Maïlinya [Dryade des Bois / Druide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maïlinya [Dryade des Bois / Druide]

Message  Athyl le Lun 27 Juil 2015 - 17:02

Nom de votre personnage : Maïlinya

Age de votre personnage : 200 ans, environ, je ne me le rappelle pas exactement

Race : Dryade des bois

Classe : Druide

Arme : mains nues

Armure : rien

Apparence physique:
Mon apparence est semblable à celle d'un être humain, à ceci près que j'ai la peau légèrement verdâtre. Mes yeux sont verts comme la mousse, et mes cheveux sont de couleur assortie, avec quelques branches fines dotées de feuilles qui s'y mêlent. Comme j'ai deux bras et deux jambes tout à fait humains on peut me prendre pour l'un d'eux dans l'obscurité, avec une capuche sur la tête.

Capacité spéciale : Transformation totale en loup

Compétence raciale : Magie de la nature

Sorts ou compétences de votre personnage :

- Bon odorat
- Combat à mains nues
- Grande vitesse
- Bonne ouïe
- Grande agilité
- Magie de  l'invocation
- Pistage
- Magie du soin
- Magie du soin : peut soigner les blessures en donnant de l'érnergie, mais cela affaibli plus ou moins en fonction de la gravité. (8 fois maxi par combat)
- Empathie avec les animaux
- Magie de la nature : demande à une plante ou un arbre de son choix de l'aider en combat. (5 fois maxi par combat, dure 4 posts)
- Magie de la nature - Esprit qui marche : entre en transe pour transporter son esprit dans une plante ou un animal, de sorte à partager pendant un moment ses sens.
- Magie de l'invocation : harate (3 fois maxi par combat)


Compétences secondaires de votre personnage :

- musique : flûte
- lettres
- savoirs sur la faune
- savoirs sur la flore


Histoire de votre personnage :
Je suis née il y a environ deux siècles d'un très vieil arbre vivant en Elegar'a. Cet arbre a été un père pour moi et m'a permi pendant près d'un siècle de vivre une enfance constante. Insouciante, je parcourais la forêt, jouant avec les autres dryades, faisant des farces aux autres races vivant dans les parages.  J'étais partie pour vivre une vie entière de jeux et de rires, lorsqu'un terrible incendie a emporté mon père. J'étais allée jouer avec d'autres dryades à ce moment là, lorsque j'ai perçu la désagréable odeur du bois qui brûle. J'ai aussitôt foncé vers mon père... Malheureusement, à mon arrivée, il était trop tard... Il agonisait. Il est mort ainsi, alors que je l'enserrais de mes bras. Cela a détruit une partie de moi. Ce jour là, j'ai maudis les insouciants qui avaient permis que ce feu prenne vie. Pour la première fois de toute mon histoire, j'ai ressenti quelque-chose que je ne connaissais pas, un sentiment dangereux, brûlant, dévorant, que l'on appelle la haine.
Pour un temps, mon insouciance et ma gaieté ont volé en éclats. C'est à partir de ce jour que j'ai décidé de me faire shaman (ou druide, si vous préférez). Je me suis instruite, voyageant dans tout Orcande pour accumuler de nouveaux savoirs. Aujourd'hui, j'ai beaucoup de connaissances. Je me demande souvent si, en ayant su tout cela plus tôt, j'aurais été capable de sauver mon père. De nombreuses années après cette tragédie, une part de moi est parvenue à retrouver mon naturel enjoué d'antan, en possédant toutefois désormais une sagesse que je n'avais pas alors. Cette dualité est sans doute normale pour la fille d'un arbre... Ceux-ci ne sont-ils pas, en effet, à la fois sages, du fait du poids de leur âge et de leur observation silencieuse, et insouciants, avec leurs feuilles qui volent gaiement au vent?
Toutefois, la mort a éveillé en moi quelque-chose d'autre, une nature glaciale que je ne me connaissais pas. Je lutte beaucoup contre cela, mais elle se fait parfois trop forte... Et alors, je lâche prise. Et l'autre prend le contrôle.
Elle, elle parle à la troisième personne. Elle n'aime pas grand chose. Elle aime bien "je", et la protège. Elle sait que "je" ne l'aime pas beaucoup. "je" a peur d'elle, en quelque sorte. Pourtant, "je" a besoin d'elle. Elle sait se battre, à mains nues, et sait aussi tirer à l'arc. Elle aime aussi la forêt, de laquelle elle est née. Elle hait foncièrement tout ce qui menace de la blesser. Elle est méfiante. Il lui faut bien souvent l'être pour deux. Cela ne l'embête pas de devoir partager le contrôle. Elle aime bien observer. Et, quand il faut qu'elle intervienne, elle le fait...
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum