Druides et barde

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Maïlinya le Lun 4 Juil 2016 - 14:07

Le drow qui avait coupé la langue de l'humain s'avançait vers leur liberté de la démarche souple d'un prédateur. De plus en plus intéressant. Nienor, quant à elle, se saisit d'une lance, dont elle brisa l'extrémité en fer, sans doute pour se battre. L'autre, elle, ne savait pas se battre avec des armes. Aussi se contenta-t-elle d'avancer, attentive. Elle entendit les gardes approcher avant de les voir. Elle en vit un se jeter sur Nienor, tandis que deux autres s'attaquaient au drow. Elle se tourna vers le dernier d'entre eux, un sourire grimaçant lui tordant le visage.

Le garde ne la fit pas attendre, se jetant immédiatement sur elle. Elle n'esquiva son attaque que de justesse, bondissant sur le côté. Déjà, la lame de l'homme revenait vers elle en un arc meurtrier, qu'elle esquiva en se baissant. Elle rompit de quelques pas, afin de mettre de la distance entre son adversaire et elle. Puis elle fit quelques pas de côté, s'avança vers lui... bondit en retrait, esquivant la lame qui volait vers elle... avec une fraction de seconde de retard. Une brûlure lui mordit la joue, et elle sentit un mince filet de sang couler sur sa peau. Ca n'allait pas être facile. Le garde avait, grâce à son épée, une allonge bien supérieure à la sienne, et il la tenait assez facilement à distance, la menaçant alors qu'elle ne parvenait pas à lui porter la moindre atteinte. Peu lui importait. Elle aimait les défis.

Elle répéta sa manoeuvre, bondissant vers le garde, avant de sauter en arrière, parvenant cette fois à échapper à l'arme. A son troisième mouvement vers l'avant, elle se glissa sur le côté de la lame adverse, avant de porter un coup à son ennemi... qui lui arracha un gémissement. Son point, ayant cogné l'armure du garde, était douloureux, alors que l'homme ne semblait pas avoir senti quoi que ce fût. Elle bondit en retrait, échappant difficilement à la lame du garde, qui manqua de l'éventrer et traça une nouvelle ligne de feu, sur son flanc cette fois, déchirant sa robe au passage.

L'homme sourit, tout en avançait vers elle d'un air assuré. L'air d'un chasseur qui voit que sa proie multiplie les erreurs, et va bientôt tomber. C'était assez amusant, et elle ne put empêcher un éclat de rire de lui échapper, ce qui estompa le sourire de l'homme et lui fit adopter un air... dubitatif. Son rire redoubla. Il ne comprenait pas la plaisanterie. En même temps, c'était normal. Il pensait la tenir, parce-qu'il était parvenu à la blesser, tandis qu'elle ne l'inquiétait pas le moins du monde, avec ses attaques et ses esquives empruntées aux techniques de chasse des loups. Ce qui lui échappait, en revanche, c'était que les loups ne chassent pas seuls. Et que, derrière lui, le harate se préparait à bondir.

Dans un éclair fauve, l'animal se jeta sur l'homme, le propulsant au sol, sa mâchoire tâchant immédiatement de trouver une faille dans son armure avant de le mordre. Le garde se retourna tant bien que mal, leva sa lame vers le harate... ne put achever son geste, puisqu'elle venait, d'un coup de pied, de faire sauter sa lame de sa main. L'animal était parvenu à arracher le heaume du garde, et sa mâchoire se referma sur son visage, brisant les os et transformant ses cris en gargouillis. L'autre regarda le spectacle, puis, tandis que le harate relevait la tête vers elle, elle lui sourit:

L'autre: Elle te remercie. Tu peux te reposer.

L'animal disparut alors, comme il était venu. Elle se tourna alors vers les autres. Leurs adversaires étaient morts. Nienor avait disparu, remplacée par la louve noire à la tâche blanche. Le drow tenait sa robe à la main, l'air intéressé, et dit à la louve:

"Intéressante capacité que tu as là. J'aimerais... L'étudier plus tard, si cela ne te gênes pas. Mais avant, il nous faudrait sortir d'ici..."

Elle approuvait la dernière partie de la phrase. Il leur fallait sortir. Accompagnée du drow et de la louve, elle reprit le chemin de la sortie. Ils ne tardèrent pas à atteindre la porte des prisons. Bientôt dehors. Il leur fallait juste espérer que nul ne les repère tandis qu'ils quitteraient les lieux...

Maïlinya
Elite
Elite


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Nienor le Lun 4 Juil 2016 - 23:21

Nienor prit la tête du petit groupe, usant de son flair pour détecter les éventuels ennemis, et en avertissant ses alliés d'un grognement si ils risquaient de faire une mauvaise rencontre. Ils parvinrent à la haute cour du chateau sans encombre, n'ayant été dérangé que par deux servantes portant du linge propre, et ces dernières avaient poussé un hurlement de terreur avant de s'enfermer dans une chambre, tremblantes.
Leur arrivée dans la haute cour ne se fit pas dans la discrétion, et les quelques soldats présents déclenchèrent l'alarme, en allant fermer la porte. Nienor se positionna auprès du Drow et de Maïlinya, tentant de paraître aussi menaçante que possible, allant jusqu'à grogner en direction d'un garde un peu trop proche à son goût. Le Baron arriva sur ces entrefaits, armé d'une épée longue et muni d'un bouclier.

"Et bien, vous souhaitez quitter mon hospitalité ? Quels mauvais hôtes vous faites, vraiment, vous me décevez."

"Votre hospitalité ne nous convient guère. Si c'est ainsi que vous traitez les femmes qui ont le malheur de tomber en vos mains, il y a véritablement de quoi se révolter."

"Tiens donc, une saloperie de Drow qui pense me parler d'honneur ? Comme c'est pathétique."

"A votre convenance. J'ai reçu de biens plus horribles surnoms, vous savez... Et, ironiquement, je suis bien moins cruel que la majorité de mes congénères. Enfin. Il me semble que je vais devoir vous donner une bonne leçon."

Il ferma les yeux et murmura quelque chose, une sorte d'incantation dans une langue inconnue de Nienor. L'air commença à se refroidir. Le Baron n'en n'eut cure, ou bien ne s'en rendit pas compte, car il désigna le trio de son arme et lança ses ordres :

"Tuez-les tous ! Je veux la peau de cette louve devant ma cheminée !"

Les soldats se précipitèrent sur eux, en hurlant et en agitant les armes. Le Drow acheva son incantation, et fit un geste cabalistique. Les murs se couvrirent de givre, tandis que le sol gelait à vue d'oeil. Les soldats qui couraient furent surpris et glissèrent, avant de tomber dans un véritable chaos de jurons et de métal. L'Elfe Noir entama une seconde mélopée, plus rapide, avant d'abattre sa main sur le sol. Des pieux de glace jaillirent du sol, semblables à celui qu'il avait envoyé sur un garde dans la prison, transperçant les soldats, les blessant gravement, les mutilant, voire les tuant.
Le Drow se redressa, essoufflé, mais souriant :

"Bon... Maintenant, nous sommes à peu près à égalité... Allons-y, voulez-vous ?"

Il reprit ses lames et, d'un geste, les embrasa, avant de se précipiter vers le Baron. Ce dernier avait été choqué de voir les capacités de son "prisonnier", et para misérablement la première attaque, de façon machinale, avant de reprendre ses esprits. Nienor avait suivi le conseil de l'Elfe, et tentait de mettre à mal autant de prisonniers que possible, en usant de ses crocs et de ses griffes, se battant pour sa vie. Un archer, sur les hauteurs, l'avait déjà atteint d'une flèche, et un soldat l'avait frappé à l'aide d'une masse. Le Drow semblait être à la fois un puissant magicien, mais aussi un combattant d'excellence... Malgré son boitement, il semblait pratiquement voler autour du Baron, le frappant avec dextérité et aisance et parant les attaques avec autant de facilité que si il s'était s'agit d'un enfant. Ce qui était probablement le cas, pour lui : les Elfes avaient une telle longévité qu'à leurs yeux, les Humains devaient passer pour de simples enfants... Le Drow riait et insultait son adversaire à chaque instant, tout en lui infligeant de petites estafilades, pratiquement semblables à des morsures de renard.

Nienor
Elite
Elite


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Maïlinya le Mer 6 Juil 2016 - 0:09

La louve à la fourrure noire striée de blanc était passée devant, ouvrant la voie aux deux autres. Elle suivait, l'oreille aux aguets. Par chance, les environs semblaient déserts. Soudain, la louve se hérissa, et elle se prépara à combattre... mais ce n'étaient que deux femmes, qui portaient du linge. En voyant la louve, le drow et la dryade, les deux femmes se figèrent de surprise. Puis elles se mirent à crier avant de s'enfermer derrière une porte. Elle se relâcha, et les trois évadés reprirent leur chemin.

Les choses se compliquèrent lorsqu'ils parvinrent dans une grande cour, où des soldats se trouvaient visiblement postés. Ceux-ci, à leur vue, s'empressèrent de sonner l'alerte, et les trois compagnons se rassemblèrent, alors que le baron faisait son apparition. Il s'engagea dans un dialogue avec le drow, que l'autre écouta à peine. Peu lui importait ce que l'homme disait, à partir du moment où il ne comptait pas les laisser repartir. Et, dès sa première phrase, il fut évident que là n'était pas son intention.

Après quelques paroles échangées, le drow promit à l'homme une bonne leçon. Là, ça devenait intéressant. L'elfe entonna des mots que l'autre ne comprit pas, et elle sentit soudain l'air devenir plus froid. Etait-ce le drow qui faisait cela? Sans doute. C'était plutôt impressionnant. Le baron, cependant, ordonnait à ses hommes:

"Tuez-les tous ! Je veux la peau de cette louve devant ma cheminée !"

S'il était une chose qu'elle devait reconnaître aux hommes, c'était leur obéissance. Aux ordres, les hommes se jetèrent sur eux, avec la visible intention d'exaucer la volonté du baron. Mais, alors qu'elle s'apprêtait au combat à venir, les hommes se mirent à glisser sur le sol qui s'était soudainement trouvé figé par le gel. Les soldats tombèrent les uns sur les autres, empêtrés dans leurs armures. L'autre haussa un sourcil, interloquée. C'était peu commun, un gel si soudain... Surtout par le beau temps qu'il faisait. Elle jeta un regard au drow, qui s'était remis à parler dans son étrange langue. Des piques de glace jaillirent du sol, transperçant les hommes, qui se mirent qui à hurler de douleur, qui à émettre des borborygmes d'agonie. C'était définitivement l'oeuvre du drow. Et une belle oeuvre. Qu'il commenta en ces termes:

"Bon... Maintenant, nous sommes à peu près à égalité... Allons-y, voulez-vous ?"

A ces mots, la louve noire à la tâche blanche se jeta dans le combat, tandis que le drow faisait de même. L'autre se concentra un instant, faisant apparaître le harate, tout en lui soufflant un mot d'excuse pour ses sollicitations répétées. Un buisson présent non loin lui vint également en aide, ses branches rampant autour des jambes des humains survivants, afin de les prendre par surprise. Elle-même se jeta contre un garde, avec lequel elle roula au sol. Rapidement, elle fut écrasée par le poids de l'homme et se serait sans doute trouvée en difficulté si le harate n'était pas venue l'aider puisqu'à cause de l'armure de son adversaire il lui était malaisé de porter de coups. Une sensation de frustration l'envahit, lorsqu'elle se rendit compte qu'elle risquait de n'être pas d'une très grande utilité. Une flèche lui arracha un cri en se plantant dans sa jambe, et suivant la trajectoire approximative de l'objet, elle avisa des archers qui les visaient tous trois. Repérant le harate, elle l'appela à la couvrir, et tâcha de se concentrer sur les blessures de ses coéquipiers, afin de les soigner.

•————————————•
Maïlinya et son autre
avatar
Maïlinya
Elite
Elite

Race : Dryade des bois
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Nienor le Sam 9 Juil 2016 - 17:53

La louve boitait, handicapée par un second coup de masse. L'odeur du sang excitait l'autre louve présente en elle, qui grognait de plus en plus fort, tandis que l'envie de déchirer les chairs de ses ennemis, voire de ses proies, montait en elle. Elle frémit : était-ce l'influence de la Lune qui la faisait réagir ainsi ? Probable... Il lui était difficile de retenir cette envie montante de faire couler le sang au point de s'y baigner. Elle finit par abandonner. Se ramassant sur elle-même, elle bondit, retrouvant une forme humaine, mais altérée. De la fourrure restait, ses ongles ressemblaient toujours en partie à des griffes, et ses crocs sortaient de sa bouche. Ressemblant à une sorte de furie, d'humaine sauvage, elle se jeta sur les soldats, griffant, mordant, en proie à une véritable furie sanguinaire.

Le Drow para une nouvelle attaque de son adversaire, sans grands efforts. Pire encore, il semblait s'ennuyer. Finalement, il se lassa du combat. Une parade rapide écarta le bouclier de l'homme, tandis qu'un moulinet de poignet tranchait la main armée. Le Baron tomba au sol en hurlant et en tenant son moignon cautérisé. Le Drow s'approcha et croisa ses lames près de son cou.

"Mmmmh... Si je vous tue, je risque de créer une instabilité du pouvoir dans la région et tenter les estanols de vous envahir. Si je ne vous tue pas, vous risquez de nous faire poursuivre. Mmmmh... Un choix cornélien s'il en est..."

Un rugissement de rage lui fit tourner la tête. Il vit Nienor, plongée dans une véritable furie sanguinaire et bestiale se rapprocher dangereusement de Maïlinya.

"D'un autre côté, ça devrait faire du bien à cette région, d'avoir de l'activité."

D'un mouvement sec et rapide, il décapita le noble, avant de se détourner. Il fit apparaître une flamme dans sa main, avant de la lancer sur la louve-garou, détournant son attention de la Dryade. La louve hurla et se précipita vers lui, la gueule ouverte. Le Drow se mit en position et l'attendit. L'assaut fut rapide et violent et ils s'étaient à peine séparés que Nienor titubait, avant de s'écrouler, les jambes... Ou les pattes, à ce stade, mutilées par les attaques du Drow. Ce dernier fit un geste, et la glace immobilisa la louve-garou au sol. Il sauta sur son dos velu et lui asséna quelques coups de poings sur le crâne pour s'assurer qu'elle était inconsciente, avant de se relever et de porter la main aux blessures que lui avait asséné la louve-garou.

"La vache... Ça fait mal..."

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.
avatar
Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Maïlinya le Sam 16 Juil 2016 - 20:01

Elle repéra la louve qui était Nienor, remarqua qu'elle était blessée. Aussitôt, elle se concentra pour tâcher de la soigner. Mais, tandis que sa magie faisait son office, elle vit que la louve avait disparu, laissant place à une sorte d'hybride d'humaine et de louve. Sous cette forme là, Nienor était réellement effrayante... et impressionnante. L'autre en oublia un instant son travail de guérison, toute captivée qu'elle était par la sauvagerie que dégageait cette Nienor là. Et visiblement, elle n'avait nul besoin de la soigner. Tant mieux. Galvanisée, l'autre se jeta à son tour dans la mêlée, s'aidant de la compagnie du harate, avec lequel elle effectuait un réel travail de meute.

Du coin de l'oeil, elle remarqua que le drow avait visiblement vaincu l'homme qu'il affrontait, le baron, puisqu'il lui avait coupé une main et lui parlait désormais. Elle ne put prêter attention à ce qu'il disait, car la lame d'un soldat venait de lui mordre la cuisse. Dans un grondement, elle se jeta dans les jambes de son adversaire, tandis que le harate profitait du déséquilibre créé pour faire basculer l'homme sous son poids, avant de lui arracher la jugulaire d'un coup de crocs.

Elle se releva, prête à affronter un nouvel ennemi, tentant de contrôler les tremblements de sa jambe blessée. Un rugissement attira alors son attention. Elle se retourna... découvrit Nienor, qui la fixait d'une désagréable façon. Comme si elle était tentée de la chasser, elle. Est-ce qu'elle avait perdu l'esprit? Même elle-même était capable de comprendre que l'ennemi, c'étaient les soldats! Elle se positionna face à la louve-garou, tandis que le harate se dressait à ses côtés, le poil hérissé.

Soudainement, une flamme vint se précipiter vers Nienor, qui se détourna d'elle en hurlant pour se précipiter vers le drow - l'auteur de la flamme. Celui-ci l'attendit calmement, et les deux adversaires entrèrent en contact. Lorsque Nienor recula, couverte de blessures infligée par son adversaire, de la glace vint l'emprisonner au sol, le temps que le drow se jette sur elle et ne lui cogne la tête, la précipitant vers l'inconscience. Il se releva et fit remarquer, tout en palpant les blessures infligées par Nienor:

"La vache... Ça fait mal..."

Elle n'y comprenait plus grand chose. Est-ce qu'ils n'étaient pas censés être alliés? Qu'était-elle supposée faire, maintenant? Prendre la défense de Nienor, avec qui elle était censée faire équipe, à la base, ou se ranger du côté du drow, qui venait de la défendre, elle? C'était bien trop casse-tête. Elle se contenta de sourire au drow, se disant que, tant qu'il était l'ennemi des humains, elle était son amie. Et puisque le baron était étendu au sol, séparé de sa tête, le drow était bien l'ennemi des humains. Elle désigna Nienor, tentant de comprendre quelque-chose:

L'autre : Est-ce qu'elle est folle?

•————————————•
Maïlinya et son autre
avatar
Maïlinya
Elite
Elite

Race : Dryade des bois
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Nienor le Dim 17 Juil 2016 - 14:41

L'Elfe Noir s'assit au sol et toussa. Il respirait difficilement. La Dryade se porta à sa rencontre, affolée, lui demandant des explications quant à ce qu'il venait de se passer. Le Drow jeta un coup d'oeil en direction de la jeune femme. Cette dernière était revenue à sa forme initiale, dans le même appareil qu'à sa naissance. Entre deux quintes de toux, il expliqua ce qu'il venait de se passer, tout en respirant difficilement. Son teint devenait grisatre, au fur et à mesure :

"Ton amie est une lycanthrope, une Lycan. Ou, comme vous les appelez vulgairement dans les campagnes, une louve-garou. Je pense qu'elle se contrôlait admir- *KOF KOF* - admirablement jusque-là... Il avait craché du sang et s'adossa à un cadavre derrière-lui. Mais le sang et le combat ont rendu... Sa bête intérieure excitée, et elle a prit le contrôle... Bordel de merde, que ça fait mal..."

Il écarta la main de ses plaies, laissant voir l'étendue des dégats : ses tripes menaçaient de jaillir de son flanc et son armure avait été déchiquetée durant l'assaut. Le sang coulait de ses blessures, teintant de vermillon la glace sur laquelle il reposait.

"Cela dépasse largement mes compétences en médecine... Et je dois avoir plus de 100 années d'expériences en la matière... Quelle fin de merde... Il regarda la Dryade. J'ai aidé des femmes à enfanter, massacré quelques personnes dont ma soeur et mon frère, et je crève sur une terre loin de chez moi, tué par une Lycan... C'est donc la fin du Sombrelame. Au moins, j'ai pu revoir ma fille... J'espère juste qu'elle se retrouve pas dans la même merde que moi..."

Il toussa encore, crachant du sang, tandis que des soubresauts agitaient son corps. Usant de ses dernières forces, il bourra sa pipe, avant de l'allumer. Les quelques bouffées qu'il parvient à en tirer lui arrachèrent une violente quinte de toux. Finalement, il ferma les yeux, un sourire aux lèvres. Sa pipe tomba de sa bouche et atterrit au sol, brisant le tuyau à l'impact.

Nienor se réveilla, percluse de douleurs. Son torse, sa poitrine, ses jambes et son visage étaient glacés. En geignant de douleur, elle se redressa, avec difficulté. Elle se trouvait sur de la glace. Des cadavres jonchaient le sol. Et Maïlinya était auprès du Drow. Ce dernier ne bougeait plus, et du sang coulait de ses plaies.

"Que... Que s'est-il passé ?"

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.
avatar
Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Maïlinya le Mar 26 Juil 2016 - 14:17

Le drow lui expliqua que Nienor avait dû se contrôler « admirablement » jusque là, mais que le combat lui avait fait perdre le contrôle sur une bête qu'elle avait en elle, et qui avait donc pris le dessus. C'était intéressant. Assez particulier, mais intéressant. Et ça plairait sans doute à « je ». Il faudrait qu'elle lui en parle. Tandis qu'il parlait, l'elfe noir s'était mis à cracher du sang. Il semblait vraiment mal en point.

Il écarta une main de son ventre... elle haussa un sourcil. En effet, il était mal en point. Ses boyaux semblaient prêts à sortir des plaies béantes. Ca, " je " n'aurait pas aimé. D'ailleurs, en parlant de " je ", elle se sentait dans un état bizarre. Cela faisait quand même un moment qu'elle avait pris le contrôle... Et il allait bientôt lui falloir le rendre. Elle se sentait de moins en moins accrochée au monde l'entourant. Une sorte de somnolence, d'état second l'envahissait peu à peu. Seule la vue du sang parvenait encore à la maintenir à peu près en l'état de diriger. Elle put entendre le drow dire :

"Cela dépasse largement mes compétences en médecine... Et je dois avoir plus de 100 années d'expériences en la matière... Quelle fin de merde... J'ai aidé des femmes à enfanter, massacré quelques personnes dont ma soeur et mon frère, et je crève sur une terre loin de chez moi, tué par une Lycan... C'est donc la fin du Sombrelame. Au moins, j'ai pu revoir ma fille... J'espère juste qu'elle se retrouve pas dans la même merde que moi..."

Elle ne comprenait pas tout. Visiblement, il pensait qu'il allait mourir, et il ne trouvait pas sa fin très à son goût. Un instant, cette pensée la laissa perplexe, car elle se trouva confrontée à l'idée de fin, se projetant un peu dans ce que le drow pouvait penser... Puis sa pensée... glissa, et elle se demanda de quelle fille il parlait, et ce que ça venait faire là. Elle ne trouva pas beaucoup d'intérêt à cette question, et se décida donc à tenter d'utiliser ses dons de guérison pour soigner les blessures de l'elfe. A ce moment, elle eut l'impression de sombrer dans le sommeil, et perdit soudainement le contrôle.

J'écarquillai les yeux. Autour de moi, des corps jonchaient le sol, et une odeur de sang emplissait l'atmosphère. Non loin de moi, mon harate léchait des plaies qui parsemaient sa fourrure. Nienor était étendue, visiblement inconsciente – elle respirait. Et, devant moi, un drow était en train de tousser, du sang perlant de sa bouche, le corps déchiré de plaies d'où menaçaient de jaillir ses viscères. Je hoquetai, et eus un haut-le-coeur... avant de me reprendre. Ce n'était pas le moment de me sentir mal. Il fallait que je l'aide ! Alors que je m'avançais vers lui, je restai stupéfaite en le voyant sortir une pipe, la bourrer, puis se mettre à fumer, à grand renfort de toux. Que... que faisait-il ?

Je secouai la tête. Peu importait. Il fallait seulement que je me concentre. Je descendis en moi-même, et fis appel à la capacité qui me permettait de soigner les êtres mal en point. De toutes mes forces, je tâchai d'insuffler à son corps la force de se régénérer, de ne pas mourir... Je me sentis rapidement devenir très faible. Ses blessures étaient très importantes. Trop, peut-être. Mais il me fallait essayer. Je projetai toutes mes forces vers ses plaies, tâchant de les refermer... finis par glisser sur le sol recouvert de glace, presque inconsciente, respirant avec peine.

Je fixai le drow. J'avais fait tout ce que je pouvais. J'allais rassembler mes forces pour me pencher sur lui, lorsque la voix de Nienor me fit sursauter :

"Que... Que s'est-il passé ?"

Je me retournai vers elle. Elle venait visiblement de sortir de l'inconscience. J'ignorais comment elle avait perdu connaissance. J'ignorais même comment j'étais arrivée là. Mais comment lui expliquer que ce n'était pas moi qui avait vécu les dernières heures, mais l'autre, qui vivait en moi, dans ma tête, partageant mon corps et en prenant parfois le contrôle ?

Maïlinya : Je... je ne sais pas. J'ai essayé de soigner cet elfe mais... je... ses blessures... Je ne sais pas si cela a suffit. Tu... tu crois qu'il est mort ?

Je ne savais même pas qui était ce drow. Mais il était visiblement, à part nous, le seul survivant d'un massacre. Pour les autres hommes morts autour de nous, je n'aurais rien pu faire. Il était déjà trop tard pour eux.

Je me demandais comment nous nous étions retrouvées là. Et j'avais peur. Peur d'être en partie responsable. Je n'osai pas même sonder l'autre. Je n'en avais pas le courage. Pas maintenant. Pas avant de savoir si mon patient était sauf. Je me retournai vers lui, guettant un signe de vie.

•————————————•
Maïlinya et son autre
avatar
Maïlinya
Elite
Elite

Race : Dryade des bois
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Nienor le Jeu 28 Juil 2016 - 17:27

Nienor se leva. Le sang cognait à ses tempes. Les cadavres... Ceux des Humains, en tous les cas, elle se souvenait d'eux. Ou du moins, d'une partie d'entre eux. Elle était consciente d'avoir été en louve durant le combat mais... Sa hanche la faisait souffrir, suite aux coups qu'elle avait prit. Le temps que ses "talents" naturels lui permettent de s'en remettre, elle serait forcée de boiter. D'autres soldats étaient littéralement déchirés, d'une façon qu'elle connaissait pour en avoir vu à quelques reprises, notamment durant sa période d'emprisonnement. Les marques de sa partie Lycan. Elle se leva avec difficulté, et sentit de nombreuses coupures sur ses jambes. Nue, et en rampant, elle s'approcha de Maïlinya. Cette dernière était en état de choc. Le Drow était assit, adossé à un cadavre, les yeux fermés. Nienor savait qu'il était mort, avant même que la Dryade ne le demande. Elle s'avança, courbée, avant de s'asseoir au mieux près du Drow.

Elle écarquilla les yeux en voyant les plaies qui déchiraient les chairs de l'Elfe Noir. Ces dernières étaient les mêmes que portaient certaines des victimes. Nienor avait donc tué l'Elfe Noir, tandis qu'elle était transformée en louve-garou. La main tremblante, elle toucha le cou de l'homme. Rien. Les veines étaient silencieuses. Nienor ferma les yeux un instant, le temps de réciter une prière rapide pour l'âme du Drow.

"Il est trop tard pour lui. Il est mort en souriant."

Elle regarda autour d'elle, les yeux vides, et son regard accrocha la couleur de sa robe. En titubant, elle alla rechercher celle-ci, avant de froncer le nez de dégoût : le Drow l'avait laissé tomber au sol, et elle était tâchée de boue, piétinée par les soldats, et surtout par le sang. C'était ignoble, mais c'était tout ce qu'elle avait pour se vêtir. En soupirant, elle l'épousseta et le secoua, pour tenter de le rendre le plus propre possible, avant de l'enfiler. Son ouïe la prévint que l'on venait, et ce n'était pas pour les remercier. En boitant, elle se rendit auprès de la Dryade, et lui passa un bras autour des épaules :

"Viens... Il faut que l'on part d'ici, vite. Nous risquons la mort, à rester ici."

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.
avatar
Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Maïlinya le Mar 2 Aoû 2016 - 15:46

Nienor s'avança et plaça une main dans le cou du drow. La sentence fut rapide à tomber:

"Il est trop tard pour lui. Il est mort en souriant."

Je ressentis comme un coup dans le ventre. Il était mort. Je n'étais pas parvenue à le sauver. Une fois de plus, je reprenais conscience au beau milieu d'un carnage, et il n'y avait plus rien à faire pour les victimes. Je laissai mon regard se promener sur les coprs, qui gisaient sur la glace, qui trasnpercés par la glace-même, qui multiplement blessés. Beaucoup semblaient avoir été attaqués par un animal. L'autre ? Ou Nienor ? Ou peut-être mon harate. J'avisai celui-ci, non loin, couché sur la glace, les yeux fixés sur moi. Sur un petit signe de ma part, il vint se coller à moi, et j'enfouis mes mains dans son fourrure, en quête de réconfort.

Je sentis soudain un contact autour de mes épaules, et avisai Nienor, qui avait visiblement retrouvé sa robe, bien que celle-ci fût en piteux état. La mienne ne valait d'ailleurs pas beaucoup mieux : elle était tâchée de sang et déchirée. Ma compagne de route m'indiqua:

"Viens... Il faut que l'on part d'ici, vite. Nous risquons la mort, à rester ici."

A contrecœur, je me levai, lâchant mon harate. J'indiquai à celui-ci qu'il pouvait aller se reposer, et il s'évapora, me laissant seule avec des Nienor... Et visiblement, d'autres présences en approche. Je tâchai de me secouer, et relevai les yeux vers Nienor, respirai profondément, et lâchai:

Maïlinya : Oui, allons-y.

Je tâcherais plus tard de savoir ce qui s'était passé ici. Pour l'instant, il me fallait chasser ces corps de mon esprit, me concentrer sur notre survie. Il me fallait avancer, fuir ce lieu de mort en la compagnie de Nienor. Nous nous mîmes donc en marche, tentant d'aller le plus vite possible en dépits de notre épuisement. Nienor boitillait et je ne pouvais rien faire pour elle, ayant épuisé toutes mes forces à tenter de soigner le drow. Heureusement pour nous, nous pûmes éviter, notamment grâce à nos sens assez développés, d'être repérées. Une fois sorties de la ville, je me mis à respirer plus librement. Nous nous enfonçâmes dans les herbes hautes, nous éloignant des lieux du massacre.


•————————————•
Maïlinya et son autre
avatar
Maïlinya
Elite
Elite

Race : Dryade des bois
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Nienor le Mar 9 Aoû 2016 - 23:36

Maïlinya acquiesça à la proposition de Nienor. Cette dernière boitait bien trop pour encombrer et handicaper la Dryade en lui demandant de la soutenir durant leur marche. C’est pourquoi elle prit une lance, dont elle brisa la hampe à la base du fer, afin de se faire, au moins, une béquille capable de la soutenir et de lui permettre de se mouvoir sans trop ralentir le duo. Le duo, car le harate venait de disparaître, renvoyé par sa maîtresse. Les deux femmes fuirent les lieux du carnage aussi vite que possible, tout en évitant la populace qui s’y dirigeait. Il semblait qu’il s’agisse-là des serfs inféodés au Baron massacré par le Drow. Avec de la chance, les deux femmes ne seraient pas inquiétées : les rares survivants du massacre, ainsi que le personnel du château, grossiraient volontiers les traits pour raconter qu’il se trouvait uniquement le Drow et les démons qu’il avait convoqué pour perpétrer une telle boucherie.

Enfin, elles parvinrent à bonne distance du castel. L’odorat de la louve l’avait dirigé en direction du Nord. Son but était simple à présent : il fallait qu’elle se rende chez elle en Estandre. Ne serait-ce que pour retrouver son village d’enfance. Et tirer un trait sur son passé. Elle se demanda ce qu’elle pourrait faire ensuite. Elle avait passé sa vie sous la coupe des bandits, une vie de servitude… Et ensuite ? Tandis qu’elle avançait, elle supposa entrer au service de quelqu’un. Son seul talent, mis à part se retrouver dans les pires ennuis coups après coups, était la cuisine… Mais les personnes embauchant les cuisinières ne devaient pas courir les rues, et surtout, devaient ses les attacher. Et ce n'était guère dans les goûts de Nienor que de se retrouver attitrée à un point fixe, sauf s'il ne s'agissait que d'un lieu dans lequel elle pouvait revenir à loisir entre deux voyages...

La nuit était tombée quand, finalement, sa jambe ne la supporta plus, la faisant trébucher. Elle se rattrapa à temps et s'assit, en massant sa hanche douloureuse. De son mieux, elle tenta de la manipuler pour tenter de la remettre en place, avant d'abandonner et de s'allonger sur le flanc.

"Arrêtons-nous-là pour le moment... Je ne peux plus continuer... Que j'ai mal..."

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.
avatar
Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Maïlinya le Ven 12 Aoû 2016 - 13:44

Nous marchâmes jusqu'à la nuit tombée, suivant une direction qui m'était inconnue, mais je faisais confiance à ma compagne de route pour nous mener vers son but. Epuisées, nous demeurions silencieuses, nous concentrant sur notre marche, incapables d'utiliser la moindre parcelle d'énergie pour parler. Je ne m'aperçus toutefois de l'état critique de Nienor que lorsqu'elle trébucha et dut s'asseoir au sol pour soulager sa jambe douloureuse. Elle promena un instant ses mains sur sa jambe, avant de s'allonger sur le flanc, semblant en proie à une violente souffrance. Inquiète, je m'assis face à elle, tandis qu'elle me disait:

"Arrêtons-nous-là pour le moment... Je ne peux plus continuer... Que j'ai mal..."

Je posai une main sur son épaule et tâchai de me concentrer pour la soigner... Lui adressait une grimace navrée. Je ne pouvais rien faire pour le moment. Mes forces n'étaient pas assez grandes pour la soigner.

Maïlinya : Penses-tu pouvoir dormir ainsi ? Je pourrais être capable de te soigner... Seulement, il me faut me reposer, j'ai utilisé toutes mes forces pour tenter de soigner le... le drow.

Tandis que je parlais, l'image de celui-ci m'était revenue à l'esprit. J'avais été incapable de faire quoi que ce soit pour lui. Il avait agonisé devant moi, et mes capacités n'avaient rien pu faire pour interrompre la mort dans son avancée. J'avais échoué. Certes, je ne connaissais pas cet elfe. Mais la situation me rappelait cruellement la mort de mon père, brûlé par les flammes, que j'avais retrouvé à l'agonie... et que je n'avais pu que regarder mourir en pleurant.

Je serrai les poings, fermai les yeux. Je détestais être impuissante. Et dans la présente situation, je l'étais doublement. Je l'avais été pour le drow, qui était mort malgré tout, et l'énergie utilisée pour tenter de le soigner me faisait désormais défaut pour soigner Nienor. La détresse m'envahissant, je sentis soudain la présence de l'autre, au fond de moi, que mon sentiment d'impuissance faisait s'agiter. J'ouvris aussitôt les yeux, de peur de passer de nouveau sous son contrôle. Il ne fallait pas que je laisse mes émotions m'envahir. C'étaient elles qui faisaient venir l'autre. Il me fallait demeurer moi-même, rejeter ces sentiments négatifs.

Refoulant tout cela, je souris à Nienor, tâchant de me montrer réconfortante. J'espérais que, malgré sa souffrance, elle parviendrait à dormir. Le lendemain, après une nuit passée immobile, à attendre que mes forces croissent, je serais sans doute capable de la soigner.


•————————————•
Maïlinya et son autre
avatar
Maïlinya
Elite
Elite

Race : Dryade des bois
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Nienor le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:16

Nienor laissa Maïlinya la toucher, pour apparemment la soigner. Mais rien ne se produisit. La jeune femme supposa qu'il s'agissait-là d'un effet secondaire de la fatigue, qui empêchait la Dryade d'user de ses dons médicinaux. Elle proposa d'attendre le lendemain, afin d'être reposée. Quand elle demanda à la louve si elle pouvait dormir ainsi, cette dernière plaqua sa main sur sa hanche, avant de grimacer :

"C'est douloureux, mais je parviendrais à dormir."

Elle n'ajouta pas qu'elle avait déjà vécu pire. La jeune femme s'allongea en louve d'arbalète, de façon à ne pas appuyer sa hanche blessée au sol. La faim commençait à la tenailler, mais elle ne pouvait se mouvoir pour aller chasser ne serait-ce qu’un lapin ou, si elle n’avait pas de chance, un mulot attiré par les ombres de la nuit. La jeune femme posa sa tête sur ses bras, s’en servant comme oreiller.
Nienor passa une longue nuit, assez peu agréable, entrecoupée d’insomnies, qu’elle tentait alors de juguler en massant sa hanche. Elle tenta aussi de la remettre en place, mais si elle parvint à déplacer l’os, un pic de douleur lui foudroya le bassin, et elle ne put s’empêcher de pousser un cri de douleur, avant de se recroqueviller au mieux. Haletante, en sueur, des larmes aux coins des yeux, elle serra les dents et les poings, crispée, tremblante. Finalement, elle sombra dans un sommeil sans rêve, agité de soubresauts.

Quand la jeune femme s’éveilla, le lendemain, ses yeux étaient bouffis par le sommeil et elle était percluse de courbatures douloureuses. Elle s'assit, les cheveux ébouriffés, le teint gris. Nienor se tourna vers Maïlinya :

"Je suis prête à être soignée."

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.
avatar
Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Maïlinya le Dim 21 Aoû 2016 - 21:48

Bien qu'elle eût l'air d'avoir fort mal, Nienor me dit se sentir de dormir. Elle alla donc à ses rêves tandis que, n'ayant pas le besoin de faire de même, j'allai hors de notre camp. Sans doute Nienor aurait elle faim à son réveil. Je me mis donc en quête de baies et de tout ce que je savais normal de manger pour des êtres comme Nienor.

La nuit était belle, je passai un temps à aller ici et là, non loin du camp, au cas où Nienor se serait sentie mal. Pour ma part, j'allais de mieux en mieux et ma marche me fit du bien.

Au matin, je fus au camp tôt, pour voir le réveil de Nienor. Celle-ci n'avait pas l'air très bien. Sa nuit avait dû être moins bonne que la mienne. Elle me dit être prête à ce que je la soigne et je ne me le fis pas dire deux fois. Moi aussi, j'étais prête. Je posai mes mains sur elle, et fis en sorte de faire aller ma magie en elle, afin qu'elle soigne ses maux. Le flux me rendit plus faible, mais ma nuit m'avait rendue assez forte pour tenir. Sa hanche était à peu près en place, elle avait dû la bouger durant la nuit, alors que je n'étais pas au camp. Mon flux de magie de soin guérit ses autres maux, et lui ôta le mal qui devait monter de sa hanche.

Ma tâche finie, je m'assis, le coeur un peu rapide, mais ravie de l'avoir guérie. Aider les autres était une chose que j'aimais.

Je donnai à Nienor le temps de voir si elle n'avait plus mal, puis je voulus savoir:

Maï : Nous allons vers chez toi ? Tu te sens de prendre la route ?

•————————————•
Maïlinya et son autre
avatar
Maïlinya
Elite
Elite

Race : Dryade des bois
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Nienor le Ven 26 Aoû 2016 - 1:27

La Dryade posa ses mains sur Nienor, qui frissonna en sentant les doigts de sa compagne toucher sa hanche. Puis, une étrange sensation la parcourut, une sorte de flux glacial se concentrant sur ses blessures, refermant celles que la nuit et ses capacité naturelles n'avaient pas soignées. Enfin, sa hanche se remit en place, sans douleur, au grand soulagement de la jeune femme. Nienor tâta sa hanche, surprise et surtout heureuse de ce dénouement. Maïlinya parvint à la distraire de ses pensées et surtout de son émerveillement, en lui demandant si elle était prête à se rendre chez elle. Nienor se leva et épousseta au mieux sa robe, avant de s'étirer.

"Je pense que oui, je suis prête."

Elle reprit le manche de la lance, la soupesant pensivement, avant de décider de le garder : à défaut de lui servir de canne, il lui servirait d'arme. La jeune femme sourit, en replaçant sa mèche blanche derrière son oreille : malgré son souhait de vivre en-dehors de la violence, elle restait plongée dans ce monde... Cet enfer, même. Comme c'était ironique. Elle soupira. Son espoir était de se trouver un petit havre de paix, quelque part... Elle doutait que son village puisse encore exister, mais elle pouvait tout aussi bien se trouver une place, quelque part... Comme servante, si possible dans un lieu où elle pouvait vivre sans craindre d'être rejetée pour ce qu'elle était. La jeune femme aida Maïlinya à se relever, et se tourna vers le Nord.

"Allons-y."

•————————————•

Venez hurler avec moi à la pleine Lune.
avatar
Nienor
Elite
Elite

Race : Louve-Garou
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Druides et barde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum