Sei'Khis [Tigrain / Assassin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sei'Khis [Tigrain / Assassin]

Message  Athyl le Mar 3 Nov 2015 - 12:48

Prénom : Sei'Khis

Age  : 26 ans

Race : Tigrain typé puma

Classe : Assassin

Arme : Deux dagues de bonne facture, assez tranchantes pour percer le cuir. Un arc résistant avec un carquois de dix fleches.

Armure : Tenue de cuir renforcée mais relativement légère, n'entravant pas les déplacements. Protections en métal au niveau des articulations et du coeur. Quelques sacoches à sa ceinture pour transporter des objets et une bourse.

Capacité spéciale : Passe-Muraille (1m)

Compétences raciales : Maniement d'arme : Dagues

Compétences primaires :

- Maniement des Arcs
- Connaissances en Alchimie
- Confection de potion : Soins
Cette potion permet d'accélérer la récupération des blessures en aidant à cicatriser les plaies mais surtout en augmentant la force des défenses immunitaires.
- Confection de poison : Paralysant mineur
Ce poison s'attaque aux muscles de la cible, dans une zone restreinte, là où il a été introduit. Le poison paralyse alors l'endroit atteint pendant un court instant. (dure 2 posts en combat)
- Furtivité

Compétences secondaires :

- Orientation naturelle
- Connaissance de la flore
- Metier : Travailleur du Cuir
Le metier permet au personnage de confectionner et/ou réparer des pièces d'armure en cuir, si et seulement s'il a les matériaux et le matériel nécessaire à cela.


Histoire de votre personnage :

Alors qu'il était tout jeune, Sei s'entraînait durement aux techniques de combat mais ne semblait bon à rien. Son clan le voyait comme un fardeau qui gaspillait leurs réserves de nourriture. Il avait du mal à chasser, ses sens n'étaient pas très bien developpés, mais surtout il passait son temps à jouer. Un enfant qui semblait ne jamais pouvoir grandir, un "chaton inconscient" comme on le surnommait. Effectivement, inconscient était le bon mot.

Alors qu'il suivait sa mère dans la forêt, il se mis à chasser un papillon, fasciné par ses couleurs harmonieuses et son rythme rapide. Mais très vite il tomba face à des loups affamés qui se ruèrent sur lui sans crier garde. Fort heureusement, il savait bondir assez fortement pour se tirer de là mais, paralysé par la peur, il tomba de la branche où il comptait se percher et regarda ses prédateurs avec effroi, trois énormes monstres qui grognaient.
Mais sa mère arriva pour le défendre et en tua un. Pris d'une panique soudaine, il s'enfuit vers le camps où il expliqua la situation. Les guerriers partirent chercher la pauvre Tigraine mais en vain : elle avait finie dévorée...

Accusé d'inconscience encore une fois, mais aussi de lâcheté, il fut expulsé du camps sans pouvoir demander son reste. Il accepta sans même s'en rendre compte. Finalement il ne se rendait plus compte de rien. Il avait tout perdu.


*Plusieurs années plus tard*


Apprenant à chasser seul, il s'était pris d'affection pour les arcs, cherchant toujours à immobiliser ses proies de loin avant de s'en approcher, sans doute à cause du traumatisme encore présent dans son esprit. Il ne chassait que pour manger, sinon quoi il cueillait quelques plantes ça et là pour créer des mixtures lui permettant de soigner ses plaies. Vivre seul pendant si longtemps l'avait endurci, son mental devenait plus fort mais il gardait toujours en lui des cauchemars qui le hantaient la nuit. La mort de sa mère restait gravée comme une punition pour sa lâcheté.

Il rencontra certaines personnes durant ses voyages mais jamais il ne trouva de réel compagnon, préférant voyager seul. Plusieurs fois il a été chassé par des groupes de paysans humains n'acceptant pas sa race qu'ils qualifiaient de "sauvage". Pourquoi étaient-ils si peu tolérants? Sei ne comprenait surtout pas leur principe de propriété, car pour lui la Nature offre aux peuples du monde ses bien-faits et aucun lieu ne peut appartenir à autre qu'Elle.
Mais c'est justement dans un de ces villages qu'il rencontra une femme qui allait changer sa vie. Une femme différente qui le fit se sentir moins seul.

Un soir d'hiver, alors qu'il avait traversé les périodes froides avec difficulté, il désespérait trouver quelques rations à se mettre sous la dent, puis céda face à une odeur qui provenait d'une petite chaumière. Une odeur de plusieurs légumes, ça sentait si bon qu'il s'appuya sur le mur pour tenter de mieux comprendre la composition de cette chose qui lui donnait tant envie.
Cependant depuis tout petit il a cette faculté étrange qu'il ne sait pas bien contrôler... il passa à travers le mur d'un coup et tomba dans la demeure. Ça semblait vide, mais un feu faisait chauffer une sorte de ragoût. Pouvait-il vraiment se servir? Tant de questionnements qui finirent par le faire craquer. Il s'empara de la louche et récupéra des pommes de terre qu'il dévora rapidement. La porte s'ouvrit alors.

C'était une femme, relativement grande pour une humaine, qui tenait dans sa main droite une épée courte. Elle pointa le bout de sa lame vers Sei qui recula en silence.

"Que faites-vous chez moi..?" demanda-t-elle d'une voix calme. "Comment êtes-vous entré? Qui êtes-vous?"

Sei posa sa main sur sa dague pour se préparer à combattre et tenta de calmer la femme.

"Excusez-moi je... j'avais faim et j'ai senti ces légumes."
"Comment êtes-vous entré, répondez."

Elle avait comme un petit sourire en coin qui troubla fortement le jeune Tigrain. Il fit quelques pas en arrière puis se résigna à répondre, commençant à avoir peur de cette personne qui semblait emplie de confiance en elle.

"Je suis passé par le mur, je ne sais pas comment mais... j'arrive à faire ça depuis petit" expliqua-t-il alors en posant son arme sur la table. "Ne me faites pas de mal, j'avais juste faim.."

C'est alors que la femme posa son arme et vint à lui. Elle lui donna à manger et l'invita à dormir ici pour la nuit, voulant lui parler.

À vrai dire, cette rencontre était peut-être pré-méditée, Sei n'en avait rien à faire. Depuis il avait été formé par la femme qui s'appelait Rose - mais tout le monde la surnommait "La Rose Noire" - afin de maîtriser au mieux sa discrétion, ses armes mais surtout son étrange pouvoir permettant de passer les murs. Il s'entraînait sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être cherchait-il simplement un but? Ou etait-ce parce que Rose remplaçait la mère qu'il avait perdue? Quoi qu'il en soit il devenait de plus en plus fort et intégra un groupe secret d'assassins, endoctriné sans s'en rendre compte...

Lors d'une mission d'assassinat importante, Sei fut envoyé avec deux de ses compagnons pour éliminer un riche marchand qui escroquait pour s'enrichir. Il avait tout pour se faire inculper, cependant une erreur de calcul de la part du groupe fit que l'enfant du marchand soit là au mauvais moment. Le père supplia les assassins de lui laisser la vie sauve et de prendre le petit en échange.
Le choc fut assez fort, Sei n'en revenait pas. Lui qui avait uniquement connu sa mère, prête à se sacrifier pour la survie de son enfant, le voilà qui faisait face au parfait opposé, le père sans scrupule par excellence. Malheureusement les enjeux de la mission étaient grands, les assassins devaient faire cela proprement et surtout sans témoins. L'enfant devait mourir quoi qu'il arrive. Le marchand fut tué le premier et les deux personnes accompagnant le tigrain prirent l'enfant par le bras, glissant lentement la lame de leurs dagues sous sa gorge.

"Vous n'êtes pas obligés de faire cela, il est innocent..." indiqua Sei à ses alliés. "Relâchez-le. Il n'a rien fait"

Mais les deux autres suivaient les ordres sans réfléchir et tuèrent l'enfant sans remord, traitant ainsi le tigrain de faible, de lâche. La pression du moment explosa et Sei en tua l'un d'eux, l'autre prenant fuite après avoir été blessé. Le sang coulait sur les mains tandis qu'il avait l'enfant dans les bras. Les gardes alertés par le vacarme arrivèrent alors et il sortit par la fenêtre en un bond impressionnant. Il se trouvait désormais seul, de nouveau, n'ayant pas réussi à empêcher ce meurtre inutile... l'enfant était si jeune...

Plusieurs semaines plus tard, un inconnu vint à lui pour tenter de l'assassiner dans son sommeil, mais par chance il ne dormait pas à cause de ses cauchemars. L'assassin prit la fuite mais Sei put récupérer une lettre scellée. C'était écrit de la main de son ancien mentor. Il voulait la mort du Traître.
Sei'Khis ne pouvait plus faire marche arrière. Il avait commis beaucoup trop d'erreurs et désormais il devait payer, ou riposter. Et un Tigrain ne va jamais se laisser marcher dessus ainsi.

Ayant appris à confectionner des petits poisons paralysants, il s'en servit sur ses flèches pour atteindre sa cible lors d'un de ses déplacements, en neutralisant ses gardes. Il termina le travail au corps à corps avec ses dagues. Apres plusieurs coups et blessures, il enfonca sa lame dans le coeur du commanditaire, tremblant à cause de la fatigue.
Depuis ce jour, il tente de rester seul et de ne tuer que ceux qui le méritent. Bien évidemment, c'est lui seul qui juge inconsciemment si une personne le mérite ou non. Car pour lui qui est un assassin, s'il appliquait une justice aveugle, il devrait se suicider. Mais comment pourrait-il purger le mal sans être sur ce bas-monde?


* il y a peu de temps *


Les années ont passées et désormais Sei'Khis opère en mercenaire solitaire. Il a souvent réfléchi à la possibilité de créer une sorte de guilde, mais a besoin de personnes avec lui pour ça. Une guilde qui ferait régner la justice en s'occupant de ceux qui répandent le mal. Une justice sombre non corrompue par les dictats des seigneurs et de l'or.

Son aventure ne fait que commencer...
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum