De vastes étendues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De vastes étendues

Message  Baldrisson le Dim 7 Juin 2015 - 21:08

Baldrisson fut réveillé au petit matin par sa compagne de route, qui le pressa de manger le potage qu'elle venait de cuisiner, en s'excusant pour la viande de la veille. Elle souhaitait fuir cette ruine au plus, sa mère n'appréciant guère l'endroit.
L'Humain mit de côté sa répulsion pour tout ce qui n'était pas de la viande et but le potage. A sa grande surprise, c'était assez mangeable et cela le cala assez pour le moment. Une fois le petit déjeuner prit, il se leva et prit le restant de sa hache, en grimaçant de douleur, alors qu'il sentait ses nombreuses blessures le lancer.
D'un mouvement de tête, il invita Flamazelle à le suivre.

Le duo sortit de la ruine et reprit son chemin vers l'Ouest. Ce fut à la mi-journée qu'ils parvinrent à la lisière de la forêt. Baldrisson s'arrêta un instant pour permettre à ses yeux de s'habituer à cette nouvelle lumière. Devant eux s'étendaient les Ganavarelles. C'était immense, de grandes plaines s'étendant à pertes de vue. Comme chaque fois qu'il se trouvait dans ces plaines particulières, il se sentait... Petit. Minuscule, face à cette immensité, une fourmi dans un désert. Baldrisson inspira profondément, avant de reprendre sa route. Il sentait le soleil jouer sur son corps, réchauffer sa peau, le vent souffler faisant voleter ses cheveux en arrière et enfin un nuage de poussière balaya son corps et ses élans bucoliques.

Il soupira, se passa la main sur le visage et essuya la poussière qui s'était déposée dessus.
L'Humain se remit en route. A présent qu'ils étaient sortis de cette foutue forêt, il devait se diriger vers l'un des fondements principaux de la civilisation, avec les gibets et les bordels, c'est à dire, les tavernes.
Le problème était que la plus proche devait être à un jour de marche. Et que Flamazelle risquait fort de détonner parmi la faune habituelle de ce genre de lieu. Bon, l'avantage c'est que sa stature lui permettait de faire taire les plus ahuris, à moins que l'alcool ne les poussent à tenter de se battre face à lui.

Baldrisson soupira et se mit en route. Il s'occuperait de ce problème une fois sur place.

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Flammazelle le Dim 7 Juin 2015 - 21:30

Baldrisson sembla aimer le potage que Flammazelle lui avait préparé car il n'en laissa pas une seule goutte. Flammazelle regarda le Barbare se lever, elle voulu l'aider mais avait vu bien trop d'homme des villes qui même blessés rejeté la pitié et l'aide des autres par pur honneur ou stupidité. Baldrisson l'invita à le suivre d'un mouvement de tête ce qui les conduisit vers l'Ouest. A un peut près l'heure où l'homme manger pour récupérer des forces ils arrivèrent à la lisière de cette forêt qui n'inspirait pas la confiance à Flammazelle, ni à sa mère non plus. Flammazelle continua sa route en restant à côté de Baldrisson et en ayant un peut peur car elle savait que les Hommes aimaient bien être dans les villes mais elle en avait peur, très peur donc elle dit en serrant un peut plus fort sa mère dans sa main droite:

-On se dirige vers une ville c'est cela? J'en ai un peut peur mais c'est aussi une source d'information que ma mère approuve, pourtant la ville est un lieu qui bafoue la nature donc je vais peut-être pas réussir à me contrôler, il faudra que tu me fasse entendre raison. J'oubliait, ils vont avoir peur de moi si j'y vais, j'ai pas envie qu'on me rejette j'ai peur d'y aller, il faut vraiment y aller.

Elle tenait la manche de Baldrisson comme une enfant qui pleurerait ou qui aurait eu peur après avoir vu un truc qui lui a fait peur. Sa mère qui était près du torse du Barbare.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Flammazelle
Novice
Novice

Race : Dryade
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Baldrisson le Lun 8 Juin 2015 - 19:50

Alors qu'ils se dirigeaient vers l'Est, Flamazelle demanda à son compagnon de route si ils se dirigeaient bel et bien vers une ville, ce qui était une bonne source d'informations et de renseignements, malgré le fait que les villes soient contraires à la Nature. Qui plus est, elle craignait que son apparence puisse faire peur aux locaux. Peur, oui, sans doute, tout dépendait du type de locaux. Si il s'agissait de Nains, elle risquait plutôt d'être appelée "Torche ambulante", au moins.
Toutefois, tout en parlant et en marchant, elle s'accrochait au bras de l'Humain. Malheureusement, il s'agissait de son bras blessé et le Barbare, à force de sentir des élancements de douleur parcourir son bras, le dégagea doucement. Il l'avait placé en écharpe au sortir des bois et il le sentait battre de temps à autres contre son torse, quand certains de ses pas se transformaient en véritables enjambées.

"On ne cherche pas une ville en premier lieu, plutôt une auberge de route. Certaines sont assez bien entretenues et il y a assez de diversité parmi les voyageurs pour que même toi, tu puisses passer inaperçu."

Il continua sa route en économisant au mieux son souffle entre deux arrêts pour se reposer. Il souhaitait dormir dans une auberge, ne serait-ce que pour le confort. Au loin, il vit un nuage de poussières s'élever. Il s'agissait d'un troupeau de Centaures, qui, semble-t'il, migraient vers les terres de Telbara. Cela n'étonna pas l'Humain. Il avait entendu parler d'un durcissement de certaines lois concernant les non-Humains en Estandre. Peut-être que les demis-canassons fuyaient-ils ce Royaume à cause de cela ? A moins qu'ils ne viennent d'autre part ? Il ne pouvait en jurer, n'étant pas un expert en matière de Centaures.
Le troupeau passa à côté des deux voyageurs et il échangea un rapide salut avec celui qui semblait être le chef. Ce dernier lui confirma la présence d'une auberge, à deux bonnes heures de marche de leur position vers l'Ouest.
Baldrisson le remercia et invita Flamazelle à le suivre.

Le soleil se couchait quand ils parvinrent à ladite auberge, le Barbare était littéralement épuisé et si ce n'était la promesse d'une hypothétique bière à l'intérieur du bâtiment, il se serait écroulé dans la paille des écuries. Il poussa la porte de l'auberge et promena son regard à l'intérieur. Quelques Nains, de nombreux Humains et Halfelins, deux Minotaures dans un coin et même un Xolon, voilà ce qui composait en tout et pour tout la clientèle de l'établissement. Les regards se levèrent à l'entrée du duo, avant de replonger dans les assiettes, ou les chopes. Certains s'attardèrent sur Flamazelle, mais mis à part un ou deux hoquets de stupéfaction, il n'y eu aucune réaction hostile.
Baldrisson s'assit à une table proche de la cheminée et commanda une bière.

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Flammazelle le Lun 8 Juin 2015 - 22:21

Une auberge de route, encore un mot qu'elle aurait bien voulu savoir mais avant de pouvoir le faire, ils arrivèrent dans ce que Baldrisson décrivait comme étant une auberge de route, puis elle comprit c'est un endroit où des gens buvaient des liquides un peut bizarre qui ne ressemblait pas à de l'eau et manger des sortes de récipients ronds. Le Barbare s'assit tranquillement et Flammazelle le suivit et se plaça en face de lui, en posant sa mère sur la table avec la flamme en haut pour qu'elle n'enflamme pas la pièce. Baldrisson commanda une bière, drôle de nom pour ce liquide, alors elle lui demanda:

-De la bière, c'est quoi ce liquide, cela n'a pas la même couleur que l'eau mais vous l'utilisez comme tel, c'est quoi la différence? J'aimerais bien en boire un peut, même si ce n'est pas vraiment ce que je fait, je peut boire et manger mais ce sera la première fois que je vais essayer si tu me laisse goûter, en plus ma mère est d'accord donc tu n'a pas à avoir peur.

Elle regarda autour d'elle, certains ressemblaient à des chevaux, elle trouvais cela marrant, d'autre avaient des corps bizarre, comme une expérience qui aurait mal tourné, du style mélange des espèces elle en rigola un peut mais avait pitié pour eux. Flammazelle regarda autour d'elle et quand les regards ne se posèrent pas sur elle, elle en profita pour mettre sa main dans la cheminée, puis ses jambes et enfin sa tête après elle sortit en espérant que personne n'ai vu cela car la réaction de Baldrisson avait été d'en avoir un peut peur mais eux ils voudront en savoir plus, faire des expériences surement.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Flammazelle
Novice
Novice

Race : Dryade
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Baldrisson le Mer 10 Juin 2015 - 3:41

La bière fut posée devant le Barbare et ce dernier en commanda deux autres chopes, à l'avance. Il n'avait pas vu depuis... Depuis des semaines, en réalité et cela lui manquait. L'Humain se rappelait encore des circonstances dans lesquelles il avait bu sa première bière. Il avait une quinzaine d'année à l'époque et venait d'effectuer son premier travail de protecteur de caravane naine. Le chef de la caravane l'avait amené à une taverne, pour le remercier d'avoir abattu un ours qui s'était approché de leur camp, une nuit, attiré par la nourriture. Ce fut le seul incident notable du voyage.
Flamazelle le tira de ses réflexions en lui demandant ce qu'était la bière, et si elle pouvait y goûter.
Il haussa les épaules et fit signe pour qu'on lui apporte la seconde bière. Il la posa devant la créature de flamme, la anse proche de la main de sa compagne de route. Il fit mine de ne pas avoir remarquer qu'elle avait placé sa main et sa jambe dans les flammes de la cheminée.

"Tiens. Goûtes. Mais prends garde, cela peut sembler parfois amère. Et quand on n'est guère habitué, l'alcool monte vite à la tête."

Lui-même reprit sa propre chope et en rebut une gorgée, puis une autre, avant de la vider totalement. Quand il reposa sa chope sur la table, il remarqua que de la mousse s'était déposée sur sa moustache. Il se passa la langue dessus et la récupéra. Il jeta un coup d'oeil alentour. Quelques Humains le regardaient de travers, ce dont il n'avait cure tant il y était habitué. Quand aux Nains, l'un d'entre eux avait jeté un coup d’œil à son tatouage, avant de revenir à sa conversation.
Les Minotaures, les Halfelins et le Xolon n'avaient cure de ce qu'il faisait et de ce qu'il faisait.
Mais c'étaient les Humains qui l'inquiétait plus qu'autre chose. Ivres, en voyant un colosse comme lui aussi amoché, ils chercheraient sans nul doute à se moquer de lui. Comme il avait décidé de ne pas réagir aux provocations tant qu'il était auprès de Flamazelle, les plus ivres chercheraient alors à l'attaquer et Baldrisson serait alors obligé de les mettre hors d'état de nuire, de façon violente.

Alors qu'il était plongé dans ses réflexions, l'un des Humains se leva et, d'une démarche un peu titubante, s'approcha du duo. Il s'appuya à la table et regarda Flamazelle, ses yeux tentant de faire le point sur elle malgré la tendance de l'un d'entre eux à se fixer vers les solives du plafond.

"Et... Et qu'est-ce que c'est que ça, comme bestiole ?"

Il approcha son index d'elle et tenta de lui chatouiller le menton, mais il eu un mouvement de recul en sentant la morsure de la chaleur. Poussant un juron, il entama la gigue du "crétin-assez-stupide-pour-mettre-le-doigt-dans-le-feu", ce qui fit éclater de rire la salle. Une fois la douleur atténué, il prit une bûche dans l'âtre et tenta de la frapper avec. Son mouvement fut stoppé par la poigne de fer de Baldrisson. Ce dernier serra assez pour qu'on entende des craquements se mêler aux cris de douleur de l'ivrogne. Le Barbare se leva, le bras droit toujours en écharpe. Dans son mouvement, le manche de sa hache tomba au sol dans un claquement sinistre. D'une bourrade, le colosse envoya l'ivrogne bouler au milieu de la pièce, avant de désigner Flamazelle d'un mouvement de tête.

"Ce qu'elle est, elle n'en sait rien et moi non plus. Et cela ne vous importe pas. Si quelqu'un tente de nous importuner, je me chargerais de lui, diminué ou non, Naer Er'khabra !"

La dernière phrase signifiait "Sur mon honneur" en Nain et il remarqua que lesdits Nains lui adressèrent un petit hochement de tête en souriant. Il sourit en retour. Il pouvait compter sur eux en cas de rixe.

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Flammazelle le Mer 10 Juin 2015 - 14:07

D'où cette personne des villes osait la toucher, elle qui n'avait rien fait de mal à part être différente des autres. Au moment où il lui toucha le menton elle activa la partie chaude pour qu'il se crame mais il a juste eu mal alors à ce moment-là il prît une bûche et allait la frapper sur elle, c'est alors que comme un chevalier servant Baldrisson s'interposa et lui flanqua une bonne raclée à cet énergumène. Flammazelle s'agitait sur sa chaise, elle semblait vouloir se battre contre lui, la flamme de sa mère semblait plus vive à ce moment là, comme prête à surgir pour tuer l'imprudent. Alors Flammazelle se leva d'un coup et dans l'obscurité on pu distinguer quelque chose ou quelqu'un qui semblait prêt à faire son entré dès qu'il aurait le faire et elle dit:

-J'ai envie de te tuer, ma mère a envie de te tuer et ma marraine a envie d'envoyer ses armées contre toi pour te tuer si tu ne veut pas mourir fuit pauvre personne des villes, fragiles comme tu est, tu ne vaut même pas la peine pour mes loyaux sujets de te mettre en pièce.

Elle eu un petit rire et elle commença à s'approcher doucement de l'humain en ayant sa mère dans les mains et son fouet déployé. Elle regarda Baldrisson avec un grand sourire puis d'un coup, une substance vola en direction de l'imprudent, une substance qui semblait prêt à dissoudre tout sur son passage puis arrivait à quelques mètres de l'homme, elle enroula son fouet autour d'une de ses jambes pour la lui broyer et elle dit:

-Je ne suis pas une bestiole, je suis une personne sacrée et ceux qui se mettront en travers de ma royauté se feront exécutés et tu va servir d'exemple.

Elle continua de serrer et il sembla qu'il y eu un craquement mais le rire de ce qui était tapis dans l'ombre couvrait tout les autres bruits environnant.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Flammazelle
Novice
Novice

Race : Dryade
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Event le Mer 10 Juin 2015 - 14:54

Baldrisson & Flammazelle

Les gens ne sont pas habitués à rencontrer des Dryades, surtout dans une auberge, quand bien même fût-ce une auberge de voyageurs, et la plupart des clients présents n'en ont jamais vu de leurs propres yeux. Pour ceux qui en avaient déjà rencontré une ou deux dans leur vie, il s'était peut-être agi d'un autre type de Dryade.
Quoi qu'il en soit, au final, les gens présents dans l'établissement n'osaient pas, pour la majorité, approcher la Dryade de Feu, à part cet « énergumène ». Cependant, voyant les choses dégénérer, le tenancier dut prendre les choses en mains, et vint s'interposer. L'accès de violence et de sadisme de la Dryade eut de quoi choquer.
« Madame, commença avec embarras l'aubergiste en se courbant devant Flamazelle, je vous prie de bien vouloir libérer ce client et de ne faire de mal à personne. Je ne souhaite pas d'évènement fâcheux dans mon établissement, j'espère que... hum... que vous me comprenez. »
avatar
Event
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Baldrisson le Ven 12 Juin 2015 - 0:20

Alors que Baldrisson, après avoir posé son ultimatum, supposait que tout les Humains seraient calmés, Flamazelle se leva et menaça l'Humain qu'il avait mit KO. Le Barbare se frappa le front avec la paume de sa main valide. Alors qu'il avait calmé le jeu, voilà qu'elle jetait littéralement de l'huile sur le feu. Le tavernier s'avança et, après une rapide courbette, invita la créature de feu à partir de son établissement. Baldrisson soupira, prit le restant de sa hache et donna quelques piécettes à l'Humain, pour les boissons, et fit signe à sa compagne de route de le suivre dehors.
Alors qu'il était sur le point de passer le pas de la porte, un autre Humain, ivre au possible, releva la tête de sa boisson et l'apostropha :

"Et quoi ? Tu t'enfuis, le dur ?"

Le Barbare inspira profondément, par le nez, les mâchoires crispées. Puis, il posa sa hache contre le mur et s'avança vers le poivrot. Prenant ce dernier par le col, il le souleva, avant de le faire passer à travers la table.
Ce fut comme un signal, car la taverne entière devint alors un véritable champ de bataille, un chaos total, ponctué de cris, de hurlements. Baldrisson riait et chantait un antique chant de guerre barbare en se battant. Aidé d'un des Nains, il souleva une table et la jeta sur un groupe d'Humains et un Halfelin.
Enfin, il pouvait s'en donner à cœur joie. Ces derniers jours n'avaient guère été fructueux : il avait postulé à la Guilde des Guerriers, avait échoué et s'était fait assommé par un Tigrain, une rencontre avec un Dwimmerlaik l'avait gravement blessé et maintenant un foutu Trouillard des Plaines se permettait de l'insulter !
Le tavernier, derrière son comptoir, était accroupi, les mains sur les oreilles, pleurant en pensant aux dégats de son auberge.
Tous les clients se battaient. Le Xolon avait mit hors de combat l'un des Minotaures et était à présent aux prises avec le second. Les Nains étaient du côté de Baldrisson, même si deux d'entre eux avaient débuté entre eux un concours de coups-de-boules. Les Halfelins avaient été mis hors d'état de nuire durant les premières minutes du combat.

Enfin, un homme, qui avait passé son temps à dormir enroulé dans une couverture, installé dans un coin sombre, se leva. Il s'agissait d'un beau vieillard aux cheveux d'argent. Sa barbe fournie, mais bien taillée, avait une tache couleur de charbon, juste en-dessous de ses lèvres. Il était de haute taille, et avançait avec une grâce féline. Son armure de cuir, qui avait vue de meilleurs jours, ne crissait pas à ses mouvements. Il avait au côté une lame à la garde ouvragée et à la poignée légèrement incurvée.
Il esquiva, avec l'aisance que confère la pratique, le Nain ayant gagné le concours de coups-de-boules. Il parvint à atteindre Baldrisson, qui cognait à répétition la tête d'un de ses malheureux adversaires contre une poutre.
Sans un mot, il fit pivoter le Barbare et le frappa rapidement au torse et à la tête. Ce dernier s'effondra, assommé et eut heurté le sol si le vieil homme ne l'avait rattrapé.

Pour quelque raison que ce soit, les rares combattants encore en état cessèrent le combat et le regardèrent, médusés. Le vieil homme, avec une force insoupçonnable, parvint à mettre le berserker en travers de ses épaules et se dirigea vers la sortie. En passant, il récupéra la hache du Barbare, puis il fit signe à Flamazelle de le suivre.
Il jeta le Barbare dans une carriole tirée par un puissant cheval, comme si l'Humain n'avait été qu'un sac de vivres, puis grimpa sur le siège du conducteur, avant de se tourner Flamazelle.

"Montes. Mais évites de brûler la carriole."

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Flammazelle le Ven 12 Juin 2015 - 9:35

Flammazelle lâcha l'être qu'elle essayait de tuer car cela ne servait à rien de se battre ici sachant que c'est Baldrisson qui va tout faire alors elle partit avec lui jusqu'au moment où un homme des villes commença à chercher le combat c'est alors que Baldrisson commença un combat qu'il semblait apprécié, Keren s'approcha de Flammazelle est il disparu, elle avait stoppé son invocation puis elle resta là, à attendre la fin du combat en ayant sa mère dans ses mains puis d'un coup sans crier un vieil homme sortit d'un coin sombre, au début Flammazelle ne s'en soucia guère puis le Barbare tomba par un des coups du vieil homme au moment où elle voulu l'attaquer, il lui fît signe de le suivre. Elle avança doucement derrière lui en touchant Baldrisson pour voir si il était en vie puis ils trouvèrent une sorte de récipient assez grand pour mettre des hommes des villes qui est tirée par un puissant cheval qui semblait avoir de l'expérience dans ce qu'il faisait. Flammazelle dit enfin après être entrée dans le récipient:

-Je ne vais pas la brûler ne vous inquiétez pas mais pourquoi avoir arrêter comme cela le Barbare, ma mère m'a dit qu'il aurait gagné le combat facilement et en plus il avait l'air heureux de se battre comme ceci.

Flammazelle tenait sa mère dans ses mains tout en mettant sa main sur le front de Baldrisson comme elle avait vu faire par des gens des villes, elle posa son regard sur Baldrisson puis sur le vieillard et enfin sur sa mère et pleura un peut.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Flammazelle
Novice
Novice

Race : Dryade
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Baldrisson le Sam 13 Juin 2015 - 15:23

L'homme sur la carriole haussa les épaules à la réponse de Flamazelle et sortit de sa ceinture une blague de tabac et une pipe au tuyau fin et au fourneau ouvragé. Il la bourra de tabac avec son pouce, battit le briquet et tira une ou deux bouffées avec un air satisfait. Doucement, l'équipage fit son chemin sur la route, alors que la nuit tombait. Une bonne heure plus tard, il arrêta l'attelage et prépara un feu. Il invita Flamazelle à descendre du chariot et réveilla Baldrisson avec une paire de baffes.
Ce dernier grogna, encore sous le choc des coups administrés par l'étranger et se laissa guider au coin du feu.

"Tu peux t'allonger dans le feu si tu veux ma grande, pendant que je m'occupe de ton chevalier servant et de ses blessures. J'ai rarement vu un aussi mauvais rafistolage, tssss..."

Baldrisson répondit en baragouinant et en grognant. Les rares mots vaguement compréhensible dans son charabia étaient tous particulièrement insultant, visant notamment le vieil homme. Ce dernier semblait n'en n'avoir cure et prenait soin des blessures du Barbare avec des gestes experts. Nettoyage des plaies, application d'une pommade cicatrisante, remettre des bandages... Quand il parvint à l'épaule blessée du Barbare, il poussa un sifflement, avant de prendre un brandon et de l'appliquer sur la plaie, après avoir fait boire à Baldrisson le contenu d'une petite gourde contenant un puissant alcool Nain. Malgré cela, le colosse jura et serra les dents en sentant la brûlure. Enfin, le "supplice" cessa et le vieil homme indiqua à Baldrisson qu'il devait manger. Lui-même prit un morceau de viande et du pain, qu'il dégusta.

"Mon nom est Roland Tacom, c'est tout ce que vous saurez à mon sujet pour l'instant. Un Barbare, du Clan du Haut-Pic si je ne me trompe pas sur la signification de tes tatouages et... Oui, apparemment une Dryade liée au feu."

Baldrisson n'aurait pas eu l'air plus surpris si un Ettin s'était mis à danser devant lui, vêtu d'une robe de soie écarlate. Comment ce vieil homme pouvait l'avoir percé à jour aussi aisément ? Et il avait même deviné quelle était la nature de Flamazelle ! Roland le regarda et éclata de rire.

"Allons, mon garçon. Je suis un vieil homme, qui a bien voyagé et qui a vu bien des choses par-delà le monde. En fait... Je recherche des gens comme toi. Assez tarés pour défier une taverne pleine d'ivrogne, malgré les blessures..."

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Flammazelle le Sam 13 Juin 2015 - 17:40

Flammazelle sourit et après avoir déposé sa mère à proximité du feu elle sauta dedans. Elle écouta sans plus la discussion puis elle regarda Baldrisson et ses blessures et s'approcha de lui pour mieux observer, elle voulut utiliser ses flammes mais voyant que le vieille homme des villes y arrivent mieux, elle resta à côté pour apprendre comment faire. Il se dit s’appeler Roland Tacom mais Flammazelle le surnomme maintenant le vieux doc. Elle sembla tout d'un coup heureuse, cet homme savait des choses sur sa race alors elle dit:

-Vous savez qui je suis, vous connaissez des gens de ma races, ma mère et moi-même sommes prêt à tout pour avoir des informations, on aimerait tellement savoir.

Elle prît sa mère dans ses mains et elle s'approcha de l'homme et s'assit devant lui pour l'écouter parler, en oubliant le Barbare et ses blessures.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Flammazelle
Novice
Novice

Race : Dryade
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Baldrisson le Lun 15 Juin 2015 - 23:01

Flamazelle interrompit Roland, mais ce dernier ne sembla pas s'en émouvoir. Elle lui demanda plus d'informations sur les Dryades, se disant prête à tout pour en recueillir. Le vieil homme s'installa plus confortablement auprès du feu et continua de manger pendant une petite minute, avant de répondre à son interlocutrice.

"Tout d'abord, jeune fille, ne dis jamais que tu est prête à tout pour parvenir à tes fins, même s'il s'agit de la réalité. Il y a de par le monde bien des personnes malintentionnées qui pourrait en profiter et ton compagnon de route ne sera pas toujours là pour t'aider, en particulier s'il accepte mon offre."

Il prit ensuite le temps de sortir sa pipe et de la bourrer de tabac, avant de l'allumer et de tirer quelques bouffées dessus. Puis, il reprit la parole.

"Quand aux Dryades... Je n'en n'ai guère vu. Assez pour dire que tu en es une, mais sans plus. Elles n'ont guère tendances à s'éloigner de leurs lieux de naissance, ou ont tendance à rester dans des milieux plus... "Naturels", dirais-je."

Il se tourna vers Baldrisson, sentant que ce dernier s'impatientait. Le Barbare mordillait dans un morceau de viande et se tortillait de temps à autre, à la fois pour trouver une position confortable et pour indiquer qu'il souhaitait en savoir plus sur cette proposition. Roland, sans se laisser impressionner, se leva et prit le tronçon de hache du Barbare, avant de l'examiner. Il passa le pouce sur le tranchant, examina la plaie nouvellement formée, soupesa l'arme et la reposa au sol. Puis, il se rassit et se tourna vers le colosse.

"Je vais te l'avouer, je n'ai pas grand-chose à faire de ton histoire. Ce que je veux savoir, c'est si tu serais prêt à faire quelque chose de rémunéré, mais qui pourrait aussi te mener dans une geôle."

Il s'humecta les lèvres, cherchant ses mots. Tirant une longue bouffée de pipe, il s’abîma quelques instants dans la contemplation du ciel étoilé. Il était visible que ce dont il était sur le point de parler était douloureux. Enfin, il prit son courage à deux mains :

"Tu devras tuer quelqu'un, de sang-froid. Un noble, qui plus est. Puis, tu prendras sa chevalière et la porteras au Temple de Kaluni de Gota'hac, ici. Il désigna la ville en question sur une carte qu'il avait déroulé sur ses genoux. Déposez-la sur l'autel et restez dans le temple une bonne heure, l'on vous remettra le restant de votre dû. Une vingtaine de pièces d'or, je pense que ce serait suffisant ?"

Une expression de dégout passa sur le visage de Baldrisson.

"Je refuse. Je ne tue pas les innocents. En tout cas, pas sans une excellente raison."

Roland sourit, avant de répliquer :

"Je le pressentais. Sachez que cet homme... Cet "innocent", comme vous le dites... Et bien... Disons que... Qu'une femme, ou qu'un homme ne l'attirerait guère. Mais un ou une enfant... Et bien..."

Baldrisson avait entendu parler de ce genre de personnes. Il ne put s'empêcher de cracher dans le feu pour montrer son mépris.

"Je vois. Je vous dirais demain si j'accepte. Je suis épuisé."

Baldrisson s'allongea au sol et s'endormit rapidement. Roland haussa des épaules et sortit une couverture de sa carriole, avant de la mettre sur le Barbare. Il en sortit une seconde et s'enroula dedans, près du feu. Quelques minutes plus tard, les deux Humains ronflaient de concert, aussi forts l'un que l'autre.

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Flammazelle le Mar 16 Juin 2015 - 9:53

Flammazelle voulu dire quelque chose mais ils étaient partis dans une discussion qui semblait sérieuse alors Flammazelle ne parla pas, elle resta là en les écoutant, en étant immobile comme une statue, puis ils dormirent sans même adresser la parole à Flammazelle mais elle n'en avait rien à faire, maintenant elle connait le nom de son peuple et c'est tout ce qui importe pour elle. Elle se leva pendant qu'ils dormaient et commença à marcher au alentour avec sa mère sans se soucier de rien juste pour s'amuser en inspectant les environs et en découvrant de nouvelles espèces, elle regarde l'insecte et dit à sa mère:


-Regarde mère, cet insecte il n'y en a pas là où je suis née, c'est étrange cet endroit, j'ai un peut peur je vais retourner au camp avant de tomber avec d'autre personnes des villes.

Elle retourne au camp et elle s'allonge dans le feu en essayant de faire comme les humains et de dormir tout en ayant sa mère à une distance proche pour la protéger.

•————————————•
Fiche de personnage
avatar
Flammazelle
Novice
Novice

Race : Dryade
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Baldrisson le Ven 19 Juin 2015 - 11:40

Baldrisson s'éveilla le lendemain matin et fit quelques exercices d'assouplissement et d'échauffement en attendant que Roland s'éveille à son tour. Flamazelle était couchée dans le feu. Le Barbare lui adressa un signe de tête pour la saluer et se rassit, en croquant dans une pomme. Enfin, le vieil homme s'éveilla à son tour et s'étira un instant, avant de se tourner vers le colosse.

"Alors, quel est ton choix ?"

Baldrisson gratta sa barbe et finit de manger la pomme, avant de jeter le trognon dans le feu.

"J'accepte. A quelques conditions. Tout d'abord, ma hache. Elle n'est pas en état pour quoi que ce soit. Je vais avoir besoin d'un forgeron, un Nain, de préférence. Ensuite, je n'ai pas de monture, et pas assez d'argent dans ma bourse pour m'en acheter une. Et enfin... C'est quoi une chevalière ?"

Roland sourit et avait hoché de la tête aux exigences de Baldrisson. Il se leva et alla fouiller dans sa carriolle. Le Barbare était impressionné. Il ne savait pas ce qu'il y avait dans ce chariot, mais le vieil homme semblait capable d'emmagasiner des tonnes de fournitures dedans sans avoir de problème pour trouver de la place. La preuve, il en sortit un petit écritoire et le posa au sol. Il vérifia l'encre, prit une plume taillée et la trempa dans l'encre. Puis, il écrivit un parchemin de bonne qualité, d'une écriture racée, celle d'une personne qui a apprit à écrire avec les meilleurs instructeurs et qui a eu l'occasion de pratiquer depuis.
Enfin, il répandit un peu de sable sur son parchemin, souffla et le tendit à Baldrisson.

"Tiens. Je suppose que tu sais à peine écrire ton prénom, donc je vais t'expliquer ce que c'est : une lettre d'introduction, qui te permettra de dormir dans d'excellentes chambres d'auberges. Tu devras te rendre à Gota'hac et attendre là-bas l'occasion de te mener à bien ta mission. Il s'y trouve un forgeron Nain là-bas, montres-lui cette lettre, il te fera un prix pour la réparation de ta hache. Maintenant... Le vieil homme fouilla sa bourse et en sortit une dizaine de pièces d'or, qu'il donna au Barbare. Pour tes frais de missions. Tu seras payés une fois que tu auras déposé la chevalière sur l'autel. Quand à ce qu'est une chevalière... Il retira une bague de son majeur gauche. Sur le chaton était inséré une pierre noire gravée en relief. Cela ressemble à ça. Bon voyage."

Baldrisson prit le parchemin et empocha les pièces d'or, avant de se lever et de saluer Flamazelle et Roland, puis, il se mit en route vers l'Ouest, après avoir reprit sa hache. Roland le regarda partir, puis se tourna vers Flamazelle.

"Quand à toi... Désolé, mais je voyage généralement en solitaire. Mais si tu veux te rendre dans un lieu qui tolère les Dryades... Tu devrais te rendre à Telbara. C'est vers l'Est. Quant à moi, je vais y aller à mon tour. Que ta route te soit agréable."

Il désigna la direction à la Dryade, avant de se lever et de ranger ses affaires. Puis, il bourra sa pipe de tabac et s'assit sur le siège du cocher, avant d'inciter sa monture à avancer.

•————————————•

Qu'importe les embrouilles
Qu'importe le nombre d'ennemis
Et que vienne le temps du bottage de culs !


Baldrisson a ceci de commun avec les guerriers Nains : la seule chose dont il n'est pas avare, ce sont les coups.
avatar
Baldrisson
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Berserk

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De vastes étendues

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum