Une rencontre pour un nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre pour un nouveau départ

Message  Shaescyh le Dim 19 Juil 2015 - 19:30

...Alors là elle arrive et me hurle dessus comme si j'étais responsable que la petite des Dupuidor refusait qu'elle vienne s'ébattre avec elles dans leur bassin. Comme si je ne les gâtais pas assez. Notre bassin est plus grand que celui des Dupuidor....

Deux longs mois que Shaescyh devait supporter cela, ces plaintes incessante. Lorsque ce n'est pas sa fille, comme le cas présent, c'est sa femme. Si ce n'est pas la famille, c'est le temps, la route, les affaires ou encore les hommes qu'il dirige. Tout est prétexte à se plaindre pour Ophandaes le xolon. Et en même temps qu'il se plaint sa trompe ne cesse d'aller piocher des noisettes ou de l'eau citronnée qu'il consomme en quantité immense, faisant arrêter le convoi souvent pour qu'il puisse soulager sa vessie.  Alors il est vrai qu'il paye rubis sur l'ongle des sommes injustifiées et insolentes, mais la patience de celui qui partage son espace de voyage.
Le carrosse qui abritait l'insupportable xolon qui veillait sur sa cassette aussi jalousement qu'un nain sur les poils de sa barbe était en plus très mal aéré et cela jouait aussi sur le moral de son garde du corps qui était envahi de toutes ces odeurs sur son palet et le bout de sa langue bifide, sans compter que bien que spacieux pour le confort du riche marchand, accueillir un naga en plus rendait l'espace assez confiné.

C'est donc avec soulagement que la grande créature reptilienne voyait Port Barbe approcher et avec la fin de son calvaire. Comme il laisserait avec plaisir l'immonde créature derrière lui avec pour seul souvenir agréable de ce voyage l'or qui gonflera sa bourse. Bien qu'il ai passé tout ce temps sur les routes en compagnie de tout ces marchands, nobles aventureux, voyageurs perdus, et qu'il aime cela, il devait bien s'avouer que là il rêvait d'un petit travail lors de quelques réceptions ou pour veiller un temps sur la demeure nobiliaire de quelque riche mécène.

Dans un dernier remous les roues s'arrêtèrent juste en face de l'auberge du cochon doré. La porte s'ouvrit et en descendit, dans une longue reptation, un naga impressionnant tant par sa taille que par les cicatrices qui ornent son corps. Il prend le temps de bien scruter la rue puis l'entrée de l'auberge avant d'indiquer d'un signe de tête à l'occupant à tête d'éléphant qu'il peut descendre en toute sécurité. Sans se faire prier, tenant fermement sa cassette contre lui, l'homme corpulent se précipita dans la salle principale de cet établissement de luxe.

Vous me ferez bien le plaisir d'un dernier repas?

La proposition n'enchante guère le naga car il veut se dégager au plus vite de ses obligations envers cet être qui lui tape sur les nerfs.

Vous me voyez navré, mais je crains de devoir refuser votre invitation. Il me faut régler au plus vite certaines affaires personnelles. D'ailleurs, pour ne pas abuser de votre temps, ne pourrait on pas régler la notre?

Il est visible que le marchant n'apprécie pas cette rebuffade, mais trop bien élevé pour faire une esclandre dans un tel lieu, il commence à ouvrir sa boite avec la trompe tout en parlant

Nous avions dit 6 pièces?

Devant le regard froid et direct de son interlocuteur il transforme sa phrase en un sourire

Mais non suis-je bête, nous avions dit 10 pièces.

Il les prélève et les fait tomber sonnante sur le comptoir à côté d'eux. Aussitôt le naga s'assagit et les ramasse, les rangeant dan sa bourse qu'il porte autour du cou.

Ce fut un plaisir Monsieur. A l'occasion n'hésitez pas à me demander, si je suis disponible je me ferai un plaisir de vous escorter.

Un mensonge voilà ce que c'est, mais le naga s'en moque.
*Il faut toujours flatter les clients.*

Il quitta l'auberge, s'étirant sous le soleil pour chasser la tension qui l'habitait et les courbatures qui ne tarderont pas à arriver s'il n'y remédiait pas de suite et récupéra sa besace qui contient si peu de chose.
Il se dirigea donc tranquillement, ondulant sur le côté de la route principale, jusqu'à l'Etuve de Mme Loïkly, un établissement de bains où il avait déjà eu l'occasion d'aller. D'une les locaux étaient très propres, ensuite on ne le regardait pas étrangement, il pouvait grignoter en même temps qu'il se relaxait dans un bain bien chaud et pour finir, il savait que certaines filles ne verraient pas d'objection à le masser.

D'accord cela lui coûta deux des pièces qu'il venait d'acquérir, mais quel plaisir. Il se sentait revigoré après ces deux heures à se faire plaisir. Tout d'abord ce long passage dans la salle à vapeur qui lui rappelait l'air moite de la jungle dans laquelle il avait passé une partie de sa vie, puis le bain brulant qui détendait ses muscles tout en réchauffant ses écailles. En même temps une collation légère mais qui lui permettait de ne plus ressentir la faim. Et enfin ce massage délicat et ferme qui avait finit de dénouer tout les noeuds que son dernier voyage avait créé.
Cela valait chaque once du coût et il sait très bien qu'il y reviendra lors de sa prochaine escale. Mais là, il lui fallait trouver un endroit où il pourrait tranquillement boire de l'alcool en attendant l'heure de se sustenter.

Il jeta son dévolu sur une auberge dans une petite ruelle, car peut-être qu'inconsciemment il recherchait un peu d'action. En entrant il sut tout de suite qu'il avait trouvé le bon endroit. Tout d'abord le silence, puis la reprise progressive des discussions. Les regards torves ou méchants qu'on lui jette, les mains qui se crispent, le bruit des chaises qui raclent le sol, et surtout cette odeur dans l'air. Oh bien sur eux ne pouvaient pas la sentir, mais le naga lui le pouvait. La peur, la rancoeur, la haine... Toutes ont leur propre odeur et là il pouvait les sentir. Il est étrange de se dire que cet être a dépensé deux pièces d'or pour se relaxer et que tout de suite derrière il se dirige dans un endroit où certainement il va au devant du conflit. Mais cela fait partit des choses que l'arène lui a apprise. Tu dois être détendu au combat, sinon tu perds en efficacité.
Il traverse la pièce et va s'installer dans un coin, pas très loin de la porte, mais sans la possibilité pour quiconque de se glisser derrière lui. Il ne craignait pas d'être surpris, quoique vu le lieu les vibrations ont tendance à se mélanger, mais pour être certains de voir le visage de celui qui l'attaquera en premier.
Il commande sereinement un pichet d'hydromel, un pichet d'eau claire et un petit charbon allumé. La serveuse un peu surprise s'en va chercher la commande. Pendant ce temps là la reptilienne créature sort de sa besace divers objets étranges. Le premier est un récipient en bronze de base circulaire et haut d'une vingtaine de centimètre. Il le place de côté dans un premier temps et assemble d'autres pièces les unes aux autres. Une fine tige creuse qu'il fait glisser dans un liège se trouvant sous un petit plateau bombé vers le haut. Au centre de ce plateau on peut voir une cavité surélevée dans laquelle il place une patte visqueuse et suintante à la forte odeur de miel, d'épices et de pêche. Lorsque sa commande arrive, il verse l'eau dans le récipient y fait pénétrer la tige, le liège refermant hermétiquement l'ensemble. Il place un capuchon au dessus de la patte dans lequel il met le charbon. Enfin, il vient glisser dans un trou du récipient premier un tuyau terminé par un embout ressemblant à celui d'une pipe. Il le porte à sa bouche, semble aspirer quelques bouffées et un léger bruit d'eau bouillonnante se fait entendre, puis il expire de la fumée. Il semblerait que toute cette installation soit une sorte de pipe étrange. Il savoure le goût sur son palais avant de boire les premières gorgées de son hydromel. Tout est parfait. Vraiment. Il ne manque qu'un tout petit truc qui ne serait tarder.

En effet, alors qu'il n'a vider que la moitié de son pichet et qu'après avoir "fumé" cette étrange patte il est fait tomber le charbon au fond du récipient empli d'eau, un groupe de trois hommes s'approche de lui.

Hè le serpent. On veut bien être gentil, mais tu es loin de Spéropoleos là. Et tu as besoin de frimer avec ton truc bizarre là? Si tu veux fumer une pipe, prends en une et fais pas ton mariol avec tes trucs d'étranger.

Lentement le naga commence à démonter et ranger son ustensile

Excusez moi, je ne voulais pas vous déranger.

Ne reste sur la table que le pichet et le récipient dans lequel l'eau et le charbon se trouvent.

La dernière fois que je suis passé ici est lointaine. J'avais oublié que malgré les promesses de votre contrée et le carrefour commercial qu'est votre ville vous restez que de pauvres faquins à peine moins idiots que leur porcs.

Qu'il aimait ces moments. Il ne savait pas lire, il comptait sur la parole des gens, pas sur bout de papier. Mais à fréquenter de riches bourgeois ou des nobles, il avait finit par apprendre un peu de vocabulaire.
Et ses propos font mouche. Il le voit aux mouvements de ces hommes, aux vibrations qui changent, à la tension qui augmente dans l'air. D'un seul coup on fait de la place derrière ces visiteurs, les discussions se font moins présentes. Tout le monde est dans l'attente. Le trio se place de manière à ce qu'il ne puisse pas s'échapper, comme si il avait cela en tête. Celui qui lui parle depuis le début prend un air menaçant, posant ses deux mains sur la table, se penchant en avant, soufflant son haleine puante et alourdit par l'alcool au devant de la langue bifide qui sort rapidement de la bouche fermée du naga.

Qu'est ce que tu as dit Serpent? Tu veux souffrir aujourd'hui?

*C'est parti*

Le naga se dresse alors de toute sa hauteur, dépassant déjà son interlocuteur d'une bonne tête. lorsqu'il parle son ton est aussi froid que le vent d'hiver

Tu me menaces homme?

Il attrape alors le tube contenant l'eau et avant que quiconque ne puisse réagir il en jette le contenu aux yeux de celui qui se tient à sa droite. L'homme se protège les yeux et se mets à crier, mais le rire du naga couvre rapidement ses plaintes alors qu'il ne détourne pas le regard de celui qui lui fait face.

Ce n'est que de l'eau! Et c'est avec lui que tu veux t'en prendre à moi?

Il se dresse encore un peu, gonflant le torse, montrant à chacun les cicatrices qui ornent son corps dans son entier.

J'ai combattu et vaincu aux arènes de Tacomnal pendant de nombreuses années et tu crois pouvoir m'impressionner? Toi et les deux femelles qui t'accompagnent? Tu crois pouvoir venir m'insulter parce que tu penses être en force? Mais je peux tous vous broyer entre mes anneaux? C'est ce que tu souhaites Homme? Tu souhaites affronter ta mort?


•————————————•
Fiche de Personnage
avatar
Shaescyh
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre pour un nouveau départ

Message  Yezmael le Dim 19 Juil 2015 - 22:17

Cela faisait maintenant deux mois que Yezmael et Slerg avaient rencontré L'Kerrir, le Tigrain typé lion membre de la Guilde des Guerriers, et son aspirant Humain, qu'ils avaient aidé à massacrer une famille de Harpies qui avaient eu le malheur de s'en prendre au bétail d'un paysan. Depuis, ils avaient voyagé de villages en villages dans le royaume, et parfois, Yezmael avait réussi à convaincre les villageois d'accepter le granl parmi eux le temps de son passage. Une fois, ils s'étaient retrouvés à aider un agriculteur à retrouver trois moutons égarés, contre un repas chaud et le gîte pour la nuit. Bref, deux mois de plein air, telle était en fait la vie de Yezmael et de Slerg, c'est ainsi qu'ils aimaient les choses.

Parfois, ils passaient par de plus grandes villes. Comme ce jour où Yezmael décida de séjourner à Port-Barbe après avoir réussi à gagner un peu d'argent en servant de garde du corps pour un homme le temps d'un entretien avec une autre personne, un Homme-lézard avec lequel il avait une affaire qui pouvait leur attirer des ennemis à tous les deux. Le rendez-vous avait eu lieu dans une taverne et Yezmael avait dû se tenir prêt à les protéger en cas d'ennuis. Tout s'était au final bien passé.

Slerg n'était bien entendu pas entré à Port-Barbe. Il n'était déjà jamais sûr de pouvoir séjourner dans les villages comme son ami, alors les villes, ce n'était pas la peine d'espérer. Le granl avait l'habitude de passer du temps seul, de toute façon. Il ne craignait pas autant la solitude que Yezmael. L'Argilite s'installa dans une taverne située dans un quartier assez mal fréquenté de la ville, en espérant qu'un peu d'animation viendrait casser la monotonie de cette journée. Il ne fut pas déçu.

Tout commença avec l'entrée d'un Naga dans la taverne. Un sacré spécimen, en plus : son corps de serpent était plus long que la moyenne de sa race, et même la partie verticale de son corps lui donnait une taille supérieure à pas mal de gens. L'homme-serpent rampa jusqu'à une table près d'un mur, glissant au sol sans un bruit, avec fluidité, ce qui fascina un instant Yezmael. Les Nagas étaient des êtres fascinants, à pouvoir se déplacer aussi aisément au sol sans avoir de jambes, juste en rampant, comme les plus gros serpents. La reptation était fluide, silencieuse, souple, presque hypnotique.

Le Naga se mit dos au mur, ainsi il eut une vision sur toute la taverne sans risquer d'avoir quelqu'un dans le dos. Yezmael hésita presque à changer de table pour aller l'aborder. Il ne savait juste pas comment l'aborder, ni comment ce Naga réagirait. Ce dernier pourrait très bien l'envoyer se faire balader et Yezmael n'avait pas envie de s'embrouiller avec lui.

Evidemment, parmi les quelques clients de la taverne – tous des Humains à part un Nain et un Tigrain typé chat – le silence se fit à l'entrée du Naga avant de se fondre petit à petit en reprise de discussions. Il y avait une tension palpable, et Yezmael fut prêt à parier qu'une embrouille allait avoir lieu rapidement.

Il aurait dû parier. Le Naga avait sorti un étrange appareil faisant très vaguement penser à un alambic dont il se servait pour fumer, quand l'un des clients l'apostropha en lui reprochant de ne pas simplement utiliser une pipe et d'avoir voyagé bien loin de Spéropoleos, sans oublier de l'appeler “serpent”, ce qui était très rabaissant pour un Naga.

A la surprise de Yezmael, le Naga se fit petit, du moins dans un premier temps : il s'excusa et démonta son appareil pour le ranger. Mais il ajouta une ou deux phrases dans laquelle il glissa une insulte bien sentie et très provocatrice. Yezmael sourit en coin en voyant le client Humain se crisper, prêt à en découdre. Deux autres hommes étaient avec lui. Bien sûr, les types comme lui ont toujours besoin d'être en supériorité numérique pour se sentir en puissance et capables de provoquer les gens. Dans toute la taverne on pouvait entendre l'échange entre l'Humain et le Naga, et à nouveau les discussions ambiantes se turent. Toute l'attention était sur eux.

Le Naga se dressa en hauteur, se faisant intimidant et menaçant. Yezmael décida que c'était le moment où jamais : il avait là une bonne façon d'aborder le Naga. Il se leva de sa chaise et s'approcha lentement des trois hommes qui s'en prenaient à l'homme-serpent.
Tout comme ce Naga, Yezmael était relativement grand pour sa race, du haut de ses deux mètres douze. En revanche, il n'était pas plus musclé pour autant, et pouvait perdre au bras de fer contre un Argilite moins grand que lui. Néanmoins, il restait un Argilite et sa constition restait supérieure à celle d'un Humain moyen, et notamment des trois opposants du Naga.

YEZMAEL – Je pense que tu devrais t'excuser.

Les mots furent adressés à l'Humain, bien sûr, pas au Naga. Surpris, celui-ci se retourna, et dut lever la tête, car il mesurait bien trente-cinq centimètres de moins. Cela ne parut pas l'impressionner. Le surprendre, à la limite, oui, mais il ne perdit pas son aplomb.

Homme insolent – Ah ouais ? Mais dis-moi, de quoi tu te mêles ? Tu crois que tu m'impressionnes ?
YEZMAEL – Non, mais lui, il devrait t'impressionner. Il te fait certes penser à un serpent, mais crois-moi que c'est toi qui vas ramper devant lui si tu ne t'excuses pas.

D'habitude, Yezmael ne se comportait pas comme ça. Ce n'était pas quelqu'un de provocateur et il n'avait pas l'assurance des vauriens dans ce genre de ces trois hommes. Seulement, là, il avait une raison d'agir ainsi.
Le client dévisagea Yezmael de la tête aux pieds. Yezmael ne se distinguait pas des Humains que par sa taille. Il ne portait qu'un pagne pour seul et unique vêtement, et ce pagne était en plus orné de petites têtes de mort. Il était même pieds nus ! Son vis-à-vis ricana.

Homme insolent – C'est ça, allez, retourne t'habiller, le mendiant !

Yezmael lança un regard au Naga : il laissait la main à ce dernier pour lancer la baston s'il le voulait.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Yezmael
(personnage abandonné)

Race : Argilite
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre pour un nouveau départ

Message  Shaescyh le Lun 20 Juil 2015 - 15:53

La surprise de voir ce géant se mêler de son altercation, qui plus est en sa faveur, passée, le naga reporte son attention sur les humains qui lui font front. Le chef semble absorbé par l'homme qui est venu lui prêter main forte.

*Homme non... Où ais-je déjà vu quelqu'un de cette taille?*

D'un coup une pensée lui traverse l'esprit et la compréhension se lit sur son visage. La compréhension mais aussi autre chose, comme le souvenir d'une douleur.

*Argilite!*

Je vous laisse une dernière chance de pouvoir vous en sortir indemne. tournez vous, dirigez vous vers la porte et partez. Allez vous réfugier dans le jupon de vos femelles ou consolez vous entre vous, je m'en..

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que celui tout à sa gauche réagit brutalement

T'as dit quoi l'écailleux?

Et aussitôt il bondit au dessus de la table, renversant le pichet d'hydromel et attrapant le bras du naga d'une main et essayant de le frapper de l'autre.
Au même moment on peut voir un sourire se dessiner sur les lèvres fines de l'étranger. Alors que le poing gauche de l'homme vient à la rencontre de sa mâchoire, le naga laisse parler son instinct de prédateur et ses années d'expérience dans les arènes. Avec une rapidité surprenante, il esquive l'attaque tout en attrapant le bras qui l'agrippait. Réalisant un mouvement en venant entourer le bras de son agresseur, il inverse la prise, tenant fermement le poignet au creux de son aisselle, son bras jouant sur le coude de son agresseur et l'obligeant à se tordre dans le sens inverse de l'articulation et la main positionnée sur l'épaule et jouant une traction dessus. Déjà un bruit d'os se fait entendre en même temps que le grognement de l'homme.
Parallèlement à cette action, la queue du naga se détend et commence à s'enrouler autour de l'agresseur à l'opposée du premier. Ainsi il lui bloque les bras contre le corps et commence à l'immobiliser.

Il ne s'intéresse pas à celui qui l'insultait dès le départ, espérant ne pas s'être trompé sur les intentions de celui qu'il soupçonne d'être un argilite, car sinon le combat engagé pourrait tourner à son désavantage.


•————————————•
Fiche de Personnage
avatar
Shaescyh
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre pour un nouveau départ

Message  Yezmael le Mar 21 Juil 2015 - 20:46

En position de force avec ce soutien inespéré, le Naga lança un dernier avertissement aux trois Humains, les sommant de se diriger vers la porte et de partir se réfugier dans le jupon de leurs « femelles » ou de se consoler entre eux. Vexé et déjà en colère, l'un des trois clients, à droite de celui ayant parlé jusque là, lui coupa la parole, et bondit aussitôt par-dessus la table, renversant le pichet de boisson au passage, pour faire prise sur le bras du Naga et le frapper de son autre poing. Voilà, le combat était déclenché. Ca n'avait été qu'une question de temps, de toute façon. Les trois Humains auraient pu repartir sans aggraver leur cas, mais s'il avait été là, Slerg aurait rappelé à Yezmael de ne pas être naïf.

Le Naga se fit bien attraper le bras mais esquiva le coup de poing, et répliqua en réussissant à inverser la prise. Le client insolent ayant parlé le premier, voulut intervenir, mais Yezmael le retint par l'épaule. Du coin de l'œil, il vit l'homme-serpent enrouler sa queue autour du corps du troisième, lui bloquant les bras par la même occasion. C'était réellement fascinant mais Yezmael ne devait pas se laisser distraire car son vis-à-vis essaya de le repousser des deux bras au niveau de la poitrine.

C'est à peine si le colosse recula une jambe pour suffire à garder l'équilibre. Il saisit l'insolent à la gorge avec la main droite, et par réflexe, le pauvre Humain lui attrapa le poignet, sans réussir à se libérer bien entendu. Yezmael lui fit un croc-en-jambe tout en poussant sa gorge vers le bas, et le plaqua facilement au sol. Le colosse se releva et, du haut de ses deux mètres douze, écrasa son pied dans le ventre de l'homme à terre. Deux fois. L'Humain se tordit de douleur, sur le côté, et cracha une sorte de bile car la douleur lui souleva l'estomac.

Puisqu'il en était à donner des coups de pied, il posa son regard sur le client que le Naga ne tenait que par le bras, celui qui n'était donc pas immobilisé dans ses anneaux. Il se pencha sur le côté vers l'arrière, leva et détendit la jambe, pour venir lui choquer la tempe avec le talon. Complètement sonné, mais pas complètement inconscient, l'Humain perdit un instant toute force dans les membres et ses jambes lâchèrent.

Pour un nécromancien, il se battait bien. Il faut dire qu'il était aidé par sa nature. S'il n'était pas plus musclé qu'un autre Argilite, il restait, même sous forme humaine, un colosse pour un Humain normal, avec la force physique qui allait avec. Dans son style de combat, il utilisait beaucoup plus ses pieds que ses poings. Notamment quand il se transformait, où il mesurait alors quatre mètres soixante-quinze, il préférait écraser ses ennemis sous ses gros pieds ronds de golem – qui ressemblaient alors plus à des pieds de Xolons, donc d'éléphants, à la différence d'être en argile – plutôt que de se pencher pour frapper avec ses poings, même si cela lui arrivait aussi bien sûr.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Yezmael
(personnage abandonné)

Race : Argilite
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre pour un nouveau départ

Message  Shaescyh le Sam 25 Juil 2015 - 18:12

Grâce à l'intervention du géant, l'homme dont il avait démis l'épaule se retrouva à terre, ne représentant plus une menace. Le naga pût à loisir reporter son attention sur l'assaillant qu'il tenait entre les anneaux de sa queue.
Il augmenta la pression exercée, se dressant de toute sa taille face à sa proie. Sous ses écailles il pouvait sentir les os commencer à craquer, le visage de l'homme prenant un teinte bleu sous l'effet du manque d'air, ses yeux s'injectaient de sang, un air congestionné s'installant sur son visage. Dans une ultime reptation il lui brisa un bras et sans doute quelques côtes. Puis il desserra son emprise le laissant choir au sol dans les larmes de douleur.
La langue bifide capta une fragrance dans l'air. Aucun doute, l'homme s'était pissé dessus. Avec un air de dégout il se détourna et reporta son attention sur celui qui avait parlé pour son groupe.

Tu vois, il ne fait pas bon d'insulter les gens sans les connaitre. Je suis Shaescyh et j'ai survécu aux arènes de Tacomnal, les quittant alors que j'en étais le Champion. Mes victoires ont payé ma liberté. Et tu pensais sincèrement que toi et tes amis allaient pouvoir être une inquiétude pour moi?


Il crache alors au visage de cet homme à terre, puis regarde le géant qui l'avait aidé

Mais je dois dire que ma victoire a été grandement faciliter par ton intervention étranger. Permet moi de régler tes consommation et de t'inviter en un lieu plus civiliser pour aller manger un morceau.

L'homme reptile se dirige donc vers la sortie, glissant entre la table et les chaises renversées. Le seul bruit qui subsiste dans le bouge est celui de sa reptation et des respirations. Chacun regardant les deux vainqueurs avec un mélange de haine et de crainte. D'un geste il jette une pièce sur le comptoir. Pièce rapidement attrapé par le tenancier.

Cela sera suffisant pour payer nos consommations et le désagrément. Fais attention la prochaine fois et retiens tes clients.

Une fois dehors, il prends le temps d'humer un bon coup l'air, se revigorant après ce petit interlude physique. Et d'un coup il se met à éclater de rire, un rire sifflant. En regardant le bout de la rue il ajoute

Le chaudron fumant, ça t'ira?

•————————————•
Fiche de Personnage
avatar
Shaescyh
Novice
Novice

Race : Naga
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre pour un nouveau départ

Message  Yezmael le Dim 26 Juil 2015 - 12:26

Avec deux hommes mis hors de combat, Yezmael put enfin admirer le travail de constriction du Naga. C'était absolument fascinant. L'homme-serpent avait toute la moitié inférieure de son corps enroulée autour de celui de l'Humain. Ses anneaux inextricables se resserraient lentement. Yezmael entendit les craquements successifs de quelques os, et ne sourcilla même pas. Ce n'était pas ça qui allait le mettre en émoi. Le nécromancien en avait vu d'autres. Yezmael, dans sa fascination, eut presque envie de caresser le corps de serpent du Naga, mais se douta que ce dernier s'en vexerait, aussi n'osa-t-il pas.

Le reptile relâcha sa prise au bout d'un moment, déroulant son long corps de serpent qui s'étala au sol. L'homme aux os broyés s'écroula de douleur et il lui faudrait une très longue convalescence pour se remettre de ce qu'il venait de subir. Le Naga adressa alors des mots de conclusion au meneur des trois hommes, celui que Yezmael avait roué de deux coups de pieds au sol. Le Naga portait le nom de Shaescyh – à la sonorité, c'est sûr que cela ne faisait pas humain – et avait survécu à l'arène de Tacomnal dont il avait payé sa liberté en devenant un champion. Impressionnant.

Pour être né dans le Royaume de Tacomnal, Yezmael savait ce que cela signifiait : ce Naga était un ancien esclave. Comme Slerg et lui-même avaient été les esclaves des golemanciens – une vision des choses de Yezmael soufflée par Slerg.
Shaescyh cracha au visage de l'homme, puis leva le regard sur Yezmael lui-même. Il lui offrit de régler ses consommations et de l'inviter dans un lieu plus calme pour manger un morceau. Yezmael accepta avec plaisir.

Le Naga rampa vers la sortie et Yezmael put sentir le corps de serpent de celui-ci frôler ses pieds nus. L'Argilite marcha à la suite de l'homme-serpent, le regard absorbé par la reptation de ce dernier. Comment pouvait-on se déplacer avec autant de grâce sans avoir de jambes ? Cela devait être si étrange de ramper, de se sentir “serpent”. Et pourtant, il y avait tant de souplesse et de force à la fois dans cette queue...

Une fois hors de la taverne, le Naga darda sa langue bifide en levant un peu la tête, les yeux mi-clos, d'un air d'apprécier l'air de la ville. Yezmael ignorait la fonction de cette langue bifide, et pourquoi les serpents et ceux parmi les Nagas qui en avaient une la tiraient dehors si régulièrement. Il aurait l'occasion de poser la question à celui qui l'invitait à aller manger un coup.

Le Naga éclata de rire d'un coup. Le rire d'un Naga restait très reconnaissable de celui d'un Humain. Enfin, du moins, le rire de Shaescyh. Yezmael ne se souvenait pas avoir souvent entendu des Nagas rire. En fait, il n'avait jamais pu approcher de Nagas d'aussi près qu'il l'était de Shaescyh.
Shaescyh proposa le Chaudron Fumant. Ce nom disait quelque chose à Yezmael, il avait déjà dû consommer dans cette taverne de Port-Barbe, à moins que ce ne fût une autre taverne dans une autre ville. Après tout, il était même très probable que dans tous le royaume, plusieurs tavernes portent ce nom peu original de Chaudron Fumant.

YEZMAEL – Je te suis.

Yezmael joignit le geste à la parole. Toujours en pagne, toujours torse nu, toujours pieds nus. Cela, en plus de ses deux mètres douze, le démarquait complètement du reste de la population, et encore plus dans une ville comme Port-Barbe ou la proportion de Nains était sensiblement plus importante que dans le reste du Royaume de Telbara. Le colosse avait plus que l'habitude d'attirer les regards et n'y faisait plus du tout attention. Un colosse pieds nus et torse nu à Port-Barbe, ça se remarque, c'est sûr.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Yezmael
(personnage abandonné)

Race : Argilite
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre pour un nouveau départ

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum