le faire.

Jengolf- Allez vas y.
Niyos – Quoi ? Tu es sérieux ? Tu es meilleur tireur que moi. On aura plus de chance si c’est toi qui tire.
Jengolf – Tu as entendu, le piège détruirait le bois de nos flèches. Tiens-toi droit, respire, vise et tire. Là tu auras moins la pression, car visiblement, ton trait sera dirigeait par la magie. Donc, tire le plus prés possible.
Niyos – Bon très bien.

Arc tendu, dos droit, visage de profil, ma respiration était au ralentit. Je n’étais pas encore très doué avec les arcs. Malgré le fait de mettre entraîner de puits pas loin de sept ans, je manquais toujours de maitrise et le loup-garou devait sans arrêt améliorer mon niveau et me maintenir à bon niveau. Je fixais droit devant moi, la ligne en bois qui indiquait l’endroit où elle frapperait. Je devais faire comme si j’étais lié à la flèche par un fil invisible, comme une connexion spirituelle, la flèche était une partie de moi qui obéissait. Au bout de quelques secondes, je lâchai la corde, faisant partir la flèche avec une grande puissance vers sa cible.

•————————————•
L'ami des loups:
avatar
Niyos
Expert
Expert

Race : Humain
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Schizae le Jeu 26 Mai 2016 - 15:35

Tali répond au garçon-dragon que Nïn pourrait éclairer suffisamment la grotte pour permettre à l’homme de tirer une flèche dans la bonne direction. Elle réitère sa demande ainsi que sa menace non-voilée. Schizæ attend que la morte quitte le corps de la demie-elfe pour attraper sa main gauche, celle qui ne lui sert pas à créer une flamme. Cette fine main qu’elle tient entre ses doigts d’enfants est glacée. Nïn a dû avoir peur et froid.

SCHIZÆ – Je suis désolée. Je ne voulais pas qu’elle te possède.

Elle n’ajoute pas « il n’y a que moi qui ait le droit de te posséder », parce que ce ne serait pas correct. Schizæ ne possède plus Nïn depuis que le dragon lui a obligé à lui rendre sa liberté. Il n’empêche, l’enfant a toujours l’impression d’être liée à son ex-esclave.

La magie de la demie-elfe éclaire les parois de la grotte et, quand elle fronce les yeux, Schizæ aperçoit la fameuse corde qu’il leur faut casser. Les deux hommes se chamaillent un instant pour savoir lequel d’entre eux va tirer la flèche. C’est finalement le méchant, celui qui a traité son dragon de « sale gosse », qui bande son arc.

Il tire.

La flèche siffle, file droit devant eux, puis…fond. La fille se concentre sur la pointe de métal et l’empêche de dévier. La vitesse de l’objet est modifiée, sa trajectoire aussi. Elle lui imprime donc un mouvement circulaire pour le faire revenir dans la bonne direction et…

Clac !

La corde est coupée en deux et la pierre tombe au sol dans un bruit sourd.

Pendant une seconde, le dragon et Schizæ retiennent leur souffle. Rien ne se passe. Absolument rien.

DRAGON – Allez y.

La fille se tourne vers lui. Il est en train de s’adresser aux deux hommes. Il leur propose d’avancer pour voir s’ils vont fondre ou pas. Schizæ ne pense pas qu’ils accepteront de si bon gré.

SCHIZÆ – C’était un très beau tir, Sir. Mais nous ne nous sommes pas présentés en bonne et due forme. Je me prénomme Schizæ de Triant, fille de Gabrialin de Triant et baronne de Mortelune, héritière du domaine de Mortelune du royaume Estanol.

Elle laisse Nïn se présenter, ainsi que le dragon, mais ce dernier ne pipe mot. Pendant ce temps, elle fait apparaître une mouche qui s’en va voleter en direction de la zone qui fai(sai?)t fondre. L’insecte vole en vrombissant et… rien ne se passe. La fille lève le menton fièrement et s’avance dans la zone qui faisait fondre mais qui ne le fait plus. Elle avance sur quelques mètres et exécute un demi-tour sur elle-même. Elle oublie de jouer les baronnes et pousse un cri de joie enfantin avant d’éclater de rire et de se jeter dans les bras de Nïn.

SCHIZÆ – On a réussi !

•————————————•
Schizæ de Triant


avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Donjon - Event] Le temple du rituel maudit

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum